Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culture - Page 2

  • Retour sur l'inauguration du "360 Paris Music Factory"

    Ce jeudi 12 février, était inauguré le "360 Paris Music Factory", Action Barbès y était. récit.

    360,inauguration,goutte-d-or,18e

    Après quelques jolis galops d'essai, dont le festival Au Fil des Voix, rodage de la musique (essentiel) et de la cuisine (important aussi !), le 360, comme tout le monde l'appelle déjà a fait jeudi 12 février son 5… 4… 3… 2… 1… Feu ! Autrement dit, l'inauguration officielle, en présence de tous ceux qui, de près ou de loin, ont poussé les chariots pendant trois années pour que ce monument de la Goutte d’Or voie le jour. En gros, le plus grand évènement artistique depuis les Pyramides, enfin... depuis la réouverture du cinéma Le Louxor !

    thumb_IMG_7127_1024.jpg

    1100 m2 sur six niveaux, Le 360 est un établissement qui propose une salle de concert, un restaurant, bien sûr, et est aussi un espace d’accueil, de création, de production, de diffusion, d’échange et de partage pour les professionnels et amateurs de musique.

    Ce 12 février, donc, 200 personnes, acteurs du monde de la culture, associatifs et institutionnels, VIP de toutes tailles ont répondu présents à l'invitation de Saïd Assadi, l'inventeur du lieu, qui pendant dix ans a poussé, parfois bien seul, des blocs de plusieurs tonnes pour construire ce monument !

    Etaient donc présents, Ernesto Ottone-Ramirez, Commission nationale française pour l’UNESCO, Anne-Louise Mesadieu, présidente de la commission Culture, de la Région Île-de-France, représentant Valérie Pécresse, Jean-Louis Missika, l'adjoint-constructeur de Anne Hidalgo (qui avait visité le 360 le matin même, et avec nous ce soir là par vidéo), Eric Lejoindre, maire du 18e, Colombe Brossel, Afaf Gabelotaud, Pierre-Yves Bournazel, Carine Rolland, Christophe Girard, Fréderic Hocquard…

    thumb_IMG_7119_1024.jpg

    Saïd Assadi prit la parole : "Quand je suis arrivé d’Iran, il y a 40 ans…". Son staff intervint, car le charismatique Saïd Assadi, est aussi le recordman du monde du discours (3 h 47, debout, sans notes), juste devant Fidel Castro !

    Inaugur. 360-5 Saïd.JPG

    Saïd Assadi sauta donc quelques étapes et raconta la genèse du 360, rêve personnel de cet acteur majeur depuis vingt ans de la filière musicale (Accords Croisés, 90 albums produits, vingt-deux années de concerts, treize années de festival…) devenu une aventure collective.

    Il a remercié chacun : l’architecte Gaétan Engasser, l’équipe du 360, les établissements financiers (Triodos, Crédit coopératif, Paris Initiative Entreprise et l’IFCIC), la Ville de Paris, le Centre National de la Musique, la Région Ile-de-France et l’UNESCO.

    Puis Saïd Assadi a déroulé les valeurs défendues par le 360, nouveau modèle économique et transculturel au service de la diversité et de la richesse de la création musicale (et gastronomique !), l’une et l’autre offertes à prix serrés aux très divers publics de la Goutte d'Or et d’ailleurs.

    En plus de sa salle de concert, le 360 déploie ses 1 080 m2 sur 6 niveaux, permettant aux artistes de créer, résider, répéter, enregistrer, jouer et échanger dans un seul et même endroit.

    La soirée proposa donc à ces "pipole", dès 17 h 30, un bref récital d’un duo voix et piano, une belle envolée !

    thumb_IMG_7117_1024.jpg

    Toujours dans la salle, en présentation "avec sièges", se succédèrent les discours et congratulations ci-dessus évoqués.

    Puis tous envahirent le restaurant qui lui, au contraire avait été débarrassé de ses tables et chaises. Deux cents personnes auxquelles l’équipe du restaurant ne cessa de proposer de délicieuses petites choses, de diverses origines, préparées sur place avec les meilleurs produits, ce qui est une des promesses - tenue ! - du restaurant.

    Inaugur. 360-9  cuisine.JPG

    Et, non sans regrets, retour dans la salle de spectacle pour un concert lui aussi cosmopolite, puisqu’il commença par un groupe qui interpréta du Piaf, revisité à la brésilienne, parfait symbole du 360.

    Le voilà sur les rails, ce 360 très attendu ! Le soir de la Saint Valentin, l’Orchestre National de Barbès afficha complet (300 personnes) et surchauffa la salle pendant deux heures sans dix secondes de pause ! Et ce samedi 15 février, le brunch affichait complet. La fusée 360 est-elle sur orbite ?

  • "Portraits", une exposition photos au Louxor

    Le Louxor propose depuis le 11 février et jusqu'à la fin juin, une exposition photos : "Portraits". Vous y retrouverez les photographies de Fanny de Gouville au salon du Louxor.

    Fanny de Gouville oscille entre les salles obscures de cinéma et les voyages. L'évasion, le rêve, la mélancolie, sont des sujets qu'elle cherche à illustrer dans ses images grâce à des postures ou des regards qu'elle capture.

    "Portraits" est sa première exposition. Elle réunit ici une série d'images de réalisateur.trice.s, comédien.enne.s, producteur.trice.s. prises entre Cannes et Paris. Le Louxor - palais du cinéma, était pour elle le lieu idéal dans lequel exposer ces visages du 7e art.

    L'exposition est gratuite, accessible aux heures d'ouverture du cinéma. Pour y accéder, il faut se présenter à l'accueil pour demander une contremarque d'accès.

    cinema,exposition,louxor,10e

    C'est où ?

    Le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Du 11 février au 30 juin 2020

  • Promenade urbaine, la lumière et la couleur arrivent...

    Aujourd'hui, nous vous donnons quelques nouvelles de la Promenade urbaine. Les travaux de voirie ne sont pas tout à fait achevés, il reste quelques petites parties à terminer (nous reviendrons dans un prochain article sur les problèmes liés à leur réalisation), mais la réalisation de la fresque de l'artiste Momies (voir notre article du 14 janvier dernier) commence à voir le jour. C'est sur le tronçon du boulevard de la Chapelle situé entre les rues Guy Patin et de Tombouctou que l'oeuvre commence à prendre forme.

    thumb_IMG_6924_1024.jpg

    Sur un sol préalablement nettoyé et séché au chalumeau, la première couche de fond bleue a été étalée, créant ainsi un long ruban qui souligne la perspective du viaduc. Les arabesques, esquissées par l'artiste à main levée, sont ensuite peintes soigneusement par une équipe d'ouvriers. L'avancée du chantier est relativement lente du fait des contraintes liées à la météo qui doit être favorable mais également à la tenue du marché deux fois par semaine. Un marché dont la bande de couleur souligne encore plus les dépassements d'étal, certains débordant toujours de plus d'un mètre de la limite autorisée. Mais revenons plutôt à nos couleurs, que nous vous laissons découvrir sur les quelques photos qui suivent.

    thumb_IMG_6909_1024.jpg

    thumb_IMG_7050_1024.jpg

    thumb_IMG_7082_1024.jpg

    Sur ce même tronçon, nous avons pu assister aux premiers essais pour la mise en lumière du viaduc. Et il faut l'avouer, c'est très enthousiasmant, l'éclairage du tablier nous dévoile son architecture sous un jour nouveau, sans mauvais jeu de mots. Nous avions proposé une mise en valeur du viaduc par la lumière au budget participatif de 2015, projet qui avait été retenu par le vote des Parisiens, mais nos ambitions étaient bien modestes et l'enveloppe du budget participatif était loin de pouvoir assurer la qualité de la réalisation qui voit le jour à présent.

    thumb_IMG_6982_1024.jpg

    thumb_IMG_7016_1024.jpg

    Et finissons avec un petit bonus, avec l'arrivée du nouveau modèle d'urinoir accolé aux toilettes existantes, toujours sur le boulevard de la Chapelle, au droit de la rue de la Charbonnière. Fermé par une petite porte qui offre un peu d'intimité aux utilisateurs, ce modèle semble relativement solide, mais seul le temps nous le dira.

    thumb_IMG_6931_1024.jpg

  • "Étienne A.", du théâtre au LMP

    Le lavoir Moderne Parisien met à l'affiche "Étienne A.", une pièce de Florian Pâque
    avec Nicolas Schmitt (mise en scène Florian Pâque, scénographie Marlène Berkane, création sonore Clément-Marie Mathieu, création lumières Juliette Romens). Vous pourrez découvrir cette pièce du 12 au 23 février.

    "Étienne A., 31 ans, termine son service de nuit à l’entrepôt Amazon de Saran, rentre chez lui dans sa Citroën ZX Tonic et, comme tous les jours quand il s’endort, rêve de cartons à expédier.

    Son père a un problème à la hanche. Son ex-femme travaille chez Patàpain. Son fils joue à cache-cache sous la plateforme de la voie d’essai de l’aérotrain. Et en cette nuit de Noël, alors qu’ailleurs on termine la bûche et on ouvre ses cadeaux, Étienne A. s’offre, pour la première fois, l’occasion de rêver sa vie autrement : il entre dans un carton de l’entrepôt, s’y enferme et attend d’être expédié ailleurs."

    lavoir-moderne-parisien,theatre,LMP,18e

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien (LMP), 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 12 au 23 février 2020

  • Concert à l'église Saint-Laurent

    Ce dimanche 9 février après-midi, vous pourrez assister à une concert orgue et voix à l'église Saint-Laurent. Vous pourrez écouter Olga Roudakova pour la voix, qui interprétera des chants grégoriens, en alternance avec Ann-Dominique Merlet pour l'orgue.

    L'entrée est libre ainsi que la participation aux frais.

    Retrouvez la page Facebook de l'évènement par ici.

    ob_a216c1_concert-9-fevrier-2020-page-001.jpg

    C'est où ?

    Église Saint-Laurent, 68 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Dimanche 9 Février 2020, à 15 h 45

  • "Le Temps du Ghetto", séance spéciale au Louxor

    Ce jeudi 6 février, le cinéma le Louxor vous propose une séance spéciale, avec la projection du film documentaire de Frédéric Rossif : "Le Temps du Ghetto". Ce documentaire relate l'histoire du ghetto juif de Varsovie, depuis sa création jusqu'à la sanglante répression de 1943, lorsque sa population se souleva contre la barbarie des nazis. La projection sera suivie d'une rencontre avec l'historienne Annette Wieviorka, spécialiste de la Shoah et de l'histoire des Juifs au XXe siècle.

    5783600.jpg-r_800_600-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

     
    C'est où ?
    Le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e
    C'est quand ?
    Jeudi 6 février 2020, à 20 h
  • "Transmettre" : spectacle théâtre-danse à la médiathèque Françoise Sagan

    Le mercredi 5 février, la médiathèque Françoise Sagan vous propose une séance avec des extraits du spectacle théâtre-danse "Transmettre", de la compagnie Avril Enchanté. Le spectacle sera suivi d’un débat sur notre relation aux autres.

    Mélange des âges et des cultures, la Compagnie Avril Enchanté présente un spectacle écrit par le collectif Traverse à partir de récoltes de paroles sur le thème de la transmission : Qu’avons-nous reçu ? Que voulons-nous transmettre.

    Ce spectacle théâtre-danse est écrit par le collectif Traverse, avec Adrien Cornaggia, Kevin Keiss, Julie Ménard, Yann Verburgh ; la mise en scène est de Catherine Hubeau, la chorégraphie de Corinne Réquéna, et la direction musicale de Jean-Jacques Nyssen.

    L'entrée est libre et gratuite.

    64561.jpeg

    C'est où ?
    Médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg, Paris 10e
    C'est quand ?
    Le mercredi 5 février 2020, de 17 h à 18 h 30
  • "Bonjour", un concert pour le jeune public aux Trois Baudets

    Ce samedi 1er février, dans le cadre des P'tits Baudets, les Trois Baudets vous proposent un concert pour les plus jeunes : Bonjour. Le spectacle est donné à 11 h et est accessible dès trois ans (une autre séance aura lieu le samedi 8 février à la même heure).

    "Tiré du livre éponyme écrit par McCloud Zicmuse et illustré par Anne Brugni, Bonjour raconte en images et en musique le cycle d’une journée qui s’écoule, en toute simplicité… Dans cette petite forme pétillante et poétique, les tableaux se succèdent comme on tourne les pages d’un livre. Pour accompagner le récit, l’espiègle McCloud imagine des ambiances musicales décalées, entre chansons bricolées et folk de chambre. Au rythme des mélodies, les découpages et dessins réalisés en direct prennent vie et emportent petits et grands dans une expérience visuelle et sonore insolite."

    Pour réserver cliquer iciles-trois-baudets,concert,18e

    C'est où ?

    Les Trois Baudet, 64 boulevard de Clichy, Paris 18e

    C'est quand ?

    Samedi 1er février 2020, à 11 h 

  • Show case et vide-dressing au programme du Walrus ce week-end

    Ce week-end, le café-discaire Le Walrus vous propose deux rendez-vous, avec un show case ce vendredi 31 janvier et un vide-dressing ce dimanche 2 février. Deux occasions d'aller découvrir ce charmant et dynamique commerce culturel de la rue de Dunkerque (10e).

     

    PIkku en showcase au Walrus : vendredi 31 janvier à 19 h.

    "Il était une fois Pikku, de son vrai nom Magdalena Stroj. Née dans la neige à Sopot en Pologne, de grandes étendues blanches dans lesquelles ses pieds s’enfoncent en faisant frout, Pikku (« petit » en finnois) aime marcher des heures en regardant les dessins glacés des branches des arbres, ces géants silencieux des neiges.

    Pikku a vingt-deux ans, il est temps de voyager, elle prend ses quelques notes de musique, celles qui existent déjà et celles qui ne sont pas encore nées, elle connait déjà le français et l’anglais, c’est à Paris qu’elle s’installera ! Elle joue au théâtre et chante. Pour Pikku, le piano est un amour tourmenté et romantique, le ukulélé, un amour léger et guilleret et le kalimba, cet instrument qui remonte aux origines, un accès aux créatures d’autres mondes. Élégante et déjantée, elle prend possession de la scène et du public comme si de rien n’était, avec des arrangements simples et limpides.

    Sa pop, acoustique et lumineuse, donne le sourire, donne envie de courir les bras écartés, même s’il pleut, pieds nus."

    Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

     

    Vide-grenier au Walrus : dimanche 2 février de 12 h à 19 h.

    "Cette année, le vide dressing du Walrus s'installe une fois par mois. Les filles du Walrus aiment la mode et la planète, alors vive le vintage et le seconde-main.

    Cette première édition de l'année 2020 aura lieu ce dimanche 2 février, et pour toute la journée le Walrus se transforme en grand vestiaire pour filles (ben oui y'a jamais de stand "garçons"...). L'hiver n'est pas encore terminé, il est encore temps de trouver LA pièce qui vous rendra belle cette hiver. Frous-frous, jupes et pulls tous doux et de toutes tailles à petit prix seront de sortie !"

    Vide-dressing de 12 h à 19 h, entrée libre, et essayage possible.

    Je veux participer au prochain vide-dressing

    unnamed.jpg

    C'est où ?

    Walrus, 34 ter rue de Dunkerque, Paris 10e

    C'est quand ?

    Vendredi 31 janvier et dimanche 1er février 2020

  • Danse : "L'Illusion" au Lavoir Moderne Parisien

    Le lavoir Moderne parisien (LMP) vous propose de la danse, avec une séance unique de "L'Illusion", ce vendredi 31 janvier après-midi.

    « Je me voile la face, je me recouvre d’illusions dans ce monde que je ne comprends pas , sans doute parce que je suis différent … »

    L’Illusion questionne entre danse et texte avec légèreté et gravité, la différence, le handicap, le parcours d’individus en perte de repères. Comment trouver sa place dans une société qui nous rejette ? De quelle manière un individu devenu vulnérable sera influencé par ceux qu’il croisera sur son chemin? Il s’inscrit dans un cycle de travail de la Cie Magali Lesueur sur la prévention de la rupture sociale en triptyque avec Addict ( Prévention des addictions ) et L’Egalité (Égalité hommes-femmes et lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes)

    Direction artistique – chorégraphie : Magali Lesueur
    Textes : Alexandre Josse
    Interprètes présents sur scène : Fabienne Haustant , Yann Hervé , Fanny Rouyé.
    Production Cie Magali Lesueur

    lmp,danse,18e

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien (LMP), 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Vendredi 31 janvier 2020, à 15 h

  • Ouverture du 360 Music Factory, c'est parti pour la nouvelle étoile de la Goutte d'Or

    En gestation depuis quatre ans, l’étincelant 360 Paris Music Factory a ouvert ses portes, à la place de la "friche-pétanque", de jolie mémoire, à l'angle des rues Léon et Myrha.

    Donc, mardi 21 janvier dernier, les spectateurs se pressaient dans le grand escalier ; cinquante pour cent de presse et légumes invités, et cinquante pour cent d’entrées payantes. Pour faire connaître le lieu, et son souhait, clairement assumé, de mixité de tous ordres. Au programme ce soir là, un concert de Caravane Namasté. Le lendemain, un 360 plein à cent pour cent pour Tikoubaouine. Ca commence bien ! Et comme tout fût bien préparé, nous dit Saïd Assadi, fondateur du 360, tout est en ordre marche ! "Le but du 360, éclaire-t-il, c’est toutes les musiques, toutes les cuisines, à un prix abordable, ouvert à tous, tous les jours, pour un café, un concert, un brunch, un repas en famille, deux heures penché sur son Mac … au choix".

    Le concert, c’est 17 € pour les habitants du 18e arrondissement (19 € pour ceux qui n’ont pas cette chance). La salle, accueille 300 spectateurs en version "debout", et 172 en version "assise". La différence, jamais vu ça, c’est environ 128 fauteuils, en rangées, empilés jusqu’au plafond au fond de la salle, et qui se déplient automatiquement, en quatre à cinq minutes, pour la version "assise" ! Jauge parfaite pour ces concerts pointus.

    Back stage, le 360 est équipé de tout ce qui se fait de mieux pour les concerts, les enregistrements, répétitions, ou diffusion en streaming. "Cinq étages dédiés à la musique, pour créer, résider, répéter, enregistrer, jouer et échanger !". Saïd n’y est pas allé avec "le dos de la main morte" !

    Le restaurant : belle grande pièce, claire, avec côté "jardin", vue sur une cuisine impeccable de fraîcheur, et côté "cour" une immense baie, pleine vue sur la rue Myrha, qui sera entièrement ouverte … dès le printemps, vous n’aurez même pas à pousser la porte ! On vous le dit : le 360 est ouvert à tous, bébés et poussettes compris. Le restaurant est, en plus, ouvert aux cuisines du monde. En ce moment, au piano (de la cuisine !), c’est Kuti, des manitous de la  cuisine "panafricaine, funky et décomplexée", sous la férule de Clarence Kopogo, faite maison, avec des produits naturels, et servie "avec amour". Des "en attendant" à 5 €, "au bout des doigts" à 8 €, des "marmites" à 13 €, "charcuteries" à 7 €, "formule midi" à seulement 12,50 €. Vous n’êtes obligé de rien ! 

    C’est un délice d’écouter Saïd évoquer tout cela en partageant les délicieux petits bols de son brunch "afro-végétal". Pour lui, la table du 360, "c’est entendre, échanger, goûter le monde". Au passage, Saïd est Iranien, et a préféré quitter son pays il y a quarante ans, il est aussi le fondateur du festival "Au Fil des Voix" (13e édition). Dans trois ou quatre mois, ce sera une autre équipe, sud américaine ? européenne ? Caraïbes ? Japonaise ? Allez savoir ! Ce sera le printemps, et le Chef sorcier pourra aller cueillir ses plantes aromatiques au potager … sur le toit du 360 !

    360-music-factory,18e,ouverture

  • un cycle "ciné-club Fritz Lang" au Louxor

    Ce dimanche 26 janvier, le cinéma le Louxor vous propose la première séance d'un cycle "ciné-club Fritz Lang", présenté par Fabienne Duszynski. Cette séance verra la projection du célèbre film Metropolis (1927).
    Ce cycle se poursuivra jusqu'au 3 mai 2020.

    metropolis.jpg

     
     
    C'est où ?
    Cinéma le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e
    C'est quand ?
    Dimanche 26 janvier 2020, à 10 h 45