Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

théâtre

  • Lavoir Moderne Parisien : demandez le programme !

    Le Lavoir Moderne Parisien, dynamique petit théâtre de la rue Léon dans le 18e, vous propose sa programmation pour la saison 2021-2022. 

    Dans le programme ci-dessous, vous retrouverez les affiches qui s'annoncent pour l'année à venir au LMP. Le choix est varié et riche, et les tarifs sont très doux (avec des réductions pour les habitants du 18e arrondissement !), alors à vos agendas pour ne rien manquer de cette nouvelle saison au Lavoir Moderne Parisien.

     
  • Les Bouffes du Nord prennent La Mouche

    Du 7 au 25 septembre 2021, le théâtre des Bouffes du Nord met à l'affiche La Mouche, une pièce librement inspirée de la nouvelle de George Langelaan.

    L'adaptation et mise en scène sont de Valérie Lesort et Christian Hecq. En compagnie des auteurs on retrouvera sur scène les comédiens Christine Murillo et Jan Hammenecker.

    "Dans les années 60, au cœur d’un village, Robert vit avec sa maman Odette. La relation mère-fils est inquiétante et désopilante à la fois, un clin d’oeil à l’épisode « La soucoupe et le perroquet » de l’émission Strip-tease.

    La cinquantaine, dégarni, bedonnant, Robert passe le plus clair de son temps enfermé dans le garage où il tente de mettre au point la machine à téléporter. On assiste au quotidien de ce drôle de couple, ponctué par des expériences de téléportations plus ou moins réussies.

    Comme dans le film de Cronenberg, tiré lui-même de la nouvelle de George Langelaan, Robert va tenter de se téléporter, mais une mouche s’est glissée dans la machine, et l’apprenti scientifique va peu à peu se transformer en insecte géant. Ses transformations physiques et mentales ne seront pas sans rappeler celles de Gregor dans La Métamorphose de Kafka. Robert va se déshumaniser peu à peu pour devenir une bête capable de grimper au mur, poussée par une recherche insatiable de nourriture.

    Travail corporel, effets spéciaux, esthétique du temps des prémices de l’informatique, La Mouche est un laboratoire d’expérimentations scéniques et visuelles, un extraordinaire terrain de jeu."

    Valérie Lesort et Christian Hecq

    unnamed.jpeg

    C'est où ?

    Théâtre des Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de La Chapelle, Paris 10e

    C'est quand ?

    Du 7 au 25  septembre au 2 octobre 2021

  • Culture déconfinée : les Bouffes du Nord rouvrent leurs portes !

    Les horaires sont adaptés au couvre-feu, la jauge est réduite, tout le protocole sanitaire est attentivement déployé, mais ça y est, les Bouffes du Nord rouvrent leurs portes à un public qui les attend depuis bien trop longtemps !

    C'est avec Le Viol de Lucrèce de Benjamin Britten, mis en scène par Jeanne Candel et dirigé par Léo Warynski, que le théâtre de la place de la Chapelle revient à partir du 19 mai. Le nombre de places est de fait limité, ne tardez pas à réserver la vôtre !

    Le Viol de Lucrèce

    Musique Benjamin Britten
    Livret Ronald Duncan
    D'après la pièce d'André Obey inspirée du poème de William Shakespeare

    Direction musicale Léo Warynski
    Mise en scène Jeanne Candel

    "En composant en 1946 Le Viol de Lucrèce, d’après une pièce d’André Obey, Britten et son librettiste, pacifistes convaincus et engagés depuis bien avant la guerre, s’adressent à une société européenne meurtrie par la guerre et la haine. En renonçant à la grande machine opératique, ils abordent pour la première fois la forme plus intimiste de l’opéra de chambre. Britten écrit en effet pour un petit effectif de musiciens et de chanteurs-acteurs expressifs dans un langage musical et théâtral où la force de la narration prime sur l’illusion scénique. Britten reprend à son compte le mythe de l’épouse vertueuse et suicidaire en écrivant une partition d’une puissance d’évocation exceptionnelle qui interroge le désir et son vertige d’angoisses sous toutes ses formes : l’amour réciproque, les envies coupables et la frustration. Britten invite à réfléchir sur la violence des rapports humains, sur la sexualité et ses zones d’ombre. Par la force de l’incarnation de son héroïne-victime, Britten nous place devant le tragique de la condition humaine."

    bouffes-du-nord,10e,théâtre

    C'est où ?

    Les Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de La Chapelle, Paris 10e

    C'est quand ?

    Du 19 au 29 mai 2021 : le mercredi 19, les jeudis 20 et 27, les samedis 22 et 29 et le mardi 25 mai à 18 h

  • Un peu de théâtre confiné ?

    Pour les encore longues soirées d’hiver, un pièce de Sacha Guitry, qui en plus de distraire, rend hommage à Claude Brasseur récemment disparu. C’est une pièce enlevée, intelligente, qui met en scène les problèmes de famille et de transmission entre génération. Que du banal, mais bien écrit. Des acteurs, les Brasseur, père et fils, très en forme. 

    Visible sur France.tv jusqu’à fin mars, comme si vous étiez dans un fauteuil d’orchestre au théâtre Edouard VII, en 2008.

    Ça se tente, non ?

    -> Lien de connexion

    unnamed (3).jpg

  • Culture confinée : La Reine Blanche vous propose de visionner en ligne "Majorana 370"

    Le théâtre de la Reine Blanche (18e) vous propose de regarder les pièces en ligne, moyennant une petite participation utile à la (sur)vie de ce lieu. En ce moment, vous pouvez voir "Majorana 370" :

    "Carine a disparu en 2014, avec 238 autres personnes, dans le vol MH370 qui reliait Kuala Lumpur à Pékin.
    Son épouse, Cléia, se réfugie dans ses souvenirs, et dans l’évocation d’un groupe de jeunes physiciens qui travaillaient à Rome dans les années 20 et 30.
    Physicienne elle-même, elle est particulièrement fascinée par la figure d’Ettore Majorana, un génie visionnaire qui a lui aussi disparu mystérieusement, en 1938…"

    Disponible jusqu'au 31 décembre 2020, ce spectacle vous est accessible depuis chez vous pendant 24 heures après la réservation. Il vous en coûtera la modique somme de 5 € (plus 2 € de réservation), mais vous pouvez aussi contribuer un peu plus pour soutenir ce théâtre qui, comme tous les autres lieux de culture, souffre beaucoup de la crise actuelle. 

    Pour réserver, c'est par là.

    reine-blanche,théâtre,18e

  • Culture confinée : du théâtre en ligne avec les Théâtres Parisiens Associés

    Confinement oblige, les théâtres sont temporairement fermés, mais les Théâtres Parisiens Associés et leurs artistes se mobilisent pour continuer à vous offrir des spectacles et des pièces de théâtre en vidéo à travers une sélection de captations. Vous pourrez voir ou revoir sur vos écrans l'intégralité de pièces de théâtre et de spectacles des Théâtres Parisiens Associés. Vous pouvez notamment retrouver des pièces disponibles sur le site de rediffusion de France TV, mais pas que. Parmi ces spectacles, nous vous en avons sélectionné deux dans des registres bien différents. De quoi profiter des planches sur son canapé, en attendant de retrouver les planches en vrai.

    Tailleur pour dames, de Feydeau

    • avec : Pierre Arditi, Emmanuelle Devos, François Berléand, Laurent Gamelon, Chloé Lambert, Laurent Spielvogel, Marthe Villalonga, Marie-Anne Chazel

    Monsieur Moulineaux mène une vie paisible. Cet homme sans histoires apprécie le confort bourgeois que lui procure au quotidien la compagnie de son épouse Yvonne et de son domestique. Mais Moulineaux s'ennuie profondément. Afin de se distraire, il prend du bon temps au bal de l'opéra, mû également par le secret espoir de conquérir le coeur de l'élégante Suzanne Aubin. Or, Cupidon ne lui a guère souri. De plus, Yvonne commence à avoir des doutes sur les intentions inavouables de son mari. Elle décide de s'en ouvrir à sa mère, fraîchement arrivée de province. Pendant ce temps, monsieur Bassinet, vieil ami de Moulineaux, cherche à placer un entresol de la rue de Milan, encore aménagé en atelier de couture. Un petit pied-à-terre qui pourrait s'avérer fort commode...


    Adieu Monsieur Haffmann de Jean Philippe Daguerre

    • avec une présentation dans Passage des Arts
    • avec : Grégori Baquet, Alexandre Bonstein, Julie Cavanna, Franck Desmedt, Charlotte Matzneff

    Paris, en 1942. Le port de l'étoile jaune est décrété. Au bord de la faillite, Joseph Haffmann, un bijoutier juif, propose à son employé, Pierre Vigneau, de lui confier sa boutique s'il accepte de le cacher en attendant que la situation s'améliore pour la communauté juive de France. Pierre prendra-t-il le risque d'héberger clandestinement son "ancien" patron ? Et si oui, à quelle condition ? Pierre finit par accepter. Nommée six fois aux Molières, quatre fois récompensée, cette pièce de Jean-Philippe Daguerre a été adaptée au cinéma avec, dans les rôles principaux, Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche. Le film sortira en 2021.

    théâtre,confinement

  • "Midi nous le dira" à la affiche de la Reine Blanche

    Du 6 au 18 octobre prochains, le théâtre de la Reine Blanche met à l'affiche "Midi nous le dira", une pièce de Joséphine Chaffin, mise en scène par Clément Carabédian et Joséphine Chaffin, avec Lison Pennec.

    "Voix d’un féminisme d’aujourd’hui, la jeune Najda s’émancipe et s’accomplit par le sport et sa verve. 

    À midi, Najda sera peut-être acceptée dans l’équipe nationale espoirs de football féminin… Pour tromper l’attente, elle réalise la vidéo "#myfutureself", capsule temporelle où l’adolescente s’adresse à la femme qu’elle deviendra dans dix ans. Dialogue avec la musique jouée en direct, le flux sonore, musclé ou planant, transforme son histoire en odyssée et exalte l’énergie percussive de cette héroïne pleine de rêves et d’espoirs."

    Réservations : cliquer ici.

    visuel-midi-nous-le-dira-680x395.jpg

    C'est où ?

    Théâtre de la Reine Blanche,  , Paris 18e

    C'est quand ? 

    Du 6 au 18 octobre 2020

  • Peter Brook et Shakespeare aux Bouffes du Nord

    Le théâtre des Bouffes du Nord accueille durant trois jours, les 19, 20 et 21 février, Shakespeare Romance, le fruit d'une recherche autour de La Tempête, menée par Peter Brook - un intime des lieux s'il en est - en collaboration avec Marie-Hélène Estienne, avec Hiran Abeysekera, Maïa Jemmet, Marcello Magni et Ery Nzaramba.

    Pendant une quinzaine de jours Peter Brook, insistant sur le verbe de Shakespeare dans sa langue originale, a mené aux Bouffes du Nord une recherche sur La Tempête. Il est accompagné d’un petit groupe de comédiens – Hiran Abeysekera, Maïa Jemmet, Marcello Magni, Ery Nzaramba, et de sa fidèle collaboratrice Marie-Hélène Estienne.

    À l’issue de ces deux semaines cette recherche sera proposée au public pour trois soirées exceptionnelles qui permettront pour un moment de suivre in vivo le travail de Peter Brook. Chacune de ces soirées sera suivie d’un échange avec le public.

    "Dans La Tempête, la dernière pièce de Shakespeare, se trouvent tous les thèmes qui sont au cœur même de son œuvre.

    Nous allons chercher à en percer les secrets, mais avant de nous mettre au travail nous devrons laisser de côté toutes les idées préconçues qui envahissent notre esprit.

    Comme des voyageurs à la découverte d’une terre inconnue, nous tenterons d’approcher Shakespeare avec la joie des chercheurs d’or.

    Chaque jour avec notre petit groupe d’acteurs, à travers des exercices et des improvisations nous explorerons la pièce. Jamais satisfaits de nous-même, au contraire, à travers l’élimination, nous essayerons d’entrer dans ce chemin qui oblige Prospero le magicien à nous demander à nous public de le libérer et cela à travers notre compassion.

    Dans les derniers jours nous ouvrirons notre travail au public, et partagerons avec lui ce que le théâtre, Shakespeare et ses merveilles peuvent nous apporter. Même pour un court moment, se servant d’une forme qui n’en a pas, la simplicité."

    Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

    bouffes-du-nord,10e,théâtre

    C'est où ?

    Les Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de la Chapelle, Paris 10e

    C'est quand ?

    Les 19, 20 et 21 février 2020, à 19 h

  • "Étienne A.", du théâtre au LMP

    Le lavoir Moderne Parisien met à l'affiche "Étienne A.", une pièce de Florian Pâque
    avec Nicolas Schmitt (mise en scène Florian Pâque, scénographie Marlène Berkane, création sonore Clément-Marie Mathieu, création lumières Juliette Romens). Vous pourrez découvrir cette pièce du 12 au 23 février.

    "Étienne A., 31 ans, termine son service de nuit à l’entrepôt Amazon de Saran, rentre chez lui dans sa Citroën ZX Tonic et, comme tous les jours quand il s’endort, rêve de cartons à expédier.

    Son père a un problème à la hanche. Son ex-femme travaille chez Patàpain. Son fils joue à cache-cache sous la plateforme de la voie d’essai de l’aérotrain. Et en cette nuit de Noël, alors qu’ailleurs on termine la bûche et on ouvre ses cadeaux, Étienne A. s’offre, pour la première fois, l’occasion de rêver sa vie autrement : il entre dans un carton de l’entrepôt, s’y enferme et attend d’être expédié ailleurs."

    lavoir-moderne-parisien,theatre,LMP,18e

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien (LMP), 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 12 au 23 février 2020

  • Et si on allait faire un tour rue Léon ?

    Au fil des années, la rue Léon est en train de devenir une artère centrale pour sortir dans le 18e. Et l’ouverture imminente du 360 Music Factory, un lieu de création musicale qui réunit des studios d’enregistrement, une salle de concert, des bureaux administratifs et même un restaurant (nous avions présenté le projet sur ce blog en 2015), en fera le dernier arrivé d’une longue liste.  Car les lieux pour se divertir et se cultiver, ou simplement pour prendre un verre, ne manquent pas dans cette rue étroite qui commence au square Léon pour finir quatre-cents cinquante mètres plus loin rue Ordener. Petit tour d’horizon des enseignes "où l'on sort" dans la rue Léon :

    IMG_6642.jpg

     

    Le 360 Music Factory - 32 rue Myrha / 8 rue Léon : Nouvelle salle de concert consacrée aux musiques du monde. Ce lieu réunit des acteurs de la production musicale et offre un service de restauration en rez-de-chaussée (rue Myrha).

    thumb_IMG_6935_1024.jpg

    L'Embuscade - 9 rue Léon : Petit bar restaurant de quartier fréquenté essentiellement par une clientèle d'habitués.

    rue-leon,18e,bar,spectacle,théâtre,café

    Les Trois Frères14 rue Léon : Le bar restaurant "historique" de la rue Léon, où les habitants du coin viennent se mélanger. Une ambiance conviviale et des petits prix.

    thumb_IMG_6938_1024.jpg

    La Table Ouverte - 19 rue Léon : Le café de l’Institut des Cultures d’Islam vous propose une cuisine du monde le midi, à des tous petits prix, et un salon de thé. La cour intérieure est une véritable oasis à découvrir.

    thumb_IMG_6942_1024.jpg

    L’Olympic café20 rue Léon (angle rue de Laghouat) : un bar au pied d’un bel immeuble art-déco, qui propose aussi des brunch le dimanche, de nombreux concerts dans la salle du sous-sol.

    thumb_IMG_6941_1024.jpg

    L’Omadis - 43 rue Doudeauville / 29 rue Léon : Bar à l’ambiance sympathique et à la clientèle éclectique, des concerts se jouent dans la petite arrière-salle.

    thumb_IMG_6945_1024.jpg

    Le Lavoir Moderne Parisien (LMP) - 35 rue Léon : célèbre salle de spectacle, une programmation riche et diversifiée. À noter : des tarifs réduits pour les habitants du 18e arrondissement.

    thumb_IMG_6948_1024.jpg

    Le bar des Amis32 rue Léon : un tout petit café qui fait face au LMP avec une clientèle d'habitués.

    thumb_IMG_6947_1024.jpg

    Le 34 - 34 rue Léon (angle rue d’Oran) : Un piano bar au joli décor cosy, des concerts y sont régulièrement proposés.

    thumb_IMG_6952_1024.jpg

    Le Barbès Comedy Club – 39 rue Léon (angle rue d’Oran) : un tout nouveau café théâtre dédié au one(wo)man show, sous la houlette de Shirley Soignon. Une adresse à retenir !

    IMG_6135.jpg

    Le Garage Mu - 12 rue d'Oran / 45 rue Léon : Certainement la plus méconnue des adresses citées. Une salle de création, de répétition et parfois de concert dans cet ancien garage, comme son nom l'indique.

    thumb_IMG_6954_1024.jpg

    Chez Léon  - 23 rue Marcadet / 50 rue Léon : restaurant et bar à tapas, une ambiance chaleureuse et sympathique pour se retrouver entre amis.

    thumb_IMG_6956_1024.jpg

  • "La Mouche" aux Bouffes du Nord

    Les Bouffes du Nord mettent à l'affiche "La mouche", une pièce librement inspirée de la nouvelle de George Langelaan. L'adaptation et la mise en scène sont de Valérie Lesort et Christian Hecq, que l'on retrouve sur scène avec Christine Murillo et Stephan Wojtowicz.

    "Dans les années 60, au cœur d’un village, Robert vit avec sa maman Odette. La relation mère-fils est inquiétante et désopilante à la fois, un clin d’oeil à l’épisode « La soucoupe et le perroquet » de l’émission Strip-tease.

    La cinquantaine, dégarni, bedonnant, Robert passe le plus clair de son temps enfermé dans le garage où il tente de mettre au point la machine à téléporter. On assiste au quotidien de ce drôle de couple, ponctué par des expériences de téléportations plus ou moins réussies.

    Comme dans le film de Cronenberg, tiré lui-même de la nouvelle de George Langelaan, Robert va tenter de se téléporter, mais une mouche s’est glissée dans la machine, et l’apprenti scientifique va peu à peu se transformer en insecte géant. Ses transformations physiques et mentales ne seront pas sans rappeler celles de Gregor dans La Métamorphose de Kafka. Robert va se déshumaniser peu à peu pour devenir une bête capable de grimper au mur, poussée par une recherche insatiable de nourriture.

    Travail corporel, effets spéciaux, esthétique du temps des prémices de l’informatique, La Mouche est un laboratoire d’expérimentations scéniques et visuelles, un extraordinaire terrain de jeu."

    Valérie Lesort et Christian Hecq

    174860-_mg_2399_bd.jpg

    C'est où ?

    Théâtre des Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de la Chapelle, Paris 10e

    C'est quand ?

    Du 8 janvier au 1er février 2020 (réservations)

  • "Monstruation", une pièce pour dénoncer les violences faites aux femmes

    La LMP met à l'affiche "Monstruation", un texte coup de poing sur la violence conjugale, écrit et mis en scène par Claire Bosse-Platière, avec Paul Delbreil, Elisa Habibi et Laurette Tessier sur scène.

    Monstruation est une pièce qui raconte la lente transformation en monstres, d’un homme, d’une femme et de son amie.

    Ces trois personnages deviennent les figures de nos tragédies contemporaines. Ils donnent voix à l’indicible, tentent de comprendre l’incompréhensible, de regarder en face l’insoutenable.

    « J’ai toujours voulu faire bien, m’aimer. M’aimer je n’ai jamais su faire »

    Texte et mise en scène Claire Bosse-Platière
    Avec Paul Delbreil, Elisa Habibi et Laurette Tessier
    Scénographie et costumes Charlotte Villermet
    Musique live Victor Pavel
    Avec le soutien de l’École Supérieure d’Art Dramatique de Paris

    lmp,théâtre,18e

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien (LMP), 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du mercredi 18 au dimanche 22 décembre 2019, à 19 h (dimanche, matinée à 15 h)