Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans le 10ème

  • Pause estivale pour le blog !

    C'est l'été et c'est le moment de la pause estivale pour l'équipe de rédaction du blog d'Action Barbès. Nous nous retrouvons à la rentrée.

    Belles vacances à toutes et tous !

    IMG_20200625_183220.jpg

    Vue sur les toits de Paris depuis celui du 360 Paris Music Factory

  • Billet d'humeur : "Le conseil du 10e démasqué"

    Nous publions aujourd'hui le billet d'humeur d'une adhérente d'Action Barbès, qui sa assisté au premier conseil d'arrondissement du 10e, celui de l'élection de la Maire et de ses adjoints, et qui s'émeut du manque de rigueur dans le port du masque.

    "Une table en U garnie des nouveaux élus, aucun ne porte de masque, ils sont espacés d'environ un mètre.

    La salle est abondamment garnie par les habitants, beaucoup, mais pas tous, portent des masques ; les chaises sont collées les unes aux autres.

    Elections, attributions, congratulations, embrassades ; certains élus mettent un masque, pas tous.

    Petit buffet, servi par des employés de la Mairie ne portant pas de masque, et autour duquel se pressent habitants et élus.

    Nous fuyons …

    C'est dommage, en cette période d'incertitude sur une reprise éventuelle de la pandémie, alors que les autorités multiplient les recommandations de prudence, que nos élus soient incapables de montrer l'exemple.

    Dans la foulée, nous avons pu constater qu'en plein midi, par jour de grand soleil, deux des lustres de la salle des fêtes demeurèrent allumés, chacun avec une vingtaine d'ampoules … cette nouvelle équipe compte pourtant plusieurs écologistes, qui ne semblent pas très sensibles aux économies d'énergie (et budgétaires)."

    Eco26tLXgAE3khE?format=jpg&name=large

    Conseil du 10e arrondissement, le 11 juillet 2020 (source)

  • 14 Juillet : relâche

    14 Juillet : relâche

    EctkWjFWkAE6QMC?format=jpg&name=4096x4096

    Rue Richomme

  • Gare du Nord : et si l'annulation des Jeux olympiques était la solution ?

    La nouvelle est tombée la semaine dernière : après la seconde enquête publique, l'État, par l'intermédiaire de la préfecture de région, vient de donner son feu vert pour le permis de construire pour les travaux titanesques de la gare-du-Nord-centre-commercial 2024. Nous devrions donc voir apparaitre dans une gare du Nord agrandie un centre commercial géant estampillé Auchan, que nul ne réclame, au détriment des services aux voyageurs et des commerces du quartier. Un projet commercial qui d'ailleurs a une viabilité bien incertaine : les centres commerciaux qui ont récemment ouvert dans l'agglomération parisienne ne rencontrent pas le succès escompté par leurs promoteurs, loin de là, ce mode de consommation ne faisant pas figure d'avenir.

    Mais il n'est pas surprenant que ce permis ait été délivré en l'état, c'est à dire sans modification majeure par rapport à la première mouture, et ce malgré la forte opposition à ce projet de la part de nombreux acteurs (pétitions d'usagers, protestations d'associations de riverains et de voyageurs, tribune d'architectes...) et finalement de la mairie de Paris (une opposition bien tardive, après avoir d'abord agréé le projet), car au vu des délais - la gare devant être prête pour les jeux olympiques de 2024 - il était impossible à l'opérateur de concevoir un projet complètement nouveau, (s'il l'avait voulu, ce qui n'est pas le cas). Le choix était donc "centre commercial géant" ou... pas de gare rénovée pour les JO. L'État a donc fait son choix.

    Alors comment en sommes nous arrivés là ? Tout simplement à cause de ces fameux JO. Des Jeux olympiques dont l'engouement populaire reste à démontrer. Des Jeux olympiques dont beaucoup demandent l'annulation pour des raisons écologiques et/ou économiques. Il faut dire que la ville de Paris s'est piégée toute seule dans cette situation. En effet, en postulant et obtenant l'organisation des JO 2024, la ville a enclenché un processus législatif qui a engendré une loi d'exception pour préparer cet évènement sportif et commercial. Cette loi prévoit des mesures d'exception, comme le fait d'enlever à la ville ses prérogatives en matière de délivrance de permis de construire pour les équipements estampillés JO 2024, comme c'est la cas pour la gare du Nord. S'il n'y avait pas la perspective des JO, la ville aurait eu toutes latitudes pour faire modifier le projet et prendre le temps nécessaire à l'élaboration d'un projet autrement satisfaisant. Car n'oublions pas qu'un des principaux arguments pour la délivrance de ce permis en l'état est que le temps est compté pour justement livrer cet équipement public en temps et en heure.

    Et finalement, pour court-circuiter ce projet fou d'une gare transformée en centre commercial, si on annulait tout simplement les JO de Paris 2024 ? Provocateur ? Un peu, admettons-le. Absurde ? Pas tant que cela, lorsque l'on songe notamment aux échecs financiers pour les pays organisateurs qu'ont systématiquement été tous les derniers JO (pas pour la société privée à qui appartient l'évènement, qui elle engrange toujours de beaux bénéfices). Et c'est sans compter les leçons que l'actuelle crise sanitaire nous a enseignées, sait-on  s'il sera toujours opportun dans quelques années de brasser des dizaines de milliers de personnes venues du monde entier ?  Mais surtout, cela supprimerait de fait l'impératif temporel et rendrait caduque la loi idoine ; ainsi la mairie pourrait reprendre la main sur le dossier gare du Nord. Cela lui éviterait également une guerre judiciaire, à l'issue incertaine, que l'exécutif parisien a promis de mener pour mettre à mal le projet SNCF-Auchan après l'annonce de la délivrance du permis de construire. De plus, dans cette hypothèse, les investissements prévus pour les équipements des JO pourraient alors être beaucoup mieux employés en les consacrant, par exemple, à intensifier l'indispensable transformation écologique de la ville et des territoires concernés, la Seine-Saint-Denis en particulier. 

    Bien-sûr, annuler l'organisation des JO 2024 demanderait un courage politique certain, mais ce serait là un symbole fort, un acte visionnaire, allant vers les attentes des citoyennes et des citoyens en matière d'urbanisme et d'environnement. Car en matière d'environnement, les seuls Jeux olympiques écologiques possibles sont ceux qu'on organise pas. 

     

    IMG-20200712-150931.jpg

     

  • Vert Magenta

    Tout juste avant le deuxième tour des élections municipales, les pistes cyclables du boulevard de Magenta ont été "peintes" en vert (il s'agit en fait d'un revêtement similaire à celui des passages piétons, teinté dans la masse et appliqué avec un relief rugueux) et les passages piétons sont ainsi devenus bien plus visibles. Rendre visible la piste  cyclable devenait urgente sur cet axe, sa configuration* générant de plus en plus de conflits d'usage entre piétons et cyclistes notamment, sans oublier le stationnement sauvage très courant ici et excessivement dangereux pour les vélos. Notre association avait suggéré de longue date ce type d'aménagement, nous nous réjouissons de le voir réalisé. certes, le choix de couleur peut être discutable, il n'est pas le nôtre, mais ce ce qui est indiscutable, c'est l'effet très positif sur les comportements des usagers du boulevard que l'on peut constater sur cet axe.

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Les passages piétons sont plus visibles par les cyclistes

    Les personnes malvoyantes et même les rêveurs inattentifs y gagnent d'autant plus en sécurité qu'il semble que les cyclistes soient sensibles à ce marquage et respectent mieux les piétons. Et inversement les piétons visualisant mieux la piste cyclable s'y aventurent beaucoup moins. 

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétonsAux abords des arrêts de bus, la distribution des espaces est plus lisible

    Seul l'avenir dira si cette amélioration tiendra dans la durée, qu'il s'agisse du revêtement ou du comportement des usagers, et si d'autres pistes seront ainsi identifiées sans attendre les prochaines élections, nous pensons évidement au boulevard Barbès.

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Les traversées des voies automobiles sont matérialisées par un damier (qui ne semble pas bien résister au passage des bus et des voitures)

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Sur le boulevard Barbès, gris sur gris, la piste cyclable reste toujours invisible

     

    * Le boulevard de Magenta a été remanié en 2005-2006, passant alors de deux fois trois voies à deux fois deux voies. C'est alors que deux nouvelles rangées d'arbres d'alignement et deux pistes cyclables ont été créées sur les voies automobiles récupérées. Mais la mise à niveau des pistes cyclables sur celui du trottoir, qui aujourd'hui laisse penser à  tort à certains aujourd'hui que l'on aurait pris de l'espace aux piétons, va contribuer à créer de nombreux conflits d'usage entre piétons et cyclistes. Et si l'on ne regrette pas les 293 ormes plantés alors, on constate que ces plantations figent la configuration du boulevard et empêche d'imaginer un autre aménagement, à moins d'envisager d'abattre les arbres plantés il y a quinze ans, impensable. Matérialiser la piste cyclable par la couleur semble donc la solution la plus adaptée à cette configuration particulière (la même que le boulevard Barbès) pour sécuriser les circulations douces sur ce boulevard. Notons qu'on a abandonné depuis ce type d'aménagement de voirie à Paris.

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Le boulevard de Magenta avant son réaménagement, inauguré en mars 2006 et que nous connaissons aujourd'hui (source)

  • Avant-première au Louxor : Lucky Strike

    Mardi prochain, 7 juillet, le Louxor propose un film sud-coréen en avant première : Lucky Strike, de Yong-Hoon Kim

    L'histoire : un corps retrouvé sur une plage, un employé de sauna, un douanier peu scrupuleux, un prêteur sur gage et une hôtesse de bar qui n'auraient jamais dû se croiser. Mais le sort en a décidé autrement en plaçant sur leur route un sac rempli de billets, qui bouleversera leur destin. Arnaques, trahisons et meurtres : tous les coups sont permis pour qui rêve de nouveaux départs…

    "Lucky Strike, cocktail réussi de film noir et de comédie grinçante."
    Samuel Douhaire - Télérama

    "Ce nouveau thriller sud-coréen, qui marche dans les pas de Parasite, se déroule dans une ville portuaire non loin de Séoul et entremêle le destin de plusieurs personnages qui n'auraient jamais dû se croiser. Adapté d'un roman à succès du Japonais Keisuke Sone, le film rassemble un casting de vedettes coréennes dont Jeong Woo-Seong (Steel Rain, Le Bon la brute et le cinglé), Jeon Do-yeon (Secret Sunshine, The Housemaid), Bae Seong-woo (The King, Veteran) et Jeong Man-sik (Chronicle of a Blood Merchant)."
    Faustine Chevrin - Les Inrockuptibles

    Photo.jpg

    Pour éviter l'attente à l'entrée, vous pouvez réserver votre billet en ligne (cliquer ici)

     

    C'est où ?

    Le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Mardi 7 juillet 2020, à 19 h 45

  • Second tour des municipales : les candidats dans le 10e arrondissement

    Cela n'aura échappé à personne, ce dimanche 28 juin 2020, les Parisiennes et les Parisiens vont voter pour le second tour des élections municipales. Trois candidates se disputent le siège de maire de Paris : Agnès Buzyn, Rachida Dati et  la maire sortante Anne Hidalgo.

    Pour chacun de nos arrondissements, les 9e, 10e et 18e, les trois candidates à la mairie de Paris ont des listes qui les représentent. Nous vous présentons donc les listes complètes des candidates et candidats pour ces arrondissements, en continuant après le 9e avec le 10e arrondissement.

     

    10e arrondissement (21 sièges)

    Cet arrondissement tenu par la gauche avait pourtant largement voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle et aux législatives, Benjamin Grivaux emportant ici le siège de député, et d'aucuns pensaient alors que cet arrondissement deviendrait un fief LREM. Mais LREM n'est pas parvenu à transformer l'essai pour les municipales. En effet, le 10e arrondissement a vu un premier tour très favorable à la majorité actuelle, la liste de Paris en commun emmenée par la maire sortante Alexandra Cordebard récoltant 41,40 % des suffrages exprimés, et leurs alliés Verts conduits par Sylvain Raifaud emportant 15,41 % des voix. Sauf énorme surprise, leur liste commune qui est présentée au second tour est donc presque sûre de l'emporter. Face à cette liste, deux autres sont présentes, celle de LREM donc, conduite par Karim Amellal (15,55 % au premier tour), et celle de LR sous l'égide de Bertil Fort (13,79 %). 

    Si le résultat global du second tour semble joué, il reste tout de même une inconnue, à savoir le poids de l'opposition, sachant aussi qu'il est limité de fait par le sytème électoral de "prime au vainqueur".

    Les habitants du 10e vont donc devoir choisir parmi les trois listes présentes pour attribuer 14 sièges pour le conseil d'arrondissement et 7 pour le conseil de Paris.

    10e,municipales,elections,listes-electorales

     

    ENGAGES POUR CHANGER PARIS, AVEC RACHIDA DATI

    ANNE HIDALGO - PARIS EN COMMUN - L'ECOLOGIE POUR PARIS

     

    ENSEMBLE POUR PARIS AVEC AGNÈS BUZYN

     

    M. FORT Bertil Mme CORDEBARD Alexandra (Maire sortante) M. AMELLAL Karim
    Mme AMMAR Véronique M. RAIFAUD Sylvain Mme FAJGELES Elise
    M. BILLARD Quentin Mme VERSINI Dominique M. CHAUVET Rémi
    Mme LABBEZ Joëlle M. FERAUD Rémi Mme POSTULKA Amélie
    M. DE MONNERON Laurent  Mme PATRICE Laurence M. BASLER Philippe
    Mme NICOLAS Flore M. SIMONDON Paul Mme COSTA Aude
    M. BOURDOT Edouard Mme VASA Léa M. BRUGERE Mathias
    Mme LISSAK Fabienne  M. ALGRAIN Eric Mme GOGOUA-BESSE Georgette
    M. GOUIN Maxime Mme JOUBERT Pauline M. BOULANGER Cyrille
    Mme REZAI Fanny M. JOUSSELLIN Elie Mme ROUSSELLE Jennifer
    M. LEGROS Pascal Mme SCHERER Sylvie M. VILLECHAIZE Axel
    Mme SIGNORI Dominique M. BONNIER Raphaël Mme DELEM Marie-Délice
    M. STRZYGOWSKI Damien Mme DIABY Awa M. HOURIEZ Jean-Baptiste
    Mme KAZANDJIAN Catherine M. WATANABE-VERMOREL Thomas Mme BARETS Danielle Sophie
    M. LAFFONT Joshua Mme DUMOULIN Isabelle M. DORIAN Mathieu
    Mme THEGUEL Marie-Claude M. GUTTERMANN Philippe Mme IDRIS Sophia
    M. LEBLANC Maurice Mme JUILLET Philomène M. BILLAULT Alain
    Mme HUBERT Tatiana M. CLERWALL Ulf Mme WOLFF Marie-Amélie
    M. HOSSINI Ismaël Mme CHIUSANO Kim M. GEHANNE Denis
    Mme PHILPIN DE PIEPAPE Alix M. DELPLANQUE David Mme BAUDIN Virginie
    M. OLLIER Thomas Mme BRETON Enora M. AAMD Ferdous
      M. LEBCHER Samir  
      Mme LAPLANCHE Camille  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Covid-19 : testez-vous à Barbès

    Dans le cadre de la crise sanitaire du coronavirus, l'Agence régionale de santé (ARS), l’Assurance-Maladie et la ville de Paris mènent actuellement une campagne de tests de dépistage gratuits. Pour cela il a notamment été mis en place en lien avec les mairies d'arrondissement un laboratoire itinérant qui s’installe sur différents lieux parisiens.
    Vous pouvez donc vous faire dépister à la Covid-19. Chacun peut venir s'y faire tester, le test est gratuit y compris pour les non assurés sociaux.
    Aujourd'hui mardi 23 juin, le laboratoire est installé allée Francis Ponge dans le 19e (sortie de métro Danube ; de 10 h à 17 h 30).
    Ce jeudi 25 juin c'est à Barbès que le laboratoire itinérant va s'implanter, de 10 h à 17 h 30. Le rendez-vous est donné boulevard de la Chapelle, vers le métro Barbès-Rochechouart (barreau Patin).
  • Promenade urbaine : l'espace de glisse du pont Saint-Ange est ouvert

    Les travaux de la Promenade urbaine qui devaient s'achever en janvier dernier ne sont pas encore tout à fait finis, notamment pour différents problèmes "techniques" (d'aucuns parleront de l'insuffisance des études préalables).

    Ainsi, sur le pont Saint-Ange est prévu un espace de glisse, mais la découverte d'une faiblesse structurelle du pont, localisée dans l'ouest la partie centrale (voir notre article du 13 janvier), n'a donc pas permis la réalisation complète de cet espace. Seul l'espace "Eurovia" (nom du concessionnaire qui disposait avant de ce lieu et qui lui a laissé son nom) a pu bénéficié d'un aménagement pour l'instant. Il est ouvert au public depuis quelques semaines.

    IMG_7998.jpg

    C'est donc un espace limité qui est aujourd'hui offert aux amoureux des sports de glisse, mais néanmoins qui semble trouver son public. Et d'ailleurs, alors que les parcs et jardins étaient fermés durant le confinement, beaucoup de familles du quartier ont profité de cet espace libre et ouvert pour s'y détendre.

    IMG_8002.jpg

    Petit bonus, un passage piéton nord-sud permet désormais la traversée sécurisée du boulevard de la Chapelle au milieu du pont, et surtout un accès à cet espace de glisse.

    IMG_8004.jpg

  • Le Louxor rallume ses projecteurs le lundi 22 juin

    L'annonce de la réouverture des cinémas le lundi 22 juin prochain réjouit tous les amateurs des salles obscures qui vont pouvoir retrouver le plaisir d'un film sur grand écran. L'occasion donc pour Barbès de retrouver "son" Louxor, qui lui aussi rallume ses projecteurs à partir de lundi prochain.

    cinema,louxor,10e

    Les disposions sanitaires sont prises pour accueillir le public dans les meilleures conditions, avec des salles réduites à la moitié de leur capacité d'accueil pour assurer une distance physique minimale entre chacun.

    Pour sa reprise, le Louxor met à l'affiche L'ombre de Staline, d'Agnieszka Holland, Benni, de Nora Fingscheidt, La communion, de Jan Komasa, Un fils, de Mehdi M. Barsaoui et Dark Waters, de Todd Haynes.

    Alors rendez-vous la semaine prochaine pour une toile au Louxor !

    cinema,louxor,10e

  • Second tour des municipales, pensez à votre procuration

    Il ne reste plus qu'une dizaine de jours avant le second tour des élections municipales 2020, finalement fixé le 28 juin. Il est temps de penser à établir une procuration pour celles et ceux qui ne pourront pas se rendre aux urnes.

    S'il vous impossible de vous déplacer pour ce scrutin (déplacement professionnel, vacances, maladie...), en tant que mandant, vous pouvez confier votre vote à une personne de confiance (le mandataire) habitant Paris et dûment inscrite sur les listes électorales.

    élections-municipales,9e,10e,18e,procuration

    Pour établir la procuration, il faut se rendre au commissariat central de votre arrondissement ou à la mairie d'arrondissement. À savoir, concernant nos arrondissements :

    9e arrondissement
    Commissariat de Police - 14 bis, rue Chauchat / Horaire d’ouverture : 24h/24 – 7J/7
    Mairie du 9e arrondissement - du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 17h - service titres

    10e arrondissement
    Commissariat de Police - 26, rue Louis Blanc / Horaire d’ouverture : 24h/24 – 7J/7
    Mairie du 10e arrondissement - Uniquement sur Rendez-vous - du 15 au 26 juin, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h

    18e arrondissement
    Commissariat de Police - 79-81, rue de Clignancourt / Horaire d’ouverture : 24h/24 – 7J/7
    Mairie du 18e arrondissement - Uniquement sur Rendez-vous - depuis le 8 juin 2020, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h. Ouverture exceptionnelle les samedis 13, 20 et 27 juin 2020 de 9h à 12h.

    Si vous disposez d'un ordinateur et d'une imprimante, vous pouvez préparer le formulaire Cerfa dédié, en suivant ce lien. Si votre état de santé vous empêche de vous déplacer, vous pouvez demander à ce qu'un personnel de police se déplace à votre domicile pour établir la procuration. La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée du certificat médical ou du justificatif de l'infirmité.

    À noter, Les procurations établies pour les deux tours du scrutin municipal ou pour le seul second tour, initialement prévu le 22 mars 2020, restent valables pour le 28 juin.

      élections-municipales,9e,10e,18e,procuration

    Consignes sanitaire de la ville de Paris

  • Nos artisans et commerçants ont du talent, soutenons-les ! : "Eukalypte"

    Acteurs essentiels de l'animation de nos quartiers, beaucoup d'artisans et de commerçants sont durement touchés par la crise actuelle. Et le meilleur moyen de les soutenir est tout simplement d'y faire ses emplettes. Nous mettons donc un coup de projecteur sur quelques-uns de ces établissements qui sont essentiels à la vie de nos boulevards, nos places et nos rues. 

    Suite de la série, avec aujourd'hui un coup de projecteur sur Eukalypte

    Nous avions déjà signalé l'ouverture de la boutique Eukalypte en septembre dernier, en haut de la rue du Faubourg Poissonnière côté 10e. Cette boutique à deux pas de Barbès propose des plantes d'intérieur et d'extérieur, avec un joli choix de cactées et de plantes grasses, dont l'essentiel est produit en France, il en est de même pour les pots et les accessoires. La démarche, encore rare dans le domaine de la vente de détail de produits horticoles, permet aux concepteurs d'Eukalypte de garantir la provenance et les conditions de production des plantes proposées.

    1077743322.jpg

    L'aventure d'Eukalypte a commencé sur internet avec une boutique en ligne ouverte en novembre 2018. Aujourd'hui elle continue en ayant "pignon sur rue", mais il est toujours possible de commander en ligne.

    127759370.jpg

    Eukalypte

    156 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 10e 

    Site internet : eukalypte.com

    Mail : contact@eukalypte.com

    Tél. : 01 76 53 90 33