Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Quartier Alsace - Deux Gares : exaspération des habitants !

    Alors que le projet très attendu du Balcon Vert (qui sera d'ailleurs évoqué lors du prochain Conseil de Quartier Lariboisière Saint-Vincent de Paul le 15 octobre) refait surface (voir la dernière actualité dans notre article du 4 février 2015), de nombreux habitants et commerçants du quartier Alsace - Deux Gares se mobilisent pour alerter les autorités sur les nuisances qu’ils subissent au quotidien depuis déjà trop longtemps. 

    Nous publions ici le billet d'humeur d'une de nos adhérentes qui vit dans ce quartier.

    oOo

    Provoquées par deux bars et leurs clientèles ainsi que par des groupes, qui, tous les soirs annexent littéralement l’espace public à leur profit, ces nuisances se traduisent par du tapage nocturne et des incivilités voire même des agressions physiques.

    paris,paris-10e,rue-d-alsace,gare-de-l-est,balcon-vert,sécurité,aménagement-abords-gare-de-l-est

    paris,paris-10e,rue-d-alsace,gare-de-l-est,balcon-vert,sécurité,aménagement-abords-gare-de-l-est

    La coupe est pleine pour les habitants mais pas que pour eux ! Voyageur, touriste ou employé en transit, si votre trajet vous oblige en fin de journée à passer par le haut de la rue d’Alsace, vous devrez slalomer, vous boucher le nez, voire changer de trottoir, pour éviter les groupes qui, dès la fin de l’après-midi, y consomment alcool et cannabis et utilisent l’espace public comme un urinoir à ciel ouvert. Mais les trajets du matin ne sont pas en reste. L’odeur d’urine est tellement prégnante que les piétons se pincent les narines. Ils doivent encore éviter les conteneurs à verre laissés dehors toute la nuit par les bars-restaurants en dépit des nombreuses contraventions déjà établies par la Mairie.

    La situation est devenue invivable et c’est tout un quartier qui subit ces avanies. Voici par exemple l’affichette apposée en désespoir de cause sur la porte d’un immeuble de la rue d’Alsace :

    paris,paris-10e,rue-d-alsace,gare-de-l-est,balcon-vert,sécurité,aménagement-abords-gare-de-l-est

    C’est jusqu’à Jacques Attali qui récemment, sur son blog (NDLR : voir notre article du 29 août 2015), montrait du doigt les quartiers des gares parisiennes : « les gares parisiennes sont dans un état lamentable : leurs abords sont misérables, leurs accès sont sales ». Nous ne pouvons qu’être d’accord avec ce triste constat.

    Alertées depuis de nombreux mois, les autorités nous informent que la BST (NDLR : voir nos articles sur la "Brigade Spécialisée de Terrain" installée depuis février 2014), intervient régulièrement dans le quartier (jusqu’à 22H30, nous précise le commissaire Miniconi). Mais cela n’empêche pas la situation de se dégrader de semaine en semaine jusqu’à constater l’installation de petits trafics de drogue en pleine journée dans les halls d’immeuble de la rue d’Alsace dont les portes d’entrées sont tour à tour fracturées.

    Appeler le commissariat du 10ème ou même le 17 ne sert à rien car personne de répond !

    C’est ainsi que les habitants ont donc décidé de prendre la parole et nombres de témoignages affluent sur la page de la pétition lancée récemment. (voir la pétition)

    Cerise sur le gâteau, la caméra de surveillance installée au coin de la rue d’Alsace et de la rue des deux gares est momentanément hors service ; un important échafaudage, devenue la nouvelle vespasienne à la mode et un endroit accueillant pour y s’abreuver en nombre et en musique,  lui bouche le champ de vision.

    Même la fresque berlinoise, qui a été épargnée quelques temps, a maintenant rejoint le camp des outragés…

    paris,paris-10e,rue-d-alsace,gare-de-l-est,balcon-vert,sécurité,aménagement-abords-gare-de-l-est

    oOo

    Nous avons en effet constaté la dégradation de ce quartier et nous l'avions évoqué lors de notre dernière rencontre avec Julien Miniconi, commissaire du 10e, début septembre. Il a confirmé les problèmes rencontrés qui ont entrainé plusieurs actions sur les bars de la rue d'Alsace cette été. Les services d'hygiène sont également intervenus pour des problèmes de malpropreté dans les établissements.

    Depuis notre entretien, il semble que la situation a empiré. Nous ne manquerons pas de suivre les réponses du maire Rémi Féraud et des autorités de police.

     

  • Invitation pour un Loto dans le 10e

    Nous relayons régulièrement les évènements initiés par l'association de solidarité Quartier Partagé.

    Voici une nouvelle invitation pour un Loto dimanche 4 octobre à 14h au 17 de la rue Fénélon. Bonne chance aux amateurs!

    paris,paris 10e,solidarité,quartier partagé

     

  • Jet de mégot : après l'information, la verbalisation !

    Nous avons évoqué la pollution (écologique certes, mais aussi visuelle) causée par les mégots à terre, et donc suggéré à nos lecteurs fumeurs d'adopter de nouvelles habitudes (voir notre article du 20 août dernierpour ne plus jeter leurs mégots de cigarette sur la voie publique.

    paris,propreté,mégots

    La Mairie de Paris a lancé une campagne de sensibilisation et semble ainsi, en cette rentrée de septembre, faire le tour des commerces et des entreprises implantées dans la capitale pour informer leurs employés fumeurs de l'interdiction des jets de mégots sur la voie publique. Les objectifs sont de préserver l'environnement, réduire ces incivilités en matière de propreté et redorer la réputation de Paris.  

    Après avoir diffusé l'information, la Mairie de Paris passe aux sanctions pécuniaires à partir du 1er octobre 2015 :

    Le jet de mégot sur la voie publique est sanctionné d'une amende de 68 € 

    paris,propreté,mégots,

    Qu'on se le dise ! A bon entendeur, salut !

     

  • Une petite victoire sous le viaduc

    Nous ne comptons plus les signalements et le relais que nous avons toujours apporté aux mécontentements des habitants du boulevard de la Chapelle et des rues adjacentes, en matière de propreté. Les élus du 18e et les responsables de la Direction de la Propreté et de l'Eau (DPE) en savent quelque chose... 

    Comment dire ? On sait que le marché de Barbès est une grosse machine, une organisation difficile, une occupation de l'espace public chaotique, un stationnement des véhicules de transport des marchandises désordonné, etc. On le supporte parce qu'il a lieu deux fois par semaine, que la brigade spéciale de nettoiement des marchés est sur place juste à la clôture, les mercredis et samedis, et que bon an, mal an, le nettoyage se fait entre 14h et 16h, environ. Mais le reste du temps.... ? 

    paris,paris-10e,paris-18e,barbès,bd-de-la-chapelle,viaduc,marché,propreté

    Deux autres balayages ont lieu les lundis et jeudis de 10h30 à 12h, mais sans lavage contrairement à ce qui se passe après le marché alimentaire.

    La programmation a sans doute été faite en fonction de critères de fréquentation qui n'ont pas été mis à jour et qui ne tenaient pas compte de la présence du marché aux voleurs de la placette Caplat-Charbonnière (occupation dense et activité de vente illicite de produits très variés dont on ne connaît pas bien l'origine). Ce marché se déplace fréquemment sous le viaduc dès qu'il pleut ou qu'apparait au loin un uniforme. Il se tient tous les jours en soirée. Le sous-viaduc balayé en fin de matinée se retrouve donc jonché de détritus quand le marché se disperse. Le sol reste sale jusqu'au balayage suivant, le lendemain matin au mieux. Les pieds d'arbres en témoignent.

    Puis sont venus s'ajouter aux "marchés" précédents les marchés de la misère, des sauvettes nombreuses et faites de bric et de broc qui n'ont plus beaucoup à voir avec les biffins. Nous comprenons que ces échanges informels entre des personnes très modestes et précaires souvent peuvent avoir leur utilité, mais ils sont aussi gangrénés par des trafics mafieux et des gros bras qui s'imposent. Quoi qu'il en soit, ces sauvettes se déplacent et quand elles se regroupent sous le viaduc ou autour de la station de métro Barbès elles laissent derrière elles des salissures innombrables. 

    A l'écoute de nos réclamations et observations illustrées, la section 18e de la PDE, appuyée par l'élu, Gilles Ménède, a décidé la semaine dernière de redéployer des moyens et d'instaurer deux passages supplémentaires de nettoyage entre Barbès et rue de Maubeuge. Ils auront lieu les mardis et vendredis entre 10h30 et 12H. 

    Le plan de propreté comprendra ainsi 6 interventions par semaine. 

    On vous l'avait dit : c'est une petite victoire. 

    paris,paris-10e,paris-18e,barbès,bd-de-la-chapelle,viaduc,marché,propreté

     

  • Le centre de Paris sans voiture asphyxiera-t-il les faubourgs ?

    L'expérience du Paris sans voiture, déjà évoqué au début du mois dans ce blog et très médiatisé par la Mairie de Paris et sa maire (voir  sur twitter ci-dessous), a suscité beaucoup de réactions, tant positives que négatives. 

    L'expression Paris sans voiture est déjà assez loin de la réalité car seuls les quartiers du centre de Paris se verront libérés de la circulation automobile. Quid des autres ?  

    Et c'est peut-être ce traitement très inéquitable qui suscite le plus de réactions. 

    Nous n'avons pas manqué de Re-twitter pour le souligner ! 

    Certains sont très critiques, d'autres adoptent un ton humoristique pour faire passer leur message !

    En réalité, nous avons l'impression que ces mesures très médiatisées sont de la pure communication, Pourquoi ? Le jour de la semaine choisi est un dimanche, qui traditionnellement est moins chargé en circulation (en dehors des dimanches de décembre autour du secteur des Grands Magasins du boulevard Haussmann qui devient un enfer !). La plage horaire est très restreinte : de 10h à 18h. Les règles de limitation des véhicules polluants qui entraient en vigueur au 1er septembre sont déjà aménagées voire contournées par des dérogations variées. Le périmètre d'interdiction de circuler est concentré sur les quartiers du centre de Paris, etc. etc. 

     

    Les zones d'interdictions  pour votre information :

    Périmètre central (1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e ,10e et 11e arrondissements), délimité comme suit : Place de la Concorde, rue Royale, boulevard de la Madeleine, boulevard des Capucines, boulevard des Italiens, boulevard Montmartre, boulevard Poissonnière, boulevard de Bonne Nouvelle, boulevard Saint-Denis, boulevard Saint-Martin, place de la République (entre le boulevard Saint-Martin et le boulevard Magenta),boulevard Magenta, rue Lucien Sampaix, rue des Récollets, rue du Faubourg Saint-Martin, avenue de Verdun, rue du Faubourg Saint-Martin, rue du Terrage, rue Robert Blache, rue Émile Varlin, rue du Faubourg Saint-Martin, rue La Fayette, quai de Jemmapes, rue Louis Blanc, place du Colonel Fabien, rue de la Grange aux Belles, rue Bichat, avenue Richerand, quai de Valmy, boulevard Jules Ferry, boulevard Richard Lenoir, boulevard Voltaire, place Léon Blum, rue de la Roquette, avenue Ledru Rollin, rue du Faubourg Saint-Antoine, place de la Bastille, boulevard Henri IV, pont de Sully, boulevard Saint-Germain, pont de la Concorde.

    Périmètre des Champs Élysées (8e arrondissement), délimité comme suit : Place de la Concorde, cours de la Reine, place du Canada, rue François 1er, avenue George V, rue Washington, boulevard Haussmann, rue du Faubourg Saint-Honoré, rue de Berri, rue de Ponthieux et avenue Gabriel
    Périmètre de la Tour Eiffel (7e arrondissement), délimité comme suit : Quai Branly, avenue de La Bourdonnais, avenue de la Motte Piquet, avenue de Suffren.
    Ainsi que des zones des Bois de Boulogne et de Vincennes.

    L’interdiction de circulation ne s’applique pas aux voies précitées délimitant les périmètres ci-dessus.

     

    L'interdiction ne s'applique pas à une série de véhicules listés ci-dessous :

    - aux véhicules d’intérêt général prioritaires ;

    - aux véhicules d’intérêt général bénéficiant de facilités de passage ;

    - aux véhicules assurant les services de transport public régulier de personnes organisés en application de l’article L. 3111-14 du Code des transports et circulant habituellement dans ces périmètres ;

    - aux véhicules habilités de la Mairie de Paris ;

    - aux véhicules de livraison, justifiant d’une desserte interne de la zone et le temps strictement nécessaire au chargement et déchargement des marchandises ;

    - aux véhicules d’approvisionnement des marchés ;

    - aux véhicules de déménagement, préalablement autorisés selon la procédure en vigueur ;

    - aux taxis, uniquement pour la prise en charge ou la dépose de clients dans les secteurs concernés ;

    - aux véhicules utilisés par les personnes handicapées titulaires de la carte européenne de stationnement ;

    - aux véhicules des résidents des secteurs concernés.

    • La vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules circulant dans les périmètres précités est limitée à 20 km/h pendant les horaires fixés de 11h à 18h.

     

    Et pour terminer, manifestons notre ras-le-bol à l'égard des autocars !

  • Un festival de cinéma singulier

    C'est sans doute un peu tard pour vous faire connaître l'existence de ce festival et la date de clôture du dépôt des films est trop proche pour vous permettre d'y participer, si vous êtes une association du Nord-Est parisien. A défaut de proposer une oeuvre en temps et en heure, vous pourrez peut-être assister aux projections qui seront organisées par l'association Dokomundi les 21 et 22 novembre.

    Il nous a semblé qu'un coup de projecteur serait le bienvenu. Dokomundi est poussée par une ambition forte de faire connaître le plus profond des quartiers populaires à travers ses associations, la solidarité, les aides et les actions qui les caractérisent, et qui souvent passent inaperçus. Absence de visibilité.... Pourtant les quartiers se transforment et si nous voulons qu'une trace de ces bouleversements reste dans les mémoires, il faut se préoccuper de les fixer quelque part et pourquoi pas sur une pellicule, disons sur un support qui renvoie une image. L'initiative mérite tout notre intérêt. 

    Capture d’écran 2015-09-23 à 16.00.24.jpg 

    Que lit-on sur leur page d'accueil

    "Nous avons décidé de travailler exclusivement auprès du monde associatif. Là, tout autour de nous, des milliers de femmes et d’hommes sont engagés au quotidien dans la vie de la Cité, déterminés à agir sur le monde qui les entoure et pourtant leur visibilité est souvent réduite."

    Une idée intéressante, dont vous pourrez voir le résultat dans le 1er festival qu'organisera l'association des 21 et 22 novembre à Paris. Pour l'heure, ils attendent vos films, quel que soit le format, la durée, le support... 

    Une fiche d'inscription se trouve sur cette page. Allez-y ! 

     

  • Les Ondes du Ruisseau demain dès midi

    Les Jardins du ruisseau organise la fête "Les ondes du Ruisseau"

    Samedi 26 septembre 2015 de 12h à 19h

    dans le cadre de la Fête des jardins à Paris

    Dès 12h : Réduisons notre empreinte carbone : PIQUE NIQUE LOCAVORE ET ZÉRO DECHETS

    12h : crêpes pour les gourmands

    En continu : Stand et ateliers d'animations, d'échanges et de découvertes des cultures végétales urbaines et de l'apiculture, stand troc de plantes et de graines, vente de boutures, d'herbes aromatiques, vente de boissons naturelles, vente de miel, Ateliers créatifs et artistiques, atelier recyclage de sacs plastiques (apporter votre stock), Atelier Do In : venez vous relaxer en musique

    14h : Apportez votre transistor FM pour découvrir les compositions sonores par “le Jardin des Recherches Musicales”

    16h "Ouvrons la voix“ avec ”Fausse note" ballades enchantées pour public décomplexé. Apportez votre carnet de chant

    18h30 “Imaginary Africa Trio” avec Mauro Basilio dans une atmosphère entre jazz, afrobeat, musique arabe...

    Le programme complet : cliquez ici

    Pour en savoir plus sur les jardins du Ruisseau : ici dans notre blog...

    LES JARDINS du RUISSEAU    face au 59 rue Belliard 
    110, RUE DU RUISSEAU
    75018 PARIS 

    paris,fête-des-jardins,jardin-du-ruisseau

     

     

     

     

    Puisque vous serez dans le quartier, sachez aussi que la Villa des Tulipes organise son vide-grenier, une occasion pour y faire un tour ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Tous au restaurant du 21 septembre au 4 octobre ...

    Avez-vous eu vent de cette quinzaine sympathique de promotion des restaurants ? 

    logo.png

     

    Votre invité est notre invité, dit le slogan, en d'autres mots, un menu acheté donne droit à un menu offert, dans le cadre de cette opération de promotion qui dure jusqu'au 4 octobre. 

     

     

     

    DEUX SEMAINES POUR DÉCOUVRIR LES BELLES TABLES DE FRANCE !

    Du 21 septembre au 04 octobre 2015, Votre invité est notre invité, "l’événement incontournable de la rentrée. Une occasion unique de découvrir ou redécouvrir les belles tables de France et la diversité, la vitalité et la créativité de ses cuisines !" Paris ne fait pas exception à la règle, et l'opportunité est trop belle pour ne pas s'offrir un dîner dans le petit restaurant qui vous faisait bien envie et pourquoi pas d'y inviter votre amoureux... un tête-à-tête presque indolore pour votre porte-monnaie.

    Tous au Restaurant invite chaque amateur de gastronomie à vivre une expérience inoubliable à travers la formule Votre invité est notre invité :

    La formule est la suivante

    1 menu Votre invité est notre invité acheté = 1 menu Votre invité est notre invité offert

    Menu entrée, plat, dessert - 1 verre de vin de Bordeaux*

    Cette année pour la 1ère fois, une sélection de restaurants vous propose des accords inédits mets et vins, et partage avec vous leurs choix de vins de Bordeaux dans toutes les couleurs

    *Retrouvez les restaurants intégrant un verre de vin de Bordeaux dans leur menu ou qui en proposent à la carte, identifiés par le pictogramme orange. Cliquez dessus.

     

    Nous avons identifié un restaurant dans notre quartier qui propose cette formule, affiche reconnaissable sur la vitre, c'est le Zaganin, 81 rue de Rochechouart... voyez vous-même ! 

     

  • Fête des jardins à la Goutte d'Or

    Le jardin l'Univert propose d'ouvrir ses portes pour une fête au jardin samedi 26 septembre de 14h00 à 18h00.

    paris,paris 18e,espaces verts,goutte d'or,jardins-partagés

    C'est à deux pas de Barbès au 33-35 rue Polonceau. Rencontre, visite, exposition, goûter partagé et, pour finir en beauté, un concert de SEVANE et MANU.

    paris,paris 18e,espaces verts,goutte d'or,jardins-partagés

     Ils ont même eu la bonne idée d'intituler l'un de leurs morceaux Barbès Boogie !

    paris,paris 18e,espaces verts,goutte d'or,jardins-partagés

    Avec la musique c'est encore mieux ! 

     

  • Une histoire sans fin

    Ils sont passés par ici, ils repasseront par là !

    De qui s'agit-il ? Des pigeons du carrefour Barbès (nous les avions déjà évoqués en juillet dernier "Station Barbès : les pigeons sont les plus forts !"). La RATP a fait l'effort après maintes sollicitations et photos à l'appui de tendre un nouveau filet anti-pigeons au printemps pour protéger son patrimoine centenaire, à savoir les structures de la ligne aérienne n°2. Le sous-viaduc mérite bien un peu d'attention.

    Peine perdue, ces volatiles ont déjà trouvé la faille et deux d'entre eux conversent tranquillement sous les voutes du métro aérien, comme le montre la photo ci-dessous, prise par un de nos fidèles lecteurs. 

    métro-aérien,pigeons,barbès

    Nous avons décidé de ne plus perdre notre temps avec les dégâts que causent les pigeons, pourtant bien réels, ni même de signaler aux personnes pleines de bonnes intentions qui les nourrissent que leur action de nourrissage est punie par la loi, et passible d'une amende. Non. Nous passerons simplement en levant la tête pour ne pas être décoré soudainement d'une fiente intempestive....