Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

street-art

  • Soirée Street Art dans le 10e

    La Maison du Canal propose une soirée Street Art le vendredi 4 décembre à 18h30 au 13-17 rue Louis Blanc.

    Une exposition "Ensoleiller les imaginations" de Florence Esse qui présente des œuvres éphémères photographiées dans les rues du 10e :

    "Ensoleiller les imaginations"

     

    Retrouvez ce rendez-vous sur Facebook avec la page de l'évènement.

    paris,paris10e,maison du canal,street art,culture

    paris,paris10e,maison du canal,street art,culture

     

  • Street art en région aussi

    IMAG1594.jpg

    La semaine dernière avait lieu à Perpignan le Meeting of Styles, une manifestation festive de plusieurs jours autour du street art, de la culture urbaine et de la musique, avec podium, bar sympa et bonne ambiance. Nous avons trouvé malgré tout que le public manquait un peu à l'appel, alors que nous sommes dans un région touristique, en pleine saison, et que l'entrée était libre. Quant aux boissons au bar, tout était à 3 € ! Musique comprise.

    Voici quelques photos prises ce soir-là. Nous ne pouvons malheureusement pas vous donner le nom des artistes. Ceux qui sont férus de street art les reconnaîtront peut-être. N'hésitez pas à nous donner les références. 

     

    perpignan,po,street-art

    perpignan,po,street-art

    perpignan,po,street-art

    Avant la tombée de la nuit, soit vers 21 heures, les sièges et banquettes constitués astucieusement de vieilles palettes, s'offraient encore aux visiteurs. 

    perpignan,po,street-art

    perpignan,po,street-art

    Pour ceux qui se posent la question de notre engouement récent pour le Street Art, nous rappellerons simplement que notre projet phare pour les décennies à venir (prévoyons large...) se nomme Promenade Urbaine, qu'elle s'étend de Barbès à Stalingrad, plus loin si affinités (!), et que cet univers-là, fait de minéral plus que de vertes étendues, se prête bien à la culture urbaine que représente le Street Art. 

  • Street Art Gare du Nord

    Après la Gare de l'Est qui accueille encore jusqu’au 8 juillet une exposition de Street Art sur son parvis et rue d'Alsace, la Gare du Nord s'y met également mais à l'intérieur seulement.

    Depuis le 27 mai, des artistes ont investi la gare. Ils seront là jusqu’au 10 juillet, tous les jours de 10h à 16h.  Pas toujours facile de les trouver dans cet immense espace! Voir plan sur le site de Quai 36.

    Le Quai 36 (du nom de l'exposition et du Collectif Quai 36 _ Art Résidence) est à l'extrême est de la gare et non accessible sans ticket. Un peu dommage tout de même. Avec un sourire et un peu de chance, on acceptera peut-être, comme pour nous, de vous ouvrir le portillon. D'autres lieux sont plus aisés d'accès.

    Quelques illustrations pour vous donner envie :

    paris,paris 10e,street art,culture

    Oeuvre de Dourone en voie d'achèvement

    paris,paris 10e,street art,culture

    paris,paris 10e,street art,culture

    paris,paris 10e,street art,culture

    paris,paris 10e,street art,culture

     

  • Quand un conseil de quartier se met au street art

    Un mur moche, c'est triste. C'est d'autant plus moche et d'autant plus triste quand c'est celui d'une crèche. Alors ladite crèche et le conseil de quartier se sont penchés sur la question. Mais où ? Et bien dans le 10e, la crèche est celle qui jouxte le square Alban Satragne et le conseil de quartier est Porte Saint-Denis Paradis.

    Le jour de l'ouverture de la médiathèque Françoise Sagan voisine, nous avons rencontré l'artiste, pas peu fier de son oeuvre à juste titre. D'un mur sale avec beaucoup de traces d'urine, il a fait comme une bande dessinée colorée.

    20150516_120525.jpg

    20150516_120503.jpg

    20150516_120304.jpg

    20150516_120317.jpg

    "Les choses sont allées assez vite" nous explique l'artiste. "J'ai écouté les souhaits de la crèche et du conseil de quartier, j'ai présenté mon projet et le conseil de quartier s'est occupé des sous" continue t-il dans un sourire en précisant que ces choses administratives ne sont pas son truc. Un budget de 4550€ a été voté en conseil de quartier de manière à ce que "La fresque présente un aspect ludique, et étant à portée des enfants, égaillera leur trajet jusqu’à la crèche" nous dit le compte rendu de la réunion tenue le 9 avril dernier.

    Une initiative sympathique et audacieuse. Bravo le CQ Porte Saint Denis Paradis et chapeau l'artiste !

     

  • Un autre genre de Street Art

    Le street art n'est pas exclusivement du graphisme ou du tag peint à la bombe. Voyez vous-même ce mobile géant, qu'un de nos lecteurs et adhérents nous a adressé, une trouvaille récente, croisée rue de Clignancourt au cours d'une promenade : 

    CDNR8eTWAAAn80A.jpg

    Photo Jean-Raphaël Bourge

     

  • "Art Liberté - du Mur de Berlin au Street Art" c'est à la Gare de l'Est

    Pour fêter les 25 ans de la chute du mur de Berlin, la gare de l'Est propose une exposition sur son parvis, à l'intérieur de la gare et rue d'Alsace. Nous avions publié quelques photos prises alors que des artistes mettaient la touche finale au mur de la rue d'Alsace (voir ici). Et pas n'importe quels artistes puisqu'ils avaient participé aux fresques du Mur de Berlin en 1984 (Christophe-Emmanuel Bouchet, Kiddy Citny et Thierry Noir). 

    Sur le parvis, ce sont pas moins d'une trentaine d'artistes qui se sont exprimés sur des fragments de béton du mur, conservés jusque-là par Sylvestre Verger, commissaire de l'exposition.

    gare de l'est, street art, inauguration, exposition

    Une partie de l'exposition vue depuis la terrasse des salons de la gare de l'Est

    street art, gare de l'est, mur de Berlin

    La Trabant, tout un symbole, ici peinte par Thierry Noir

    street art, gare de l'est, 10e

     Autres voitures de Christophe-Emmanuel Bouchet et de Kiddy Citny

    N'hésitez pas à entrer dans le hall de la gare où sont exposées des photos d’œuvres réalisées sur le Mur de Berlin dans les années 80. 

    gare de l'est, street art, exposition , 10e

    Des vidéos seront également projetées dans cet espace.

    A l'occasion du vernissage de l'exposition, Patrick Roppert, directeur général de Gares et Connexions a annoncé une autre exposition de street art à venir gare du Nord Quai 36. On ne peut que s'en réjouir.

     

  • Street Art & Promenade Urbaine

    Très motivés que nous sommes pour le projet de promenade urbaine entre Barbès et Stalingrad, nous avons trouvé sur YouTube cette impressionnante vidéo qui pourra donner des idées (voir aussi #street art) :

     

  • Le Street Art gagne du terrain dans le nord du 10e

    "Art Liberté - du Mur de Berlin au Street Art" voilà ce que proposera très bientôt la Gare de l'Est pour plusieurs semaines d'exposition.

    La rue d'Alsace est aussi concernée, la preuve en photos avec des artistes en plein travail.

    IMG_0032.JPG

    paris, rue d'alsace, street art

    rue d'alsace, gare de l'est, street art

    N'hésitez pas à jeter un œil également en descendant l'escalier de la rue d'Alsace.

    gare de l'est, rue d'alsace, street art

    Le Street Art, que nous défendons dans le cadre de la Promenade Urbaine de Barbès à Stalingrad, arrive doucement dans le nord de l'arrondissement. Encore un effort pour arriver jusqu'au boulevard de la Chapelle !

     

  • En attendant la rénovation du boulevard de La Chapelle

    ... nous profitons de quelques rayons de soleil hivernal pour vous faire visiter. Voulez-vous un avant-goût de ce que pourrait afficher dans quelques années (quelques mois.... ?) les murs actuellement gris et fissurés de l'hôpital Lariboisière ? Avec une bonne couche d'enduit, ils pourraient offrir une longue bande continue de street art, cet art très urbain, coloré et parfois surprenant, qui a évolué au cours des dernières décennies jusqu'à acquérir quelques lettres de noblesse. Au point d'avoir ses galeries, ses blogs, ses enchères, ses expos, ses figures labellisées et ses adeptes ! 
     
    Voici quelques camions qui appartiennent aux marchands de fruits et légumes du marché de Barbès pour vous en donner une idée. Nous avions présenté en octobre 2012 les palissades sur Magenta des collectifs TRBDDSGN et French Kiss et  le portrait d'un autre artiste reconnu, Jean Moderne aka RCF1 le 11 mai 2014. Autres auteurs, autres inspirations. (voir ici le 1er octobre 2012, sur le bd de Magenta)

    P1080150.jpg

    Lire la suite

  • Chat alors !

    Peut-être vous souvenez-vous de nos articles au cours desquels nous vous faisions part de notre découverte imprévue de M. Chat sur un pignon ou un pan de mur, au hasard, au détour d'une promenade? Ce fut épisodiquement, plusieurs années... en 2010, 2011 puis 2013. Souvenez-vous !

    L'édition du quotidien Le Parisien en date du 27 août dernier nous apprend que la RATP a décidé de poursuivre le graffeur franco-suisse qui se cache derrière notre "M. Chat", Thomas Vuille (37 ans), et ce, pour dégradations dans les couloirs de la station de métro Châtelet.

    Dans notre article du 5 janvier 2013, nous l'avions précisément aperçu, ce désormais fameux chat jaune à la grimace énigmatique mais sympathique, dans le métro, à la station Barbès-Rochechouart, sur un emplacement publicitaire inutilisé ou mis à nu. Ce fut une belle surprise! La photo prise alors, semble corroborer les propos de cet artiste dans Le Parisien: "Je ne suis pas quelqu'un de malveillant, je respecte les gens et les lieux où je peins".

    Le graffeur Thomas Vuille, devenu un artiste urbain incontournable de la scène Street Art, est désormais installé à Saint-Ouen, où il avait accepté d'être filmé dans son atelier (Vidéo via Le Parisien du 16.06.2014). Son personnage, M. Chat, a sa page Facebook "officielle", sur laquelle ses apparitions urbaines sont mentionnées: il revient par ailleurs sur ses ennuis judiciaires avec la RATP. Si le cœur vous en dit, vous pouvez le soutenir dans cette épreuve, soit sur cette page Facebook ou via cette page demandant le retrait de la plainte.       

     

    Nous avons même retrouvé notre M. Chat sur les deux souches de l'immeuble situé au 138 rue La Fayette, dans le 10e, à l'angle avec le boulevard Magenta. Pour l'anecdote, cet immeuble a été récemment totalement ravalé, mais les têtes de cheminée ont été conservées en l'état, arborant fièrement les grimaces de M. Chat.

    thoma-vuille,m.-chat,street-art,ratp,métro,graffeur

     

    Pour satisfaire votre curiosité, d'autres articles sur ce litige entre M. Chat et la RATP:

    Metronews (29.08.2014): "M. Chat sort les griffes pour défendre son matou"

    Le Parisien (29.08.2014): "Le Maire du 13e défendra M. Chat"

    Metronews (04.09.2014): "Le matou revient avec sa meute"