Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Environnement - Page 2

  • Noël s'annonce, pensez au sac à sapin

    Décembre s'annonce, et bientôt beaucoup d'entre vous vont installer un sapin dans leur salon. On a encore le temps de penser à son recyclage - et vous le savez, nous saurons vous rappeler les bonnes pratiques en la matière en temps voulu -, mais on peut déjà songer à protéger le sol de son salon des chutes d'épines. Pour cela, quoi de mieux que le fameux " Sac à Sapin" d'Handicap International. Un Sac à Sapin qui fête ses 25 ans cette année.

    Ce sac, en matériaux recyclable et biodégradable, permet d'abord de protéger le sol, et ensuite d'emballer le sapin, une fois les fêtes de fin d'année passées. Mais surtout, en achetant pour 5 € un sac à sapin, 1,5 € sont reversés à Handicap International pour soutenir ses actions à travers le monde. Voilà un geste utile qui coûte peu à chacun mais qui rapporte beaucoup à Handicap International. En 2017, plus de 540 000 Sacs à Sapin ont été vendus, soit un bénéfice de plus de 810 000 €. Cet apport financier permet de soutenir les programmes de développement de Handicap International (éducation, santé, réadaptation…) et d’urgence (soutien aux Rohingyas, réfugiés syriens et irakiens…) dans près de 60 pays à travers le monde. 

    Sacasapin2018-16-9.png

    Infos pratiques sur le Sac à Sapin

    Le Sac à Sapin est disponible dès la mi-novembre en France dans toutes les grandes surfaces, magasins de bricolage, jardineries, fleuristes et pépiniéristes (dans la limite des stocks disponibles) et dès aujourd'hui sur la boutique en ligne  d'Handicap International (paiement sécurisé).

    Prix : 5 € (prix de vente conseillé) dont 1,50 € minimum contribue à financer les actions de Handicap International dans le monde.

  • Un arbre dans mon jardin ?

    La Direction des Espaces Verts et de l'Environnement de la ville de Paris (DEVE) propose aux particuliers parisiens de planter gratuitement un ou plusieurs arbres dans leur jardin. Cette plantation ne peut donc se faire que dans des espaces privés, et non publics. Une de nos fidèles adhérentes nous raconte à ce propos l'expérience en cours dans son immeuble de la rue du Delta (9e).
     
    arbre,deve,plantation,immeuble
    "Fin octobre, nous avons répondu à cette proposition de la DEVE en leur envoyant une photo du jardin intérieur de notre immeuble, un espace d'environ 200 mètres carré, et la DEVE est venue sur site pour étudier ce qui y serait réalisable.
     
    Nous souhaitions des arbres hauts de quelque cinq mètres pour suppléer à nos trois vieux lauriers-palme qui ont beaucoup souffert de la canicule cet été.  De plus, comme ils n'ont pas beaucoup de terre pour les enraciner (il y a un parking juste en-dessous), un est mort et un autre a déjà une branche complètement sèche. Mais nous tenons à garder ces arbres hauts car ce sont de précieux perchoirs, tant pour les petits oiseaux dès leurs premiers envols du nid que pour les plus gros (geais, pies, etc.) qui y trouvent des délices dans leurs bois en décomposition. 
     
    La DEVE a vraiment bien tenu compte de nos desiderata, de la configuration du terrain et de son environnement (proximité d'autres immeubles voisins), et en février prochain, elle plantera gratuitement un érable et un cornouiller mâle.
    Charge à nous :
    - de signer la Charte DEVE nous engageant à nous occuper par la suite de ces arbres (arrosage, etc.) et à les remplacer s'ils venaient à mourir ;
    - de faire dégager et nettoyer au préalable les deux emplacements qu'elle a choisis.
     
    La DEVE m'a dit hier qu'il leur restait encore des arbres à planter chez des particuliers à Paris, avis aux candidatures...."
     
    Pour en savoir plus :
     
    - Paris vous offre des arbres sur le site de la ville de paris
     
     
    L'autre belle initiative de la Mairie de Paris dimanche dernier, pour fêter les berges de Seine piétonnes, était un vrai régal pour les yeux. Parisiens venus en grand nombre, petits ou grands, jeunes ou vieux, tous quasiment en repartaient les bras, les vélos, les poussettes ou les trottinettes chargés d'au moins une caissette pleine de primevères. Impressionnant et très festif vraiment ! 
     

     

  • Rencontre avec la direction de l'hôpital Lariboisière

    Les travaux du nouveau Lariboisière ont commencé depuis plusieurs mois, ou plus exactement la phase de démolition. Nous avions assisté à la présentation du projet en mars de l'an dernier (voir notre article du 30 mars 2017). 

    paris,paris 10e,hôpital lariboisière

    Les premiers coups de pelleteuse ont été pour le bâtiment Morax, à l'angle des rues Ambroise-Paré et Maubeuge. Un nouveau bâtiment sera bientôt érigé et il accueillera les services techniques, informatiques et de communication, ainsi que le laboratoire d'anatomo-pathologie. Au rez-de-chaussée, un espace de restauration est prévu.

    paris,paris 10e,hôpital lariboisière

    Bâtiment Morax

    Le calendrier des travaux est à peu près respecté, à trois mois près, un retard dû à des raisons d'appels d'offres . La construction du "Nouveau Morax" est prévue début 2019 pour une durée d'un an. Ensuite, les bâtiments qui accueillent actuellement diverses activités dont les services techniques, les laboratoires, et sont situés vers le boulevard de la Chapelle, au bout de la rue de Maubeuge, seront à leur tour détruits.

    L'ouverture du nouveau Lariboisière est prévue pour 2023. Il faudra alors transférer les activités d'hospitalisation et le plateau technique dans le nouveau bâtiment. Après la réhabilitation du bâtiment Galien, les activités d'addictologie, psychiatrie et médecine physique de Fernand-Widal rejoindront Lariboisière. La parcelle située le long de la rue Guy-Patin sera ensuite vendue (2024-2025) et devrait accueillir très probablement des logements.

    L'entrée principale des piétons se fera boulevard de la Chapelle avec une dépose-minute prévue. Pour les urgences, ce sera rue de Maubeuge.

    Nous avons aussi évoqué la modification de la piste cyclable du boulevard de la Chapelle dans le cadre de la Promenade urbaine. Initialement, les trottoirs devaient être élargis le long de l'hôpital, la piste cyclable étant conservée, pour ne laisser qu'une seule voie de circulation. L'hôpital a demandé qu'il soit tenu compte des impératifs d'accès des véhicules de secours. Les trottoirs resteront donc inchangés, au moins jusqu'à 2023. La piste cyclable protégée disparaît et Action Barbès le regrette. Les cyclistes devront désormais cohabiter avec les véhicules d'urgence dans un couloir élargi. Espérons que cette voie ne servira pas aux automobilistes et deux-roues motorisés pressés. On ne garantit rien !

  • Prochain conseil de quartier Saint-Vincent-de-Paul - Lariboisière

    Pour sa rentrée, l'équipe d'animation du conseil de quartier a choisi comme thème : "Quelles priorités pour améliorer notre quartier ?". Au menu, sécurité, circulation,propreté, des sujets déjà abordés lors de précédents conseils et qui restent d'actualité. L'équipe donne rendez-vous aux habitants le 17 septembre de 18h30 à 21h au 3 rue de Belzunce dans l'école élémentaire.

    On nous annonce la présence d'Alexandra Cordebard, maire du 10e arrondissement et de responsables des services de la Ville de Paris.

     

     

    paris,paris 10e,conseil de quartier,lariboisière-saint-vincent-de-paul

    Pour tout savoir sur les conseils de quartier du 10e arrondissement, cliquez ici.

  • Nouvelle réunion "Tous mobilisés" Goutte d'or-Polonceau

    Après la réunion du 14 juin en présence de la maire de Paris (voir notre article du 25 juin), associations et habitants étaient conviés pour échanger et faire un choix parmi  les 42 propositions retenues après étude des services. Une trentaine de personnes était présente salle Saint Bruno et de nombreuses interventions ont montré un  mécontentement certain quant à l'évolution et même à la pertinence du dispositif "Tous mobilisés".

     

    Paris, paris 18e, goutte d'or, tous mobilisés

    Nous avons notamment demandé à savoir pourquoi certaines propositions n'étaient pas retenues. Pas de réponse lors de la réunion mais une promesse d'informations pour la prochaine réunion prévue début octobre. Plusieurs associations ont dénoncé l'installation du totem sur la place Polonceau, décision de l'équipe de développement local, sans véritable concertation.

    paris,paris 18e,goutte d'or,tous mobilisés

    Comme on peut le voir, l'aménagement n'est pas du plus bel effet et n'est pas utilisé par les riverains.

    Les présents ont été invités à choisir leurs préférences sur 5 thèmes : attractivité économique et commerciale, valorisation du quartier et communication, insertion socio-professionnelle des jeunes, animation des espaces publics et collectifs et meilleure qualité des espaces publics. Les résultats seront prochainement publiés sur le site https://idee.paris.fr/gosud-polonceau.

    Les choses avancent bien lentement et la lassitude se fait sentir. La ville a -t-elle pris conscience de l'attente forte des habitants, rien n'est moins sûr.

  • Conseil de quartier Louis Blanc Aqueduc

    Ce sera le dernier conseil de quartier de la saison. Au menu, espace public et paysage de la rue, tout un programme quand on connaît les problématiques du secteur. L'équipe d'animation vous donne rendez-vous le 9 juillet à 19h à l'école élémentaire du 49, rue Louis Blanc.

     

    Capture d’écran 2018-06-27 à 08.36.36.png

  • Allons voir si la rose....

    Boulevard de Magenta, on nous a supprimé nos belles grilles d'arbres, remplacées par deux revêtements successifs, presque imperméables, qui transforment, à la moindre averse, les pieds d'arbres en mares où passants et commerçants jettent leurs mégots, canettes et autres déchets. Et pourtant, une rose trémière a réussi à pousser.

    Gardons l'espoir !

    Paris,Magenta,rose-trémière

  • Retour sur la réunion avec le préfet de police à la mairie du 18e

    La précédente rencontre avec les associations et les habitants du 18e arrondissement avait eu lieu le 18 décembre 2017 (voir notre article du 4 janvier 2018). On a retrouvé à la tribune, le 7 juin dernier, les mêmes principaux interlocuteurs : Michel Delpuech, préfet de police, les commisssaires Valérie Goetz et Jacques Rigon, Frédéric Dupuch, directeur de la sécurité de proximité, Coralie Lever-Matraja, responsable de la DPSP 18e et le maire de l'arrondissement, Eric Lejoindre.

     

    paris 18e,paris,zsp-barbès-chateau-rouge-lariboisière

    Lire la suite

  • Le quartier des gares : réunion publique 25 juin

    Nous l'avons assez réclamée cette transformation, et pas seulement nous, tous les riverains de ces quartiers tellement fréquentés du 10e à l'unisson, que nous ne pouvons laisser inaperçue cette annonce de la mairie :

     

    Le Quartier des Gares se transforme ! En bus, en vélo, à pieds : se déplacer plus facilement autour des gares de l’Est et du Nord. Participez à la réunion publique du lundi 25 juin 2018 à 19h, en salle des fêtes de la Mairie du 10e.

     

    De nombreux projets vont transformer le quartier autour des deux gares du 10e dans les mois et les années qui viennent. La SNCF réinvente la gare du Nord, l’AP-HP construit un nouveau Lariboisière (le détail dans notre article de mars 2017), les transports publics, si denses dans notre quartier, vont se moderniser, la Ville de Paris va ouvrir le Balcon Vert (en savoir plus dans notre article de mai 2017), un nouveau jardin public. Meilleur partage de l’espace public, simplification des déplacements, amélioration du cadre de vie : les enjeux sont essentiels pour les habitants, pour les familles.

    Vous constaterez que tous ces projets prennent énormément de temps. Le temps de la Ville n'est pas le temps des habitants, qui voient les années passer sans percevoir les changements essentiels qu'ils attendent. Encore un peu de patience, peut-être le faut-il pour nos enfants...

    1426146438.png

    Cette deuxième réunion permettra de présenter le réaménagement de la rue d'Alsace et le jardin du Balcon Vert, actuellement en construction, et de revenir sur les aménagements de voirie discutés lors de la première réunion publique mercredi 14 mars 2018. Voir aussi nos commentaires ici. 

  • Yeeeehhhhh le chantier de la #PromenadeUrbaine (un clin d'oeil à Twitter) commence


    Un chantier de plus ? Bien sûr mais celui-ci donne le départ d'un travail d'envergure que nous attendons depuis des années, celui de la Promenade urbaine de Barbès à Stalingrad. Ce n'est pas mal de voir donner le premier coup de pioche ! 

    Pour les habitants qui garent leur voiture dans le quartier, attention, de juin à septembre, des emplacements de stationnement seront supprimés. Prenez le temps de lire les panneaux ! 

    Promenade Urbaine Barbès Stalingrad

    Cliquez sur l'image pour en agrandir le format. 

  • Des travaux attendus place Jan Karski

    Le réaménagement de la place Jan-Karski était attendu depuis longtemps. Les premiers coups de pioche auront lieu cet été pour une durée d'environ 6 mois. C'est l'aboutissement d'un long processus qui a commencé par un projet voté dans le cadre du budget participatif. Nous y sommes. Cette place sera réinvestie par les piétons et riverains, et la place de la voiture sera considérablement réduite.

     

    paris,paris 10e,budget participatif

     

    Pour connaitre l'intégralité du projet, voir notre article du 3 mars 2017.

  • Square Bashung: une réouverture bien modeste

    Nous avions participé à une réunion sur site le 16 mai dernier, au sujet de la réouverture du square Alain-Bashung fermé depuis des mois. Des responsables d'associations, de l'équipe locale de développement, de la Direction des espaces verts et de l'environnement (DEVE), de la mairie du 18e et Philippe Durand, adjoint chargé des espaces verts, étaient présents pour échanger sur les possibilités d'ouverture du square.

    Nous n'avions pas alors dévoilé la teneur de ces échanges car aucune décision n'avait été prise ce jour-là. Nous venons de recevoir des informations un peu plus précises de la mairie d'arrondissement. Le square a ouvert samedi 2 et dimanche 3 juin, avec peu de publicité. Gageons que l'information aura vite circulé, permettant aux familles de la Goutte d'Or d'en profiter. Jusqu'au 15 juillet inclus, le square Alain-Bashung sera ouvert les week-ends de 11h à 19h. Un agent d'Accueil et de  Surveillance ainsi qu'un maître-chien seront présents.

    paris,paris 18e; goutte d'or,espaces verts

    Le week-end du 30 juin au 1er juillet sera un peu particulier puisqu'une ferme pédagogique sera installée dans le fond du jardin. Cette opération pourrait aboutir à une installation permanente à partir du mois de septembre.

    En attendant, la ville souhaite qu'associations et habitants s'approprient les lieux et proposent des activités. Si nous savons que certaines associations sont partantes, rien n'est joué car il faut aussi une surveillance du lieu à chaque ouverture. Il est regrettable que ce lieu ne puisse ouvrir en permanence comme tous les autres squares parisiens. Par ailleurs, dans un quartier qui subit déjà de nombreuses nuisances, on demande une fois de plus aux habitants de se mobiliser (on pense à Tous mobilisés pour Château Rouge et pour Goutte d'Or sud). Une inégalité de traitement regrettable. Lors de la réunion du 16 mai, nous avions demandé que la Ville trouve les moyens nécessaires à une ouverture quotidienne, et nous n'étions pas les seuls.

    Après le 15 juillet, un bilan sera réalisé. Et donc, les enfants du quartier n'auront plus que le square Léon pour jouer, alors qu'ils seront en période de vacances scolaires !