Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Action Barbès - Page 13

  • "Le cri de Charles", un spectacle pour les familles à la mairie du 9e

    Le 29 février prochain, la mairie du 9e vous convie à une représentation théâtrale en famille, avec la pièce "Le cri de Charles", par la compagnie du Petit Escargot.
    Ce spectacle cherche des solutions contre la violence en milieu scolaire et pour la résolution de conflits. Il est monté et interprété par onze élèves de différents collèges du 9e arrondissement.
    Ce spectacle est accessible pour des enfants à partir de 6 ans.
    L'entrée est libre, mais attention : il faut impérativement réserver (cliquer ici).

    unnamed.jpg

    C'est où ?

    Mairie du 9e, Salle Rossini, 6 rue Drouot

    C'est quand ?

    Samedi 29 février 2020, à 15 h

  • Affichage sauvage et élections municipales : petite note aux candidats

    Alors que la campagne pour les municipales 2020 bat son plein, on voit ressurgir les mauvaises habitudes, celle de l'affichage sauvage en particulier.

    Le sujet de la propreté est un des sujets majeurs de cette élection, et pour cause, c'est un problème très important que rencontrent tous les quartiers de Paris. Et dans ce dossier, l'affichage sauvage est un véritable fléau qu'il convient d'éradiquer, et de s'en donner les moyens.

    C'est dans ce contexte que l'on constate avec beaucoup de dépit que les mêmes qui prétendent "nettoyer Paris" sont ceux qui contribuent à la salir avec de l'affichage sauvage. 

    Nous n'avons pas de conseils à donner en matière de stratégie électorale aux candidats au siège de maire de Paris, mais il nous semble totalement contre-productif d'user de ce procédé d'un autre temps. Les électeurs peuvent être informés sans que l'on salisse le mobilier urbain et les murs de la ville pour cela, et, encore une fois, surtout lorsque l'on prétend de s'occuper à la rendre propre !

    Alors, chères candidates et chers candidats, soyez exemplaires et montrez-nous qu'en 2020 il est possible de mener une campagne électorale qui n'utilise pas les moyens  -salissants - d'un autre siècle.

    Nous vous donnons ici les exemples que nous avons constatés dans nos quartiers,  il y en peut-être d'autres, chacun s'y reconnaitra.

    IMG_6610 (1).jpg

    IMG_6761.jpg

    IMG_6767.jpg

    thumb_IMG_7135_1024.jpg

  • Peter Brook et Shakespeare aux Bouffes du Nord

    Le théâtre des Bouffes du Nord accueille durant trois jours, les 19, 20 et 21 février, Shakespeare Romance, le fruit d'une recherche autour de La Tempête, menée par Peter Brook - un intime des lieux s'il en est - en collaboration avec Marie-Hélène Estienne, avec Hiran Abeysekera, Maïa Jemmet, Marcello Magni et Ery Nzaramba.

    Pendant une quinzaine de jours Peter Brook, insistant sur le verbe de Shakespeare dans sa langue originale, a mené aux Bouffes du Nord une recherche sur La Tempête. Il est accompagné d’un petit groupe de comédiens – Hiran Abeysekera, Maïa Jemmet, Marcello Magni, Ery Nzaramba, et de sa fidèle collaboratrice Marie-Hélène Estienne.

    À l’issue de ces deux semaines cette recherche sera proposée au public pour trois soirées exceptionnelles qui permettront pour un moment de suivre in vivo le travail de Peter Brook. Chacune de ces soirées sera suivie d’un échange avec le public.

    "Dans La Tempête, la dernière pièce de Shakespeare, se trouvent tous les thèmes qui sont au cœur même de son œuvre.

    Nous allons chercher à en percer les secrets, mais avant de nous mettre au travail nous devrons laisser de côté toutes les idées préconçues qui envahissent notre esprit.

    Comme des voyageurs à la découverte d’une terre inconnue, nous tenterons d’approcher Shakespeare avec la joie des chercheurs d’or.

    Chaque jour avec notre petit groupe d’acteurs, à travers des exercices et des improvisations nous explorerons la pièce. Jamais satisfaits de nous-même, au contraire, à travers l’élimination, nous essayerons d’entrer dans ce chemin qui oblige Prospero le magicien à nous demander à nous public de le libérer et cela à travers notre compassion.

    Dans les derniers jours nous ouvrirons notre travail au public, et partagerons avec lui ce que le théâtre, Shakespeare et ses merveilles peuvent nous apporter. Même pour un court moment, se servant d’une forme qui n’en a pas, la simplicité."

    Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

    bouffes-du-nord,10e,théâtre

    C'est où ?

    Les Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de la Chapelle, Paris 10e

    C'est quand ?

    Les 19, 20 et 21 février 2020, à 19 h

  • Retour sur l'inauguration du "360 Paris Music Factory"

    Ce jeudi 12 février, était inauguré le "360 Paris Music Factory", Action Barbès y était. récit.

    360,inauguration,goutte-d-or,18e

    Après quelques jolis galops d'essai, dont le festival Au Fil des Voix, rodage de la musique (essentiel) et de la cuisine (important aussi !), le 360, comme tout le monde l'appelle déjà a fait jeudi 12 février son 5… 4… 3… 2… 1… Feu ! Autrement dit, l'inauguration officielle, en présence de tous ceux qui, de près ou de loin, ont poussé les chariots pendant trois années pour que ce monument de la Goutte d’Or voie le jour. En gros, le plus grand évènement artistique depuis les Pyramides, enfin... depuis la réouverture du cinéma Le Louxor !

    thumb_IMG_7127_1024.jpg

    1100 m2 sur six niveaux, Le 360 est un établissement qui propose une salle de concert, un restaurant, bien sûr, et est aussi un espace d’accueil, de création, de production, de diffusion, d’échange et de partage pour les professionnels et amateurs de musique.

    Ce 12 février, donc, 200 personnes, acteurs du monde de la culture, associatifs et institutionnels, VIP de toutes tailles ont répondu présents à l'invitation de Saïd Assadi, l'inventeur du lieu, qui pendant dix ans a poussé, parfois bien seul, des blocs de plusieurs tonnes pour construire ce monument !

    Etaient donc présents, Ernesto Ottone-Ramirez, Commission nationale française pour l’UNESCO, Anne-Louise Mesadieu, présidente de la commission Culture, de la Région Île-de-France, représentant Valérie Pécresse, Jean-Louis Missika, l'adjoint-constructeur de Anne Hidalgo (qui avait visité le 360 le matin même, et avec nous ce soir là par vidéo), Eric Lejoindre, maire du 18e, Colombe Brossel, Afaf Gabelotaud, Pierre-Yves Bournazel, Carine Rolland, Christophe Girard, Fréderic Hocquard…

    thumb_IMG_7119_1024.jpg

    Saïd Assadi prit la parole : "Quand je suis arrivé d’Iran, il y a 40 ans…". Son staff intervint, car le charismatique Saïd Assadi, est aussi le recordman du monde du discours (3 h 47, debout, sans notes), juste devant Fidel Castro !

    Inaugur. 360-5 Saïd.JPG

    Saïd Assadi sauta donc quelques étapes et raconta la genèse du 360, rêve personnel de cet acteur majeur depuis vingt ans de la filière musicale (Accords Croisés, 90 albums produits, vingt-deux années de concerts, treize années de festival…) devenu une aventure collective.

    Il a remercié chacun : l’architecte Gaétan Engasser, l’équipe du 360, les établissements financiers (Triodos, Crédit coopératif, Paris Initiative Entreprise et l’IFCIC), la Ville de Paris, le Centre National de la Musique, la Région Ile-de-France et l’UNESCO.

    Puis Saïd Assadi a déroulé les valeurs défendues par le 360, nouveau modèle économique et transculturel au service de la diversité et de la richesse de la création musicale (et gastronomique !), l’une et l’autre offertes à prix serrés aux très divers publics de la Goutte d'Or et d’ailleurs.

    En plus de sa salle de concert, le 360 déploie ses 1 080 m2 sur 6 niveaux, permettant aux artistes de créer, résider, répéter, enregistrer, jouer et échanger dans un seul et même endroit.

    La soirée proposa donc à ces "pipole", dès 17 h 30, un bref récital d’un duo voix et piano, une belle envolée !

    thumb_IMG_7117_1024.jpg

    Toujours dans la salle, en présentation "avec sièges", se succédèrent les discours et congratulations ci-dessus évoqués.

    Puis tous envahirent le restaurant qui lui, au contraire avait été débarrassé de ses tables et chaises. Deux cents personnes auxquelles l’équipe du restaurant ne cessa de proposer de délicieuses petites choses, de diverses origines, préparées sur place avec les meilleurs produits, ce qui est une des promesses - tenue ! - du restaurant.

    Inaugur. 360-9  cuisine.JPG

    Et, non sans regrets, retour dans la salle de spectacle pour un concert lui aussi cosmopolite, puisqu’il commença par un groupe qui interpréta du Piaf, revisité à la brésilienne, parfait symbole du 360.

    Le voilà sur les rails, ce 360 très attendu ! Le soir de la Saint Valentin, l’Orchestre National de Barbès afficha complet (300 personnes) et surchauffa la salle pendant deux heures sans dix secondes de pause ! Et ce samedi 15 février, le brunch affichait complet. La fusée 360 est-elle sur orbite ?

  • "Portraits", une exposition photos au Louxor

    Le Louxor propose depuis le 11 février et jusqu'à la fin juin, une exposition photos : "Portraits". Vous y retrouverez les photographies de Fanny de Gouville au salon du Louxor.

    Fanny de Gouville oscille entre les salles obscures de cinéma et les voyages. L'évasion, le rêve, la mélancolie, sont des sujets qu'elle cherche à illustrer dans ses images grâce à des postures ou des regards qu'elle capture.

    "Portraits" est sa première exposition. Elle réunit ici une série d'images de réalisateur.trice.s, comédien.enne.s, producteur.trice.s. prises entre Cannes et Paris. Le Louxor - palais du cinéma, était pour elle le lieu idéal dans lequel exposer ces visages du 7e art.

    L'exposition est gratuite, accessible aux heures d'ouverture du cinéma. Pour y accéder, il faut se présenter à l'accueil pour demander une contremarque d'accès.

    cinema,exposition,louxor,10e

    C'est où ?

    Le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Du 11 février au 30 juin 2020

  • Promenade urbaine, la lumière et la couleur arrivent...

    Aujourd'hui, nous vous donnons quelques nouvelles de la Promenade urbaine. Les travaux de voirie ne sont pas tout à fait achevés, il reste quelques petites parties à terminer (nous reviendrons dans un prochain article sur les problèmes liés à leur réalisation), mais la réalisation de la fresque de l'artiste Momies (voir notre article du 14 janvier dernier) commence à voir le jour. C'est sur le tronçon du boulevard de la Chapelle situé entre les rues Guy Patin et de Tombouctou que l'oeuvre commence à prendre forme.

    thumb_IMG_6924_1024.jpg

    Sur un sol préalablement nettoyé et séché au chalumeau, la première couche de fond bleue a été étalée, créant ainsi un long ruban qui souligne la perspective du viaduc. Les arabesques, esquissées par l'artiste à main levée, sont ensuite peintes soigneusement par une équipe d'ouvriers. L'avancée du chantier est relativement lente du fait des contraintes liées à la météo qui doit être favorable mais également à la tenue du marché deux fois par semaine. Un marché dont la bande de couleur souligne encore plus les dépassements d'étal, certains débordant toujours de plus d'un mètre de la limite autorisée. Mais revenons plutôt à nos couleurs, que nous vous laissons découvrir sur les quelques photos qui suivent.

    thumb_IMG_6909_1024.jpg

    thumb_IMG_7050_1024.jpg

    thumb_IMG_7082_1024.jpg

    Sur ce même tronçon, nous avons pu assister aux premiers essais pour la mise en lumière du viaduc. Et il faut l'avouer, c'est très enthousiasmant, l'éclairage du tablier nous dévoile son architecture sous un jour nouveau, sans mauvais jeu de mots. Nous avions proposé une mise en valeur du viaduc par la lumière au budget participatif de 2015, projet qui avait été retenu par le vote des Parisiens, mais nos ambitions étaient bien modestes et l'enveloppe du budget participatif était loin de pouvoir assurer la qualité de la réalisation qui voit le jour à présent.

    thumb_IMG_6982_1024.jpg

    thumb_IMG_7016_1024.jpg

    Et finissons avec un petit bonus, avec l'arrivée du nouveau modèle d'urinoir accolé aux toilettes existantes, toujours sur le boulevard de la Chapelle, au droit de la rue de la Charbonnière. Fermé par une petite porte qui offre un peu d'intimité aux utilisateurs, ce modèle semble relativement solide, mais seul le temps nous le dira.

    thumb_IMG_6931_1024.jpg

  • "Café Envie d’Agir", sur le thème "Dire non au gaspillage ! Quelles alternatives ?"

    Ce jeudi 13 février, la Salle Saint-Bruno héberge un "Café Envie d’Agir", par l'association Astérya, sur le thème "Dire non au gaspillage ! Quelles alternatives ?". En voici la présentation :

    "À l’heure actuelle, un ménage français jette dix fois plus qu’il y a cent ans : chaque année, un.e Français.e gaspille une trentaine de kilos d’aliments et produit une vingtaine de kilos de déchets électriques et électroniques. Il n’est pas rare de se sentir impuissant face à l’obsolescence programmée et aux appels incessants à la consommation de masse : comment alors sortir de ce cycle "j’achète - je jette" ?

    C’est de ces questions essentielles que nous vous invitons à venir débattre avec nous jeudi 13 février : pour nous aider les associations Hop Hop Food, Collectif 4C, Solicycle et la "ressourcerie" Le Poulpe seront présentes et participeront aux échanges. Nous réfléchirons ensemble aux manières de lutter contre cette culture du jetable et à des alternatives meilleures pour la planète (et le porte-monnaie !)

    En petits groupes, autour d’une thématique solidaire, citoyenne ou écologique, les Cafés Envie d’agir d'Astérya permettent de partager des manières de s’engager et d’en découvrir de nouvelles."

    L'activité est gratuite et ouverte à tous, mais il est impératif de s'inscrire auparavant.

    aaaaaaaaaaaaaaa.jpg

    C'est où ?

    Salle Saint-Bruno, 9 rue Saint-Bruno, Paris 18e

    C'est quand ?

    Jeudi 13 février 2020, de 18 h 30 à 20 h 30

  • Financement participatif : contribuez à faire une "Goutte d'Or en Fête" encore plus belle !

    Pour la 35e édition de la Goutte d'Or en Fête, qui se déroulera en juin prochain, la Salle Saint-Bruno renouvèle son appel aux dons. Vous pouvez ainsi contribuer à financer cette fête de quartier qui repose essentiellement sur du bénévolat, et notamment des concerts sur la grande scène dans le square Léon, cette année sous le thème "Africa 2020". Pour plus de détails, nous reproduisons plus bas la présentation de ce financement participatif. Et pour faire un don c'est par ici.

    Et si vous souhaitez offrir de votre temps et de votre énergie pour l'organisation de cet évènement festif et convivial, de cette véritable institution dans le quartier de la Goutte d'Or, les bonnes volontés sont toujours les bienvenues ! Pour en savoir plus, allez sur le site de la Goutte d'Or en Fête.

    goutte-d-or-en-fete,18e,financement-participatif

    Présentation du projet

    "Organisée la première fois dans les années 1970 autour d'un barbecue convivial, la fête de quartier de la Goutte d'Or, à Paris, est devenue une véritable institution locale , coordonnée par des dizaines d'associations, à laquelle participent plus de 150 habitants bénévoles, qui se déroulera cette année du 26 au 28 juin, majoritairement au Square Léon.

    Des centaines d'habitants viennent profiter, gratuitement, de concerts alliant un subtil mélange des genres, d'une scène ouverte invitant des artistes du quartier, d'ateliers en famille, d'animations ludiques... C'est un moment festif et fédérateur permettant de favoriser le lien social, inter-culturel et intergénérationnel .

    « La Goutte d’Or en Fête » c’est aussi un temps de convivialité : pendant les animations chacun peut déguster outre les traditionnels sandwichs merguez -frites, de nombreuses spécialités préparées par les habitants du quartier, reflétant la diversité de leurs origines : thieb, tajine, pastel, samoussa, nem, pâtisseries, thé à la menthe, gingembre…

    Cette fête de quartier, qui allie participation des habitants et découvertes festives, est devenue au fil des années un rendez-vous apprécié et attendu.

    Année après année, le projet s'attache à mettre en valeur les savoirs-faire et savoir-être de la Goutte d'Or tout en rayonnant au-delà du quartier.

    À quoi servira l'argent collecté ?

    Cette année encore, nous avons besoin de vous pour continuer à proposer une programmation de qualité ! Plus précisément, l'argent collecté servira à financer des concerts sur la grande scène, cette année sous le thème "Africa 2020" !
    En plus des animations proposées et organisées par les structures du quartier, les fonds collectés permettront de financer un(des) concert(s) et/ou spectacle.

    Votre participation est non seulement nécessaire, elle encourage aussi l'investissement de tous les organisateurs, artistes et centaines de bénévoles dans la préparation et la réalisation d'une fête exceptionnelle à l'image du quartier qu'elle représente !

    Qui participe ?

    Une soixantaine de structures du quartier qui mènent pendant l’année des activités indépendantes et qui se réunissent pour réaliser « La Goutte d’Or en Fête », sous la coordination de la Salle Saint Bruno, espace de mutualisation de moyens et de projets, qui fédère une trentaine d'associations du quartier.

    Ce riche et actif tissu associatif œuvre à tous les niveaux de la vie sociale : alphabétisation et suivi scolaire, éducation, environnement, aide au logement, prévention sanitaire, loisirs et activités culturelles..."

  • "Étienne A.", du théâtre au LMP

    Le lavoir Moderne Parisien met à l'affiche "Étienne A.", une pièce de Florian Pâque
    avec Nicolas Schmitt (mise en scène Florian Pâque, scénographie Marlène Berkane, création sonore Clément-Marie Mathieu, création lumières Juliette Romens). Vous pourrez découvrir cette pièce du 12 au 23 février.

    "Étienne A., 31 ans, termine son service de nuit à l’entrepôt Amazon de Saran, rentre chez lui dans sa Citroën ZX Tonic et, comme tous les jours quand il s’endort, rêve de cartons à expédier.

    Son père a un problème à la hanche. Son ex-femme travaille chez Patàpain. Son fils joue à cache-cache sous la plateforme de la voie d’essai de l’aérotrain. Et en cette nuit de Noël, alors qu’ailleurs on termine la bûche et on ouvre ses cadeaux, Étienne A. s’offre, pour la première fois, l’occasion de rêver sa vie autrement : il entre dans un carton de l’entrepôt, s’y enferme et attend d’être expédié ailleurs."

    lavoir-moderne-parisien,theatre,LMP,18e

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien (LMP), 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 12 au 23 février 2020

  • Concert à l'église Saint-Laurent

    Ce dimanche 9 février après-midi, vous pourrez assister à une concert orgue et voix à l'église Saint-Laurent. Vous pourrez écouter Olga Roudakova pour la voix, qui interprétera des chants grégoriens, en alternance avec Ann-Dominique Merlet pour l'orgue.

    L'entrée est libre ainsi que la participation aux frais.

    Retrouvez la page Facebook de l'évènement par ici.

    ob_a216c1_concert-9-fevrier-2020-page-001.jpg

    C'est où ?

    Église Saint-Laurent, 68 boulevard de Magenta, Paris 10e

    C'est quand ?

    Dimanche 9 Février 2020, à 15 h 45

  • Des permanences aux Fermiers Généreux

    Depuis fin janvier, Les Vergers Urbains assurent des permanences aux Fermiers Généreux, l'espace de jardinage partagé sur la Promenade urbaine. Vous pourrez donc  retrouver les animateurs du jardin sur place (face au 18 boulevard de la Chapelle), de 15 h à 18 h, tous les mardis après-midi et un samedi sur deux pour la période hivernale (en février, les samedis 15 et 28). En cette période hivernale, les activités se concentrent sur le travail du sol, les prochaines permanences seront axées sur l'amendement et le paillage des parcelles. 

    À la faveur de cette information, nous apprenons qu'en ce qui concerne les parties conteneurs et ateliers, les aménagements définitifs vont bientôt être entrepris, avec la connexion à l'eau et l’électricité. Et les Vergers Urbains nous apprennent aussi qu'ils travaillent actuellement à dessiner un habillage de bois pour les containers, dont les riverains déploraient l'inesthétique, Action Barbès en tête. Sans préjuger du résultat, saluons la volonté des Vergers Urbains de tenter d'améliorer ce projet en écoutant les critiques et observations des riverains.

    Des toilettes publiques vont également être installées à proximité, ce qui devrait limiter un peu les épanchements indésirables.

    24jan_permanences_hiver - copie.jpg

  • Plus que deux jours pour s'inscrire sur les listes électorales

    Le droit de vote est un élément important de notre démocratie. Pas le seul certes, la démocratie fort heureusement ne se limite pas à ce droit : nous aimons parler en toute liberté, nous aimons une information libre et pluraliste, nous aimons le droit d’association, de manifester, le droit de participer à la vie de la cité… mais le droit de vote reste un symbole très fort de notre vie démocratique.

    Alors pour exercer ce droit pour les élections municipales de mars prochain, c'est le moment de s'inscrire sur les listes électorales, ou de vérifier que vous l'êtes. Et c'est même le dernier moment. En effet, si l'on peut s'inscrire toute l'année, il y a un délai avant de pouvoir voter effectivement (au plus tard le sixième vendredi précédant le scrutin), et pour les municipales des 15 et 22 mars, la date butoir est ce vendredi 7 février.

    Pour savoir si vous êtes bien inscrit, il suffit de vérifier sur le site service-public.fr, voici le lien : "intérroger sa situation électorale".

    De même, pour vous inscrire, rendez-vous sur le site service-public.fr, où vous trouverez la rubrique qui correspond à votre cas (première inscription, déménagement...), c'est par ici.

    Mais si les démarches en ligne vous rebutent, vous pouvez toujours vous rendre à la mairie d'arrondissement de votre domicile pour faire votre inscription... mais jusqu'à vendredi 7 février dernier délai !

    image_processing20190916-23905-g7gseu.jpg

    Crédit photo : Mairie de Paris