Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

9e

  • À l'agenda d'Action Barbès

    En cette période de rentrée, nous vous annonçons deux dates importantes à retenir pour les adhérents d'Action Barbès. Sortez vos agenda, mais nous aurons l'occasion de revenir dessus sur ce blog.

     

    Apéritif de quartier

    Tout d'abord, nous nous retrouvons pour un apéritif de quartier le mardi 24 septembre à 19 h au café Le Beaujolais (167 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 9e). C'est là une occasion de nous rencontrer pour un moment de convivialité, pour échanger sur les dossiers en cours et les projets à venir. Les adhérentes et les adhérents sont les bienvenus ainsi que celles et ceux qui voudraient nous connaitre et nous rejoindre. 

    C'est où ?

    Le Beaujolais, 167 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 9e

    C'est quand ?

    Mardi 24 septembre 2019, à 19 h

     

    Assemblée générale

    L'Assemblée générale d'Action Barbès se déroulera le samedi 19 octobre à 9 h 15 au cinéma Le Louxor. Nous ferons notamment les traditionnels bilans financier et moral, et nous élirons les membres du Conseil d'administration de l'association. Les adhérentes et les adhérents recevront prochainement une convocation par mail qui leur précisera l'ordre du jour.

    Les membres de l'association voulant intégrer le Conseil d'administration et / ou la rédaction du blog pour l'année 2019-2020 sont invités à se faire connaitre par mail (action.barbes@gmail.com).

    action-barbes,assemblée-generale,aperitif-de-quartier,9e,10e,18e

    C'est où ?

    Le Louxor,170 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Samedi 19 octobre 2019, à 9 h 15

  • Fête des jardins et de l'agriculture urbaine

    Le week-end prochain, samedi 14 et dimanche 15 septembre, se déroulera la 23e édition de la Fête des jardins et de l’agriculture urbaine – Paris et Métropole - aura lieu le samedi 14 et le dimanche 15 septembre 2019. Plus de 400 animations gratuites pour petits et grands sont proposées dans les espaces verts. Comme chaque année des communes proches de Paris participent également à la fête.

    Le "Village de la Fête des Jardins" sera implanté dans le 18e aux jardins d'Éole. Les visiteurs pourront y découvrir des démonstrations et des ateliers pratiques dispensés par les agents qui travaillent au quotidien dans les espaces verts. Ces animations leur apprendront les techniques du jardinage adaptées à l'environnement parisien telles que la végétalisation d'un pied d’arbre ou du mobilier urbain dans le cadre du Permis de végétaliser, la culture d'un petit potager dans une jardinière, sur un balcon ou même sur les murs et les toits mais aussi la fabrication de nichoirs et d'hôtels à insectes. L'occasion de prolonger les échanges et les conseils que l’on retrouve tout au long de l’année sur la plateforme participative vegetalisons.paris.fr , et de découvrir la nouvelle fonctionnalité destinée à faciliter l’arrosage participatif et permettre aux habitants de s’entraider pour arroser les plantes en période estivale.

    Pour les plus petits, la ferme de Paris et ses animaux (poules, lapins, canards, chèvres et moutons) seront présents au Village. Le kit "un verger dans mon école" sera présenté et illustré par une exposition photo.

    Une remise de prix sera organisée le samedi afin de féliciter les lauréats du concours photo "Végétalisons Paris"

    Une bonne occasion de se mettre au vert et de découvrir des jardins méconnus, comme le jardin collectif l'Univert dans la Goutte d'Or, ou le Balcon vert, le nouveau jardin Marielle Franco dans le 10e.

     

    Télécharger le programme complet

    40x60_FDJ_2019_BD - copie.jpg

  • Un été de travaux : un peu de verdure en plus

    L'été est traditionnellement une période intense de travaux dans l'espace public parisien. Et l'été 2019 aura été particulièrement chargé en travaux, dans nos quartiers notamment. Nous vous proposons à travers une série d'articles de faire un point sur les principaux chantiers de l'été dans nos quartiers. Après la Promenade urbaine, le quartier de la Goutte d'Or, le REVE (Réseau Express Vélo) etun petit tour d'horizon des autres chantiers dans nos quartiers, nous finissons cette série d'articles avec la question de la végétalisation. 

     

    Un nouveau jardin entre deux gares

    Dans le 10e arrondissement, rue d'Alsace, un nouvel espace vert va bientôt ouvrir ses grilles, il s'agit du "Balcon vert" qui surplombe les voies de chemins de fer de la Gare de l'Est. Ce nouveau square de 2600 m2, qui chapeaute une partie du nouvel hôtel haut de gamme Okko, prendra le nom de jardin Marielle Franco, en hommage à la militante brésilienne pour les droits humains assassinée en 2018 (décision du Conseil d'arrondissement du 10e arrondissement du lundi 24 juin 2019). Voilà un espace vert bienvenu dans un secteur très minéral.

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

    Le jardin Marielle Franco, le 24 août 2019

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

     

    Sur la Promenade urbaine

    Sur la Promenade urbaine, les (quelques) nouveaux arbres ont été plantés et les plates-bandes aussi. Il faudra attendre un peu pour apprécier les vivaces plantées ici qui demandent un peu de temps pour se développer.

    Globalement, à part quelques détritus, les plantations ne subissent pas trop de dommages, à l'exception notable située place de La Chapelle, le long du square de Jessaint où une plate-bande a été plantée le long d'un muret qui sert habituellement de banc. Malheureusement, comme cela était à prévoir, le muret continue à servir de banc et les plantations sont de fait piétinées. Plus encore que le mésusage, ici c'est le choix de cette implantation qui est problématique, les bancs publics étant devenus persona non grata à Paris, inéluctablement les gens continueront de s'assoir mais là où c'est possible.

    Autre élément de végétalisation sur la Promenade urbaine, éphémère celui-là, un espace d'exposition mis en place par les responsables du projet des Fermiers généreux qui sera prochainement implanté sur le pont de La Chapelle. Cet espace d'exposition temporaire situé sous le viaduc à l'arrière de la station de métro La Chapelle présente l'agriculture urbaine et ses enjeux au milieu de bacs plantés. Très vite cet espace a servi de lieu de "détente" et de consommation d'alcool, et aujourd'hui l'endroit est dévasté, ce qui reste de plantes fait peine à voir. Cela renforce la pertinence de notre préconisation de clôturer le futur projet sur le pont de La Chapelle que nous avions exprimée avec d'autres lors du jury qui a sélectionné ce projet.

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

    Plate bande et arbres nouvellement plantés boulevard de La Chapelle au débouché de la rue de Tombouctou, le 31 août 2019

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

    Ce qui reste des bacs plantés sous le viaduc boulevard de La Chapelle, le 1er septembre 2019

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

     

    Pieds d'arbre

    Enfin, pour terminer sur une note positive, saluons deux exemples de végétalisation de pieds d'arbre plutôt réussie - elles ne le sont pas toujours, hélas - et tout récemment créés. La première initiative se trouve boulevard Barbès à l'initiative d'habitants de l'immeuble voisin. Joliment plantés et surtout très régulièrement entretenus (nettoyage et arrosage), ces deux pieds d'arbres sont des exemples à suivre en terme de "permis de végétaliser". De même, rue Ambroise Paré, devant l'entrée de la SCMR, l'association Gaïa qui gère la salle de conso a entrepris de planter le pied des deux arbres récemment plantés. Bien entretenu, là aussi l'ensemble joliment coloré est agréable.

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

    Un pied d'arbre boulevard Barbès, le 25 août 2019

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

    Pieds d'arbre rue Ambroise Paré, le août 2019

    vegetalisation,jardin,square,9e,10e,18e

  • Un été de travaux : petit tour d'horizon

    L'été est traditionnellement une période intense de travaux dans l'espace public parisien. Et l'été 2019 aura été particulièrement chargé en travaux, dans nos quartiers notamment. Nous vous proposons à travers une série d'articles de faire un point sur les principaux chantiers de l'été dans nos quartiers. Après la Promenade urbaine, le quartier de la Goutte d'Or et le REVE (Réseau Express Vélo), continuons cette série avec un petit tour d'horizon des autres chantiers dans nos quartiers.

     

    Rue de Clignancourt

    La rue de Clignancourt est actuellement réaménagée dans sa première partie, du boulevard de Rochechouart jusqu'à la rue Christiani. Le chantier a débuté le 1er juillet et devrait se terminer fin novembre. Il s'agit ici d'élargir le trottoir côté ouest et de refaire le revêtement de la chaussée. Il est également question de végétalisation avec l'implantation de jardinières sur le haut de la rue. Il faut souhaiter que ce réaménagement parvienne, en plus de l'élargissement d'un trottoir, à créer des traversées vraiment sécurisées pour les piétons, cet axe étant actuellement particulièrement difficile à pratiquer pour les piétons. Gageons également que ces changements mettent fin au stationnement problématique récurrent des véhicules de livraison à domicile du supermarché Carrefour sis dans cette rue. 

    travaux,voirie,18e,été

    Rue de Clignancourt, le 10 juillet 2019

    travaux,voirie,18e,été

    Rue de Clignancourt, le 13 août 2019

    travaux,voirie,9e,10e,18e,chantier

    Rue de Clignancourt, le 29 août 2019

     

    Mobiliers urbains

    Les nouveaux modèles de corbeille de rue prennent place dans les rue de la capitale. Les grands axes sont pratiquement tous pourvus. Ainsi, les boulevards Barbès, de la Chapelle, de Magenta et de Rochechouart sont désormais équipés, c'est à présent au tour des artères secondaires.

    On commence également à voir la mise en place des nouveaux mobiliers publicitaires, comme les mâts sur le boulevard de Rochechouart, les panneaux d'informations et publicitaires ne devraient pas tarder à suivre, on voit déjà les trous de fondations se creuser. L'ensemble devrait être déployé dans tout Paris d'ici le début novembre prochain.

    travaux,voirie,9e,10e,18e,chantier

    Un mât publicitaire fraichement installé boulevard de Rochechouart, le 19 août 2019

    travaux,voirie,9e,10e,18e,chantier

    Corbeille de rue nouveau modèle boulevard Barbès, le 27 juin 2019

    travaux,voirie,9e,10e,18e,chantier

    Un trou pour les fondations d'un panneau d'information boulevard de Rochechouart, le 29 août 2019

     

    Le Nouveau Lariboisière

    Le chantier de l'hôpital Lariboisière suit son calendrier en vue du Nouveau Lariboisière. Le premier bâtiment à l'angle des rues Ambroise Paré et de Maubeuge a commencé à sortir de terre, à la place de l'ancien bâtiment Morax qui se dressait ici. Pour l'instant, ce chantier n'entraine pas de désagréments particuliers sur le quartier autres que ceux attendus sur un chantier de cet envergure. Il faut dire qu'ici il n'y a pas de voisinage immédiat d'habitations, il n'en sera pas de même pour le bâtiment à l'angle du boulevard de La Chapelle et de la rue de Maubeuge.

    travaux,voirie,9e,10e,18e,chantier

    Les premiers piliers du premier bâtiment du Nouveau Lariboisière émergent du chantier de construction, le 19 août 2019

    travaux,voirie,9e,10e,18e,chantier

  • C'est la reprise !

    Cette semaine, c'est la reprise pour le blog d'Action Barbès et c'est une nouvelle année - 2019-2020 - qui débute pour l'association.

    IMG_5581 (1).jpg

    Détail des pieds d'arbre végétalisés par l'association Gaïa devant la SCMR rue Ambroise Paré

    Cette année va être marquée par les élections municipales de mars 2020, dont la campagne a manifestement déjà commencé, et c'est pour Action Barbès l'occasion de rencontrer les différents prétendants à la Mairie de Paris et de leur présenter nos idées pour améliorer le cadre de vie de nos quartiers. C'est ce que nous avions fait lors de la précédente élection, en présentant le projet Promenade urbaine qui avait retenu l'attention des candidates et candidats, un projet que nous avions envisagé dès 2013 et qui va être achevé au début de l'année 2020. D'ailleurs, notre article de demain, premier d'une série sur les travaux de l'été, fera le point sur ceux en cours sur la Promenade urbaine. Concernant les différentes propositions d'aménagement de l'espace public qu'Action Barbès fait pour la prochaine mandature, nous aurons l'occasion de vous les présenter sur ce blog.

    Coté "vie de l'association", nous aurons la joie de nous retrouver autour d'un verre pour un apéritif de quartier courant septembre, et nous nous réunirons début octobre pour l'Assemblée générale de l'association. Mais vous pouvez d'emblée renouveler votre adhésion ou nous rejoindre, que ce soit pour vous impliquer dans l'association ou pour soutenir nos actions et nos positionnements ; rappelons que le nombre de nos adhérents légitime encore plus nos actions. Pour cela, il suffit simplement d'imprimer le formulaire d'adhésion (ci-dessous) et de l'envoyer à l'adresse d'Action Barbès accompagné du règlement de la cotisation. Le montant de 10 € reste inchangé encore cette année.

    Enfin, nous souhaitons à toutes et tous une excellente rentrée !

     

    Bulletin d'adhésion 2019-2020

     

    Action Barbès CARTE ADH VIERGE 19 20 - copie.jpg

  • Apéritif de quartier d'Action Barbès

    Pour finir cette année 2018-2019, Action Barbès a le plaisir de convier ses adhérentes et ses adhérents à un apéritif de quartier au café Le Beaujolais (167 rue du Faubourg Poissonnière, à 100 m du métro Barbès), mercredi 26 juin 2019 à partir de 19 h 30.
    Ce moment de convivialité sera l'occasion pour les membres de l'association de se retrouver autour d'un verre et de pouvoir échanger sur les sujets qui intéressent nos quartiers et sur les projets d'Action Barbès.
    Et pour celles et ceux qui voudraient nous rejoindre, voilà une bonne occasion pour le faire (il suffit juste de nous prévenir de votre présence par mail).

    IMG_1723.jpg

    C'est où ?
    Le Beaujolais, 167 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 9e
    C'est quand ?
    Mercredi 26 juin 2019, à 19 h 30
     
     
  • Le printemps des commerces

    Nous avions remarqué depuis quelques années combien le haut de la rue de Rochechouart avait changé de physionomie. Une animation nouvelle y règne, particulièrement en soirée, et occupe largement les trottoirs. Ce ne sont pas moins d’une demi-douzaine de restaurants ou cafés qui s’y sont installés, entre la rue Pétrelle et l’avenue Trudaine.

    Disparue la quincaillerie Amaria, le concessionnaire Peugeot, la miroiterie en face, et juste avant l’école maternelle le petit cours des halles, remplacé par un fleuriste assez éphémère, puis un réparateur de scooters, et bientôt…. allez savoir ! Le restaurant italien Fagio s’est étendu avec succès à la place de la supérette. Quels seront les prochains ? Que deviendra la boutique du photographe Desallais ? Déjà on ne se souvient plus trop de ce qui a occupé l’espace de la Cave à bières….

    Le faubourg Poissonnière, quant à lui, avait connu ses propres transformations, d’un autre genre. Au cours de la décennie passée ce sont des commerces de vêtements de cérémonie qui ont colonisé le quartier, d’abord le boulevard de Magenta puis le haut du faubourg. Avec une tentative d’en enrayer le cours par la Ville en créant les opérations Vital Quartier (un petit florilège de nos articles sur le sujet par ici). Mais depuis deux ans, des commerces de bouche résistent ou même se créent. Par exemple la boulangerie d'Aurélie Ribay dont nous avions salué l’arrivée (voir notre article du 5 septembre 2018). Mais aussi la boutique de bagles et de jus de fruit, à côté de la boucherie de M. David, successeur de M. Leboine. D’autres ont moins de réussite, et ne tardent pas à fermer, tels les remplaçants de Monsieur Schnellbaum qui, pendant plus de dix ans, a offert ses services funéraires au 169. Ainsi en va-t-il du commerce dans Paris. Ça bouge ! N'oublions pas Ferdinand, le fromager du 42 rue de Dunkerque, qui attire une clientèle de connaisseurs.commerce,9e,10e

    En ce printemps, on ne peut passer à côté de l’ouverture de la brasserie Bellanger (140 rue du Faubourg Poissonnière), il y a seulement quelques semaines. Notre regard observateur avait déjà repéré l’importance des travaux en façade, alors que dans le passé, seuls les stores et le nom du café changeaient, tout en restant, plus ou moins, dans leur jus. Pêle-mêle on avait connu la Brasserie des artistes, le Paris Nord, le Paris Juste, d’autres peut-être.

    commerce,9e,10e

    L’arrivée de la Brasserie Bellanger n’est pas passée inaperçue dans le petit monde des médias en ligne qui réagissent à ces événements. Ainsi la création de Charly et Victor (ouverte le 26 avril dernier et menu ici) a été commentée dans LesRestos.com, doitinparis.com, newtable.com, timeout.fr, cequepensentleshommes.fr, Sortir à Paris, Le Figaro très brièvement et L'Express en dévoilant une inspiration probable trouvée dans le modèle Big Mamma, les signalent aussi.

    L’investissement est important, la volonté de surfer sur la vague de la qualité alimentaire et des circuits courts est indéniable, sans doute aussi le business plan table-t-il davantage sur une rentabilité due au nombre plus qu'à la marge. Ajoutez à cela une bonne dose de communication efficace. On peut donc compter sur des prix abordables pour le client du quartier ou l’usager des gares. Au vu de l’accueil sur la toile, notre conseil est : n’hésitez pas, allez-y, testez... car, comme vous le savez, c’est le seul moyen d’avoir un avis.

    commerce,9e,10e

  • Samir Lebcher : "Barbès c’est fini pour moi"

    Lundi 13 mai dernier, en fin de journée, alors qu'il ferme son kiosque, Samir Lebcher est victime d'une agression violente. À l'origine de cette agression, un jeune pickpocket qui sévit habituellement à la sortie de la station de métro Barbès-Rochechouart.

    kiosque,samir-lebcher,9e,10e,18e,securité

    Le kiosque de Samir Lebcher, désormais clos

    L'affaire a suscité une vive émotion et a fait grand bruit, la presse nationale s'empressant de relater "l'agression du kiosquier de Barbès" et les responsables politiques d'exprimer leur solidarité avec Samir Lebcher, comme la Maire de Paris qui s'est exprimée sur Twitter à ce propos. Il faut dire que cette agression n'est pas "juste" une agression de plus à cet endroit, elle est surtout le symbole d'une dégradation de la sécurité en ce lieu pourtant - hélas - habitué aux situations tendues. En effet, ce n'est pas anodin que ce soit précisément Samir Lebcher qui soit la victime de cet acte violent, car à travers lui c'est le dernier rempart de la "normalité" du lieu qui est attaqué. Durant les très nombreuses années où, d'abord Michel le père, et ensuite Samir le fils, les Lebcher ont tenu le kiosque de Barbès, au milieu des vendeurs de cigarettes (et autres substances) et des pickpockets, jamais ils n'avaient été agressés physiquement.

    Samir Lebcher n'a pas souhaité répondre aux très nombreuses sollicitations des médias suite à l'agression dont il a été victime, préférant se préserver de cette exposition médiatique. Cependant, il a choisi de revenir sur cet évènement sur le blog d'Action Barbès.

    Action Barbès : Bonjour Samir, tout d'abord comment vas-tu une semaine après cette agression ?

    Samir Lebcher : Bonjour, dans l’ensemble ça va. Ce qui me préoccupe et me pèse, c’est plus l’accumulation psychologique des années passées à Barbès que l’agression elle-même. Comme une impression d’y avoir fait tout sauf mon travail de kiosquier.

    AB : Peux-tu revenir sur le déroulement de ce qui s'est passé lundi dernier, et nous dire dans quel contexte s'est déroulé cet évènement ?

    SL : Ce lundi était une journée avec une ambiance marquée par une circulation encore plus dense que d’habitude, avec beaucoup de bruits, il y avait aussi beaucoup de nervosité du côté des marchands de cigarette et des pickpockets, bref une ambiance électrique. En début d’après-midi je suis intervenu pour empêcher un pickpocket de voler dans le sac d’une cliente, ce qu’il n’a visiblement pas apprécié puisqu’il a ensuite donné des coups sur le coté du kiosque. Il a ensuite rodé autour du kiosque tout l’après-midi en proférant des menaces à mon encontre. Je l’ai signalé à des agents de police passant par là. Vers 19h au moment de la fermeture, alors que je sortais du kiosque, je reçois un violent coup de poing à l’œil par le pickpocket resté en embuscade pour se faire vengeance. Il a ensuite tenté de me projeter au sol et de continuer à me frapper mais j’ai réussi à le faire fuir, l'action a duré une dizaine de minutes. Aucune force de police n’était présente à ce moment-là.

    AB : Mercredi 15 mai lors de la réunion du comité de voisinage de la ZSP, nous avons exprimé notre vive émotion suite à ton agression et interpellé les responsables policiers et politiques sur leur engagement sur le terrain au métro Barbès. Comment vois-tu le travail policier ces derniers temps, avais-tu remarqué une présence plus régulière ?

    SL : Oui en effet, il a beaucoup plus de présence policière, avec différents services mobilisés ces derniers temps. Mais leur absence, ne serait-ce que de dix minutes, laisse le terrain libre aux délinquants qui reprennent leurs affaires de plus belle. Il faudrait une présence policière permanente et continue pour que cet espace public retrouve un jour un peu de sérénité. Et plutôt que de se concentrer sur le bout de la chaine, les vendeurs de cigarettes, peut-être que le mieux serait d’enquêter efficacement sur les ramifications étrangères de ces réseaux bien implantés.

    AB : La Maire de Paris, mais également les maires d'arrondissement et de nombreux élus, et de nombreux riverains, ont exprimé leur solidarité à ton égard. Comment reçois-tu cette manifestation de soutien? 

    SL : j’ai été très touché par ces nombreux messages de soutien, en particulier celui d’Anne Hidalgo. Mais depuis le temps que j’alerte les élus sur la dégradation constante de la situation au métro Barbès, j’aimerais plus des actions que des mots. Et là je parle plus pour le quartier et les habitants que pour moi.

    AB : Tu es actuellement en arrêt suite à cette agression et ton kiosque est fermé. Comment s'annonce pour toi l'avenir à Barbès ?

    SB : Il ne s’annonce tout simplement pas. Cette agression m’a amené à m’interroger sur le rapport coût/bénéfice de mon activité à Barbès, en tenant compte des questions financières bien sûr mais également de mon bien-être au travail, et j’en ai conclu que pour mon avenir, mon bonheur et celui de ma famille il est préférable d’arrêter là. Je ne rouvrirai donc pas le kiosque à l’issue de mon arrêt maladie. Finalement, cette période est une bonne occasion pour moi de réfléchir à ma reconversion, j’ai déjà plusieurs pistes sérieuses, mais je me laisse le temps de la réflexion. Ce que je sais c’est que Barbès, c’est fini pour moi.

    Propos recueillis le 19 mai 2019

  • La Mairie du 9e célèbre le bicentenaire de Jacques Offenbach

    Ce dimanche 19 mai, la Mairie du 9e célèbre le bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach qui habita le 9e arrondissement de Paris durant une grande partie de sa vie.

    Une journée riche et festive en perspective si l'on en croit le programme qui s'annonce :

    11h: Vernissage de l'exposition en l'honneur de Jacques Offenbach à la Mairie du 9e, en partenariat avec la ville de Cologne, suivie d'un cocktail.

    14h: Le Charivari - Défilé costumé accompagné de la fanfare venue spécialement de Cologne, les Rote Funken, au départ de la place Saint-Georges puis rue Saint-Georges, rue Saint-Lazare, rue Bourdaloue, rue Fléchier, rue des Martyrs, rue Victor-Massé, rue Henri-Monnier, place Gustave-Toudouze, rue Notre-Dame-de-Lorette.

    14h30: Hommage à Offenbach devant le 23 rue des Martyrs:

    Delphine Bürkli, Maire du 9e arrondissement de Paris et Madame le Maire adjointe de Cologne rendront hommage à Jacques Offenbach et apposeront une plaque commémorative au 23 rue des Martyrs.

    A partir de 16h, animations et buffet gratuits sur la Place Saint-Georges

    Dès 16h, le cortège rejoindra la Place où l'attendra une série d'animations offertes par les conseils de quartier Pigalle-Martyrs et Blanche-Trinité.

    16h : Buffet participatif avec la contribution des commerçants du quartier et des habitants.

    16h30 : Démonstration de danse d'époque avec la troupe de danseurs de Carnets de bals qui remettent valse, polka, mazurka au goût du jour, tout autour de la place.

    Dans l’hôtel Dosne-Thiers :

    De 16h à 18h pour les enfants : photographie professionnelle en costume d'époque. Dans le grand salon vert, un studio photo éphémère sera installé pour un beau portrait dans l'esprit XIXe siècle.

    De 16h à 18h - Découverte des métiers d'art et du costume
    Dans le majestueux salon Thiers, venez découvrir le patrimoine artistique vivant de notre quartier en rencontrant les artisans du costume de scène

    De 16h à 19h - Concerts : Au 1er étage, dans le grand salon de réception, un concert sera donné en hommage à Offenbach.

    unnamed.jpg

    C'est où ?

    Mairie du 9e / rue des Martyrs /Place Saint Georges / Hôtel Dosne-Thiers

    C'est quand ?

    Dimanche 19 mai 2019

  • Végétalisation de la rue Manuel (9e), un exemple à suivre

    Nous vous avions déjà parlé sur ce blog de la végétalisation de la rue Manuel dans le 9e arrondissement (voir notre article du 12 janvier 2017). La rue Manuel est une petite rue qui relie la rue des Martyrs à la rue Milton. Pour des raisons de sécurité, la rue Manuel a subi une restructuration importante durant l'hiver 2016-2017 : il fallait laisser de la place au passage des pompiers, ce qui n'était pas possible car les deux côtés de la rue étaient occupés par le stationnement des voitures. La mairie du 9e avais alors pris deux décisions importantes dans ce cadre : supprimer une rangée de stationnement de voitures et créer sur le trottoir des plate-bandes fleuries, au moyen de bacs enterrés et avec des finitions soignées : des bordures de granit et un solide grillage, le tout entretenu par les services de la Ville. 

    Deux ans plus tard, le résultat est pour le moins satisfaisant, l'endroit est joliment fleuri et aucune dégradation n'est à déplorer. Un réussite qu'il faut saluer.

    rue-manuel,9e,végétalisation

    Rue Manuel : un exemple de végétalisation réussi

    rue-manuel,9e,végétalisation

    Printemps fleuri rue Manuel

    La Mairie du 9e a depuis étendu cette végétalisation à la rue des Martyrs voisine. Pour l'instant les cultures sont encore jeunes, mais on imagine déjà le résultat, et d'autres portions de la rue vont bénéficier de cette végétalisation.

    Cette technique de plantation, avec des jardinières enterrées, a le grand avantage de résoudre en partie le problème des canalisations qui empêchent souvent les projets de végétalisation. Un exemple qu'on aimerait voir reproduit dans bien des endroits de nos quartiers, comme la Rue-jardin Richomme dans le 18e, par exemple.

    rue-manuel,9e,végétalisation

    Rue des Martyrs : suppression de places de stationnement au profit d'une végétalisation

    rue-manuel,9e,végétalisation

    Rue des Martyrs : détail des plantations

  • Chasse aux N'oeufs au square Montholon

    Samedi 13 avril, la Mairie du 9e arrondissement et l'association Faites le 9 proposent aux enfants une "chasse aux N'oeufs" dans le square Montholon. Cet évènement festif est organisé avec la participation des chocolatiers du 9e, À la mère de famille, Arnaud Delmontel, Cyprien, Fouquet, La Bonbonnerie, Sébastien Gaudard & Via Chocolat.

    L'évènement est ouvert aux enfants de 3 à 5 ans, venez avec vos petits paniers ! Toutefois attention, l'entrée est libre mais le nombre de participants est limité à 200 enfants, il est donc impératif de s'inscrire au plus vite (cliquer ici).

    unnamedsz.jpg



    C'est où ?

    Square Montholon (angle des rues Mayran, Montholon et La Fayette)

    C'est quand ?

    Samedi 13 avril 2019, à 10 h

  • Rencontre : La fabrique des séries

     

    Le 27 mars prochain, la mairie du 9e arrondissement et le journal "Le 1" s'associent pour une rencontre autour des séries télévisuelles. "Fortes de leur succès populaire et critique, les séries s’imposent aujourd’hui comme un art majeur. Et la France n’est dans ce domaine pas en reste ! Le genre, naguère décrié, fait appel à des recettes calibrées pour entretenir l’addiction des téléspectateurs.
    Comment fabrique-t-on un succès ? Quelle est la spécificité des séries françaises ? Qu’est-ce qu’un « showrunner » ?"

    Lors de cette rencontre, Eric Fottorino directeur de la publication du journal "Le 1", dialoguera avec :

    Violaine Bellet, psynariste sur Dix pour cent
    Harold Valentin, producteur de Dix pour cent
    Alexandre Smia, scénariste junior sur Le Bureau des légendes
    Benjamin Dupas, scénariste sur Vernon Subutex

    L'entrée est gratuite , mais il convient de réserver (cliquer ici).

    mairie-du-9e,serie, television,9e

    C'est où ?

    Mairie du 9e arrondissement, 6 rue Drouot

    C'est quand ?

    Mercredi 27 mars 2019, à 19h