Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voilà ce qui est bien autour du pied d'un jeune arbre

Retour sur notre article du 8 janvier. Nous serons brefs et cette question s'adresse à la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts : 

Pourquoi n'avons-nous pas ce type de structure en bois pour protéger les jeunes arbres sur le boulevard de La Chapelle ? 

20160111_185714.jpg

Ces deux photos ont été prises au carrefour des rues de Maubeuge, Abbeville et Condorcet (Paris 9e).

20160111_185658.jpg

 

Commentaires

  • Bien peut-être pour la protection du jeune arbre, mais d'une esthétique pas très hausmannienne !
    Et qu'en dire lorsque les herbes folles, les papiers gras et les canettes s'y accumulent ? La Mairie de Paris et la DEVE tentent de nous faire croire que ce sont de nouveaux lieux de végétalisation. Ils sont en grand nombre dans certains quartiers.
    Pendant des années, on se contentait de paver le pied de l'arbre et d'attendre sa reprise effective pour refaire le trottoir. Il est vrai que c'était inconfortable pour les piétons, mais guère davantage que ces enclos rustiques.

  • Bonjour Manuel !
    Là c'est une question de goût. Nous avons subi et pas apprécié du tout les pavages, rustiques eux-aussi, autour des nouvelles plantations. Dangereux pour les piétons, tant les pavés étaient disjoints et grossièrement calés. Difficile à nettoyer pour les agents de la DPE aussi.
    Voir les articles du blog sur les pieds d'armes de la rue Saint Bruno....
    Les encadrements en bois ont l'avantage d'être contournés de facto par les piétons et protègent vraiment le jeune arbre pendant son enracinement. Ils ne sont pas haussmanniens, non, mais que faisait le fameux baron à l'époque ? En avez-vous une idée ?
    Bon week end.

  • Bonjour Lise,
    Je ne sais pas précisément ce que faisait le baron, mais je pense que le mobilier urbain était plus cohérent qu'il ne l'est aujourd'hui, les trottoirs moins envahis de panneaux, de potelets, de kiosques et échoppes en tout genre, et surtout les parisiens plus respectueux de l'espace public.

  • C'est rudement moche et pas du tout parisien !
    SOS du bon goût !!!

  • J'avoue que ce n'est pas très haussmannien, mais, bon, c'est temporaire... et puis, j'ai vu des riverains utiliser ce carré de terre fraîche pour y planter des fleurs, des herbes aromatiques et des plantes vertes... Pourquoi ne pas en profiter... Je sais, je sais, la saison ne s'y prête pas beaucoup, mais admirez cette jachère comme un peu de campagne en pleine ville!
    Amitiés
    Nous

  • Mais je ne veux pas de campagne en ville !
    Si je veux voir la campagne, j'y vais.
    Rendez-nous nos grilles d'arbres !

  • Je ne croyais pas que de simples carrés de terre fraîche au pied de jeunes arbres allaient passionner à ce point !
    Il faut rappeler à JPD que ces installations ne remplacent pas les grilles d'arbres.
    Les jeunes arbres ont besoin de temps pour s'enraciner correctement et ce dispositif de protection de l'arbre est temporaire, mais un temporaire long, plusieurs mois, parfois plusieurs années. Autant avoir quelque chose à la fois rustique pour le coût, protecteur pour l'arbre, et éventuellement utile aux habitants, si certains se sentent la main verte. Comme le soulignait "nous", certains pieds d'arbres sont fleuris au printemps et en été.
    Allez JPD... on ne va pas vous mettre la ville à la campagne, aucun risque !!
    Et vivent les bonnes vieilles grilles .

  • ... "parfois plusieurs années" ... d'expérience, je dirais plutôt "rarement moins de deux ans". Ce qui fait que les suivants prenant le relais, il y en a en permanence.

  • Sur le papier c'est bien, mais comme nos arrondissements du nord, vu le type de population et la densité font parti des plus sales, ça devient malheureusement très vite un dépotoir comme évoqué dans le 1er commentaire, cf l'enclos devant le magasin carrefour rue clignancourt.

Les commentaires sont fermés.