Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18e

  • "Manifestoyez avec nous !"

    "Manifestoyez avec nous !" c'est ainsi que plusieurs commerçants et artisans du quartier de la Goutte d'Or vous convient à (re)découvrir leurs échoppes et leurs ateliers à la veille des fêtes de fin d'année.

    Les lecteurs de ce blog reconnaitront sûrement plusieurs des enseignes (voir la liste sur le flyer ci-dessous) de cette sympathique opération de promotion, car en effet, nous avons déjà parlé de la plupart d'entre eux ici. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que nous vous invitons nous aussi à aller voir tous ces commerçants et ces artisans, pour y faire vos emplettes évidemment, mais également pour encourager des professionnels très attachés à leur quartier et qui font beaucoup pour animer ses rues. Alors, allez donc "manifestoyez" avec eux !

    goutte-d-or,commerce,proximité,18e

  • Woods Trinidad Legend en concert au Chien de la Lune

    Ce vendredi 6 décembre, Le Chien de la Lune, sympathique restaurant situé à l'angle des rues de Jessaint et Pierre l'Ermite, accueille un nouveau concert avec Woods Trinidad Legend. Les réjouissances s'annoncent à partir de 19 h 30, pensez à réserver ! (téléphone : 01 42 62 40 60) 

    74532293_2447790485540960_4999677236345831424_o copie.jpg

    C'est où ?
    Le chien de la lune, 22 rue Jessaint, Paris 18e
    C'est quand ?
    Vendredi 6 décembre, à 19 h 30
  • Dernier coup de marteau à Drouot-Montmartre

    Le 4 novembre dernier, Action Barbès s’est rendu à l’hôtel des ventes Drouot-Montmartre, voir ce que proposent maître Morel dans la salle A et maître Morand dans la salle B, deux ventes dites "classiques".

    Il convient d’être matinal, huit heures trente, pour dès l’ouverture du rideau de fer, se dépêcher d’aller dans l’une ou l’autre salle, d’un coup d’œil rapide, expert ou instinctif, ce qui va être dispersé ce jour, et ce qu’on va "surveiller". Nous disposons de trente minutes pour ouvrir les panières à linge, regarder la signature des assiettes, feuilleter les toiles empilées contre les rebords, tester les fauteuils et les tiroirs des secrétaires, soupeser les bijoux… Rituel bien réglé, chacun se salue, s’échange un bibelot, ça se bouscule un peu sous l’œil du commissaire priseur, de ses assistants qui installent les ordinateurs sur l’estrade, et les garçons de salle qui s’efforcent de mettre un peu d’ordre. Eh oui ! nous ne sommes pas rue Drouot et ses seize salles, où chaque exposition, la veille, permet de regarder plus au calme ce que recèle les ventes du lendemain.  À Drouot-Montmartre, il faut faire vite !

    À neuf heures tapantes, le commissaire priseur et tout son staff ordonne à tout les acheteurs de passer derrière les tables qui séparent les acteurs des spectateurs-vendeurs. Ce cérémonial, ce jeu de rôles mêlant hommes et femmes de toutes origines, vous le connaissez, bien sûr. Sinon, c’est trop tard : ce 4 novembre, quand le dernier coup de marteau tombera, quand le dernier acheteur aura enlevé sa marchandise, les rideaux de fer tomberont définitivement sur Drouot-Montmartre. Ainsi en a décidé la SCI Drouot Immobilier - qui n’est pas rattachée à Drouot-Patrimoine, gestionnaire de Drouot-Richelieu, rue Drouot - situé dans le 9e arrondissement et qui est dévolu aux ventes habituelles. Dommage, c’était une belle activité dans le quartier de la Goutte d'Or. Un repaire à bonnes affaires dans un grand brassage social et commercial.

    Revenons tout de même à notre vente. Que voyons nous passer aujourd’hui ? Plateaux en métal argenté, tableaux, table à manger et chaises en acajou (sur laquelle des acheteurs cassent la croûte, en attendant que la table et ses chaises passent en vente !), des lustres d’hôtel,  trente livres de la collection Pléiade, des casiers pleins de verres, une TV écran plat "en l’état", un frigo - deux portes quand même -, des estampes "époque Amélie Poulain", une boite d’une dizaine de petites montres-gousset en or ; tout le monde s’approche …

    drouot,doudeauville,18e

    Les assistants font le va-et-vient entre les acheteurs et l’estrade "des ordinateurs", demandant un nom, donnant un ticket, prenant une carte bancaire. Le commissaire priseur connaît bon nombre des acheteurs "M. X, allons, 10 €, ça ne se refuse pas ! Bon, 5 €, adjugé", "Un Mac Book air, 200 €. En l’état. Ne venez pas me demander le mot de passe ou de le débloquer !". Il s’efforce en même temps de maintenir un minimum de calme, poussant de grands "Silence ! Et repassez derrière les tables, merci !", ordonnant à un petit malin  qui s’est infiltré du côté pro, pour voir un objet de plus près, de repasser immédiatement du côté public. Sévérité très bonhomme, bien sûr.

    Voilà, Drouot-Montmartre, ce nid à bonnes affaires installé rue Doudeauville, ce lieu sympathique et vivant à rendu l’âme.

    drouot,doudeauville,18e

    Deux questions se posent à nous : pourquoi ? et quoi à la place ?

    Elément de réponse à "pourquoi" : depuis quelques années, "notre Drouot", conçu au départ pour écouler la "drouille", c’est à dire le tout venant de peu de valeur, pas assez noble pour Drouot-Richelieu, était monté en gamme, proposant de belles et bonnes affaires, meubles, tableaux, etc. que l’on retrouvait fréquemment… aux Puces de Saint-Ouen. Dans le même temps, Drouot-Richelieu, sorte de club dont les membres sont soixante-dix maisons de ventes de Paris, ne se porte plus aussi bien. Beaucoup des seize salles sont irrégulièrement ouvertes, même en juin, période de pointe de ce commerce. Et surtout, bon nombre des plus grandes maisons de vente (Tajan, Piasa, Artcurial, Cornette de Saint Cyr…) ont ouvert leur propre salle des ventes, ne procédant à Drouot-Richelieu qu’a leurs ventes courantes… les mêmes ou presque maintenant qu’à Drouot-Montmartre ! 

    Quid du futur ? Il s’agit d’un espace privé, faisant partie d'une grande copropriété, même si les pouvoirs publics peuvent tenter d’influer sur le choix du commerce. Pas facile d'envisager ce grand espace, sans fenêtres, avec bien peu d’ouverture sur la rue Doudeauville, mais un espace de chargement rue d’Oran très pratique. Des indiscrétions nous laissent entendre qu'un magasin de meuble et qu'une grande surface de bricolage se sont mis sur les rangs, affaire à suivre...

  • "Ecchymoses invisibles", du théâtre pour dénoncer les violences faites aux femmes

    En prolongement de la Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes (25 novembre), la mairie du 18e propose, ce vendredi 29 novembre, une pièce de théâtre : "Ecchymoses invisibles".

    "Un huis-clos conjugal déroutant, sans compromis ni tabou


    Face à la brutalité de Michel, Corinne a érigé des remparts de silence. Mais ce soir elle n’a d’autre choix que de se confronter au monstre de colère qui habite son mari.

    Fuir une relation toxique, après vingt-quatre ans de vie commune, représente un véritable saut dans le vide. Et ça, Corinne ne le sait que trop bien. Séducteur en apparence, destructeur en réalité, Michel son mari, a fait d’elle une femme mutique aux multiples blessures.

    Passionné d’aviation, Michel a invité pour la soirée son collègue afin de lui montrer ses nouvelles maquettes. Corinne, en charge de préparer l’apéritif dînatoire, n’a finalement pas pu s’acquitter de cette tâche et redoute la colère de celui-ci.

    Victime de la dureté des mots et des gestes de Michel, elle cherche ce soir une issue à cette violence. Que peut-elle faire face à la personnalité perverse de son mari ? Parler ? Se taire ? Rester ? Fuir ?"

    L'entrée est libre et gratuite.

    journée-mondiale-lutte-violence-faites-aux-femmes,18e,théâtre

    C'est où ?

    Mairie du 18e, 1 place Jules Joffrin

    C'est quand ?

    Vendredi 29 novembre 2019, à 20 h

  • Une collecte solidaire de quartier à la Goutte d'Or

    Des habitants réunis lors du Conseil de quartier Goutte d'Or - Château-Rouge lancent une collecte solidaire de quartier.

    À partir d'aujourd'hui mercredi 27 novembre, vous pouvez déposer vos dons (produits d'hygiène neufs, vêtements et sous-vêtements pour hommes, propres et en bon état) à la loge de l'école 3 rue Saint Luc, en semaine, jusqu'au mercredi 11 décembre, de 8 h à 13 h 30 et de 15 h à 18 h. La distribution aura lieu samedi 14 décembre.

    Si vous souhaitez aider le collectif d'habitants à la bonne organisation de cette action (communication, tri progressif des vêtements pendant la période de collecte et/ou leur prêter main forte le jour de la distribution) vous pouvez envoyer un mail au Service de la démocratie locale de la mairie du 18e : cq18@paris.fr. Deux réunions de suivi et de préparation avec le collectif d'habitants auront lieu dans les deux semaines à venir : lundi 2 décembre à 18 h 30 (lieu à définir) et mercredi 11 décembre à 18 h 30 à l'Échomusée.

    unnamed.jpg

    C'est où ?

    École Saint-Luc, 3 rue Saint-Luc, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du mercredi 27 novembre au mercredi 11 décembre 2019, de 8 h à 13 h 30 et de 15 h à 18 h

  • "J’ai marché jusqu’à vous", projection-débat à la bibliothèque de la Goutte d'Or

    Dans le cadre des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, la bibliothèque de la Goutte d'Or, la Salle Saint-Bruno et la Ligue des Droits de l'Homme vous propose une projection du film "J’ai marché jusqu’à vous" réalisé par Rachid Oujdi. Cette projection se déroulera ce samedi 23 novembre ; elle sera suivie d’une discussion animée par la Ligue des Droits de l’Homme et le CASP. L'entrée est libre, dans la limite des places disponibles.

    AFFICHE-JMJV-copie-2-3.jpg

    C'est où ?

    Bibliothèque Goutte d'Or, 2-4 rue Fleury, Paris 18e

    C'est quand ?

    Samedi 23 novembre 2019, à 14 h 30

  • "Des bulbes à tous les étages" au square Louise de Marillac

    Cette année encore, la Ville de Paris distribue gratuitement des bulbes de fleurs, avec l'opération "Des bulbes à tous les étages". Ce sont 40 000 sachets de bulbes de tulipes "Little Beauty"  et de gloires des neiges qui sont distribués depuis le 18 novembre dans les mairies d'arrondissement (jusqu'à épuisement des stocks). Chacun pourra enfouir ses bulbes dans un pied d'arbre végétalisé, une cour d'immeuble ou encore une jardinière accrochée au garde-corps de sa fenêtre, et verra ainsi poindre des fleurs au printemps prochain.
    Une journée spéciale de distribution de sachets de bulbes se déroulera au square Louise de Marillac ce samedi 23 novembre. Ce sera aussi l'occasion de rencontrer des agents de la Ville, spécialistes du végétal à Paris et de profiter de conseils de jardinage, d'idées d'installation de mobilier urbain végétalisé avec une exposition dédiée à la végétalisation en ville.

    DSC_6221.jpg

    Tulipes "Little Beauty" 
     
     
     
    C'est où ?
    Square Louise de Marillac, place de la Chapelle, Paris 18e
    C'est quand ?
    Samedi 23 novembre 2019, de 11 h à 17 h
  • Exposition exceptionnelle de Nikolaus Heidelbach chez Les Libraires associés

    La librairie Les Libraires associés vous convient à une nouvelle exposition consacrée à Nikolaus Heidelbach. Vous pourrez découvrir à cette occasion des dessins originaux de l'un des meilleurs illustrateurs allemands. L'exposition se tiendra du 21 novembre au 21 décembre.

    "Les albums de Tomi Ungerer m’ont appris qu’il est permis de dessiner pour les enfants sans se forcer à la douceur. J’aime beaucoup l’humour d’un Sempé. Et Jéronimus Bosch. Le livre d’enfant reste un domaine très conservateur, plein d’images conventionnelles et d’histoires kitsch. Le jeune public mérite mieux que cela."

    N. Heidelbach

    unnamed.jpg

    Par ailleurs, vous pourrez retrouver Les Libraires associés au Salon du livre jeunesse de Montreuil, du 27 novembre au 2 décembre, où ils animeront à nouveau l'Espace Livres rares (librairie éphémère de 50 m2) ; des invitations pour le salon seront disponibles à la librairie.

    unnamed.jpg

    Dessin de N. Heidelbach

     

    C'est où ?

    Les Libraires associés, 3 rue Pierre l'Ermite (sonner à l'interphone), Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 21 novembre au 21 décembre 2019, de 14 h à 19 h

  • Adhérer à Action Barbès

    Vous voulez soutenir Action Barbès et son travail pour tenter d'améliorer le cadre de vie dans nos quartiers ? La rentrée est passée, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire ! Alors pour nous rejoindre, c'est très simple, il suffit de télécharger et imprimer le bulletin ci-dessous (ou de le copier sur papier libre) et de le retourner accompagné de votre chèque de cotisation (tarif inchangé : 10 € par foyer).

    Bulletin d'adhésion 2019-2020

    Action Barbès CARTE ADH VIERGE 19 20 - copie.jpg

    Et si vous voulez vous investir dans la vie de l'association et/ou contribuer au blog, nous sommes toujours ravis d'accueillir les bonnes volontés ! 

    Et pour en savoir plus sur l'association, c'est par ici.Sans titre 3 - copie.jpg

  • Soirée "Jazz et Beaujolais nouveau" au Chien de la lune

    Jeudi 21 novembre, le restaurant Le Chien de la lune propose une soirée "Jazz et Beaujolais nouveau". Avec en concert, Jérôme Etcheberry et son Cancan Orchestra.
    La soirée débutera à partir de 19 h 30.
    Il est préférable de réserver, en téléphonant au : 01 42 62 40 60.

    0.jpg

    C'est où ?

    Le Chien de la Lune, 22 rue Jessaint, Paris 18e

    C'est quand ?

    Jeudi 21 novembre, à partir de 19 h 30

  • Rue Richomme : le projet de nouveau sur les rails

    Nous désespérions de voir se réaliser le projet élu du Budget participatif 2017 : une Rue-jardin-Richomme ; ce dernier semblant reporté sine die. Aussi, nous avons récemment écrit à l'Hôtel de ville pour avoir quelques explications sur cet abandon dont nous ne pouvions nous satisfaire.

    Mais contre toute attente, nous avons appris que finalement la Rue-Jardin-Richomme allait voir le jour plus rapidement que nous le pensions. En effet, à la faveur de l'opération des "Rues-scolaires", qui verra la piétonnisation totale ou partielle de quelques rues parisiennes desservant des établissements scolaires. Dans le 18e ce sont trois rues qui sont concernées, dont le rue Richomme ! Et très vite (dans quelques jours seulement) la circulation sera coupée de manière permanente pour une expérimentation de plusieurs mois sans voitures. La végétalisation, d'abord en bacs, suivra, et plus tard, les aménagements définitifs de la rue Richomme seront élaborés en concertation avec les associations, les habitants, les écoles et les parents d'élèves, enfin.

    rue-jardin-richomme,école,budget-participatif,18e

    Un compteur de voitures a été installé au début de la rue Richomme

    Une réunion de présentation de l'expérimentation du projet "rues scolaires" est organisée ce vendredi à l'école élémentaire rue Richomme. Ici, le projet "Rues scolaires" consiste donc en la piétonnisation d'un tronçon de la rue Richomme afin de permettre plus de sécurité aux abords de l'école notamment. Cette réunion publique, ouverte à toutes et tous, sera l'occasion pour la mairie du 18e de présenter le projet et de répondre aux interrogations.

    Rues scolaires - Richomme - copie.jpg

    C'est où ?

    École élémentaire, 9 rue Richomme, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 15 novembre 2019, à 18 h 15

  • Exposition : "Un petit tour dans le 18e"

    La bibliothèque Vaclav Havel accueille une exposition photographique et sonore intitulée "Un petit tour dans le 18ème". 

    Le vernissage de cette exposition se déroulera ce samedi 9 novembre de 14h à 18h. À cette occasion un atelier "carte postale du futur" se tiendra de 14h à 15h30 : vous pourrez laisser libre cours à votre imagination pour enregistrer des cartes postales sonores accompagnées de portraits. Et un goûter est également prévu cet après-midi là.

    Mais si vous ne pouvez pas assister au vernissage, pas d'inquiétude, l'exposition,  financée grâce au "Fond de Participation des Habitants" (FPH), se tiendra jusqu'au 28 décembre.

    unnamed (1).jpg

    C'est où ?

    Bibliothèque Vaclav Havel, 26 esplanade Nathalie Sarraute, Paris 18e

    C'est quand ?

    Jusqu'au 28 décembre 2019