Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pied-d-arbre

  • Un sujet qui passionne les foules : les pieds d'arbres

    Jamais un article aussi court n'avait suscité autant de commentaires. C'était l'article du 23 janvier, bien anodin, avec photos du pied des arbres nouvellement plantés rue de Maubeuge.


    Restez calmes, Mesdames, et Messieurs, il ne s'agit que de quelques morceaux de bois plantés sur un trottoir, assez large au demeurant. Pas d'entrave au cheminement des piétons. Ce qui n'était pas le cas sur la petite placette au bout de la rue de la Charbonnière. 

    Pour faire plaisir à ceux qui n'aiment pas ces structures en bois et qui les accusent de compliquer le nettoiement de la voirie, nous vous proposons cette photo, arrivée sur notre bureau par la voie des autoroutes informatiques. C'est bien le parvis de l'enseigne Carrefour de la rue de Clignancourt. Et ce sont des sapins qui ont fait leur temps devant la cheminée ou dans le salon. 

    P1170873 (Custom).jpg

    Ils sont restés longtemps, ces sapins... Les agents de la Propreté de Paris ont sans doute pensé que ce ne seraient pas les derniers à finir entre ces quatre morceaux de bois. Miracle le 26, soit le jour de la grève des fonctionnaires, ils sont venus à deux faire le ménage et enlever ce qui, il faut le dire, commençait à croupir et à sentir. Au grand dam de la clientèle de Carrefour et des habitants du grand immeuble qui surplombe la rue. Il manque encore un petit coup de balai. 

    3.JPG

    Ci-dessous, on notera au passage que la station de Vélib' n'est pas très remplie. Il est vrai qu'il est plus facile de descendre de Montmartre que d'y remonter, et ceci explique peut-être cela. Hé, JCDecaux, tu sais qu'il faut remonter davantage de vélos sur les hauteurs ? 

    1.JPG

     

  • Voilà ce qui est bien autour du pied d'un jeune arbre

    Retour sur notre article du 8 janvier. Nous serons brefs et cette question s'adresse à la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts : 

    Pourquoi n'avons-nous pas ce type de structure en bois pour protéger les jeunes arbres sur le boulevard de La Chapelle ? 

    20160111_185714.jpg

    Ces deux photos ont été prises au carrefour des rues de Maubeuge, Abbeville et Condorcet (Paris 9e).

    20160111_185658.jpg

     

  • Est-ce vraiment un travail bien fait ?

    Marché de Barbès du mercredi matin, vers 10h30. Pas de foule insurmontable ce matin et pas de marchés à la sauvette autour de la station de métro... (?), en revanche des camions sur les trottoirs le long de Lariboisière comme d'habitude, mais finalement on ne peut même pas leur en vouloir, tant ils sont nombreux et les places qui leur sont dévolues rares ou déjà occupées. Elisabeth Carteron, présidente de notre association, l'a fait remarquer à l'adjointe chargée du commerce et de l'artisanat notamment à la Mairie de Paris, Olivia Polski, lors de la présentation dans le 18e du contrat de revitalisation commerciale le 6 janvier. Nous y reviendrons dans quelques jours. 
    20160102_115513_2.jpg

    Le long de l'enceinte de l'hôpital Lariboisière, séparateur de piste cyclable en partie disparu.


    En arrivant, nous longeons les stands par l'extérieur pour éviter le goulot d'étranglement des clients au début de l'allée centrale, aux abords de la quincaillerie. Mais quel est ce tas de terre qui s'étale entre la chaussée et le stand du soldeur de crémerie (en globalisant car il vend des produits très divers...) ? Terre fraîchement retournée ou déversée. On dirait que la charrue du laboureur est passée par là. Et non, vous n'y êtes pas. On a replanté un jeune arbre là même où son ancien avait été découpé sous nos yeux lors d'une marche exploratoire avec le maire du 10e l'an passé (voir notre article du 29 avril 2015). L'arbrisseau s'élève à environ 3 mètres au-dessus du sol. Son pied est au centre du carré habituel — il y aurait beaucoup à dire sur ces encadrements réalisés en bordures de granit il y a quelques années, ils sont autant d'embûches à ras du sol pour les nombreux piétons et clients du marché — , mais il disparait sous une masse de terre non tassée, très importante, qui a tendance à se disperser au gré des passages car aucun cadre ne vient limiter cette masse. Seuls deux piquets de section ronde hauts d'un mètre et demi environ flanquent à bonne distance le jeune tronc. Cela semble signifier que la structure n'est pas terminée, manque de temps peut-être ? Pourtant quand on sait ce qu'est le marché de Barbès, ses excès et ses débordements, il aurait été judicieux de prendre des mesures pour que les "tuteurs" ou les protections de la toute jeune plantation soient terminés avant la tenue du marché.

    20160106_104340.jpg

    Au lieu de cela, la terre est plus ou moins étalée, la boue gagne du terrain, les déchets végétaux (mais pas que...) s'y ajoutent, le tableau habituel en somme. Nous connaissons déjà la réponse de la Direction des parcs et jardins si nous allions jusqu'à l'interpeler : la terre au pied des nouvelles plantations a besoin de se tasser, c'est pourquoi il apparait aux yeux de l'amateur que la quantité est trop importante. Mais que nenni, au bout de quelques mois le niveau sera le même qu'alentour. Oui, sans doute. Mais en attendant, les abords du marché sont impraticables, sales, donnent l'impression d'un manque d'entretien.  Peut-être ne serait-il pas impensable d'ajouter de la terre quand le pied d'arbre se creuse au terme de quelques semaines...

    Nous avons encore en mémoire la triste histoire des pieds d'arbres du bd de la Chapelle dans le prolongement de la placette Charbonnière, entourés d'un pavage incertain et particulièrement impropre au cheminement piéton et cela pendant trois ans (Voir notre article du 12 février 2014). Chat échaudé craint même l'eau froide, à Barbès comme ailleurs !

     

  • Certains pieds d'arbres de la Goutte d'Or

    Il y a bien longtemps que nous n'avons pas proposé ici quelques photos de pieds d'arbres, petites mares à canard, ou pièges à chevilles fragiles quand le temps est sec. Vous nous trouvez trop durs avec les services de la voirie de la Ville ? Soyez attentifs et observez vous-mêmes les alignements d'arbres du boulevard de Magenta, ou ceux du boulevard de la Chapelle... Ces derniers, malgré une belle rénovation à l'été 2012, souffrent beaucoup de la proximité du marché alimentaire deux fois par semaine et sont à nouveau bien tristes, encombrés de déchets et de dépôts sauvages, ou creusés par les palettes de légumes et les passages multiples. Il semble que les grilles qui pendant des décennies ont protégé le pied des arbres, avaient un rôle à jouer que rien n'a su remplacer. 

    paris,goutte-d-or,arbres,pied-d-arbreAujourd'hui nous allons vous montrer des pieds d'arbres qui se trouvent près de l'église Saint-Bernard, notamment ceux de la rue Saint-Bruno entre la rue Stephenson et la rue Saint-Luc. 

    Face à l'église Saint-Bernard il existe un jardin plutôt tranquille, avec quelques jeux réservés aux enfants, nombreux dans le secteur, puisque plusieurs écoles, publiques ou privées, cohabitent dans les rues alentour. 


    Lire la suite