Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Prévention & sécurité - Page 2

  • Barbès respire continue avec les CRS et plus de moyens

     
    Notre dernière rencontre avec le commissaire Rigon, chef du 2e district de Paris,  a permis de confirmer une présence plus pérenne de deux sections de CRS dans le quartier, entre Chapelle et Barbès. Même si nous le savons depuis toujours, leur présence n’est que dissuasive. Nous savons que leur mission n’est pas de verbaliser la petite délinquance qui sévit dans nos rues. Les compagnies républicaines de sécurité (CRS) sont dédiées au maintien de l’ordre, l’ordre dans la cité, pas l’ordre sur notre trottoir, cet ordre que mettent à mal tous les vendeurs d’objets hétéroclites et totalement illicites. C’est dommage mais c’est ainsi. De cette fonction découle également le caractère non permanent de leur présence. Expliquons. Si l’Intérieur doit faire face à des manifestations d’importance, ou à des actes qui déstabilisent l’ordre public, on pense à des actes terroristes, mais pas seulement, alors les compagnies peuvent être affectées à d’autres terrains et disparaître pour un moment de notre champ de vision.
     
    Le commissaire a précisé qu’il les positionne à des points sensibles, et que ces "points chauds" peuvent changer chaque jour, de façon à ce que la présence policière ne soit pas prévisible. Il s’agit d’optimiser les moyens vers le plus d’efficacité possible. De même les équipages de policiers reçoivent des missions de contrôle et de surveillance qui varient chaque jour, "pour surprendre" a souligné notre interlocuteur. 
     
    Le "bassin de délinquance", c’est à la fois le terme qu’utilise le commissaire et une réalité territoriale qu’il a fait passer auprès de sa hiérarchie. Il faut mettre un terme aux reports, au jeu du chat et de la souris entre les uns et les autres. Globaliser, traiter un ensemble, simultanément, avec des forces de police conséquentes et stables, sous une même autorité. Plus de zone de sécurité prioritaire (ZSP), plus de brigade spéciale de territoire (BST), oeuvrant chacune dans son coin, désormais on coordonne, on harmonise et on fait en sorte d’être le plus possible sur le terrain, et de préférence, là où les délinquants ne s’y attendent pas. On apprend par ailleurs que la BST du 10e sera renforcée, passant de 25 à 40 agents, d’ici à la fin de l’année. 
     

    paris,10e,18e,sécurité,police,chapelle,barbès,zsp,bst

    La coordination devra aussi se faire avec les services de la Ville de Paris qui ont une mission de sécurité, la direction de la protection, de la sécurité et de la prévention (DPSP), mais aussi avec la police des réseaux ferrés (train, gare et métro), sans oublier d’autres services qui participent, à leur façon, du bon ordre dans l’espace public, par exemple, la direction de l’attractivité et de l’emploi (DAE), qui gère le bon fonctionnement des marchés parisiens. (Suivez mon regard vers le boulevard de la Chapelle deux jours par semaine… ). Par ailleurs, le procureur a accepté le renforcement du volet judiciaire, et validé la création d’un groupe local de traitement de la délinquance (GLTD) sur Chapelle, qui ne manquera pas de fusionner avec le GLTD voisin déjà existant.  
     
    Mais, très vite, devant le tableau que lui décrivent les associations qu’il rencontre régulièrement, le commissaire insiste sur la composante Temps de sa mission, le travail dans le temps. Il faut tenir. Il faut résister avec la même pression constante. C’est son crédo. Vu la situation, celle de Chapelle semble encore plus grave et plus intenable qu’au carrefour Barbès — et ce n’est pas peu dire — nous voulons donc le croire, et lui accorder tout le crédit possible. Avons-nous d’ailleurs une alternative ? 
     
     
  • Comité de pilotage Barbès restreint : marché, commerces et sécurité au menu

    Le précédent comité de pilotage Barbès (copil) avait eu lieu en février (voir notre article du 16 février). Comme à l'habitude, il était présidé par Philippe Chotard. Mais cette fois, peut-être parce que les points à aborder étaient moins nombreux, c'est Colombe Brossel, adjointe chargée de la prévention et de la sécurité, qui était aux manettes.

    Capture d’écran 2017-10-11 à 16.36.26.png

    Lire la suite

  • Une initiative de sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein

    En dehors de l'affiche où le rose prédomine, nous nous abstiendrons de tout vous écrire en rose bonbon ! Nous nous faisons par ailleurs, avec plaisir, le relai de cette initiative de la mairie du 10e.

     

    image007.jpg

    Comme vous le savez chaque année le mois d’octobre est le mois de mobilisation contre le cancer du sein.

    Pour mémoire quelques chiffres

    1er cancer féminin en termes de fréquence, le cancer du sein est la première cause de décès par cancer avec 11 900 décès en 2015.

    Une femme sur huit développera un cancer au cours de sa vie. 8 cancers du sein sur 10 se déclarent après 50 ans.

    Actuellement, on estime que le taux de survie à 5 ans après un cancer du sein est de 87 %.

    Afin d’informer le public, le lancement de la campagne aura lieu mercredi 18 octobre de 12h à 19h, Place de la République.

    Trois parcours jalonneront le village :

    • Parcours prévention (facteurs de risques, dépistage...)
    • Parcours traitement
    • Parcours « Après un cancer ».

    Nous relayons cette invitation à « une marche rose » avec un départ à 18h de la Place de la République et une arrivée à 20h à la mairie du 10ème arrondissement.

  • Retour sur la 2e réunion publique pour la Promenade urbaine

    Pour la seconde réunion publique, la ville avait choisi, après le Louxor en juillet, les Bouffes du Nord ce jeudi 5 octobre. Une marche exploratoire avait eu lieu la semaine précédente, marche à laquelle nous avions participé, pour affiner les propositions de la ville.

    paris,paris 10e,paris 18e,civic-line,promenade urbaine,bouffes du nord,ratp,circualtion,marché barbès

    Sur la scène du théâtre siégeaient les maires des 10e et 18e Rémi Féraud et Eric Lejoindre, Christophe Nadjovski adjoint à la maire de Paris, Cécile Lagache de la Direction de la voirie et des déplacements (DVD) et François Tchékémian de la Direction de l'Attractivité et de l'Emploi (DAE).

    Lire la suite

  • Salle de consommation: 1ère année d'expérimentation

    Le comité de voisinage de la Salle de consommation à moindre risque (SCMR) s'est réuni le mardi 3 octobre après une pause estivale. La réunion précédente avait eu lieu le  5 juillet (voir à ce sujet notre article du 14 juillet). Nous avions alors déploré les 3 heures d'échanges, une durée trop longue.

    paris,paris 10e,scmr,gaïa,toxicomanie

    Lire la suite

  • Concertation sur la Promenade Urbaine aux Bouffes du Nord le 5 octobre

    Jeudi 5 octobre 2017 - Réunion publique de concertation
    Vous êtes conviés à une réunion publique de concertation le 5 octobre à 19h au Théâtre des Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de la Chapelle, 75010 Paris

    En présence de :

    • Christophe Najdovski, Adjoint à la Maire de Paris chargé des Transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public
    • Rémi Féraud, maire du 10e
    • Eric Lejoindre, maire du 18e
    • François Dagnaud, maire du 19e

    Un atelier enfant sera également organisé, n'hésitez pas à venir en famille ! Et pour mieux accueillir les enfants, merci de les inscrire ici.

  • Retour sur le dernier CQ Lariboisière Saint-Vincent de Paul

    Une quarantaine de personnes ont assisté et participé au conseil de quartier du 19 septembre consacré aux errances. Etaient invités, Lofti Ouanezar du cabinet de Dominique Versini adjointe chargée de la précarité et de l'exclusion, Pierre Henry directeur général de France Terre d'Asile et Marie-Laurence Sassine de l'association Aurore.

    paris 10e,paris,emmaüs,france terre d'asile,arc 75,exclusion,sdf,association aurore

    Lire la suite

  • Une marche exploratoire pour la Promenade urbaine

    Annoncée lors de la réunion publique au Louxor le 1er juillet dernier, une marche exploratoire ouverte à tous est proposée par la ville le 28 octobre à 18h devant le théâtre des Bouffes du Nord. En fait, trois groupes devraient être constitués selon le tronçon étudié pour plus d'efficacité et permettre à tous les participants de faire des propositions. Pour retrouver l'historique du projet, le phasage, les partenaires ..., cliquez ici. N'hésitez pas à venir nombreux!

     paris,paris 10e,paris 18e,promenade urbaine,bouffes du nord,centre barbara,circulation,voirie

    Et toujours en ligne la présentation faite le 1er juillet au Louxor, pour tous ceux qui n'y étaient pas. 

    Promenade urbaine au Louxor

  • Portes ouvertes à la SCMR rue Paré

    L'équipe de l'association Gaia Paris propose de nouvelles journées portes ouvertes pour rencontrer et échanger avec les habitants du quartier. Ce sera toujours le premier jeudi de chaque mois mais avec une nouveauté. En effet, afin de permettre à davantage de personnes intéressées de venir, deux samedis matin ont été prévus. Vous avez toutes les prochaines dates ci-dessous (à noter rdv demain de 10h à 12h30). Par ailleurs, la prochaine réunion du comité de pilotage aura lieu le 3 octobre après trois reports ! Nous avons fait part de notre agacement à l'élu chargé de la prévention et de la sécurité quant aux changements de date. Une réunion dès le début septembre aurait été bienvenue pour faire le point après un été pas toujours simple.

     

    paris, paris 10e, scmr, gaïa, toxicomanie

  • Opération Barbès Chapelle Respire: le point de la rentrée

    L'été n'a pas toujours été très tranquille dans notre quartier, ni dans celui de la place de la Chapelle. Nous attendions la réouverture de la station Château rouge avec une certaine impatience en espérant que les occupations du boulevard Barbès vers la station de métro se réduiraient. Que nenni. Le nombre de vendeurs sauvette n'a pas faibli, là comme à Château rouge. La visite de la maire de Paris le 6 septembre dernier laisse peu d'espoir sur un changement en profondeur. Elle a annoncé une concertation, une de plus car il y en a déjà eu à la mairie du 18e et ce secteur fait aussi partie de l'opération "Barbès respire" initiée depuis janvier. Alors justement, où en est-on de ce côté là?

    Lire la suite