Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Convivialité

  • Culture confinée : Musique avec Beethoven

    La musique apaise les esprits. Nous en avons besoin, qu'en pensez-vous ?

    "Je ne peux décemment pas dire aux gens : je suis sourd. Si encore j’exerçais un autre métier, passe encore. Mais dans mon cas c’est une situation terrible. … Je t’en prie, Ne parle à personne. C’est un secret que je te confie." C’est ainsi que Beethoven supplie son ami Franz Gerhard Wegeler de rester discret sur la disgrâce qui le frappe douloureusement. Ils ont entretenu une correspondance très fournie, qui est très riche en confidences et en anecdotes. Une mine d'informations pour les historiens.

    À l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de Ludwig van Beethoven (1770-1827), Arte a proposé récemment, — en fait en 2020 mais le temps ne s'est-il pas un peu arrêté ? — un documentaire sur la vie du grand musicien allemand, son ascension dans la société bourgeoise de l’époque, ses succès qui bientôt lui assureront une position plus confortable. "Je vais bien. Mon art me vaut des amis et de la considération, et cette fois je gagnerai même assez d'argent", écrit-il à son frère lorsque il entreprend une grande tournée européenne comme virtuose itinérant. Il a vingt cinq ans.

    Malheureusement, Arte ne laisse pas éternellement ces documentaires en ligne et ce beau témoignage de la vie de Ludwig van Beethoven ponctué d'extraits de sa correspondance et de ses compositions, cet accès direct à son quotidien, l’évocation de son tempérament, de son énergie, ce voile découvert sur ses doutes : La faiblesse de mon ouïe… n’est plus accessible. Ceux qui l’ont vu comprendront notre déception à ne pas pouvoir le partager avec nos sympathisants et lecteurs du blog. À défaut, nous vous proposons d’écouter Daniel Barenboim qui interprète la Sonate N° 1 de façon magistrale. Vous verrez, après cela, tout va mieux !

     

    Sonate N° 1, Daniel Barenboim 

     

    Symphonie N° 6, dite la Pastorale

    Pour passer plus de temps avec Beethoven sur France Musique, c'est ici. Avec notamment Daniel Barenboim, interprète magnifique et Élisabeth Brisson, historienne et lien incontournable vers le musicien...

    beethoven,musique,concert,culture

  • Un angle de rues dans la Goutte d'Or...

    Un angle de rues qui a bien changé. D’une décennie à l’autre. Où était-ce ? (On vous aide beaucoup sur ce petit jeu, l'article est truffé d'indices)

    P1040169.jpeg

    M. Chat était passé par là !! En 2012-2013… On en parlait dans le blog pour la première fois en 2010, puis d’autres fois, quand le matou venait nous narguer sur les souches de cheminée des immeubles du quartier ou même dans la station de métro Barbès. "Dans la Goutte d'Or, il s'étendait au soleil sur fond de ciel bleu, sur le pignon d'un petit immeuble aujourd'hui démoli et remplacé"   (Extrait de notre article du 5 janvier 2013). 

    PastedGraphic-1 (1) - copie.jpg

    M. Chat a fêté ses vingt ans 2018, avec son créateur Thoma Vuille, artiste de rue, mondialement connu et dont on peut voir les oeuvres sur les murs, les toits, et aussi dans les galeries, comme en témoigne ce site marchand artsper.com. Et il existe toujours une fresque de M. Chat au coeur de la goutte d'Or, une "Marianne" visible rue Erckmann-Chatrian, à l'angle de la rue Richomme.

    DSCN4857.jpg

    Le voici le petit immeuble, aujourd’hui disparu, ici c'était en mai 2008 : un café occupait le rez-de-chaussée d’une maison modeste d’un seul étage. 

    Capture d’écran 2020-12-28 à 10.01.18.jpg

    Aujourd’hui on y célèbre les musiques du monde et de nouveau, après la fin des mesures sanitaires actuelles, on pourra y boire un verre ou s’y restaurer. 

    On ne vous donne pas la réponse, vous l'avez forcément trouvée !

    IMG_20210123_122018.jpg

  • Devinette confinée : la concierge fait des impairs

    Saurez-vous localiser cette singularité ? C’est une mutualisation de la fonction de conciergerie. Et pourquoi pas ? 

    IMG_30061.jpg

    Certes, la rue n’est pas très longue, mais malgré tout elle compte une dizaine d’immeubles de cinq étages. Si une même personne doit cumuler le nettoyage de plusieurs cages d’escalier, la tâche de ce gardien-là est bien lourde. Cependant il existe maintenant une partition de l’activité des gardiens, et la partie nettoyage peut être confiée (doit-on dire externalisée ici ?) à une entreprise extérieure, tout comme la sortie des ordures ménagères.  Par exemple Commeneuf-Nettoyage, ou Ara-Nettoyage, et bien d’autres, le nombre de ces entreprises a explosé proportionnellement à la diminution de celui des concierges. Changement d’époque. Une économie pour les copropriétés ? Peut-être. Mais qui réceptionne les nombreux paquets d’Amazon, de Cdiscount, etc. ? Cette tendance explique aussi, parallèlement, la présence des conteneurs verts sur les trottoirs plus longue que de raison, quand la collecte a du retard. Une incitation à une fouille désordonnée de certains biffins. Conclusion, la suppression du gardien ou de la gardienne n’a pas que des aspects positifs. 

    IMG_30081.jpg

    Bon, un indice ? La rue porte le nom d’un peintre belge du 19e s. qui était propriétaire du terrain sur lequel elle a été tracée et construite. Cela vous aide ? 

  • Devinette confinée : le rideau des clowns

    Deuxième épisode de notre petit jeu de "devinettes confinées" sur le passé récent de nos quartiers.

    Qui se souvient de ce rideau de fer si joliment illustré ?rideau jonglerie 1.JPG

    C’était une grande boutique de matériel de cirque, de jonglerie, de loisirs et de jeux pour les enfants, avec une vitrine d’une bonne vingtaine de mètres. On y trouvait des diabolos, des balles, des massues, des ballons, des échasses, du maquillages, des yoyos, des bilboquets et des kendamas, des trottinettes, des équipements de magiciens, etc, etc… une grotte d’Alibaba.

    Où était-ce donc ?

    rideau jonglerie 2.JPG

  • Opération "Embellir votre quartier" à la Goutte d'Or

    La ville de Paris lance l'opération "Embellir votre quartier". Dans le 18e arrondissement, la Goutte d'Or est concernée par cette démarche. 

    Cette opération consiste à agir sur la végétalisation, la piétonisation, les circulations et les nouveaux usages de l'espace public, à l'échelle d'un quartier. Cette démarche vise à mieux structurer les travaux dans un quartier, sur une période plus courte, pour limiter dans le temps la gêne occasionnée.

    La démarche est intéressante - un peu de cohérence dans les différentes initiatives, opérations et autres projets de la Ville ne serait pas du luxe -, reste à savoir si sa concrétisation sera à la hauteur de la promesse.

    Afin de  présenter cette démarche une réunion d'information est organisée en ligne le mardi 26 janvier à 18 h 30.

    -> Pour suivre la réunion sur Zoom : suivre ce lien

    reunion,goutte-d-or,18e,embellir,quartier

    Au croisement des rues Léon et Myrha, arrivée surprise de gros bacs de plantes en métal  assortis aux stores du 360 Paris Music Factory

  • Du Jazz presque en live via votre ordi.... Jazz sous les pommiers à Coutances

    Confinée certes mais variée, la culture. Aujourd’hui nous proposons une sélection de concerts de jazz. Il existe en France de nombreux festivals de jazz. En 2020, tous ou presque ont été annulés, parfois reportés. D’autres ont organisé des sessions filmées. En voici quelques uns, enregistrés à Coutances en septembre, que nous avons écoutés et que peut-être vous apprécierez, comme nous. 

    Au printemps, à Coutances, en Normandie, a lieu habituellement "Jazz sous les pommiers". Le rendez-vous était pris pour le week end de l’Ascension depuis presque quarante ans, on y accueillait toutes ces dernières années des milliers de spectateurs heureux d’entendre des artistes mondialement célèbres ou des musiciens locaux. Une belle diversité de culture et de jazz. En 2020, rien. Pandémie. Dans le Cotentin comme ailleurs, les restrictions sont implacables. Par la grâce d’un déconfinement éphémère, Coutances a connu en septembre un week end de jazz, concentré automnal du festival de mai annulé. Nous avons choisi trois sessions. 

    Jacky Terrasson Trio
    Concert du 18 septembre 2020 au Théâtre de Coutances pour la présentation de l'album 53 (allusion à son âge). Avec Jacky Terrasson (piano), Lukmil Perez (batterie), Sylvain Romano (contrebasse).

     

    Hasse Poulsen "Tom's Wild Years", hommage à Tom Waits
    Une création présentée le 18 septembre 2020 au Théâtre de Coutances. Avec Hasse Poulsen (voix, guitare), Fidel Fourneyron (trombone), Peter Corser (saxophone ténor, clarinette, voix), Bent Clausen (vibraphone, marimba, banjo, voix), Emmanuel Borghi (claviers, piano), Damien Varaillon (contrebasse), Timothy Lutte (batterie, percussions).

     

    Vincent Peirani Living Being II "Night Walker"
    Concert du 19 septembre 2020 à la Salle Marcel-Hélie de Coutances. L'accordéoniste présente Night Walker, le deuxième album de son fabuleux quintette Living Being. Avec Vincent Peirani (accordéon), Émile Parisien (saxophone), Tony Paeleman (Fender Rhodes), Julien Herné (basse), Yoann Serra (batterie).


    Pour les amateurs frustrés de ne pas avoir pu participer aux concerts de cette année déplorable, voici des liens qui peuvent vous permettre de retrouver quelques uns de vos artistes préférés.

    À la Villette, Michel Portal, son saxophone et ses amis pour fêter ses 85 ans, c’est ici :

    Toujours à la Grande Halle de la Villette, Christophe del Sasso et son Big Band revisitent l’album « Africa/Brass » de John Coltrane, c’est là : 

    Vous pourrez trouver d’autres captations réalisées à la Villette (juillet 2020) et à Vienne (juillet 2020), sur le site de France Television.

    jazz,confinement,culture

     

  • Petite enfance : "Un samedi matin en famille" à la Mairie du 9e

    "Un samedi matin en famille" : la Mairie du 9e vous propose de venir passer un samedi matin en famille dans le local "Les poussins du neuf" de la Mairie du 9e, aménagé spécialement pour les petits de 0-3 ans. La première date est fixée à ce samedi 16 janvier. La nombre de participants est limité et la réservation est donc obligatoire. Si vous n'avez pas de place ce samedi, d'autres dates sont proposées (voir affiche plus bas). Un atelier "parents-enfants" gratuit animé par l'association Crescendo vous sera proposé sur inscription par courriel à : lieu.accueil.enfant.parent@groupe-sos.org

    Le port du masque est obligatoire en complément des gestes barrières.

    9e,mairie,enfants

    C'est où ?

    Mairie du 9e - Les Poussins du Neuf, 6 rue Drouot

    C'est quand ?

    Samedi 16 janvier, de 9 h 30 à 12 h 30

  • Grosse flemme...

    Le monde est toujours sous étroite surveillance, attaqué par le virus. Dans votre frigo, rien ou presque à surveiller : un vieux yaourt (mais ça tient très longtemps !), un sachet de salade presque fraîche… Il est 13 h 15. Petite faim. Grosse flemme d'aller au mini-market, de gratter la poêle, marre de l'omelette à je ne sais quoi…

    le-chien-de-la-lune,18e


    On a la solution ! Le "clique et va chercher" ! Au Chien de la Lune, par exemple, que nous avons délicieusement fréquenté ces deux dernières années. Eh bien non, on n'entre pas : une table bloque l'entrée. Le cher Christian nous tend la carte du jour. Cinq entrées, quatre plats, trois desserts. L'assistante du chef part en cuisine quérir une terrine et une blanquette de veau. Et revient 1 minute et 34 secondes plus tard avec un petit sac kraft. Le secret de cette rapidité ? La blanquette est dans une pochette plastique sous vide. Le riz au champignon aussi, la terrine, pareil ! Avec pain et serviette papier. Et bien sûr, comme toujours au Chien …, cuisine maison et de saison. Manque la suave odeur de la blanquette, cuisinée et ensachée sous vide d'avance. Donc, c'est pas la barquette bien chaude qui marinait au four. Avantage : les plats se conservent plus longtemps, vous pouvez commander pour le week-end prochain, ou pour les repas "de fête" prochains ! (on ne rigole pas, merci !). Donc, on ne va pas déjeuner sur un banc du square Bashung voisin. On rentre chez soi allumer le micro-ondes (3 minutes).
    Notre sac "coûte" 19 €. On complétera avec le yaourt et la salade du frigo. On n'ira peut-être pas tous les jours, côté finances, mais de temps en temps, se faire un petit plaisir par ces temps moroses ! Et soutenir ce bel endroit, en lui faisant quelques couverts, pour que son compte en banque ne soit pas trop … à découvert.
    En attendant de retrouver, mais quand ? la belle ambiance du Chien, intérieur ou terrasse ensoleillée. Avec orchestre de jazz, s'il vous plait !

    Chien 7.jpg

    Souvenir...

    Le Chien de la Lune

    22 rue de Jessaint, Paris 18e

    Tel : 01 42 62 40 60

    Site internet

  • St Nicolas rue des Martyrs : concours de dessin pour les enfants

    Cette année, crise sanitaire oblige, les enfants du 9e ne pourront pas défiler comme les années précédentes avec Saint-Nicolas et son âne rue des Martyrs. Cependant, un concours de dessin est cependant proposé cette année aux enfants "sages" en partenariat avec L'association des Lorrains de Paris et les commerçants de la rue des Martyrs. Les dix plus beaux dessins recevront un cadeau traditionnel de la Saint Nicolas offert par la pâtisserie du lorrain Sébastien Gaudard.

    Le thème du concours est "Dessine-moi tes fêtes de fin d'année". Venez déposer vos dessins le jour de la Saint Nicolas :

    Dimanche 6 décembre , entre 14 h et 19 h
    à la pâtisserie Sébastien Gaudard, 22 rue des Martyrs, Paris 9e

     

    Conditions du concours :

    Concours de dessin ouvert à tous les enfants de 5 à 10 ans.
    Un seul dessin par enfant.
    Mettre ses coordonnées au dos du dessin (nom, prénom, âge, email et numéro de téléphone).
    Un jury se réunira pour statuer sur les dix dessins gagnants.
    Ce jury sera composé des membres de l'association des Lorrains de Paris présidé par Dominique Pelissier, de la présidente du Comité des commerçants de la rue des Martyrs et de Delphine Bürkli, Maire du 9e.
    Les dix gagnants seront prévenus par mail ou téléphone et leurs dessins seront exposés sur les réseaux sociaux de la Mairie du 9e.
    Cadeaux à venir chercher à la pâtisserie rue des Martyrs ce mercredi 9 décembre à partir de 14 h.

    unnamed (4).jpg

  • Culture confinée : Avec HENRI, profitez des films de la Cinémathèque

    Suite aux nouvelles restrictions sanitaires annoncées le 28 octobre 2020, La Cinémathèque française est temporairement fermée. Pour faire face au confinement, la Cinémathèque avait lancé HENRI au printemps dernier, une plateforme proposant gratuitement, en haute définition, des films rares issus de ses collections ou de celles de ses partenaires. La plateforme est donc relancée pour ce nouveau confinement. De quoi occuper vos soirées à la maison.

    Vous pouvez découvrir une centaine de films sur la plateforme VOD gratuite, qui reprend la programmation de la Cinémathèque sur un rythme hebdomadaire. Vous pouvez par aussi regarder des dizaines de vidéos (leçons de cinéma avec de grand.es cinéastes, acteurs, actrices et technicien.nes ; essais ; conférences...). Une véritable mine d'or pour les amoureux du cinéma !

    unnamed.png

  • Culture confinée : "Modèles noirs, regards blancs", documentaire en ligne

    Dans nos quartiers très "métissés", un autre regard ne peut pas nuire pour mieux nous comprendre. En regardant ces documentaires accessibles à tous via un ordi, on peut s’approcher peut-être d’un progrès dans le fameux vivre ensemble... 

    Le premier déclencheur est l’exposition du Musée d’Orsay intitulée Corps noir, regard blanc, dont nous vous proposons ici la brève présentation sur Arte.tv en trois minutes.

    Puis vient un documentaire beaucoup plus complet avec nombre de personnalités que vous reconnaîtrez, ainsi que des universitaires et des écrivains, qui analysent, expriment leurs sentiments, racontent leur histoire. Le film Modèles noirs, regards blancs est inscrit dans la série du "Doc stupéfiant" réalisé par Aurélia Perreau et Elise Le Bivic. Ici nous sommes sur France 5 (documentaire visible en ligne jusqu'au 14 novembre 2020).

    "Alors que le mouvement américain "Black Lives Matter" résonne dans le monde entier, ce documentaire s'intéresse à la représentation des noirs dans la culture populaire française. Entre caricatures tristes et racisme, le regard sur l'homme noir est rempli de mythes, de stéréotypes et d'allégories. Des artistes pourtant font avancer les mentalités. Léa Salamé et son équipe sont allés à la rencontre de personnalités qui aident à penser ces représentations, ces clichés et ces nouveaux modèles."

    c402fb2d-phppre1mu.jpg

  • Culture confinée : du théâtre en ligne avec les Théâtres Parisiens Associés

    Confinement oblige, les théâtres sont temporairement fermés, mais les Théâtres Parisiens Associés et leurs artistes se mobilisent pour continuer à vous offrir des spectacles et des pièces de théâtre en vidéo à travers une sélection de captations. Vous pourrez voir ou revoir sur vos écrans l'intégralité de pièces de théâtre et de spectacles des Théâtres Parisiens Associés. Vous pouvez notamment retrouver des pièces disponibles sur le site de rediffusion de France TV, mais pas que. Parmi ces spectacles, nous vous en avons sélectionné deux dans des registres bien différents. De quoi profiter des planches sur son canapé, en attendant de retrouver les planches en vrai.

    Tailleur pour dames, de Feydeau

    • avec : Pierre Arditi, Emmanuelle Devos, François Berléand, Laurent Gamelon, Chloé Lambert, Laurent Spielvogel, Marthe Villalonga, Marie-Anne Chazel

    Monsieur Moulineaux mène une vie paisible. Cet homme sans histoires apprécie le confort bourgeois que lui procure au quotidien la compagnie de son épouse Yvonne et de son domestique. Mais Moulineaux s'ennuie profondément. Afin de se distraire, il prend du bon temps au bal de l'opéra, mû également par le secret espoir de conquérir le coeur de l'élégante Suzanne Aubin. Or, Cupidon ne lui a guère souri. De plus, Yvonne commence à avoir des doutes sur les intentions inavouables de son mari. Elle décide de s'en ouvrir à sa mère, fraîchement arrivée de province. Pendant ce temps, monsieur Bassinet, vieil ami de Moulineaux, cherche à placer un entresol de la rue de Milan, encore aménagé en atelier de couture. Un petit pied-à-terre qui pourrait s'avérer fort commode...


    Adieu Monsieur Haffmann de Jean Philippe Daguerre

    • avec une présentation dans Passage des Arts
    • avec : Grégori Baquet, Alexandre Bonstein, Julie Cavanna, Franck Desmedt, Charlotte Matzneff

    Paris, en 1942. Le port de l'étoile jaune est décrété. Au bord de la faillite, Joseph Haffmann, un bijoutier juif, propose à son employé, Pierre Vigneau, de lui confier sa boutique s'il accepte de le cacher en attendant que la situation s'améliore pour la communauté juive de France. Pierre prendra-t-il le risque d'héberger clandestinement son "ancien" patron ? Et si oui, à quelle condition ? Pierre finit par accepter. Nommée six fois aux Molières, quatre fois récompensée, cette pièce de Jean-Philippe Daguerre a été adaptée au cinéma avec, dans les rôles principaux, Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche. Le film sortira en 2021.

    théâtre,confinement