Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Convivialité

  • Avis de semences aux pieds des magnolias de Saint-Bernard

    Au coeur de la Goutte d'Or se trouve l'église Saint-Bernard de La Chapelle, entourée de magnolias. Et aux pieds de ces magnolias, des habitants tentent d'apporter un peu de vert dans ce quartier très minéral. Né en 2014, le collectif Les Magnolias rassemble des jardiniers amateurs du quartier. Mais les bras manquent souvent et les bonnes volontés sont toujours les bienvenues. Si vous avez envie de "gratter la terre", vous pouvez adopter un magnolia et assurer la végétalisation et son entretien (régulier !) au pied de l'arbre.

    Ce dimanche 24 mars, le collectifs organise une journée collective de plantation et de semis, une bonne occasion pour aller à la rencontre de ces habitantes et habitants qui mettent un peu de vert dans notre ville. Vous pourrez également discuter avec les membres du collectif du projet de réfection de l'entourage des pieds d'arbre qui en a bien besoin, car durement malmené par des visiteurs indélicats. 

    Le rendez-vous est fixé à 14h, venez nombreux pour ces petits travaux de printemps !

    MAGNOS_24 mars - copie.jpg

    C'est où ?

    Rue Saint-Bruno, Paris 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 24 mars 2019, à 14h

  • Inauguration de la P’tite ferme de la Goutte d’Or

    Ce vendredi 22 mars, sera inaugurée la P’tite ferme de la Goutte d’Or. Gérée par l’association Les Fermiers de la francilienne, cette mini-ferme urbaine a trouvé sa place au fond du square Alain Bashung dans le quartier de la Goutte d'Or. ferme,goutte-d'or,square-alain-bashung,18eLa P’tite ferme de la Goutte d’Or c'est un potager, des abris pour son cheptel constitué de cinq poules, quatre lapins et deux moutons, ainsi que d’un parcours pédagogique extérieur. Une zone de compostage complète l’ensemble. Cette mini ferme est accessible en présence d’un animateur, notamment lors d’activités pédagogiques destinées aux écoliers et aux familles du quartier, avec la collaboration des associations locales. 

    Espérons que nous verrons bientôt réouvrir ce square aux portes désespérément closes (il n'ouvre que quelques heures par semaines à cause de la présence il y a quelques temps de mineurs non-accompagnés qui en avait faire leur chasse gardée), aux même horaires que  tous les squares parisiens, les habitants se désespérant de pouvoir fréquenter à nouveau ce petit coin de verdure, un petit coin presque de campagne à présent, si rare dans le coin.

    ferme,goutte-d'or,square-alain-bashung,18e

    (photo : Les fermiers de la francilienne)

      

    C'est où ?

    Square Alain Bashung, 16 rue de Jessaint, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 22 mars 2019,  à 10 h

  • Budget participatif : adieu la rue-jardin, bonjour la rue-bagnole !

    Lors de la réunion du 13 mars dernier en mairie du 18e, on nous a annoncé officiellement l'anéantissement du projet du budget participatif "Une rue-jardin Richomme", un de ceux choisis en 2017 par les Parisiennes et les Parisiens du 18e.

    1742927545.jpg

    En 2017, nous avons proposé le projet de la rue-jardin Richomme au Budget participatif. L'idée d'une piétonisation de la rue et de sa végétalisation avait alors été très bien accueillie par les habitants et a emporté leurs suffrages. Nous nous réjouissions d'un projet qui allait offrir un peu d'espace piéton et de verdure, pour les enfants en particulier. En effet, des centaines d'enfants et de parents empruntent quotidiennement cette rue qui dessert essentiellement des crèches et des écoles. Le projet est donc très attendu par petits et grands.

    Mais voilà, la mairie du 18e nous a annoncé que la circulation automobile y serait maintenue - annihilant l'essence même du projet -, que les seuls travaux engagés seraient un réaménagement du carrefour des rues Richomme et Erckmann-Chatrian (juste une surélévation des passages piétons), et que la question de la végétalisation de la rue est renvoyée sine-die. Bref, la mairie a signifié aux habitants que leur vote n'a aucune valeur et que finalement la rue-jardin Richomme ne verra pas le jour. Adieu la rue-jardin, bonjour la rue-bagnole !

    Signalons que, contrairement à ce qui se pratique habituellement pour le budget participatif, Action Barbès, association porteuse du projet, n'a jamais été consultée par les services de la Ville durant l'élaboration de ce fiasco. Nous comprenons maintenant pourquoi nous avons été tenus à l'écart. 

    Il est proprement scandaleux que ce projet voté au budget participatif soit mis au rebut sans autre forme de procès. Ce reniement municipal jette également un lourd discrédit sur le budget participatif, qui se révèle être ici une mascarade de démocratie participative. Les voix des quartiers populaires valent-elles si peu pour qu'on les bafoue ainsi ? Et dire qu'on nous rabâche sans cesse "Priorité aux quartiers populaires !"... Ce que l'on constate c'est qu'à Paris, on peut piétonniser rien de moins que les quais de Seine, et c'est très bien, mais pas un petit bout de rue de la Goutte d'Or. On ne saurait l'accepter.

     

     

  • Succès pour la première séance de cinéma-débat à la bibliothèque de la Goutte d'Or

    C’est parti ! Un samedi par mois, projection pour tous d’un documentaire « à sujet fort » à la Bibliothèque de la Goutte d’Or ». Nous étions à la première séance, samedi 2 mars dernier.

    bibliothèque-de-goutte-d'or,cinema,18e

    La nouvelle directrice, Catherine Geoffroy, est arrivée en juin dernier à la tête de la Bibliothèque de la Goutte d’Or, bel outil, mais souffrant d’une légère désaffection. « Oui, livre, bibliothécaire … ça sent la poussière, dit Catherine Geoffroy, nous préférons dire ‘troisième lieu’. Le domicile, le lieu de travail et … la bibliothèque où l’on peut venir rêver, lire le journal ou une BD, bien au chaud, suivre des ateliers … à tout âge. Et bien sûr, lire des livres sur place, ou les emporter ! ».

    Et pourquoi pas voir des films ? Des films « avec du contenu, bien sûr. Plutôt des documentaires à sujet fort, et variés. Une fois par mois, le samedi à 15h. Entrée gratuite. Et si possible, un débat avec le réalisateur après la projection. »

    Début février, la directrice de la bibliothèque se lance, sans budget - « un an d’attente ! » -, choisit un film avec son équipe, parmi ceux, nombreux, que les bibliothèques et cinémathèques de Paris peuvent projeter gratuitement. Ce sera La traversée, d’Élisabeth Leuvrey, qui touche particulièrement la Goutte d’Or :

    « Sur le ferry qui relie Marseille à Alger (un jour et une nuit), chaque été, des retraités vont au pays pour toucher leur pension, pour passer leurs vacances au bled, voir la famille …. Les discussions sur le bateau parlent de départ et de pays. Des voitures chargées jusqu’au capot… des paquetages de toutes sortes… des hommes chargés de sacs et d’histoires.

    En mer, nous ne sommes plus en France et pas encore en Algérie, et vice-versa. 

    La réalisatrice filme ces conversations, ces confidences : beau documentaire sur l'exil, l'immigration, l'identité, la vie et les émotions de ceux qui flottent entre deux mondes. » 

    Allez ! Top chrono ! L’équipe fait le tour des (nombreuses) associations du quartier, distribue des tracts, bouge tout le monde, même les chibanis qui se retrouvent les samedi sur la place Polonceau. On sort le projecteur vidéo, on fait un peu d’ombre avec le rideau de fer, on tasse les présentoirs de la salle de lecture, on installe des chaises … Et l’équipe attends … 5, 10, 20 spectateurs ? Panique à bord (du ferry !), ce sont 56 spectateurs d’âges divers qui se présentent ! Il faut encore pousser les meubles, sortir d’autres chaises. La projection se déroule dans un silence attentif. Applaudissements ! Elisabeth Leuvrey, la réalisatrice, souhaitait venir discuter avec les spectateurs, mais ne pouvait pas. Bernard Taglang, figure du quartier, s’improvise animateur.

    Pour Catherine Geoffroy, ce coup d’essai fut un coup de maître ! Début avril, rendez vous donc pour une nouvelle séance, le film n’est pas encore connu.

    Et en attendant (il se passe toujours quelque chose à la bibliothèque de la Goutte d’Or), notez cette « Conférence interactive », samedi 23 mars de 16h à 18h, qui propose de tout savoir sur les proverbes. Apportez votre proverbe préféré, français ou étranger, Sylvie Brunet, auteure de nombreux livres sur la langue française, animera une séance d’échange sur vos proverbes : comment naissent les proverbes ? Comment se transmettent-ils au cours des âges ? L'entrée est libre et gratuite.

  • Présentation du livre "Des jeunes, des cris" d'Ahmed Ghayat

    La toute nouvelle association de solidarités et d'échanges culturels France-Maroc Rassemblance, emmenée notamment par Samir Lebcher, le fameux "kiosquier de Barbès", organise au Cinéma le Louxor, en collaboration avec l’association Marocains Pluriels, une présentation de Des jeunes, des cris, le dernier livre d'Ahmed Ghayat, un ouvrage réalisé en collaboration avec la photographe Karen Assayag (édition Le Fennec).
     
    La soirée se déroulera ce jeudi 7 mars à 18h. L'entrée est libre, mais il est plus prudent d'annoncer sa venue par mail à Rassemblance.18@gmail.com.

    livre,louxor,rassemblance,lebcher

     

    C'est où ?

    Cinéma Le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Jeudi 7 mars 2019, à 18h

  • Réunion publique d'information sur la Promenade urbaine

    Dans un article du 13 décembre dernier, Promenade Urbaine : enfin de bonnes nouvelles !, nous vous donnions un avant-goût des aménagements à venir et des futurs usages de la Promenade urbaine. Nous vous annoncions une réunion publique d'information début 2019 pour découvrir le projet en détails, ça sera donc le mardi 12 février à 19h, à la Salle des fêtes de la Mairie du 10e.

    DxlaypXWkAI5Llr.jpg

     

    C'est où ?

    Salle des fêtes, Mairie du 10e, 72 rue du Faubourg Saint-Martin

    c'est quand ?

    Mardi 12 février 2019 à 19h

  • Concert de soutien à l'Échomusée de la Goutte d'Or

     "Le FGO-Barbara et AMP DUAL CORPS présentent le concert de soutien à l’Échomusée de la Goutte d’or, le vendredi 1er février à partir de 19h30. L'Échomusée est un espace culturel associatif et un centre de ressources autour de la création artistique en rapport avec le quartier.

    Depuis vingt cinq ans l’Échomusée raconte la vie des habitants de la Goutte d’or. Mais comme tous ces endroits fragiles, il affronte de graves difficultés financières. Pompadour Swamp, Les Soucoupes Violentes et Les Belleville Cats ont acceptés de lui donner un coup de main et pas des moindres, puisque tous les fonds du concert seront intégralement reversés à L’Association Échomusée.

    (Entrée 12 euros sur place le 1er février)


     

    C'est où ?

    FGO Barbara, 1 rue Fleury, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 1er février 2019, à 19h30

  • Concert à la mairie du 10e arrondissement

    Comme chaque début d'année, l'Orchestre d'harmonie du Chemin de fer du Nord propose un concert à la mairie du 10e arrondissement. L'entrée à ce concert est libre et ouvert à tous, pour autant, il n'est pas interdit de participer aux frais...

    Rendez-vous samedi 26 janvier pour écouter l'Orchestre d'harmonie du Chemin de fer du Nord à la Mairie du 10e. Un autre concert sera proposé quelques jours plus tard à l'église Saint Vincent de Paul le dimanche 3 février à 16h.

    Paris, paris 10e, orchestre, chemin de fer du nprd,

     

    C'est où?

    Mairie du 10e, 72 rue du Faubourg Saint Martin

     C'est quand?

    Samedi 26 janvier 2019 à 16h30

     

  • Un après-midi festif place de La Chapelle

    Les animations pour les fêtes de fin d'année se multiplient dans nos quartiers, et on ne va pas s'en plaindre, bien au contraire. Et si la Goutte d'Or, forte de sa richesse associative, est plus habituée aux festivités de quartier, La Chapelle sa voisine s'y met aussi, de plus en plus. Cette fois, c'est donc place de La Chapelle, que l'Union des Commerçants Goutte d'Or - Chapelle vous donne rendez-vous pour un après-midi festif, mercredi 19 décembre. Au menu, des animations, une fanfare et un goûter de Noël, un avant-goût de vacances en perspective pour les enfants - et les parents - de La Chapelle.

    unnamed (1).jpg

    C'est où ?

    Place de La Chapelle, Paris 18e

    C'est quand ?

    Mercredi 19 décembre 2018, de 15h à 17h

     

  • Square de Noël etc

    Le Square de Noël etc revient cette année pour proposer aux familles de la Goutte d'Or des animations au square Léon, mais aussi au square Bashung, à Accueil Goutte d’Or (AGO), à l’Échomusée et à l’ICI. Le samedi 15 décembre, à partir de 15h, le quartier est en fête avec de nombreuses animations pour toute la famille, avec cette année, même une calèche !

    (programme en bas de page)

    square de noel,18e,goutte d'or

     

    square de noel,18e,goutte d'or

     

    C'est où ?

    Samedi 15 décembre à partir de 15h 

    C'est quand ?

    Square Léon, Paris 18e

  • Braderie d'Accueil Goutte d'Or

    Mercredi 12 décembre, le Centre social Accueil Goutte d'Or (AGO) organise dans ses locaux rue Laghouat sa traditionnelle braderie de fin d'année. De quoi faire de bonnes affaires et un bon geste pour soutenir les actions d'AGO auprès des habitants de la Goutte d'Or.

    unnamed.jpg

     

    C'est où ?

    26, rue de Laghouat, Paris 18e

    C'est quand ?

    Mercredi 12 décembre 2018

  • Les quartiers populaires peuvent aussi changer positivement

    Les quartiers populaires souffrent d'une densité humaine trop grande, disent certains, qui protestent contre la construction de logements sociaux dans les quartiers qui en possèdent déjà. Ils souffrent aussi d'une surreprésentation de commerces bon marché, pas toujours au top des normes, faiblesse du pouvoir d'achat oblige, mais bénéficient d'une grande densité de clientèle, locale ou venant spécifiquement pour profiter des prix attractifs. Ils pâtissent de trop peu d'espaces verts, et ceux qui existent souffrent à leur tour de surpopulation... Pourtant, pourtant, quand on s'en donne les moyens, que les pouvoirs publics savent reconnaître les initiatives positives et aident là et quand il le faut, on peut assister à des reconversions heureuses.

    Voici un exemple bien sympathique, avec quelques photos datant d'avril 2014, lors d'une promenade le long de la petite ceinture pour profiter d'un soleil de printemps généreux, de la Gare Ornano à la Gare de l'avenue de Saint-Ouen.

    quartiers populaires,18e,réhabilitation

    quartiers populaires,18e,réhabilitation

    Action Barbès a suivi le projet de réhabilitation de la gare d'Ornano, proche de la Porte de Clignancourt, en restaurant solidaire, et même davantage (atelier, culture, agriculture, animaux), depuis son inauguration et le succès des fêtes qui s'y sont déroulées ensuite, comme chaque printemps notamment avec la "Fête de la nature" aux Jardins du Ruisseau. Le réussite est au rendez-vous aussi bien pour les fêtes qui attirent les enfants et les parents du quartier, que pour le restaurant où il est bien difficile de trouver une place pour y prendre un en-cas aux heures de repas. Notre blog en témoigne... Voir à ce sujet notre article du 10 mai 2014 et celui du 21 mai

    Ce sont ces anciennes photos de la gare de Saint-Ouen qui nous ont donné envie de revoir les lieux après le changement. La petite gare en ruine est devenue Le Hazard Ludique, une salle de spectacle et un lieu ouvert aux habitants, son parvis nous accueille en terrasse pour boire un verre, aux beaux jours, et la cantine est là pour combler une petite faim.

    Surfez sur leur page Facebook à l'occasion, pour en savoir davantage, c'est ici. Là encore c'est une réussite. À noter, le dimanche 16 décembre, un marché de Noël "Made in 18e" sur le quai de l'ancienne gare.

    quartiers populaires,18e,réhabilitation

    Autre projet mené à bien après des années d'efforts, dans des conditions déplorables, souvenez-vous des amas de déchets au pied des palissades qui ceinturaient l'immeuble à l'angle des boulevards Barbès et de la Chapelle, cette fois dans notre cœur de quartier : la brasserie Barbès. Elle a remplacé Vano, parti en fumée et personne ne peut s'en plaindre. On ne peut pas dire que tout va au plus mal. Soyons justes. Il reste certes beaucoup à améliorer, bien sûr. L'association s'y attèle bravement et continuera, et ses bénévoles consacreront encore beaucoup de temps et d'énergie pour que le quartier ne soit pas oublié.

    2852105913.JPG