Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Conseil de quartier Louis Blanc Aqueduc

    Ce sera le dernier conseil de quartier de la saison. Au menu, espace public et paysage de la rue, tout un programme quand on connaît les problématiques du secteur. L'équipe d'animation vous donne rendez-vous le 9 juillet à 19h à l'école élémentaire du 49, rue Louis Blanc.

     

    Capture d’écran 2018-06-27 à 08.36.36.png

  • Kiosque de Barbès: c'est reparti

    Samir Lebcher, le kiosquier de Barbès, avait annoncé qu'il serait de retour sur ses terres. C'est fait depuis lundi matin. Nous lui avions rendu visite place Colette au métro Palais Royal (voir notre article du 6 septembre 2017) où il a passé une année. La réouverture du point presse était attendue par de nombreux clients du quartier. Nous avons pu le constater lors de notre passage lundi.

    paris, paris 18e, kiosque, presse,

    Samir se dit très content de ce retour, même si les choses n'ont pas été toujours simples... "Je retrouve des visages familiers, et c'est un bonheur" nous a-t-il confié.

    D'après les dernières informations dont il dispose, le kiosque nouvelle génération sera opérationnel début février 2019, ce qui nécessitera une fermeture d'environ trois semaines en janvier. Le kiosque est désormais ouvert de 8h à 19h, alors n'hésitez pas à passer par là.

  • Allons voir si la rose....

    Boulevard de Magenta, on nous a supprimé nos belles grilles d'arbres, remplacées par deux revêtements successifs, presque imperméables, qui transforment, à la moindre averse, les pieds d'arbres en mares où passants et commerçants jettent leurs mégots, canettes et autres déchets. Et pourtant, une rose trémière a réussi à pousser.

    Gardons l'espoir !

    Paris,Magenta,rose-trémière

  • Un amoureux des quartiers populaires

    Nous nous autorisons une petite sortie de notre périmètre habituel pour vous inviter à une exposition de photographie de Willy Ronis, car c'est lui que nous désignons comme un amoureux des quartiers populaires. La ville de Paris à l'occasion de son quatre-vingt-quinzième anniversaire lui avait rendu hommage, début 2006, et saluait le grand photographe qui avait su garder un regard tendre sur le Paris populaire du 20e siècle. 

    Nous le saluons aussi un peu comme voisin, puisque né au 8 de la cité Condorcet, juste à côté de la place Turgot, où ses parents, fuyant les pogroms, les migrants de l'époque, déjà..., s'étaient installés. C'est le 14 août 1910 qu'il voit le jour dans cette  cité Condorcet, où il résidera  jusqu'en 1936. 

    Cette très belle rétrospective réunit 590 clichés du photographe, lauréat du Grand Prix national de la photographie en 1979 et du prix Nadar en 1981. Pour l'occasion, et pour fêter les dix ans du Pavillon Carré de Baudouin, la mairie du 20e a offert ce lieu magnifique à une exposition non moins exceptionnelle. 

     

    WR%20affiche.JPG

    Photo : Autoportrait aux flashes, 1951. 

     

    Quand ? Jusqu’au 29 septembre, du mardi au samedi de 11h à 18h. Visites commentées chaque samedi à 15h.
    Où ? Pavillon Carré de Baudouin, 121, rue de Ménilmontant, 20e.
    Combien ? Entrée libre !

     

    Rencontrer le photographe ? Ce cher institut national de l'audiovisuel (l'Ina) a su garder quelques petites vidéos qui nous permettent de voir Willy Ronis dans les rues de Belleville qu'il aimait tant, un peu déboussolé malgré tout devant les rénovations qui ont bouleversé son paysage.