Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans le 18ème - Page 2

  • Assemblée générale d'Action Barbès

    Petit rappel pour les adhérentes et les adhérents, l'Assemblée générale d'Action Barbès se déroulera demain samedi 19 octobre à 9 h 15 au cinéma Le Louxor.

    Nous ferons notamment les traditionnels bilans financier et moral et nous évoquerons les dossiers en cours. Nous procéderons également à l'élection des membres du Conseil d'administration de l'association. 

    Les personnes désirant adhérer pour la première fois sont les bienvenues, il suffira de s'acquitter de la cotisation annuelle fixée à 10 €.

    assemblée-générale,louxor

     

    C'est où ?

    Le Louxor,170 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Samedi 19 octobre 2019, à 9 h 15

  • Mettre les mains à la pâte...

    Nous vous encourageons souvent à visiter les lieux culturels de nos quartiers, expo photos, événements, théâtre... mais pourquoi ne pas vous lancer vous-même dans un art accessible ? C'est ce que proposent nos amies de Ange & Dam, des créatrices que nous suivons depuis de nombreuses années. Aussi bien lors des journées portes ouvertes des ateliers d'artistes dans les quartiers (par exemple, D'Anvers aux Abbesses !), que lors des vernissages dont elles nous informent. 

    Cette fois, nous franchissons un pas supplémentaire. Nous relayons l'annonce de Ange & Dam. Répondant aux nombreuses demandes de leur clientèle, et pour faire suite aux stages sur les "recylclettes", qui ont remporté un vrai succès, elles ont accepté d'organiser des cours de sculpture dans leur atelier sis au 50 de la rue Labat dans le 18e. Il ne s'agit pas que de sculptures, disons académiques... vous verrez, leur palette est très large. 

    Pour plus de détails et prendre contact avec les sculptrices, il vous suffit de cliquer sur ce lien.

    Les ateliers auront lieu de fin octobre à la mi-décembre. Conditions et tarifs sur le site. 

    atelier-sculptures.gif

     

  • Retour sur le comité de voisinage de la ZSP : "secteur Château-Rouge"

    Lundi 14 octobre dernier, se tenait dans les locaux du commissariat central du 18e, rue de Clignancourt, la réunion du comité de voisinage de la ZSP. Selon la nouvelle formule, cette rencontre était consacrée cette fois-ci uniquement au secteur Château Rouge - Goutte d'Or Nord. Étaient présents, outre des membres de la Police, des représentants de la Mairie du 18e et de ses services et de l'Hôtel de Ville, ainsi que des représentants d'une dizaine d'associations et de collectifs de riverains ainsi que quelques habitants. 

    Emmanuelle Oster, la Commissaire principale du 18e arrondissement, a introduit la réunion en présentant des résultats qu'elle qualifie de satisfaisants. Le nombre de faits constatés sur la période janvier-septembre est passé de 884 pour l'année 2018 à 850 pour l'année 2019. Dans le détail, les agressions aux personnes sont passées de 165 à 157, les atteintes aux biens (vols par effraction, cambriolages) de 553 à 468, les violences volontaires de 51 à 47, les vols avec violence de 54 à 48. Dans le même temps, les interpellations pour infraction sur la législation des stupéfiants sont passées de 47 à 85.

    La DPSP (Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection de la Mairie de Paris) a fait ensuite état de ses chiffres. Le quartier Château-Rouge concentre 33% des incivilités constatées sur l'ensemble de la ZSP 10-18 (qui comprend, rappelons-le, le quartier Gare du Nord-Lariboisière dans le 10e,  les quartiers Barbès - Goutte d'or, Château - Rouge - Doudeauville - Marcadet, La Chapelle - Max Dormoy - Pajol dans le 18e). 922 PV ont été dressés dans le quartier Château-Rouge : malpropreté, incivilités, nuisances sonores. Ce dernier point est une priorité de la DPSP, qui a dressé 102 PV pour nuisances sonores (commerces, mais aussi comportements individuels).

    La Mairie a réaffirmé que ses actions continuent toujours dans le cadre de l'opération "Tous mobilisés" à Château Rouge. Ainsi la zone "Paris respire" a été évoquée. À cet égard, nous avons redemandé un meilleur contrôle des entrées de la zone, des actions pour améliorer la situation sur les axes Stephenson - Doudeauville qui connaissent des véritables concerts de klaxons, et enfin nous avons aussi demandé la mise en place de panneaux en amont de la zone pour signaler aux automobilistes le secteur Paris respire.

    Aussi, les mesures à l'encontre des commerces ont été largement évoquées, avec de très nombreuses sanctions, du rappel à l'ordre à la fermeture administrative. Ainsi, tous les commerces sont contrôlés - et sanctionnés le cas échéant - sur le secteur, le plus souvent conjointement par la Police et les services municipaux, et ce sans distinction, des commerces de gros et demi-gros aux boutiques plus branchées, la loi devant s'appliquer également à tous.

    Du côté des ventes à la sauvette, la commissaire Oster a confirmé la pérennité du dispositif policier mis en place notamment sur le secteur rue Dejean, la Brigade Sauvette Contrefaçons ayant de son côté procédé à la saisie de plus de 2 000 articles cette année. 

    Le phénomène de la prostitution de rue et les désagréments qu'il entraine ont été évoqués par plusieurs représentants d'associations. Madame Oster nous a indiqué que la prostitution n'est pas réellement du ressort de la police d'arrondissement, laquelle ne peut agir qu'en verbalisant les clients depuis le changement de législation, ce qui ne produit pas l'effet dissuasif recherché par la loi selon elle. La prostitution, ou plutôt le proxénétisme, est en fait et avant tout l'affaire de la Brigade de Répression du Proxénétisme (BRB), qui par ailleurs s'intéresse davantage à la prostitution en appartement qu'à la prostitution de rue, laquelle concerne malheureusement plus particulièrement nos rues, voire nos cages d'escaliers...  La commissaire Oster a proposé que lors d'une prochaine réunion de la ZSP un représentant de la BRP soit présent pour répondre aux interrogations des habitants.

    Enfin, une bonne nouvelle pour nos quartiers, avec l'annonce de l'arrivée d'effectifs de police supplémentaires, qui seront affectés sur les heures du soir et de la nuit.

    IMG_3648.jpg

     

  • Réunion publique sur le projet d'une nouvelle entrée au métro La Chapelle

    Ce mardi 15 octobre, la Mairie du 10e et la Mairie du 18e organisent une réunion publique pour vous présenter la restitution des études menées par la RATP sur le réaménagement de la station de métro La Chapelle.

    Ces études avaient pour but de déterminer les possibilités d'amélioration des accès du métro La Chapelle. En effet, actuellement, les entrées et sorties de cette station entraînent des complications dans la circulation des passagers. Pour rappel : alors qu'il n'existe que deux accès à la station (côté Ouest), la RATP a séparé l'entrée, côté 18e, et la sortie, côté 10e, ajoutant ainsi des problèmes de circulation, déjà très difficile ici, pour les usagers. C'est pourquoi de très nombreux riverains, Action Barbès également, demandent depuis plusieurs années la création d'une ou plusieurs nouvelles ouvertures à l'Est de la station. Cette réunion donnera peut-être un peu d'espoir aux usagers du métro et de la Gare du Nord. Car rappelons aussi que cette station permet un accès direct à la Gare du Nord via un couloir souterrain.

    2019_8_Réunion publique - Métro La Chapelle.jpg

    C'est où ?

    Ecole Louis Blanc, 49 bis rue Louis Blanc, Paris 10e

    C'est quand ?

    Mardi 15 octobre 2019, à 19 h

  • "Quartier Libre", faites comme chez vous !

    Un rayon de soleil vient enfin illuminer un peu le haut de la rue de la Charbonnière : "Quartier libre".

    Et c’est quoi ce "Quartier Libre", qui s'annonce comme une "cuisine de quartier, espace à partager" ? D’abord, c’est un bel endroit qui depuis la rue, descend deux étages, rappelons que nous sommes là sur le versant Sud de la Butte des Cinq Moulins. Au rez-de-chaussée, on peut faire ou écouter de la musique, un cran plus bas, c’est le petit bar, la salle à manger, et la cuisine fort bien équipée, et encore quelques marches, pour accéder à un petit jardin dans lequel on peut manger, boire, respirer, lire…

    C’est un restaurant ? Oui, entre autres, et de plein de façons. Ce lieu initié par le collectif 4C devient restaurant associatif les jeudis et vendredis de 12 h à 14 h. Venez y goûter ou profiter de la cuisine de la Goutte d’Or (environs 8 €).

    Quartier Libre est ouvert du mardi au vendredi, de 10 h à 18 h et le soir et le week-end pendant les évènements du quartier. Il propose une cuisine partagée pour les habitants, pour ceux qui ne sont pas ou mal équipés, prêt de matériel culinaire, ateliers santé pour varier les petits plats et mieux maitriser son budget … et un laboratoire pour les cuisiniers qui se lancent dans une activité de traiteur ou de pâtissier. Et bientôt, des ateliers pour découvrir les cuisines du monde.

    Quartier Libre peut aussi être mis à disposition pour des goûters d’anniversaire, des réunions familiales, d’immeubles ou d’associations, ou pour accueillir un espace enfants, un coin bibliothèque, un jardin aromatique… Et Quartier Libre attend aussi les expositions de vos œuvres et autres initiatives culturelles.

    À ce rythme, ça ne va pas être vraiment "quartier libre" chez Quartier Libre !

    quartier-libre,goutte-d-or,18e

    Les élus avaient répondu présents à l'inauguration de Quartier Libre le 20 septembre dernier

     

    C'est où ?

    Quartier Libre, 9-11 rue de la Charbonnière, Paris 18e

    C'est quand ?

    Ouvert du mardi au vendredi, de 10 h à 18 h

    Restaurant associatif les jeudis et vendredis, de 12 h à 14 h

  • Retour sur la réunion pour "Les Fermiers généreux"

    Une réunion était organisée vendredi dernier, 4 octobre, au centre Paris Anim’ La Chapelle par les Fermiers Généreux, pour réfléchir à la conception du futur espace de jardin partagé sur la Promenade Urbaine, entre Stalingrad et la Chapelle.

    1937900689.jpg

    Après la courte présentation du projet par l’association, les riverains présents étaient invités à joindre chacune des trois tables l’une après l’autre afin de réfléchir aux plantes que pourraient accueillir le jardin, à la conception de l’espace "Food lab", et enfin "Lab’au" réservé au bricolage.

    Nous avons appris que les travaux ont pris ici du retard à cause d’un problème de canalisation, et le jardin qui devait être installé cet été, ne le sera finalement que cet automne. Cet espace s'organisera comme suit :

    • Un jardin de 600 mètres carrés sur le Pont de la Chapelle (au-dessus des voies de la Gare de l’Est) avec des cultures hors sol, ainsi qu’une mini-serre pour faire pousser des semis ;
    • Quatre containers de 15 mètres carrés dont au moins un kiosque ;
    • Une liaison entre les deux espaces par les bacs à fleurs comme ceux qui ont été dégradés en zone d’exposition près du métro la Chapelle.

    Nous avons attiré l’attention sur le fait qu’il ne fallait pas répéter les erreurs de l’espace d’exposition temporaire de cet été, en incluant le moins possible de bancs qui ne puissent être remisés la nuit, tout comme pour le mobilier extérieur des containers.

       Quelques précisions sur les containers :

    • Deux containers consacrés au "Food lab’" avec un espace de cuisine et un autre davantage prévu pour consommer et se réunir ;
    • Deux containers consacrés au "Lab’au" avec une "bricothèque", et une "grano-thèque" où chacun pourra venir chercher ses semis et graines.

    L’espace jardin sera bien fermé la nuit par une clôture modulable d’un mètre cinquante (deux mètres vingt la nuit), par contre, ce ne sera pas le cas de l’espace accueillant les bacs et les containers. Action Barbès avec bien d'autres riverains ont exprimé leurs craintes au vu des mésusages répétés du lieu, encore actuellement et malgré les travaux sur la zone de stockage en face de Paris Anim’. Les incendies répétés – le dernier en date samedi dernier - sur le boulevard montrent qu’il y a besoin de sécuriser les lieux, notamment la nuit.

    Nous avons aussi exprimé notre inquiétude quant aux containers, solution à laquelle nous nous étions opposés lors des discussions avec la Mairie, préférant les kiosques parisiens pour rester sur du mobilier qualitatif. Les représentants des Fermiers généreux nous ont expliqué que les kiosques n’étaient pas assez grands pour la cuisine mais qu’il pourrait y en avoir un pour le « Brico-lab » ou la « Granothèque ». Les containers seraient sur le modèle de celui mis en exposition tout l’été. La partie en bois sera à base de chêne, résistant au feu.

    Alors qu’encore ce weekend les vitres de l’immeuble de logements sociaux (Elogie Siemp) du 20 boulevard de la Chapelle - à côté du Centre Paris Anim’ - ont été dégradées, nous doutons de la viabilité dans le temps de ce type de containers, surtout vitrés, dans le contexte actuel de dégradation des équipements publics et privés du quartier. 

    photo 22 Bd de la chapelle.jpg

    En dehors de la partie "thèque" qui pourrait bénéficier de fonds publics, il n’y a pas de financement de la Mairie pour la partie jardin qui se fera donc grâce à l’implication des bénévoles et des habitants-es. Des levées de fonds, via financement participatif, devrait aussi être lancées.

    Mais malgré ces réserves, dont on espère qu'elle seront levées grâce à une mise en oeuvre judicieuse, nous souhaitons que ce projet connaisse un bel avenir et que sur le pont de La Chapelle poussent légumes et fleurs.

  • Exposition sonore de sculptures et photos à l'Échomusée

    Dans le cadre d’un appel à projet soutenu par la CNAV et la Fondation de France, en direction des aînés, le centre social de la rue de Laghouat, Accueil Goutte d’Or, a mis en place un atelier d’expression artistique inter-générationnel.

    Il s’agit d’un atelier modelage en argile cuite, ces personnages ou ces objets ont été mis en scène et pris en photo dans un mini studio. Les participants ont choisi une histoire qu’ils nous racontent par l’intermédiaire de ces personnages mis en scène dans un décor qu’ils ont imaginé et réalisé. En parallèle la parole des participants a été recueillie et enregistrée.

    Tout le monde est invité à découvrir leurs univers lors de cette exposition sonore à l'Échomusée rue Cavé, jusqu'au 12 octobre.

     

    C'est où ?

    Galerie Échomusée, 21 rue Cavé, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 1er au 12 octobre 2019, du mardi au samedi de 14 h à 19 h 30

  • À l'affiche aux Trois Baudets

    À deux pas d'Anvers, sur le boulevard de Clichy, se trouve une salle dynamique dédiée à la chanson et dont on ne parle pas assez sur ce blog : les Trois Baudets. Cette scène programme de nombreux artistes, confirmés ou à découvrir, et cela à des tarifs très accessibles, ce qui ne gâche rien. Dans cet établissement culturel de la ville de Paris, les plus jeunes ne sont pas oubliés, avec une programmation régulière de spectacles à leur attention.

    Des artistes à l'affiche à voir très prochainement :

    Santiago et Louise Verneuil

    "Amples et cinématographiques, les chansons de LOUISE VERNEUIL nous emmènent en voyage, à coup de longs travellings. Le chemin se veut initiatique et pavé de guitares électriques, de lyriques envolées de violons, de tambours maghrébins, de choeurs sensuels comme dans un retour chamarré au rock british et bohême des années 70. Elle partage la scène avec SANTIAGO."

    Louise-Verneuil-260x320.jpg

    C'est où ?

    Les Trois Baudets, 64 boulevard de Clichy, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 4 octobre 2019, à 20 h 30

     

    Joseph d'Anvers – Amis imaginaires
    Ciné-concert - jeune public (à partir de 2 ans), programme de 5 courts-métrages.

    "JOSEPH D’ANVERS est adepte des collaborations avec des artistes de renom tels que Miossec, Dick Rivers ou encore Bashung. Auteur de quatre albums, Joseph habille aujourd’hui de son électro-rock cinq films magiques mettant à l’honneur de drôles de créatures au coeur de saynètes humoristiques et tendres pour convier les très jeunes spectateurs à une balade fantastique." 

    Toutes-les-étoiles-KMBO-1-520x320.jpg

    C'est où ?

    Les Trois Baudets, 64 boulevard de Clichy, Paris 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 6 à 16 h et samedi 12 octobre 2019, à 11 h

     

  • La Nuit blanche dans nos quartiers

    Ce samedi 5 octobre, c'est la Nuit blanche 2019 ! Et cette année, plusieurs évènements auront lieu dans nos quartiers, enfin essentiellement dans le 18e arrondissement. Mais c'est dans tout Paris et même au-delà que l'on pourra passer une nuit blanche à se cultiver et se divertir. 

    nuit-blanche,2019,10e,18e

    Quelques artistes et évènements à retrouver dans nos quartiers :

    Stefania Crisan
    Église Saint-Bernard de la Chapelle
    GEAMĂNA - Installation/Vidéo/Performance

    "Stefania Crisan est une artiste, originaire de Roumanie, diplômée de l’école d’art de Metz. Elle vient d’obtenir le prix Point D'Or de cette école.

    Le projet GEAMĂNA condense installation, vidéo et performance. Cette œuvre propose d’interroger la possibilité de soigner un lac en Roumanie. Par ses gestes de contact avec la terre et par le chant, l’artiste fait parler ce paysage et tente de redonner un mouvement, d’inverser l’entropie de ce milieu. Cette œuvre incarne une dimension politique, la question du sublime, et soulève un questionnement sur la place du sacré aujourd’hui."

    Performance et chant ̋"everse_the_entropy ̋": 20 h - 20 h 30

    Chant à chaque heure fixe : 20 h / 21 h /... / 02 h

     

    Pont Saint-Ange
    Fracas silencieux II - Exposition

    "Après avoir participé à la création du centre chorégraphique micadanses en 2002, Delphine Micheli collabore avec de nombreux chorégraphes. En parallèle, elle réalise des portraits et des reportages pour la presse culturelle et féminine. 

    Cette série Fracas silencieux II est extraite de deux pièces Les rois La promesse de Nicolas Maloufi et Epargnez-moi le dédain… de Cyril Leclerc."

     

    Randa Maroufi
    Institut des Cultures d'Islam
    Barbès - série "Les Intruses" - Vidéo

    "L’Institut des Cultures d’Islam présente une vidéo inédite de Randa Maroufi sur le tournage du projet Barbès (série « Les Intruses »). Installées jusqu’à l’été 2020 sous le métro aérien, ses photographies mettant, en scène une occupation exclusivement féminine de l’espace public, s’animent le temps d’une soirée exceptionnelle dans la cour intérieure de l’Institut."

     

    CAFE A - Maison de l'Architecture

    "Soirée Caliente spécial Nuit Blanche !! Les nuits tropicales du Café A vous amenent jusqu'à la Colombie, les Caraïbes et l'Amérique Latine le temps d'une soirée pour danser de la cumbia, la salsa, le son cubain et les sonoritées afro-latinos avec lives et Dj set !!"

    TITO DEL MONTE (Cumbia de Colombia)

    "Leur répertoire : la Cumbia traditionnelle Colombienne.

    Leur combinaison : les folles mélodies du violon accompagnées d’un chanteur-percussionniste aux rythmiques tropicales, et une contrebasse puissante et hypnotique ! Et la sauce concoctée par ces trois excellents musiciens, ancien de la maison JIM MURPLE MEMORIAL, prend ! Tito Del Monte c'est de la chaleur, de la convivialité, du partage, le plaisir de jouer pour faire danser et chaque examen de passage l'atteste, l'assurance de se déverrouiller le bassin sur une cumbia rythmée et de finir les chemises mouillées."

     

    Halle Pajol - Auberge de jeunesse HI Paris Yves Robert
    Electro Landscape - Installation

    "Plasticienne à la vision onirique, l’artiste travaille sur le thème de l’adaptation du vivant. 

    Hébergée par l’un des premiers écoquartiers parisiens, l’installation propose une ville imaginaire où une végétation de plantes hybrides évolue dans une atmosphère surréaliste. Le spectateur qui traverse le champ des caméras se verra incorporé à l’aventure et son image projetée sur les écrans de la ville."

     

  • Réunion publique pour la conception du projet des Fermiers généreux

    Ce vendredi 4 octobre, une réunion publique pour la conception du projet des Fermiers généreux sur la Promenade urbaine (sur le pont de la Chapelle) se tiendra au centre Paris Anim’ La Chapelle. Les habitants, collectifs et associations sont conviés à ce rendez-vous pour envisager ensemble la configuration et les usages de ce futur espace de jardinage partagé.

    unnamed-6.jpg

     

    C'est où ?

    Centre Paris Anim’ La Chapelle, 26 boulevard de La Chapelle, Paris 18e

    C'est quand ?

    vendredi 4 octobre 2019, à 18 h 30

  • Surprise au Budget participatif 2019 : notre projet dans le 18e est lauréat !

    Hier étaient connus les projets lauréats du Budget participatif de la cuvée 2019, et quelle ne fût pas notre surprise de voir notre proposition d'éclairage de l'église Saint-Bernard de La Chapelle faire partie de la liste des projets vainqueurs.

    Notre proposition a été associée cette année avec une autre, pour la restauration de la flèche de l'église, une proposition qui tombe bien à propos puisqu'actuellement un échafaudage est installé pour consolider cette dernière qui penche dangereusement. Le financement des travaux de consolidation et d'étanchéité est à présent trouvé, au moins en partie, à condition que la mise en oeuvre du projet ne tarde pas, comme celle de la "Rue-jardin Richomme".

    Mais pour tout dire, le coût relativement élevé du projet réunissant ces deux propositions ne nous laissait guère d'espoir de voir ce projet l'emporter. En effet, avec une enveloppe de 1 300 000 euros, ce projet représente quasiment un tiers du Budget participatif du 18e arrondissement, qui est de quatre millions d'euros. Nous n'y croyions tellement peu que nous n'en avons pas fait la promotion !

    Mais contre toute attente, le projet l'emporte finalement, et l'église Saint-Bernard (1858-1863), l'unique bâtiment du quartier de la Goutte d'Or classé Monument historique, va pouvoir se refaire une beauté et être mise en valeur !

    Vous pouvez découvrir l'ensemble des projets lauréats, rendez-vous sur le site dédié.

    budget-participatif,18e,église-saint-bernard

  • Théâtre dans le 18e !

    On peut considérer qu’on reste dans la proximité culturelle quand on peut se rendre au théâtre à pied. De Barbès, c’est notre cas, car le théâtre des Béliers parisiens est situé 14 rue Sainte-Isaure, à 100 mètres de la mairie du 18e. Habitants du quartier Barbès, nous sommes souvent intéressés au devenir de notre hôpital local, Lariboisière, les travaux, les accès, les urgences…. et… et… quel rapport avec le théâtre des Béliers ? La pièce qu’on y donne ces jours-ci ! Les 1001 vies des Urgences ! Un texte de Baptiste Beaulieu sur une mise en scène d’Arthur Jugnot.

    À la première lecture, le titre peut ne pas attirer. Hum… Ce serait trop dommage de ne pas passer outre. Ce seul en scène d’Axel Auriant mérite votre attention et votre visite. Il est sur scène depuis le 12 septembre, la salle est pleine, et les applaudissements nourris à chaque représentation.

    Pour ne pas paraphraser le site du théâtre, collons ici le court résumé qui s’y affiche : "Lorsqu'un jeune interne en médecine se prend d'affection pour la patiente de la chambre 7, il décide de commencer une course folle contre la montre ; il va lui raconter, avec humour et sensibilité, des histoires de son quotidien dans le milieu hospitalier pour la maintenir en vie jusqu'à ce que son fils, bloqué à l'étranger, puisse arriver... Truffé d'anecdotes inédites et bien réelles, le spectacle peint avec humour, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs et les incroyables rencontres avec les patients. Il passe l'hôpital au scanner et nous livre un bloc d’humanité."

    Nous soulignons pour notre part humour et sensibilité, beaucoup d’humanité, nécessaire pour ne pas céder le terrain à la haute technicité qui domine trop souvent les relations médicales. Ici on parle d’humain à humain, avec leurs forces et leurs faiblesses. Et on rit de leurs maladresses, de leur obsessions, on admire leur énergie. Un coup de chapeau enthousiaste au jeune comédien qui, seul en scène, sans effets spéciaux, donne vie à sa patiente, une vie certes précaire, mais bien présente.

    Ne pas arriver au dernier moment car le placement est libre, les meilleures places sont pour les premiers arrivés! Des tarifs préférentiels aux habitants du 18e et aux jeunes. Profitez-en !

    théatre,18e,beliers

    C'est Où ?

    Théâtre des béliers, 14 rue Sainte-Isaure, Paris 18e

    C'est quand ?

    À partir du 12 septembre 2019, du mercredi au samedi à 21 h, le dimanche à 15 h