Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

square-alain-bashung

  • Le sable à Paris, le granulat de caoutchouc en banlieue ?

    De quoi s'agit-il ? De la disparition des bacs à sable dans les parcs de certaines communes de banlieue. C'est ce qu'on apprend dans un article du Parisien récent (Le Parisien du 10 mars 2013 Menace sur les bacs à sable

    L'aseptisation avance bon train... Et pourtant on n'a jamais constaté et déploré autant de "gastro" chez les enfants comme chez les adultes. Serait-ce aussi une question d'hygiène ? Il faut se laver les mains souvent... et ne pas se lasser de  le répéter.
     
    Inconvénient des granulats de caoutchouc, toutefois : ils durcissent en saison froide et sont rendus glissants. Quand les enfants tombent, le sol est loin d'être aussi tendre qu'en saison tempérée. Du coup, les parents se plaignent. En conséquence, les mairies ferment les parcs... Vous croyez peut-être qu'il s'agit d'une plaisanterie ? Pas du tout, reportez vous à notre article du 19 décembre 2012 : nous y avions montré l'affiche placardée sur l'entrée du square Alain-Bashung dans le 18e arrondissement de Paris, fermé à cause du froid et.... des sols synthétiques rendus glissants.
     
    L'avantage du froid dans le sable est qu'il tue une partie des parasites et des microbes... Pas les crottes de chien, c'est vrai ! Les propriétaires de chien, éventuellement.
     
    Le Parisien a testé les réactions de quelques parents rencontrés. La majorité d'entre eux restent attachés au bac à sable et ne sont pas angoissés par les risques de contamination. A lire ici.
     

    bac_a_sable.jpg

     

     
  • Etrange de construire un local polyvalent à peine 6 mois après l'ouverture

    Dans le square Alain Bashung, les maçons et les ouvriers sont de nouveau à l'oeuvre. Bétonnière et palissages ont repris du service. Dans le coin le plus à l'est manquait un petit bâtiment. Nous supputons... et nous nous étonnons aussi. Etrange de construire un petit local polyvalent (c'est l'affiche qui le dit) dans un coin du square à peine 6 mois après l'inauguration du square.

    paris,alain-bashung,square,rue-de-jessaint,

    Nous ne connaissons pas les tenants et les aboutissants de cette décision, ni les circonstances qui ont empêché la construction de l'édicule au moment de la création de cet espace vert. Toutefois, il nous semble que cela ressemble à un ratage. Le bureau d'études et de conception avait-il été bien renseigné sur les besoins ? 

    Une autre question nous tourmente : pendant quelques jours la température a un peu chuté. Nous sommes en hiver. Rien de catastrophique, comme tous les ans, l'hiver, pas plus. Or, un panneau indique à l'entrée du square que l'aire de jeu est momentanément indisponible car le sol en est glissant et durci par le froid, et pourrait se révéler dangereux pour les enfants.... On croit rêver. Peut-on raisonnablement penser que dans les pays situés un tout petit peu plus au nord, les enfants sont privés de leurs aires de jeux habituelles sous prétexte qu'il fait froid ??? Si ce type de sol à base de matière souple ne résiste pas au froid, ou tout du moins durci au point d'être plus dangereux que la terre elle-même, et bien, qu'on n'en couvre pas ces terrains de jeux. Les genoux des enfants supporteront bien quelques couronnes de temps en temps. Vivire comporte quelques petits risques, jouer et courir aussi, à leur niveau.

    P1010889.jpg

  • Il a beaucoup plu sur le square Alain Bashung....

    paris,18e,goutte-d-or,square-alain-bashung,plantation,jeux,inauguration

    Depuis la fin des plantations dans le square Alain Bashung, 16 rue de Jessaint, il a beaucoup plu. On a beau se dire que la pluie est bonne pour les plantes, les jeunes arbres, les racines de tous ces végétaux qui bientôt occuperont l'espace... bon, ça va ! Heureusement l'inauguration la semaine dernière a bénéficié d'une éclaircie. Sans doute Alain Bashung a-t-il intercédé auprès des autorités supra.... bref, il a intercédé. paris,18e,goutte-d-or,square-alain-bashung,plantation,jeux,inaugurationEt donc, il n'a pas plu, ni sur Bertrand Delanoë, qui a joué les maîtres de cérémonie parce qu'il était le premier arrivé, ni sur Eric Lejoindre, premier adjoint de Daniel Vaillant, qui, lui, est arrivé un peu en retard et que la pluie a aussi épargné.

    paris,18e,goutte-d-or,square-alain-bashung,plantation,jeux,inauguration

     

    C'est un joli square, avec une dépression centrale en partie occupée par de grosses roches bleu sombre, couleur ardoise, sans doute du balsalte. La terre tout autour est fraîchement retournée et vierge de toute plantation. Une allée de sable roux fait le tour, bordée de bancs à l'ombre naissante de quelques conifères et bouleaux. Les plates bandes au pied des murs d'enceinte sont déjà plantées et les lavandes sont en fleur.

    paris,18e,goutte-d-or,square-alain-bashung,plantation,jeux,inaugurationparis,18e,goutte-d-or,square-alain-bashung,plantation,jeux,inauguration

    On n'a pas oublié les joueurs de dames : au fond à droite les attendent deux tables.

     

    C'est à l'avant du square que se trouve l'aire de jeux pour les petits exclusivement, comme l'indique le panneau.

    paris,18e,goutte-d-or,square-alain-bashung,plantation,jeux,inauguration

  • Le printemps arrive aussi dans le square Bashung

    square Bashung.jpg

    Le futur Square Alain Bashung en voie d'achèvement

    Les lecteurs doivent s'imaginer que nous nous acharnons sur ce pauvre square naissant. C'est un peu vrai, mais nous en suivons l'évolution depuis si longtemps que nous sommes impatients de le voir ouvrir ses grilles aux habitants et surtout aux enfants du quartier.

    Des arbres ont déjà été plantés, des arbustes rythment l'espace de leurs taches vertes : feuilles tendres et fragiles encore.

    Le mois d'avril, un peu frais, un peu trop frais même, aura eu des vertus bienfaisantes pour les plantes nouvelles qui ont besoin de s'enraciner sans souffrir du grand soleil. Réjouissons-nous qu'il ne fasse pas très chaud donc.

    paris,18e,square-alain-bashung,végétalisationDe loin, nous avons regardé les équipements déjà en place, et une question a surgi dans nos cerveaux tatillons : est-ce une bonne idée d'avoir installé des lampadaires comme vous pouvez les voir sur la photo ci-dontre ?

    On comprend l'idée. Forts de l'expérience du square Léon, qui a souffert longtemps de dégradations répétées, notamment nocturnes, les responsables ont dû penser qu'il fallait faire bénéficier le square d'un bon éclairage.

    Nous savons toutefois que les personnes qui ont intérêt à jouir d'une certaine ombre sur leurs activités, savent aussi comment on procède pour neutraliser la bienveillante lumière des réverbères de la Ville. Ceux-ci ne seront-ils pas trop facilement à la portée des "malfaisants", accessibles d'un jet de pierre ? La fréquentation assidue des réunions de conseils de quartier nous a appris, par exemple, que le square Montholon - dans le 9e - faisait l'objet de casse fréquente de ses moyens d'éclairage. Rassurons-nous, ils sont réparés avec la plus grande diligence possible. Mais c'est un coût supplémentaire qu'il faut assumer.

  • Une course contre le temps

    Pour les primevères, c'est raté. Pour les jonquilles, les crocus et les forsythias, probablement aussi. Mais nous aurons certainement des bordures fleuries et des arbustes en mai, environ. Peut-être aussi quelques pelouses, si elles sont non pas semées mais posées directement sur le sol en rouleaux, épais de quelques centimètres, qui permettent un bon enracinement de l'herbe.

    En janvier, le tracé des allées est d'abord apparu.

    paris,18e,square,alain-baschung

    Puis, bientôt les engins de terrassement ont laissé place à des équipes de jardiniers.

    paris,18e,square,alain-baschung

    Nous avons pu constater que des gros sacs avaient été déposés dans le périmètre du square : de la terre de qualité, propice aux plantations à venir, pour rompre avec la terre de remblai caillouteuse, des sacs de gravillons peut-être pour les allées, ou un mélange savant qui laisse passer l'eau... et offre une surface plus homogène. On peut se perdre en conjecture, car le descriptif précis du projet est un peu loin dans nos mémoires, même si, comme de nombreux habitants du quartier, nous avions été assidus aux réunions de concertation.

    paris,18e,square,alain-baschung

    Il ne nous reste plus très longtemps à attendre, les beaux jours arrivent.... et avec eux, l'inauguration !

     

  • Ca bouge dans le square Alain-Bashung

    paris,18e,square-alain-bashung,travaux,

    On y croyait presque plus ! Notre patience a pourtant tenu et cette fois, c'est à dire dimanche matin, à la fraîche, nous avons découvert le travail tout récent de la pelleteuse que l'on croyait endormie dans son coin de terrain vague.

    paris,18e,square-alain-bashung,travaux,On voit déjà serpenter une allée sur la gauche du terrain. Les plates bandes ont reçu quelques quintaux de bonne terre, quelques tonnes peut-être..., en attendant les plantations et les semis de printemps. On essaiera dans la limite de nos disponibilités de vous tenir informés des progrès de ce square tant attendu. Nos adhérents et lecteurs qui demeurent plus près du chantier que nous peuvent aussi nous adresser des photos. Nous les publierons jusqu'à l'inauguration.

    Juste un souci : pourvu que le froid qui est tombé sur l'Ile-de-France de week end n'oblige pas les responsables du chantier a suspendre les travaux. Certaines parties, dont une dalle, sont en béton, et on sait que le béton n'aime pas le froid...