Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18e - Page 6

  • Café ou thé : pensez à la Brûlerie Barbès !

    Rénovée depuis peu, la Brûlerie Barbès rue des Poissonniers est un lieu accueillant grâce au sourire d'Amel et aux odeurs apaisantes de la torréfaction.

    IMG_4861.JPG

    La  nouvelle commerçante et son fils veulent faire perdurer cette activité initiée en 1979 par monsieur Harboun, figure respectée du quartier. Ils ont choisi de vendre des grains de qualité bio provenant du Mexique, du Pérou, de Tanzanie, du Kenya, du Brésil, de Cuba, de Papouasie, etc. Ils proposent également un mélange d'excellence : le Blended.
    Les amateurs de thé trouveront aussi leur bonheur avec des produits de la marque Dattner à des prix imbattables.

    IMG_4865.JPG

     
    Brûlerie Barbès
    • 14 rue des Poissonniers, Paris 18e
    • téléphone:  07 50 48 78 77
    • site internet : brulerie-barbes
  • Promenade urbaine : l'espace de glisse du pont Saint-Ange est ouvert

    Les travaux de la Promenade urbaine qui devaient s'achever en janvier dernier ne sont pas encore tout à fait finis, notamment pour différents problèmes "techniques" (d'aucuns parleront de l'insuffisance des études préalables).

    Ainsi, sur le pont Saint-Ange est prévu un espace de glisse, mais la découverte d'une faiblesse structurelle du pont, localisée dans l'ouest la partie centrale (voir notre article du 13 janvier), n'a donc pas permis la réalisation complète de cet espace. Seul l'espace "Eurovia" (nom du concessionnaire qui disposait avant de ce lieu et qui lui a laissé son nom) a pu bénéficié d'un aménagement pour l'instant. Il est ouvert au public depuis quelques semaines.

    IMG_7998.jpg

    C'est donc un espace limité qui est aujourd'hui offert aux amoureux des sports de glisse, mais néanmoins qui semble trouver son public. Et d'ailleurs, alors que les parcs et jardins étaient fermés durant le confinement, beaucoup de familles du quartier ont profité de cet espace libre et ouvert pour s'y détendre.

    IMG_8002.jpg

    Petit bonus, un passage piéton nord-sud permet désormais la traversée sécurisée du boulevard de la Chapelle au milieu du pont, et surtout un accès à cet espace de glisse.

    IMG_8004.jpg

  • Second tour des municipales, pensez à votre procuration

    Il ne reste plus qu'une dizaine de jours avant le second tour des élections municipales 2020, finalement fixé le 28 juin. Il est temps de penser à établir une procuration pour celles et ceux qui ne pourront pas se rendre aux urnes.

    S'il vous impossible de vous déplacer pour ce scrutin (déplacement professionnel, vacances, maladie...), en tant que mandant, vous pouvez confier votre vote à une personne de confiance (le mandataire) habitant Paris et dûment inscrite sur les listes électorales.

    élections-municipales,9e,10e,18e,procuration

    Pour établir la procuration, il faut se rendre au commissariat central de votre arrondissement ou à la mairie d'arrondissement. À savoir, concernant nos arrondissements :

    9e arrondissement
    Commissariat de Police - 14 bis, rue Chauchat / Horaire d’ouverture : 24h/24 – 7J/7
    Mairie du 9e arrondissement - du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 17h - service titres

    10e arrondissement
    Commissariat de Police - 26, rue Louis Blanc / Horaire d’ouverture : 24h/24 – 7J/7
    Mairie du 10e arrondissement - Uniquement sur Rendez-vous - du 15 au 26 juin, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h

    18e arrondissement
    Commissariat de Police - 79-81, rue de Clignancourt / Horaire d’ouverture : 24h/24 – 7J/7
    Mairie du 18e arrondissement - Uniquement sur Rendez-vous - depuis le 8 juin 2020, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h. Ouverture exceptionnelle les samedis 13, 20 et 27 juin 2020 de 9h à 12h.

    Si vous disposez d'un ordinateur et d'une imprimante, vous pouvez préparer le formulaire Cerfa dédié, en suivant ce lien. Si votre état de santé vous empêche de vous déplacer, vous pouvez demander à ce qu'un personnel de police se déplace à votre domicile pour établir la procuration. La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée du certificat médical ou du justificatif de l'infirmité.

    À noter, Les procurations établies pour les deux tours du scrutin municipal ou pour le seul second tour, initialement prévu le 22 mars 2020, restent valables pour le 28 juin.

      élections-municipales,9e,10e,18e,procuration

    Consignes sanitaire de la ville de Paris

  • L'Iran glace la Goutte d'Or

    Tout le monde connaît à présent le "360" (...Paris Music Factory) factory), qui a réveillé la Goutte d'Or à l'angle des rues Léon et Myrha… deux semaines avant que le confinement ne l'oblige à refermer ses portes ! Le 360 hiberna donc, jusqu'au 5 juin, date à laquelle les restaurants eurent le droit de servir la clientèle, en terrasse. Le 360 installa donc vite fait une dizaine de tables sur le trottoir Myrha, qui furent prises d'assaut pour un délicieux repas "cuisine du monde" ou un simple café, en attendant le retour des concerts (voir notre article du 8 juin dernier). 

    glacier,18e,360-paris-music-factory,bastani

    Monsieur Bastani et son échoppe

    Et puis a débarqué ce samedi 13 juin, au carrefour Léon-Myrha un marchand de glaces avec son frigo à roulettes (un prototype !). Mais attention, pas n'importe quelle "vanille-fraise". Non, il s'agit de l'échoppe "Bastani", glacier iranien (tout comme le patron du 360), qui vous propose pas moins de seize parfums. Des classiques, mais aussi des surprises… iraniennes s'il en est, comme citron noir, pistache crue verte d'Iran, rose d'Ispahan, rose et safran. Le tout est 100% naturel, artisanal, peu sucré, peu calorique. Que du délice de fraîcheur et saveurs !

    Sur place, 2,5 € la boule (4,5 € les deux et 6 € les trois), et en deux tailles de pots à rapporter à la maison. Allez vite goûter ces délices, bien que Bastani soit là pour tout l'été.

    glacier,18e,360-paris-music-factory,bastani

    La carte des délices

  • Nos artisans et commerçants ont du talent, soutenons-les ! : "La friperie Meftahi"

    Acteurs essentiels de l'animation de nos quartiers, beaucoup d'artisans et de commerçants sont durement touchés par la crise actuelle. Et le meilleur moyen de les soutenir est tout simplement d'y faire ses emplettes. Nous mettons donc un coup de projecteur sur quelques-uns de ces établissements qui sont essentiels à la vie de nos boulevards, nos places et nos rues. 

    Suite de la série avec aujourd'hui un coup de projecteur sur la friperie Meftahi

    Les friperies font partie du paysage du quartier Barbès. Au 72 de la rue Myrha, la friperie Meftahi (Meftahi Soldes) est installée depuis 1986. La marchandise arrive régulièrement par camion d'Allemagne ou des Pays-Bas, garantissant un renouvellement constant du stock. Les vêtements sont ensuite repassés à la boutique avant d'être mis en présentoir. On y trouve des vêtements classiques, vintage, mais aussi (bonne surprise !) des grandes marques. Les prix s'échelonnent de 1 à 30 euros environ. La boutique est connue dans le quartier comme "le magasin des chemises".

    WP_20200610_008.jpg

    À l'époque du réchauffement climatique et de l'épuisement des ressources naturelles, pourquoi ne pas privilégier des achats éco-responsables ?

    WP_20200610_005.jpg WP_20200610_010.jpg

     

    Meftahi Soldes

    72 rue Myrha, Paris 18e

    Tél. :  01 42 59 52 95

     

  • Nos artisans et commerçants ont du talent, soutenons-les ! : "Sohan Café"

    Acteurs essentiels de l'animation de nos quartiers, beaucoup d'artisans et de commerçants sont durement touchés par la crise actuelle. Et le meilleur moyen de les soutenir est tout simplement d'y faire ses emplettes. Nous mettons donc un coup de projecteur sur quelques-uns de ces établissements qui sont essentiels à la vie de nos boulevards, nos places et nos rues. 

    Nous continuons la série avec Le Sohan Café

    Le Sohan Café est devenu une adresse incontournable dans le quartier autour du métro la Chapelle. Et c'est amplement mérité, car si ce restaurant propose une cuisine iranienne authentique et gourmande, à des prix très raisonnables, c'est toujours avec un accueil chaleureux et convivial.

    Vous pourrez découvrir ou retrouver les délicieux mazzehs du Sohan Café en profitant de sa terrasse à l'angle du boulevard de La Chapelle et de la rue Philippe de Girard, mais également en service à emporter.

    sohan-ext.jpg

    Sohan Café

    30 boulevard de La Chapelle, Paris 18e

    Site internet : sohancafe.com

    Tél. :01 42 40 15 66

    Mail : info@sohancafe.com 

    sohan-café,boulevard-de-la-chapelle,18e,restaurant

     

  • Nos artisans et commerçants ont du talent, soutenons-les ! : "Gibert Joseph - Barbès"

    Acteurs essentiels de l'animation de nos quartiers, beaucoup d'artisans et de commerçants sont durement touchés par la crise actuelle. Et le meilleur moyen de les soutenir est tout simplement d'y faire ses emplettes. Nous mettons donc un coup de projecteur sur quelques-uns de ces établissements qui sont essentiels à la vie de nos boulevards, nos places et nos rues. 

    Nous poursuivons la série avec la librairie Gibert Joseph - Barbès

    Présente depuis 2014 sur le boulevard Barbès, la librairie historique du quartier Latin a trouvé sa place dans le quartier ainsi que sa clientèle, pérennisant ici de nombreux emplois dans le quartier. Pour sa réouverture, la librairie a adapté ses horaires, du lundi au samedi, de 11 h à 19 h, et a limité sa capacité d'accueil, ce qui reste très relatif dans cette surface importante, puisque le magasin peut accueillir jusqu'à 80 personnes simultanément. 

    Retrouvez donc les conseils toujours avisés de vendeuses et de vendeurs compétents et à l'écoute, ainsi qu'un grand choix d'ouvrages neufs et d'occasion, mais également un rayon papeterie, ainsi que de nombreuses vidéos.

    IMG_8027.jpg

     

    Gibert Joseph - Barbès

    15 boulevard Barbès, Paris 18e

    Site internet : gibert.com

    Tél. : 01 53 09 35 15

    logo_gibert_1.png

  • Nos artisans et commerçants ont du talent, soutenons-les ! : "Emmaüs Boutique Solidaire"

    Acteurs essentiels de l'animation de nos quartiers, beaucoup d'artisans et de commerçants sont durement touchés par la crise actuelle. Et le meilleur moyen de les soutenir est tout simplement d'y faire ses emplettes. Nous mettons donc un coup de projecteur sur quelques-uns de ces établissements qui sont essentiels à la vie de nos boulevards, nos places et nos rues. 

    Suite de la série, avec aujourd'hui un coup de projecteur sur Emmaüs Boutique Solidaire

    Plusieurs enseignes d’Emmaüs Boutique Solidaire font la joie des chineurs dans nos quartiers : une boulevard de Rochechouart, qui est déjà réouverte, et une boulevard Barbès et deux rue de Clignancourt qui rouvriront bientôt. Privés de vides-greniers et autres brocantes durant ce printemps, les amateurs de chine trouveront ici une bonne occasion de fureter parmi les meubles et l'électroménager (livraison possible, voir conditions en magasin), la Hi-Fi, les vêtements (femme, homme, enfants), les livres, disques et jouets, ainsi que la vaisselle, les bibelots, les tableaux, et tout un tas de bric-à-brac… Tout le monde y trouvera son bonheur.

    Et n'oublions pas que faire des achats ici c'est une bonne occasion de faire un geste solidaire en plus d'une bonne affaire !

     

    image3.jpeg

    Boutique du boulevard de Rochechouart 

     

    Emmaüs Boutique solidarité

    Paris 9e :

    • 27/29 Boulevard de Rochechouart : OUVERTE

    Paris 18e :

    • 93 rue de Clignancourt : FERMÉE

    • 105 rue de Clignancourt : FERMÉE

    • 57 boulevard Barbès : FERMÉE

    Horaires :

    • Les mardi, mercredi et vendredi : de 13 h 30 à 19 h 00
    • Le samedi  : de 10 h 00 à 19 h 00 

    Site internet : emmaus-paris.fr/acheter-solidaire/

    Mail : contact@emmaus-paris.fr

    emmaüs-solidarité,9e,18e

     

  • Nos artisans et commerçants ont du talent, soutenons-les ! : "Le Chien de la lune"

    Nous reprenons les publications habituelles de notre blog en commençant par une série d'articles sur les artisans et commerçants de nos quartiers.

    Acteurs essentiels de l'animation de nos quartiers, beaucoup d'artisans et de commerçants sont durement touchés par la crise actuelle. Et le meilleur moyen de les soutenir est tout simplement d'y faire ses emplettes. Nous mettons donc un coup de projecteur sur quelques-uns de ces établissements qui sont essentiels à la vie de nos boulevards, nos places et nos rues. 

    Nous débutons cette série avec le restaurant Le Chien De La Lune

    Situé dans la partie sud de la Goutte d'Or, à l'angle des rues de Jessaint et Pierre l'Ermite, Le Chien De La Lune n'est pas inconnu de nos lecteurs puisque nous annonçons régulièrement les concerts de jazz qui animent ce coin de rue.

    Depuis le 26 mai dernier, Le Chien De La Lune propose des plats à emporter, du lundi au jeudi. Il suffit de commander par mail à lechiendelaluneresto@gmail.com la veille au soir ou le matin même et on peut venir chercher la commande entre midi et 14 heures ; le retrait des commandes se fait du côté terrasse, rue de Jessaint.

    Deux formules sont proposées : entrée / plat ou Plat /dessert pour 15 €, ou entrée / plat / dessert à 18 € (carte des boissons sur place). N'hésitez pas à passer un coup de fil pour connaitre le menu de moment.

    873c8a1d9a22aa941f94aff6af73903f.website.jpg

     

    Le Chien De La Lune

    22 rue de Jessaint, Paris 18e

    Site internet : restaurantlechiendelalune.fr

    Tél. : 0142624060

    Mail : lechiendelaluneresto@gmail.com

    0ee0b77ed2ad5a7e26632a31d610bd75.png

  • Résultats du premier tour des municipales 2020 - 9e, 10e et 18e arrondissements

    C'est dans un contexte très particulier, celui d'une pandémie sans précédent, que s'est déroulé le premier tour des élections municipales 2020. Logiquement l'abstention a été très forte, avec un taux de participation très faible à Paris comme partout en France (à 12 h, le taux de participation était de 12,61 %, à 17 h il était de 32,96 % à Paris). Notons qu'il n'existe pas de taux minimum de participation pour valider ce scrutin ; constitutionnellement, seul un report du second tour pourrait éventuellement remettre en cause le premier tour et donc le scrutin. Mais le caractère inédit de la situation ne permet pas de se projeter avec certitude actuellement. Nous en saurons plus dans les heures ou les jours qui viennent.

    Au niveau parisien, Anne Hidalgo tient la tête à l'issue du premier tour. Dans les trois arrondissements qui nous intéressent, les 9e, 10e et 18e, c'est la prime au sortant qui est la règle : les trois maires sortants prennent tous la tête du premier tour dans leur secteur.

    Dans le 9e, Delphine Bürkli (LREM) arrive première avec 36,91 % des voix. Elle est suivie par Arnaud Ngatcha (PS-PC) qui obtient 25,05 % des votes, et par Pierre Maurin (LR) avec 15,74 %. Même en cas de triangulaire au second tour, si l'on ajoutait arithmétiquement les listes PS-PC et EELV (9,58 %), cette liste n'obtiendrait pas un score suffisant pour battre la maire sortante, qui est donc en bonne position pour un second mandat.

    Dans le 10e, la majorité actuelle emporte majoritairement l'adhésion des votants, avec Alexandra Cordebard (PS-PC), la maire sortante qui obtient 41,40 % des voix et Sylvain Raifaud (EELV) 15,41 %. Viennent ensuite les listes de Karim Amellal (LREM) avec 14,55 % et celle de Bertil Fort (LR) avec 13,79 %. Les autres listes n'atteignent pas les 10 % nécessaires pour passer au second tour. Un second tour qui est extrêmement favorable à la maire sortante.

    Dans le 18e, Éric Lejoindre (PS-PC), le maire sortant affiche 31,66 % de voix, suivi d'Anne-Claire Boux (EELV) qui affiche le meilleur score de son parti à Paris avec 17,16 % des voix. Le député Pierre-Yves Bournazel (Agir-LREM) la talonne avec 16,99 %. Rudolph Garnier se qualifie également pour le second tour avec 11,32 % des voix. Par contre, avec 9,30 % Vikash Dhorasso (LFI) échoue de peu au second tour, même s'il peut, théoriquement, s'allier avec autre liste. Il en est de même pour Lucas Elalouf avec 6,13 %. Pierre Liscia échoue avec son pari d'une liste alternative, il est éliminé à l'issu du premier tour avec 3,47 %. Quant au sulfureux Marcel Campion, il ne fait qu'un petit 0,50 %.

     

    résultats,élections-municipales,2020,9e,10e,18e,paris

    Nous vous donnons ici les résultats des élections municipales 2020 pour les 9e, 10e et 18e arrondissements de Paris.

    Les listes sont classées selon leur positionnement politique, de gauche à droite suivi des "sans étiquette".

     


    9e arrondissement

    Taux de participation : 45,87 %

     

    Sophie Robin LO
    Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs

    Nombre de voix : 87 Pourcentage : 0,48 %

     

     

     

    Côme Delanery LFI
    Décidons Paris 9

    Nombre de voix : 465 Pourcentage : 2,58 %

     

     

     

    Guillaume Cot EÉLV
    L'Écologie pour Paris 9 avec David Belliard

    Nombre de voix : 1 729 Pourcentage : 9,58 %

     

     

     

    Arnaud Ngatcha PS - PCF - PP - G·s - AE - ND - R&S
    Anne Hidalgo Paris en commun

    Nombre de voix : 4 522 Pourcentage : 25,06 %

     

     

     

    Fabiola Conti Volt
    Volt Paris : un Paris pour l'Europe

    Nombre de voix : 95 Pourcentage : 0,53 %

     

     

     

    Thierry Keller diss. LREM
    Le Nouveau Paris 9

    Nombre de voix : 1 278 Pourcentage : 7,08 %

     

     

     

    Delphine Bürkli LREM - MoDem - UDI - Agir - MR
    Ensemble pour Paris avec Agnès Buzyn

    Nombre de voix : 6 660 Pourcentage : 36,91 %

     

     

     

    Pierre Maurin LC - LR
    Engagés pour changer Paris, avec Rachida Dati

    Nombre de voix : 2 841 Pourcentage : 15,74 %

     

     

     

    Marc-Antoine Ponelle RN
    Aimer Paris

    Nombre de voix : 231 Pourcentage : 1,28 %

     

     

     

    Marie-Claude Biron Sans étiquette
    Libérons Paris

    Nombre de voix : 72 Pourcentage : 0,40 %

     

     

     

    Hélène Babu Sans étiquette
    Pari(s) citoyen

    Nombre de voix : 66 Pourcentage : 0,37 %

     

     

     

     


    10e arrondissement

    Taux de participation : 44,29 %

     

    Didier Tanguy LO
    Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs

    Nombre de voix : 193 Pourcentage : 0,79 %

     

     

     

    Hugo Roëls LFI
    Décidons Paris 10

    Nombre de voix : 1 154 Pourcentage : 4,73 %

     

     

     

    Sylvain Raifaud EÉLV
    L'Écologie pour Paris 10 avec David Belliard

    Nombre de voix : 3 764 Pourcentage : 15,41 %

     

     

     

    Alexandra Cordebard PS - PCF - PP - G·s - AE - ND - R&S - PE
    Anne Hidalgo Paris en commun

    Nombre de voix : 10 109 Pourcentage : 41,40 %

     

     

     

    Pierre-Yves Zantar div. G. 
    Parisiennes-Parisiens

    Nombre de voix : 196 Pourcentage : 0,80 %

     

     

     

    Pierre Henry diss. LREM
    Le Nouveau Paris 10

    Nombre de voix : 1 628 Pourcentage : 6,67 %

     

     

     

    Karim Amellal LREM - MoDem - UDI - Agir - MR
    Ensemble pour Paris avec Agnès Buzyn

    Nombre de voix : 3 553 Pourcentage : 15,55 %

     

     

     

    Bertil Fort LR - LC
    Engagés pour changer Paris, avec Rachida Dati

    Nombre de voix : 3 368 Pourcentage : 13,79 %

     

     

     

    Christian Degbegni RN
    Aimer Paris

    Nombre de voix : 367 Pourcentage :  1,5 %

     

     

     

    Atika Zlotnik Sans étiquette
    Libérons Paris

    Nombre de voix : 88 Pourcentage :  0,36 %

     

     

     

     


    18e arrondissement

    Taux de participation : 40,24 %

     

    Abdellah Aksas LO
    Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs

    Nombre de voix : 273 Pourcentage : 0,64 %

     

     

     

    Florian Gibert POID
    Non à la privatisation de Paris – POID

    Nombre de voix : 188 Pourcentage : 0,44 %

     

     

     

    Vikash Dhorasoo LFI
    Décidons Paris 18

    Nombre de voix : 3 964 Pourcentage : 9,3O %

     

     

     

    Anne-Claire Boux EÉLV
    L'Écologie pour Paris 18 avec David Belliard

    Nombre de voix : 7 314 Pourcentage : 17,16 %

     

     

     

    Éric Lejoindre PS - PCF - PP - G·s - AE - PE
    Anne Hidalgo, Paris en commun

    Nombre de voix : 13 499 Pourcentage : 31,66 %

     

     

     

    Héla Daboussi DVG
    Parisiennes, Parisiens

    Nombre de voix : 336 Pourcentage : 0,79 %

     

     

     

    Lucas Elalouf diss. LREM
    Le Nouveau Paris 18

    Nombre de voix : 2 612 Pourcentage : 6,13 %

     

     

     

    Pierre-Yves Bournazel Agir - LREM - MoDem - UDI - MR
    Ensemble pour Paris avec Agnès Buzyn

    Nombre de voix : 7 245 Pourcentage : 16,99 %

     

     

     

    Pierre Liscia SL
    Avec Pierre Liscia donnons enfin une voix au 18e
    liste citoyenne de rassemblement de la droite et du centre

    Nombre de voix : 1 480 Pourcentage : 3,47 %

     

     

     

    Rudolph Granier LR - LC
    Engagés pour changer Paris, avec Rachida Dati

    Nombre de voix : 4 825 Pourcentage : 11,32 %

     

     

     

    Jean-Jacques Mazur UPR
    Paris je t'aime

    Nombre de voix : 176 Pourcentage : 0,41 %

     

     

     

    Jérôme de Germain Debout La France - RN
    Aimer Paris

    Nombre de voix : 391 Pourcentage : 0,92 %

     

     

     

    Marcel Campion Sans étiquette
    Libérons Paris

    Nombre de voix : 214 Pourcentage : 0,50 %

     

     

     

    Patrick Garnier Sans étiquette
    Le 18 en commun

    Nombre de voix : 117 Pourcentage : 0,27 %

     

     

  • Les propositions d'Action Barbès pour la prochaine mandature

    Nous sommes à quelques jours du premier tour des élections municipales, à quelques jours de la fin d'une campagne électorale qui a commencé depuis de long mois. Durant cette campagne, Action Barbès a rencontré de nombreux candidates et candidats à la mairie de Paris et à celle des 9e, 10e et 18e arrondissements, et ces rencontres ont été autant d'occasions pour notre association pour proposer des idées pour la mandature à venir.

    Chacun de ces projets que nous vous présentons plus bas, est une proposition qui, si elle est retenue, devra évidemment faire l'objet d'un débat public le plus large possible, avec un travail de concertation avec tous les habitants et les acteurs des secteurs concernés, sans compter les études techniques préalables. Elle doivent donc être étudiées et discutées ; ce ne sont pas des projets "clé en main", mais des pistes de réflexion et des propositions pour améliorer le cadre de vie de nos quartiers, objectif que s'est fixé notre association. Des candidats ont repris certaines de ces propositions dans leur programmes, partiellement ou dans leur ensemble.

    Nous avons donc accepté de rencontrer tous les candidates et les candidats qui nous ont sollicités ces derniers mois, certains à plusieurs reprises. Action Barbès étant une des plus importantes et anciennes associations de riverains du secteur, il est normal que beaucoup des candidats demandent à nous rencontrer, aussi nous nous sommes prêtés au jeu de bonne grâce.

    Au cours de ces rencontres, non seulement nous avons pu évoquer des aménagements concrets avec nos propositions, mais nous avons également abordé les questions liées au mode de fonctionnement des services municipaux, et à la place des habitants dans les prises de décisions municipales (conseils de quartier, budget participatif, concertation...). Une bonne occasion de mesurer le degré de préparation des candidats à la fonction de maire de Paris ou de maire d'arrondissement. Mais nous nous garderons de porter publiquement une appréciation sur les candidatures, car si l'engagement d'Action Barbès dans la cité est bel et bien un engagement citoyen, il n'en est pas pour autant politicien, et ce ne serait pas son rôle d'association de riverains (ni dans ses statuts) dont la parole engage tous ses adhérents. Chacun saura donner sa voix selon ses convictions et au regard des programmes. Et quelle que soit l'équipe en place au terme des élections, Action Barbès restera toujours dans une posture de critique constructive et toujours attentive à la qualité du cadre de vie de nos quartiers.

     


     

    9e - 10e - 18e :

    Réaménagement du carrefour Barbès-Rochechouart

     

    État des lieux

    Le carrefour Barbès-Rochechouart est un carrefour où les circulations automobiles, piétonnes et cyclistes sont très denses. Son aménagement est déjà ancien et essentiellement pensé pour la circulation automobile au détriment des autres formes de déplacements. De plus, il manque un aménagement urbain qui fasse la jonction entre les aménagements des boulevards Rochechouart et de Clichy à l’ouest et la promenade urbaine à l’est.

    Proposition

    Nous proposons le réaménagement du carrefour Barbès-Rochechouart, du barreau Patin à la place du Delta.

    Les grands principes

    - Circulations piétonnes "priorisées" et sécurisées, création d’un passage piéton est-ouest sous le viaduc du métro.

    - Continuité des circulations des vélos, dans les sens nord-sud (boulevards Barbès et de Magenta) et dans le sens est-ouest (boulevards de la Chapelle et de Rochechouart)

    - Sécurisation de la traversée de la place du Delta pour les cyclistes (est-ouest et ouest-est).

    - Suppression du stationnement au droit des numéros 114 à 126 du boulevard de la Chapelle, création d’un lincoln (emplacement sur trottoir) pour les livraisons.

    - Suppression du kiosque à journaux ou déplacement (si reprise d'activité) boulevard de Magenta, côté 9e arrondissement.

    municipales,propositions,action-barbès,9e,10e,18e


     

    10e :

    Pour une esplanade piétonne devant la gare du Nord

    État des lieux

    La gare du Nord s’apprête à connaître des grandes modifications à l’horizon 2024, l'esplanade est aujourd'hui largement occupée par la circulation de véhicules motorisés et par le stationnement des scooters.

    Proposition

    Création d’une grande esplanade piétonne devant la gare du nord, englobant la place Napoléon III et le boulevard de Denain. Seules les circulations de bus seraient maintenues, l’accès et le stationnement seraient totalement interdits aux automobiles (taxis et VTC compris) et aux deux-roues motorisés. Les terrasses des bars, des restaurants et des commerces pourraient être favorisées.

    Les grands principes

    - Circulations piétonnes "priorisées" et sécurisées.

    - Suppression de la circulation motorisée à l'exception des bus.

    - Végétalisation - par la Ville - en pleine terre quand cela est possible (boulevard de Denain) ou en bacs et en bacs enterrés.

    - Suppression du stationnement des scooters en surface (création de parkings sécurisés en sous-sol).

    - Des aménagements qui respectent le cadre historique et la façade classée MH de la gare.

    municipales,propositions,action-barbès,9e,10e,18e


     

    10e -18e :

    Pour la création d’une zone Paris respire le dimanche sur la Promenade urbaine, la rue Marx-Dormoy et la rue du faubourg Saint-Denis

    État des lieux

    Les boulevards de la Chapelle et de la Villette sont à présent largement remaniés avec la création de la Promenade urbaine. Avec la rue Marx-Dormoy et la rue du faubourg Saint-Denis, ces axes sont particulièrement générateurs de pollution de l’air et sonore que subissent les riverains. La circulation est cependant relativement réduite le dimanche.

    Proposition

    Nous proposons la création d’une zone "Paris Respire" tous les dimanches sur la Promenade urbaine, de Barbès à Stalingrad et la rue Marx-Dormoy et la rue du faubourg Saint-Denis (de la rue de Dunkerque au boulevard de la Chapelle), un bon nombre d’axes secondaires du secteur pourraient être englobés dans le projet. L’idée principale est d’offrir aux habitants et aux visiteurs du secteur une respiration hebdomadaire, c’est aussi l’occasion de pouvoir profiter pleinement de la Promenade urbaine. Mais il ne s’agit pas simplement de couper la circulation automobile (hormis  pour les riverains, les véhicules de police et de secours, les bus et les taxis), mais également d’animer ces axes, en impliquant les acteurs culturels du lieu notamment, mais en créant des animations, particulièrement sur l’espace très important du marché Lariboisière qui offre un potentiel très fort.

    Cette opération permettrait aussi aux acteurs économiques sur le parcours de la Promenade urbaine et la rue Marx Dormoy de développer des activités liés à cet espace apaisé (terrasses, animations commerciales…). Il est à noter que la circulation relativement réduite sur cet axe le dimanche permet d’envisager cette opération hebdomadaire sans que le report de circulation ne puisse saturer les axes routiers aux alentours. Mais il convient d’orienter le flux automobile en amont, notamment porte de la Chapelle, afin d’éviter que les axes secondaires ne soient trop empruntés. La mise en place d’une zone Paris respire sur des grands axes de circulation serait une première et un signal fort pour marquer la transition d’une ville vers des modes de déplacement plus durables.

    Les grands principes

    - Mise en place d’une zone Paris respire sur les boulevards de la Chapelle et de la Villette, de Barbès à Stalingrad, la rue Marx-Dormoy et la rue du faubourg Saint-Denis (de la rue de Dunkerque au boulevard de la Chapelle) et un certain nombre de rues du secteur à déterminer en concertation avec les habitants et les acteurs des secteurs concernés.

    - Maintien de certaines circulations automobiles nord-sud (boulevard Barbès-boulevard de Magenta, rue d’Aubervilliers-rue du Château Landon).

    - Favoriser et inciter les animations de ce secteur par les acteurs culturels situés sur son espace (Le Louxor, FGO centre Barbara, bibliothèque de la Goutte d’Or, bibliothèque Vaclav Havel, Théâtre des Bouffes du Nord, théâtre de la Reine Blanche…), animation de l’espace du marché Lariboisière.

    - Favoriser les terrasses et les animations commerciales (dans le respect de la législation).

    municipales,propositions,action-barbès,9e,10e,18e


     

    10e - 18e :

    Pour la création d’un marché des biffins

    État des lieux

    Cela fait pratiquement vingt ans qu’un marché sauvage des biffins s’implante toutes les semaines, d’abord du côté de Ménilmontant pour finir aujourd’hui entre Barbès et la Chapelle. Un marché ou se mêlent des receleurs notamment. Depuis de nombreuses années, toutes les semaines, les mercredis et samedis, jours de marché à Barbès, un jeu du chat et de la souris se met en place entre les vendeurs et les forces de l’ordre sans que jamais le phénomène ne soit résorbé ; certains fonctionnaires en charge de ces actions rechignant même à "faire la chasse aux pauvres" selon leurs propres mots, et nous pouvons les comprendre. Toutes les semaines ce sont des tonnes de marchandises qui sont confisquées et jetées aux ordures d'où elles venaient pour la plupart. Pourtant cette véritable économie circulaire, qui en d'autres lieux serait mise en valeur et célébrée, devrait selon nous être considérée comme telle et plutôt valorisée plutôt que vainement pourchassée. C’est déjà la cas porte de Montmartre dans le 18e arrondissement, mais également à Montreuil (93), pour citer ces exemples proches, où des marchés des biffins encadrés ont été mis en place depuis plusieurs années.

    Proposition

    Nous proposons la création d’un marché encadré des biffins, à la suite du marché de Lariboisière. Cette organisation de ce qui est aujourd’hui une économie circulaire des plus démunis permettrait de juguler ce phénomène et ses conséquences fâcheuses, comme la malpropreté et l’entrave à la circulation, tout en assurant aux "vendeurs" de pouvoir continuer cette activité qui leur apporte un modeste revenu complémentaire et qui pour certains est un véritable lieu de socialisation. Conséquemment, la brigade "anti-sauvette" nouvellement créée au commissariat du 18e pourrait consacrer son temps et son énergie aux "vraies" ventes à la sauvette (contrefaçons, recel, cigarettes…).

    Les grands principes

    - Organisation d’un marché encadré pour les biffins à la suite du marché Lariboisière, le mercredi et le samedi.

    - Des horaires fixes, un périmètre déterminé et un nettoiement du lieu par les biffins.

    - Encadrement par une association dédiée, qui vérifie la situation sociale des vendeurs, et encadre et assure le bon déroulement du marché.

    - Un suivi social est proposé aux vendeurs du marché qui le désirent.

    - Seuls et uniquement les objets et vêtements d’occasions (de récupération) peuvent y être vendus, cela exclut les produits neufs ainsi que les produits alimentaires, et bien évidemment le recel.

    - Aucune tolérance de vente à la sauvette en dehors de ce marché organisé et en dehors des horaires déterminés.

    municipales,propositions,action-barbès,9e,10e,18e


     

    18e :

    Pour une diagonale verte à la Goutte d’Or

    État des lieux

    Le sud du quartier de la Goutte d’Or subit une circulation automobile "de traverse", alors que ce quartier est celui de Paris dont les habitants possèdent le moins de véhicules. Outre les bruits générés par le viaduc du métro, la circulation du boulevard de la Chapelle et les trains circulant sur les voies des chemins de fer du Nord, le quartier connaît de forts taux de pollution dans un environnement fortement minéral.

    Proposition

    Création d’une diagonale verte, du square de Jessaint à la rue-jardin Richomme. L’idée est de créer un cheminement pour les circulations douces dans un cadre végétalisé, un corridor vert dans un environnement fortement minéral, en reliant les petits espaces verts qui forment l’esquisse d’une diagonale verte dans la Goutte d’Or. Ces espaces reconquis pourraient accueillir des activités sportives notamment, avec par exemple la mise en place d’agrès sur le pont de Jessaint.

    Les grands principes

    - Circulations piétonnes "priorisées" et sécurisées.

    - Suppression de la circulation des véhicules motorisés (excepté pour les habitants, commerçants, livraisons, taxis, secours...).

    - Réduction des places de stationnement.

    - "Débitumiser" partout où cela est possible, création de pavage enherbé à la place du bitume sur la voirie...

    municipales,propositions,action-barbès,9e,10e,18e

     

  • Le Poulpe : pour faire du (presque) neuf avec du vieux !

    Ca bouge - toujours - rue Léon ! En haut de la rue, le 360 semble démarrer à fond la caisse, puis l’Olympic, l’Omadis (et sa célèbre jam-du-jeudi), le LMP, bien réveillé, puis le tout nouveau Barbès Comédie Club, en face, Le 34 (voir notre article du 21 janvier dernier sur la rue Léon), et là, juste à droite, 4bis rue d’Oran : Le Poulpe, un très grand loft, 7 mètres sous plafond, un ancien atelier de plomberie. Le rapport ? Aucun ! Sauf que la rue Léon commence à ressembler à Broadway ! D’abord, pourquoi "Le Poulpe" ? Un rapport avec le Commandant Cousteau ? Not at all. Nous avons obtenu deux explications. L’une : c’est l’acronyme de Petite Organisation Utile pour Le Peuple et l’Environnement, ce qui en dit déjà pas mal : Le Poulpe est au service de l’environnement et du peuple. C’est pour cela qu’il a choisi d’installer sa tanière rue d’Oran, et pas avenue Montaigne ! L’autre, c’est une histoire de poulpe (violet !) qui serait entré dans vos placards, et qui aurait raflé toutes vos affaires déglinguées, inutilisées, défraîchies, qui ne fonctionnent plus, ou plus trop bien. Quelles "affaires" ? Bien... presque tout : livres, vêtements, machine à laver, à repasser (un fer, quoi !), vaisselle, bibelots, jouets, meubles, tableaux, linge de maison, informatique … Bon, tout, nous dit la charmante accompagnatrice, sauf matelas (pas de problème, il y en a plein par terre à Paris !) et l'alimentaire.

    le-poulpe,recyclage,economie-circulaire,18e

    Le Poulpe est 120% économie circulaire : vous lui donnez vos objets, au lieu de les larguer sur le trottoir, de les mettre à la poubelle (la bonne, au moins !), au TriLib ou à la déchetterie. Car, oui car, les techniciens du Poulpe, installés sur la mezzanine, (on les reconnaît parce qu’ils ont plusieurs bras), qui sont menuisiers, électriciens, informaticiens, couturiers (marre de mettre au féminin : il y a des deux !) vont redonner vie à vos objets : tri, nettoyage, réparation, revalorisation … Maintenant, débarrassé(e) de vos vieux trucs, vous vous baladez au rez-de-chaussée. C’est la partie "magasin", le rez-de-chaussée, ou vous trouverez plein de choses, remises en état par les Poulp’boys’n'girls, et proposées à environ 10% de leur valeur marchande. C’est à dire que plein de choses entre 5 et 10 euros, ou même à prix libre … jouets, livres, meubles etc. (voir liste de ce que vous pouvez apporter !) C’est le Poulpe magique ! Notez aussi que ce Poulpe tient, pour les publics fragiles, un vestiaire et des objets de première nécessité gratuits. Vous faites cinq bons gestes d’un coup : apporter des affaires qui ne vous servent plus, moins salir la planète, acheter chez Le Poulpe, faire réparer votre vélo et consommer au Café Solidaire !

    le-poulpe,recyclage,economie-circulaire,18e

    À Paris, un million de tonnes de déchets ménagers est brûlé ou enfoui par an ! Cela coûterait moins cher et polluerait moins s’il y avait des Le Poulpe à tous les coins de rue ! C’est pas tout : un camion, conduit par un Poulpe peut passer récupérer vos affaires à donner, tout spécialement dans la zone des portes de Paris. Mieux encore : il y a (ou il y aura) un camion-Poulpe qui d’un côté récupérera les affaires, et de l’autre, fera magasin des objets re-conditionnés ! À ce propos, Le Poulpe recherche des bénévoles, pour le camion (VL), mais aussi pour les ateliers, que vous soyez professionnel ou un peu maladroit de vos doigts !

    Ne quittez pas, c’est pas fini ! Le Poulpe vous propose aussi des ateliers, pour vous apprendre à "poulper" (pardon : à réparer) vous-même votre grille-pain, par exemple ! – "Ah ben oui, mais alors, Le Poulpe, il lui restera quoi à vendre ?" - "Merci pour la question : quand Le Poulpe n’aura plus rien à vendre, ce sera bon signe !". Mais, ce n’est pas tout ! Ce grand espace accueille aussi un atelier "SoliCycle" pour vélocipèdes solidaires ! Les Poulpes-vélos remettent en état toute la semaine, des vélos oubliés, paumés, égarés : récupération (300 vélos pas an !), mise à disposition de pièces détachées, puis les vendent à prix léger, de 10 à 150 €. Ils vous proposent aussi des ateliers d’auto-réparation et savent marquer les vélos au "Bicycode". Notez que les ateliers, Poulpe ou Vélos, sont aussi des "ateliers d’insertion"…

    Et alors, "gâteau sur la cerise", pour lier tout cela, - apporter des choses, en chiner d’autres, donner un coup de clé à votre vélo… - vous attend un Café Solidaire, dans l’antre du Poulpe, où les Marmites Volantes vous proposent des brunchs le samedi, boissons et de restauration légère à prix solidaires à midi, avec des produits de qualité, locaux, biologiques ou issus de circuits courts. Vous voyez ce qu'il vous reste à faire : apportez vos affaires inutiles au Poulpe dans un grand sac Tati, achetez des choses utiles et pas chères, testez les plats du Café Solidaire, pendant que l’on vous prépare le vélo qui vous a tapé dans l’œil ! Le Poulpe et la planète vous disent merci !

    le-poulpe,recyclage,economie-circulaire,18e

    L’adresse : 4 bis rue d’Oran, Paris 18e

    Horaires : Le Poulpe : mercredi au vendredi : 14h à 19h - samedi de 13 h à 19 h Vélo : Vente & Information : mardi, mercredi et vendredi : de 10 h 30 à 13 h et de 14 h à 18 h 30 - Autoréparation : samedi : de 10 h 30 à 18 h 30

    Pour en savoir plus, c'est par ici.