Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nouveau Lariboisière: un projet réjouissant pour le quartier

paris,paris 10e,aphp,lariboisière

Nous attendions avec impatience de découvrir le projet du nouveau Lariboisière. Ce fut chose faite jeudi 24 mars avec une présentation à l'hôpital devant une petite centaine d'invités et en présence de Martin Hirsch, directeur de l'AP-HP, Eve Parier, directrice du groupe Lariboisière-St Louis, Bénédicte Isabey, directrice de l'hôpital Lariboisière, Bernard Desmoulin, Architecte associé, le Professeur Rémi Nizard, directeur du pôle médical et le maire du 10e, Rémi Féraud.

Martin Hirsch a expliqué les raisons de la transformation de ce nouvel hôpital. Pour illustrer la nécessité de ces travaux, il faut savoir qu'entre l'accueil et l'endroit où l'on est soigné, la distance peut atteindre 800m en couloir ! Sans compter sur les 3 sous-sol qui posent des problèmes de communication, de transports et de gestion. Le système pavillonnaire du 19e siècle n'est plus adapté.

De plus, le projet médical est à refaire : modification de la disposition des locaux, du nombre de lits, médecine ambulatoire de plus en plus importante, une maternité avec davantage de lits... Un projet qui n'est pas isolé puisqu'il s'inscrit dans l'ensemble d'un plus grand projet pour le nord de Paris, avec le pôle Bichat-Beaujon et le projet d'hôpital à Saint-Ouen. "On souhaite apporter aux habitants du nord de Paris la même qualité de soins que sur la rive gauche" a conclu le directeur de l'AP-HP.

paris,paris 10e,aphp,lariboisière

Le professeur Rémi Nizard a tout d'abord exprimé son émotion de voir ce projet aboutir, fruit d'un long processus collaboratif avec ses collègues de Saint-Louis et d'une réflexion sur le futur hôpital Paris Nord. Le nouveau Lariboisière a été pensé comme une organisation et non comme un bâtiment. On doit réfléchir à des hospitalisations rapides. Une grande place est donnée au numérique ce qui va permettre des communications plus faciles, éviter les gâchis dans la gestion de stocks. Il est évident que ces moyens modernes prendront encore davantage de place dans l'avenir notamment pour améliorer le relai que représente la médecine de ville.

Les architectes Jérôme Brunet et Bernard Desmoulin ont fait l'unanimité avec leur projet. J. Brunet l'a exprimé : " c'est un enjeu scientifique, médical et aussi urbain dans un quartier en mutation, un quartier très marqué par Hittorrf et plus tard Haussmann. On est sur un socle à deux niveaux avec le plateau médical, un bâtiment compact mais aérien et aéré pour se mélanger au milieu urbain". Bernard Desmoulin a ajouté : "On ne voulait pas imposer une masse à ce quartier. Les vides sont aussi importants que les pleins ! Créer des perspectives, créer des aérations inspirées du contexte, dialoguer avec la gare du Nord.  Le socle est végétalisé pour avoir une continuité avec le boulevard de la Chapelle.

En entendant cet architecte, nous ne pouvons nous empêcher de penser au nécessaire réaménagement du marché et à sa réduction. C'est maintenant à la Ville d'avoir la volonté politique de le faire. Le maire du 10e l'a dit " On va mettre du beau. Il faut se tourner vers l'avenir et avoir de grands projets ambitieux". On y compte bien pour la promenade urbaine!

paris,paris 10e,aphp,lariboisière

Le bâtiment Morax à l'angle des rues de Maubeuge et Paré surnommé " le coffre à bijoux".

Pour voir l'intégralité du projet et les différentes phases du projet, cliquez ici.

 

Commentaires

  • La Gare du Nord sera aussi sur les 5/7 prochaines années en grand travaux de réaménagement, et en particulier au niveau du Boulevard de la Chapelle (installation d'une plateforme pour les départs, qui se ferait par le nord). Ce qui semble être aussi le cas de Lariboisière Nouveau, puisque l'entrée principale sera aussi sur le Boulevard de la Chapelle.

    Sait-on s'ils comptent coordonner leurs travaux et si les travaux de l'un peuvent interférer sur les travaux de l'autre ? Ils sont juste voisins ^^

  • Un super projet, beau et ambitieux.
    Le seul hic, c'est toutes les nouvelles parcelles du coin sont réservées à des logements sociaux.
    Donc j'ai une grosse crainte : on n'aura pas la mixité sociale qu'on pourrait espérer ni l'amélioration du quartier qui va avec, les femmes resteront cloîtrées chez elles du fait de la présence masculine prédominante, et les problèmes d'aujourd'hui subsisteront.
    C'est bien dommage.

  • Bonjour,
    de quelles nouvelles parcelles du coin réservées parlez-vous précisément ?

  • Et Quid de la Salle de Shoot ?
    Habitante Rue Ambroise Paré.

  • Inge: il s'agit de la parcelle ouest qui longe la rue Patin. Pour le moment, rien n'est arrêté. Ce seront des logements mais pas forcément tous sociaux.
    Colmant: ce point n'a pas été évoqué .

    Elisabeth

  • @Elisabeth
    Quel est votre point de vue à vous ? Allez vous vous battre pour favoriser l'accession sociale à la propriété? Avez vous évoqué la plantation d'arbres ? Si non, allez vous vous battre sur ce dernier point ? Merci

  • Gogreen
    Je suis présidente d'une association et je me dois de respecter les votes des adhérents lors de l'assemblée générale annuelle puis les décisions prises en conseil d'administration. Mon point de vue personnel m'appartient.
    Elisabeth

  • Bonjour,
    Savez-vous si les bâtiments vendus (rue guy patin) vont être détruits pour reconstruire de nouveaux logements ou seulement réhabilités à l'intérieur?
    Merci,

  • Max
    Les bâtiments rue Guy Patin (sur la totalité de la rue) seront bien vendus après la construction du nouvel hôpital et que les services de maternité, rhumatologie seront réinstallés rue de Maubeuge.
    La parcelle est identifiée pour des logements dans le nouveau PLU. Donc on peut facilement imaginer que des promoteurs préfèreront reconstruire des bâtiments plutôt que de réhabiliter des locaux obsolètes. Quant aux quotas de logements sociaux, question que l'on nous pose souvent, il est trop tôt pour le savoir mais nul doute qu'il y en aura.
    Elisabeth pdte d'ActionBarbès

  • Et oui, encore des logements sociaux dans ce quartier déjà déshérité.
    De nouveaux problèmes... A quand la gentrification du quartier ? On l'attend tous pour avoir un meilleur cadre de vie, des boutiques, des restos sympas. Y en a marre du marché de Barbes où toute la banlieue se donne rendez-vous, et où on se fait piquer le porte-monnaie (dixit une copine marocaine).
    Le coup de grace : sur la placette de la rue La Fayette, a l'angle de la rue d'Alsace remplie de personnes "ethniques" alcoolisées qui pissent dans la rue, on va nous met encore des logements sociaux, en remplacement d'une petite maison abandonnée. A la place, quelques logements non sociaux, pour avoir des personnes qui ne vont pas dégrader encore le quartier, auraient été utiles.
    On rêve tous du Balcon Vert et de l'hotel OKKO 4 étoiles (2019) pour améliorer le quartier, mais à 2 pas, la Mairie va nous installer un nouveau nid à problèmes.
    Cf Le Jardin d'Eole d'un paysagiste réputé, bourré de migrants et de dealers. Aucune amélioration. Desespoir. Tous mes copains déménagent.

Écrire un commentaire

Optionnel