Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture

  • Un peu d'exotisme pour vendredi soir

    Une fois passé le brin de muguet, on peut penser à la soirée de vendredi, non... ? 

    Que diriez-vous d'un peu d'exotisme ? Ce n'est pas que le quartier en manque, mais justement nous avons été séduits par les accents brésiliens de ce chanteur pourtant tout à fait parisien. C'est vendredi 4 mai, à 20 heures au centre FGO- Barbara.

    Capture d’écran 2018-04-26 à 10.18.19.jpg

    NICOLA SON ~ Release 4²

    Nicola Són est parisien, a vécu à São Paulo quatre ans et est aujourd’hui de retour dans sa ville natale. Après une trilogie où il a exploré les différentes régions du Brésil et leurs particularités rythmiques, il sort le 6 avril 2018 un nouvel opus, un EP court de 4 chansons écrites en portugais du Brésil avec son ami et partenaire de compositions, le journaliste Igor Ribeiro.

    Un ancien morceau (2010 à l'Européen) pour faire connaissance...


     

    ...et une chanson plus récente en portugais brésilien 


  • Exigeons la culture pour tous

     
    Expression libre .... Un de nos adhérents de longue date a pris la plume pour nous écrire sa détermination, et peut-être aussi une certaine exaspération. Nous vous le livrons tel quel. Ce sera l’occasion éventuellement de vous exprimer dans les commentaires si vous trouvez sa position excessive, ou utopiste. Dites-nous. Ou dites-le lui, c'est ainsi que s'engage le dialogue. 
     

    Dans le projet de promenade urbaine qui nous occupe depuis plusieurs années — je fais partie des adhérents de la première heure en 2001 —, précisément depuis l'automne 2013, nous avons souvent cherché quelles étaient les marges d'intégration de la culture au coeur du dossier. La culture doit conquérir sa place et son espace, partout dans Paris. Le 104 et le centre Barbabra montrent que c'est possible, les quais de Loire et de Seine avec leurs salles de cinéma MK2 aussi. Et d’autres. Les abords de la Rotonde, haut lieu du trafic de crack au début des années 2000, ont bien changé au fil du temps. 

    Ce n'est pas sans peine que votre lecture critique de la démarche de l'atelier d'architecture autogéré (AAA) a permis de renouer des contacts avec les acteurs culturels de l'axe Barbès-Stalingrad, et de, semble-t-il, raviver la demande culturelle auprès de l’Hôtel de Ville. Bien que cet itinéraire traverse des quartiers populaires, il me semblait légitime qu'on y privilégiât un accès plus direct à la culture. Ou faudrait-il dire, PARCE QUE ce parcours traverse des quartiers populaires.... oui, justement. C'est bien le sens de votre action actuelle et de nos actions anciennes quand il fallait défendre la réouverture du Louxor à Barbès. Nous manifestions en nombre à l’époque devant les portes condamnées du cinéma, devant ses mosaïques couvertes d'affiches.

    Lire la suite

  • Le Secours Populaire ouvre ses portes à Ange & Dam

    Nous sommes ici dans ce blog toujours attentifs aux événements culturels que mettent en scène les artistes de Ange & Dam, les vernissages réguliers dans leur atelier de la rue Labat, ou ailleurs. Cet automne, elles donnent rendez-vous un peu plus bas dans les locaux du Secours Populaire, 6 passage Ramey, pour une exposition qui s'y tiendra entre le 15 et le 18 septembre.

    Elles rapportent de leur séjour au Burkina Faso, à Bobo Dioulasso, les oeuvres de leurs ateliers dans le cadre du travail de la Soupape ailée *, et dans leurs valises, cette année, se trouvait un invité : Moukoro Kassoum dit Ladji. 

    paris,culture,vernissage,sculptures,ange&dam

    Lire la suite

  • Septembre: le mois des rencontres interculturelles dans le 10e

    Le collectif Ensemble, nous sommes le 10e propose un mois de septembre riche en débats, balades, expositions autour du thème "Percevoir la ville". 

    paris,paris 10e,culture,photographies,débats,espace jemmapes,médiat

    L'exposition est à voir dans le hall de la mairie du 10e. Pour avoir connaissance de l'intégralité des manifestations proposées, cliquez ici. Et le canal Saint Martin sera en fête le dimanche 10 septembre.

  • Du jardin partagé à la disparition de bonnes terres de cultures en Ile-de-France

    Le titre n'est pas clair, mais la position de la Ville de Paris non plus. 

    Quelle ne fut pas notre surprise d'apprendre que Paris soutient le projet EuropaCity sur le territoire de Gonesse au nord de Paris ! Ce sont des terres cultivables et cultivées dont les exploitants sont expulsés pour laisser la place à un grand complexe commercial et de loisirs ... On marche sur la tête, là, non ? 

    Ecoutez ce court reportage diffusé sur France Culture : 

     

    En effet, la maire de Paris s'est montrée à maintes reprises comme la cheffe de file d'un mouvement militant pour la lutte contre le réchauffement climatique. Grâce à une communication massive, les mesures que l'on connaît depuis le début de la mandature d'Anne Hidalgo sont les constructions à haute qualité environnementale, les toits végétalisés, la création de jardins partagés là où ils sont possibles, la végétalisation tous azimuts (souvenez vous du "Madame le maire je veux du Vert"...ou quelque chose d'approchant !), le réaménagement des places parisiennes  en privilégiant la nature, la refonte des voies de circulation en réduisant la place de la voiture au profit des piétons et cyclistes, jusqu'à la reconquête des voies sur berges. Des projets louables. 

    Dans la même orientation politique de la Ville, Anne Hidalgo a souhaité le retour à un approvisionnement de proximité pour ce qui est de notre alimentation, idéalement via l'agriculture biologique, au moins l'agriculture raisonnée et de proximité. 

    Mais, Madame la Maire, nous vous interpelons sur le sujet : Paris n'est pas une île au milieu de rien ! Ce n'est pas juste quelques voies de circulation neutralisées qui vont fondamentalement modifier l'air que nous respirons, ni quelques pauvres parcelles entre deux immeubles laissées aux herbes folles qui vont améliorer l'air et nettoyer nos poumons encrassés ! Ces actions vont dans le bon sens, mais à condition  de ne pas être contredites par d'autres. Comment pouvez-vous soutenir un projet comme l'EuropaCity — et même, selon certains, participer financièrement à son élaboration, peut-être en cédant les terres que la Ville possèdent dans le triangle de Gonesse ? Les jardins partagés et les fermes urbaines promises ne vont en aucune façon nourrir la population parisienne... Quant à la proximité des approvisionnements, quoi de mieux que les terres agricoles d'Ile de France ? 

    Nous comprenons l'opposition des habitants de ce territoire, déjà très encombré d'équipements bruyants, aéroport compris, qui s'arcboutent contre ce projet destructeur et multiplient les recours. 

    Pour connaître les tenants et les aboutissants de ce dossier, nous vous proposons la lecture de quelques articles de journaux, de toutes tendances, pour vous forger votre propre opinion. 

    Petite revue de presse sur le sujet :  

    - d'abord le site du projet avec beaucoup d'infos mais émanant des promoteurs, donc forcément un peu orientées : ici

    - le 5 novembre 2014 : Le Figaro Immo Un autre grand projet contesté 

    - Le 26 décembre 2015 : La Tribune Un projet privé accélérateur du GRAND PARIS ?

    - le 13 septembre 2016: L'Express Le projet fou de mégacomplexe commercial près de Paris (en images)

    - le 12 janvier 2017 : Les Echos : Europacity modifie son projet 

    - le 21 mai 2017 Mobilisation contre le megaprojet Europacity dans le Val d’Oise

     

    L'argument décisif, comme toujours ce sont les emplois... mais leur chiffre varie et reste au bout du compte à l'état de promesse, or, comme on sait, les promesses n'engagent que ceux qui y croient. On trouve dans les blogs publiés par Mediapart en juin 2016 un bilan détaillé de ces déclarations relatives à l'emploi, revues à la baisse, mais qui selon l'auteur J.LORTHIOIS restent en grande partie excessives. C'est ici, à lire absolument. Toutes les références figurent en annexe du document. 

     

    Pour quelques images, vous pouvez aussi regarder le reportage vidéo de France Info sur sa page FaceBook : La fin de la terre ?? 

     

  • Tremplin Sorbonne Live : finale au centre FGO-Barbara

    paris,paris 18e,centre barbara,goutte d'or,culture,sorbonne

    Le tremplin de musiques actuelles de Sorbonne Universités est de retour au Centre FGO-Barbara le 2 mai prochain à partir de 20h. C’est l’occasion pour les 4 finalistes de se produire devant un jury de professionnels. Plusieurs prix seront décernés. Le public a son importance car son vote permettra au gagnant de jouer devant plus de 1000 personnes lors de la prochaine édition des Sorbonnales. Ce concert gratuit et ouvert à tous est l’occasion de découvrir de nouveaux talents étudiants aux styles bien différents. C’est aussi l’occasion de (re)découvrir le Centre FGO-Barbara et sa riche programmation situé au cœur de notre quartier.

    Pour en savoir plus, c'est ici.

    paris,paris 18e,centre barbara,goutte d'or,culture,sorbonne

  • "Sur le fil"

    À l'initiative d'habitants de la Goutte d'Or, la librairie La Régulière et Julien Nègre Editeur proposent un concours d’écriture : "Sur le Fil".

    Ce concours est ouvert à tous les passionnés d’écriture, qu’ils soient enfants, adolescents ou adultes du 18e arrondissement, et n’a pas d’autre contrainte que les 7500 mots maximum. Les trois textes sélectionnés (un par catégorie), seront publiés par la maison d’édition Julien Nègre Editeur dans la collection Les Cahiers Inédits.

    Le dépôt des textes est possible depuis le 1er avril et jusqu'au 14 mai 2017 à La Régulière sous forme papier ou par email à contact@lareguliere.fr .

    L’annonce des gagnants sera faite lors de la Fête de la Goutte d’Or et la remise des prix à la rentrée, le 21 septembre, à La Régulière.

    La Régulière
    43, rue Myrha, 75018 Paris
    09 83 43 40 69
    www.facebook.com/lareguliere

    affichesurlefila5-page-001.jpg

    affichesurlefila5-page-002.jpg

  • Petite foire culturelle à Pajol

    Nous relayons ici les animations proposées par la galerie CANOPY demain dimanche 9 avril  de 11h à 18h pour "faire vivre la culture à La Chapelle et continuer à faire aimer ce quartier malgré les difficultés actuelles".

    Rendez-vous sur la place devant la galerie au 19, rue Pajol dans le 18e pour une petite foire aux livres d'occasion, avec une dizaine de stands d'habitants du 18e, des animations (quizz sur le quartier, poésie, café à la galerie).

    Foire culturelle Pajol.jpg

  • Exposition-vente de livres animés

    Comme chaque année, Les Libraires Associés ouvrent leur porte à des artistes qui créent des livres animés. Ces derniers seront présents et dédicaceront leurs ouvrages. De belles découvertes en perspective mercredi 12 octobre à partir de 18h30 au 3, rue Pierre-l'Ermite dans le 18e.

    paris,paris 18e,les libraires associés,livres jeunesse,culture

  • Goutte d'Or en fête: demandez le programme.

    Pour changer un peu du foot qui envahit les esprits, rien de tel qu'un peu de convivialité et de musique d'autant que le concert prévu place Denfert-Rochereau a été annulé. A la Goutte d'Or des animations variées seront proposées du 24 au 26 juin place de l'église Saint-Bernard et dans le square Léon.

    paris,paris 18e,goutte d'or,culture

    Pour découvrir l'ensemble du programme, c'est ici.