Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commerce

  • Show case et vide-dressing au programme du Walrus ce week-end

    Ce week-end, le café-discaire Le Walrus vous propose deux rendez-vous, avec un show case ce vendredi 31 janvier et un vide-dressing ce dimanche 2 février. Deux occasions d'aller découvrir ce charmant et dynamique commerce culturel de la rue de Dunkerque (10e).

     

    PIkku en showcase au Walrus : vendredi 31 janvier à 19 h.

    "Il était une fois Pikku, de son vrai nom Magdalena Stroj. Née dans la neige à Sopot en Pologne, de grandes étendues blanches dans lesquelles ses pieds s’enfoncent en faisant frout, Pikku (« petit » en finnois) aime marcher des heures en regardant les dessins glacés des branches des arbres, ces géants silencieux des neiges.

    Pikku a vingt-deux ans, il est temps de voyager, elle prend ses quelques notes de musique, celles qui existent déjà et celles qui ne sont pas encore nées, elle connait déjà le français et l’anglais, c’est à Paris qu’elle s’installera ! Elle joue au théâtre et chante. Pour Pikku, le piano est un amour tourmenté et romantique, le ukulélé, un amour léger et guilleret et le kalimba, cet instrument qui remonte aux origines, un accès aux créatures d’autres mondes. Élégante et déjantée, elle prend possession de la scène et du public comme si de rien n’était, avec des arrangements simples et limpides.

    Sa pop, acoustique et lumineuse, donne le sourire, donne envie de courir les bras écartés, même s’il pleut, pieds nus."

    Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

     

    Vide-grenier au Walrus : dimanche 2 février de 12 h à 19 h.

    "Cette année, le vide dressing du Walrus s'installe une fois par mois. Les filles du Walrus aiment la mode et la planète, alors vive le vintage et le seconde-main.

    Cette première édition de l'année 2020 aura lieu ce dimanche 2 février, et pour toute la journée le Walrus se transforme en grand vestiaire pour filles (ben oui y'a jamais de stand "garçons"...). L'hiver n'est pas encore terminé, il est encore temps de trouver LA pièce qui vous rendra belle cette hiver. Frous-frous, jupes et pulls tous doux et de toutes tailles à petit prix seront de sortie !"

    Vide-dressing de 12 h à 19 h, entrée libre, et essayage possible.

    Je veux participer au prochain vide-dressing

    unnamed.jpg

    C'est où ?

    Walrus, 34 ter rue de Dunkerque, Paris 10e

    C'est quand ?

    Vendredi 31 janvier et dimanche 1er février 2020

  • Ouverture du 360 Music Factory, c'est parti pour la nouvelle étoile de la Goutte d'Or

    En gestation depuis quatre ans, l’étincelant 360 Paris Music Factory a ouvert ses portes, à la place de la "friche-pétanque", de jolie mémoire, à l'angle des rues Léon et Myrha.

    Donc, mardi 21 janvier dernier, les spectateurs se pressaient dans le grand escalier ; cinquante pour cent de presse et légumes invités, et cinquante pour cent d’entrées payantes. Pour faire connaître le lieu, et son souhait, clairement assumé, de mixité de tous ordres. Au programme ce soir là, un concert de Caravane Namasté. Le lendemain, un 360 plein à cent pour cent pour Tikoubaouine. Ca commence bien ! Et comme tout fût bien préparé, nous dit Saïd Assadi, fondateur du 360, tout est en ordre marche ! "Le but du 360, éclaire-t-il, c’est toutes les musiques, toutes les cuisines, à un prix abordable, ouvert à tous, tous les jours, pour un café, un concert, un brunch, un repas en famille, deux heures penché sur son Mac … au choix".

    Le concert, c’est 17 € pour les habitants du 18e arrondissement (19 € pour ceux qui n’ont pas cette chance). La salle, accueille 300 spectateurs en version "debout", et 172 en version "assise". La différence, jamais vu ça, c’est environ 128 fauteuils, en rangées, empilés jusqu’au plafond au fond de la salle, et qui se déplient automatiquement, en quatre à cinq minutes, pour la version "assise" ! Jauge parfaite pour ces concerts pointus.

    Back stage, le 360 est équipé de tout ce qui se fait de mieux pour les concerts, les enregistrements, répétitions, ou diffusion en streaming. "Cinq étages dédiés à la musique, pour créer, résider, répéter, enregistrer, jouer et échanger !". Saïd n’y est pas allé avec "le dos de la main morte" !

    Le restaurant : belle grande pièce, claire, avec côté "jardin", vue sur une cuisine impeccable de fraîcheur, et côté "cour" une immense baie, pleine vue sur la rue Myrha, qui sera entièrement ouverte … dès le printemps, vous n’aurez même pas à pousser la porte ! On vous le dit : le 360 est ouvert à tous, bébés et poussettes compris. Le restaurant est, en plus, ouvert aux cuisines du monde. En ce moment, au piano (de la cuisine !), c’est Kuti, des manitous de la  cuisine "panafricaine, funky et décomplexée", sous la férule de Clarence Kopogo, faite maison, avec des produits naturels, et servie "avec amour". Des "en attendant" à 5 €, "au bout des doigts" à 8 €, des "marmites" à 13 €, "charcuteries" à 7 €, "formule midi" à seulement 12,50 €. Vous n’êtes obligé de rien ! 

    C’est un délice d’écouter Saïd évoquer tout cela en partageant les délicieux petits bols de son brunch "afro-végétal". Pour lui, la table du 360, "c’est entendre, échanger, goûter le monde". Au passage, Saïd est Iranien, et a préféré quitter son pays il y a quarante ans, il est aussi le fondateur du festival "Au Fil des Voix" (13e édition). Dans trois ou quatre mois, ce sera une autre équipe, sud américaine ? européenne ? Caraïbes ? Japonaise ? Allez savoir ! Ce sera le printemps, et le Chef sorcier pourra aller cueillir ses plantes aromatiques au potager … sur le toit du 360 !

    360-music-factory,18e,ouverture

  • Et si on allait faire un tour rue Léon ?

    Au fil des années, la rue Léon est en train de devenir une artère centrale pour sortir dans le 18e. Et l’ouverture imminente du 360 Music Factory, un lieu de création musicale qui réunit des studios d’enregistrement, une salle de concert, des bureaux administratifs et même un restaurant (nous avions présenté le projet sur ce blog en 2015), en fera le dernier arrivé d’une longue liste.  Car les lieux pour se divertir et se cultiver, ou simplement pour prendre un verre, ne manquent pas dans cette rue étroite qui commence au square Léon pour finir quatre-cents cinquante mètres plus loin rue Ordener. Petit tour d’horizon des enseignes "où l'on sort" dans la rue Léon :

    IMG_6642.jpg

     

    Le 360 Music Factory - 32 rue Myrha / 8 rue Léon : Nouvelle salle de concert consacrée aux musiques du monde. Ce lieu réunit des acteurs de la production musicale et offre un service de restauration en rez-de-chaussée (rue Myrha).

    thumb_IMG_6935_1024.jpg

    L'Embuscade - 9 rue Léon : Petit bar restaurant de quartier fréquenté essentiellement par une clientèle d'habitués.

    rue-leon,18e,bar,spectacle,théâtre,café

    Les Trois Frères14 rue Léon : Le bar restaurant "historique" de la rue Léon, où les habitants du coin viennent se mélanger. Une ambiance conviviale et des petits prix.

    thumb_IMG_6938_1024.jpg

    La Table Ouverte - 19 rue Léon : Le café de l’Institut des Cultures d’Islam vous propose une cuisine du monde le midi, à des tous petits prix, et un salon de thé. La cour intérieure est une véritable oasis à découvrir.

    thumb_IMG_6942_1024.jpg

    L’Olympic café20 rue Léon (angle rue de Laghouat) : un bar au pied d’un bel immeuble art-déco, qui propose aussi des brunch le dimanche, de nombreux concerts dans la salle du sous-sol.

    thumb_IMG_6941_1024.jpg

    L’Omadis - 43 rue Doudeauville / 29 rue Léon : Bar à l’ambiance sympathique et à la clientèle éclectique, des concerts se jouent dans la petite arrière-salle.

    thumb_IMG_6945_1024.jpg

    Le Lavoir Moderne Parisien (LMP) - 35 rue Léon : célèbre salle de spectacle, une programmation riche et diversifiée. À noter : des tarifs réduits pour les habitants du 18e arrondissement.

    thumb_IMG_6948_1024.jpg

    Le bar des Amis32 rue Léon : un tout petit café qui fait face au LMP avec une clientèle d'habitués.

    thumb_IMG_6947_1024.jpg

    Le 34 - 34 rue Léon (angle rue d’Oran) : Un piano bar au joli décor cosy, des concerts y sont régulièrement proposés.

    thumb_IMG_6952_1024.jpg

    Le Barbès Comedy Club – 39 rue Léon (angle rue d’Oran) : un tout nouveau café théâtre dédié au one(wo)man show, sous la houlette de Shirley Soignon. Une adresse à retenir !

    IMG_6135.jpg

    Le Garage Mu - 12 rue d'Oran / 45 rue Léon : Certainement la plus méconnue des adresses citées. Une salle de création, de répétition et parfois de concert dans cet ancien garage, comme son nom l'indique.

    thumb_IMG_6954_1024.jpg

    Chez Léon  - 23 rue Marcadet / 50 rue Léon : restaurant et bar à tapas, une ambiance chaleureuse et sympathique pour se retrouver entre amis.

    thumb_IMG_6956_1024.jpg

  • Les festivités de Noël s'annoncent à la Goutte d'Or

    Les festivités de Noël s'annoncent à la Goutte d'Or, avec ce week-end un programme riche concocté par les associations de quartier. Des associations, comme Home Sweet Mômes, SOS Casamance, les Enfants de la Goutte d'Or, Esprit d'Ébène, et tant d'autres, qui font beaucoup pour l'animation du quartier de la Goutte d'Or tout au long de l'année et qui redoublent d'effort en ce moment de fêtes pour offrir aux petits et grands de belles animations et de jolis cadeaux. Au menu des festivités : réveillon solidaire, Noël sous le métro, ateliers pour les enfants... Le weekend du 21 et 22 décembre sera un weekend festif à la Goutte d’Or, et chacun est le bienvenu pour faire la fête.


    SAMEDI 21 DÉCEMBRE

    • Le Club de foot des Enfants de la Goutte d’Or (EDGO) fête Noël au square Léon. Rendez-vous de 10 h à 17 h pour des animations sportives, du maquillage, des cadeaux...

    • L’association SOS Casamance organise un réveillon solidaire de 12 h à 19 h. Au programme : repas partagé, animation musicale, jeux, distribution de boissons chaudes et de cadeaux !

    DIMANCHE 22 DÉCEMBRE

    • Avec d’autres associations et commerçants du quartier, Esprit d’Ébène organise un Noël d’Or de 10 h à 18 h sous le métro Barbès, sur la Promenade urbaine.


    • Café des enfants d’Home Sweet Mômes spécial Noël de 11 h à 18 h à FGO-Barbara
      Au programme : ateliers comptines pour les 0-3 ans, ateliers créatifs, spectacle musical, présence bien sûr du Père Noël avec des cadeaux par milliers !

  • Imaan en showcase au Walrus

    Walrus, le café-disquaire de la rue de Dunkerque vous propose ce mercredi un showcase de la chanteuse Imaan.

    "Une guitare entre terre et ciel, des arpèges en arabesques, une voix voluptueusement éthérée, Imaan conte des voyages dans des contrées désertiques lumineuses et brillantes.

    C’est un road trip dans l’obscurité où, pourtant, on perçoit une lumière.
    Accompagnées par les volutes protéiformes d’un saxophone à la présence à la fois discrète et enjôleuse, les compositions sont encadrées par une rythmique choisie avec finesse où l’énergie rock peut laisser place à une batterie, dont les crépitements apportent une dimension cinématographique tout en maintenant la tension en équilibre."


    L'entrée est libre, mais dans la limite des places disponibles. C'est à 19 h, soyez à l'heure ! 

    Surveiller le site de Walrus, de nombreux showcases sont programmés dans les jours qui viennent, avec, par exemple, Luc Spencer ce jeudi 19 décembre.

    bb2c3817-33a9-400a-bd70-c5a65e276eab.jpg

    C'est où ?

    Walrus (contact@the-walrus.fr - 01 45 26 06 40), 34 ter rue de Dunkerque, Paris 10e

    C'est quand ?

    Mercredi 18 décembre 2019, à 19 h

  • Dernier jour pour voter pour votre produit coup de cœur "Fabriqué à Paris"

    Ce jeudi 12 décembre, c'est le dernier jour pour les Parisiennes et les Parisiens pour voter pour leur coup de cœur parmi les produits "fabriqués à Paris". Le jury de professionnels s'est déjà exprimé et a choisi ses lauréats, et à présent c'est à vous de désigner les coups de cœur du public parmi les 309 artisans, entrepreneurs et créateurs fabriquant à Paris qui ont été sélectionnés pour la 3e édition du label "Fabriqué à Paris". C'est là une bonne occasion d'encourager et soutenir les artisans de nos quartiers en votant pour un de leurs produits, ils ne manquent pas ! Nous en citons ici seulement trois qui sont fabriqués dans nos rues, mais nous vous conseillons d'aller découvrir ces nombreux produits "fabriqués à Paris".

      

    PANETTONE

    Elaboration minutieuse sur cinq jours : pétrissage lent, deux pâtes, ingrédients biologiques de qualité, un levain naturel et deux jours de fermentation. Panettone réalisé chaque semaine pour garantir fraîcheur et saveur optimales. Sa cuisson a été contrôlée manuellement pour atteindre sa température idéale.
    Ville de Paris
     
    Par Novantatré
    54 rue des Martyrs , 75009 PARIS

    LE MYRHA

    Fromage qui tire son nom de la rue Myrha dans le 18e. Affiné à la bière de la Brasserie de la Goutte d'or, il est fabriqué avec du lait de vache, cru et bio, à la façon d'un reblochon.
    Ville de Paris
     
    Par La Laiterie de Paris
    74 bis rue des Poissonniers, 75018 PARIS

     

    PATCHWORKS UPCYCLES

    Ligne de vêtements réalisé à partir de jeans vintage et chutes de denim

    Ville de Paris
    Par Cécile Chine
    21 rue Doudeauville, 75018 PARIS
     
     

     

  • "Manifestoyez avec nous !"

    "Manifestoyez avec nous !" c'est ainsi que plusieurs commerçants et artisans du quartier de la Goutte d'Or vous convient à (re)découvrir leurs échoppes et leurs ateliers à la veille des fêtes de fin d'année.

    Les lecteurs de ce blog reconnaitront sûrement plusieurs des enseignes (voir la liste sur le flyer ci-dessous) de cette sympathique opération de promotion, car en effet, nous avons déjà parlé de la plupart d'entre eux ici. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que nous vous invitons nous aussi à aller voir tous ces commerçants et ces artisans, pour y faire vos emplettes évidemment, mais également pour encourager des professionnels très attachés à leur quartier et qui font beaucoup pour animer ses rues. Alors, allez donc "manifestoyez" avec eux !

    goutte-d-or,commerce,proximité,18e

  • Réunion d’information sur l'enquête publique concernant la gare du Nord 2024

    Dans le cadre de l'enquête publique sur le projet de réaménagement de la gare du Nord, la commission d'enquête invite le public à participer à une réunion d’information et d’échanges en présence du maître d'ouvrage et des commissaires enquêteurs, qui se tiendra ce soir, mardi 3 décembre, à 20 h. La réunion ouverte à tous se tiendra à l'Atrium de l'Étoile du Nord.

    Pour rappel, un arrêté préfectoral du 29 octobre dernier lance une nouvelle enquête publique du mercredi 20 novembre 2019, au mercredi 8 janvier 2020.

    gare-du-nord,enquête-publique,10e

    C'est où ?

    Atrium de l'Étoile du Nord (Cour des taxis), 18 rue de Dunkerque, Paris 10e

    C'est quand ?

    Mardi 3 décembre 2019, à 20 h

     

  • Woods Trinidad Legend en concert au Chien de la Lune

    Ce vendredi 6 décembre, Le Chien de la Lune, sympathique restaurant situé à l'angle des rues de Jessaint et Pierre l'Ermite, accueille un nouveau concert avec Woods Trinidad Legend. Les réjouissances s'annoncent à partir de 19 h 30, pensez à réserver ! (téléphone : 01 42 62 40 60) 

    74532293_2447790485540960_4999677236345831424_o copie.jpg

    C'est où ?
    Le chien de la lune, 22 rue Jessaint, Paris 18e
    C'est quand ?
    Vendredi 6 décembre, à 19 h 30
  • Dernier coup de marteau à Drouot-Montmartre

    Le 4 novembre dernier, Action Barbès s’est rendu à l’hôtel des ventes Drouot-Montmartre, voir ce que proposent maître Morel dans la salle A et maître Morand dans la salle B, deux ventes dites "classiques".

    Il convient d’être matinal, huit heures trente, pour dès l’ouverture du rideau de fer, se dépêcher d’aller dans l’une ou l’autre salle, d’un coup d’œil rapide, expert ou instinctif, ce qui va être dispersé ce jour, et ce qu’on va "surveiller". Nous disposons de trente minutes pour ouvrir les panières à linge, regarder la signature des assiettes, feuilleter les toiles empilées contre les rebords, tester les fauteuils et les tiroirs des secrétaires, soupeser les bijoux… Rituel bien réglé, chacun se salue, s’échange un bibelot, ça se bouscule un peu sous l’œil du commissaire priseur, de ses assistants qui installent les ordinateurs sur l’estrade, et les garçons de salle qui s’efforcent de mettre un peu d’ordre. Eh oui ! nous ne sommes pas rue Drouot et ses seize salles, où chaque exposition, la veille, permet de regarder plus au calme ce que recèle les ventes du lendemain.  À Drouot-Montmartre, il faut faire vite !

    À neuf heures tapantes, le commissaire priseur et tout son staff ordonne à tout les acheteurs de passer derrière les tables qui séparent les acteurs des spectateurs-vendeurs. Ce cérémonial, ce jeu de rôles mêlant hommes et femmes de toutes origines, vous le connaissez, bien sûr. Sinon, c’est trop tard : ce 4 novembre, quand le dernier coup de marteau tombera, quand le dernier acheteur aura enlevé sa marchandise, les rideaux de fer tomberont définitivement sur Drouot-Montmartre. Ainsi en a décidé la SCI Drouot Immobilier - qui n’est pas rattachée à Drouot-Patrimoine, gestionnaire de Drouot-Richelieu, rue Drouot - situé dans le 9e arrondissement et qui est dévolu aux ventes habituelles. Dommage, c’était une belle activité dans le quartier de la Goutte d'Or. Un repaire à bonnes affaires dans un grand brassage social et commercial.

    Revenons tout de même à notre vente. Que voyons nous passer aujourd’hui ? Plateaux en métal argenté, tableaux, table à manger et chaises en acajou (sur laquelle des acheteurs cassent la croûte, en attendant que la table et ses chaises passent en vente !), des lustres d’hôtel,  trente livres de la collection Pléiade, des casiers pleins de verres, une TV écran plat "en l’état", un frigo - deux portes quand même -, des estampes "époque Amélie Poulain", une boite d’une dizaine de petites montres-gousset en or ; tout le monde s’approche …

    drouot,doudeauville,18e

    Les assistants font le va-et-vient entre les acheteurs et l’estrade "des ordinateurs", demandant un nom, donnant un ticket, prenant une carte bancaire. Le commissaire priseur connaît bon nombre des acheteurs "M. X, allons, 10 €, ça ne se refuse pas ! Bon, 5 €, adjugé", "Un Mac Book air, 200 €. En l’état. Ne venez pas me demander le mot de passe ou de le débloquer !". Il s’efforce en même temps de maintenir un minimum de calme, poussant de grands "Silence ! Et repassez derrière les tables, merci !", ordonnant à un petit malin  qui s’est infiltré du côté pro, pour voir un objet de plus près, de repasser immédiatement du côté public. Sévérité très bonhomme, bien sûr.

    Voilà, Drouot-Montmartre, ce nid à bonnes affaires installé rue Doudeauville, ce lieu sympathique et vivant à rendu l’âme.

    drouot,doudeauville,18e

    Deux questions se posent à nous : pourquoi ? et quoi à la place ?

    Elément de réponse à "pourquoi" : depuis quelques années, "notre Drouot", conçu au départ pour écouler la "drouille", c’est à dire le tout venant de peu de valeur, pas assez noble pour Drouot-Richelieu, était monté en gamme, proposant de belles et bonnes affaires, meubles, tableaux, etc. que l’on retrouvait fréquemment… aux Puces de Saint-Ouen. Dans le même temps, Drouot-Richelieu, sorte de club dont les membres sont soixante-dix maisons de ventes de Paris, ne se porte plus aussi bien. Beaucoup des seize salles sont irrégulièrement ouvertes, même en juin, période de pointe de ce commerce. Et surtout, bon nombre des plus grandes maisons de vente (Tajan, Piasa, Artcurial, Cornette de Saint Cyr…) ont ouvert leur propre salle des ventes, ne procédant à Drouot-Richelieu qu’a leurs ventes courantes… les mêmes ou presque maintenant qu’à Drouot-Montmartre ! 

    Quid du futur ? Il s’agit d’un espace privé, faisant partie d'une grande copropriété, même si les pouvoirs publics peuvent tenter d’influer sur le choix du commerce. Pas facile d'envisager ce grand espace, sans fenêtres, avec bien peu d’ouverture sur la rue Doudeauville, mais un espace de chargement rue d’Oran très pratique. Des indiscrétions nous laissent entendre qu'un magasin de meuble et qu'une grande surface de bricolage se sont mis sur les rangs, affaire à suivre...

  • Exposition exceptionnelle de Nikolaus Heidelbach chez Les Libraires associés

    La librairie Les Libraires associés vous convient à une nouvelle exposition consacrée à Nikolaus Heidelbach. Vous pourrez découvrir à cette occasion des dessins originaux de l'un des meilleurs illustrateurs allemands. L'exposition se tiendra du 21 novembre au 21 décembre.

    "Les albums de Tomi Ungerer m’ont appris qu’il est permis de dessiner pour les enfants sans se forcer à la douceur. J’aime beaucoup l’humour d’un Sempé. Et Jéronimus Bosch. Le livre d’enfant reste un domaine très conservateur, plein d’images conventionnelles et d’histoires kitsch. Le jeune public mérite mieux que cela."

    N. Heidelbach

    unnamed.jpg

    Par ailleurs, vous pourrez retrouver Les Libraires associés au Salon du livre jeunesse de Montreuil, du 27 novembre au 2 décembre, où ils animeront à nouveau l'Espace Livres rares (librairie éphémère de 50 m2) ; des invitations pour le salon seront disponibles à la librairie.

    unnamed.jpg

    Dessin de N. Heidelbach

     

    C'est où ?

    Les Libraires associés, 3 rue Pierre l'Ermite (sonner à l'interphone), Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 21 novembre au 21 décembre 2019, de 14 h à 19 h

  • Soirée "Jazz et Beaujolais nouveau" au Chien de la lune

    Jeudi 21 novembre, le restaurant Le Chien de la lune propose une soirée "Jazz et Beaujolais nouveau". Avec en concert, Jérôme Etcheberry et son Cancan Orchestra.
    La soirée débutera à partir de 19 h 30.
    Il est préférable de réserver, en téléphonant au : 01 42 62 40 60.

    0.jpg

    C'est où ?

    Le Chien de la Lune, 22 rue Jessaint, Paris 18e

    C'est quand ?

    Jeudi 21 novembre, à partir de 19 h 30