Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Action Barbès - Page 5

  • Ecoutons en direct les biffins et les chiffonniers

    Après la réunion du 18 janvier avec le Préfet sur la situation à Barbès où nous avons notamment abordé les ventes sauvettes les jours de marché (voir notre article du 28 janvier), nous avons souhaité nous informer sur les biffins. Ainsi, nous avons rencontré le président de l’association Amélior, Samuel Lecoeur, accompagné de plusieurs représentants d’autres collectifs ou associations de biffins, Mohamed Zouari de Sauve Qui Peut, Martine de Rues Marchandes, et Sylvie Lewden de Aurore Carré des Biffins

    Après un bref historique de notre association depuis sa création, histoire de se connaître, un regard sur les dossiers que nous avons défendus, les succès avec le temps et la ténacité, nous avons aussi évoqué notre demande initiale de création d’un deuxième espace pour les Biffins, du côté de Barbès, pour résorber les sauvettes et prendre l’exemple du Carré des Biffins de la porte Montmartre crée en octobre 2009. Cette demande s’est faite lors d’un Comité de pilotage Barbès, une instance de concertation et d’observation des problématiques propres à Barbès, créée peu de temps avant, à notre demande et avec le soutien de Daniel Vaillant, alors maire du 18e. Mais nous avions essuyé un refus, au motif qu’on ne pouvait créer un second marché qui ne respecterait pas les règles du marché ordinaire de Barbès (inscription, carte de commerçants, taxes, TVA, etc.. )

    Lire la suite

  • Locations saisonnières: une avancée mais pas avant 2019!

    Nous avions abandonné de nous insurger contre les locations saisonnières de courte durée qui apportaient pourtant leur lot de touristes bruyants dans nos cages d'escalier depuis des années. En cherchant, il n'était pas rare de découvrir que le petit studio du 5e, récemment rénové par les nouveaux propriétaires, hébergeaient week end après week end, des Hollandais, des Espagnols, des Allemands, des sujets de sa Gracieuse Majesté, jeunes, dynamiques.... fêtards souvent aussi !

    Inutile de demander des comptes au copropriétaire qui n'apparaissait pas toujours aux assemblées générales, et si par chance il venait, ses dénégations faisaient le reste. Quand était-ce déjà ? Des étrangers, non... J'ai bien accueilli des cousins... Peine perdue, on n'allait pas jouer les délateurs professionnels.

    Or, bonne nouvelle, les députés ont voté la transmission automatique des revenus générés sur les plateformes collaboratives, comme AirBnB, au fisc. Pas tout de suite, car il y avait des oppositions, mais à partir de 2019. Il faudra souffrir encore un peu dans certains immeubles bien situés, touristiquement parlant. L'administration fiscale disposera bientôt de chiffres fiables pour documenter la déclaration pré-remplie des contribuables, qui avaient l'indélicatesse, jusque là, de ne pas tout dire de leurs revenus fonciers. De les cacher peut-être même....

    C'est Pascal Cherki, député socialiste de Paris, qui a lancé cette proposition de loi. A Paris, ce type de location fait subir un grave préjudice à l'hôtellerie, pas celle des palaces, mais les hôtels de quartier qui voient défiler des touristes trainant derrière eux sacs et bagages, petits ou gros, sans jamais faire halte dans leur hall. Ce type de location nuit aussi à la vie des quartiers les plus touchés par le phénomène, car les utilisateurs occasionnels d'un studio ou d'un appartenant loué via AirB&B ne fréquentent pas les commerces du quartier, au mieux les restaurants, mais sans doute pas le cours des halles ou le boucher. Elle contribue à la désertification commerciale des lieux, car loués partiellement pendant l'année, ces logements restent souvent vides. Quant à l'ambiance dans la copro... des allers et venues tardives, peu de respect des voisins, car on ne les connaît pas. Et enfin, le plus grand défaut peut-être du système, ces locations ont tiré le prix des loyers vers le haut, en raréfiant le parc des logements loués à l'année, et en augmentant le prix simplement : la semaine au prix du mois, bien souvent.

    (lire aussi l'article de Libération du 6 décembre 2016 et la très récente décision du Conseil de Paris : Résidences secondaires : Paris triple la surtaxe) 

  • Promenade urbaine : des étudiants ingénieurs s'y intéressent

    Invités par Laurent Decourtieux (Coordonnateur Département Espace public, Aménagement, Mobilité) à l'Ecole des ingénieurs de la ville de Paris (EIVP), nous avons assisté la semaine dernière à la soutenance d'étudiants qui ont planché sur la Promenade urbaine Barbès-Stalingrad. Nous avions déjà tissé des liens en 2014 avec ce professeur dont les élèves avaient alors travaillé sur un réaménagement de la place de La Chapelle. Puis à l'automne dernier, nous avions rencontré un autre groupe d'étudiants lors de la réunion de notre commission Promenade urbaine. Ensuite, nous les avions accompagnés pour une longue balade sur le parcours.

    Lire la suite

  • Budget participatif édition 2017

    paris,budget-participatifLa mairie de Paris a lancé le 24 janvier l'édition 2017 du budget participatif. Le sujet est désormais assez bien connu des Parisiens. Rappelons simplement qu'il s'agit pour les habitants de la capitale de présenter des projets d'investissement soumis aux votes des Parisiens pour un montant non négligeable, à savoir quelques 100 millions d'€.

    Nous vous avons donné notre avis à propos de l'édition 2016 le 12 octobre dernier, il n'est pas utile d'y revenir (Budget participatif 2016 : résultats des courses).

    Qu'en sera-t-il pour 2017 ? Les Parisiens auront-ils encore de nouvelles idées ou n'y aura-t-il qu'un simple recyclage des projets des années précédentes ? Nous verrons. Vous avez jusqu'au 21 février pour soumettre vos projets. Des réunions spécifiques seront organisées dans les mairies d'arrondissement (voir l'agenda). Nouveauté intéressante : la RATP est cette année associée au budget participatif, mais attention, seulement pour les projets directement liés au transport.

    Ajoutons pour être précis que pour cette édition 2017 du budget participatif, l'Hôtel de Ville a décidé d'allouer 2€ pour chaque € investi par les mairies d'arrondissement. Concrètement cela signifie que le montant alloué au budget participatif dans le 9e qui est de  607 603€ cette année passera avec l'abondement de l'Hôtel de Ville à 1 822 809€. Pour le 10e les montants sont respectivement de 801 000€ passant donc au total de 3 360 427 € et dont 1 436 140€ réservés aux projets situés dans des quartiers populaires. La Mairie du 18e a choisi d'y consacrer 955 000€, l'enveloppe du 18e arrondissement sera donc de 6 781 665 € dont 3 444 997€ réservés aux quartiers populaires. Ces enveloppes globales sont sensiblement les mêmes que pour 2016.

    Lire la suite

  • Situation à Barbès: le préfet réagit

    A la suite des nombreux courriers de riverains et d'Action Barbès envoyés au préfet de police de Paris en décembre, ce dernier a réagi et organisé une réunion le 17 janvier dernier à la mairie du 18e (voir notre article du 5 janvier).

    Le soir même, Le Parisien relatait dans son édition du soir en ligne l'essentiel de la réunion avec le Préfet sous la plume de sa journaliste Cécile Beaulieu. Vous pouvez le lire ici. On y retrouve les grandes lignes des actions que la police s'engage à mettre en œuvre avec détermination pour regagner la maitrise de l'espace public, redonner la liberté de mouvement aux habitants, faciliter les allers et venus des femmes dans ce même espace public souvent accaparé par une présence trop masculine, mettre un terme aux ventes de cigarettes en remontant et en faisant tomber les filières...

    Nous y étions.

    Lire la suite

  • Concert de nouvelle année à la mairie du 10e

    Comme à son habitude, l'orchestre d'harmonie du Chemin de Fer du Nord sous la direction de Benoît Boutemy vous convie à son traditionnel concert pour la nouvelle année.

    paris,paris 10e,concert,harmonie-du-chemin-de-fer-du-nord

    Ce sera le samedi 28 janvier à 16h30 dans la salle des fêtes de la mairie du 10e. Concert gratuit.

    paris,paris 10e,concert,harmonie-du-chemin-de-fer-du-nord

     

  • Conseil de quartier Lariboisière: ce sera le 1er février

    Des sujets bien différents seront abordés pour le premier conseil de quartier Lariboisière Saint-Vincent de Paul de l'année 2017.

    • l'avenir du marché Saint-Quentin mais aussi les commerces de proximité avec les actions de la Semaest
    • le plan sauvette mis en place depuis quelques mois sur Paris et qui concerne le quartier Barbès
    • les travaux d'aménagement de la rue d'Alsace dans le cadre du projet de Balcon Vert
    • la réorganisation du square Alban Satragne
    • un bilan de la Salle de consommation à moindre risque trois mois après son ouverture

    Et pour finir, un point sera fait sur les projets votés dans le cadre du budget d'investissement du conseil de quartier.

    Rendez vous à l'école élémentaire 3 rue de Belzunce à 19h le 1er février

     

    paris,paris 10e,scmr,square alban satragne,rue d'alsace,marché sauvette,marché saint quentin,semaest

  • Pot convivial de début d'année

    Les nouveaux adhérents souhaitent souvent nous rencontrer pour échanger sur les sujets en cours. Nous n'avons pas de réunion spécifique prévue pour le moment. Nous attendons avec une certaine impatience que la ville propose une réunion pour la Promenade urbaine avec l'équipe qui sera chargée de commencer la concertation sur les aménagements. Et nous pourrons ainsi poursuivre la réflexion lors d'une nouvelle réunion de notre commission PU.

    En attendant, nous vous proposons (nouveaux et aussi anciens adhérent bien sûr) de nous retrouver au Beaujolais, 167 rue du Faubourg Poissonnière dans le 9e le 31 janvier à partir de 19h.

    paris,paris 9e,le beaujolais

    Cette fois, l’association ne régale pas cette fois, chacun devra régler sa consommation… Les habitants non adhérents qui souhaitent faire connaissance sont aussi les bienvenus.

  • Une illustration réjouissante !

    paris,18e,babrès,viaduc,tati

    Lire la suite

  • La Goutte d'Or a "Soif de Culture(s)"

     Le samedi 28 janvier à 10h, au cinéma Le Louxor, sera projeté le film "Soif de Culture(s)".

     
    Dans ce film documentaire, des artistes, des acteurs culturels et associatifs ou de simples habitants de la Goutte d'Or parlent de culture. Devant l'objectif des réalisatrices Nadia Djabali et Sylvie Haggaï, quarante-huit personnes résidant à la Goutte d'Or s'expriment "face caméra" sur leur vision de la place de la culture et de celle des artistes dans leur quartier.
     
    Riche de réflexions diverses, ce film nous offre un état des lieux et un regard critique très stimulants. Notons la réussite du montage qui fait alterner la parole des habitants et des travellings enjoués à travers les rues de la Goutte d'Or. Un documentaire à découvrir !
     
    Un temps d'échanges autour d'un café avec les réalisatrices  est prévu suite à la projection.
     
    Pour assister à cette projection, merci de confirmer votre présence en envoyant un courriel à : soifdeculture.s@gmail.com
     
    Soif de Culture(s), réalisé par Nadia Djabali et Sylvie Haggaï, 2016, durée : 1 h
     
    Cinéma LE LOUXOR
    170 Boulevard Magenta
    M° Barbès Rochechouart