Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans le 18ème

  • Goutte d'Or : la Mairie et ses alliés Verts remettent les voitures dans le quartier

    Les habitants de la Goutte d'Or sont décidément bien des citoyens de seconde zone à Paris. En effet, contre toute attente et contre l'opinion de la très grande majorité des habitants, la Mairie du 18e et son adjoint à la voirie, élu EELV, défont le plan de circulation du quartier pour permettre à nouveau la venue en masse de véhicules dans la Goutte d'Or et à Château Rouge. Tout cela sans aucune communication envers les habitants.

    Le changement de plan de circulation initial avait pour ambition de permettre de venir en voiture dans le quartier sans pouvoir en profiter pour le traverser comme raccourci. Cela fonctionnait bien, et, en bonus, ce changement avait même permis de mettre à mal le point de deal "en drive" du square Léon.

    Hélas donc, la rue Cavé est réouverte à la circulation entre les rues Léon et des Gardes et le sens de la rue des Gardes est inversé. Désormais, les véhicules peuvent traverser à nouveau le quartier, via les rues Polonceau, des Gardes, Myrha et Léon.

    Les conséquences sont déjà visibles, avant même que les logiciels de géolocalisation ne répercutent ces nouveaux sens de circulation : les habitants des rues Polonceau, des Gardes et Léon connaissent une circulation d'une densité qu'on avait oubliée, le quartier connait à nouveau un stationnement sauvage conséquent (sans aucune intervention de la police municipale), et le point de deal a lui retrouvé ses clients automobilistes !

    Rappelons que ce quartier est celui dont les habitants possèdent le moins de véhicules de Paris, sachant que ce phénomène est encore plus important dans les zones de logements sociaux (rues de la Goutte d'Or, de Chartres, de la Charbonnière...) où moins de 20 % des foyers possèdent un véhicule. Ce retour en arrière qui vise à réimposer de la circulation dans ce quartier populaire est vécu comme un véritable camouflet par ses habitants qui pensaient pouvoir enfin vivre leur quartier sans l'agressivité de la circulation automobile. Il faut croire que l'écologie, ce n'est pas pour les quartiers populaires.

  • ICI DEMAIN, festival de folie en pleine Goutte d’Or !

    Comment ?? On est en hiver, et il y a encore un festival de ‘zik, en pleine Goutte d’Or ?! Eh oui ! Allez vite poser un petit arrêt maladie pour ne rien rater de la troisième édition de ICI DEMAIN, festival qui aura lieu du mercredi 23 au vendredi 25 novembre à FGO-Barbara.

    C’est une vague d’artistes aux horizons et aux esthétiques variées qui débarque, pendant trois jours, et sur les deux scènes de FGO-Barbara ! Des artistes émergents qui vous attendent pour faire leurs premiers pas sur scène ! Chacun des trois jours, à 19h, vont se produire trois artistes sur la scène 1 et cinq artistes sur la scène 2 ! Chaque soir, vous pourrez aller d’une scène à l’autre, un verre à la main, distribuant vos applaudissements !

    Tous ces artistes vous sont offerts avec un pass de 40€ pour les trois jours, les deux scènes, ou le billet du jour à 15 €. Dans les deux cas, libre circulation d’une scène à l’autre.

    Réservez vite : vous aurez le samedi 25 pour vous reposer ! Toutes les informations nom des groupes, extrait vidéo, date de passage … : https://fgo-barbara.fr/programmation/ici-demain-festival

    fgo-barbara,18e,festival


    (Bravo à Candice Roger pour l’illustration de l’affiche, et de tous les artistes, à découvrir sur le site de Ici-Demain)

  • 12e édition de "Magic Barbès"

    Attention, message urgent : à partir de CE mercredi 28 septembre, Barbès est social, Barbès est engagé, Barbès est magique. Du mercredi 28 septembre au dimanche 2 octobre 2022, le festival Magic Barbès hisse à nouveau son étendard pour les luttes tous azimuts, les engagements culturels et les expressions artistiques. Tout un récit commun qui se tisse sans cesse dans ce quartier à travers l’Art.

    Magic Barbès n’est pas une lubie : c’est sa douzième édition ! Musique (tous les styles, tous les jours, partout), danse, photographie, peinture, mode … plus ce que VOUS apporterez dans les discussions, échanges, tables rondes. Pas d'excuses : c’est forcément près de chez vous, puisque c’est partout dans la Goutte d’or.

    Rapide survol, en vrac : impossible de citer toutes les propositions de chaque jour ! Et il y en a aussi spécial enfants ! Au Poulpe, lancement d’une revue - FGO Barbara, inauguration en fanfare, photos, BD et ripailles – concert(s) au LMP – Soirée thématique à AGO – Table ronde à la Salle Bruno – Projection aux Enfants de la Goutte d’Or – Théâtre au LMP – Clubbing avec plein d’artistes à FGO-Barbara, jusqu’à 5h30 ! – Visite de la Goutte d’Or (plein à découvrir !) – Casse dalle participatif à Quartier Libre – Cours de street dance – Massages – Danse Battle à FGO ! – Social Club Cabaret, en pleine rue ! …

    Désolé pour tous ceux qu’on n’a pas pu citer, mais tous, avec le lieu, l’adresse, les prix, les horaires … sont sur fgo-barbara.fr Vous aurez bien besoin du lundi 3 octobre pour vous remettre ! Les organisateurs aussi !

    festival-magic-barbès,2022,18e,fgo-barbara

  • Expo à l'Échomusée : "D’JÂMES de Barbès"

    Jusqu'au au 2 octobre prochain, l'Échomusée de la Goutte d'Or accueille une nouvelle exposition photos : "D’JÂMES de Barbès", du photographe Dominique Jouxtel.

    Et qui de mieux que le photographe lui-même pour perler de cette exposition :

    "J’habite le quartier de la Goutte d’Or depuis longtemps et grâce à la photographie, j’ai eu l’occasion, depuis plusieurs années, de photographier les habitants, les musiciens et les artistes lors d’évènements divers se déroulant à l’Echomusée – Goutte d’Or.

    Le projet d’organiser une exposition photographique est l’occasion de réunir toutes celles et ceux que j’ai rencontrés lors de D’jams musicales et de partager ces photos avec toutes et tous. Ce projet peut permettre de réunir et donner un visage aux musiciens du quartier."

    Et le 17 septembre, c'est soirée Jam Orchestra à L’Échomusée, de 19 h à 21 h 30.

    echomusée,goutte-d-or,expo-photo,18e

    C'est où ?

    Échomusée, 21 rue Cavé, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 9 septembre au 2 octobre 2022

     

  • 3e édition du "Banquet Culture de la Rue Léon"

    Déjà la troisième édition pour cet évènement culturel organisé par le LMP au coeur de la Goutte d'Or : "Le Banquet Culture de la Rue Léon". Durant trois jours ce week-end, vous pourrez découvrir, des performances, de la musique et du rire, le tout gratuitement. Un rendez-vous convivial et festif à ne pas manquer !

    PROGRAMMATION 

    Vendredi 9 septembre :
    19 h 00 : Performance acrobatique
    19 h 30 : Sport Duo de la compagnie Les Passagers
    20 h 30 : Jam session

    Samedi 10 septembre : 
    17 h 30 : Présentation de saison au Lavoir Moderne Parisien 
    18 h 00 : Performances musicales et aériennes 
    20 h 30 : Concert de The Dixie Preachers

    Dimanche 11 septembre : 
    15 h 00 : Performance de Racine Carrée
    16 h 00 : Performance acrobatique
    17 h 00 : Scène ouverte avec les humoristes du Barbès Comedy Club

    304042959_7901695883205587_7787534163688405880_n.jpg

  • Fête du 14 juillet au square Alain Bashung

    L'association La Goutte Verte organise une fête le jeudi 14 juillet au square Alain Bashung. Au menu de cette fête : pique-nique partagé, théâtre et musique ouest africaine. C'est à partir de 13 h et jusqu'à 20 h, et c'est gratuit et ouvert à toutes et tous. 

    On annonce un 14 juillet aux températures élevées, voilà une sympathique solution pour trouver un peu de fraicheur à l'ombre des catalpas du square ! 

    Affiche Fête 14 juillet Square Bashung - copie.jpg

    C'est où ?

    Square Alain Bashung, Paris 18e

    C'est quand ?

    14 juillet 2022, à partir de 13 h

  • La bibliothèque de la Goutte d'Or ouvre une annexe pendant les travaux

    La bibliothèque de la Goutte d'Or est actuellement fermée pour plusieurs mois de travaux. Mais pendant ces travaux, la bibliothèque et ses personnels ne vous abonnent pas complètement. En effet, à partir du mercredi 6 juillet, et pendant la fermeture, la bibliothèque vous accueille au 15 rue Pierre Budin, dans les locaux de la crèche Budin.

    Vous y trouverez une sélection de livres pour adultes, enfants, ados... Vous pourrez les emprunter, effectuer vos retours de prêts, vous inscrire, vous installer pour lire ou travailler.

    Horaires en juin et juillet : le mercredi de 14 h à 18 h, et le samedi de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h, et à la rentrée : ouverture du mardi au samedi.

    bibliothèque-de-la-goutte-d-or,creche-pierre-budin,18e,travaux

  • Les Trois Beaux Days sont de retour pour une seconde édition

    Du 21 au 23 juillet s'annonce la deuxième édition des "Trois Beaux Days", trois soirées de concerts en plein air proposées par la salle de concert du 18e Les Trois Baudets. Ces concerts se déroulent dans la sublime enceinte des arènes de Montmartre (25 rue Chappe). Les réservations sont ouvertes, ne tardez pas à réserver les vôtres car les places partent vite !

    unnamed.png

    Au Programme : 

    21/07/22 Les Trois Beaux Days : Moussa + Caroline

    MOUSSA :
    D'abord beatmaker et producteur, Moussa a progressivement ajouté sa voix afin de créer une fusion entre synthétiseurs, chanson et sensation. Moussa développe une identité musicale singulière, avec des refrains entêtants, aux parfums de vent et de chaleur. La musique et les textes ne font qu'un chez lui et c'est avec le cœur qu'il fait de la musique.

    CÄROLINE :
    Mélancolique et rêveuse, Cäroline se livre dans des textes intimes, au son d'une pop atmosphérique. Elle retranscrit ses aventures de vie singulières, ses moments d'amour, de spleen, et les chante avec sensibilité et douceur. Car l'existentiel est un sujet qui la touche et la lie aux autres. Son ambition : toucher les cœurs et fédérer autour de sa musique.   
          

    22/07/22 Les Trois Beaux Days : Ian Caulfied (solo) + Owlle

    OWLLE :
    L'autrice, compositrice et interprète reprend la main sur son art, continuellement réinventé, pour la première fois ici exprimé en français, sans occulter ses influences pop anglo-saxonnes. Owlle, c'était donc pour "owl", la chouette en anglais, et pour "elle", le pronom. Un nom d'artiste qui laissait déjà présager son attrait pour les deux langues, mais aussi à quel point l'observation et l'identité féminine ont toujours été cruciales dans son corpus.             

    IAN CAULFIED :
    Comme tout droit sorti d'un film de Larry Clark ou de Gus Van Sant, Ian Caulfield renverse l'idée d'insouciance regrettée, comme un môme  défendrait sa cause. Sa parole, dans ses propres courts métrages, et au sein de sa musique, réattribue au bas-âge le mérite de se poser des questions brutes auxquelles on s'attend trouver les réponses en grandissant. Sur sa palette, une multitude de couleurs : le sentiment bête et amoureux, la nostalgie, l'incertitude et autres monstres mélancoliques croisant sa route, brodés sur des boîtes à rythme hip- hop et des synthés enfantins. La prétendue légèreté infantile apparait alors comme une clairvoyance qui échappe aux grands.

    23/07/22 Les Trois Beaux Days : Gabi Hartmann + Lisa Ducasse

    GABI HARTMANN :
    Gabi Hartmann semble déjà avoir vécu plusieurs vies pour irriguer sa musique de tant de nuances et de couleurs, parfaitement fondues dans un timbre de voix si personnel et des chansons à la dimension déjà supérieure. Il faut dire que la chanteuse et guitariste s'est donné les moyens d'embrasser la musique dans une voie qui n'appartient qu'à elle, prodiguant les beautés du monde qu'elle appréhende avec ses émotions pour seule boussole. Les voyages et les rencontres ont donné à son art une sorte d'évidence. Une évidence mêlée de curiosité, traduite dans trois langues – français, anglais, portugais – qu'elle a choisies pour s'y livrer totalement, dans un abandon sincère et troublant, grâce auquel jazz, blues, bossa, soul et chanson s'incarnent dans l'expérience intensément vécue. Ne ratez pas l'occasion de voir surgir dans nos existences toutes les émotions que Gabi Hartmann porte déjà en elle…  

    LISA DUCASSE :      
    Seule sur scène, clavier et platine vinyle valise au bout des doigts, Lisa Ducasse invite au voyage de ses textes et sa voix. Née à l'Ile Maurice, elle conserve et cultive un attachement farouche à l'enfance et à la capacité d'émerveillement dans sa vie adulte et créative. Inspirées d'échappées réelles, ses chansons font preuve d'une volonté de dire la rencontre du vulnérable et de l'indomptable, en notes et en mots déliés, personnels et actuels.

  • C'est la Fête de la Goutte d'Or ce week-end !

    La Fête de la Goutte d'or revient ce week-end pour sa 34e édition. Des animations, des concerts, des ateliers, des spectacles et de nombreuses surprises sont au menu de cet évènement festif à ne pas manquer.

    Pour découvrir le programme en détail, c'est par ici.

    A3_fonds_perdus-727x1024.jpeg

    PROGRAMME-P2-3-3-1024x724.jpeg

    plan-FGO-22-legende-1-1024x543.jpg

  • En catimini...

    Nous vous informions le 15 juin dernier, la Mairie du 18e s'en étant bien gardée, le déménagement surprise et sans concertation des toilettes situées sur la place Cheikha Remitti à quelques dizaines de mètres de là, sur le petit ilot où trône un micocoulier, au bout de la rue de Jessaint et au début de la rue de la Goutte d'Or (voir notre article).

    Nous vous y relations la colère des commerçants auxquels la Mairie impose des toilettes devant leur terrasse/étal/vitrine. Des élus nous ont affirmés que l'Équipe de développement local (EDL) aurait mené une concertation sans trouver d'opposition. De notre côté nous n'avons toujours pas trouvé trace d'un quelconque "concerté" dans le coin, par contre des oppositions, nous n'avons trouvé que cela.

    WC vue carref. 2.jpg

    Nouvelle perspective monumentale pensée par la Mairie du 18e

    Faisant fi de l'avis de ses administrés, la Mairie a organisé le déplacement ce lundi (jour de fermeture des commerces)... à six heures du matin ! Était-ce pour s'éviter la colère, justifiée, des commerçants en agissant en catimini, hors de leur présence ? On peut légitimement se poser la question ; les commerçants touchés, eux, se la posent clairement. D'autant qu'on ne peut pas arguer que cet horaire matinal, très inhabituel pour ce type de travaux, était prévu pour ne pas gêner la circulation car la circulation est justement coupée rue de la Goutte d'Or ces jours-là toute la journée pour permettre la mise en place de la structure qui couvrira le TEP. 

    WC de inter bouch. Ammar 1.jpg

    Nouvelle vue pour la Boucherie Ammar

    Les commerçants ne décolèrent pas, autant pour ce nouvel aménagement qui cause un préjudice à leur commerce, que pour le silence et l'indifférence de la Mairie à leur égard. On ne peut que les comprendre.

    WC devant Ch de la L 1.jpg

    On se régale de la nouvelle vue depuis la terrasse du Chien de la Lune

     

  • Où vont déboucher les toilettes de la place Remitti ?

    wc,toilettes,place-cheicka-remitti,18e

    Eh oui, la mairie vous informe… enfin… pas souvent.

    Le 9 juin dernier avait lieu une xème réunion, depuis sept ans,  "d’information", un copil, un cocon (oui, un cocon)… concernant la rénovation de l’ensemble TEP, Boris Vian etc, joyeusement bousillé des vingt dernières années (réunion annoncée la veille). Les Gentils Organisateurs étaient cette fois une équipe de la société Palabreo, la bien nommée, spécialiste en concertation, venue nous faire jouer avec des crayons de couleurs et des images. Ce soir-là, le sujet était "Comment voyez vous la rénovation de la place Remitti ?".

    Vous savez, ces huit magnifiques platanes et des toilettes automatiques Decaux. Cette place sur laquelle les chibanis aiment à se réunir les jours de marché à Barbès, pour palabrer, justement.

    Qu’avons-nous appris, que nous ne sussions déjà ? Essentiellement que les toilettes Decaux allaient déménager (on avait appris le contraire à la réunion du 21 mai !). Oui, pourquoi pas, si l’on veux améliorer la place, avec de jolis pavés et de beaux bancs "parisiens". Et il va où, ce monument ?

    Attention, Chazzammm "Flash Info ! La mairie vous informe"… toujours pas : le WC déménage tout au début de la rue de la Charbonnière, sur l'îlot portant un beau micocoulier à quelques mètres de deux restaurants, Le Chien de la Lune et Le Melting Pot, d'un commerce d'herbes, d'une boucherie et autres commerces non-alimentaires.

    wc,toilettes,place-cheicka-remitti,18e

    L’assistance, lâchant les crayons de couleurs, est plutôt furieuse d'apprendre ce déménagement, sans examen ni concertation. Comme d’habitude, hélas ! Et même que des travaux ont déjà commencé, sans avertissement, sur le rond-point, sans qu'on en sache l'objet, très très discrètement indiqué. Nous fondons sur l’homme de la mairie ici présent, le très investi Ariel Lellouche, qui promet de "faire remonter les réactions d’incompréhension et de colère des personnes présentes". Ce qu’il fait le soir même.

    wc,toilettes,place-cheicka-remitti,18e

    Le cabinet du maire et J.-P. Daviaud répondent "Flash Info, la mairie vous informe !" que "une enquête avait été menée par l’EDL auprès des commerçants du quartier et qu’alors aucune voix discordante n’avait été exprimée". Rien n'est moins sûr !

    Dès ce mardi 14 juin, Action Barbès mène l’enquête à la recherche de "voix discordantes" ! Christian Mégevand (du restaurant le Chien de la Lune) répond que "c’est un mensonge, on ne m’a jamais rien demandé". Il est très surpris qu’on autorise sa terrasse d’été pour installer des "chiottes" à dix mètres ! Djamal Djaouti (du restaurant Le Melting Pot) nous dit : "tiens, vous m’apprenez que le truc en construction devant mon restau, c’est un WC. Personne ne m’a demandé mon avis, et évidemment, je suis totalement contre ! " Comme la boucherie Ammar, de la viande en plein air à  dix mètres de l’édicule. Comme "Les 2M", grossiste en herbes... aromatiques, Barbès Service, l’agence de voyage… personne n’a rencontré l’enquêteur-fantôme de la mairie, et tous sont totalement contre l'installation de ce WC sur ce minuscule ilot, au carrefour de cinq rues, à quelques mètres de leurs commerces. D’autant que nous savons que ces toilettes sont souvent bouchées par des mésusages, et qu’il est fréquent que l’on s’y soulage contre, et pas dedans ! Pas une voix pour clamer "quelle bonne idée de la mairie, un WC devant mon magasin !". Bien au contraire, nous avons appris qu'une pétition était en gestation pour dénoncer cette implantation sans concertation.

    wc,toilettes,place-cheicka-remitti,18e

    Attention, Action Barbès et les commerçants et bien d’autres encore sont bien évidemment d’accord que des toilettes publiques, il en faut, qu’elles sont efficaces et bien entretenues … mais en mettre là, appelons-la "Place du Micocoulier", cernées de commerces de bouche et par cinq rues, c’est vraiment une idée de technocrate pressé de partir en vacances. C'est pourquoi Action Barbès propose une 57165e "réunion de concertation et d’information" - publique et annoncée à l'avance - pour trouver une alternative à ce funeste chantier. Et c’est "une envie pressante" !

  • Danse : "Je voulais juste qu’on aille voir la mer…" au LMP

    Du 15 au 19 juin, le Lavoir Moderne Parisien (LMP), la petite salle très active de la Goutte d'Or, vous propose un spectacle de danse : "Je voulais juste qu’on aille voir la mer…". Ce spectacle est écrit et mis en scène par Princy Borgne que l'on retrouve sur scène en compagnie d'Antonin Vanlangendonck.

    "Je voulais juste qu’on aille voir la mer…"Pour ça, encore aurait-il fallu que nos deux personnages soient en mesure d’y voir quelque chose.
    Un regard rivé pour l’un, le rendant aveugle et sourd au reste du monde. Un regard qui vagabonde et jamais ne se pose pour l’autre, au point d’y voir tout flou. Dans de telles conditions, la tâche risque d’être bien mal aisée…
    À l’appui d’un récit simple, rendant compte de péripéties anodines, que vont traverser des personnages d’apparence banale, cette nouvelle création de la compagnie le Mouvemencier aborde pourtant une série de questions éminemment complexes : vers quoi navigue-t-on ? Pourquoi y allons-nous ? Et comment y aller ?

    Information et réservation : cliquer ici

    unnamed.png

    C'est où ?

    LMP, 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 15 au 19 juin 2022