Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culture

  • Exposition : "Les couleurs intemporelles"

    La mairie du 9e arrondissement vous propose jusqu'au 20 décembre une nouvelle exposition de peinture : "Les couleurs intemporelles". Les salons Aguado accueilleront pour l'occasion l'univers coloré de l’artiste peintre du "réalisme magique" Anne Christophorov.

    L'entrée est libre, et l'exposition peut se visiter aux horaires de la mairie.

    2019_1204_expoCristophoro_A4_def-1.jpg

    C'est où ?

    Mairie du 9e, salons Aguado, 6 rue Drouot

    C'est quand ?

    Du 4 ou 20 décembre 2019

  • Woods Trinidad Legend en concert au Chien de la Lune

    Ce vendredi 6 décembre, Le Chien de la Lune, sympathique restaurant situé à l'angle des rues de Jessaint et Pierre l'Ermite, accueille un nouveau concert avec Woods Trinidad Legend. Les réjouissances s'annoncent à partir de 19 h 30, pensez à réserver ! (téléphone : 01 42 62 40 60) 

    74532293_2447790485540960_4999677236345831424_o copie.jpg

    C'est où ?
    Le chien de la lune, 22 rue Jessaint, Paris 18e
    C'est quand ?
    Vendredi 6 décembre, à 19 h 30
  • "Le Grand Foire", un spectacle gratuit à la mairie du 10e

    Mercredi 27 novembre prochain, comme tous les derniers mercredis du mois, Dix en Scène vous propose d'assister à un spectacle gratuit. Ce mois-ci, découvrez Le Grand Foire, un spectacle de la compagnie belge Klark Théâtre, avec Renaud Leclercq et Jean-Louis Leclercq, dans une mise en scène de Martine Willequet.

    "Derrière la tribune rouge s’agite Paul Klut, humoriste recyclé en conférencier politique. Il est assisté de Maurice, son fiévreux acolyte, à la recherche de son heure gloire. Le duo refait notre monde. On grince, on rit, on s’émeut. On parle de nos mamans sur Facebook, des loueurs de caves aux Afghans, des notices de médicaments… À l’écoute de ce véritable conte de fées, on n’a qu’une envie, "faire front". Délirant et salutaire, ce spectacle a triomphé lors du festival d'Avignon 2019."

    unnamed-1.jpg

    C'est où ? 

    Mairie du 10e, salle des Fêtes, 72 rue du faubourg Saint-Martin

    C'est quand ?

    Mercredi 27 novembre 2019, à 19 h 30

  • "J’ai marché jusqu’à vous", projection-débat à la bibliothèque de la Goutte d'Or

    Dans le cadre des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, la bibliothèque de la Goutte d'Or, la Salle Saint-Bruno et la Ligue des Droits de l'Homme vous propose une projection du film "J’ai marché jusqu’à vous" réalisé par Rachid Oujdi. Cette projection se déroulera ce samedi 23 novembre ; elle sera suivie d’une discussion animée par la Ligue des Droits de l’Homme et le CASP. L'entrée est libre, dans la limite des places disponibles.

    AFFICHE-JMJV-copie-2-3.jpg

    C'est où ?

    Bibliothèque Goutte d'Or, 2-4 rue Fleury, Paris 18e

    C'est quand ?

    Samedi 23 novembre 2019, à 14 h 30

  • Exposition exceptionnelle de Nikolaus Heidelbach chez Les Libraires associés

    La librairie Les Libraires associés vous convient à une nouvelle exposition consacrée à Nikolaus Heidelbach. Vous pourrez découvrir à cette occasion des dessins originaux de l'un des meilleurs illustrateurs allemands. L'exposition se tiendra du 21 novembre au 21 décembre.

    "Les albums de Tomi Ungerer m’ont appris qu’il est permis de dessiner pour les enfants sans se forcer à la douceur. J’aime beaucoup l’humour d’un Sempé. Et Jéronimus Bosch. Le livre d’enfant reste un domaine très conservateur, plein d’images conventionnelles et d’histoires kitsch. Le jeune public mérite mieux que cela."

    N. Heidelbach

    unnamed.jpg

    Par ailleurs, vous pourrez retrouver Les Libraires associés au Salon du livre jeunesse de Montreuil, du 27 novembre au 2 décembre, où ils animeront à nouveau l'Espace Livres rares (librairie éphémère de 50 m2) ; des invitations pour le salon seront disponibles à la librairie.

    unnamed.jpg

    Dessin de N. Heidelbach

     

    C'est où ?

    Les Libraires associés, 3 rue Pierre l'Ermite (sonner à l'interphone), Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 21 novembre au 21 décembre 2019, de 14 h à 19 h

  • Inauguration d'une plaque en mémoire de Stéphane Grappelli

    Demain mardi 19 novembre, la Mairie du 9e et le Conseil de quartier Anvers-Montholon vous convient rue de Dunkerque à l'inauguration de la plaque en l'honneur de Stéphane Grappelli, violoniste, pianiste, et jazzman français.

    Joseph Oldenhove ami et secrétaire de Stéphane Grappelli et Philippe Baudoin historien du Jazz, prendront la parole pour honorer la mémoire du célèbre violoniste et compositeur, qui vécut au 87 rue de Dunkerque de 1968 jusqu’à son décès.

    Des musiciens du quartier et alentour, viendront faire un « bœuf musical » au café Rollin, en face de l'immeuble de Stéphane Grappelli, après l'hommage officiel.

    unnamedgg.jpg

    C'est où ?

    Devant le 87 rue de Dunkerque, Paris 9e

    C'est quand ?

    Mardi 19 novembre 2019, à 12 h

    Une minute et demie de musique... 

  • Les après-midi musicaux à la Mairie du Neuf : "Le pays où on ne meurt jamais"

    La Mairie du 9e arrondissement, en partenariat avec les Galeries Lafayette et le Paris Mozart Orchestra, vous convie, dans le cadre des "Après-midi musicaux à la Mairie du Neuf", au concert-lecture d’après le roman d’Ornela Vorpsi : "Le pays où l'on ne meurt jamais", avec Sodi Braide au piano et Suliane Brahim, comédienne, sociétaire de la Comédie française.

    Cet évènement se déroulera le dimanche 17 novembre à la Mairie du 9e. Pour assister à ce concert, il est indispensable de réserver, en téléphonant au 01 71 37 76 00, ou en cliquant ici.

    https___cdn.evbuc.com_images_79300057_165587814299_1_original.jpg

    C'est où ?

    Salle Rossini, Mairie du 9e, 6 rue Drouot

    C'est quand ?

    Dimanche 17 novembre 2019, à 17 h

     

  • Exposition : "Un petit tour dans le 18e"

    La bibliothèque Vaclav Havel accueille une exposition photographique et sonore intitulée "Un petit tour dans le 18ème". 

    Le vernissage de cette exposition se déroulera ce samedi 9 novembre de 14h à 18h. À cette occasion un atelier "carte postale du futur" se tiendra de 14h à 15h30 : vous pourrez laisser libre cours à votre imagination pour enregistrer des cartes postales sonores accompagnées de portraits. Et un goûter est également prévu cet après-midi là.

    Mais si vous ne pouvez pas assister au vernissage, pas d'inquiétude, l'exposition,  financée grâce au "Fond de Participation des Habitants" (FPH), se tiendra jusqu'au 28 décembre.

    unnamed (1).jpg

    C'est où ?

    Bibliothèque Vaclav Havel, 26 esplanade Nathalie Sarraute, Paris 18e

    C'est quand ?

    Jusqu'au 28 décembre 2019

  • "Quartier partagé" : concert de cordes

    Ce samedi 9 novembre, l'association Quartier partagé vous convie à un concert au "Service d'Entraide de la Rencontre" (rue des Petits Hôtels). Vous pourrez y écouter le quatuor à cordes Quatuor Lugha jouer du Mozart, avec au programme :

    quatuor no.4 en Do majeur, K157 ;
    quatuor no.12 en Si bémol majeur, K172 ;
    quatuor no.16 en mi bémol majeur, K428.

    La participation aux frais est libre.

    70174026_2348003935439468_1234744402576932864_n.jpg

    C'est où ?

    Service d'Entraide de la Rencontre, 17 rue des Petits Hôtels, Paris 10e

    C'est quand ?

    Samedi 9 novembre 2019, à 16 h 30

  • Trésors de banlieue au bout de la ligne 54

    La Ligne de bus 54 passe au carrefour Barbès, d’où notre suggestion d’aujourd’hui. 
    - Et où va-t-elle ? 
    - À Gennevilliers ! 
    - Ah, oui,  et qu’irions-nous faire à Gennevilliers ? 
    Cela pourrait être le début d’une conversation entre habitants de notre quartier. En effet, d’ici, de Paris, la banlieue semble toujours un peu lointaine et si on a la chance de travailler à Paris, on a peu l’occasion de s’y rendre. Pourtant…. Une affiche nous est tombée sous les yeux au cours d’une balade sur le net, puis un reportage matinal sur France Inter a piqué notre curiosité. Si, en plus, on peut y aller directement avec le bus qui passe devant notre porte, pourquoi hésiter plus longtemps ? 

    Un jour d'octobre, nous y sommes allés. Descendre Place Voltaire avec le 54. Quartier des Grésillons. Prendre à droite l’avenue des Grésillons et à 150 mètres, à gauche, se trouve la Halle qui accueille l’exposition Trésors de banlieue. C'est simple, elle jouxte le théâtre de Gennevilliers (on peut s'y rendre aussi en métro avec la Ligne 13).

    C’est une exposition originale qui ne présente pas les oeuvres d’un peintre ou d’un plasticien, mais un ensemble d’oeuvres, d’artistes très connus, reconnus, ou moins. Des oeuvres exposées dans les mairies de la banlieue parisienne, dans leurs collections propres, et cinquante collectivités ont répondu positivement à cette opération quand elle a été lancée. On peut y voir des oeuvres de compagnons du Parti communiste souvent, un temps, longtemps, ou pas. On est là dans les communes de l’ancienne ceinture rouge de Paris… ceci explique cela. 

    La présentation est originale aussi. Outre que la halle offre 3000 m2 d’espace qui donne une grande liberté de circulation, à tous, les tableaux sont exposés dans des conteneurs peints en rouge, aménagés en galerie suivant sept thématiques. Par exemple : "Ce que nous disent les rues et les murs des banlieues", ou "Guerres et révolutions, résonances en banlieues", ou encore : "L'art sacré en banlieue".

    L'ensemble est pédagogique, on croise de nombreux jeunes enfants, des ados, des classes, des groupes, des animateurs qui expliquent, font observer, dessiner... sans gêner les visiteurs solitaires venus de la toute proche capitale.

    20191015_143432.jpg

    Nous, on a bien aimé ! Peut-être aussi parce que la banlieue évoque un lointain passé de notre enfance.

    Voici encore ce qu'on peut lire sur le flyer de l'expo, qui la présente en bref :

    "En plus de la présence exceptionnelle de deux peintures d’église du XVIIe siècle italien et flamand, les visiteurs peuvent parcourir les étapes qui ont marqué l’évolution de l’art moderne, de la fin du 19e siècle à nos jours. De Caillebotte à Chagall, de Valtat à Léger, de Kijno aux bijoux d’Elsa Triolet, de Doisneau à Ronis, de Picabia à Di Rosa, les courants artistiques du siècle dernier défilent sous nos yeux : impressionnisme, fauvisme, cubisme, courant réaliste témoignant des paysages de la banlieue et de ses habitants, abstraction, jusqu’aux différents courants de l’art contemporain, de la figuration narrative au street art. L’art contemporain ne sera pas isolé et c’est là l’une des originalités de l’exposition : il prendra sa place tout naturellement parmi toutes les œuvres dans la chronologie de l’histoire de l’Art, l’avant-garde devenant nécessairement… le patrimoine de demain !"

    20191015_143740.jpg

    C'est où ?

    Halle des Grésillons, Gennevilliers (entrée libre)

    C'est quand ?

    Jusqu'au 30 novembre 2019 

  • 3e édition des "Mercredis des Révolutions"

    Pour la troisième année, la Mairie du 18e arrondissement organise "Les Mercredis des Révolutions". Ce cycle de conférences d'université populaire propose depuis sa création une programmation toujours intéressante, et le cru 2019-2020 n'y déroge pas. Rendez-vous tous les premiers mercredis du mois de 18 h 30 à 20 h 30 à la mairie du 18e arrondissement pour écouter des historiens et des universitaires sur le thème pour le moins riche des révolutions. La première séance se tiendra mercredi 6 novembre prochain, l'entrée est libre et gratuite.

    "Comment se saisir aujourd’hui, dans un monde désenchanté, des expériences révolutionnaires du passé ? Comment ce passé révolutionnaire peut-il nous aider à penser un présent de plus en plus incertain ? 

    C’est à ces questions que, pour la troisième année consécutive, la Société d’histoire du 19e siècle et la mairie du 18e arrondissement, vous proposent de venir réfléchir dans le cadre d’une université populaire, ouverte à tous, gratuite et qui se réunit le premier mercredi de chaque mois dans la salle des mariages de la mairie.

    Autour de thématiques précises et renouvelées à chaque séance, un historien, chercheur de profession, et un « grand témoin » - acteur d’un événement, romancier, metteur en scène, auteur de roman graphique, etc. – viendront dialoguer avec vous. Des ponts seront esquissés entre le passé et le présent, entre l’histoire et l’action. Sans prétendre apporter de réponses définitives, nous essaierons, en confrontant l’expérience et la recherche historique universitaire, d’apporter un éclairage original aux interrogations et aux débats que traverse notre société. Bien évidemment cet éclairage nous le confronterons à votre expérience dans le cadre d’un échange libre entre les invités et l’assistance."

    Cette année cette université populaire se fera en partenariat avec le journal Politis et le site Parole d’histoire, ce dernier retransmettra chaque séance en podcast .

    mercredi-des-revolutions,mairie-du-18e,histoire,université-populaire

    Programme de la saison 2019-2020 

    Démocratie directe : de la Commune aux gilets jaunes

    6 novembre 2019

    • Quentin Deluermoz et Maurizio Gribaudi

    • Séance animée par Emmanuel Fureix

    Esclavage et révolution : les Antilles

    4 décembre 2019

    • Myriam Cottias et Ary Gordien

    • Séance animée par Romy Sanchez

    Décolonisation et révolution : l’Algérie

    8 janvier 2020

    • Benjamin Stora et Alexandra Badea

    • Séance animée par Philippe Darriulat

    Révolution et roman

    5 février 2020

    • Judith Lyon-Caen et Michèle Audin

    • Séance animée par Thomas Bouchet

    Dessiner la révolution, autour de la Commune de Paris

    4 mars 2020

    • Bertrand Tillier et Raphaël Meyssan

    • Séance animée par Jacqueline Lalouette

    Réprimer les révolutionnaires, de 1848 à aujourd’hui

    1er avril 2020

    • Louis Hincker et David Dufresne

    • Séance animée par Mathilde Larrère

    Les ouvriers en révolution

    6 mai 2020

    • François Jarrige et Omar Benlaala

    • Séance animée par Fabrice Bensimon

    Femmes en révolution, autour de mai 1968

    3 juin 2020

    • Ludivine Bantigny et Leslie Kaplan

    • Séance animée par Mathilde Larrère

  • Nouvelle exposition photos sur le pont Saint-Ange

    Après une série historique inaugurale et une courte exposition le temps de la Nuit Blanche, l'espace d'exposition du pont Saint-Ange, sur la Promenade urbaine, accueille deux artistes dans le cadre des Rencontres photographiques du 10e. Deux expositions en une dont le vernissage a eu lieu le 21 octobre dernier en présences des artistes et des maires des 10e et 18e arrondissements.

    Tout d'abord, côté 10e, une série de photos d'Aglaé Bory, "Les garçons d'en bas", une série de portraits de jeunes habitants du quartier de la Grange aux Belles, des photos mises en abîme dans leur propre décor.

    IMG_6298.jpg

    IMG_6302.jpg

    IMG_6300.jpg

    Côté 18e, vous pouvez retrouver le travail de Laura Bonnefous : "Périphéries Intérieures". Une série de photos portant un regard particulier sur les marges de la ville et sur des personnages. Des clichés dans des tonalités claires, diaphanes, qui semblent projeter les lieux urbains hors du temps et faire devenir spectres les personnages saisis par son appareil.

    IMG_6290.jpg

    IMG_6293.jpg

    IMG_6295.jpg