Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Conseil de Quartier Lariboisière Saint-Vincent-de-Paul demain soir

    N'oubliez pas demain soir la réunion en séance plénière du conseil de quartier Lariboisière Saint-Vincent-de-Paul, sur le thème des marchés parisiens, et en particulier avec un gros plan sur le marché couvert Saint-Quentin (voir nos 4 articles traitant de ce sujet).  

    Après une page d'histoire présentée par Patrick Cognasson de l'association Histoire & Vies du 10e, Pascal Bensidoun, gestionnaire du marché (dont le Groupe gère également d'autres marchés en intérieur et extérieur dans Paris) et Hélène Duverly conseillère d'arrondissement du 10e, chargée du commerce et de l'artisanat, pourront répondre aux questions des habitants.

    Par ailleurs, une proposition de voeu vous sera présentée sur le projet d'aménagement inter-quartiers des abords de la Gare de l'Est, que nous avons déjà largement évoqué avec notre opération "Envoyez une Carte Postale pré-imprimée au maire du 10e" (cliquez ici pour l'article du 14 septembre et ici pour celui du 20 septembre).

    Attention, le CQ se tiendra exceptionnellement au collège Bernard Palissy, 21 rue des Petits Hôtels, de 19h à 21h.

     

    paris,conseil-de-quartier,lariboisière-saint-vincent-de-paul,commerce,marché-saint-quentin

  • Marché Saint-Quentin: la diversité des étals et des commerçants

    Dans le contexte du prochain Conseil de Quartier Lariboisière Saint-Vincent-de-Paul consacré principalement au marché Saint-Quentin, nous avons déjà publié 3 articles pour vous dévoiler ses acteurs et ses coulisses (le 24 septembre sur les raisons de ce coup de projecteur, le 25 septembre sur ses traiteurs et le 27 septembre sur son fonctionnement).

    Nous souhaitons aujourd'hui vous montrer la diversité de ses étals, à l'instar de ce plan (ci-dessous) que nous avons trouvé dans l'un des sas d'entrée du marché, donnant boulevard Magenta. Vous pouvez y découvrir 21 couleurs différentes catégorisant les commerçants en fonction des produits vendus. A y perdre presque la tête! 

    Nous avons déjà relaté notre ballade parmi les 8 traiteurs du marché, vous invitant à déguster les cuisines du monde (Afrique/Antilles, Maroc, Liban, Asie, Brésil, Portugal, Italien) ou à emporter les plats plus traditionnels des traiteurs-charcutiers. Poursuivons cette découverte au gré des allées de ce marché couvert parisien...       

    marchés-de-paris,paris,10e,marché-saint-quentin,commerce

    Lire la suite

  • Université populaire au Louxor

    Universite populaire Louxor.JPG

    Décidément, le Louxor n'en finit pas de nous surprendre ! Après le lancement du ciné-club du mardi soir, voilà l'Université populaire.
     
    Annoncé dès les débuts du trio CinéLouxor, le programme de l'Université Populaire arrive enfin !
     
    Le principe est simple, une personnalité : un architecte, un musicien, un sportif, un cuisinier, un homme politique… vient présenter un film de son choix.
     
    Les séances ont lieu une fois par mois, le jeudi après-midi, à 14h et sont au tarif de  3€.
    Cliquez sur l'image pour télécharger le programme.
     
    Les 3 premiers à avoir dit oui sont Ollivier Pourriol (le 3/10/13), Lionel Jospin (le 07/11/13), et Marie Desplechin (le 12/12/13).
  • Marché Saint-Quentin: le fonctionnement et les points en suspens

    C'est un événement de faire venir des commerçants dans un conseil de quartier, surtout pour leur faire raconter leur métier, leur environnement, les problèmes qu'ils rencontrent. Comme nous l'avons dit dans un précédent article, le marché ferme à 20 heures le soir, mais la journée n'est pas finie pour autant. Il faut encore descendre les denrées dans les chambres froides, situées au sous sol du marché, s'il s'agit de produits frais, ou simplement ranger les stands pour le lendemain. Pas facile dans ces conditions de participer aux réunions des Conseils de quartier.

    Le marché couvert est une petite société organisée sous sa grande halle historique avec ses avantages et ses inconvénients, ses bonheurs et ses problèmes. Les marchands, au nombre de 35 actuellement, sont réunis dans une association des commerçants avec un bureau et un président. Les pouvoirs du président ne sont pas immenses, mais il est le représentant de l'ensemble des commerçants du marché face aux institutions et c'est lui qui est l'interlocuteur privilégié du gestionnaire du marché, la société Bensidoun

    Lire la suite

  • Festival Origine Vagabonde

     

    paris,culture,mixité

    Télescopage de circonstances : mardi dernier, le ciné-club du Louxor nous proposait French Cancan de Jean Renoir dans lequel on nous parlait du cabaret La Reine Blanche (nota qui n'a rien à voir : les séances du ciné-club du Louxor le mardi sont passionnantes). Et de la fiction à la réalité, il n'y a qu'un pas puisque du 2 au 4 octobre prochain se tiendra le festival Origine Vagabonde au théâtre de la Reine Blanche. De quoi s'agit-il ?

    "Ils sont grecs, maliens, mongoles et ont voyagé à travers le monde avec comme objectif : le partage de leurs cultures et de leurs origines. Aucune frontière ne les a empêchés de vivre la musique, la danse, la culture de l’autre.

    Ces trois jours seront l’occasion de découvrir les principaux axes de notre association : le partage des cultures et la mixité."

    Voilà ce que nous dit la présentation du programme. Cela se passe au Théâtre de la Reine Blanche, 2 bis passage Ruelle, 75018 Paris. Métro La Chapelle le mercredi 2, jeudi 3, vendredi 4 Octobre 2013 à 21h.

  • Marché Saint-Quentin : des traiteurs de dernière minute et plus si affinités

    C'est une élue qui habite à deux pas qui nous a donné le tuyau. "Quand, parfois, je manque d'inspiration ou tout simplement de temps et qu'un couple d'amis s'annoncent un peu tardivement, je ne m'inquiète pas, je sais qu'au marché Saint Quentin, je pourrai trouver un beau poisson grillé, quelques acras pour l'apéritif, un joli plat de riz pour accompagner et je suis sauvée."

    C'est chez Hervé, qu'elle descend et qu'elle trouve son bonheur. Une boutique qui vous plongera dans l'ambiance instantanément. On peut aussi déjeuner sur place.

    chez Hervé,marché-saint-quentin

    Oh Africa ! le traiteur africain, entrée rue de Chabrol

     

    Lire la suite

  • Marché Saint-Quentin: un vrai coup de projecteur

    paris,marché-saint-quentin,commerceL'équipe d'animation du conseil de quartier Lariboisière-Saint-Vincent-de-Paul a décidé avant de partir en vacances de dédier sa réunion de rentrée au marché Saint-Quentin. C'est une vraie bonne idée car sans elle, nous ne serions pas allés rencontrer les commerçants, sur place, chez eux, avec le même souci de faire connaissance, de connaître le mode de fonctionnement du marché, ses atouts et ses difficultés.

    Nous avions donné un premier et petit coup de projecteur à ce marché couvert en juillet dernier lors de l'inauguration d'un nouvel espace "convivialité" que tout le monde attendait depuis de très longs mois (voir notre article du 22 juillet).

    Ce marché couvert est installé depuis près de 150 ans dans l'une des dernières halles, encore en place, construites par l'architecte Victor Baltard, auquel le Musée d'Orsay a rendu un bel hommage au début de l'annéeIl fut connu en tant que l'architecte des halles centrales de Paris puis fut désigné architecte officiel de la Ville de Paris (1860-1870).  

    Cette fois, la rédaction du blog a donc décidé à son tour de consacrer plusieurs articles au marché, à la fois pour mieux connaître les marchés parisiens et leur longue histoire, et vous faire découvrir les attraits d'un vrai marché à l'ancienne, où l'on trouve de bons produits à des prix qui supportent la comparaison avec les supermarchés apparus ces dernières années à tous nos coins de rues (et dont parfois certains ferment aussi sans crier gare, c'est le cas du Monop' dans le haut Magenta fermé fin juin).

    La presse s'est fait l'écho cet été de la redécouverte des marchés de proximité. Déjà en juin, on pouvait lire dans Le Parisien que La qualité et la proximité sont les deux principaux atouts des 80 marchés alimentaires. Ils ont aussi su s’adapter aux horaires des parisiens avec des étals ouverts parfois au-delà de 20 heures. Au-delà de 20h... pas partout, car c'est justement un des regrets de certains de nos interlocuteurs rencontrés au marché Saint-Quentin. Nous reviendrons sur cette question demain. 

    Une étude du CROCIS de mai 2013 intitulée "Les marchés franciliens dans l'air du temps" notait que :

    "Face notamment aux questionnements récents et aux problèmes liés à la sécurité et à la traçabilité des aliments, les consommateurs se tournent à nouveau vers les marchés, qui sont revenus dans l'air du temps. Ils constituent l'un des circuits privilégiés de consommation de la population, avec comme premier argument la qualité, puis l'ambiance et la variété des produits (source : CCI France).

    Aujourd'hui, les marchés représentent un quart des fruits et légumes et un quart des produits de la mer vendus en France."

    C'est encourageant ! Et ce constat légitimise tout à fait le thème choisi pour le prochain conseil de quartier qui se tiendra le mardi 1er octobre, au collège Bernard Palissy 21 rue des Petits Hôtels, de 19h à 21h.

  • Salles de consommation à moindre risque : les preuves et la pratique

    La prochaine mise en place de la salle de consommation de drogues à moindre risque (SCMR) au 39 boulevard de La Chapelle fait l’objet d’une controverse que seule une approche rationnelle peut valablement résoudre. Les a priori, les principes et les postures politiciennes ne font pas avancer le débat. S’enfermer dans une logique uniquement répressive pour les questions liées à la drogue n’a jamais donné de résultats. Les trafics et les réseaux de trafiquants ont-ils disparu ces dernières décennies ? Non bien sûr. Le nier serait faire preuve d’une réelle mauvaise foi. Qui empoisonne aujourd’hui les cités Nord de Marseille si ce n’est le développement des mafias et de l’économie souterraine dont il y a fort à parier qu’aucune action de police ne viendra à bout. Faire respecter l’Etat de Droit est évidemment indispensable, la police et la justice sont là pour cela mais, concernant la drogue, ne faut-il pas y ajouter un accompagnement sanitaire des toxicomanes ? L'accompagnement des toxicomanes en grande précarité permet simplement de les extraire de l'espace public (notre intérêt en tant que résidents), tout en améliorant leur état sanitaire (dans l'intérêt général et leur intérêt en particulier).

    C’est donc une nouvelle approche de la question qu’il faut avoir. S’obstiner dans des politiques de répression coûteuses, inefficaces et même dangereuses par leurs effets secondaires (argent sale, criminalité, …) ne sert à rien.

    Action Barbès se propose de vous fournir régulièrement des informations sur le sujet afin que chacun puisse construire son opinion. Nous avons publié il y deux semaines une interview de Line Beauchesne traitant de la prohibition puis la semaine dernière un débat sur France Inter. Continuons ce travail.

    Le Consortium International sur les Politiques des Drogues (IDPC), réseau mondial pour un débat ouvert et objectif sur les politiques liées à la drogue, a publié en juin 2012 un intéressant rapport intitulé : Salles de consommation à moindre risque : les preuves et la pratique.

    Action Barbès a étudié ce rapport et vous en propose ci-après un petit résumé. Vous pouvez télécharger le rapport complet en cliquant ICI

    Lire la suite

  • Une visite à nos ancêtres

     

    paris,carnavalet,musée-municipal

    (Cliquez sur la photo pour accéder à la page de l'exposition)


    Demain dimanche, quoi de mieux qu'une visite au musée ?

    Sans se ruiner, l'entrée est gratuite. Comme dans la grande majorité des musées de la Ville de Paris (deux exceptions : la Crypte de Notre-Dame et les Catacombes) qui sont pourtant montrés du doigt par le rapport de la Chambre Régionale des Comptes, paru en mai dernier, qui estime que les plages d'ouverture sont trop réduites. On confirme.

    Ce ne sera donc ni le Louvre, ni Orsay où les files d'attente sont souvent décourageantes. Non, allons plutôt voir la petite exposition, nouvellement ouverte, au Musée Carnavalet dans le Marais. Elle révèle quelques portraits de nos plus anciens ancêtres, les habitants de Paris, disons des bords du fleuve, à l'époque des silex et des pierres taillées, soit dans une fourchette comprise entre 8000 et 6500 ans avant notre ère.

    Alors que la Ville de Paris prévoyait l'implantation d'un centre de tri de déchets dans le 15e arrondissement, vers les extérieurs, les excavations préalables ont buté sur des trésors, vite identifiés comme les vestiges d'un camp de chasseurs-cueilleurs préhistorique. Des outils primitifs, des pierres taillées et des fragments d'os ont été soigneusement extraits et étudiés par l'Institut national de recherche archéologique préventive. Cette découverte a eu lieu en 2008. Les chercheurs ont pu établir que le site abritait un « atelier » de fabrication d'armes et de travail des cuirs et de la peau.

    Une visite qui s'impose pour tous les petits loups qui ont commencé leur livre d'histoire par ces temps reculés.... Une façon de rapprocher l'histoire lointaine, à peine imaginable, de nos préoccupations contemporaines, le tri des déchets !

     

    Sur les traces des premiers Parisiens - A l’Orangerie du musée Carnavalet, 23, rue de Sévigné (IIIe), jusqu’au 31 décembre 2014, tous les jours sauf le lundi, de 10 heures à 18 heures. Entrée gratuite.

  • Abords de la Gare de l'Est : pensez à envoyer votre Carte Postale pré-imprimée!

    Nous avons lancé, samedi 14 septembre dernier, une initiative pour relancer le projet d'aménagement du quartier des abords de la Gare de l'Est, dont on parle depuis 2004, et visant à améliorer le cadre urbain environnant confronté à de gros problèmes de cohérence entre les différents flux (véhicules, transports publics, piétons, cyclistes) et de partage de l'espace public.

    Cliquez ici pour obtenir à nouveau la description du contexte, des enjeux et l'historique du projet d'aménagement des abords de la Gare de l'Est (article du samedi 14 septembre dernier).

    paris,10e,rue-d-alsace,gare-de-l-est,rémi-féraud,voirie,circulation,espace-public,sécurité-des-piétons,déplacements,urbanisme,balcon-vert

    Le quartier des abords de la Gare de l'Est (panneau n°19 sur la carte) comprend aussi d'autres sites remarquables comme l'Eglise Saint-Laurent (n°17) et le Couvent des Récollets (n°21) [Source: Carte Mairie de Paris / Histoire de Paris - Le 10ème - mise à jour 01/2007].

    Ce projet, devenu ainsi en quelque sorte l'arlésienne du "Coeur du 10e" et comprenant le Balcon Vert, avait pourtant bien démarré avec la mise en place d'une concertation inter quartiers permettant à de nombreux habitants et aux différents protagonistes (services techniques de la ville, RATP, taxis etc.) de travailler ensemble, entre 2008 et 2010, sur les différentes problématiques.

    D'où notre opération "une carte postale au maire du 10e" pour donner un petit coup de pouce à cette rénovation urbaine à l'échelle du quartier des gares... en sensibilisant Rémi Féraud et son équipe: les élus du 10e et du Conseil de Paris, mais aussi, plus généralement, en attirant l'attention de tous les candidats aux prochaines élections municipales sur ce sujet! 

    Notre opération se poursuit et met donc à votre disposition des cartes postales que nous avons pré-imprimées, recto et verso, où nous soulignons la nécessité de "pacifier", "apaiser", et "sécuriser" le quartier des abords de la Gare de l'Est.

    Voici donc le texte pré-imprimé que vous trouverez au dos de la carte postale:

     

    Paris, le ....... septembre 2013

    Monsieur le Maire,

    De nombreux habitants se sont mobilisés dès 2008 pour réfléchir aux réaménagements des abords de la Gare de l'est, améliorer le cadre de vie, apaiser l'espace public, sécuriser les circulations. Dans ce périmètre nous incluons les rues du 8 mai 1945, du faubourg Saint-Martin, d'Alsace, Saint-Laurent, Sibour et le boulevard de Strasbourg.

    La concertation engagée avait abouti à une exposition au Forum de Dix sur Dix  au Couvent des Récollets, en 2009, avec tout le succès que l'on connaît.
    Le choix de la Ville s'est porté sur d'autres projets d'urbanisme et seuls des aménagements à la marge ont pu être financés et réalisés.

    Vous avez affirmé que ce projet ne serait pas abandonné. C'est pourquoi nous demandons son inscription au PIPP (Plan d'Investissements Pluriannuel de la ville de Paris).

    Vous êtes directeur de campagne d'Anne Hidalgo, nous comptons sur vous pour porter le projet au nom des habitants du 10e et de leurs conseils de quartier.

    Recevez, Monsieur le Maire, mes meilleures salutations. 

    [Nom + Signature] 

     

    Nous vous rappelons que les cartes postales sont disponibles gratuitement au magasin des Caves Bardou, 124 rue du faubourg Saint-Denis (entre les deux gares): cliquez ici pour voir sa localisation sur le plan.

    Mais d'autres options s'offrent également à vous pour obtenir rapidement une carte postale (ou plusieurs, pour distribuer à vos voisins):

     

    • D'une part, vous pouvez cliquer sur la carte postale ci-dessous pour télécharger le fichier, qu'il vous suffit d'imprimer. Une fois que vous avez daté, signé (en indiquant également votre nom), vous pouvez envoyer cette lettre au maire du 10ème à l'adresse indiquée.

    paris,10e,rue-d-alsace,gare-de-l-est,rémi-féraud,voirie,circulation,espace-public,sécurité-des-piétons,déplacements,urbanisme,balcon-vert

    (Cliquez sur la carte ci-dessus pour la télécharger)

     

    • D'autre part, nous pouvons nous déplacer pour déposer dans votre boîte aux lettres une carte postale (voire plusieurs): dans ce cas, contactez-nous (tel: 06 66 14 22 16) en nous laissant votre nom, adresse et, le cas échéant, les codes d'accès.
     
    • Autre solution éventuelle: en fonction de la demande, nous pourrions faire une "petite" permanence demain, samedi 21 septembre entre 10h et midi, au café "A la Ville de Provins", au 74 boulevard de Strasbourg à l'angle avec la rue Saint-Laurent. Si cette alternative vous arrange, surtout indiquez-le nous (sur le même numéro de portable, en prenant soin de nous laisser vos coordonnées).

     

    paris,10e,rue-d-alsace,gare-de-l-est,rémi-féraud,voirie,circulation,espace-public,sécurité-des-piétons,déplacements,urbanisme,balcon-vertPour le plaisir, et alors que nous abordons le futur du quartier de la Gare de l'Est, nous partageons avec vous cette photo (prise dans les années 1920) de l'ancienne épicerie "Aux Deux Gares" des ailleuls d'Arnaud Bardou (qui a bien voulu accepter de diffuser les cartes postales, et nous l'en remercions). Cette épicerie a été présente dans le quartier des 2 gares depuis 1907 et pendant plus de 90 ans, à l'angle entre la rue du 8 mai 1945 et la rue du faubourg Saint-Denis en lieu et place de l'agence Matmut située en face du marché couvert Saint-Quentin de l'autre côté du carrefour.