Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Environnement - Page 3

  • Portes ouvertes à la SCMR rue Ambroise Paré

    La salle de consommation à moindre risque de Paris est ouverte depuis octobre 2016 et continue à susciter la polémique.

    paris,paris 10e,gaïa,scmr,toxicomanie

    Nous relayons ici les dates des prochaines portes-ouvertes au 14 de la rue Paré. Si vous souhaitez connaitre mieux le lieu et son fonctionnement et poser vos questions à l'équipe de l'association Gaïa, les prochaines visites seront possibles le jeudi 5 avril, le samedi 26 mai et le jeudi 7 juin de 10h à 12h30 soit avant l'ouverture de la salle évidemment.

    Pour information, 17 visites ont déjà eu lieu.

    Par ailleurs, les membres du  comité de voisinage sont appelés à se réunir le 29 mars à la mairie du 10e.

  • Quartier des gares: une première réunion

    paris, Paris 10e, gare du nord, gare de l'est, plan vélo, RATP

    Pour cette première réunion sur les réaménagements à venir dans le quartier des gares du Nord et de l'Est, seuls la rue du 8-Mai 1945, le boulevard de Strasbourg dans sa partie nord et la rue du Faubourg Saint-Denis entre les deux gares étaient concernés. Une seconde réunion d'ici à l'été concernera essentiellement le projet de Balcon vert et la rue d'Alsace.

    Lire la suite

  • Fermeture provisoire de la déchetterie Jessaint

    En raison des travaux du viaduc, l'espace tri Jessaint est fermé depuis le 9 mars et le restera jusqu'au 24 juin. C'est une fermeture qui sera sans doute plus ennuyeuse pour les entreprises qui viennent y déposer des gravats que pour les habitants du secteur. Nous répétons depuis plusieurs années, suite à nos nombreuses observations, que cette déchetterie est très fréquentée par des camionnettes qui déversent largement plus que le m3 autorisé. Et tous les habitants sont loin de posséder un tel véhicule...

    paris,paris 18e,déchetterie,jessaint,pont de jessaint

    Pour le projet de Promenade urbaine, nous avions demandé, dès le début de la concertation, la transformation de ce lieu en recyclerie, ce qui a été refusé.

    D'ici la réouverture du lieu, il faut se rendre à l'espace tri du 17-25 avenue de la Chapelle ou encore porte de Pantin.

    Juste en face, le pont de Jessaint a enfin été condamné. Seuls les pigeons continuent à s'octroyer le droit d'y passer! Cet espace devrait être transformé dans le cadre de la Promenade urbaine mais ce n'est pas pour demain.

    paris,paris 18e,déchetterie,jessaint,pont de jessaint

  • Visite de chantier sur la ligne 2: les travaux avancent

    Où en sont les travaux de réfection de la ligne 2 entre Anvers et Jaurès ? Nous avons pu nous aventurer sur le chantier en compagnie de Sylvie Pouget de l'agence de développement RATP Paris, Frédéric Legard chef de projet pour la RATP et de Joël Pierre chargé d'études Génie civil qui œuvre sur le chantier depuis septembre 2017.

    Nous avons déjà commencé par une petite explication au tableau dans la base vie située rue du Département. Rien de tel pour mieux comprendre les travaux en cours. Il fallait aussi s'équiper d'un casque, de chaussures de sécurité et d'un gilet comme pour les visites organisées pendant les travaux de la station Château Rouge.

    L'organisation du chantier

    Il y a en fait 4 chantiers organisés en plusieurs phases.

    Un principal pour la partie extérieure du viaduc (zone de métallerie à traiter) avec un échafaudage de chaque côté et repérable par son emballage de plastique blanc. On accède ainsi à la zone de métallerie à traiter. C'est pour la journée.

    2ème chantier : dans les stations. Même principe, mais on est obligé d'installer des échafaudages plus larges comme on a pu le voir au carrefour Barbès, des installations qui empiètent forcément sur la chaussée.

    3ème chantier : traitement de la zone de métallerie, mais côté voie et donc possible seulement la nuit sur une plage horaire très réduite (environ 3h).

    4ème chantier : on travaille dans les espaces à l'intérieur des stations au niveau des grilles au sol. Et c'est aussi la nuit puisqu'il ne doit pas y avoir d'usagers.

    Les 4 chantiers avancent en même temps avec une soixantaine de personnes à la tâche et une quinzaine pour l'encadrement. Ces dernières semaines, la période de gel a ralenti l'avancement des travaux qui sont actuellement évalués entre 18 et 24 mois.

    Le carrefour Barbès devrait être rendu prochainement à la circulatio; le chantier s'est déplacé vers le carrefour Tombouctou-Maubeuge et on devrait s'attaquer à la station Chapelle mi mai. La déchetterie devra fermer ses portes.

    paris,paris 10e,paris 18e,ratp,ligne 2,métro aérien

    Les médaillons en céramique seront remplacés

    Pourquoi tout ce bruit ?

    Si vous êtes passé à proximité du viaduc vers Barbès, vous avez sans doute dû vous boucher les oreilles tant le bruit était parfois assourdissant. C'est la phase de sablage qui en est la cause, phase qui permet de mieux décaper les parties métalliques afin de mieux les traiter ensuite ; une action qui n'est pas possible sur tout le parcours. Si vous avez l'œil averti, vous remarquerez peut-être des différences...

    paris,paris 10e,paris 18e,ratp,ligne 2,métro aérien

    Machine qui permet de retraiter le sable

    paris,paris 10e,paris 18e,ratp,ligne 2,métro aérien

     

  • Quartier des gares Nord et Est: quels projets pour demain?

    La mairie du 10e organise une réunion publique sur le quartier des gares du Nord et de l'Est le mercredi 14 mars à 19h. Certains projets sont en cours comme le Balcon Vert qui a fait l'objet de nombreux articles dans ce blog (voir celui du 30 mai 2017) et la transformation de la gare du Nord.

    paris,paris 10e,balcon-vert,gare de l'est,gare du nord,hôpital lariboisière,réseau express vélo

    D'autres devraient voir les premiers coups de pioche comme pour la destruction du bâtiment situé à l'angle des rues Paré et Maubeuge dans le cadre du nouveau Lariboisière (voir article du 30 mars 2017).

    paris,paris 10e,balcon-vert,gare de l'est,gare du nord,hôpital lariboisière,réseau express vélo

    Il sera aussi question des réaménagements de la rue du 8 mai 1945 et du boulevard de Strasbourg devant la gare de l'Est, du réseau Express Vélo et de la future rocade des gares.

     

    Informations pratiques :

    Réunion publique

    Mercredi 14 mars à 19h

    Salle des fêtes de la Mairie du 10e

    72 rue du faubourg Saint-Martin

    paris,paris 10e,balcon-vert,gare de l'est,gare du nord,hôpital lariboisière,réseau express vélo

     

  • Améliorer le square Léon: on attend vos idées

    L'équipe de développement local et les services d'exploitation des jardins du 18e lancent une consultation pour tenter d'améliorer le square Léon qui en a bien besoin. C'est le plus grand espace vert du quartier (7000m2) et nous pourrions ajouter le seul actuellement, puisque le square Bashung est fermé et le square Jessaint n'est pas un espace dédié aux enfants ; sans parler du square Louise de Marillac fermé lui aussi depuis de nombreux mois. Un vrai problème pour les parents de jeunes enfants (voir notre article du 21 juin 2017).

    paris 18e,paris,square léon,goutte d'or

    Le square Léon doit bénéficier de réaménagements dans le cadre du projet "Plus de végétal dans les quartiers populaires", voté au budget participatif 2016. Aussi, il vous est proposé de répondre à un questionnaire en ligne que vous pouvez ouvrir ici.

    Des moments d'échanges sont prévus prochainement.

  • Evolution de la nature à Paris depuis 1730 : rapport intéressant de l'apur

    L'atelier parisien d'urbanisme (apur) a édité un intéressant rapport sur l'évolution de la nature à Paris depuis 1730, un travail étayé par une large cartographie. On y apprend qu'à cette époque de début du 18e siècle, la nature occupait quasiment les ¾ du Paris d'aujourd'hui en maraîchages, arboriculture, bois et encore jardins privés. Avec en plus les productions de la petite couronne, la quasi-totalité des besoins en fruits et légumes était couverte. De quoi faire rêver les citadins en mal de verdure et les défenseurs des circuits courts. La situation évoluera ensuite avec la disparition de ces terrains cultivés au début du 20e siècle. Aujourd'hui, il faut aller bien au-delà de la grande couronne même si des espaces de cueillette existent, de façon isolée, comme par exemple en Seine-et-Marne ou dans les Yvelines.

    Aujourd'hui, on recherche le moindre espace pour cultiver et on voit ici et là plusieurs expériences prendre vie sur les toits parisiens, comme sur celui de la poste du boulevard de la Chapelle (voir photo ci-dessous) ou en sous-sol porte de la Chapelle (réécouter le reportage réalisé par France Inter le 16 octobre 2017).

    paris,paris 10e,paris 18e,apur,espaces verts,cultures maraichères

    En 2019, on devrait voir les premières récoltes du plus grand toit cultivé (7000m2) toujours dans le nord du 18e arrondissement (lire l'article du Parisien du 26 février 2018)

    L'étude évoque aussi les nombreux jardins et parcs et les arbres plantés notamment sous Haussmann (préfet de la Seine de 1853 à 1870). L'ensemble du document d'une trentaine de pages illustrées et d'une cartographie détaillée vaut le détour. Merci l'apur !

    Les amateurs peuvent retrouver l'intégralité du travail réalisé ici. Il existe également une carte interactive.

  • Des idées pour l'espace sous viaduc à la Maison de l'Architecture Ile de France

    La Maison de l'architecture en Ile de France située dans le beau couvent des Récollets près de la gare de l'Est a organisé l'an dernier son second appel à projet ClimaX Paris (2017). Et vous pouvez aisément imaginer le thème choisi en regardant la photo ci-dessous. Idée suggérée par la mairie du 10e, il s'agissait de proposer des aménagements des espaces de la "Low Line". Dit autrement (ce que l'on préfère), le sous viaduc. On notera que les associations impliquées dans la concertation sur la promenade urbaine n'ont pas été informées...

    Paris, paris 18e, paris 10e, architecture, sous-viaduc, promenade urbaine,climax paris

    L'appel à idées était ouvert aux architectes, paysagistes, designers, artistes et étudiants. Un jury a choisi jeudi 15 février les 3 lauréats parmi les 12 nominations (sur une soixantaine de projets reçus).

    Les propositions ont davantage porté sur la mise en lumière de l'espace sous le viaduc. On note quelques idées sur les usages mais davantage pour des utilisations spontanées et non programmatiques favorisant les conditions d'appropriation éphémères, évènementielles, ludiques ou plastiques rendues possibles par l'éclairage. Les ponts au-dessus des voies ferrées, espaces qui offrent de belles perspectives, ont fait l'objet de plusieurs idées notamment pour des activités de loisirs.

    paris,paris 18e,paris 10e,architecture,sous-viaduc,promenade urbaine,climax paris

    Le 1er prix a été décerné au projet "Paris Swings" avec l'idée d'un sol coloré (Bonjour en 25 langues différentes) et l'installation de balançoires prévues pour être repliées les jours de marché notamment.

    paris,paris 18e,paris 10e,architecture,sous-viaduc,promenade urbaine,climax paris

    La "Ligne 2 Ligne Bleue" a obtenu le 2ème prix, un projet pour interagir avec les abords du boulevard de La Chapelle et surtout au niveau des voies ferrées. Il s'agit d'un fil conducteur sous forme de peinture au sol (pas aisé à voir sur la photo) avec l'idée de gestes artistiques et co-produits avec les habitants.

    Le 3ème prix a été décerné à un projet sur la transformation des vibrations du métro en électricité avec des faisceaux lumineux qui éclairent le sous viaduc grâce à des détecteurs (comme dans certains halls d'immeubles), en insistant aussi sur le pont au-dessus des voies ferrées de la gare de l'Est. Une idée "écologique" qui ne génère pas de pollution lumineuse.

    Enfin, le prix du jury a été attribué  au projet "La Piste" comme on peut le voir ci-dessous.

    paris,paris 18e,paris 10e,architecture,sous-viaduc,promenade urbaine,climax paris

    Il s'agit dune piste de course sur l'ensemble du parcours avec des polarités pour attirer le promeneur.

    Ne voyez pas ici de projet ficelé et surtout décidé. Mais certaines idées peuvent peut-être nous inspirer. Pour plus de détails sur les présentations, c'est ici et .

    Prochaine étape, la réunion de présentation par la ville des usages possibles et des premières décisions. Mais avant cela, nous devrions avoir connaissance du bilan d'étape de l'agence AAA pour l'année 2017.

  • La bibliothèque Goutte d'or et DansMaRue

     
    Nous vous en avons parlé plusieurs fois, déjà, et il n’est pas inutile de recommencer aujourd’hui.

    paris,18e,bibliothèque-de-goutte-d'or,affichage-sauvage,propreté

    De quoi s’agit-il ? De l’application de la ville qui s’appelle DansMaRue. Vous connaissez bien sûr… c’est un application municipale que vous pouvez découvrir sur la plateforme de la ville (paris.fr). Elle est téléchargeable également par vos téléphones portables sous Androïd sur les plateformes de Google Play ou vos téléphones Apple sous OIS (Apple Store).  Les avis sont partagés sur son efficacité. Toutefois, même si seulement un quart des signalements sont traités de façon satisfaisante, c’est toujours 25% de cas ! Ce sont des dépôts sauvages qui sont ramassés, des affiches qui sont décollées, des dysfonctionnements réparés. Alors prenons patience et continuons à signaler.
     
    Pour autant, un cas nous interpelle quotidiennement, nous qui habitons dans ce quartier autour de Barbès, nous qui passons boulevard de la Chapelle, comme il interpelle aussi tous ceux qui passent en métro, sur le viaduc de la Ligne 2 … Où est-il ce "cas grave" ? vous demandez-vous. C’est la façade sud de la bibliothèque de la Goutte d’Or, juste à côté du Centre Barbara.
     

    paris,18e,bibliothèque-de-goutte-d'or,affichage-sauvage,propreté
    Bd de la Chapelle le 7 février 2018 @ElisabethCarteron

    Lire la suite

  • Réaménagement de la rue de Clignancourt: bientôt une réunion publique

    Dans un précédent article, en avril, nous vous avions fait part de l'avancement du projet de réaménagement de la rue de Clignancourt entre le boulevard de Rochechouart et la rue Christiani.
    Une récente réunion organisée fin janvier 2018 à la Mairie du 18e, à laquelle nous participions, a permis de faire le point. Notons qu'en raison des nombreux projets du Budget participatif, le calendrier initialement envisagé lors de la réunion de mars 2017 (concertation prévue en septembre 2017) a été décalé.

    La mairie a confirmé que le projet, inscrit dans les engagements de la mandature, serait bien réalisé avant 2020. Il a ainsi été inscrit avec une enveloppe d'environ 600 000€ au budget 2018, voté en décembre 2017. Les travaux estimés à 4 mois devraient se terminer fin 2018-début 2019 : c'est l'objectif. 

    La mairie envisage d'organiser une réunion publique en avril 2018 pour présenter le projet et recueillir l'avis des riverains. Afin de tenir le calendrier, la mairie devrait présenter une proposition relativement poussée, avec uniquement quelques adaptations possibles ou ponctuelles. Cette présentation s’inscrirait dans le cycle de réunions relatives aux projets d'aménagements de l'arrondissement : place jules Joffrin en début d'année et aménagement de la rue Marcadet, au printemps.

    Une réunion en avril prochain devrait offrir l'occasion aux habitants de donner leur avis, car, à ce stade, les propositions présentées seront plus affinées, et ne supporteront vraisemblablement que des adaptations à la marge. On est là dans le cycle des concertations sur les aménagements de l'arrondissement, telle la place Jules Joffrin en début d'année, et la rue Marcadet dès le printemps. 

     

    Quel aménagement pour la rue de Clignancourt?

    Sur les deux solutions pressenties (avec ou sans séparateur physique pour le couloir de bus), l’approfondissement des études a conduit les services de la voirie à privilégier la solution sans séparateur (seul un marquage au sol pour matérialiser le couloir de bus ouvert aux vélos). Cette solution a pour avantage de permettre d'élargir au maximum le trottoir Ouest, d'aménager côté Est une semi-zone de livraison devant le magasin Leader Price (dont l'accès serait plus compliqué avec séparateur) et d'avoir un bilan de places de stationnement plus favorable, comprenant notamment un grand nombre d'aires de livraison. Soulignons en effet que la solution avec séparateur entrainait côté Ouest des réductions de trottoir par rapport à la situation actuelle.

    paris 18e,paris,voirie,stationnement,ratp


    De notre point de vue, un des points qui pouvait nous conduire à militer pour un séparateur physique était l'irrespect fréquent du couloir de bus et le stationnement illégal quasiment permanent sur ce tronçon de rue. Nous avons l'espoir que les choses changent avec la mise en œuvre récente de la réforme du statut de la Ville de Paris, et le transfert à cette dernière du contrôle et de la verbalisation du stationnement gênant (lire notre article sur le sujet).

    Lors de la réunion, il est apparu essentiel d'approfondir certains points :
    - traitement en plateau piétonnier des rues perpendiculaires qui débouchent dans la rue de Clignancourt. A minima, au débouché de la rue André del Sarte où se trouve l'école maternelle.
    - végétalisation. Comme il n'est pas possible de planter des arbres, il est prévu des jardinières avec arbres ou arbustes. Afin d'assurer la qualité dans le temps de ces plantations, nous demandons à la Direction des espaces verts son engagement au niveau de l'installation et de l'entretien, comme pour les jardinières de la placette Charbonnière. 
    - potelets. Pour le trottoir est (qui ne sera pas agrandi), une solution pour augmenter la place disponible pour les piétons serait de supprimer les potelets. De son expérience, la mairie du 18e est peu favorable à une telle proposition. 
    - possibilité de limiter la vitesse à 30 Km/h, en lien avec les exigences du commissariat du 18e de ne pas avoir de difficultés à rejoindre ses locaux situés au 79 rue de Clignancourt (en particulier refus du commissariat de réaliser un aménagement de type zone 30)


    La réunion à venir devrait ainsi présenter principalement le projet d'aménagement sans séparateur physique de la voie de bus. Nous essaierons bien évidemment d'y être !