Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

université-populaire

  • Dimanche 13 décembre : l'Université Populaire du Louxor avec Serge Toubiana

    Le principe de cette Université Populaire : un dimanche matin par mois, l'équipe du Louxor convie une personnalité du monde des arts, des sciences, de la politique, des médias... et lui propose d'animer une séance autour d'un film de son choix.

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ce prochain dimanche 13 décembre à 10h30, l'invité sera le critique Serge Toubiana qui a été collaborateur des Cahiers du Cinéma à partir de 1973, puis en est devenu le rédacteur en chef en 1981 ; il a été le Directeur Général de la Cinématèque française de 2003 à décembre 2015.

    Serge Toubiana présentera le film "L'homme qui aimait les femmes(France, 1977, 2h, VF) de François Truffaut qu'il connait bien en tant que coauteur d'un film et d'une biographie qui lui sont consacrés. L'histoire : "Pour Bertrand Morane, ingénieur montpelliérain, séduire est un besoin vital. Il raconte dans un livre ses conquêtes féminines. Dans ce film écrit pour Charles Denner, Truffaut montre la passion d'un homme pour toutes les femmes"

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ces séances sont au tarif unique de 4 € et animée par Alexandre Tsekenis. Vous pouvez réserver sur le site du Louxor : en cliquant ici.

     

  • Dimanche 15 novembre : l'Université Populaire du Louxor avec Dominique Lemonnier

    Le principe de cette Université Populaire : un dimanche matin par mois, l'équipe du Louxor convie une personnalité du monde des arts, des sciences, de la politique, des médias... et lui propose d'animer une séance autour d'un film de son choix.

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ce prochain dimanche 15 novembre à 10h30, l'invité sera la violoniste et auteure Dominique Lemonnier qui a fondé en 2005 l'ensemble de cordes Traffic Quintet et crée des spectacles associant les musiques de films et l'art vidéo. 

    Dominique Lemonnier présentera le film "Sonate d'automne(Suède, 1978, VOSTF, 1h34) d'Ingmar Bergmann. L'histoire : "Après une longue séparation, une célèbre pianiste rend visite à sa fille dans sa maison isolée au bord d'un fjord. De ces retrouvailles, le réalisateur Bergmann fait un terrible affrontement où s'opposent deux grandes actrices, Ingrid Bergman et Liv Ullmann"

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ces séances sont au tarif unique de 4 € et animée par Alexandre TsekenisVous pouvez réserver sur le site du Louxor : en cliquant ici.

     

  • Dimanche 11 octobre : l'Université Populaire du Louxor avec François Chaslin

    Le principe de cette Université Populaire : un dimanche matin par mois, l'équipe du Louxor convie une personnalité du monde des arts, des sciences, de la politique, des médias... et lui propose d'animer une séance autour d'un film de son choix.

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ce prochain dimanche 11 octobre à 10h30, l'invité sera l'architecte et critique François Chaslin qui a été enseignant, responsable d'expositions et rédacteur en chef de revues d'architecture, et a animé et produit l'émission Métropolitains sur France Culture de 1999 à 2012.

    François Chaslin présentera le film "L'Homme d'à côté(Argentine, 2009, VOSTF, 1h50) de Mariano Cohn et Gaston Duprat . L'histoire : "Dans sa villa signée Le Corbusier, un designer accumule les signes de la réussite. Un jour, un nouveau voisin perce un mur et vient troubler son univers policé. Une comédie satirique tournée dans une maison construite par le célèbre architecte." 

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ces séances sont au tarif unique de 4 € et animée par Alexandre TsekenisVous pouvez réserver sur le site du Louxor : en cliquant ici.

     

  • Dimanche 20 septembre : l'Université Populaire du Louxor avec Gérard Lefort

    Le principe de cette Université Populaire : un dimanche matin par mois, l'équipe du Louxor convie une personnalité du monde des arts, des sciences, de la politique, des médias... et lui propose d'animer une séance autour d'un film de son choix. 

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ce prochain dimanche 20 septembre à 10h30, l'invité sera donc le journaliste, critique, chroniqueur et animateur d'émissions de radio et de télévision, Gérard Lefort, qui a, pendant plus de 30 ans, écrit sur le cinéma, la télé ou la photo pour le journal Libération dont il a aussi dirigé le service Culture.

    Gérard Lefort présentera le film "Les contrebandiers de Moonfleet(Etats-Unis, 1955, VOSTF, 1h27) de Fritz Lang . L'histoire : "En Angleterre, au 18e siècle, un jeune garçon recherche la protection d'un homme qui se révèle être un séducteur et un contrebandier. Au cours d'une chasse au trésor, un lien se crée entre le cynique aristocrate et le jeune innocent."

    paris,10e,louxor,université-populaire

    Ces séances sont au tarif unique de 4 € et animée par Alexandre TsekenisVous pouvez réserver sur le site du Louxor : en cliquant ici.

     

  • Université populaire de la Mairie du 18e demain soir

    paris,18e,université-populaire,

  • Université populaire au Louxor

    Universite populaire Louxor.JPG

    Décidément, le Louxor n'en finit pas de nous surprendre ! Après le lancement du ciné-club du mardi soir, voilà l'Université populaire.
     
    Annoncé dès les débuts du trio CinéLouxor, le programme de l'Université Populaire arrive enfin !
     
    Le principe est simple, une personnalité : un architecte, un musicien, un sportif, un cuisinier, un homme politique… vient présenter un film de son choix.
     
    Les séances ont lieu une fois par mois, le jeudi après-midi, à 14h et sont au tarif de  3€.
    Cliquez sur l'image pour télécharger le programme.
     
    Les 3 premiers à avoir dit oui sont Ollivier Pourriol (le 3/10/13), Lionel Jospin (le 07/11/13), et Marie Desplechin (le 12/12/13).
  • Université populaire du 18e ce soir

    Sortir de la crise !

    image001.png

    Avec

    GUILLAUME DUVAL

     rédacteur en chef d'Alternatives Économiques

    et

    SERGE MARTI

    journaliste, ancien rédacteur économique du Monde

  • Université populaire du 18e

    paris,université-populaire,18e,femmes,parité

    Une conférence débat avec Josyane Savigneau, journaliste au Monde, et Mariette Sineau, directrice de recherche au CNRS (portrait ci-dessous emprunté au site de Sciences Po). 

    equipe_image_sineau_websmall.jpg&f=jpgMariette Sineau, docteur en science politique, est directrice de recherche CNRS au CEVIPOF, Centre de recherches politiques de Sciences Po. Son domaine de spécialité porte sur genre et politique, genre et citoyenneté. Ses travaux de recherche s’attachent à analyser le rapport différent que hommes et femmes entretiennent à la politique et au pouvoir, et les modalités d’accès spécifiques des femmes à la citoyenneté. Elle a travaillé sur le vote et les comportements politiques selon le genre, sur les femmes et les hommes politiques, la parité en politique. Certains de ses travaux sont aussi consacrés aux politiques de modes de garde des jeunes enfants. Ses recherches actuelles portent sur l’articulation entre patrimoine et politique, ainsi que sur la confiance politique.

    Elle a publié en 2011 :

    Femmes et pouvoir sous la Ve République. De l’exclusion à l’entrée dans la course présidentielle,

    Presses de Sciences Po, 2011.

    et Serge Marti, ancien directeur du Monde de l'économie, président de l'Association des journalistes économistes et financiers.

  • Des nouvelles de l'université populaire du 18e

    Nous avons pris l'habitude de vous informer des conférences qu'organise l'université populaire du 18e arrondissement en partenariat avec l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), dans la salle des fêtes de la mairie.

    La prochaine conférence aura lieu ce soir 24 mai à 19h30. Elle est ouverte à tous et gratuite.

    Le sujet :

    Paris, capitale du 19e siècle : mythes et réalité.

    par Maurizio Gribaudi, directeur d'études à l'EHESS,

    L’évolution de Paris au cours de la période contemporaine est très souvent lue et interprétée comme un processus unique au cours duquel la ville de l’Ancien Régime se restructure pour se transformer progressivement en capitale du 19e siècle. 
    Ce qui est moins connu est que la formation des pratiques et des images qui fondent cette nouvelle modernité urbaine s’accompagne de la perte de lisibilité de la partie plus ancienne et populaire de la ville. Au fur et à mesure que se développe la pétillante culture des boulevards, les traits qui composent les cohérences et les perspectives des nombreux autres lieux et personnages de la ville se brouillent et s’estompent pour disparaître progressivement de l’avant de la scène.

    250px-Arrondissements_de_Paris_avant-apr%C3%A8s_1860.svg.png

    Paris se transforme et absorbe en 1860 ses faubourgs
    jusqu'aux fortifications construites par Thiers en 1844.
    Il passe de 12 à 20 arrondissements.

    Maurizio Gribaudi est directeur d'études à l'EHESS et l'auteur de plusieurs ouvrages historiques, dont "1848, la révolution oubliée", en collaboration avec Michèle Riot-Sarcey, plus anciennement, Itinéraires ouvriers. Espaces et groupes sociaux à Turin au XXe siècle (Ed. de l'EHESS, 1987) et Espaces, temportalités, stratifications (Paris, EHESS, 1999). Des articles ont été publiés par les Cahiers Charles Fourier, notamment Passages et phalanstère, Espaces urbains et visions utopiques, tout récemment (cahier n°21 de janvier 2011).

    Pour rafraîchir nos souvenirs ici un article "wikipédien" assez complet sur les transformations de Paris sous le Second Empire.