Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Espaces verts, végétalisation

  • Le jardin "L'Univert" fête ses 10 ans

    C'est un joli petit jardin partagé, bien caché, et bienheureux ceux qui connaissent ce petit oasis de verdure niché au coeur de la Goutte d'Or, rue Polonceau. Les initiés auront compris que l'on parle ici du jardin L'Univert, un jardin partagé dans une résidence de Paris Habitat sise au 35 rue Polonceau.

    Cela fait dix ans que fût lancée cette belle initiative par Caroline Falletta (aujourd'hui c'est Anne Plouzennec qui anime le jardin avec les habitants). Ce jeudi 16 septembre vous êtes conviés à fêter cet anniversaire. Le programme est alléchant (voir ci-dessous), avec de la poésie, de la musique et de la convivialité au menu !

    univert,jardin,18e,goutte-d-or

    univert,jardin,18e,goutte-d-or

    C'est où ?

    35 rue Polonceau, Paris 18e

    C'est quand ?

    Jeudi 16 septembre 2021, de 16 h à 20 h

     

  • Embellir votre quartier Goutte-d'Or - Château Rouge : réunion de restitution

    Dans le cadre de l'opération "Embellir votre quartier", vous pourrez découvrir la synthèse des contributions et les projets d'aménagement envisagés pour le quartier Goutte d'Or - Château Rouge lors d'une réunion publique à distance le jeudi 8 juillet à 18 h 30 en ligne.

    Lien de connexion pour la réunion : cliquer ici.

    embellir-votre-quartier,goute-d-or,chateau-rouge,18e,réunion-publique

    C'est où ?

    En ligne

    C'est quand ?

    Jeudi 8 juillet 2021, à 18 h 30

  • "Embellir votre quartier", au tour du quartier Saint-Vincent-de-Paul - Paradis

    Après le quartier Goutte d'Or - Château-Rouge dans le 18e, l'opération "Embellir votre quartier" va concerner le quartier quartier Saint-Vincent-de-Paul - Paradis (10e).

    Cette opération lancée par la Ville, vise à mettre en œuvre différentes propositions d'habitants et acteurs d'un quartier, ainsi qu'à concentrer les chantiers de la ville et des différents opérateurs agissant dans l'espace public (ERDF...) dans un temps limité. 

    La réunion de lancement et d'information se déroulera en ligne ce lundi 17 mai à 19 h (lien de connexion - réunion n°948 4740 0094 - code Mairie10). Lors de cette réunion, sera présenté le diagnostic réalisé par la Ville de Paris en matière de végétalisation, de déplacements, etc., ainsi que les prochaines étapes et modalités de la concertation. 

    10e,embellir,votre-quartier,travaux,réunion-publique

    Plan du secteur concerné

  • Vote en ligne de trois projets au Conseil de quartier Goutte d'Or - Château Rouge

    Suite à la rencontre publique du jeudi 18 mars 2021, les habitants du Conseil du conseil de quartier Goutte d'Or - Château Rouge sont invités à s'exprimer sur le financement de trois projets. Il s'agit de s'exprimer sur chacun des projets indépendamment.

    Des habitants et des associations du quartier sollicitent le budget du conseil de quartier sur trois projets présentés pendant la réunion du 18 mars. Vous pouvez dès aujourd'hui vous prononcer sur leur financement.

    Chacun se fera un avis sur le projet, mais nous marquons un intérêt particulier pour le projet présenté par Home Sweet Môme, une association très dynamique qui, avec ses animations, fait la joie des petits dans le 18e.

     

    Projet 1: "De nouveaux bacs pour les magnolias"

    Le collectif Magnolias et le jardin partagé l'Univert souhaitent proposer 3 nouvelles bordures pour les magnolias de la rue Saint-Bruno. Un premier pied vient tout juste d'être repensé par Johan (jardinier-artiste-bricoleur de l'Univert), et les retours des passants.es ont été très positifs. Depuis 2014, année de lancement du jardinage au pied des magnolias, l'objectif reste le même : faire vivre la nature en ville, de façon participative et collective (jardiniers.ères des environs, n'hésitez pas à rejoindre l'aventure!).

    Budget : 3 500 euros de fonctionnement
    Projet 1 : Pour voter, rendez-vous ici

    unnamed (2).jpg


    Projet 2 : "Le spectacle Taroo"

    Le groupe "village festif" souhaite solliciter le conseil de quartier pour le financement d'un spectacle. Taroo est un spectacle qui nous parle des préjugés, de ces maghrébins ou africains qui sont souvent ceux qui sont nos éboueurs ici. Ici ou ailleurs, ce sont les invisibles que nous voyons seulement quand il n'y a plus qu'eux qui travaillent, comme en temps de confinement. Taroo est un spectacle entre cirque, parkour, acrobatie, détournement d'objet et magie, avec pour seul objet : une poubelle. Durant la Fête, le spectacle, d'une durée de 15 minutes, aura lieu à trois reprises au cours d'une ou deux après-midi, dans le cadre du "village festif".

    Budget : 1 000 euros de budget de fonctionnement
    Projet 2 : Pour voter, rendez-vous ici

    unnamed.png


    Projet 3 : "Opération de solidarité : distribution de kits créatifs aux enfants"

    Dans ce contexte particulier où les enfants sont contraints, privés de leurs activités socio-culturelles, sportives et artistiques et conformément à l'article 31 de la Convention Internationale des Droits des Enfants "Les Etats parties reconnaissent à l'enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique" l'association souhaite offrir aux enfants des quartiers de la Goutte d'Or un kit créatif pour qu'ils puissent s'évader, rêver et créer notamment pendant ces vacances de printemps, une alternative aux écrans.

    Budget : 1000 euros de budget d'investissement.
    Projet 3 : Pour voter, rendez-vous ici

    unnamed (1).png

  • Visioconférence sur l’agriculture urbaine (9e)

    À l'occasion des "48 h de l'Agriculture Urbaine", le comité interquartiers sur la transition écologique du 9e, Eco9, vous invite à participer à une conférence samedi 24 avril. Cette visioconférence se déroulera en présence des entreprises Cueillette Urbaine, Sous les Fraises et le média Agri-city qui partageront leur vision d’une agriculture urbaine partagée et accessible aux habitants des quartiers.

    Il est impératif de s'inscrire avant vendredi 23 à midi (cliquer ici pour vous inscrire). Un lien pour participer à la visioconférence vous sera envoyé par mail vendredi dans l'après-midi.

    unnamed (1).jpg

     

  • Rue du Delta : encore une végétalisation réussie dans le 9e !

    Les  bordures de granit dessinent les plates-bandes désormais plantées, les cerisiers sont en fleurs, l'asphalte sur les trottoirs est impeccable, les arceaux pour vélos sont bien alignés : la rue du Delta est à présent transformée après travaux (voir notamment notre article du 3 septembre 2020 à ce sujet). Cette transformation tient beaucoup à une végétalisation très réussie, dont on ne doute pas qu'elle perdurera tant les précédentes réalisations de ce type par la Mairie du 9e sont toutes réussies. C'est suffisamment rare à Paris pour le souligner. La recette de cette réussite ? Elle tient en quelques points très simples : une vraie concertation préalable avec les habitants, allant jusqu'au choix des végétaux ; une utilisation de matériaux solides et durables, comme les bordures en granit ; un entretien et un nettoiement régulier ; une plantation dense des plates-bandes ; et surtout... de l'eau !

    En effet, chacun des aménagements végétalisés dans le 9e arrondissement comprend l'intégration d'un système d'arrosage. C'est là la condition indispensable à un développement rapide des jeunes plantes pour assurer une occupation végétale dense et durable dans le temps. Sans cela on ne peut que déplorer des plantations dont le développement tient seulement aux aléas climatiques. Et conséquemment aux hausses des températures récurrentes, cela n'est que rarement une réussite. À l'heure où l'on veut développer la végétalisation dans l'espace public parisien, à raison, il faut le dire : si on ne s'assure pas d'un arrosage effectif pour toutes plantations en amont de tout projet, municipal ou particulier, on ne pourra pas garantir la réussite de la végétalisation de la Capitale. Quand on sait le rôle essentiel des plantes pour faire baisser les températures en ville, la question de l'arrosage ne se résume pas à une question esthétique — faire de jolies plates-bandes — mais bien d'adaptation climatique.

    Nous ne faisons que rarement des compliments à une mairie, mais sur la question de la végétalisation des rues, il faut reconnaitre la réussite en la matière de la Maire du 9e Delphine Bürkli, ainsi que de son adjoint Sébastien Dulermo, un succès que nous saluons. Et nous serions ravis de faire pareils compliments aux autres Maires d'arrondissement, un jour peut-être. Bientôt, espérons-le.

    IMG_20210412_094232.jpg

    Début de la rue du Delta, le stationnement automobile n'est possible que du côté impair

    IMG_20210412_094353.jpg

    Cerisier en fleurs, promesse de jolis printemps à venir

    IMG_20210412_094537.jpg

    La plupart des plantes ne sont pas encore sorties de leur sommeil hivernal, mais on apprécie déjà celles sorties de leur léthargie

    IMG_20210412_094456.jpg

    Le stationnement pour deux-roues vient ponctuer les plantations

    IMG_20210412_094410.jpg

    IMG_20210412_094420.jpg

    Un buse d'arrosage 

    IMG_20210212_145320.jpg

    Travaux de mise en place de l'arrosage intégré

  • "Des graines à tous les étages" : distribution de sachets de semences à la Mairie du 9e

    La Mairie du 9e arrondissement offre gratuitement aux habitants des sachets de graines pour vos jardinières et balcons.

    Rendez-vous dès aujourd'hui à l'accueil de la Mairie du 9e pour retirer gratuitement des graines dans le cadre de l'opération "Des graines à tous les étages".
    Vous pourrez ainsi embellir vos balcons et jardinières avec des plantes aromatiques (Coriandre et persil frisé vert foncé), des plantes potagères (Tomate cerisette Lylia, radis et courgette de Nice) et des fleurs (Bleuet, pavot de Californie et souci officinal). Toutes les graines proposées sont faciles à cultiver et issues de l'agriculture biologique.

    Lorsque vos balcons et jardinières seront fleuris, adressez des photos de vos plantations à la Mairie (par mail : webmairie9@paris.fr), qui se fera un plaisir de les publier sur ses réseaux sociaux.  

    9e,graines,végétalisation,mairie

  • Notre proposition pour le Budget participatif 2021 : "De jolies bordures pour les pieds d’arbre végétalisés"

    Il ne reste plus que deux jours avant la fin du délai pour le dépôt des propositions pour le Budget participatif 2021 (fin des dépôts le 28 février à 20 h). À la fin de cette première phase, se fera la sélection des projets retenus pour être proposés aux suffrages des Parisiennes et des Parisiens.

    Notre association est maintenant habituée à proposer des projets, dont plusieurs ont été retenus et élus par les habitants ces dernières années (éclairage du viaduc du métro, en 2015 ; une rue-jardin Richomme en 2017). Notre dernière proposition, la mise en lumière de l'église St Bernard de la Chapelle, couplée à la proposition de rénovation de la flèche de l'église, a remporté le suffrage des habitants du 18e arrondissement lors de la dernière édition du Budget participatif en 2019. Cette année, c'est pour le budget "tout Paris" que nous faisons un proposition. 

    Les propositions pour "tout Paris" doivent répondre cette année à la thématique "Le Paris de demain". Notre projet intitulé "De jolies bordures pour les pieds d’arbre végétalisés" s'inscrit dans cette thématique. Nous proposons donc la création de bordures protectrices et décoratives pour les pieds d’arbre végétalisés.

    La ville de demain s’annonce plus verte et plus investie par ses habitants. Dans cette perspective, le permis de végétaliser octroyé par la ville permet d’emblée à des habitants de végétaliser des pieds d’arbre notamment. Ce mouvement de réappropriation de l’espace public répond à deux aspirations fortes des habitants pour la ville du futur : une ville plus verte et plus belle encore.

    Cependant, ce mouvement amorcé depuis quelques années, et qui prend de l’ampleur, produit des résultats très inégaux en termes de protection des plantations, de sécurité et d’esthétique. Si la végétalisation des pieds d’arbre est bien accueillie par les habitants, en revanche certains aménagements de bordure posent problème d’un point de vue esthétique et surtout de sécurité. S'ajoute un problème non négligeable, celui de la visibilité des installation par les personnes mal-voyantes. 

    Nous proposons donc que pour chaque pied d’arbre bénéficiant d’un permis de végétaliser la Ville y installe systématiquement des bordures de protection, solides et esthétiques. Cela permettrait donc d’assurer une protection durable des végétaux tout en respectant l’esthétique des rues parisiennes.

    Il pourrait être imaginé deux modèles (circulaire et rectangulaire) pouvant s’adapter aux différentes formes et dimensions de pied d’arbre. Leur esthétique devrait s’inscrire dans le "style parisien", être assorti au mobilier urbain existant. C’est-à-dire qu’il puisse s’intégrer harmonieusement aussi bien dans des quartiers à caractère historique que dans les nouveaux quartiers de la Capitale. Ce dispositif devra également répondre impérativement à des critères de visibilité pour faciliter les déplacements des personnes mal-voyantes.

    Les Parisiennes et les Parisiens aspirent à plus de végétal dans la ville de demain, mais également à une ville plus belle et plus accessible, notre proposition s’inscrit donc dans ce mouvement pour répondre utilement aux problématiques afférentes.

    Si d'emblée vous voulez soutenir notre idée, n'hésitez pas à "liker" notre projet sur le site du Budget participatif, vous pouvez même vous associer au projet.

    budget-participatif,2021,proposition

  • Opération "Embellir votre quartier" à la Goutte d'Or

    La ville de Paris lance l'opération "Embellir votre quartier". Dans le 18e arrondissement, la Goutte d'Or est concernée par cette démarche. 

    Cette opération consiste à agir sur la végétalisation, la piétonisation, les circulations et les nouveaux usages de l'espace public, à l'échelle d'un quartier. Cette démarche vise à mieux structurer les travaux dans un quartier, sur une période plus courte, pour limiter dans le temps la gêne occasionnée.

    La démarche est intéressante - un peu de cohérence dans les différentes initiatives, opérations et autres projets de la Ville ne serait pas du luxe -, reste à savoir si sa concrétisation sera à la hauteur de la promesse.

    Afin de  présenter cette démarche une réunion d'information est organisée en ligne le mardi 26 janvier à 18 h 30.

    -> Pour suivre la réunion sur Zoom : suivre ce lien

    reunion,goutte-d-or,18e,embellir,quartier

    Au croisement des rues Léon et Myrha, arrivée surprise de gros bacs de plantes en métal  assortis aux stores du 360 Paris Music Factory

  • Recyclons nos sapins de Noël

    Comme chaque année après les fêtes de fin d'année revient l'épineuse question de se débarrasser du désormais encombrant sapin de Noël. Il n'est évidemment pas question d'abandonner son résineux sur le trottoir, pour cela il existe une multitude de points de collectes dans les squares et jardins mis en place par la ville de Paris. Cette collecte initiée en 2007 est à présent bien rodée et les sapins abandonnés sur les trottoirs sont devenus rares, poursuivons dans ce sens.

    Les sapins ainsi récoltés par la Ville vont être broyés pour servir de paillis végétal. Les arbres de Noël doivent être déposés débarrassés de leurs décorations et sans sac (même compostable), les sapins floqués ne sont pas acceptés. Les points de collecte sont en place jusqu'au 20 janvier 2021.

    Quelques points de collecte dans nos quartiers : 

    Dans le 9e

    • Square d'Anvers, 3 place d'Anvers
    • Square Montholon, 79 bis rue Lafayette

     

    Dans le 10e

    • Square Aristide Cavaillé-Coll, place Franz Liszt
    • Jardin Villemin, 14 rue des Recollets 

     

    Dans le 18e

    • Square Alain Bashung, 16 rue de Jessaint
    • Jardin Rosa Luxemburg, 63 quater rue Riquet
    • Square Saint-Bernard-Saïd Bouziri, 16 rue Affre

     

    sapin-de-noel,recyclage,collecte,9e,10e,18e

  • Réaménager la place Pigalle, une gageure

    La place Pigalle dans le 9e arrondissement de Paris est un lieu que tout le monde ou presque connait. De la chanson "Un p'tit jet d'eau, une station de métro entourée de bistrots" chantée par Georges Ulmer en passant par la Belle époque et ses cabarets, la mafia corse au milieu du XXe siècle et ses sex-shops, la place a une renommée mondiale. Il suffit de s'y promener un soir d'été en direction du Moulin rouge et de voir tous les touristes la photographier pour s'en convaincre.

    La mairie de l'arrondissement vient de mettre en ligne une consultation pour son réaménagement. C'est une bonne idée surtout si l'on considère ce que beaucoup considèrent comme des désastres de l'urbanisme à Paris, que sont les aménagements des places de la République, de la Bastille ou encore Gambetta dans le 20e par exemple. Notons quand même qu'une consultation ne garantit pas que ce projet sera couronné de succès.

    Essayons de prendre un peu de recul et de regarder rapidement la place Pigalle dans son passé. Cela ne peut qu'instruire un dossier compliqué et permettre à chacun de se faire une opinion des projets soumis aux votes.

    Sa création date du 16 janvier 1789 nous dit Wikipédia et porte ce nom depuis le 30 décembre 1864. Elle le doit au sculpteur Jean-Baptiste Pigalle. Elle a donné son nom à tout un quartier au pied de la Butte Montmartre. Avant la Première Guerre Mondiale, elle y a vu s'installer beaucoup de cabarets, salles de spectacles et de concerts mais aussi pas mal d'hôtels "de passage" car quartier de plaisir, donc de prostitution.

    Au coeur du quartier des artistes, peintres, musiciens, chanteurs ... dans les années 1870 – La Nouvelle Athènes - il est devenu un quartier "très chaud" géré par la mafia corse au milieu du XXe siècle jusque dans les années 1980 avec les trafics en tout genre et les sex shops tape à l'oeil (sur cette époque, voir le documentaire de David Dufresne, "Le Pigalle. une histoire populaire de Paris", diffusé en 2019 sur Arte). Il s'est progressivement transformé au tournant des années 2000.

    place-pigalle,9e,réaménagement

    Voilà ce que nous écrivions sur ce blog en décembre 2013 : "Un coup fatal a été porté à Pigalle au moment de la restructuration de la place au milieu des années 2000 (Voir notre article du 29 octobre 2007 à ce propos).  Dans la logique de la restructuration des boulevards de Clichy et de Rochechouart, la place Pigalle a subi un réaménagement qui l’a transformée en gare routière pour autobus de la RATP. Le fameux petit jet d’eau s’est vu amputer de son petit jardin et de sa grille historique pour devenir, la plus grande partie du temps, le réceptacle aux canettes de bière et autres sodas sans parler des papiers gras. La destruction du café historique La nouvelle Athènes  au n°9 remplacé par un immeuble au style blockhaus a parachevé le désastre."

    Au milieu des années 2010, Pigalle s'est "gentrifié" comme il est courant de qualifier le processus de transformation d'un quartier dans lequel les dénommés « "bobos" viennent s'installer. Les anciens "bars à hôtesses" se sont vite transformés en bars à cocktails pour hipsters (jeunes, branchés et au pouvoir d'achat certain). Voyez l'article du New York Times de novembre 2013 sur le sujet "Comment les hipsters ont ruiné Paris "

    Quelle est la situation aujourd'hui alors que se profile un projet de réaménagement ?

    Avec six malheureux arbres, cinq voies de circulation qui la traversent, un bassin qui, malgré les réels efforts de la mairie du 9e pour le remettre en eau, reste désespérément vide, une salle, Les Folies Pigalle, fermée depuis le décès de sa propriétaire Hélène Martini, la place Pigalle est triste et, répétons le, n'est qu'une vulgaire gare routière où se rencontrent les lignes de bus n° 30, 40 et 54.

    place-pigalle,9e,réaménagement

    On avait espéré en 2019 que la disparition de la ligne 67 qui y avait son terminus allégerait un peu les choses mais la RATP a eu la mauvaise idée d'y fixer le terminus de la ligne 30 en remplacement. Il est clair pour nous que quel que soit le projet retenu par la mairie du 9e, la disparition de ce terminus est un pré-requis, ce que les plans proposés ne semblent pas indiquer.

    place-pigalle,9e,réaménagement

    place-pigalle,9e,réaménagement

    Place Pigalle, décembre 2020

    En regardant les projets, il ne faut pas oublier que cette place Pigalle est la limite entre le 9e arrondissement côté Sud et le 18e côté Nord, ce qui ne facilite pas la tâche pour un réaménagement. D'ailleurs, les esquisses présentées ne traitent que de la partie Sud.

    En consultant les trois projets, chacun aura son avis. Le projet n°2 qui agrandit significativement l'espace végétal autour du bassin est intéressant. Un projet à suivre...


    Bibliographie :

    •    La Vie secrète de Montmartre – Philippe Mello -  Ed. Omnibus
    •    Vie et histoire IXe arrondissement - Jocelyne Van Deputte – Ed Hervas
    •    Montmartre du plaisir et du crime – Louis Chevalier – Ed. La Fabrique
    •   Paris, une histoire érotique d'Offenbach aux sixties – Dominique Kalifa – Ed. Payot

  • Les travaux de la rue du Delta commencent

    Et oui, "c’est quoi, ce chantier rue du Delta ?" En fait, on le sait trop bien, vu que les riverains l’attendent depuis longtemps. Il en était déjà question à l’automne 2017 lorsque l’idée d’une végétalisation a bénéficié d’une mise en lumière dans le cadre des budgets participatifs de la Ville. Une idée reprise dans le programme municipale de la Maire  du 9e arrondissement Delphine Bürkli. Pour s’en convaincre, il n’est qu’à faire une petite recherche sur notre blog — à propos de recherche sur le blog, il est amusant de redécouvrir tous les événements ou simplement les nouvelles de notre quartier, sur plus de dix ans et de constater comme le temps passe…. — et en trouver la trace et toutes les explications possibles (voir notamment notre dernier article sur le sujet en date du 3 septembre dernier).
    L’affiche ci-dessous est explicite, limpide même. Elle s’adresse aux propriétaires de véhicules motorisés. C'est aujourd'hui 16 novembre 2020 que s'ouvre le chantier de la transformation de la rue du Delta.
     

    rue-du-delta,9e,chantier,travaux-voirie

    Qu’ils ne se bercent pas de douces illusions, l’aménagement envisagé ne leur laissera pas beaucoup de place. En surface, du moins. Rappelons toutefois que la rue du Delta dispose de quatre parkings en sous sol sur plusieurs étages : au 6, 7, 9 et 13. Tous les immeubles récents en somme. Les autres datant des voitures à cheval…. vous souvenez vous des charmantes "Berlines du Delta" ?
     

    rue-du-delta,9e,chantier,travaux-voirie

     "Berline du Delta". Source : Paris Louxor 
     
    Les riverains doivent avoir reçu un courrier de la Maire du 9e (voir ci-dessous) pour les informer du calendrier des travaux notamment. Un calendrier détaillé que l'on peut retrouver sur l'affiche plus bas.

    rue-du-delta,9e,chantier,travaux-voirie

    Courrier de Delphine Bürkli aux riverains de la rue du Delta

    rue-du-delta,9e,chantier,travaux-voirie

    Calendrier des travaux rue du Delta

    Pour terminer, faisons une suggestion à notre mairie du 9e : comme l’illustration du bandeau jaune au bas de la première affiche, pourquoi ne pas installer un ou deux bancs, près des futures jardinières ? Afin de bénéficier de la douce ombre des arbres en plein été sur le côté pair de la rue ? Paris se transforme mais n’oublie pas ses bancs publics…
     

    (la chanson des bancs publics de Georges Brassens, interprétée ici par Patachou, une figure de la Butte. archives INA).