Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pieds-d'-arbres

  • Heureux comme un pied d'arbre boulevard Barbès !

    Nous ne voulons pas faire croire aux services de la Voirie du 18e que nous n'avons pas vu les pieds d'arbres du boulevard Barbès... vous aussi vous les avez certainement remarqués ? Non ? Si c'est le cas, ce sera à cause de la trop grande affluence qui sévit sur les trottoirs du boulevard au moment où vous passez. 

    Toutefois notre oeil d'observateur averti les a remarqués dès le premier jour. Et "l'oeil" de notre téléphone l'a même mis en mémoire illico presto pour vous en donner une illustration ici. 

    paris,18e,trottoir,pieds-d'-arbres,pmr

    Il s'agit d'un mélange de sable et d'un liant qui laisse ce comblement perméable aux eaux de pluie. Merci pour les arbres. Et merci à la section territoriale de voirie du 18e qui a déclenché l'opération. Le cheminement piéton, c'est à dire de la foule qui emprunte quotidiennement la station de métro, à défaut d'utiliser la station Château-rouge en travaux, et celui des habitants qui rentrent chez eux, s'en trouve largement facilité : plus de flaque, plus de trous, et moins de "cochonneries" qui restent coincées dans l'eau stagnante. 

    Comme nous sommes sensibles à l'environnement des trois arrondissements autour du carrefour Barbès — et un peu râleurs aussi — nous allons poser la question qui est sur toutes les lèvres au sud du viaduc, à savoir : 

    Et sur le Magenta, c'est pour quand ?

     

     

  • Certaines invitations sont malheureuses...

    Nous ne ferons pas de harcèlement sur les pieds d'arbres, mais laissez-nous vous dire que notre article récent sur le sujet a su rencontrer son public.... Gros succès chez nos lecteurs du blog et de notre page Facebook. 

    Aujourd'hui nous ne partagerons avec vous qu'une photo que nous adresse notre adhérent vigilant de la rue de Clignancourt. 

    Ne trouvez-vous pas que certaines affichettes auraient intérêt à se faire oublier dans certaines circonstances ? 

    paris,rue-de-clignancourt,propreté

  • Voilà ce qui est bien autour du pied d'un jeune arbre

    Retour sur notre article du 8 janvier. Nous serons brefs et cette question s'adresse à la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts : 

    Pourquoi n'avons-nous pas ce type de structure en bois pour protéger les jeunes arbres sur le boulevard de La Chapelle ? 

    20160111_185714.jpg

    Ces deux photos ont été prises au carrefour des rues de Maubeuge, Abbeville et Condorcet (Paris 9e).

    20160111_185658.jpg

     

  • Il y a végétalisation et végétalisation !

    Oui, c'est vrai, nous ne sommes pas tout à fait de bonne foi et nous exagérons les termes de la comparaison, en prenant le moins chic — un doux euphémisme — et le plus agréable au regard avec ses roses trémières aériennes ! N'empêche... Qu'est-ce que nous envions les habitants d'Amsterdam au bord de ce canal où les pieds d'arbres offrent de si jolies couleurs ! 

    Voici les trois photos de notre comparaison un peu excessive : 

    1- La rue de la Goutte d'or près du passage Boris Vian

    paris,pieds-d'-arbres,végétalisation

     

    2- Amsterdam, un quai en centre ville, près d'un café avec terrasse et petits coussins...

     

    paris,pieds-d'-arbres,végétalisation

    paris,pieds-d'-arbres,végétalisation

    Les roses trémières (alcea rosea) ont l'avantage de se ressemer toutes seules. Pas de frais d'investissement annuel...  On peut même récupérer les graines à la fin de la floraison, et les replanter en pleine terre ou en poquet. Une plante rustique d'un bel effet.