Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bouffes-du-nord

  • Histoire des Bouffes du Nord à la librairie Nordest

    Fatigué de votre journée de grand nettoyage organisé par la Maire de Paris, sur des initiatives locales, vous aurez peut-être envie de passer à un sujet plus noble... Nous vous proposons une conférence rue de Dunkerque, paris 9e...
     
    A l'occasion de la parution de sa publication dans Histoire et Vies du 10e, "L'ENFANT DE LA CHAPELLE : LES BOUFFES DU NORD 1876-1974", la librairie Nordest vous invite à venir écouter 
     
    une conférence de DOMINIQUE DELORD sur l'Histoire des BOUFFES DU NORD
     
    SAMEDI 30 SEPTEMBRE A 18H30
     
     

    "Qu’ont été les Bouffes du Nord avant Peter Brook ?

    Pour évoquer le premier siècle d’activité mouvementée de ce théâtre (1876-1974), pratiquement non étudié jusqu’ici, Dominique Delord a choisi deux angles d’approche principaux : l’imbrication du théâtre dans le développement du quartier, à commencer par les péripéties de l’opération immobilière à laquelle il appartenait. Et ses directeurs, avec leurs notices biographiques, leurs orientations artistiques et commerciales, leurs spectacles et artistes. Les Bouffes du Nord, un théâtre populaire pleinement acteur de la vie culturelle de Paris."

     
    LIBRAIRIE NORDEST 34 bis, rue de Dunkerque 75010 Paris

    01 48 74 45 59  /  librairienordest@orange.fr  /  www.librairienordest.fr

     

  • Le bourgeois gentilhomme dans le quartier

    saison_bourgeois.jpgLaissons Denis Podalydès nous inviter au théâtre des Bouffes du Nord (métro Chapelle) au spectacle qu'il a mis en scène sous la direction musicale de Christophe Coin (la musique reste celle de Lully, pas de surprise de ce côté là).

    du 19 juin au 21 juillet 2012

    Places de 20 à 35 Euros.

    Billeterie et réservation en ligne.

     Le Bourgeois Gentilhomme

    Comédie-ballet de Molière, musique de Lully

    Mise en scène Denis Podalydès, direction musicale Christophe Coin

    paris,bouffes-du-nord,denis-podalydès,molière,lully,christophe-coin

    Dans « Le Bourgeois gentilhomme », Molière tire le portrait d'un aventurier de l'esprit n'ayant d'autre désir que d'échapper à sa condition de roturier pour poser le pied sur des territoires dont il est exclu… la découverte d'une terra incognita qui, de par sa naissance, lui est interdite. Pourquoi se moquer de Monsieur Jourdain ? Le bourgeois se pique simplement de découvrir ce qu'aujourd'hui nous nommons « la culture » et il s'attelle au vaste chantier de vivre ses rêves… Et qu'importe si ces rêves sont ceux d'un homme ridicule. En choisissant de redonner à la pièce sa forme originale d'une comédie-ballet mise en musique sur les partitions de Lully, Denis Podalydès convoque tous les arts. Avec cette fête de théâtre costumée par Christian Lacroix, il vise à cette apothéose des sens tant espérée par son héros interprété par Pascal Rénéric. Il s'agit bien évidemment de rire de la comédie. Mais, comment ne pas avoir de la tendresse pour cet homme sans qualité qui tente d'initier à lui tout seul la première révolution culturelle. Elevé après mille péripéties comiques au rang de Mamamouchi, Monsieur Jourdain vit son heure de gloire en musique et en danse, malade de sa bourgeoisie, gentilhomme imaginaire, à la fois exaucé et battu, dupé et triomphant, en ce moment théâtral si rare où le ridicule fait place à l'émerveillement pur.  (site du théâtre)

  • Festival de danse aux Bouffes du Nord

    A partir de ce soir et jusqu'au 26 novembre a lieu un festival de danse au Théâtre des Bouffes du Nord.

    Pour accéder aux détails du programme : ici

     

    L' art change parce que le réel a changé. Créations, inédits, performances, reprises... Voici un panorama de quelques musts de ces danses fragiles à travers le monde du continent africain au continent américain en passant par l'Europe, avec les nouvelles créations de Raphäelle Delaunay et de Benoît Lachambre, trois chorégraphes interprètes venues d'Afrique : Kettly Noël, Nellisiwe Xaba et Dada Masilo (une inconnue en Europe), une œuvre mythique de Steven Cohen et le danseur au passé circassien Yoann Bourgeois.

    Pour vous donner envie et attiser votre curiosité, voici une brève vidéo où l'on peut voir Raphaëlle Delaunay à Poitiers en 2010 :

    Bitter Sugar from Tap Scène Nationale de Poitiers on Vimeo.

    Raphaëlle Delaunay a travaillé avec Pina Bausch au Tanztheater Wuppertal que le cinéma et la caméra de Wim Wenders ont mis en lumière au printemps de cette année : Pina. Et quelle lumière ! Une autre scène l'accueillera très bientôt : le Centre national de la dance à Pantin

  • Ce soir conseil d'arrondissement dans le 10e

    Mairie du 10e, 18h30, salle des mariages.images?q=tbn:ANd9GcSQE-pVnnkqFiSuD5LFWEgv5ZMA8CNcpj_3C4q_Lf58pDPZcyKM

    L'ordre du jour initial comprend une série de délibérations relatives à des subventions de montants très différents, allant de 700 euros pour une association du 10e d'Anciens Combattants (2011 DAC 117) à 318 141 euros pour la Croix rouge frrançaise et sa crèche collective Gabriel Mun, située dans le 10e (2011 DFPE 257).

     

    Les élus débattront par ailleurs du changement de nom de la rue Jean Moinon : elle devriendra rue Jean et Marie Moinon si la délibération est approuvée (2011 DU 204). images?q=tbn:ANd9GcRl2ngeakAGn_tNVIAV9umWXtLI8QZpvxvuM6nH4Vu5Wd06oPqE8QToutefois, n'étant pas historiens, nous sommes troublés par les prénoms : le site d'Histoire et Vie du 10e nous dit, ou plutôt nous montre sur sa page une plaque commémorative au nom de Jean et Berthe Moinon, déportés politiques, morts pour la France, en 1944, quand l'ordre du jour du Conseil nous annonce Jean et Marie... Une erreur s'est glissée quelque part. On en apprend davantage sur ce couple de résistants grâce au voeu déposé par H&V10 en 2009, mais le mystère sur les prénoms reste entier.

    L'ordre du jour complémentaire comprend lui aussi des débats autour de nombreuses subventions. Voir le détail ici. On remarque au titre de l'aide à la création artistique une subvention de 80 000 euros au Centre de Créations Théâtrales de Peter Brook pour le Théâtre des Bouffes du Nord. En décembre de l'année dernière, nous relations les difficultés financières du Théâtre lors de la passation des clés aux nouveaux directeurs et à la suite des réductions d'aide, car les subventions, celles-ci en l'occurence, vont à la création et non à l'exploitation des Bouffes du Nord, qui reste un théâtre privé.

    Nous rappelons que les conseils d'arrondissement sont publics.

    Les prochains conseils dans le 9e et le 18e auront lieu le 19 septembre.