Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marché Saint-Quentin : des traiteurs de dernière minute et plus si affinités

C'est une élue qui habite à deux pas qui nous a donné le tuyau. "Quand, parfois, je manque d'inspiration ou tout simplement de temps et qu'un couple d'amis s'annoncent un peu tardivement, je ne m'inquiète pas, je sais qu'au marché Saint Quentin, je pourrai trouver un beau poisson grillé, quelques acras pour l'apéritif, un joli plat de riz pour accompagner et je suis sauvée."

C'est chez Hervé, qu'elle descend et qu'elle trouve son bonheur. Une boutique qui vous plongera dans l'ambiance instantanément. On peut aussi déjeuner sur place.

chez Hervé,marché-saint-quentin

Oh Africa ! le traiteur africain, entrée rue de Chabrol

 

paris,10e,marché-saint-quentin,commerceHervé est installé depuis deux ans, oui, exactement deux ans puisqu'il a signé son bail en septembre 2011, pour une restauration rapide africaine, même afro-antillaise. Il a investi dans cet espace situé près de l'entrée du marché située rue de Chabrol et a modifié largement l'endroit, pour le rendre accueillant et chaleureux et tout de suite donner le ton. Sa motivation pour se lancer dans cette aventure à moins de trente ans ? le constat que la gastronomie africaine n'est pas bien représentée dans Paris, et son désir de la faire connaître de façon informelle et à des prix abordables. 

Hervé nous a fait partager son plaisir à cuisiner. Il arrive très tôt le matin, fait ses courses rue Dejean (18e) et s'active dans sa cuisine, pour préparer les spécialités. Tout est frais et fait sur place. Il travaille seul et n'a donc pas de temps à perdre pour donner satisfaction à ses clients du midi. Ce sont pour beaucoup des employés qui travaillent dans les rues avoisinantes. Le coup de feu a lieu vers 13h, et le soir il vend davantage de plats "à emporter"... Il déplore par ailleurs que le marché soit certes bien connu dans le quartier mais que les visiteurs ne s'arrêtent souvent qu'aux premiers étalages, ceux qui sont le long des entrées du boulevard de Magenta. Il verrait avec un plaisir non dissimulé que le gestionnaire du marché organise des animations qui donnent plus de visibilité à l'ensemble des commerçants réunis sous cette belle halle. Peut-être même, y aurait-il place à un affichage extérieur plus motivant ? Quel touriste passant sur le boulevard de Magenta sait qu'à l'intérieur du marché il y a un espace avec des tables et des chaises, des traiteurs autour, et que, là, il peut déjeuner tranquillement ?

paris,10e,marché-saint-quentin,commerce

(cliquez sur la photo pour obtenir la page Facebook de Oh Africa!)

Qu'il pourra même bénéficier de la Wifi pour lire ses mails avant le café... Hervé a pensé à tout. Il a même organisé une animation pour la dernière fête de la musique en juin. Il y avait un DJ, un orchestre, et plus de 150 personnes, de 17h à 21h, parce qu'il avait pu obtenir une dérogation exceptionnelle. Dommage que les horaires du marché imposent de fermer à 20h le reste du temps. C'est un peu tôt pour des traiteurs.

paris,10e,marché-saint-quentin,commerceOn peut aussi en plein après midi s'arrêter pour boire un verre de jus de fleurs rouges d'hibiscus (bissap ou encore karkadé). Boisson rare, privilégiée lors de fêtes en Afrique, celle d'Hervé est peu sucrée, fraîche et donc désaltérante; elle est aussi réputée pour ses vertus pour la santé (troubles digestifs, hypertension etc.). Vous pouvez donc semble-t-il en boire sans modération. 

Vous pouvez ne pas aimer le poisson... Le poulet y est aussi délicieux, préparé en Maffé (avec une sauce onctueuse à la pâte d'arachide), en Yassa (mariné au citron avec des oignons) ou encore du tiep. A vous de tenter l'aventure culinaire!



paris,10e,marché-saint-quentin,commercePour continuer le voyage dans d'autres contrées, vous pouvez aussi faire alors quelques pas à gauche et respirez les arômes de l'orient, en admirant la vitrine réfrigérée du traiteur libanais.

Il s'agit de Clément, installé dans le marché depuis 5 ans et affichant une enseigne classique sous le nom "Le Libanais". Il avait largement contribué à l'organisation du buffet, lors de l'inauguration de l'espace convivialité par le maire du 10e, Rémi Féraud, et quelques élus dont Lyne Cohen-Solal, adjointe au maire de Paris pour le Commerce, le 4 juillet dernier (voir notre article du 22 juillet dernier).

Et comme chez Hervé, vous pouvez choisir de profiter de l'espace convivialité ou de déjeuner dans son espace, qui lui permet de servir jusqu'à 8 couverts. 


paris,10e,marché-saint-quentin,commerceLe commerce voisin, à quelques pas de plus, est celui d'Hassan, le traiteur marocain avec son espace "Le Marrakech". Depuis 2 ans, il ravit ses clients par ses différents types de couscous, ses tagines variés et ses pastillas au poulet. Ses pâtisseries accompagnent le thé à la menthe fraîche qu'il sert toujours bien volontiers.

Et toujours, quelques places dans un décor soigné aux couleurs du sud-marocain, pour accueillir les clients qui souhaitent profiter de ce petit refuge dans la grande halle Baltard de ce marché.

Dans la catégorie des cuisines du monde, le marché compte aussi parmi les traiteurs un coin asiatique, dont les petites bouchées à la vapeur sont très soignées: leur présentation très esthétique les place plusieurs crans au dessus des traditionnels Dim Sum que l'on peut connaître dans certains restaurants asiatiques. Il y a également une tablée brésilienne, "Alegria Brasil", que nous n'avons pas eu le temps de tester et vous laissons le soin d'essayer.

 

paris,10e,marché-saint-quentin,commercePour terminer ce voyage, nous revenons dans le sud de l'Europe, toujours en territoire lusophone, avec Silvana, présente depuis 8 ans dans le marché et devenue, par son dynamisme et sa capacité à dialoguer sympathiquement avec ses clients, l'un des piliers du marché Saint-Quentin.

La cuisine lusitanienne de Silvana a par ailleurs déjà été remarquée cette année par le quotidien Le Monde ("De bonnes tables entre les étals parisiens", 7 avril 2013). Son espace traiteur/épicerie portugaise, proche du centre du marché et de sa fontaine, est très convivial et attire les personnes de passage comme des clients qui lui sont fidèles.

On y trouve en effet un coin où l'on peut s'assoir, boire un verre de vin du Portugal (on ne va énumérer la longue liste des dénominations), déguster quelques tapas et ses spécialités, autour d'un comptoir, en la regardant, avec son mari, faire la cuisine ou virevolter habillement entre son épicerie attenante et cet espace convivial pour la restauration.

Silvana a son franc-parler et met le doigt sur les éventuels axes d'amélioration pour le marché, avec son souci des clients et face à la concurrence de certains marchés. Elle connait bien le quartier pour y habiter. Elle regrette les problématiques de stationnement pour les livraisons côté rue de Chabrol, ce qui ne facilite pas la tâche des commerçants. 

paris,10e,marché-saint-quentin,commerceAu menu, il ne faut pas rater ses beignets de morue (Pasteis de Bacalhau), le chevreau rôti en sauce (cabrito assado), les charcuteries (jambons fumés ou filets mignons de porc séchés), les viandes (travers, picanha, ou préparés en dés "a alentejana" avec des palourdes ou des coques), et les poissons (morues, sardines, calamars etc.).

Sans oublier naturellement les pasteis de nata de Silvana, natures ou saupoudrés de canelle, le pudding et crème caramelle faite maison comme toutes les préparations. La table "Chez Silvana" est assurément l'un des points de passage du marché: c'est peut-être la raison pour laquelle nous y avons déjà vu quelques élus du 10e et de la Ville s'y donner rendez-vous pour taper la discute.

 

Outre ces traiteurs spécialisés, le marché Saint-Quentin comprend également deux autres traiteurs. D'une part, Daniel Verin près de l'entrée donnant sur le coin du boulevard Magenta et de la rue des petits hôtels. D'autre part, Francis avec sa "Charcuterie du Marché", cette fois-ci à l'autre coin, à l'angle du boulevard Magenta et de la rue de Chabrol: cette charcuterie a récemment repris l'étal attenant, bien connu des gourmands: "L'Extra de l'Ordinairedu jeune patissier Kevin, qui vient de quitter le marché pour rejoindre le Val-d'Oise mais dont on peut, semble-t-il, encore y trouver les macarons et éclairs. 

Le vaste Marché Saint-Quentin attire une clientèle variée, à l'image de ces nombreux commerces dont la diversité en font la richesse. Il faut donc y prendre son temps, ne pas se décourager par le caractère quelque peu magistral de sa grande halle, et arpenter les allées pour dénicher ces lieux.

Commentaires

  • Bravo Fred pour les reportages de terrain !
    Ca donne envie d'y aller dès ce soir.
    On attend la suite et aussi le conseil de quartier de la semaine prochaine.

  • Le traiteur portugais vends de l'alcool au bar illégalement.... La cuisine...est trop grasse et trop salé, sans aucune finesse...comme la patronne!!! Le traiteur marocain travaille bien et est très sympathique. Le traiteur africain gentil et plein de bonne volonté. Vous oubliez le pizzaiolo très honnête qui ne fait pas semblant de s'appeler Aldo comme souvent. Le stand italien...n'a d'italien que le nom...sans intéret!!!

Les commentaires sont fermés.