Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culture - Page 2

  • Musique : La voix est libre


    https://hearthis.at/la-voix-est-libre-ti/wings-extrait/

    Cliquer sur l'icône du média ! c'est un extrait  (4:32) du morceau Wings  - Serge Teyssot-Gay et Khaled Aljaramani. Une des formations musicales qui participe au festival La Voix est Libre.

    Entrer dans le sujet par la musique est une bonne approche ! Aborder les différences entre les hommes autrement que par l'occupation de l'espace public, que par les attroupements d'hommes désarmés, précaires, échoués ici ou là, par les troubles inévitables que cela entraîne, ne le nions pas, mais au contraire par l'angle de la culture, culture venue d'ailleurs, par les musiques, les instruments peu connus ici, des prestations musicales qu'il nous faut découvrirent avant de les apprécier — d'où les extraits ! — nous plait bien aussi. 

    Encore un peu ? Plus jazzy cette fois  :

    Les lieux de spectacles sont divers, et parmi eux le centre FGO Barbara pour le dernier jour du festival, voir ici les détails sur le site.

    Capture d’écran 2017-04-21 à 14.57.46.jpg

    Et ici l'ensemble de la programmation.

    Ce festival de jazz nomade nommé La Voix est Libre aura lieu du 3 au 13 mai. Voyez ci-dessous comment en parle le fondateur. Ça donne envie entre les deux tours de notre Présidentielle de parler de musique, de compréhension voire de découverte de l'Autre, en termes apaisés, non ? 

    AUX ÂMES, CITOYENS !

    Né entre les deux tours des présidentielles de 2002, La Voix est Libre invite les plus indomptables des musiciens, danseurs, acrobates, poètes, scientifiques et penseurs à faire jeu de toutes voix, dans un geste vital contre le clivage des genres et des identités humaines. Au fil de nos dix ans d’aventures aux Bouffes du Nord ponctué de voyages féconds en Égypte, au Liban ou en Tunisie l’art de la rencontre s’est partout affirmé, auprès d’un public avide d’ouverture et de sincérité, comme une ode à la liberté de créer, de penser et de s’émerveiller.

    Comme en 2007 – une édition ouverte par Édouard Glissant – nous encadrons le second tour des élections présidentielles lors de veillées élect’orales, fronts poétiliques, agoras phoniques, utopistes de danse et autres rencontres du 3ème tour ! Notre zone de libre-étrange s’ouvre plus que jamais aux formes imprévisibles d’un art sensible au chaos du monde, où se retrouvent pêle-mêle slameurs de la première heure (D’ de Kabal), exilés poétiques (le soudanais Moneim Rahma, les poètes et résistances syriennes Rana Zeid, Noma Omran et Hala Mohammad, le chanteur soufi, rappeur et porte-voix de la révolution égyptienne Abdullah Miniawy), improvis’acteurs de haut vol (Médéric Collignon, Magic Malik, Naïssam Jalal…) passeurs de frontières (de l’incroyable tap-dancer guyanais Tamangoh aux odyssées sonores du NazzazzaN 4tet en passant par les rituels immémoriaux captés par Vincent Moon et Priscilla Telmon), acrobattants et voltigistes (Ludor Citrik, Valentin Bellot), libres pensifs (les philosophes Achille Mbembé et Marie-José Mondzain), en-chanteurs et vocalchimistes (André Minvielle, Élise Caron, Vîrus, Franck Lepage, Dieudonné Niangouna…).

    Du désir individuel à la joie partagée, de l’acte éphémère au souvenir durable, notre programme s’écrit ici et maintenant, engagé corps et âmes dans l’impro-fusion de richesses qui peuvent être simultanément produites et partagées sans compter. Car quand les artistes prennent le pouvoir, c’est pour mieux nous en libérer !

    Blaise Merlin, fondateur de La Voix est Libre

  • "Sur le fil"

    À l'initiative d'habitants de la Goutte d'Or, la librairie La Régulière et Julien Nègre Editeur proposent un concours d’écriture : "Sur le Fil".

    Ce concours est ouvert à tous les passionnés d’écriture, qu’ils soient enfants, adolescents ou adultes du 18e arrondissement, et n’a pas d’autre contrainte que les 7500 mots maximum. Les trois textes sélectionnés (un par catégorie), seront publiés par la maison d’édition Julien Nègre Editeur dans la collection Les Cahiers Inédits.

    Le dépôt des textes est possible depuis le 1er avril et jusqu'au 14 mai 2017 à La Régulière sous forme papier ou par email à contact@lareguliere.fr .

    L’annonce des gagnants sera faite lors de la Fête de la Goutte d’Or et la remise des prix à la rentrée, le 21 septembre, à La Régulière.

    La Régulière
    43, rue Myrha, 75018 Paris
    09 83 43 40 69
    www.facebook.com/lareguliere

    affichesurlefila5-page-001.jpg

    affichesurlefila5-page-002.jpg

  • Célébrons le bicentenaire d'Edouard-Léon Scott de Martinville

    Le PHONO Museum Paris basé boulevard de Rochechouart organise une exposition

    à la Médiathèque Musicale de Paris

    paris,phono-museum,son enregistré,scott de martinville

    Edouard-Léon Scott de Martinville (1817-1879) est celui qui a ouvert la voie / la voix à l’enregistrement du son !

    Afin de célébrer le bicentenaire de la naissance de celui qui réalisa les premiers enregistrements sonores de l’histoire de l’humanité, entre 1853 et 1860, la Médiathèque Musicale de Paris et PHONO Museum Paris, en partenariat avec la Société d’Encouragement de l’Industrie Nationale, organisent du 19 au 29 avril une exposition retraçant les 140 ans d’histoire du son enregistré : des premiers enregistrements sur feuilles « noir de fumée » aux fichiers numériques en passant par cylindres, disques 78t, disques microsillon, bandes magnétiques, cassettes, …

    Les enregistrements de Scott de Martinville ont été récemment inscrits au Registre international Mémoire du monde de l’UNESCO. Outre l’expositionune journée de visite-conférence sera organisée en concordance avec une manifestation similaire au Musée Edison, dans le New Jersey.

    Vous trouverez toutes les informations pratiques sur la page du site Que faire à Paris : Bicentenaire d’Edouard-Léon Scott de Martinville.

    paris,phono-museum,son enregistré,scott de martinville

  • Quelques idées pour la promenade urbaine

    L'atelier d'architecture autogérée (AAA) a du reporter la seconde réunion qu'il avait programmée pour le 7 avril en raison des vacances scolaires et du risque d'absentéisme. Alors, revenons ensemble sur la première qui s'était tenue le 24 mars.

    Elle n’a pas été facile pour ses animateurs. La salle située au premier étage du centre d’animation de Château-Landon (10e) était sous-dimensionnée pour la foule venue donner son avis. Elle comptait des habitants avertis par notre blog peut-être ou par la communication des mairies, également des membres de notre association et de deux autres, DemainLaChapelle et SOS Chapelle, implantées de chaque côté de la place de La Chapelle (10e et 18e) avec lesquels nous avons noué des relations en vertu de l’adage « l’union fait la force ». Dans ces conditions, foule et exiguité de la salle, il a été difficile d’échanger de la manière que l’aurait souhaitée M. Petcou, le directeur d'AAA, et sans être trop critique, on peut dire que la maitrise de la réunion lui a échappé. 

    Nous avons dit, déjà, ici, notre déception lors de la séance de présentation de AAA et de ses associés dans le projet de Promenade urbaine le 3 mars dernier (lire notre article du 7 mars). Nous nous attendions un peu ce vendredi-là à une séance de travail construite sur les mêmes bases, à savoir des tables rondes affichant quelques mots-clé : cuisine du monde, espace public, déchetterie et recyclage, agriculture urbaine, etc. Nous comprenons le principe. Il faut faire parler le public de ses envies le plus spontanément possible. En lui proposant des concepts assez globaux, on peut lui faire dire ce que cela lui évoque et ainsi faire émerger sa vision du projet. Dans un tout autre domaine, la méthode rappelle les séances de communication publicitaire autour du lancement d’un produit. Paperboard et markers : « Et si je vous dis « travail » vous pensez à quoi ? » pour voir si le nouveau produit a bien l’effet escompté sur le public ou répond bien à l'attente du client. 

    Il a fallu très peu de temps pour se rendre compte que ce type de concertation, ou de co-construction, expression patentée, ne convenait pas à la salle. Nous avions noté en arrivant un peu avant 19h qu’une pré-réunion était déjà en cours. De fait, quand nous sommes entrés, quelques personnes étaient déjà assises autour des tables, sans que nous sachions si elles étaient des collaborateurs de AAA ou des invités. Quand M. Petcou a pris la parole, il a oublié de se présenter et de les présenter, or la moitié des personnes présentes ne le connaissaient pas. On percevait déjà un flottement. Très opportunément, Elise Fajgeles, élue du 10e, a pris la parole pour ramener un peu de sérénité, apporter les informations nécessaires, rappeler rapidement l’historique du projet, préciser la mission de l’AAA, et expliquer en quoi consistait la réunion. Heureusement.

    Quelles ont été les principales remarques exprimées dès le début ? 

    Lire la suite

  • Petite foire culturelle à Pajol

    Nous relayons ici les animations proposées par la galerie CANOPY demain dimanche 9 avril  de 11h à 18h pour "faire vivre la culture à La Chapelle et continuer à faire aimer ce quartier malgré les difficultés actuelles".

    Rendez-vous sur la place devant la galerie au 19, rue Pajol dans le 18e pour une petite foire aux livres d'occasion, avec une dizaine de stands d'habitants du 18e, des animations (quizz sur le quartier, poésie, café à la galerie).

    Foire culturelle Pajol.jpg

  • Si on chantait...à la Sorbonne Clignancourt

    Le centre Sorbonne Clignancourt propose un nouveau concert participatif le mercredi 19 avril à 19h30 avec le Choeur et Orchestre  Sorbonne Universités (COSU) . Un beau programme avec Carmen de Bizet (Ouverture | Chœur des gamins | Habanera | Air du Toréador | "Les voici" ).  Avis aux amateurs!

    Paris,paris 10e, sorbonne, musique

    C'est gratuit, ouvert à tous. Une seule contrainte, s'inscrire en cliquant ici.

     

     

  • En direct de la médiathèque Françoise Sagan

    bib%20sagan.jpg?itok=k8y9nyl0

    Lire la suite

  • Œdipe Roi à Clignancourt

    En ces temps électoraux d’indécision collective il est bon de retrouver la parole des Anciens à la faveur de deux tragédies grecques centrées sur des héros qui ont consciemment ou non défié les dieux et voir le sort qui leur est réservé. A la Sorbonne Clignancourt mardi 28 mars vous pourrez donc assister à Œdipe Roi de Sophocle (20h) précédé de Prométhée enchaîné d'Eschyle (18h), dans des traductions originales et même avec quelques passages en grec ancien pour nous permettre d'entendre la beauté de cette langue qui a forgé la nôtre. Ces deux spectacles de la Compagnie Démodocos s'inscrivent dans l'unique festival de théâtre antique universitaire les Dionysies : www.dionysies.org

    Capture d’écran 2017-03-24 à 17.18.53.png

    Sorbonne Clignancourt, 2 rue Francis de Croisset métro Porte de Clignancourt

  • Un peu de poésie...

    Nous relations récemment "une scène inhabituelle à la Goutte d'Or" à propos de l'action tant attendue de la préfecture de police contre les stationnements illicites et sauvages à la Goutte d'Or. Or, voilà que sur les pare-brises des voitures garées dans le quartier de nouvelles contraventions ont vu le jour. Mais ces contraventions-là sont de celles qu'on a envie de recevoir, et pour cause, puisqu'il s'agit de contraventions... poétiques !

    C7CUq1FWcAATeLL.jpg

    En effet, à l'initiative des élèves du groupe scolaire Saint Bernard-Sainte Marie et à l'occasion de l'opération "Le Printemps des poètes" qui se déroulait du 4 au 19 mars 2017, de faux procès-verbaux portant quelques vers régigés d'une écriture enfantine ont fleuri sous les essuie-glaces des automobiles.

    Saluons cette belle initiative qui offre un peu de poésie là où on ne l'attend pas.

    goutte d'or,poésie,stationnement

  • Carnaval du quartier Louis Blanc-Aqueduc: édition 2017

    paris,paris 10e,frichticoncept,quartier louis blanc aqueduc

    Lire la suite