Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18e - Page 3

  • Ça va cogner !

    Les derniers coups de hache entendus dans le quartier de la Goutte d'Or n'ont pas laissé le meilleur souvenir. En effet, tout le monde se rappelle de l'épilogue de l'occupation de l'église Saint-Bernard par des sans-papiers en 1996, qui s'est joué à coups de hache donnés par les forces de l'ordre pour détruire la porte de l'église. Mais aujourd'hui nous allons pouvoir entendre d'autres coups de hache dans le quartier, de cognée en l'occurrence, beaucoup plus réjouissants ceux-là. En effet, depuis le 22 septembre dernier, un nouveau venu pour le moins insolite vient d'ouvrir ses portes à la Goutte d'Or : Les Cognées, une salle de lancer de hache. 

    image3 (1).jpeg 

    Installée dans un ancien garage au 5 rue Stephenson, cette nouvelle adresse est le premier lieu de lancer de cognée à ouvrir en France. Cette activité prisée au Canada consiste à lancer une petite hache, une cognée donc, sur une cible. Pas besoin d'être aguerri à l'exercice pour pratiquer le lancer de cognée, nous avons pu le tester en avant-première et étonnement, on acquière le bon geste assez facilement ; remercions ici Thomas pour son chaleureux accueil. Le jeu demandant plus d'adresse que de force, chacun peut s'essayer à ce qui peut être un excellent défouloir. 

    image5.jpeg

     Les Cognées

    5 rue Stephenson 75018

    téléphone : 01 71 20 14 45

    site internet : lescognees.com

    sur Twitter : @LCognées

    image7.jpeg

  • Concertation sur la Promenade Urbaine aux Bouffes du Nord le 5 octobre

    Jeudi 5 octobre 2017 - Réunion publique de concertation
    Vous êtes conviés à une réunion publique de concertation le 5 octobre à 19h au Théâtre des Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de la Chapelle, 75010 Paris

    En présence de :

    • Christophe Najdovski, Adjoint à la Maire de Paris chargé des Transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public
    • Rémi Féraud, maire du 10e
    • Eric Lejoindre, maire du 18e
    • François Dagnaud, maire du 19e

    Un atelier enfant sera également organisé, n'hésitez pas à venir en famille ! Et pour mieux accueillir les enfants, merci de les inscrire ici.

  • Parlons un peu vélo

    Le 1er octobre est consacré depuis des années à la journée sans voiture. C'est une formule un peu à l'emporte-pièce parce que, jusque là, le périmètre sans voiture était restreint. Mais l'idée est de sensibiliser à des moyens de transport alternatifs. Cette année, la Mairie de Paris a embrayé courageusement sur la lancée des restrictions d'espace alloué aux véhicules à moteurs, nous pensons aux quais Rive droite, à la rue de Rivoli, mais pas que.... puisque nous militons pour des réductions de la place de la voiture également du côté de la Place de la Chapelle et sur le boulevard du même nom, entre Barbès et Stalingrad.

    paris,18e,vélo,transports,balade,journée-sans-voiture

    La carte est simpliste puisque tout Paris est concerné, mais vous trouverez ici les périmètres totalement assimilés à des zones piétonnes comme l'est l'avenue Trudaine. Dans le reste de Paris, la circulation n'est autorisée qu'aux véhicules d'urgence et à 30 km/h. 

    Sans voiture à Paris, on doit pouvoir survivre plus d'une journée... Nous n'incluons pas tous les professionnels dans cette affirmation, bien sûr. Pas question de revenir aux plombiers courbant l'échine sous le poids de la boite à outils. Pas d'excès donc dans les revendications. Et pas d'exagération chez les opposants non plus. 

    Ce préalable étant dit, les moyens alternatifs ne manquent pas, transports en commun bien sûr, mais aussi  le co-voiturage qui a fait des progrès importants depuis plus de 10 ans avant de tomber dans un système qui a pris ses distances par rapport à l'élan initial (moins social, moins convivial et plus financier avec la plate-forme Blablacar.fr). Récemment sont apparues des bornes de co-voiturage avec recours à l'autostop sous des formes variées (voir des exemples ici), et nous arrivons tout naturellement pour les trajets courts ou de moyenne distance au vélo, avec assistance électrique ou non, et en-deçà, pour les distances les plus réduites, à nombre de moyens de locomotion qui auraient fait rire il y a encore dix ans seulement : trottinette ou patinette, patins, en ligne ou pas, planche à roulettes, etc.. jusqu'aux derniers modèles de skates électriques type giropodes, dont les noms peuvent encore évoluer. 

    A notre avis, la bicyclette a encore de beaux jours devant elle, les comités vélo des arrondissements parisiens aussi, avant d'être supplantés par un comité giropode ! Dans nos quartiers, la réflexion se poursuit sur le projet d'aménagement cyclable Est-Ouest et il en sera question lors du prochain comité vélo du 18e arrondissement qui se tiendra le 2 octobre*. Il a lieu en comité restreint avec les représentants des conseils de quartiers, ceux des associations de cyclistes autour des élus concernés par la problématique. Une plus large réunion, publique celle-ci, devrait se tenir à l'automne. Nous l'annoncerons. 

    * Mise à jour le 30 septembre : le comité vélo du 18e est reporté à une date ultérieure.

  • RATP : des travaux plus importants s'annoncent

    Il n'y a pas si longtemps nous avons évoqué les nouvelles grilles de la station Barbès-Rochechouart, les nouvelles portes de sortie, et la proximité d'un nouveau chantier, cette fois, pour rénover et entretenir le viaduc, entre le carrefour Barbès et .... l'extrémité de la partie aérienne de la Ligne 2, à savoir la place du Colonel Fabien.

    Petit rappel historique

    C'est un ouvrage construit à la fin du 19e siècle. La ligne 2 ayant parcouru le premier tronçon entre Porte Dauphine et Etoile en décembre 1900, elle sera prolongée jusqu'à Anvers dès octobre 1902, puis ensuite dans les mois qui suivent jusqu'à Rue de Bagnolet (actuellement Alexandre Dumas), enfin  la rame pourra parcourir la totalité de son parcours pour la première fois en avril 1903, date de son ouverture complète puisque la station Nation, le terminus, sera alors terminée. 

    Lors d'une dernière rencontre, les agents de la RATP ont précisé que le type d'entretien dont va bénéficier l'ouvrage doit être exécuté tous les 18-20 ans. L'heure est venue.

     

    Voici le courrier adressé très largement dans le quartier, aux usagers demeurant entre le square d'Anvers, les rues avoisinantes et les abords du faisceau des voies de la gare du Nord (nous l'avons reçu dans la boite de l'association le 18 septembre) : 

    Paris, le 13 septembre 2017 

    Madame, Monsieur, 

    La RATP démarre ce mois-ci des travaux de réfection sur le viaduc de la ligne 2 entre les stations Anvers et Colonel Fabien. Jusqu’en septembre 2019, le chantier se déplacera tout au long du viaduc pour procéder à des travaux de peinture, de métallerie et de maçonnerie. 

    À partir du 25 septembre, le chantier débutera au niveau de la station de métro Barbès-Rochechouart. Des palissades seront mises en place autour de la zone de travaux, le long du boulevard de Rochechouart (face au magasin Tati) et du boulevard de la Chapelle, jusqu’à la rue de Maubeuge (face magasin Carrefour). L’emprise restera en place jusqu’au 31 mars 2018. 

    Les travaux se dérouleront de jour en dehors des voies et de nuit sur les voies (hors service voyageurs). 

    La station de métro Barbès-Rochechouart reste accessible pendant toute la durée des travaux et la RATP met tout en oeuvre pour minimiser l’impact du chantier dans votre quartier. 

    Nous vous remercions de votre compréhension et vous prions de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de nos salutations distinguées. 

    L’équipe projet 

     

    RÉFECTION DU VIADUC ENTRE ANVERS ET COLONEL FABIEN 

    DÉBUT DES TRAVAUX : SEPTEMBRE 2017 

    FIN DES TRAVAUX : SEPTEMBRE 2019

    INSTALLATION D’UNE EMPRISE CHANTIER 

    DU 25 SEPTEMBRE AU 30 MARS 2018

    paris,10e,18e,métro,station-barbés,travaux;ratp,viaduc

    Premier tronçon concerné

  • ZSP cinq ans déjà entre espoirs et désespoir…

    Aujourd’hui nous vous proposons la lecture d’un message que nous avons adressé à l'un de nos interlocuteurs de la police qui a sollicité notre coopération pour être au plus près du vécu des habitants, et adapter les interventions aux besoins du quartier. Pas de dénonciation, mais des faits, des dysfonctionnements, des occupations de l'espace public qui ont tendance à poser problème.

    Le dernier paragraphe peut piquer votre curiosité : Nous avons appris que le secteur Château-Rouge a été déclaré zone prioritaire par le ministre de l'intérieur. En effet, Château Rouge et la Goutte d'or ont été parmi les tout premiers quartiers à bénéficier de ce dispositif. Alors ? la rédaction a perdu la mémoire ? à voir....

    Bonjour,

    Lors de notre dernière rencontre, vous nous aviez demandé de vous faire part de nos observations sur le terrain dans le secteur de la placette Charbonnière. Nous avons constaté que le vendeur de livres et objets divers s'est de nouveau installé et cela largement, ignorant complètement la présence des forces de police, en estafettes garées le long de la placette. 

    En revanche, le marché "aux voleurs", que nous avions remarqué sur cette même placette depuis des mois,  tient compte de la présence policière. Mais il s'est déplacé de quelques dizaines de mètres dans la rue Charbonnière. Les échanges et les ventes (beaucoup de vêtements neufs sous cellophane, jeans, chemisettes, et autres objets) se déroulent parmi les voitures stationnées, ou au beau milieu de la rue. Les vendeurs s'éparpillent dès que des policiers tentent quelques pas en leur direction. Puis ils continuent "leurs affaires".... 

    Hier, jour de marché, les vendeurs précaires (étals au sol, marchandises hétéroclites) se sont installés rue Guy Patin le long de l'hôpital vers 16h et se sont ensuite déplacés sous le viaduc, après le passage du service de la Propreté de Paris. Ils sont beaucoup plus nombreux qu'auparavant, ce qui n'est guère étonnant.

    Nous avons bien noté la présence des voitures de police mais elles ne semblent pas déranger les différents marchés, sauf celui des cigarettes devant les escaliers du métro, à l'heure de notre passage. 

    Nous avons appris que le secteur Château-Rouge a été déclaré zone prioritaire par le ministre de l'intérieur. Avez-vous déjà maintenant des informations sur ce que cela pourrait modifier dans le quartier Barbès?

    Bien cordialement

    .... Pas du tout. Tout va bien. Regardez seulement ceci (les références du mail):

    Objet: Action Barbès: Observations de terrain 

    Date: 30 août 2012 11:32:41 UTC+2

    Oui. Vous avez bien lu : 30 aout 2012. 

    No comment. 

     

    Ou plutôt, si. Vous avez l'espace commentaire en bas de l'article si vous voulez vous exprimez. 

     

  • Votez pour notre projet n° 16 du budget participatif

    Le vote, c'est entre le 13 septembre et le 1er octobre  

    site du Budget Participatif

    ou dans les urnes mises à disposition 

    (retrouvez la carte et les dates d'installations de l'urne mobile par ici)

     

    Un projet proposé par Action Barbès, soutenez le en votant.

    1010903693.jpg

    Sur le 18e arrondissement, ce sont 30 projets qui vont être soumis à votre vote du 13 septembre au 1er octobre 2017. Vous aurez la possibilité de voter dans différentes urnes positionnées sur tout l’arrondissement ainsi que sur Internet.

  • Station Barbès : les grilles se font belles ?

    La station est encombrée par des emprises de chantier et des dépôts de matériaux qui réduisent un peu la circulation des piétons mais si c'est pour la bonne cause, nous voulons bien être encore un peu patients.. 

    paris,18e,métropolitain,métro,station-barbès

    La RATP a fait distribuer un avis de travaux chez les riverains dans un rayon de 100 m autour de la station (1200 exemplaires pour être précis), mais si vous ne l'avez pas vu ou reçu, nous allons faire office de relai pour l'afficher sur le blog.
    Voici l'affiche que vous avez peut-être ratée.. ou pas !

    Paris,Babrès,RATP

     

    Nous sommes là dans le cadre de la rénovation des stations, la nôtre restant ouverte, mais les travaux qui ont commencé en octobre de l'an passé se poursuivent et devraient se terminer à la fin de cette année, comme le signale ce tableau, en ligne ici. 

    Nous ne perdons pas de vue que les "hachoirs", dans un langage plus correct les tourniquets-sorties à peigne, devraient aussi quitter les lieux et être remplacés par des portes plus standard. Nous ne manquerons pas de les prendre en photo pour les mettre en bonne place dans notre collection... 

    paris,18e,métropolitain,métro,station-barbès

    On voit ici la partie ajoutée pour rehausser les grilles

     

    Le projet de rénovation des stations du métro en chiffres

     450 M€ Montant du budget, en euros courants, entièrement financé par la RATP, correspondant à près de 500 M€ valeur 2010
     25 ans Commencé en 1998, le chantier de rénovation du métro est programmé sur vingt-cinq ans
     249 stations 249 stations sur 266 étaient rénovées au 1er mars 2016
     88  Nombre de carreaux blancs nécessaires pour couvrir 1 m²
     23 millions Nombre de carreaux blancs biseautés qui habilleront les 272 000 m² de surface à couvrir dans les salles, les couloirs et les accès pour les 266 stations du programme
     95 % Selon une étude réalisée en 2008, 95 % des voyageurs s’estiment satisfaits ou très satisfaits des stations rénovées
     20 cm Hauteur de rehaussement des rampes d’escalier tenant compte de la taille moyenne des voyageurs du 21e siècle
     52,4 km Longueur totale des bandeaux lumineux posés dans les 266 stations
     17 Nombre de versions des nouveaux luminaires en service dessinés par les équipes RATP
     40  Nombre moyen de nouveaux sièges disponibles dans chaque station rénovée
     55 mois Temps nécessaire pour la rénovation de la station République, à titre d'exemple (2 ans d’études, appels d’offres, marchés, 18 mois de réalisation)
  • Le retour des forums des associations

    Avec la rentrée, ce sont les forums des associations qui fleurissent un peu partout, au moins un dans chaque arrondissement. Pendant plusieurs années, notre association a été parmi les fidèles d’entre les fidèles tant que cet événement avait lieu autour du square d’Anvers. Nous étions heureux d’y retrouver nos adhérents et aussi des lecteurs de notre journal, puis de notre blog, qui en profitaient pour renouveler leur adhésion. Et souvent aussi pour nous relater par le menu les soucis rencontrés dans telle ou telle rue. Un moment de convivialité qui parfois s’accompagnait d’un verre de vin et d’une tartine de rillettes ! 
     
    Puis, en 2014, la nouvelle équipe élue à la mairie du 9e a décidé de rapatrier ce rassemblement dans sa cour. La rue Drouot est très excentrée par rapport au reste de l’arrondissement. Tout comme l’est la mairie, c’est vrai. Justement, le forum des associations avait la vertu de rapprocher les élus du 9e — car l’événement ne se déroule pas sans leur présence — des quartiers nord de l’arrondissement, ceux-là même qui accueillent la majorité des écoles, collèges et lycées du 9e. Or, les associations présentes dans les forums proposent beaucoup d’activités qui s’adressent aux enfants, aux adolescents… Le faire sur place avait aussi du sens. 
     
    Le forum 2017 continuera à se tenir dans la cour de la mairie, 6, rue Drouot, de 11h à 18h, ce sera le 9 septembre, et comme les années précédentes, ce sera sans nous. 
     

    d2bfb34f-677c-4833-b3c2-de710ee05942.jpg

     
    Le forum du 18e baptisé Forum du temps libre et des loisirs aura lieu rue Pajol, au gymnase Micheline Ostermeyer, le 9 septembre aussi, de 10h à 18h.
     
    Quant au 10e, le Forum se tiendra encore dans le square Villemin, malgré nos demandes successives pour qu'il voyage un peu dans l'arrondissement. A noter, qu'il aura lieu le dimanche 10 septembre de 11h à 19h. 
     

    21150131_1314347955360877_4898389755654654824_n.jpg?oh=23fd4d056de31f4bb715fc187df92a41&oe=5A609E62

     
     
  • Commerce et étalage : est-ce bien raisonnable ?

    Il est admis que la circulation des piétons est difficile sur les trottoirs du boulevard Barbès, au point que les cyclistes ont des  craintes à emprunter les pistes cyclables, situées sur les trottoirs, sauf à l'approche du carrefour. Mais conscients de cette fréquentation intense et des foules importantes qui circulent sur le boulevard Barbès, les pouvoirs publics — mairie et préfecture — ne devraient-ils pas attacher un soin particulier à réduire, voire interdire totalement les étalages qui empiètent sur l'espace public ? 

    C'était un engagement de l'ancien maire du 18e et sa mise en oeuvre réelle lors de la rénovation du boulevard. Pourquoi a-t-on laissé les étalages revenir ? Pourquoi a-t-on laissé faire les mauvaises habitudes ? 

    Voici deux photos récentes qui témoignent de ces faits regrettables.

    - la boutique Toto qui a fermé il y a quelques mois :

    boulevard-barbés

     

    - le même coin de rue : 

    boulevard-barbés

    Nous posons la question aux responsables de la voirie et de l'espace public : quels sont les ressorts de la politique de la ville qui expliquent cette tolérance vis-à-vis du commerce dans notre quartier ? Pourquoi les piétons et les familles — nous avons souvent des commentaires émanant des familles du quartier qui se plaignent des difficultés à circuler à pied, particulièrement avec des jeunes enfants — ne jouissent-ils pas d'une meilleure écoute ? Ce commerce a pourtant été verbalisé deux fois par la brigade des incivilités.

    Nous avons pris un exemple dans le 18e, mais le boulevard Magenta n'est pas en reste, et nous ne comptons plus nos interventions pour réduire la largeur des étalages, simplement, car jamais nous n'avons obtenu que les autorisations soient remises en cause, y compris lors de la rénovation de ce boulevard en 2007.... Et nous vous ferons grâce pour cette fois des ventes à la sauvette qui n'arrangent rien!

  • La Promenade urbaine s'affiche sur le site de paris.fr

    A la suite de la réunion publique sur la Promenade Urbaine du 1er juillet au Cinéma Le Louxor, organisée par la Ville de Paris, nous avons appris que désormais il était possible de s'informer sur ce dossier directement sur le site de la Ville. (En plus de notre blog.... of course !)

    paris,18e,10e,promenade-urbaine,viaduc,barbès,chapelle,stalingrad

    Enfin, nous le réclamions depuis longtemps, et estimions que le dossier devait avoir une place aussi visible que les autres projets parisiens, comme la rénovation des places de notre capitale, ou la piétonisation des quais de Seine... 

    Voilà qui est fait. Un clic sur ce lien : http://www.paris.fr/promenade-urbaine et vous en saurez davantage. 

    Nous pensons que la mission Pavex, qui est chargée à l'Hôtel de Ville de la préfiguration, de l'aménagement et de la valorisation de l'espace public parisien, aura à coeur de faire des mises à jour régulières, au fur et à mesure de l'avancement du projet. 

    paris,18e,10e,promenade-urbaine,viaduc,barbès,chapelle,stalingrad