Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

goutte-d-or

  • "Quartier Libre", faites comme chez vous !

    Un rayon de soleil vient enfin illuminer un peu le haut de la rue de la Charbonnière : "Quartier libre".

    Et c’est quoi ce "Quartier Libre", qui s'annonce comme une "cuisine de quartier, espace à partager" ? D’abord, c’est un bel endroit qui depuis la rue, descend deux étages, rappelons que nous sommes là sur le versant Sud de la Butte des Cinq Moulins. Au rez-de-chaussée, on peut faire ou écouter de la musique, un cran plus bas, c’est le petit bar, la salle à manger, et la cuisine fort bien équipée, et encore quelques marches, pour accéder à un petit jardin dans lequel on peut manger, boire, respirer, lire…

    C’est un restaurant ? Oui, entre autres, et de plein de façons. Ce lieu initié par le collectif 4C devient restaurant associatif les jeudis et vendredis de 12 h à 14 h. Venez y goûter ou profiter de la cuisine de la Goutte d’Or (environs 8 €).

    Quartier Libre est ouvert du mardi au vendredi, de 10 h à 18 h et le soir et le week-end pendant les évènements du quartier. Il propose une cuisine partagée pour les habitants, pour ceux qui ne sont pas ou mal équipés, prêt de matériel culinaire, ateliers santé pour varier les petits plats et mieux maitriser son budget … et un laboratoire pour les cuisiniers qui se lancent dans une activité de traiteur ou de pâtissier. Et bientôt, des ateliers pour découvrir les cuisines du monde.

    Quartier Libre peut aussi être mis à disposition pour des goûters d’anniversaire, des réunions familiales, d’immeubles ou d’associations, ou pour accueillir un espace enfants, un coin bibliothèque, un jardin aromatique… Et Quartier Libre attend aussi les expositions de vos œuvres et autres initiatives culturelles.

    À ce rythme, ça ne va pas être vraiment "quartier libre" chez Quartier Libre !

    quartier-libre,goutte-d-or,18e

    Les élus avaient répondu présents à l'inauguration de Quartier Libre le 20 septembre dernier

     

    C'est où ?

    Quartier Libre, 9-11 rue de la Charbonnière, Paris 18e

    C'est quand ?

    Ouvert du mardi au vendredi, de 10 h à 18 h

    Restaurant associatif les jeudis et vendredis, de 12 h à 14 h

  • Les mômes à la ferme !

    Ce dimanche 8 septembre, la sympathique association Home Sweet Mômes s'installe pour un après-midi à la P’tite ferme de la Goutte d’Or dans le square Alain-Bashung.

    Au programme :

    14h : Atelier créatif : fabrication de masques animaux

    15h30 : Jardinage en famille : plantation de légumes d’automne

    16h30 : Décorez la ferme ! Guirlande d’origamis, suspension de petits pots de fleurs, etc

    … et des jeux tout au long de l’après-midi !

    8sept2019.jpg

    C'est où ?

    La P'tite Ferme de la Goutte d'Or, Square Alain Bashung, 16 rue Jessaint, Paris 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 8 septembre 2019, de 14 h à 18 h

  • Un été de travaux : la Goutte d'Or en chantier

    L'été est traditionnellement une période intense de travaux dans l'espace public parisien. Et l'été 2019 aura été particulièrement chargé en travaux, dans nos quartiers notamment. Nous vous proposons à travers une série d'articles de faire un point sur les principaux chantiers de l'été dans nos quartiers. Après la Promenade urbaine, nous poursuivons aujourd'hui avec le quartier de la Goutte d'Or.

     

    "Apaiser la rue Cavé"

    Issu d'un projet du Budget participatif, le réaménagement de la rue Cavé (entre la rue Stephenson et la rue Léon) doit permettre d'élargir le trottoir côté impair, de sécuriser la sortie de l'école primaire et de créer une placette devant l'Échomusée au croisement de la rue Saint-Luc. On déplorera ici une absence de végétalisation dans le projet, et surtout l'absence de concertation avec les porteurs de projets du Budget participatif, dont l'Échomusée - pourtant principal porteur du projet - qui a découvert la mise en route du projet avec l'arrivée des engins de chantier ! La mise en oeuvre des projets de voirie du Budget participatif semble suivre un processus d'exception à la Goutte d'Or, où l'on "oublie" celles et ceux qui proposent les idées, contrairement à ce qui se pratique ailleurs dans le 18e et partout à Paris.

    travaux,voirie,18e,été

    Rue Cavé, devant l'école primaire, le 1er août 2019

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Croisement des rues Affre et Cavé, le 21 août 2019

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Rue cavé, entre la rue Affre et la rue Stephenson,  le 22 août 2019

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Vue sur la placette créée devant l'Échomusée, le 25 août 2019

     

    Rue Léon et rue Myrha

    Comme leur voisine la rue Cavé, les rues Léon et Myrha bénéficient d'un traitement de fond, avec une réfection de la chaussée et l'élargissement des trottoirs, de la rue Stephenson à la rue des Poissonniers pour la rue Myrha, et de la rue Cavé à la rue Doudeauville pour la rue Léon. Cette réfection devenait urgente, tant l'état de la voirie rue Myrha était catastrophique avec des fissures et des nids de poule comme nul part ailleurs à Paris. Ici c'est un projet de mandature, mais ici aussi la concertation a tourné court, beaucoup d'habitants et d'associations se sont émus de ne pouvoir faire entendre leurs propositions et de faire modifier certains aspects du projet. Pour notre part nous aurions aimé notamment que la réduction de la place de la voiture soit ici plus ambitieuse, et qu'ainsi l'exécutif respecte le voeu de révision du plan de circulation dans la Goutte d'Or, voté à l'unanimité en Conseil de Paris ; la rénovation concomitante des rues Cavé, Léon et Myrha aurait été pourtant une bonne occasion pour y réfléchir.

    Réjouissons-nous cependant du traitement qualitatif de la petite placette formée par le croisement des rues Léon et Myrha, cet endroit bénéficiant d'un très joli pavage de granit.

    Ces travaux d'envergure ont pris un peu de retard par rapport au calendrier initial et vont donc se poursuivre encore jusqu'à l'automne, ce qui ne déplait pas totalement aux habitants qui goutent ici à une vie de quartier fortuitement sans voiture. Une expérience qui montre qu'il est tout à fait possible d'envisager la vie dans le quartier sans voiture, tout du moins en réduisant drastiquement sa présence.

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Croisement des rues Léon et Myrha, le 25 juillet 2019

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Rue Myrha, le 24 juillet 2019

    travaux,voirie,18e,été

    Croisement des rues Léon et Myrha, le 16 août 2019

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Croisement des rues Léon et Myrha, le 25 août 2019

     

    Et la Rue-Jardin Richomme ?

    Ce projet du budget participatif qu'Action Barbès avait proposé et qui avait emporté le suffrage des habitants en 2017 semble bien renvoyé au calendes grecques. En effet si on bien vu de petits travaux ici, c'est seulement pour y créer un nouveau passage piéton en plein milieu de la rue Richomme. Dans une rue qui devrait être piétonnisée - et végétalisée -, ce n'est pas bon signe du tout. Il a été également créé un passage surélevé au croisement des rues Richomme et Erckmann - Chatrian. Et si cela nous inquiète, il en est de même pour de nombreux habitants qui se réjouissaient pourtant de voir se réaliser ce projet. 

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rueLe nouveau passage piéton rue Richomme

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Sur les grilles du jardin de La Goutte Verte, rue Richomme

     

    L'église Saint-Bernard de La Chapelle en péril ?

    Depuis quelques jours, les habitants de la Goutte d'Or voient un échafaudage s'élancer à l'assaut de l'église Saint-Bernard de La Chapelle. Renseignements pris auprès de Karen Taïeb, adjointe à la Maire de Paris chargée du patrimoine, il s'avère que cet échafaudage est mis en place pour sécuriser la flèche de l'église néo-gothique. Une flèche, de bois et de plomb, dont la stabilité a toujours posé problème, dès son édification (1858-1863), et a demandé de nombreuses interventions au cours de son histoire pour qu'elle continue de se dresser dans le ciel parisien. Un panneau explicatif serait le bienvenu à cet endroit.

    Voilà donc un ouvrage éphémère qui devrait hélas s'inscrire durablement dans le paysage du quartier. Espérons tout de même que les travaux de consolidation ne tardent pas trop, comme cela est souvent le cas pour beaucoup d'églises parisiennes, des églises qui font partie du patrimoine municipales, rappelons-le. En effet, on ne compte plus années où l'on a vu apparaitre les filets de protection drapant l'église Saint-Laurent dans le 10e, pour ne prendre que cet exemple. Nous aurons sans doute l'occasion sur ce blog de revenir sur la question de la préservation du patrimoine, une question que l'actualité a mise sur le devant de la scène avec l'incendie de Notre-Dame.

    travaux,voirie,18e,goutte-d-or,myrha,cavé,léon,rue

    Église Saint-Bernard de La Chapelle, le 27 août 2019. On peut voir que la croix penche au sommet de la flèche (qui elle aussi penche légèrement).

  • Prochaine rencontre publique du Conseil de quartier Goutte d'Or-Château Rouge

    À noter dans vos tablettes : la prochaine rencontre publique du Conseil de quartier Goutte d'Or-Château Rouge aura lieu le vendredi 12 juillet de 16 h à 20 h au square Léon durant l'événement « Best summer » organisé par l'association ADOS.
    Cette rencontre de Conseil de Quartier "hors les murs" se fera sous un format original, avec un stand participatif sur l'espace public afin de :

    - faire un bilan et apporter des réponses sur les sujets soulevés lors du dernier Conseil de quartier qui s'est tenu en février dernier : sécurité et tranquillité publique, cadre de vie et propreté, aménagements et circulation, animations et vie de quartier ;
    - informer sur le Conseil de quartier : son rôle, les projets portés depuis le mois de février, les réalisations et répondre à toutes vos questions sur cette instance de participation citoyenne ;
    - recueillir vos idées de projets, suggestions pour le quartier et signalements à faire remonter à la Mairie.

    Si d'ores et déjà vous avez des idées de projets, des questions, des sujets que vous souhaiteriez aborder sur le stand participatif, vous pouvez les envoyer directement àau Service Démocratie locale de la Mairie du 18e : cq18@paris.fr

    Affiche-StandParticipatif12juillet - copie.jpg

    C'est où ?

    Square Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 12 juillet, de 16 h à 20 h

  • Les Portes d’Or fêtent leurs dix ans !

    Cette année, Les Portes d'Or fêtent leurs dix ans, s'inscrivant durablement dans l'agenda festif du quartier de la Goutte d'Or. Les 14, 15, 16 et 17 Juin plus de 80 artistes vous présentent leur travail dans divers lieux dans le quartier de la Goutte d’Or. C'est là une formidable occasion d'admirer le travail d'une multitude d'artistes - et d'échanger avec eux, mais aussi une occasion unique de découvrir les nombreux ateliers d'artistes nichés dans le quartier.

    portes-ouvertes,ateliers,artistes,goutte-d-or,18e

    Il faut ajouter à ce menu déjà chargé deux expositions. L'une à l'Échomusée (21 rue cavé), du 11 au 17 juin, avec les portraits photographiques des artistes dans leurs ateliers par Dominique Jouxtel. Et l'autre du 12 au 23 juin, vous pouvez visiter l'exposition collective présentée au FGO-Barbara (1 rue Fleury). 

    portes-ouvertes,ateliers,artistes,goutte-d-or,18e

    C'est où ?

    Quartier de la Goutte d'Or, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 14 au 17 juin 2019

  • "Satiété", exposition à la Galerie P38

    Située au coeur de la Goutte d'Or, la jeune galerie P38 propose une exposition de Tristan Pernet : "Satiété".

    "Si Tristan Pernet tend à se lire comme un cuisinier de la sérigraphie, le déploiement qu'il effectue dans ce premier solo show tient, à n'en pas douter, plus de la symphonie que de la casserole. Iceberg de couleurs dégoulinant sans fin, où l'accumulation aurait pour meilleure amie la superposition, qui dans un jeu sans fin prendrait plaisir à s'auto dynamiter. Que de plus calme que cet instant où le bruit se fait souplesse, où la contemplation a comme une lame : deux tranchants ?
    Si la dépression guette,

    Il saura se relever,

    Sans toutefois jamais décélérer,

    Il créera fracture.

    Si le hasard, qui n'en est guère, se fait fulgurance,

    Il faudra comme Ulysse,

    L’attacher persuadé qu'il sera qu'un peu de velouté

    Rendra la chose meilleure encore.


    Mais n'est ce pas là que l'artisan se fait artiste ? Dans cette permanence de l'erreur qui se fait acquis, qui se fait maîtrise.

    Qui a déjà croisé Tristan à la nuit tombé, sait qu'il est habité par des démons mais aussi par un foie qui, chaque jour et sans faille le font se relever pour donner, donner et aussi se donner.

    Vous l'aurez compris le minimalisme ne sera pas de rigueur."

    L'exposition est présentée du 16 au 25 mai (vernissage le jeudi 16 mai de 18h à 22h).

    unnamed.jpg

     

    C'est où ?

    Galerie P38, 33 ter rue Doudeauville, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 16 au 25 mai 2019

     

  • Paris respire Goutte d'Or - Château Rouge : un dispositif de sécurité insuffisant

    Demain, samedi 13 avril, se déroulera la troisième journée du nouveau périmètre de Paris respire Goutte d'Or - Château Rouge. Ce sera l'occasion de voir si la Ville a pris les mesures nécessaires pour que l'interdiction de circulation des véhicules à moteur soit cette fois-ci effective. En effet, si nous apprécions cette initiative, nous devons déplorer un dispositif insuffisant pour empêcher les automobilistes non respectueux de la loi de braver l'interdiction de circuler, et pour ne pas congestionner les abords de la zone sans voiture.

    paris-respire,18e,chateau-rouge,goutte-d-or

    L'endroit le plus problématique est sans doute le barrage "fixe" au croisement des rues Stephenson et Cavé. En effet, à ce point laissé sans surveillance, tout au long de la journée des automobilistes peu scrupuleux retirent le panneau qui barre la rue et ce sont alors des dizaines de véhicules qui pénètrent dans le secteur. Une fois le barrage forcé, la rue Cavé connaît alors une circulation infernale. Soulignons l'agressivité de la plupart des automobilistes contrevenants, klaxonnant et insultant à tout va les piétons qui tentent de profiter de la zone qui leur est normalement consacrée. Il semble indispensable de contrôler ce point d'accès, ou tout du moins d'y établir un barrage réellement efficace, ce qui n'est absolument pas le cas actuellement.

    paris-respire,18e,chateau-rouge,goutte-d-or

    La rue Cavé censée être piétonne durant Paris respire

    Quant aux barrages filtrants, ils nous semblent bien poreux, laissant passer les véhicules de soi-disant commerçants en nombre. En effet, il est étonnant de voir des véhicules  prétendument appartenant à des commerçants du secteur, transportant des familles entières et immatriculés dans le département de la Somme ou... de la Guadeloupe (!), en pleine zone Paris respire alors que celle-ci est normalement réservée aux seuls riverains, handicapés autorisés, taxis à la dépose et véhicules de secours et de nettoiement (les commerçants ne sont pas dans la liste). Et ne parlons pas du fait qu'il est pour le moins inhabituel de voir un si grand nombre de "commerçants" venant avec femme et enfants à leur boutique un samedi à 15 h...

    De même, comment comprendre qu'on laisse passer des véhicules qu'on voit traverser la zone sans s'y arrêter, juste pour couper court... Il nous parait nécessaire qu'il y ait plus d'agents de surveillance aux entrées du secteur et de leur de re-préciser les consignes. Avouons tout de même que leur travail n'est pas simple face à des automobilistes navigant entre les insultes, les menaces ou la duperie.

    Une présence accrue de la DPSP participerait également et certainement à un meilleur respect des règles. Il faudrait sans doute aussi la présence de la police. En effet, bon nombre de comportements délictueux d'automobilistes relève non pas de la DPSP mais bien de la police.

    paris-respire,18e,chateau-rouge,goutte-d-or

    La rue Stephenson embouteillée durant l'opération Paris respire

    Terminons par les problèmes rencontrés autour du secteur. Les rues qui encadrent la zone sont complètement bouchées durant l'opération et les automobilistes y jouent en permanence un affreux concert de klaxons - dont l'usage est interdit en agglomération, rappelons-le. Et ne parlons pas du stationnement sauvage qui y sévit.

    Nous comprenons qu'ils faudra plusieurs semaines, voir plusieurs mois, pour que les visiteurs prennent connaissance de l'impossibilité de venir dans le quartier en voiture le samedi et y renoncent, mais des améliorations peuvent d'emblée être apportées pour améliorer la situation.

    D'abord en précisant le contour de la zone, en incluant dans le secteur sans voiture les rues Affre (en totalité) Saint-Luc (en totalité) et Saint-Bruno au Sud, Marcadet et Labat au Nord et d'établir un barrage filtrant à l'angle des rues des Poissonniers et Polonceau plutôt qu'à l'angle des rues des Poissonniers et Myrha.

    Enfin, il faudrait des panneaux expliquant l'opération destinés aux automobilistes (les seuls panneaux actuels ne sont lisibles que par les piétons) et situés en amont du secteur, rue Ordener, rue Jean-François Lépine, boulevard Barbès ou encore au début de la rue Doudeauville. Car lorsque l'on échange avec des automobilistes pris dans le flot de véhicules, aucun n'a connaissance de l'opération Paris respire à cet endroit.

    paris-respire,18e,chateau-rouge,goutte-d-or

    Forcing à l'entrée de la rue Doudeauville

    Mais finissons sur une note positive, et parions que si des petites améliorations sont apportées, Paris respire Goutte d'Or - Château Rouge sera certainement un vrai succès pour le bonheur des habitants et des promeneurs.

     

  • Avis de semences aux pieds des magnolias de Saint-Bernard

    Au coeur de la Goutte d'Or se trouve l'église Saint-Bernard de La Chapelle, entourée de magnolias. Et aux pieds de ces magnolias, des habitants tentent d'apporter un peu de vert dans ce quartier très minéral. Né en 2014, le collectif Les Magnolias rassemble des jardiniers amateurs du quartier. Mais les bras manquent souvent et les bonnes volontés sont toujours les bienvenues. Si vous avez envie de "gratter la terre", vous pouvez adopter un magnolia et assurer la végétalisation et son entretien (régulier !) au pied de l'arbre.

    Ce dimanche 24 mars, le collectifs organise une journée collective de plantation et de semis, une bonne occasion pour aller à la rencontre de ces habitantes et habitants qui mettent un peu de vert dans notre ville. Vous pourrez également discuter avec les membres du collectif du projet de réfection de l'entourage des pieds d'arbre qui en a bien besoin, car durement malmené par des visiteurs indélicats. 

    Le rendez-vous est fixé à 14h, venez nombreux pour ces petits travaux de printemps !

    MAGNOS_24 mars - copie.jpg

    C'est où ?

    Rue Saint-Bruno, Paris 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 24 mars 2019, à 14h

  • Réunion publique : présentation de l'extension de Paris respire - Château Rouge et des aménagements dans la Goutte d'Or

    Mercredi 13 mars, une réunion publique à la mairie du 18e arrondissement sera consacrée la présentation du projet d'extension de la zone Paris respire à Château Rouge et des aménagements de voirie dans le quartier de la Goutte d'Or. La réunion se tiendra en présence d'Éric Lejoindre, maire du 18e arrondissement, de Gilles Ménède, adjoint au maire chargé de la Propreté, de la Voirie, des Transports et des Déplacements, de Sandrine Mees, élue et référente du Conseil de quartier Goutte d'Or - Château Rouge, ainsi que les équipes de la Direction de la Voirie et des Déplacements qui seront présentes pour vous présenter les projets d'aménagement et répondre à vos questions.

    goutte-d-or,voirie,18e,paris-respire,18e

    On ne va pas le cacher, les habitants du quartier - et Action Barbès également -  attendent ce rendez-vous avec un peu de méfiance, la dernière réunion de présentation du projet d'aménagement des rues Myrha et Léon a beaucoup déçu l'assistance, tant les aménagements proposés étaient éloignés des attentes des riverains. Espérons que les nombreuses récriminations formulées alors auront été entendues. Dans l'attente, pour mieux comprendre les problématiques en jeu, on pourra relire notre article pour une révision du plan de circulation de la Goutte d'Or.

     

    C'est où ?

    Mairie du 18e, 1 place Jules Joffrin

    C'est quand ?

    Mercredi 13 mars 2019, à 19h

  • "Barbès batailles" un documentaire à ne pas rater

    Nous avons eu l'opportunité de visionner en avant-première le film documentaire Barbès batailles, réalisé par Lydie Marlin et Andrés Criscaut, et nous vous conseillons vivement de le voir si vous le pouvez. Il sera diffusé le 18 mars sur France 3 Paris Ile-de-France, après Soir 3

    Le documentaire Barbès batailles montre comment la Goutte d'Or (hélas confondue ici avec Barbès) s'est historiquement construite avec différentes migrations et à travers les combats pour le partage et contre l'exclusion. De la Guerre d'Algérie aux Sans-papiers de Saint-Bernard, c'est toute l'histoire récente des migrations en France qui se retrouve ici. D'ailleurs, les réalisateurs auraient pu remonter encore plus loin le lien étroit entre ce quartier populaire et les migrations. Pensons aux Juifs d'Europe de l'Est fuyant les pogroms aux 19e siècle et trouvant refuge dans le Nord du quartier, ou encore aux Allemands, Belges et Luxembourgeois qui, venant chercher du travail dans les industries parisiennes durant la seconde du 19e siècle, se retrouvèrent eux aussi à la Goutte d'Or, pour ne citer que ces deux exemples.

    Ce travail documentaire permet notamment de faire émerger une parole bien peu entendue sur le vécu de la Guerre d'Algérie dans la Goutte d'Or. Car très peu le savent, le quartier de la Goutte d'Or a été un véritable champ de bataille à cette période, avec son lot d'attentats, de tortures et d'exécutions sommaires. 

    Une projection du documentaire avant-première se déroulera à la salle Saint-Bruno, le 14 mars à 19h, en présence des réalisateurs Lydie Marlin et Andrés Criscaut, du délégué de l’antenne de France 3 Paris Ile-de-France Marc Degli Esposti, et du producteur délégué Thierry Aflalou. Attention, le nombre de place est limité, il faut impérativement s'inscrire au préalable (cliquer ici). Une discussion aura lieu à l’issue de la projection, un pot convivial sera également proposé.

     

    C'est où ?

    Salle Saint-Bruno, 9 rue Saint-Bruno, Paris 18e

    C'est quand ?

    Jeudi 14 mars 2019, à 19h



  • Bashung is back

    Yoga, ateliers artistiques, contes en plein air, animations autour du végétal, bibliothèque hors les murs, ... plusieurs événements animent le square Bashung du 29 août au 12 septembre.

    Des rendez-vous gratuits et ouverts à tous.

    5b7e8483cc33f.png.jpeg

    Le détail des animations, les dates et les horaires ici, d'un clic ! 

    Nous souhaitons sincèrement que le succès accompagne ces animations, et que les habitants reprennent leurs habitudes dans ce square qui fait tant défaut aux enfants du quartier depuis sa fermeture. 

  • Et toujours des masques et des bals costumés

    Récemment, nous vous avons parlé du charivari de la place Saint-Georges dans le 9e, où les organisateurs vous priaient de venir participer, danser, vous amuser… masqués et déguisés. Ici, nous n’en sommes qu’à la préparation, et la date des réjouissances est plus lointaine. C’est de la fête de la Goutte d’Or dont il s’agit qui a lieu traditionnellement en juin. Cette année, ce sera du 29 juin au 1er juillet dans le square Léon. Notez que ce sera la 33e édition, presque aussi vieille que la fête de la musique ! 
     

    fête de la goutte d'or

     
    Pour préparer ce grand moment de festivité, de convivialité et de joie collective, l’Echomusée et l’association Esquisses vous proposent de donner un coup de main pour la confection des masques. Et oui, il y a un savoir-faire pour réaliser des décorations, des déguisements, des masques qui répondent à vos envies, à votre créativité. Le mieux est aussi de s’y prendre à l’avance. 
    Pour ce faire, l’Echomusée vous accueillera :
    • Du 23 au 26 MAI - 14h-19h
    • Le 4, 5 JUIN - 14h-19h
    • Le 6 JUIN - 11h-13h
    • Du 12 au 20 JUIN - 14h-19h
    • Et du 25 au 28 JUIN - 14h-19h
     
    dans des ateliers, qui seront aussi présents pendant la fête de la Goutte d’Or, mais vous…. vous aurez pris de l’avance et pourrez exhiber toutes vos créations le jour J !