Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Action Barbès - Page 9

  • Gare du Nord : et si l'annulation des Jeux olympiques était la solution ?

    La nouvelle est tombée la semaine dernière : après la seconde enquête publique, l'État, par l'intermédiaire de la préfecture de région, vient de donner son feu vert pour le permis de construire pour les travaux titanesques de la gare-du-Nord-centre-commercial 2024. Nous devrions donc voir apparaitre dans une gare du Nord agrandie un centre commercial géant estampillé Auchan, que nul ne réclame, au détriment des services aux voyageurs et des commerces du quartier. Un projet commercial qui d'ailleurs a une viabilité bien incertaine : les centres commerciaux qui ont récemment ouvert dans l'agglomération parisienne ne rencontrent pas le succès escompté par leurs promoteurs, loin de là, ce mode de consommation ne faisant pas figure d'avenir.

    Mais il n'est pas surprenant que ce permis ait été délivré en l'état, c'est à dire sans modification majeure par rapport à la première mouture, et ce malgré la forte opposition à ce projet de la part de nombreux acteurs (pétitions d'usagers, protestations d'associations de riverains et de voyageurs, tribune d'architectes...) et finalement de la mairie de Paris (une opposition bien tardive, après avoir d'abord agréé le projet), car au vu des délais - la gare devant être prête pour les jeux olympiques de 2024 - il était impossible à l'opérateur de concevoir un projet complètement nouveau, (s'il l'avait voulu, ce qui n'est pas le cas). Le choix était donc "centre commercial géant" ou... pas de gare rénovée pour les JO. L'État a donc fait son choix.

    Alors comment en sommes nous arrivés là ? Tout simplement à cause de ces fameux JO. Des Jeux olympiques dont l'engouement populaire reste à démontrer. Des Jeux olympiques dont beaucoup demandent l'annulation pour des raisons écologiques et/ou économiques. Il faut dire que la ville de Paris s'est piégée toute seule dans cette situation. En effet, en postulant et obtenant l'organisation des JO 2024, la ville a enclenché un processus législatif qui a engendré une loi d'exception pour préparer cet évènement sportif et commercial. Cette loi prévoit des mesures d'exception, comme le fait d'enlever à la ville ses prérogatives en matière de délivrance de permis de construire pour les équipements estampillés JO 2024, comme c'est la cas pour la gare du Nord. S'il n'y avait pas la perspective des JO, la ville aurait eu toutes latitudes pour faire modifier le projet et prendre le temps nécessaire à l'élaboration d'un projet autrement satisfaisant. Car n'oublions pas qu'un des principaux arguments pour la délivrance de ce permis en l'état est que le temps est compté pour justement livrer cet équipement public en temps et en heure.

    Et finalement, pour court-circuiter ce projet fou d'une gare transformée en centre commercial, si on annulait tout simplement les JO de Paris 2024 ? Provocateur ? Un peu, admettons-le. Absurde ? Pas tant que cela, lorsque l'on songe notamment aux échecs financiers pour les pays organisateurs qu'ont systématiquement été tous les derniers JO (pas pour la société privée à qui appartient l'évènement, qui elle engrange toujours de beaux bénéfices). Et c'est sans compter les leçons que l'actuelle crise sanitaire nous a enseignées, sait-on  s'il sera toujours opportun dans quelques années de brasser des dizaines de milliers de personnes venues du monde entier ?  Mais surtout, cela supprimerait de fait l'impératif temporel et rendrait caduque la loi idoine ; ainsi la mairie pourrait reprendre la main sur le dossier gare du Nord. Cela lui éviterait également une guerre judiciaire, à l'issue incertaine, que l'exécutif parisien a promis de mener pour mettre à mal le projet SNCF-Auchan après l'annonce de la délivrance du permis de construire. De plus, dans cette hypothèse, les investissements prévus pour les équipements des JO pourraient alors être beaucoup mieux employés en les consacrant, par exemple, à intensifier l'indispensable transformation écologique de la ville et des territoires concernés, la Seine-Saint-Denis en particulier. 

    Bien-sûr, annuler l'organisation des JO 2024 demanderait un courage politique certain, mais ce serait là un symbole fort, un acte visionnaire, allant vers les attentes des citoyennes et des citoyens en matière d'urbanisme et d'environnement. Car en matière d'environnement, les seuls Jeux olympiques écologiques possibles sont ceux qu'on organise pas. 

     

    IMG-20200712-150931.jpg

     

  • La "rue-jardin-aux-enfants-Richomme", c'est parti !

    À partir de d'aujourd'hui 10 juillet et jusqu'au 8 août, tous les vendredis et samedis après-midi, la rue Richomme, désormais piétonne et en passe de devenir une rue-jardin, se transforme en rue-aux-enfants.

    Orchestré par l'association Home Sweet Mômes, cet évènement va faire le bonheur des familles de la Goutte d'Or - et d'ailleurs - cet été. Avec la participation, entre autres, de la Goutte Verte et des Xérographes, c'est un menu riche d'activités, d'ateliers et de jeux qui s'offre aux plus jeunes. Il y aura même un buvette pour étancher sa soif.

    Mais les activités ne s'arrêtent pas au bout de la rue Richomme, d'autres activités pour la jeunesse sont organisées par Home Sweet Mômes, mais aussi par A.D.O.S. et le Ludomouv dans le 18e arrondissement, au square Léon, au jardin des Poissonniers, ou au Quartier Libre rue de la Charbonnière. Le détail des horaires est dans le programme ci-dessous.

    rue-aux-enfants,rue-richomme,home-sweet-momes,18e,été,enfants

    rue-aux-enfants,rue-richomme,home-sweet-momes,18e,été,enfants

    C'est où ?

    Rue Richomme, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 10 juillet au 8 août 2020, les après-midi des vendredis et samedis, de 15 h à 19 h

  • Un été animé pour les enfants du 9e

    Cet été, dans le 9e, les centres d’animation "Nouvelle Athènes" et "Valeyre", ont concocté pour les enfants de l'arrondissement un riche programme d’animations, de stages, de sorties, d’ateliers, d’activités sportives mais aussi des spectacles et des projections de films.

    Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges ! Retrouvez l’ensemble des propositions en cliquant ici. Vous y trouverez les stages, sorties et mini-séjours. Soumises au quotient familial ces activités vous permettront de pratiquer des activités de sport, de théâtre, de danse ou d’arts plastiques à des tarifs municipaux. Les sorties sont plutôt destinées aux enfants et aux jeunes, elles sont encadrées par les équipes d’animation et permettront de découvrir un lieu sur une journée complète ou une demi-journée.

    Pour les stages et les sorties, les inscriptions peuvent se faire directement en cliquant ici .Pour les mini-séjours, les inscriptions se font sur place, à l’accueil du centre qui les organise. Vous découvrirez ensuite les animations éducatives et culturelles que les centres ont planifiées. Ces propositions sont entièrement gratuites et s’adressent à un large public. Pour y participer, contactez directement les centres d’animation.

    Enfin, vous pouvez retrouver les équipes des centres d'animation du 9e sur Paris Plage, elles participeront à plusieurs temps d’animation sur le bassin de la Villette. 

    unnamed.png

  • Les Trois Baudets vous attendent en terrasse

    En attendant le retour des concerts et spectacles à la rentrée en septembre, les Trois Baudets ouvrent cet été la terrasse du bar restaurant. La partie restauration se fait en collaboration avec les Marmites Volantes. Au menu, des produits frais, de saison et en circuits courts, plats végétariens et carnés, et cuisinés avec amour ! On trouve des plats chauds à partir de 12,50 € sur place ou à emporter, et des desserts à partir de 4 €. Et on reviendra sans se lasser, la carte est renouvelée tous les jours.

    Vous pourrez faire une pause gourmande boulevard de Clichy, de 12 h à 22 h du mardi au vendredi et de 16 h à 22 h le samedi. Pour le service restauration, vous pourrez être servis de 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 22 h du mardi au vendredi, et de 19 h à 22 h le samedi.

    C'est donc à la terrasse du bar restaurant Trois Baudets, au 64 du boulevard de Clichy.

    trois-baudets,18e,terrasse,été

    Réservation : 06 51 67 16 03  /  pigalle@marmitesvolantes.fr

  • Vert Magenta

    Tout juste avant le deuxième tour des élections municipales, les pistes cyclables du boulevard de Magenta ont été "peintes" en vert (il s'agit en fait d'un revêtement similaire à celui des passages piétons, teinté dans la masse et appliqué avec un relief rugueux) et les passages piétons sont ainsi devenus bien plus visibles. Rendre visible la piste  cyclable devenait urgente sur cet axe, sa configuration* générant de plus en plus de conflits d'usage entre piétons et cyclistes notamment, sans oublier le stationnement sauvage très courant ici et excessivement dangereux pour les vélos. Notre association avait suggéré de longue date ce type d'aménagement, nous nous réjouissons de le voir réalisé. certes, le choix de couleur peut être discutable, il n'est pas le nôtre, mais ce ce qui est indiscutable, c'est l'effet très positif sur les comportements des usagers du boulevard que l'on peut constater sur cet axe.

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Les passages piétons sont plus visibles par les cyclistes

    Les personnes malvoyantes et même les rêveurs inattentifs y gagnent d'autant plus en sécurité qu'il semble que les cyclistes soient sensibles à ce marquage et respectent mieux les piétons. Et inversement les piétons visualisant mieux la piste cyclable s'y aventurent beaucoup moins. 

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétonsAux abords des arrêts de bus, la distribution des espaces est plus lisible

    Seul l'avenir dira si cette amélioration tiendra dans la durée, qu'il s'agisse du revêtement ou du comportement des usagers, et si d'autres pistes seront ainsi identifiées sans attendre les prochaines élections, nous pensons évidement au boulevard Barbès.

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Les traversées des voies automobiles sont matérialisées par un damier (qui ne semble pas bien résister au passage des bus et des voitures)

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Sur le boulevard Barbès, gris sur gris, la piste cyclable reste toujours invisible

     

    * Le boulevard de Magenta a été remanié en 2005-2006, passant alors de deux fois trois voies à deux fois deux voies. C'est alors que deux nouvelles rangées d'arbres d'alignement et deux pistes cyclables ont été créées sur les voies automobiles récupérées. Mais la mise à niveau des pistes cyclables sur celui du trottoir, qui aujourd'hui laisse penser à  tort à certains aujourd'hui que l'on aurait pris de l'espace aux piétons, va contribuer à créer de nombreux conflits d'usage entre piétons et cyclistes. Et si l'on ne regrette pas les 293 ormes plantés alors, on constate que ces plantations figent la configuration du boulevard et empêche d'imaginer un autre aménagement, à moins d'envisager d'abattre les arbres plantés il y a quinze ans, impensable. Matérialiser la piste cyclable par la couleur semble donc la solution la plus adaptée à cette configuration particulière (la même que le boulevard Barbès) pour sécuriser les circulations douces sur ce boulevard. Notons qu'on a abandonné depuis ce type d'aménagement de voirie à Paris.

    boulevard-de-magenta,10e,piste-cyclable,sécurité-des-piétons

    Le boulevard de Magenta avant son réaménagement, inauguré en mars 2006 et que nous connaissons aujourd'hui (source)

  • Joyeux méli-mélo sur l'esplanade de l'Échomusée

    Ce jeudi 2 juillet, la Goutte d'Or était largement invitée à un vernissage en musique live à l'Échomusée. Invitée… d'autant plus que le bar est payant. Ce qui est compréhensible, il faut bien que le lieu vive !

    L'exposition ? un mélange de l'expo de-juste-avant et des œuvres de celle qui commence ce jour là. Ça, c'est pour l'intérieur de l'Échomusée.

    echomusée,18e,cafe-du-parc

    À l'extérieur, mélange aussi; entre tables et chaises, provenant à 96 % du Café du Parc, juste de l'autre côté de la rue Cavé, car ici on fait terrasse commune. Commandez votre bière au Café du Parc, ou votre verre de vin à l'Échomusée, dans une joyeuse ambiance totalement décomplexée. Un joyeux mélange d'établissements qui est dû… mais oui, à notre "cher" corona ! Ceci dit, l'Échomusée a toujours été l'un des les plus "trans-tout", trans-générations, trans-musiques, trans-couleurs, trans- arts graphiques… de la Goutte d'Or ! À la musique, on commence par un orchestre tendance balafon et kora, suivi d'un duo synthé année 1950 et batterie. La musique s'est sagement éteinte à 22 h 10, mais le bla-bla-bla a continué dans l'Échomusée après minuit ! Et l'expo, ah oui, l'expo... et si vous alliez la découvrir par vous même !

    Qui sait, la terrasse de l'Échomusée-du-Parc va-t-elle être le lieu "tendance" de cet été ?

  • Rue Richomme "rue-jardin - rue aux enfants" : Appel à bénévoles

    La rue Richomme, dont les lecteurs de ce blog suivent le péripéties depuis quelques années,  continue sa mue. À présent devenue piétonne, suite notamment à la victoire du projet "Une rue-jardin Richomme" au budget participatif. L'association la Goutte Verte commence à s'approprier la rue en la végétalisant, en attendant les aménagements de la Ville. 

    La rue Richomme est bordée d'écoles et de crèches et habituellement l'été y est calme, vide des jeux et rires d'enfants. Mais cet été, grâce à l'association Home Sweet Mômes, la rue Richomme va être animée comme jamais, pour le plus grand plaisir des enfants de la Goutte d'Or dont beaucoup ne pourront pas partir de Paris cet été. En effet, Home Sweet Mômes, avec le concours de plusieurs associations du quartier, organise des animations dans une rue-jardin/rue-aux-enfants dédiée à ces derniers, du 10 juillet au 8 août, les après-midi des vendredis et samedis, de 15 h à 19 h. Action Barbès s'associe modestement mais bien volontiers à cette belle initiative, dont le succès ne peut être qu'au rendez-vous quand on sait la qualité des événements concoctés par Home Sweet Mômes.

    Rue aux Enfants • Rue Jardin appel à bénévoles (1).jpg

    Pour mener à bien ce projet, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Chacun peut donc devenir bénévole pour aider à diverses tâches : accueil des familles, jeux avec les enfants, animation des ateliers, tenue de l'espace buvette... Pour plus de renseignements, vous pouvez prendre contact avec Home Sweet Mômes par mail (contact@homesweetmomes.paris), par téléphone (01 53 09 99 59), ou encore à la Salle Saint-Bruno (9 rue Saint-Bruno, Paris 18e).

    Un peu de temps contre le sourire des enfants, voilà un honnête échange non ?

     

    Programme Eté HSM recto (1).jpg

    Programme Eté HSM verso.jpg

     

  • Avant-première au Louxor : Lucky Strike

    Mardi prochain, 7 juillet, le Louxor propose un film sud-coréen en avant première : Lucky Strike, de Yong-Hoon Kim

    L'histoire : un corps retrouvé sur une plage, un employé de sauna, un douanier peu scrupuleux, un prêteur sur gage et une hôtesse de bar qui n'auraient jamais dû se croiser. Mais le sort en a décidé autrement en plaçant sur leur route un sac rempli de billets, qui bouleversera leur destin. Arnaques, trahisons et meurtres : tous les coups sont permis pour qui rêve de nouveaux départs…

    "Lucky Strike, cocktail réussi de film noir et de comédie grinçante."
    Samuel Douhaire - Télérama

    "Ce nouveau thriller sud-coréen, qui marche dans les pas de Parasite, se déroule dans une ville portuaire non loin de Séoul et entremêle le destin de plusieurs personnages qui n'auraient jamais dû se croiser. Adapté d'un roman à succès du Japonais Keisuke Sone, le film rassemble un casting de vedettes coréennes dont Jeong Woo-Seong (Steel Rain, Le Bon la brute et le cinglé), Jeon Do-yeon (Secret Sunshine, The Housemaid), Bae Seong-woo (The King, Veteran) et Jeong Man-sik (Chronicle of a Blood Merchant)."
    Faustine Chevrin - Les Inrockuptibles

    Photo.jpg

    Pour éviter l'attente à l'entrée, vous pouvez réserver votre billet en ligne (cliquer ici)

     

    C'est où ?

    Le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Mardi 7 juillet 2020, à 19 h 45

  • Repair Café à la Mairie du 9e

    La Mairie du 9e arrondissement en partenariat avec Repair Café Paris propose ce samedi 4 juillet des ateliers Repair Café 9.

    Venez apprendre à réparer vos objets. Bricoleurs ou non, vous pouvez aussi venir nous donner un coup de main bénévole. Petit électroménager, électronique, informatique, mais aussi bois, couture et bijoux fantaisie, on apprend à tout réparer au Repair Café !

    L'entrée est libre et gratuite. Cependant, en cas d'affluence elle pourra être limitée à un objet par personne.

    Attention, l'inscription est obligatoire (cliquez sur le créneau horaire qui vous intéresse ci-dessous) :

    > Je souhaite participer à l'atelier de 9 h 30
    > Je souhaite participer à l'étalier de 10 h 30
    > Je souhaite participer à l'atelier de 11 h 30

    unnameg.png

    c'est où ?

    Mairie du 9e, 6 rue Drouot

    C'est quand ?

    Samedi 4 juillet, à 9 h 30, 10 h 30 et 11 h 30


  • Quartier libre : un petit oasis de convivialité

    On vous pose une petite colle : où, à la Goutte d’Or, peut on déjeuner tranquillement, dans un petit restaurant, bien caché, tenu par des gens sympathiques, qui cuisinent chaque jour des produits frais qui viennent de pas loin : AMAP, commerces du quartier, marché Barbès ?

    Cet endroit discret, social et multifonctions, en plus du restaurant, s’appelle Quartier Libre.  La colle n'était pas difficile : on vous en avait parlé lors de son inauguration. Et l'aventure continue donc...

    Quartier Libre 4 Eddy +.jpg

    Le chef Eddy, pâtissier diplômé et maintenant cuisinier, vous propose ce qui sort de sous sa casquette américaine. Du simple, du frais, du traditionnel, mais aussi de la cuisine du monde (on est à la Goutte d'Or !). Le tout pour un prix plus que raisonnable : entrée à 2 €, plat végé à 6 € ou carné à 8 €, dessert à 2 €, verre de vin à 2,5 € et café à 1 €, soit environ 13,5 € pour la totale. Et en plus de ce petit bonheur à tous petits prix, vous soutiendrez les actions très diverses du Collectif 4C !

    Petit plus : la partie "restau" donne sur une petite terrasse-jardin, où boire  son café.

    Quartier Libre 3 int.jpg

    Pour accéder à ces petits bonheurs, il vous faudra devenir membre de l’association. Cela prend une minute trente, et l’adhésion est à partir de 1 € ! Et si vous voulez donner un coup de main, bénévole, à l’association pour la mise en place, l’accueil … ne vous gênez pas ! Vous pouvez même être "chef d'un jour" : c’est votre plat qui sera au menu du restau ce jour là !

    Quartier Libre 6 cuisine action.jpg

    Le collectif 4C est un collectif d’habitants de la Goutte d’Or qui s’est créé autour d’un projet rassembleur et innovant : ouvrir dans ce quartier qu’ils pratiquent au quotidien, un espace non commercial pour se retrouver, échanger, inventer ensemble. Très vite, du fait de la multiplicité des cultures présentes dans le quartier de la Goutte d’Or, la cuisine s’est imposée comme un vecteur de rassemblement et de mixité.

     

    Quartier libre 

    9-11 rue de la Charbonnière, Paris 18e

    Restaurant ouvert à midi les mer-jeu-vendredi. Fermé en août.

  • Rue du Delta, les travaux s'annoncent

    Vous avez peut-être constaté des griffonnages de couleurs sur les trottoirs de la rue du Delta ? et depuis quelques temps le son des marteaux piqueurs a certainement bercé vos journées. Que se passe-t-il ? 
    unnamed-2.jpg
    Nous avons reçu, comme tous les habitants de cette petite rue, un courrier de la mairie du 9e arrondissement. Une lecture un peu rapide, disons en diagonale, nous avait fait sauter de joie… enfin les jardinières enterrées étaient en vue ! Las. Une seconde lecture qui commence par le premier paragraphe a vite fait retomber le bel enthousiasme :
    "Des travaux seront menés à partir du 8 juin par GrDF sur le secteur Pétrelle-Delta-Faubourg Poissonnière-Maubeuge, et devraient durer six semaines. Ces travaux consistent à renouveler le réseau de canalisations.
    Aïe…. 
    Toutefois….. "Ces travaux interviennent en prévision du projet de végétalisation de la rue du Delta. Cet aménagement permettra de donner une nouvelle fonction à cette rue et d’y pacifier la circulation. Ces travaux seront réalisés à l’automne 2020."
    Zut quand même… 
    Bien sûr on peut apprécier que les travaux nécessaires aient la priorité sur les travaux d’embellissement, et même saluer le bon sens des élus, qui ont donné leur accord pour que le concessionnaire du gaz fasse sa partie de terrassement avant que les jardinières ne soient implantées. Mais la réalisation de la promesse, si elle est tenue pour l’automne, aura bien dépassée la mandature actuelle. Quant à pacifier la circulation, comme le dit le courrier, il nous semble que le souci de donner un peu de lustre à cette rue tristounette cadrerait mieux avec le projet. Tout comme dans les rues Manuel, de Trévise ou des Martyrs. 
    Quoiqu’il en soit, le budget de 270 000 euros a été voté, les études techniques déjà menées ont montré que les occupations du sol par les concessionnaires ne s’opposaient pas à des plantations en pleine terre. Il nous faut juste un peu de patience. 
    Par ailleurs, la mairie précise qu’elle organisera une réunion pendant l’été pour présenter aux habitants plusieurs propositions. Soyez prêts à donner votre avis.
    unnamed.jpg

  • Second tour des municipales : les candidats dans le 18e arrondissement

    Plus que deux jours avant le second tour des municipales, ce dimanche 28 juin 2020. Trois candidates se disputent le siège de maire de Paris : Agnès Buzyn, Rachida Dati et  la maire sortante Anne Hidalgo.

    Pour chacun de nos arrondissements, les 9e, 10e et 18e, les trois candidates à la mairie de Paris ont des listes qui les représentent. Nous vous présentons donc les listes complètes des candidates et candidats pour ces arrondissements, en finissant aujourd'hui avec le 18e arrondissement.

    18e,élections-municipales,listes-electorales

    18e arrondissement (45 sièges)

    Jusqu'il y a peu, le 18e arrondissement, "fief de gauche", semblait acquis à la majorité municipale actuelle. Mais les dernières législatives ont ébranlé cette majorité qui a vu les deux sièges de député de l'arrondissement lui échapper, emportés par la candidate de LFI, Danièle Obono, dans la 17e circonscription de Paris, et par le centre-droit Pierre-Yves Bournazel dans la 18e. Pourtant, avec 36,61 % des suffrages, la première place au premier tour des municipales a  été emportée par la liste du maire sortant, Éric Lejoindre (Paris en commun), suivi de la liste EELV, emmenée par Anne-Claire Boux, qui font ici leur meilleur score à Paris (17,16 %). Le député Bournazel est presque à égalité avec les Verts (16,99 %). Le candidat LR, Rudolph Granier, ne recueillant que 11,32 % des voix.

    Même si arithmétiquement l'union des listes de Lejoindre et Boux ne parvient pas à la majorité absolue, le système électoral de "prime au vainqueur" leur assure de fait cette majorité, sauf grosse - mais peu probable - surprise, bien sûr.

    Il n'en demeure pas moins qu'un scrutin n'est jamais joué d'avance, et que la participation notamment peut faire évoluer les résultats par rapport aux projections. C'est donc aux habitantes et habitants du 18e d'exprimer leur choix parmi les trois listes présentes pour attribuer 30 sièges pour le conseil d'arrondissement et 15 pour le conseil de Paris.

    10e,municipales,elections,listes-electorales

     

    ANNE HIDALGO, PARIS EN COMMUN

    Conduite par : M. LEJOINDRE Eric

    1 M. LEJOINDRE Eric

    2 Mme BOUX Anne-Claire

    3 M. BROSSAT Ian

    4 Mme GABELOTAUD Afaf

    5 M. MEUNIER Émile 

    6 Mme ROLLAND Carine

    7 M. GIRARD Christophe 

    8 Mme MARKOVIC Douchka 

    9 M. GALVANI Jacques

    10 Mme GOMES Barbara

    11 M. BADINA-SERPETTE Frédéric 

    12 Mme AKKARI Maya 

    13 M. DAVIAUD Jean-Philippe 

    14 Mme BALAGE EL MARIKY Léa

    15 M. HAVET Kevin 

    16 Mme IKUESAN Ayodele

    17 M. YAFFA Mams 

    18 Mme SIRY Gabrielle 

    19 M. SISSOKO Anzoumane 

    20 Mme TRAJAN Violaine 

    21 M. GONZALEZ Mario 

    22 Mme BARIGANT Victoria 

    23 M. BRIANT Gérald 

    24 Mme PROUST Sarah

    25 M. DUPONT Antoine 

    26 Mme BENAKLI Nadia 

    27 M. MENEDE Gilles 

    28 Mme BENARD Fanny 

    29 M. ARNAUD Pierre-Yvain 

    30 Mme PREMEL Danièle 

    31 M. CAYET Thierry

    32 Mme PERROUAULT Marie-Laure 

    33 M. LELLOUCHE Ariel 

    34 Mme KHALLOUK Manal

    35 M. CHAULET Pierre 

    36 Mme PULIDO Sylvie

    37 M. NGOMOU Dieudonné 

    38 Mme COULIBALY Kadiatou

    39 M. LEGAL Thomas

    40 Mme LAURENT Alienor 

    41 M. BONCOUR Mathieu 

    42 Mme AHEHEHINNOU Vien Nadia

    43 M. SOCHA Benjamin

    44 Mme MEZENCE Nadine

    45 M. RIBAUT Laurent

     

    Ensemble pour Paris avec Agnès Buzyn

    Conduite par : M. BOURNAZEL Pierre-Yves 

    1 M. BOURNAZEL Pierre-Yves

    2 Mme HENRY Justine

    3 M. HONORÉ Christian

    4 Mme MEHAL Fadila

    5 M. BEPPO Félix

    6 Mme BLOCH Gypsie

    7 M. QUEINNEC Laurent

    8 Mme YADAN PESAH Caroline

    9 M. GUILLOT Didier

    10 Mme DEBONNEUIL Martine

    11 M. PASQUIER Jules

    12 Mme CAPRON Christine

    13 M. GASMI Karim

    14 Mme RODIER Marie

    15 M. MONCOMBLE Mathieu

    16 Mme GUECHE Houria

    17 M. M'BARKI Midani

    18 Mme BERGEAUD Bénédicte

    19 M. ANSART Olivier

    20 Mme NGUEKAM BEBEY Madeleine

    21 M. ZÉGANADIN Guillaume

    22 Mme MATHIS Irène

    23 M. MARCET Yohann

    24 Mme DODART Gertrude

    25 M. DU PASSAGE Jean

    26 Mme HARRINGTON Irène

    27 M. FLORIN Jean-Baptiste

    28 Mme VANDENBULKE Zélia

    29 M. ROLLAND Niels

    30 Mme DEL PRADO SARTORIUS Claudia

    31 M. BELAÏD Samir

    32 Mme AMRAOUI Fatma

    33 M. OTMANI Sabry

    34 Mme HELLER Céline

    35 M. POMPIDOU François

    36 Mme BROCHET Gisèle

    37 M. BERNET Charles

    38 Mme SAMOYAULT Emmanuelle

    39 M. PELLERIN Matis

    40 Mme TIXIER Victoire

    41 M. KNOLL Allan

    42 Mme MARTIN Marie-Claude

    43 M. PAGES Alexandre

    44 Mme SAAD BOUZID Yasmine

    45 M. BARDE Antoine

    46 Mme DAMIEN Josiane

    47 M. KERHEL Jean-Claude

     

     

    ENGAGÉS POUR CHANGER PARIS, AVEC RACHID DATI

    Conduite par : M. GRANIER Rudolph

    1 M. GRANIER Rudolph

    2 Mme MICHEL Angélique

    3 M. CUTURELLO Benoît

    4 Mme GIUDICELLI Anne

    5 M. EHLERS Eric

    6 Mme HIRAUX Danielle

    7 M. BOUKRIS Sauveur

    8 Mme KOLAGO Blandine

    9 M. COURTOIS Tanguy

    10 Mme ATLAN Monique

    11 M. AUGOUARD Stéphane

    12 Mme BERTHELOT Virginie

    13 M. MAIRE Patrick

    14 Mme GOMEL Marie-José

    15 M. ZAMOUM Saïd

    16 Mme DJORDJEVIC Ivana

    17 M. REYGROBELLET Bernard

    18 Mme MOATI Eugénie

    19 M. PERRINE Thomas-Michel

    20 Mme RABALISON PAILLET Dora Liliane

    21 M. FIRER Lucien

    22 Mme BADIA Laïla

    23 M. GUIDAT Florian

    24 Mme DERHY Sarah

    25 M. SIDIBÉ Kalilou

    26 Mme BOURAKBA Larme

    27 M. SOULAIROL Pierre

    28 Mme TAHIRI Zohra

    29 M. DE JONG Alban

    30 Mme MAURAND Martine

    31 M. COSTANTINI Pierre-Antoine

    32 Mme LEFEBVRE Virginie

    33 M. GIAMARCHI Sébastien

    34 Mme WANIERES Brigitte

    35 M. FÉLIX-THÉODOSE François

    36 Mme JOVIC Jovanka

    37 M. VALETTE Marc

    38 Mme KROUKOPF Dory

    39 M. BRANCIFORTI Walter

    40 Mme TOURET Claudie

    41 M. DANIAUD Thierry

    42 Mme SELEUCIDE Françoise

    43 M. AIT AOUDIA Moussa

    44 Mme NADAL Christiane

    45 M. SALAMON Vincent