Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

halle-pajol

  • La Goutte d'Or sur France Culture avec Anne Hidalgo

    C'était sur France Culture vendredi 29 juin, le magazine de la rédaction : il commence par un tour d'horizon de la situation dans nos quartiers de Château-Rouge la Goutte d'Or, Barbès et La Chapelle, et continue par une longue interview d'Anne Hidalgo que vous pourrez même voir si vous préférez l'image à l'écoute. Pas d'interview des élus locaux, mais des échanges avec les associations locales, y compris SOS LA Chapelle ou ASA PNE que nous connaissons bien.

    Donc, ne passez pas tout de suite au second encadré car vous vous priveriez de la partie audio, et des conversations intéressantes que la journaliste a recueillies. 

     

    Nous avons été surpris d'entendre la maire de Paris affirmer que les réunions des opérations Tous mobilisés (Château-Rouge et aussi Goutte d'Or - Polonceau) s'étaient conclues sous les applaudissements. Nous avons participé à ces réunions et nous n'avons rien entendu de tel. Curieux tout de même.

    Si l'on dresse un premier bilan pour Château-Rouge, après des améliorations rue Dejean et une inauguration en fanfare prometteuse de Paris Respire, force est de constater que les moyens ne sont plus mis en œuvre pour faire respecter l'interdiction de circuler le samedi.

    paris,barbès,château-rouge,la-chapelle,la-goutte-d-or,sauvette,migrants,squares,espace-public,fête-de-la-musique,halle-pajol,anne-hidalgo.

    Du côté de la Goutte d'Or, (voir notre article du 25 juin), le bilan est décevant. Comment demander encore aux habitants et commerçants de se mobiliser et de faire des propositions alors que pour des choses simples demandées depuis des mois (voire des années), on ne fait pas respecter l'espace devant le parvis de l'église Saint-Bernard le dimanche, espace qui sert habituellement à des jeux de ballon pour les enfants (nous reviendrons bientôt plus en détail sur ce sujet dans un article dédié).

    paris,barbès,château-rouge,la-chapelle,la-goutte-d-or,sauvette,migrants,squares,espace-public,fête-de-la-musique,halle-pajol,anne-hidalgo.

    Et que dire du square Bashung, très peu ouvert et très peu entretenu!

    C'est d'ailleurs suite à ces déceptions et agacements que notre association n'a pas souhaité participer à la réunion Tous mobilisés Lariboisière-Saint Vincent de Paul, à laquelle nous étions invités, et pas davantage à la marche exploratoire organisée par la mairie. Nous nous en sommes expliqués auprès des élus du 10e arrondissement. Des propositions et des remarques, nous en faisons depuis bien longtemps. Citons par exemple l'état déplorable des pieds d'arbres du boulevard de Magenta, le non-respect des espaces autorisés pour leur étalage par certains commerçants, des aménagements rue Ambroise Paré comme des jardinières en pleine terre qui pourraient apporter un peu d'apaisement aux habitants; que dire de la signalétique en piteux état, des plots complètement défoncés face à la sortie du passage Paré-Patin, le balisage au sol de la zone 30 autour de l'hôpital pour les vélos... En voulez-vous encore ? 

    De plus, alors que notre association a justement été créée pour que élus et services des 9e, 10e, et 18e travaillent ensemble, pourquoi sélectionner de petits secteurs et ne pas prendre exemple sur la ZSP élargie ?

     

  • Flash back sur la Halle Pajol

    L'association amie ASA PNE, en fait, son président Olivier Ansart, nous transmet un lien vers un article de La Croix, qui reprend l'historique de la réhabilitation de la Halle Pajol, devenue une réalisation emblématique parmi celles des deux mandatures de Bertrand Delanoë. Un succès évident tant du point de vue de la rénovation urbaine que des performances écologiques.

    Le site n'offrait pas au début beaucoup d'atouts encourageants dans la perspective d'une transformation positive du quartier. Le résultat très positif, et reconnu assez unanimement, nous permet d'être optimiste en ce qui concerne le devenir du projet de Promenade urbaine de Barbès à Stalingrad.

    Lisez cet article pour vous en convaincre. Les habitants du quartier Pajol, eux-aussi, partaient de loin !  

    Lien vers l'article de La Croix du 31 juillet 2015

    La-Halle-Pajol-une-oasis-ecologique-au-caeur-de-Paris_article_main.jpg
    GUIZIOU Franck / hemis.fr (emprunté sur le site de La Croix)

     

  • Jour de fête rue Pajol

    C'est aujourd'hui l’inauguration de l’esplanade Nathalie Sarraute, qui borde les équipements de la ZAC Pajol : une auberge de jeunesse baptisée Yves Robert et une bibliothèque du nom de l'homme de lettres et ancien président tchèque Vaclav Havel.

    Les visites inaugurales ont lieu le 7 novembre à 15h30, l'entrée est filtrée, il faut être invité, voir sur le site de la mairie du 18e.. 

    zac-pajol

    Les habitants venus au conseil de quartier Chapelle - Marx Dormoy en octobre dernier avaient fait part de leur mécontentement au commissaire Bouard : la rue Pajol serait souvent le lieu d'attroupements bruyants, des nuisances sonores mais surtout nocturnes. Sans doute l'esplanade offre-t-elle un espace attrayant, particulièrement en été, quand les soirées sont longues. Pour autant, qu'en penser ? Faudrait-il renoncer à embellir la ville, à rendre l'espace plus agréable, l'aménager et tenter de le "végétaliser" par la plantation d'arbres ou d'autres espèces plus modestes en taille, sous prétexte que des jeunes les utilisent et pas toujours de la manière la plus respectueuse pour le voisinage ? Ne faudrait-il pas plutôt s'en prendre aux lacunes de leur éducation, à l'absence de dialogue entre générations et au manque de lieux où le bruit ne serait pas un problème ? 

    P1060570.jpgP1060571.jpg

    La Halle Pajol qui accueille l'auberge de jeunesse et la bibliothèque est un bâtiment à énergie positive, ce qui doit être souligné autant que possible, tant ces constructions sont encore rares en France. 

    Pour résumer très brièvement, loin de consommer de l'énergie, elle en génère au-delà de ses propres besoins, grâce aux 3 500 m² de panneaux solaires photovoltaïques installés sur le toit de l'auberge de jeunesse.

    A côté de cette technologie de pointe, le trottoir qui lui fait face prend des allures de province qui ne manquent pas de charmes. Il serait dommage de ne pas le relever !

    P1060569_2.jpg

    En mai dernier, la Halle Pajol avait déjà fêté ses 10 ans sous l'impulsion des associations qui ont participé à la grande aventure de la transformation de ce quartier très enclavé et limité par les voies de chemin de fer. Une réussite de la concertation au Grand Parquet. A noter que dans son bulletin d'octobre 2013, l'association SOS Paris, grand défenseur du patrimoine parisien, a qualifié le projet de ZAC Pujol de "réussite", alliant modernité et respect de son histoire. Enfin, un article dans Liaison d'octobre a salué la mobilisation exemplaire qui a conduit à terme de beau projet et son succès salué de toutes parts (voir l'article dans le n° 155 sous la plume d'Olivier Ansart, président de l'ASA PNE 18).

  • Retour sur la réunion du 2 avril : La Halle Pajol, 10 ans déjà !

    Cela se passait au Grand Parquet dans le 18e et l'enthousiasme était grand parmi les habitants, les associatifs, les élus, les professionnels, en un mot tous les acteurs d'une grande aventure collective. 

    En résumé, la Halle Pajol c'est :

    La halle réhabilitée accueille une auberge de jeunesse de 330 lits, une bibliothèque de 30 000 documents, une salle de spectacle de 180 places, des espaces de réunions, 1000 m2 de commerces et locaux d’activités, et une centrale photovoltaïque de 3500 m2 (courant 2013).

    Les deux bâtiments des messageries sont reconvertis en collège de 600 élèves (ouvert en 2010) et en IUT de 500 étudiants (2014).

    Deux équipements neufs reçoivent un centre sportif de 4000 m2 et un pôle d’activités économiques (Green One) de 5200 m2 depuis 2012.

    Des espaces publics constitués d’une esplanade de 4000 m2 et de jardins ouverts et couverts (sous la halle) répartis sur 9000 m2 (2013). 

    Pour tout cela, dix années n'ont pas été trop !

    Olivier Ansart, porte parole de la Coordination Pajol et président de ASA-PNE 18, nous a adressé la restitution des débats autour de trois ateliers, d'environ une heure chacun, qui ont porté respectivement sur la mobilisation citoyenne autour du projet, sur les choix architecturaux et la naissance de l'éco-quartier, et sur le projet dans son environnement urbain avec son appropriation par les habitants. La restitution qui vous en est proposée ici est un travail de synthèse de qualité qui montre que la concertation est possible et qu'elle peut apporter beaucoup. Elle mérite votre lecture attentive.

  • Du côté de Pajol, 10 ans déjà !

    Pajol : 10 ans de concertation, ça se fête…

    A l’occasion de l’ouverture de la halle Pajol, la Coordination Espace Pajol vous invite à une rencontre/débat
    Le mardi 2 avril 2013 à 18h30 au Grand Parquet
    Jardins d’Eole  -  35, rue d’Aubervilliers  -  75018 Paris

    Image 10.jpg 

    Dans une ambiance que nous espérons festive et conviviale…

    Des témoignages et tables rondes évoqueront l’histoire de la concertation et du projet urbain, suivis d’échanges avec le public.

     

    Contact : Olivier ANSART, porte-parole Coordination Espace Pajol

    Tél. 06.21.89.91.97.

    @mail : ansart.o@laposte.net

                Asa.pne18@laposte.net

                http://asa-pne.over-blog.com/