Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Action Barbès - Page 2

  • "Palais cinéma", une expo photo sur et au Louxor

    Une nouvelle exposition photos est à découvrir au Louxor jusqu'au 31 août. Vous pourrez plonger dans le travail de la photographe Nathalie Joyeux qui porte sur le Louxor, plus précisément sur la vie du cinéma. 

    expo-photos,louxor,10e,nathalie-joyeux

    "De Août 2021 à mars 2022, Nathalie Joyeux photographie le Louxor après les deux confinements dus à la pandémie. Du petit matin jusqu’à tard dans la nuit, l’équipe du Louxor s’active pour accueillir les spectateurs de tous âges dorénavant masqués. Les rencontres avec les artistes se multiplient pour faire revenir le public. Des soleils rayonnent fièrement en haut de mats sur le toit du bâtiment, ils sont la promesse de « l’histoire sans fin » du Louxor.

    expo-photos,louxor,10e,nathalie-joyeux

    Avec PALAIS CINEMA, la photographe saisit l’ambiance feutrée de la salle de cinéma, ses lumières dorées, les visages qui surgissent de la pénombre, les détails d’un décor d’exception, le mouvement d’un enfant impatient d’entrer en salle : une forme d’hommage à celles et ceux qui font exister les temples du septième art.

    expo-photos,louxor,10e,nathalie-joyeux

    L’exposition présente également une série de neuf portraits de personnalités venues au Louxor ou en d’autres cinémas de janvier à mars 2022."

    ExpoAffiche - copie.jpg

    C'est où ?

    Salon du Louxor, 170 boulevard Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Jusqu'au 31 août 2022

  • "Festival de Musique Adolphe Sax", le 18e se met au saxophone

    Les festivals fleurissent dans le 18e. Dernier en date, le Festival de Musique Adolphe Sax. Un festival unique en son genre qui a pour objectif de mettre en lumière le saxophone sous toutes ses formes et qui s’installe dans le 18e arrondissement de Paris afin de rendre hommage au créateur de l’instrument, Adolphe Sax.

    L’événement, organisé sur trois journées et soirées, est rythmé par des concerts, des ateliers de découverte du saxophone, un "parcours de visite Adolphe Sax" sur la butte Montmartre. Plusieurs lieux accueillent cet évènement, dont le FGO Barbara et le 360 Music Factory. Le programme complet est à découvrir par ici.

    673db6_d08c2be170414208a0c20fe3b6bb3e0d~mv2.jpg

    "Avec pour fil conducteur l'histoire du saxophone et de son inventeur, le Festival a pour objectif de faire connaître toutes les musiques jouées au saxophone, avec une grande ouverture d’esprit musicale et artistique, tout en faisant (re)découvrir aux spectateurs des lieux emblématiques du quartier". On s'étonnera tout de même de l'absence de mention des ateliers d'Adolphe Sax qui étaient sis au 84 rue Myrha (des ateliers repris par Selmer et en activité jusqu'en 1981, pour en savoir plus voir ici) sur le site du festival et sur le programme.

    festival,saxophone,adolphe sax,18e

  • Réunion publique sur les réaménagements à Château-Rouge

    Ce mercredi 1er juin, la Mairie du 18e arrondissement vous convie à une réunion publique à l'école du 9 rue Richomme pour présenter les aménagements prévus à Château-Rouge pour les rues Poulet, Labat, suez et Panama.

    IMG_20220527_181214.jpg

    C'est où ?

    École Richomme, 9 rue Richomme, Paris 18e

    C'est quand ?

    Mercredi 1er juin 2022, à 18 h 30

  • L'aménagement de la place Cheikha Remitti en "concertation"

    Les plus chanceux ont glané un prospectus le 18 ou le 19 mai, les autres ont reçu un mail, le 20 mai, à 17 h 26. Soit la veille du 10e "Forum d'Information Goutte d'Or-Boris Vian", qui s'est tenue le 21 mai dernier, après, depuis sept ans, des dizaines de réunions, exposés, "Copils", "cocons" et autres présentations.

    place-cheicka-remitti,18e,concertation,reunion

    Trois mini-barnums sur la Place Remitti, celle où se retrouvent les chibanis. Lesquels chibanis étaient une dizaine sur ladite place, les privant momentanément de "leur" place". Et aussi, une dizaine d'intervenants, prêts, comme tant d'autres gladiateurs depuis tant d'années à répéter "nous sommes là pour écouter vos souhaits, vos points de vue…". Une dizaine de visiteurs… Pas nombreux, mais quand on prévient la veille, on ne prend pas le risque du succès.

    place-cheicka-remitti,18e,concertation,reunion

    Précisons que ce "forum d'information" annoncé était en fait une réunion de concertation sur l'aménagement de la place... Décidément, communication et concertation sur ce dossier ne sont toujours pas ça (voir à ce propos notre article d'octobre 2020) !

  • La "Bioqueria", l'épicerie 110 % bio

    Il s'appelle Salim Leharani, genre la quarantaine. Vous l'avez peut-être déjà croisé : depuis quinze ans, il travaille dans les "GMS" (Grandes et moyennes surfaces alimentaires), Franprix ? G-20 ? Ça roulait bien, mais une chose le travaillait, le bio, avec deux critères : le meilleur et le moins cher. Et un troisième : apporter cela à son quartier, pas le plus riche de Paris. Et là intervient une Fée Clochette : la Ville de Paris lance un appel à projet, pour quelques surfaces. Salim dépose son dossier, et il est accepté. Son rêve se construit à l'angle des rues Doudeauville et Stephenson dans la Goutte d'Or, fortement inspirée de La Bioqueria, à Barcelone, l'un des marchés alimentaires, immense, les plus célèbres d'Europe.

    epicerie,commerce,18e,goutte-d-or

    La Bioqueria de Salim, devanture pistache, est de belle taille, et vous y trouverez tout ce que vous souhaitiez en bio, toutes sortes de légumes - de saison, bien sûr ! - qui n'ont pas fait plus de cent-cinquante kilomètres (c'est à dire, de l'Ile de France, cultivés par des amis à lui, les photos sont sur les murs de La Bioqueria). Bien sûr, pastèques et avocats viennent de plus loin, toujours bio.

    epicerie,commerce,18e,goutte-d-or

    Beaucoup de vrac, pour acheter juste ce dont on a besoin, ou essayer un truc qu'on connaît pas, dans un sachet, pas de cartonnage ou de plastique … Bel assortiment fromager, vache, chèvre, brebis, (bio, on va pas le redire à chaque fois !) yaourts de petit producteur, et même du lait cru, le vendredi. Des "collections" de thés, cafés - équitables - , infusions, dans leurs élégants sachets kraft, de pots de confitures, connues ou moins connues, d'étonnantes pâtes ("penne") des Andes, au quinoa et amarante, mais sans gluten ! Du pain au levain frais livré régulièrement, des œufs (bios) sortis de poules à l'air libre de l'Ile de France, etc.

    epicerie,commerce,18e,goutte-d-or

    Le tout gentiment présenté dans cette grande épicerie d'angle, les légumes encore dans leur caissette, comme s'ils descendaient de la brouette !

    Ne demandez pas à Salim s'il va y avoir cinquante Bioqueria dans Paris ? "Jamais !" : il est formel ! Il a mis son nom, parce que vous avez envie d'un produit, ou une question sur un autre, c'est à lui qu'il faut en parler, tous les jours, dans sa Bioqueria. N'hésiter pas à pousser la porte, Salim adore parler de "ses" produits, conseiller. Il est en passe de gagner son pari : "apporter le meilleur bio à prix bas à la Goutte d'Or", car, dit il en riant, "il y a moins bien, mais c'est plus cher !".

    epicerie,commerce,18e,goutte-d-or

    Le nom : Bioqueria
    Adresse : 60 rue Stephenson (angle Doudeauville), Paris 18e
    Horaires : du lundi au vendredi : 9 h à 20 h ; le samedi : 10 h à 17 h
    Contact mail : Bioqueria75018@GMail.com

  • Ça va être le cirque sur la Promenade urbaine !

    Envie de rêver ? Faire une pause sur la promenade urbaine ? La compagnie Gaby Sourire vous propose ce dimanche 22 mai une balade artistique au niveau de la promenade urbaine à Barbès.

    Avec la complicité du FAUN, l’école de cirque de Montreuil, Gaby Sourire vous invite à partir à la rencontre de huit circassiens au son d’un DJ. Sans oublier un espace d’initiations à l’acrobatie, une création artistique et participative proposée par Esquisses, et un espace détente.

    image001.jpg

    C'est où ?

    Boulevard de la Chapelle (au niveau du marché de Barbès), Paris 10e et 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 22 mai 2022, de 14 h à 19 h

  • "Haïti Monde", un nouveau festival littéraire à la Goutte d'Or

    Ces samedi 21 et dimanche 22 mai, le 360 Paris Music factory vous invite à un nouveau festival : Haïti Monde. Ce rendez-vous s'annonce comme un grand festival littéraire à la Goutte d’Or. Au programme de ces deux journées : des dédicaces et des ventes de livres des auteurs sur place et des concerts... mais également des causeries littéraires, des spectacles, des découvertes musicales et culinaires ainsi que des surprises poétiques !

    Découvrez le programme et réservez vos places sur le site du 360 Paris Music Factory.

    HaitiMonde_Affiche4-1448x2048.jpeg

    C'est où ?

    360 Music Factory, angle des rues Léon et Myrha, Paris 18e

    C'est quand ?

    Samedi 21 et dimanche 22 mai 2022

  • "La Cérémonie" au LMP

    Du 18 au 22 mai, le LMP met à l'affiche "La Cérémonie" de Manon Viel. La mise en scène est d'Adrien Popineau, avec sur scèneBarthélémy Héran, Juliette Delhomme, Dimitri Defontaine et Manon Viel.

    "Quatre amis d’enfance sont invités à un mariage auquel, finalement, ils ne parviennent à prendre part, se retrouvant ainsi dans une pièce voisine. Témoin de leurs fantasmes, de leurs désillusions mais aussi de leurs espérances, cette antichambre sera un lieu de parole, là où le monde qui les entoure peut être remis en cause. Ensemble, ils évoquent leur vision de l’amour amoureux et leur difficulté à se fondre dans le modèle sociétal actuel. Laissant leurs rêves et leurs âmes se mettre à nu, ils s‘engouffrent dans un suave mélange d’enfance et d’amour fou inachevé.

    C’est finalement leur propre cérémonie qui prend forme, loin des émotions qui se jouent à côté : celle de leurs retrouvailles."

    Renseignements et réservation : cliquer ici.

    unnamed (2).jpg

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien (LMP), 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 18 au 22 mai 2022, mercredi au samedi à 21 h, dimanche  à 17 h



  • (Parution livre) Présentation au Pied à terre d'"Enfances abandonnées"

    Mardi 17 mai, la librairie Le Pied à terre reçoit Nadia Hathroubi-Safsaf, journaliste et autrice d'Enfances abandonnées. Un ouvrage consacré aux "mineurs isolés" à Paris et Marseille. 

    "Ils sont jeunes, moins de dix-huit ans pour la majorité, ils viennent d’ailleurs, ils vivent dehors, à Paris, notamment dans le 18ème arrondissement et La Goutte d'or, à Marseille.

    On les voit, on ne les regarde pas. Au gré des polémiques, de l’agenda politique et des fake news, les médias s’intéressent à eux. On dit qu’ils se prostituent, qu’ils volent, qu’ils se droguent, qu’ils agressent, ces enfants nourrissent le fantasme d’un pays submergé par l’immigration, la violence et la perte de son identité. Mais qui sont-ils ?

    La journaliste Nadia Hathroubi a voulu savoir. Elle les a rencontrés et les a suivis pendant des mois. À travers leurs histoires intimes, leurs trajectoires, leurs quotidiens, un procès, des échanges avec les ministres Gérald Darmanin et Marlène Schiappa, le député Aurélien Tacher, elle raconte la faillite de l’aide sociale à l’enfance, l’inertie de l’action publique, les pratiques journalistiques douteuses mais aussi les formidables initiatives citoyennes.

    Un texte d’une humanité bouleversante."

    Nadia Hathroubi-Safsaf est journaliste, rédactrice en chef du mensuel Le Courrier de l’Atlas. Elle est l’auteure de trois essais et deux romans, dont Ce sont nos frères et Leurs enfants sont nos enfants qui a reçu le prix des Voix de la paix en 2017.

    279270044_542033567566819_2502836154626716620_n.jpg

    Enfances abandonnées
    Nadia Hathroubi-Safsaf
    La Grenade - JC Lattès

    C'est où ?

    Le Pied à terre, 9 rue Custine, Paris 18e

    C'est quand ?

    Mardi 17 mai 2022, à 19 h 30

  • Le PHONO Museum sur un air de flute...

    Aujourd'hui, nous vous emmenons pour une visite un peu particulière du PHONO Museum, ce très joli musée du phonographe qu'on ne présente plus à nos lecteurs.  C'est à travers l'initiative "Flutes in situ" du duo Lanterna Magica, formé par les musiciennes Laura Pok et Nathalie Houtman, que nous pouvons découvrir le musée en musique.

    Lancée l'an passé, "Flutes in situ" est une série de capsules vidéos dans lesquelles le duo de flutistes interprète un morceau de musique dans un lieu remarquable. Le gardien du lieu partage un peu de son histoire dans la vidéo. Le dernier épisode présente le PHONO Musem Paris, un lieu extraordinaire, trop peu connu des touristes, et même des parisiens. C'est la chanson "Mister Sandman" qui nous accompagne dans cet épisode. À la fin de la vidéo, que vous pouvez visionner ci-dessous, Jalal Aro, le conservateur du PHONO Museum donne quelques éclairages sur ce lieu à découvrir. 

    phonomuseum,9e,flute

    PHONO Museum Paris

    53, boulevard de Rochechouart, Paris9e

    l

  • Conférence : "La vie du Père Tanguy"

    LaMairie du 9e vous convie ce mercredi 11 mai à une conférence : "La vie du Père Tanguy", par Pierre Morin, biographe, artiste peintre  .et arrière petit neveu de Julien Tanguy

    Le rendez-vous est fixé mercredi 11 mai, à 15h, dans la salle du Conseil de la Mairie du 9e. L'entrée est libre mais l'inscription est obligatoire (cliquer ici).


    "Julien François Tanguy est né en Bretagne près de Saint-Brieuc en 1825. Dés 1868, à Montmartre, il sera marchand ambulant pour les peintres de plein-air. Avec Pissarro, il partage les idées libertaires et anarchistes. Communard en 1871, il sera condamné et emprisonné. Il restera épris de liberté et de fraternité.

    En 1873, il ouvre sa boutique rue Clauzel pour la fabrication et la vente des couleurs, des toiles et objets nécessaires aux artistes. Secondairement il sera négociant de tableaux, mais loin du faste des galeristes de la rue Laffitte. Il est un des premiers marchands de Cézanne.

    Julien Tanguy est l'ami des peintres, figure bienveillante et paternelle, nommé affectueusement par eux « le père Tanguy » ou le « Socrate de la rue Clauzel ». Van Gogh rend hommage à son ami le « broyeur de couleurs » dont il fit trois portraits de ce « si drôle de bonhomme ». Julien Tanguy assure un véritable soutien à ses peintres, dont il se sent très proche.

    Par son travail, le 14 rue Clauzel, dans le bas-Montmartre, à Paris 9e, devient un lieu essentiel du développement de l'impressionnisme, un espace de rencontre, d'échanges et de fraternité entre ces artistes encore ignorés ou décriés pour leurs peintures. En 1891, la boutique est transférée au n°9 de la même rue. Julien Tanguy y meurt en 1894.

    Le Père Tanguy fut le fournisseur de couleurs et de toiles pour : Camille Pissarro, Paul Cézanne, Auguste Renoir, Vincent Van Gogh, Henri de Toulouse-Lautrec, Claude Monet, Edgar Degas, Paul Gauguin, Armand Guillaumin, Georges Seurat, Paul Signac, Emile Bernard et tant d'autres.

    « L'histoire de son humble et honnête vie est inséparable de l'histoire du groupe impressionniste. lequel a donne les plus beaux peintres, les plus admirables artistes a l'art contemporain et, lorsque cette histoire se fera, le père Tanguy y aura sa place. » Octave Mirbeau."

    unnamed (1).jpg

    C'est où  ?

    Salle du Conseil, Mairie du 9e, 6 rue Drouot

    C'est quand ?

    Mercredi 11 mai 2022, à 15 h

  • Pause printanière

    Vacances de printemps, les articles sont bientôt de retour...

    IMG_20220408_082417.jpg