Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18e - Page 2

  • Un été de travaux : un point sur la Promenade urbaine

    L'été est traditionnellement une période intense de travaux dans l'espace public parisien, et l'été 2019 aura été particulièrement chargé en travaux, dans nos quartiers notamment. Nous vous proposons à travers une série d'articles de faire un point sur les principaux chantiers de l'été dans nos quartiers. Nous commençons avec un point sur l'avancée des travaux de la Promenade urbaine avec un reportage photo.

     

    Renouveau des boulevards de La Chapelle et de La Villette

    Si les travaux  de voirie ne sont pas encore achevés sur les boulevards de La Chapelle et de la Villette, on commence tout de même à voir prendre forme la nouvelle configuration de ces artères, avec une circulation piétonne particulièrement facilitée. Par contre, côté viaduc, la RATP a d'ores et déjà terminé son chantier de rénovation. Notons que la prochaine rénovation de cette envergure se fera dans les années 2040 !

    travaux,voirie,18e,étéLe revêtement de la chaussée a été entièrement renouvelé sur le tronçon Barbès-Maubeuge durant le mois de juillet 2019

    travaux,voirie,18e,été

    Re-calibrage du trottoir et de la chaussée sur le boulevard de la Chapelle entre Chapelle et Stalingrad, août 2019

     

    Le mobilier urbain arrive

    Suivant les travaux de voirie, le mobilier urbain commence à (re)prendre place, comme le kiosque à journaux de la place de La Chapelle qui est réimplanté comme annoncé du coté 10e arrondissement. 

    travaux,voirie,18e,été

    Kiosque à journaux, place de La Chapelle, 12 août 2019

    Là c'est un kiosque nouvelle génération qui est implanté, par contre, côté Stalingrad c'est le retour des kiosques traditionnels, mais qui eux abriteront d'autres activités que la vente de journaux. Nous nous réjouissons d'avoir été entendu, avec bien d'autres, quant à notre désir de voir un mobilier urbain parisien "classique" implanté sur le parcours de la Promenade urbaine, et le choix de ces édicules de style néo-haussmannien nous satisfait pleinement.

    travaux,voirie,18e,été

    Édicules commerciaux sur boulevard de la Villette, 24 août 2019

    travaux,voirie,18e,été

    travaux,voirie,18e,été

    Les futurs demi-terrains de basket sous la station Stalingrad boulevard de la Villette, 24 août 2019

    travaux,voirie,18e,été

    Parcours d'apprentissage de vélo boulevard de La Chapelle à l'intersection avec la rue Philippe de Girard, 12 août 2019

    travaux,voirie,18e,été

    Mise en place des nouveaux modèles de corbeille de rue sur le boulevard de la Chapelle à l'intersection avec la rue de Maubeuge, 12 août 2019 

     

    Lumière !

    Le déploiement du nouvel éclairage, qui sera sans doute un marqueur fort de ce territoire, suit sont train, et nous pouvons déjà apprécier les nouvelles suspensions qui ne dépareillent pas avec le style du viaduc. On a hâte de voir l'éclairage fonctionner dans sa totalité (à la fin de l'automne), un éclairage qui non seulement va contribuer à sécuriser le cheminement sous le viaduc mais surtout qui va mettre en valeur en l'illuminant ce magnifique ouvrage d'art qu'est le viaduc du métro.

    travaux,voirie,18e,été

    Mise en place des suspensions sur le pont de La Chapelle, 12 août 2019

    travaux,voirie,18e,été

    Alignement de suspensions sur le pont Saint-Ange, 21 juillet 2019

    travaux,voirie,18e,été

    Une suspension sur le pont Saint-Ange, 21 juillet 2019

     

    Oasis urbaine

    Ce projet issu du Budget participatif et connexe à la Promenade urbaine a été livré au début de l'été et le square Louise de Marillac a réouvert ses portes au public.

    travaux,voirie,18e,été

    Vue du coté Est du square Louise de Marillac réaménagé, 12 août 2019

     

    Un peu de culture...

    Finissons cette promenade - non exhaustive -  avec un peu de culture, d'abord avec l'espace d'exposition photos sur le pont Saint-Ange, une proposition d'Action Barbès, qui accueille une première exposition assez réussie sur l'histoire des quartiers environnant la Promenade urbaine.

    travaux,voirie,18e,été

    travaux,voirie,18e,été

    travaux,voirie,18e,été

    Et enfin, vous pouvez aussi découvrir la série de photos de Randa Maroufi "Les Intruses" (en collaboration avec l'Institut des Cultures d'Islam), projet lauréat de l'opération Embellir Paris que l'on peut découvrir sur le boulevard de la Chapelle entre Barbès et l'intersection Maubeuge-Tombouctou.

    travaux,voirie,18e,été

    Accrochage des photos de la série "Les Intruses" boulevard de La Chapelle, 19 août 2019

    travaux,voirie,18e,été

    travaux,voirie,18e,été

     

  • C'est la reprise !

    Cette semaine, c'est la reprise pour le blog d'Action Barbès et c'est une nouvelle année - 2019-2020 - qui débute pour l'association.

    IMG_5581 (1).jpg

    Détail des pieds d'arbre végétalisés par l'association Gaïa devant la SCMR rue Ambroise Paré

    Cette année va être marquée par les élections municipales de mars 2020, dont la campagne a manifestement déjà commencé, et c'est pour Action Barbès l'occasion de rencontrer les différents prétendants à la Mairie de Paris et de leur présenter nos idées pour améliorer le cadre de vie de nos quartiers. C'est ce que nous avions fait lors de la précédente élection, en présentant le projet Promenade urbaine qui avait retenu l'attention des candidates et candidats, un projet que nous avions envisagé dès 2013 et qui va être achevé au début de l'année 2020. D'ailleurs, notre article de demain, premier d'une série sur les travaux de l'été, fera le point sur ceux en cours sur la Promenade urbaine. Concernant les différentes propositions d'aménagement de l'espace public qu'Action Barbès fait pour la prochaine mandature, nous aurons l'occasion de vous les présenter sur ce blog.

    Coté "vie de l'association", nous aurons la joie de nous retrouver autour d'un verre pour un apéritif de quartier courant septembre, et nous nous réunirons début octobre pour l'Assemblée générale de l'association. Mais vous pouvez d'emblée renouveler votre adhésion ou nous rejoindre, que ce soit pour vous impliquer dans l'association ou pour soutenir nos actions et nos positionnements ; rappelons que le nombre de nos adhérents légitime encore plus nos actions. Pour cela, il suffit simplement d'imprimer le formulaire d'adhésion (ci-dessous) et de l'envoyer à l'adresse d'Action Barbès accompagné du règlement de la cotisation. Le montant de 10 € reste inchangé encore cette année.

    Enfin, nous souhaitons à toutes et tous une excellente rentrée !

     

    Bulletin d'adhésion 2019-2020

     

    Action Barbès CARTE ADH VIERGE 19 20 - copie.jpg

  • Première réunion du comité de voisinage de la ZSP après le changement de direction

    Mercredi 10 juillet 2019, s'est tenue la première réunion du comité de voisinage de la ZSP sous la houlette de la commissaire centrale du 18e arrondissement, Emmanuelle Oster. C'est la première rencontre depuis le changement de direction de la ZSP 10-18 décidée par le nouveau Préfet de Paris en juin dernier (voir sur notre blog l'article du 11 juin dernier : "Incompréhensible changement à la tête de la ZSP").

    zsp,comité-de-voisinage-commissaire-oster,10e,18e

    La séance a commencé par un exposé de Madame Emmanuelle Oster, commissaire divisionnaire à la tête du 18e, arrivée à l'automne dernier dans l'arrondissement. Madame Oster nous informe que la ZSP 10-18 est passée officiellement le 7 juin dernier sous son autorité. Elle rend hommage au travail effectué par l'équipe précédente, et en particulier par le commissaire Rigon, et qu'elle inscrira globalement son travail dans la continuité de ce qui a été fait.

    Comme on nous l'avait annoncé il y a quelques mois, nous avons confirmation qu'au titre de "Quartier de reconquête républicaine" la ZSP vient de bénéficier de dix-neuf effectifs supplémentaires, officiant principalement en fin de soirée et la nuit.

    Le préfet de Police Lallemand est venu récemment dans le 18e. Accompagné par la commissaire Oster il a visité Barbès, la Goutte d'Or, La chapelle, Château-Rouge. Une première opération de police s'inscrivant dans la durée est en cours sur le secteur de la place de La Chapelle, ce choix est une volonté préfectorale. Cependant la commissaire Oster est bien consciente que "le 18e est un tout" et que régler un problème sur un secteur ne fait que transférer le problème vers d'autres "lieux de déport".

    Sur un an dans le 18e on observe une stabilité de la délinquance d'une manière générale, avec cependant une hausse des vols avec violence (par exemple vols à la portière sur Barbès) ayant probablement pour cause des effectifs de police réduits en raison des manifestations de gilets jaunes, confirmant notre analyse à ce sujet.

    Sans surprise, le secteur Goutte d'or-Barbès est ressenti comme étant particulièrement tendu par la commissaire Oster, qui souhaiterait que la deuxième opération au long cours concerne ce quartier.

    S'en suit un bilan des actions sur les commerces (notamment les restaurants et épiceries vendant de l'alcool la nuit), la vente de smartphones de contrefaçon, le trafic de cigarettes (1,4 tonne saisie).

    Au sujet du métro Barbès-Rochechouart, il a été souligné que la RATP a plein pouvoir de maintenir fermée la sortie sur la rue Guy Patin au métro Barbès les jours de marché. La situation actuelle risque ainsi de perdurer en dépit de l'avis de la police qui préférerait que cette sortie soit ouverte ces jours-là également, tout comme les élus et les habitants.

    Concernant l'organisation du comité de voisinage, la commissaire propose que la concertation avec les associations s'effectue dorénavant sous la forme de réunions tenues une fois par mois, chaque secteur de la ZSP (Château-Rouge, Chapelle, Barbès, Gare du Nord) y serait traité alternativement avec les associations et collectifs concernés par le secteur discuté (ce qui veut dire un rendez-vous tous les mois pour Action Barbès dont le champ d'action s'étend sur l'ensemble de la ZSP), et deux fois dans l'année une réunion pour tous les quartiers, éventuellement ouverte également aux habitants.

    Pour notre part nous avons interpellé la commissaire Oster sur plusieurs points et notamment sur l'ahurissante affaire des fonctionnaires de police du commissariat du 18e récemment mis en examen et sur les conséquences sur le secteur Barbès-Goutte d'or. La commissaire ne peut naturellement pas communiquer sur l'affaire, l'enquête étant en cours. Elle nous assure cependant de sa ferme intention de prendre les choses en main et de remettre de l'ordre à la Goutte d'Or, le secteur de la ZSP où sans doute la situation est la plus difficile.

    Coté municipalité du 18e, la représentante de la DPSP nous informe que des patrouilles sont mises en place aux abords des stations de métro aux heures de départ au travail et de retour du travail et à l'heure de la pause méridienne, ainsi qu'au square Alain Baschung (1 agent), au jardin d'Éole et au square Rosa Luxembourg (4 agents). En plus de l'arrivée de ces nouveaux effectifs, il est mis en place un numéro d'appel d'urgence, allô incivilités (3975). Certaines équipes sont à présent munies de sonomètres, afin de mesurer les nuisances sonores. La promenade urbaine continue d'être mise en place, à terme elle comprendra un secteur de jardinage participatif, un atelier de réparation de vélos, des activités diverses, l'implantation d'un kiosque d'information, un point convivialité au marché Lariboisière (déjà en place) ; la présence régulière d'agents de la DPSP sera assurée sur le parcours de la Promenade urbaine.

    L'Hôtel de ville nous a informés que de nombreuses actions sur les commerces ont été entreprises, notamment boulevard Barbès, afin que les devantures soient fermées comme le veut la réglementation parisienne, et éviter ainsi les attroupements qui favorisent ici les vols à la tire. Une demande d'Action Barbès formulée de longue date.

    Enfin, côté 10e arrondissement, le commissaire général adjoint du 10e, Jeremy Ransinangue, a signalé une recrudescence de ventes de cigarettes de contrebande (rue La Fayette, rue de Dunkerque, quartier tamoul notamment), due à un "effet déport" de l'action en cours actuellement place de La Chapelle, il a aussi mentionné des vols en réunion Gare du nord ainsi que la présence de mineurs isolés dans le quartier tamoul, engendrant parfois des tensions entre ces différents groupes. Des renforts ont été affectés sur cette zone. Côté SCMR, même si quelques difficultés demeurent, le commissaire fait le constat d'une amélioration du secteur depuis l'implantation de la salle de consommation.

    Rendez-vous est pris pour la prochaine réunion en septembre prochain.

  • Un "Java-Bal du 14 juillet" rue Richomme

    Ce dimanche 14 juillet, l'association La Goutte Verte s'est associée à Allamma Internationale pour organiser un "Java-Bal du 14 juillet" rue Richomme.

    Pour l'occasion, la rue Richomme sera exceptionnellement piétonne, comme elle devrait déjà l'être si le projet lauréat du budget participatif de 2017, la rue-jardin Richomme, qu'Action Barbès avait proposé, n'avait été renvoyé aux calendes grecques par la Mairie du 18e. Pour autant, nous continuons, Action Barbès et de nombreux habitants mais aussi La Goutte Verte, à œuvrer pour que le vote des Parisiennes et des Parisiens soit respecté et faire aboutir ce projet tant attendu.

    Néanmoins, ce dimanche, la rue Richomme sera à la fête avec au menu de nombreuses animations, de quoi manger et boire, et de la musique avec un concert de Dagjja Med Salam, un groupe de musique sahraoui (vers 19 h). Le petit jardin animé par la Goutte Verte sera évidemment ouvert pour l'occasion.

    Vous savez à présent ce que vous ferez ce dimanche !

    66272452_505417863533322_6444753252629086208_n.jpg

    C'est où ?

    Rue (jardin) Richomme, Paris 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 14 juillet 2019, de 16 h à 22 h

  • Théâtre : "Glissement de terrain" à La Reine Blanche

    Le théâtre La Reine Blanche met à l'affiche une pièce d'Hélène François : "Glissement de terrain". Cette pièce se jouera les 9 et 10 juillet, avec Ophélie Legris, Andréa Brusque, Ivan Cori et Nicolas Perrochet sur scène.

      "Quand on veut on peut, sagesse populaire

    Pour répondre à un besoin vital d’espace, Florence, issue de la classe moyenne dans une ville devenue trop chère, prend la tangente et part vivre à la campagne. Avec Ivan, son petit ami, elle achète un terrain brut et isolé pour y bâtir leur maison. Malgré des différends avec la mairie, un terrain hostile, un compagnon immature, une situation financière fragile, une mère bornée, une meilleure amie perfide, des cataclysmes météorologiques, Florence s’obstinera."

    20180819_130018.dpi-300-680x510.jpg

    C'est où ?

    La Reine Blanche,  2 bis passage Ruelle, Paris 18e

    C'est quand ?

    9 et 10 juillet 2019, à 20 h

  • Un été animé au square Louise de Marillac

    Cet été, le square Louise de Marillac place de la Chapelle va réouvrir au public avec de nombreuses animations tout au long de la saison. Cette programmation estivale fait suite à l'appel à projet lancé par la Mairie du 18e à l’occasion de la réouverture du square Louise de Marillac, qui forme le cœur de l’Oasis urbaine, un projet voté au budget participatif.

    2639635226.jpg


    Au programme :

    "Ma rue par Achbé"
    à partir du 18 juillet
    Exposition photographique, le long du square, des messages fait à la craie sur les trottoirs de Paris par Ma rue par Achbé.

    Ateliers
    Atelier de création sur le thème du Mexique
    samedi 13 juillet de 14h30 à 17h
    par Classic Skillz

    Atelier de réparation de vélo
    samedis 13 et 20 juillet
    samedi 17 août de 14h à 18h
    samedis 7 et 21 septembre de 15h à 20h
    par l'association Soli-Cycle

    Atelier de lecture en herbe
    travail autour de la lecture
    dimanche 14 juillet de 14h à 17h
    par l'association Ortophonie Prévention 75

    Atelier de création sur le thème de la Chine
    mercredi 17 juillet de 14h30 à 17h
    par Classic Skillz

    Fabrication de tipis
    samedi 20 juillet toute la journée
    par l'Espace Canopy

    Projet street-art
    samedi 17 août de 15h à 19h
    par Art Exprim

    Fêtes et animations
    Lecture théâtralisée
    mercredi 10 juillet de 15h à 18h
    vendredi 19 juillet de 10h à 13h
    par la Cie Harmonieuse

    Spectacle de clowns
    mercredi 10 juillet à 20h
    jeudi 18 juillet à 20h
    par la Cie Don't feed the cat

    Jeux de société surdimensionnés
    du lundi 22 au dimanche 28 juillet de 14h à 18h
    par l'association Quartierlud

    Fête pluridisciplinaire
    samedi 10 août toute la journée
    par l'association Soeurs Malsaines

    Sport
    Training spot
    du lundi 15 au mercredi 17 juillet de 15h40 à 18h
    par Street dance Paris

    Cours de yoga
    samedi 17, 24 et 31 août à 16h
    samedi 1er et 7 septembre à 16h
    Par aux couleurs du yoga

    Entrepreneuriat
    Stand de sensibilisation à l'entrepreneuriat
    jeudis 11, 18 et 25 juillet de 14h à 17h
    vendredis 12, 19 et 26 juillet de 14h à 17h
    vendredis 2, 9, 16, 23 et 30 août de 14h à 18h
    par l'ADIE, Positive Planet et Cité Lab 18

    Restauration
    Les mercredis, samedis et dimanches de juillet et d'août des stands de restaurations seront également présents sur l'Oasis urbaine

  • Promenade urbaine : réunion publique de concertation du projet des "Fermiers Généreux"

    Une réunion publique de concertation du projet des "Fermiers Généreux", se tiendra ce vendredi 5 juillet à 19h, au Centre Paris Anim' La Chapelle.

    En mars 2019, l’association Vergers Urbains, en collaboration avec Pépins Production et Urbanescence, a remporté l’appel à projet Les Pariculteurs pour prendre en charge l'espace dédié sur la promenade urbaine, sur le pont de La Chapelle. Action Barbès avait participé au jury de ce concours, nous avions alors déploré, comme beaucoup, que parmi les répondants il n'y ait eu aucun projet d'agriculture urbaine à proprement parler, c'est à dire une exploitation agricole professionnelle. Pour autant, parmi les candidats en lice, le projet des Fermiers généreux était celui qui nous plaisait le plus et nous lui souhaitons un bel avenir.

    Ce projet se déploiera sur une parcelle de culture de 700m2, avec un atelier bois, une cuisine partagée, une grainothèque et une "bricothèque" ; l'ensemble sera ouvert aux associations, collectifs et habitants du quartier.

    L'objectif de cette réunion est de présenter le projet aux habitants, associations et collectifs du quartier et de recueillir leurs idées et leurs attentes pour que ce lieu devienne "un espace collaboratif et participatif, tourné vers les besoins du quartier". Pour notre part, nous espérons un aménagement qualitatif qui réponde ainsi aux attentes exprimées par la très grande majorité des participants lors de la phase de concertation de la Promenade urbaine.

    La réunion s'organisera en deux temps, une présentation du projet et de l'équipe des Fermiers généreux, puis des ateliers de réflexions et de propositions en tables rondes. La réunion est évidemment ouverte à tous et particulièrement aux riverains du projet. 

    20190704-RP-vergers-urbains.jpg

    C'est où ?

    Centre Paris Anim' La Chapelle, 26 boulevard de La Chapelle, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 5 juillet 2019, à 19 h

  • Prochaine rencontre publique du Conseil de quartier Goutte d'Or-Château Rouge

    À noter dans vos tablettes : la prochaine rencontre publique du Conseil de quartier Goutte d'Or-Château Rouge aura lieu le vendredi 12 juillet de 16 h à 20 h au square Léon durant l'événement « Best summer » organisé par l'association ADOS.
    Cette rencontre de Conseil de Quartier "hors les murs" se fera sous un format original, avec un stand participatif sur l'espace public afin de :

    - faire un bilan et apporter des réponses sur les sujets soulevés lors du dernier Conseil de quartier qui s'est tenu en février dernier : sécurité et tranquillité publique, cadre de vie et propreté, aménagements et circulation, animations et vie de quartier ;
    - informer sur le Conseil de quartier : son rôle, les projets portés depuis le mois de février, les réalisations et répondre à toutes vos questions sur cette instance de participation citoyenne ;
    - recueillir vos idées de projets, suggestions pour le quartier et signalements à faire remonter à la Mairie.

    Si d'ores et déjà vous avez des idées de projets, des questions, des sujets que vous souhaiteriez aborder sur le stand participatif, vous pouvez les envoyer directement àau Service Démocratie locale de la Mairie du 18e : cq18@paris.fr

    Affiche-StandParticipatif12juillet - copie.jpg

    C'est où ?

    Square Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 12 juillet, de 16 h à 20 h

  • Théâtre : "Beaux présents dorés, ou Le voyage dans l'alphabet extraordinaire de Jude Call Mirann"

    Le Lavoir Moderne Parisien met à l'affiche "Beaux présents dorés, ou Le voyage dans l'alphabet extraordinaire de Jude Call Mirann" de Julien Marcland.

    Cette pièce est écrite, mise en scène et interprétée par Julien Marcland, assisté de Gabriel Perez et Lorenzo Charroy ; les lumières sont dues à Eugénie Bousquet et les décors et la scénographie à Jean-Baptiste Manessier, assisté de Eric Jolivet.

    Que nous sont les mots ?
    Ont-ils sur nous un pouvoir ? A-t-on vraiment besoin de 26 lettres ?
    Qui est ce Jude Call Mirann ?

    "Le produit type du travail de l’auteur : son anagramme. Julien Marcland fait partie de ces créateurs de mots, de langues, de la trempe d’un Pérec ou d’un Novarina. Tout y passe, des lipogrammes à la kabbale en passant par Fibonacci, Euclide, le nombre d’or, divine proportion… car les lettres, c’est aussi les nombres.

    Comment faire mots et phrases avec les lettres d’un simple nom, répétées à l’envi ? Julien Marcland traque dans les mots et les noms, les « belles absentes », avec humour parfois : dans Emmanuel Macron, par exemple le mot « poésie est absent », les lettres nécessaires pour écrire ce mot sont absentes.

    Alchimiste du Verbe, Géotrouvetout génial, il manipule un bric à brac parfaitement calculé, un masque de vache, un lapin qui change de couleur, une casserole où mijote une mystérieuse mixture dont il s’enduit le visage. Il soigne son œuvre au noir. Partout des mots, qui se disent, s’écrivent, s’éclairent jusqu’à l’envol final de ce poète qu’on pourrait dire baroque, fou ou génial, ce qui, dans son cas, est un pléonasme. Performance d’écriture, de diction, de mémoire, de culture aussi, avec des références dont certaines sans doute nous échappent alors que nous croyons en découvrir d’autres auxquelles (qui sait ?) il n’a peut-être pas pensé comme cet « acceptons ensemble de perdre connaissance » qui a un fort accent claudélien (Ysé dit à Mésa…). Tout enchante dans ce foisonnement qui jamais n’agace, jamais n’ennuie."

    Evelyne Sellés-Fischer

    BEAUX-PRESENTS-VISUEL-NU.jpg

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien, 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 3 au 5 juillet 2019, à 19 h

  • Rendez-vous de la Charbonnière : Musiques à tous les Étages !

    Ce dimanche 7 juillet, la compagnie Gaby Sourire à le plaisir de vous inviter dans la rue de la Charbonnière dans le 18e pour le "Rendez-vous de la Charbonnière : Musiques à tous les Étages !"

    Ce nouvel évènement culturel se déroulera de 16h à 21h, avec 4 h de performances musicales dans les immeubles, aux fenêtres, et dans la rue avec  Pierre Barromes, Tiphenn Fauchois, Eva Godard, Gersende Crepel, Tommie Lee McKenzie, Thomas Van Essen, Salomé Richez, Christophe Sigognault,  Ameth Sissoko, Léonardo Loredo de Sà, Manu Torres, Georges Voillat... sans oublier la complicité des habitants et des commerçants.

    L'accès est libre et tout le monde y est le bienvenu.

    A noter : un deuxième Rendez-vous de la Charbonnière aura lieu le dimanche 29 septembre 2019 dans le cadre de Magic Barbès.

    unnamed.jpg

    C'est où ?

    Rue de la Charbonnière, Paris 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 7 juillet 2019, de 16 h à 21 h

  • Rappel : Apéritif de quartier d'Action Barbès

    Nous vous rappelons qu'Action Barbès a le plaisir de convier ses adhérentes et ses adhérents à un apéritif de quartier au café Le Beaujolais (167 rue du Faubourg Poissonnière, à 100 m du métro Barbès), aujourd'hui mercredi 26 juin 2019 à partir de 19 h 30.
    Ce moment de convivialité sera l'occasion pour les membres de l'association de se retrouver autour d'un verre et de pouvoir échanger sur les sujets qui intéressent nos quartiers et sur les projets d'Action Barbès.
    Et pour celles et ceux qui voudraient nous rejoindre, voilà une bonne occasion pour le faire (il suffit juste de nous prévenir de votre présence par mail).

    IMG_1723.jpg

    C'est où ?
    Le Beaujolais, 167 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 9e
    C'est quand ?
    Mercredi 26 juin 2019, à 19 h 30
  • Fermeture du restaurant À la Goutte d'Or, la poignante lettre d'au revoir du propriétaire

    Il y a quelques jours Karim Drif annonçait la fermeture de son restaurant À la Goutte d'Or situé dans la rue éponyme. Après celle du kiosque de Samir Lebcher, cette fermeture est un coup dur pour le quartier. Plutôt que de commenter ce triste évènement, nous préférons publier avec son accord la lettre qu'il a adressée aux autorités pour annoncer la fin de son commerce. Ce courrier est le cri du coeur d'un enfant du quartier, dont on espère qu'il saura être pris au sérieux par les autorités municipales et surtout préfectorales. Nous souhaitons à Karim tous nos voeux de réussite dans sa vie future.

    269473066.jpg

    La placette devant le restaurant À la Goutte d'Or, juin 2018

     

    "J'écris [cette lettre] pour vous faire part de la situation du restaurant À La Goutte d'or, de ma grande lassitude , ainsi que du secteur Goutte d'or Sud que vous connaissez mais qui rendent impossible la gestion et le développement d'un commerce ou même tout simplement de vivre sereinement. Comme vous le savez, même si certaines personnes et partis politiques sont dans le déni, malgré une mobilisation énorme des commerçants, riverains, associations locales ces dernières années, la situation au jour d'aujourd'hui n'est guère mieux. Nos élus, pouvoirs publics et autorités (même si certains policiers sont du même avis que nous) continuent de se rejeter la faute et/ou de se satisfaire du peu d'actions faites afin de se donner de la valeur en vue des élections municipales à venir.

    Mais pas dans l'intérêt des habitants/commerçants de la Goutte d'or et on peut englober les problématiques du métro Barbès et de La Chapelle/Marx Dormoy. Ce qui s'y passe et ce que l'on y subit au quotidien est tout simplement irréel depuis tant d'années avec bien évidemment une dégradation ces derniers mois. On ne peut pas dire qu'il n'y ai pas eu de mobilisations, pétitions, mails envoyés, réunions à gogos... Mais on est tous à dire la même chose : la situation est plus que compliquée. C'est bien de le reconnaître, de le dire mais on fait quoi pour nous les commerçants qui réalisent presque un acte militant de rester dans le quartier ? Rien. Ah si, on va parler de "coup de pouce commerce", pardon. Waouh ! Cela donne conscience à nos élus ce genre d'opérations (même si c'est une bonne chose cela est une goutte d'eau par rapport à ce que l'on subit au quotidien depuis TRÈS longtemps). Il y a un tel décalage entre ce que pense nos élus et la réalité de la situation. Et quand on parle de cela, la réponse est "je connais bien le quartier etc" alors que pas du tout !! C'est désolant pour nous que des élus soient complètement à côté de la réalité.

    Une association de commerçants regroupant La Chapelle et La Goutte d'or a été crée en février 2018 pour se faire entendre d'une seule voix. Une association qui a été bien vu par les autorités preuve d'une mobilisation sans faille présidée par Sonia Bouzellatat, omniprésente, et dont je suis membre du bureau également. On a fait part à plusieurs reprises des problèmes, des dégradations visibles de tous de toute façon... On en a fait des réunions, des rendez vous de compassions mais très peu d'actes.

    On se bat à travers cette association, et on a tous des commerces à gérer, on monte des projets comme les illuminations de la rue de la goutte d'or mais à quoi bon. Bien évidemment il y a beaucoup de choses à régler en même temps mais la faute à qui? Qui a laissé ce quartier devenir ainsi? On se rejette la faute entre partis politiques, entre police et mairie etc...avec au milieu commerçants et riverains tels une balle de ping pong. Quand on voit le métro Barbès, j'étais adolescent et les vendeurs de Malboro étaient déjà là. 15ans après c'est encore pire. Après les mineurs isolés, le phénomène migratoire qui touche le nord de Paris et j'en passe et j'en passe,trafics, violences, agressions, prostitutions...

    Je suis en un enfant du quartier, j'y suis né , tapé mes premiers ballons aux Enfants de la Goutte d'Or et j'y suis bien évidemment plus qu'attaché d'où un investissement sans faille. Je tiens un restaurant que mes grands parents tenaient depuis 1971 au 52 de la même rue avant d'être exproprié suite à la réhabilitation en 1996. Ma grand mère a eu la médaille de la ville en 2006. Autant dire une institution dans le quartier. Je le gère seul depuis 2004 avec des soucis successoraux qui durent depuis bientôt dix ans et qui me posent de sérieux problèmes financiers car j'ai dû faire face à cela.

    La fierté que j'ai est que j'ai toujours su maintenir le cap dans un secteur difficile et dans un contexte économique délicat. Le seul bar-restaurant où la mixité est représentée. Des femmes,des hommes,des jeunes, des origines sociales différentes et toutes les nationalités sont aussi représentées. Ça c'est la goutte d'or! Maintenant , on ne peut pas dire cela et comme beaucoup je ne me reconnais pas dans cette goutte d'or que certains espèrent plus bobos. Je le redis je suis le seul encore!

    On parle de café associatif par exemple pour la réhabilitation des arcades. Ça a fait rire certains anciens du quartier (et pourtant je n'ai que 37 ans) car le rôle social notre établissement l'a toujours rempli! On ne peut ici avoir un commerce et ne pas être investi pleinement. Depuis tant d'années, on joue un rôle bien que plus grand que celui de commerçant. Et je peux englober le café de Sonia, qui donne peut être à certains une mauvaise image car les jeunes sont dans la rue, mais vous ne pouvez pas imaginer la difficulté de tenir ce bar qui est aussi une institution. Les clients sont les jeunes et Chibanis du quartier..mais ils partiront pas ces gens là, ils habitent le quartier !!!!

    J'aurais beaucoup de choses à dire et à redire mais la principale chose est que je suis lassé,fatigué, cela me rend malade d'où mes absences de ces derniers mois.. Je suis père de deux enfants en bas âge et les semaines à 80 heures par semaine avec toutes ces problématiques à gérer ..
    J'ai donné donné mais il y a des moments dans la vie où il y a des décisions à prendre.
    Vous ne pouvez imaginer les difficultés et l'énergie que cela prend de tenir dans ce secteur. On a pas de baisse de charges, baisse de loyers, étalements de dettes... et pourtant c'est un quartier reconnu pour ses problèmes. Pour certains quartiers on débloque des sous pour les commerces suite aux gilets jaunes notamment et les commerces autour de Notre Dame. Nous c'est tout les jours et toute l'année!!

    Ma terrasse? Oui elle est belle, on fait ce qu'on peut... Je ne vous parle pas des barbecues, dégradations, la place (pas la terrasse) où il y a des trafics et odeurs de cannabis à gogos.. Pas facile de manger un couscous.. Et j'en passe bien sûr.
    Il y a une dizaine de jours, bagarre sur la place entre "clandos" (une dizaine) un couteau qui atterrit sur la terrasse a côté d'une cliente... Normal Les arcades avec la fermeture du Leader Price... ??? [Le magasin Leader Price, seul supermarché "premiers prix" du quartier, a fermé suite à un incendie volontaire allumé à proximité en février dernier]

    Je parle avec tout le monde, y compris Paris Habitat qui le dit aussi, ce n'est plus possible aussi. Mes employés se font importuner, ma mère a peur de venir tellement c'est dangereux... Bref, avec toutes les problématiques ainsi que ma lassitude , en tant qu'être humain et avec la longue dépression hivernale que j'ai eu, le restaurant est en liquidation et j'ai laissé faire car le combat est perdu.

    Il y a juste à faire appel d'ici le 3 juin de la liquidation qui a été prononcé car je n'ai pas pu me présenter a l'audience étant hospitalisé.  C'est un montant assez faible (5 000 €) mais un oubli car quand vous pensez plus à la sécurité qu'au commerce... Je n'ai pas pris d'avocat (avec des frais élevés que je ne peux pas me permettre) et je me fais a l'idée de fermer le fond de commerce samedi 1er juin 2019.

    Je serais en tout cas toujours là pour le quartier et a se mobiliser si besoin. Et puis le fond rouvrira, avec des personnes motivées (peut-être très chic?). Et je leur souhaite de rester aussi longtemps que j'ai pu rester.

    [Cette lettre] est un mélange de tristesse et de soulagement, car c'est une énorme partie de ma vie qui s'en va [...]"

    Paris, le 29 mai 2019