Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un documentaire radio sur les mineurs isolés de la Goutte d'Or

    La semaine dernière, l'émission de documentaire de Perrine Kervran sur France Culture, LSD La Série Documentaire, a consacré une série sur les transformations entraînées dans les territoires concernés par l'arrivée de migrants : Des villes transformées par l’exil : mes voisins les migrants. Cette série documentaire est signée par Raphaël Krafft, qui est aussi un habitant du quartier de la Goutte d'Or, et réalisée par Guillaume Baldy.  

     

    goutte d'or,mineurs isolés,radio

    La Goutte d'or  Crédits : DOMINIQUE FAGET - AFP

     

    Le premier épisode s'intéresse au 18e arrondissement, et plus précisément à la Goutte d'Or et aux mineurs marocains, avec un épisode intitulé "La Goutte d’Or face aux mineurs isolés" :

    "Au printemps 2017, un groupe d’une quinzaine d’enfants et d’adolescents isolés originaires du Maroc se sont installés dans le square Bashung dans le quartier de la Goutte d’or dans le Nord de Paris. Orphelins pour la plupart, poly toxicomanes dans leur majorité, ils sont aujourd’hui plusieurs dizaines à vivre dans ce périmètre de vols à la tire, larcins et autres trafics. 

    Leur présence a bouleversé la vie de ce petit périmètre de la Goutte d’or où ils vivent : restaurateurs et commerçants ont vu leurs chiffres d’affaires baisser dramatiquement et le trafic de drogue s’est réimplanté à proximité de ces petites mains utiles et corvéables. Malgré un budget de plus de 700 000 euros voté récemment par le conseil municipal pour prendre ces enfants en charge, les services de l’état et de la mairie de Paris paraissent désemparés et s’orientent vers une réponse strictement policière en vue de leur renvoi au Maroc au mépris des conventions sur les droits de l’enfant ratifiées par la France. Pour la plupart enfants de familles marocaines ou mères célibataires qui ont quitté le village pour grossir les rangs des usines chinoises et européennes délocalisées dans les banlieues de Tanger, Fès ou Casablanca, ces jeunes incarnent et sont victimes de la mondialisation dans ce qu’elle a de plus sauvage."

     

    Vous pouvez réécouter ce documentaire ci-dessous ou encore le télécharger sur la page de l'émission sur le site de France Culture.

     

     

  • La Petite ferme de la Goutte d'Or ouvre ses portes

    Ce samedi 13 octobre à 14h, le square Alain Bashung va connaitre une deuxième vie, après de longs mois de fermeture, et d'abandon, suite à son occupation par des mineurs isolés, ceux qu'on nomme les "mineurs marocains".  En effet, le square rouvre ses portes aujourd'hui pour accueillir la Petite ferme de la Goutte d'Or, une idée d'associations locales et d'habitants du quartier pour faire revivre ce square. La journée sera aussi gourmande avec la participation de l'association Goutte Verte pour un stand de crêpes.

    unnamed.jpg

    C'est l'association des Fermiers de la Francilienne, mandatée par la Mairie de Paris, qui a construit clapiers, enclos et autre poulailler ces dernières semaines, pour accueillir une mini ferme pédagogique. Un ferme à laquelle les habitants, petits et grands, peuvent contribuer au fonctionnement.

    unnamed (1).png

    Ce nouvel équipement implanté dans le fond du square Alain Bashung a pour ambition de faire revivre un lieu marqué par de grosses problématiques de squat et de délinquance qui ont conduit à sa désertion par les habitants du quartier et ensuite à sa fermeture par la mairie.

    IMG_2850.JPG

    Le square Alain Bashung, le 22 septembre 2018

     

    La Petite ferme devrait s'ouvrir au public de façon progressive. Dans un premier temps, des visites tout public sont organisées du mardi au vendredi de 16h00 à 18h et le samedi de 14h à 18h. Une bonne occasion d'aller voir les poules et les lapins de la Goutte d'Or !
  • Nouvel événement chez Les Libraires Associés

    Les Libraires Associés accueillent une fois de plus des artistes, illustrateurs et auteurs de livres de jeunesse, mardi 16 octobre à partir de 18h au 3 rue Pierre-l'Ermite. Une belle occasion de découvrir en avant-première les nouveautés de l'un des meilleurs éditeurs français de livres pour enfants.

    Paris, paris 18e, les libraires associés, jeunesse,

    Ne manquez pas ce rendez-vous !

  • Sous le soleil au square d'Anvers

    Samedi dernier, le 6 octobre, s'est tenue la fête de quartier et le vide-grenier du Conseil de quartier Anvers-Montholon dans le square d'Anvers, dans le 9e arrondissement. C'est sous un agréable soleil d'octobre que s'est déroulé cet évènement plébiscité par le public de petits et grands.

    Affiche_fêtequartierAnvers2018.jpg

     

    Action Barbès était présente dans le carré des associations pendant l'après-midi. Une bonne occasion de pouvoir rencontrer des élus locaux et de pouvoir échanger avec des adhérents venus nous rendre visite. Une bonne occasion également d'enregistrer de nouvelles adhésions, marque d'un soutien à nos actions pour améliorer le cadre de vie de nos quartiers.

     

    Do09fO6X0AEvyPu.jpg

  • Tournoi de pétanque

    Nous avons pris l'habitude d'annoncer certains événements de l'association Quartier Partagé tels les lotos et les tournois de pétanque.

    Paris, paris 10e, quartier partagé

    Le prochain rendez-vous sera pour les amateurs et amatrices de pétanque, le samedi 13 octobre à 14h, dans le square Villemin. Un moment de convivialité et de solidarité.

     

  • Les résultats du budget participatif

    Les résultats des votes pour les projets proposés dans le cadre du budget participatif sont désormais connus. Deux projets d'Action Barbès avaient été retenus, dont un en collaboration avec les associations Demain La Chapelle et SOS La Chapelle (voir notre article du 10 septembre 2018).

    paris,paris 10e,paris 18e,budget participatif,promenade urbaine,église saint bernard

    Quelle déception! Après avoir refusé notre proposition d'embellissement des murs de Lariboisière par des artistes, au prétexte que ce ne serait pas un projet pérenne (alors même que la maire du 10ème arrondissement nous avait vivement encouragés à représenter cette idée déjà émise en 2015), le projet présenté avec les associations SOS La Chapelle et Demain La Chapelle sur la mise en lumière du viaduc du métro n'a pas recueilli suffisamment de votes. Certes, les résultats ne sont pas contestables puisque tout le monde pouvait donner son avis. Mais pour le projet qui devait compléter la Promenade urbaine, nous avions quelques doutes puisqu'il avait été déposé en projet parisien et pas local. Quel intérêt pour le Nord de Paris pour les habitants des autres arrondissements ? Nous ne nous sommes pas trompés. Nous devrons compter sur les 200 000€ obtenus en 2015 et sur ce que la ville voudra bien mettre sur le budget de la Promenade urbaine. Tiens, d'ailleurs, nous n'avons plus aucune nouvelle de ce côté-là. 

    Concernant les projets retenus dans nos quartiers, un projet nous laisse interrogatifs quant à sa mise en œuvre : "Des couleurs éclatantes à la Goutte d'Or et à la Chapelle".

    En effet, dans ce projet, qui concerne aussi le quartier de la Chapelle, on trouve cette proposition : "Sur le terrain de basket du TEP de la Goutte d'Or, des couleurs vives. Le terrain détonnera dans le paysage urbain avec un design qui tranche dans ce quartier historique de Paris." Rappelons que ce terrain de sport est à quelques mètres et en co-visibilité directe avec l'église Saint-Bernard de la Chapelle, une construction néogothique classée Monument historique. Nous ne sommes pas hostiles au street art en général, mais en l'occurrence, nous sommes dubitatifs face à ce projet "qui détonnera", alors que les habitants réclament le respect de l'aspect faubourien et historique du cœur de la Goutte d'Or. Reste à savoir quel sera l'avis -obligatoire- des architectes des Bâtiments de France à ce propos. Une autre question se pose au sujet du délai de réalisation de ce projet. On sait qu'il faut souvent plusieurs années avant que soient réalisés les projets retenus au budget participatif parisien, alors que ce terrain est promis à être restructuré lors de la rénovation urbaine de ce secteur qui s'annonce. Doit-on comprendre que ce projet sera éphémère ? On ne saurait y croire, car notre proposition de fresques sur les murs de Lariboisière a précisément été écartée pour ce motif. Ou alors, ce projet ne serait réalisé qu'après des travaux qui ne seront pas achevés avant plusieurs longues années ? Voilà qui demande des éclaircissements, ce que nous manquerons pas de faire dès que l'occasion se présentera.

     

  • Retour sur l'assemblée générale d'Action Barbès

    Pour la deuxième année consécutive, les Libraires associés nous ont ouvert leur porte pour notre assemblée générale. Plusieurs dizaines d'adhérents, dont quelques nouveaux -encore bienvenue à eux, avaient fait le déplacement pour une assemblée générale placée sous le signe de la transition. 

    paris,paris 18e,les libraires associés

    Dans le cadre de la présentation du rapport d'activités, les échanges ont porté sur la salle de consommation à moindre risque de la rue Ambroise Paré, sur les opérations "Tous mobilisés" dans les 10e et 18e arrondissements, sur les réunions de la ZSP élargie et la police de sécurité du quotidien, ainsi que sur la Promenade urbaine. Le problème de la dégradation du secteur Barbès-Goutte d'Or-La Chapelle a été largement évoqué.

     

    paris,paris 18e,les libraires associés

     

    Après les votes traditionnels sur les rapports financier et d'activité, un Conseil d'administration partiellement renouvelé, a été élu par l'assemblée des adhérents. Fraîchement élu, le Conseil d'administration a tenu une séance exceptionnelle pour désigner le bureau. La présidente sortante, Elisabeth Carteron, ne s'est pas représentée, et c'est désormais Jean-Raphaël Bourge qui est président d'Action Barbès. Nous tenons à dire ici à notre désormais ancienne présidente, toute notre gratitude pour son investissement sans faille à la tête de l'association durant toutes ces années.

    A noter également, l'assemblée générale a voté le changement d'adresse du siège d'Action Barbès, le courrier postal doit être envoyé à :

    Action Barbès

    28 rue Affre

    75018 Paris

    Mais si le siège de notre association change d'arrondissement, pour autant nous n'abandonnons pas les 9e et 10e arrondissements, largement représentés dans le Conseil d'administration. 

    Les échanges se sont ensuite poursuivis dans la bonne humeur dans un restaurant du quartier. La convivialité, c'est aussi cela une association de quartier !

  • Tous à l'Assemblée générale d'Action Barbès!

    Nous vous attendons nombreux ce soir, pour la traditionnelle assemblée générale de notre association. Ce sera l'occasion pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore la librairie "Les libraires associés" de découvrir ce beau lieu au 3 rue Pierre l'Ermite dans le 18ème arrondissement. Après le travail, nous poursuivrons la soirée dans un restaurant du quartier !

     

    Capture d’écran 2018-10-02 à 09.57.03.png

  • Rencontre avec la direction de l'hôpital Lariboisière

    Les travaux du nouveau Lariboisière ont commencé depuis plusieurs mois, ou plus exactement la phase de démolition. Nous avions assisté à la présentation du projet en mars de l'an dernier (voir notre article du 30 mars 2017). 

    paris,paris 10e,hôpital lariboisière

    Les premiers coups de pelleteuse ont été pour le bâtiment Morax, à l'angle des rues Ambroise-Paré et Maubeuge. Un nouveau bâtiment sera bientôt érigé et il accueillera les services techniques, informatiques et de communication, ainsi que le laboratoire d'anatomo-pathologie. Au rez-de-chaussée, un espace de restauration est prévu.

    paris,paris 10e,hôpital lariboisière

    Bâtiment Morax

    Le calendrier des travaux est à peu près respecté, à trois mois près, un retard dû à des raisons d'appels d'offres . La construction du "Nouveau Morax" est prévue début 2019 pour une durée d'un an. Ensuite, les bâtiments qui accueillent actuellement diverses activités dont les services techniques, les laboratoires, et sont situés vers le boulevard de la Chapelle, au bout de la rue de Maubeuge, seront à leur tour détruits.

    L'ouverture du nouveau Lariboisière est prévue pour 2023. Il faudra alors transférer les activités d'hospitalisation et le plateau technique dans le nouveau bâtiment. Après la réhabilitation du bâtiment Galien, les activités d'addictologie, psychiatrie et médecine physique de Fernand-Widal rejoindront Lariboisière. La parcelle située le long de la rue Guy-Patin sera ensuite vendue (2024-2025) et devrait accueillir très probablement des logements.

    L'entrée principale des piétons se fera boulevard de la Chapelle avec une dépose-minute prévue. Pour les urgences, ce sera rue de Maubeuge.

    Nous avons aussi évoqué la modification de la piste cyclable du boulevard de la Chapelle dans le cadre de la Promenade urbaine. Initialement, les trottoirs devaient être élargis le long de l'hôpital, la piste cyclable étant conservée, pour ne laisser qu'une seule voie de circulation. L'hôpital a demandé qu'il soit tenu compte des impératifs d'accès des véhicules de secours. Les trottoirs resteront donc inchangés, au moins jusqu'à 2023. La piste cyclable protégée disparaît et Action Barbès le regrette. Les cyclistes devront désormais cohabiter avec les véhicules d'urgence dans un couloir élargi. Espérons que cette voie ne servira pas aux automobilistes et deux-roues motorisés pressés. On ne garantit rien !

  • Rendez-vous avec Action Barbès au square d'Anvers

    Il y a plusieurs années que nous ne participions plus au forum des associations, que ce soit dans le 9e, le 10e ou le 18e arrondissement. Cette année, nous avons fait le choix de venir quelques heures à la fête du conseil de quartier Anvers-Montholon, les 6 et 7 octobre.

     

    Paris, paris 9e,

    Vous pourrez nous retrouver sur notre stand, le samedi 6 octobre à partir entre 15h et 18h. Une occasion de régler votre cotisation pour l'année 2018-19, si ce n'est déjà fait.

    A samedi !! 

    paris,paris 9e