Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rue-de-clignancourt

  • Certaines invitations sont malheureuses...

    Nous ne ferons pas de harcèlement sur les pieds d'arbres, mais laissez-nous vous dire que notre article récent sur le sujet a su rencontrer son public.... Gros succès chez nos lecteurs du blog et de notre page Facebook. 

    Aujourd'hui nous ne partagerons avec vous qu'une photo que nous adresse notre adhérent vigilant de la rue de Clignancourt. 

    Ne trouvez-vous pas que certaines affichettes auraient intérêt à se faire oublier dans certaines circonstances ? 

    paris,rue-de-clignancourt,propreté

  • Entre deux Tati, la rue de Clignancourt

    Avec, de droite à gauche : 

    clignancourt,carrefour,bélib',stationnement-gênant

    - une grosse camionnette bloquant le parking moto (on s'en moque, on n'aime pas les motos !)
    - une petite camionnette-livraison Carrefour bloquant le parking Vélib' (peu importe, on n'aime pas les vélos) {Enfin...si, on les aime, c'est juste pour la figure de style..}
    - une camionnette "Vélib" et sa remorque bloquant le parking-voitures (encore moins grave, on n'aime pas les voitures !) et qui klaxonne comme un beau diable parce qu'il voudrait avancer de trois mètres pour décharger ses vélos...

    NB : la camionnette Vélib et sa longue remorque étant bloquée par la camionnette Carrefour, elle bloque à son tour le parking voitures où sont garées d'autres camionnettes Carrefour... 

    NB 2 : à noter que tout ce petit monde est dans l'unique voie de circulation, car légitimement la voie de bus est réservée aux bus.

    On n'est pas loin de Tati, non ? (Jacques, bien sûr).

    Dernière minute : des observateurs bien situés face au parvis du Carrefour nous font savoir que les services de livraison du magasin ont utilisé le week end dernier les quais en sous-sol que nous vous présentions dans un précédent article. Merci Madame la Commissaire de votre action ! Et merci Commandant Troin pour l'information.

     

  • Occasionnellement dans la voie de bus

    Pendant les vacances scolaires, c'est bien connu, les parents se débarrassent de leur progéniture en les confiant à des autocars.


    Nous avions déjà évoqué le sujet des cars affrétés par BNP PARIBAS pour lesquels une neutralisation temporaire du couloir à bus de la rue de Clignancourt est facilement obtenue. On est là sur les hauteurs de la rue de Clignancourt avant la nouvelle placette Jeanne Bohec (carrefour avec Myrha, Poulet et Christiani, voir un prochain article ici pour relater l'inauguration dans les jours qui viennent).

    Les autocars stationnent donc dans la file de droite ; c'est légal, rien à dire.

    paris,clignancourt,stationnement,autocars,paris-18e,cars-de-tourisme,bnpparibas

    Le problème, voyez-vous, c'est que les enfants revenant de colonies de vacances ont des parents, et que ceux-ci viennent chercher leurs enfants et leurs bagages à la descente du car.... en voiture.

    Ne connaissant pas l'arrêté de neutralisation temporaire du couloir à bus, ils n'y stationnent pas, car c'est interdit. Ils choisissent donc de stationner en double file à gauche de la rue, simplement parce que l'amende pour un stationnement illicite est moins chère que l'amende pour un couloir à bus. Et qu'ils ne restent pas longtemps !

    paris,clignancourt,stationnement,autocars,paris-18e,cars-de-tourisme,bnpparibas

    paris,clignancourt,stationnement,autocars,paris-18e,cars-de-tourisme,bnpparibas
    Là encore, la solution serait d'une simplicité biblique : les nombreux "gilets verts" du comité d'entreprise de BNP PARIBAS qui encadrent les gamins pourraient signaler aux parents qu'ils peuvent stationner du même côté que les cars, en amont ou en aval. Ils pourraient même inclure cette information dans les convocations envoyées aux parents.

    On éviterait ainsi une circulation en zigzag évidemment génératrice de dangers et de pollution.

    Nous demandons, pour le bon usage de la voirie, que cette communication soit adressée au comité d'entreprise de la BNP par les services de la Préfecture de Police, ceux-là même qui donnent l'autorisation temporaire de stationner dans la voie de bus. Disons "d'une pierre deux coups" ! 

      

  • Rue de Clignancourt : l'impact des photos

    Grâce aux photos très régulièrement envoyées par un de nos adhérents du quartier Clignancourt, nous avons pu monter un dossier illustré, d’une part, sur des occupations envahissantes de l’espace public et de la voirie par les camionnettes de livraison de l’enseigne Carrefour et les camions de ses fournisseurs, et d’autre part, sur un état de malpropreté et de multiplication de dépôts sauvages sur le large trottoir et les recoins devant le même supermarché Carrefour

    paris,paris 18e,voirie,espace public,propreté de paris,commerce 

    Pour obtenir un meilleur traitement de la voirie, c’est à Gilles Ménède, adjoint au maire du 18e chargé de la propreté, que nous avons adressé un album très parlant de l’état des lieux. Il nous a répondu très rapidement qu’il avertissait la responsable de la section territoriale de la Direction de la propreté et de l’environnement (DPE). Nous avons pu constater de visu le surlendemain qu’un nettoyage complet venait d'être fait. Toutefois, il nous est clairement apparu que la partie du trottoir qui fait face directement à la sortie du magasin restait sale et était jonchée de papiers et canettes vides de soda et de bière. Cela signifie que même nettoyées certaines parties de la voirie sont souillées très rapidement. 
     
    Ne faut-il pas dès lors sensibiliser plus énergiquement les gérants de magasin pour qu’ils veillent à implanter des corbeilles à leurs sorties ? Voire qu’ils mettent la main à la pâte pour conserver des lieux dignes ? On exige bien que les gérants de bars s’engagent à limiter les nuisances sonores de leur clientèle, pourquoi ne pas décliner les mêmes principes pour les magasins d’alimentation ? Et notamment les grandes surfaces, qui se distancient très largement de l'espace public situé devant leurs locaux. Le coup de balai ou le saut d'eau jeté sur une salissure par le boulanger ou le boucher traditionnels ne sont pas de mise chez les gérants d'enseigne nationale. Et c'est bien dommage.

    paris,paris 18e,voirie,espace public,propreté de paris,commerce 

    En ce qui concerne l’occupation de la voirie par les véhicules d’approvisionnement ou de livraison de Carrefour, nous avons adressé un autre album photos à Mme Gabelotaud, adjointe au maire du 18e, chargée du commerce et de l’artisanat, d’une part, et le même, tout aussi éclairant à Madame Goetz, commissaire centrale du 18e arrondissement, d’autre part. L’élue s’est engagée à contacter l’enseigne commerciale qui dispose en sous-sol de sa surface de vente d’un accès aux parkings et même d’un quai de chargement et déchargement.  Ce qui signifie en clair que réaliser la sortie des marchandises dans la rue n’est pas une obligation. Elle le fait par commodité et parce qu’elle se sent autorisée à le faire. Pas de verbalisation, donc occupation de la seule "voie roulante" de la rue Clignancourt avec des risques d’encombrement aux heures de grande circulation et au passage du bus 85 de la ligne RATP.
     
    En matière de circulation, une étude devrait être lancée sur la requalification de la rue de Clignancourt et à notre humble avis, une vraie voie de bus avec site protégé pour la ligne 85 permettrait de limiter les stationnements illicites de toutes sortes qui émaillent toute la longueur de la rue. 
     
    Nous resterons en observation pour voir dans quelle mesure les engagements des acteurs de terrains transforment la situation. 
     
  • Un sujet qui passionne les foules : les pieds d'arbres

    Jamais un article aussi court n'avait suscité autant de commentaires. C'était l'article du 23 janvier, bien anodin, avec photos du pied des arbres nouvellement plantés rue de Maubeuge.


    Restez calmes, Mesdames, et Messieurs, il ne s'agit que de quelques morceaux de bois plantés sur un trottoir, assez large au demeurant. Pas d'entrave au cheminement des piétons. Ce qui n'était pas le cas sur la petite placette au bout de la rue de la Charbonnière. 

    Pour faire plaisir à ceux qui n'aiment pas ces structures en bois et qui les accusent de compliquer le nettoiement de la voirie, nous vous proposons cette photo, arrivée sur notre bureau par la voie des autoroutes informatiques. C'est bien le parvis de l'enseigne Carrefour de la rue de Clignancourt. Et ce sont des sapins qui ont fait leur temps devant la cheminée ou dans le salon. 

    P1170873 (Custom).jpg

    Ils sont restés longtemps, ces sapins... Les agents de la Propreté de Paris ont sans doute pensé que ce ne seraient pas les derniers à finir entre ces quatre morceaux de bois. Miracle le 26, soit le jour de la grève des fonctionnaires, ils sont venus à deux faire le ménage et enlever ce qui, il faut le dire, commençait à croupir et à sentir. Au grand dam de la clientèle de Carrefour et des habitants du grand immeuble qui surplombe la rue. Il manque encore un petit coup de balai. 

    3.JPG

    Ci-dessous, on notera au passage que la station de Vélib' n'est pas très remplie. Il est vrai qu'il est plus facile de descendre de Montmartre que d'y remonter, et ceci explique peut-être cela. Hé, JCDecaux, tu sais qu'il faut remonter davantage de vélos sur les hauteurs ? 

    1.JPG

     

  • Barbès-Goutte d'Or-Clignancourt : la « MUST-GO ZONE » de la Mode et du Design

    La 5e édition de Paris Design Week, qui se déroule depuis hier, samedi 5 septembre, et jusqu'au samedi 12 septembre 2015, permet au grand public et aux professionnels français et étrangers de découvrir les bonnes adresses du design à Paris.

    paris, paris-18e,goutte-d-or,barbès,paris-design-week,les-gouttes-d-or-de-la-mode-et-du-design,

    Cliquez sur le logo ci-dessus pour télécharger le programme

     

    La programmation de PARIS DESIGN WEEK 2015 fait la part belle aux quartiers Barbès / Goutte d'Or / Clignancourt / Stalingrad (le "Parcours 18e"), qui deviennent ainsi l'une des 4 grandes étapes du parcours, au même titre Saint-Germain-des-Près, Marais / Bastille ou Opéra / Concorde / Etoile.

    Ce prochain mardi 8 septembre auront lieu la nocturne, les vernissages et les cocktails de ces quartiers Barbès - Goutte d'Or - Clignancourt - Stalingrad : dans ce cadre, de 19h à 22h, vous pourrez participer aux nombreuses portes ouvertes des créateurs et adhérents des Gouttes d'Or de la Mode et du Design (leur page Facebook en cliquant ici) et notamment Chez les Libraires Associés (leur page Facebook en cliquant ici) que nous avons évoqués à plusieurs reprises sur ce blog (Précisons que leurs portes ouvertes commenceront dès 14h ce mardi 8 septembre).

    La liste complète des participants du "Parcours 18e" est également à retrouver pages 54 à 59 du programme officiel de la Paris Design Week (à télécharger ci-dessus en cliquant sur le logo) qui précise :

    "Les participants du quartier de la Goutte d'Or et de Clignancourt sont tous des créateurs ou des amoureux du design, qui ont résolu de mettre en avant le savoir-faire et la modernité. Ils imaginent, créent et exposent dans un quartier de passion qu'ils veulent faire découvrir au plus grand nombre. Les diversités et la vivacité du quartier se retrouvent chez chacun des participants du parcours."   

    Nous sommes donc résolument loin de la « No Go Zone » dont nous avions évoquée la polémique (voir notre article du 17 janvier 2015). 

    paris,paris-18e,goutte-d-or,barbès,paris-design-week,les-gouttes-d-or-de-la-mode-et-du-design,libraires-associés

        

  • La fin des jeux de l'été ?

    Vous vous souvenez de notre jeu précédent "Cherchez l'erreur" dans la rue de Clignancourt... ? 

    Nous récidivons sur cet espace qui semble ne pas attirer le moindre balai efficace de la Propreté du 18e. Pourquoi donc ? Le lieu est passant mais rarement occupé, sauf par des détritus qui y séjournent plusieurs jours. C'est pourquoi nous le signalons aux responsables du 18e, une nouvelle fois, preuve à l'appui. Regardez ces deux photos : 

    P1150214 18 aout 2015.JPG

    Photo prise le 18 août 2015

     

    P1150217 19 aout 2015.JPG

    et celle-ci le 19 août....

     

    Notre correspondant qui les envoie ne manque pas d'humour et demande :

     

    " Une de ces photos a été prise hier, l'autre aujourd'hui ; dites-nous quelle équipe de nettoyage est la plus efficace.
     
    Question pour départager les ex-æquo : Avez-vous le droit de ne payer vos impôts locaux que les jours où les services municipaux travaillent ? "

     

  • Jeu de l'été (une tentative...)

    Un de nos lecteurs nous a proposé un jeu façon "jeu des 7 erreurs" en plus concis. Cette proposition n'est pas dénuée d'une certaine ironie, voire d'un désespoir profond... Difficile à dire nous ne connaissons pas bien notre interlocuteur. 

    Nous vous laissons juge et même, nous vous engageons à laisser votre point de vue dans la partie commentaire en bas de la page. 

    Par ailleurs, nous signalons ainsi à la DPE que certains recoins sont parfois oubliés et qu'ils font le désespoir des habitants attentifs à leur environnement. 

    Question : Quelle est la différence entre le week end et la semaine ? 

     

    Image 7.jpg

    Image 3.jpg

    Tout le monde aura reconnu le recoin à droite du magasin Carrefour du 25 rue de Clignancourt. 

    Réponse : 

     

    Capture d’écran 2015-07-28 à 22.45.59.jpg