Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paris 9e

  • Pot convivial de début d'année

    Les nouveaux adhérents souhaitent souvent nous rencontrer pour échanger sur les sujets en cours. Nous n'avons pas de réunion spécifique prévue pour le moment. Nous attendons avec une certaine impatience que la ville propose une réunion pour la Promenade urbaine avec l'équipe qui sera chargée de commencer la concertation sur les aménagements. Et nous pourrons ainsi poursuivre la réflexion lors d'une nouvelle réunion de notre commission PU.

    En attendant, nous vous proposons (nouveaux et aussi anciens adhérent bien sûr) de nous retrouver au Beaujolais, 167 rue du Faubourg Poissonnière dans le 9e le 31 janvier à partir de 19h.

    paris,paris 9e,le beaujolais

    Cette fois, l’association ne régale pas cette fois, chacun devra régler sa consommation… Les habitants non adhérents qui souhaitent faire connaissance sont aussi les bienvenus.

  • Pensez à la seconde vie de votre sapin

    Cette année encore, comme dans de nombreuses villes maintenant, les sapins de Noël peuvent être déposer dans des squares pour leur recyclage. Evidemment, si votre sapin est très grand, vous ne pourrez peut-être pas le transporter jusqu'au dépôt le plus proche. Mais s'il est modeste, aucune excuse...

    Voici les points de collecte les plus proches de Barbès:

    - dans le 9e, le square d'Anvers et celui de Montholon un peu plus loin

    - dans le 10e, on est moins gâté et il faut descendre jusqu'au square Saint-Laurent (une suggestion pour l'an prochain adressée aux élus : le square Cavaillé-Coll)

    - dans le 18e, rien à proximité et rien à la Goutte d'or, ce qui est regrettable (le square Jessaint aurait pu faire l'affaire)

    paris,paris 10e,paris 18e,paris 9e,recyclage,sapins de noel

     

    Vous avez encore un peu de temps pour profiter de votre sapin, la collecte se terminera le 24 janvier.

     

  • 2017: quoi de neuf à Barbès

    2017 commence. Voilà ce que nous pourrions écrire sur la situation actuelle en ce début de nouvelle année :

    Le marché des biffins sous le viaduc Barbès-La Chapelle qui se tient les après-midi de marché et celui dit "des voleurs" place de la Charbonnière qui, lui, se tient tous les soirs ont occupé une grande place dans l'actualité de cette semaine.

    La question est complexe et les solutions difficiles à trouver. Peut-on se contenter des actions ponctuelles de la police dont le résultat n'est que de déplacer les problèmes ? Bien sûr que non. Avoir déplacé le marché des biffins de Belleville à Barbès comme cela semble être le cas n'a rien résolu du tout. Même si les autorités, Mairie de Paris et Préfecture de police, se targuent de quelques résultats, on sent bien que celles-ci sont désarmées devant la situation. Le problème est social. Le développement de ces marchés de la misère est un symptôme évident de la crise que nous traversons.

    En attendant, il faut aussi dire que ce sont les riverains du boulevard de La Chapelle, ceux des rues adjacentes et d'une manière générale tout ceux qui fréquentent ce quartier qui souffrent. Le plus difficile à supporter et le plus inquiétant aussi est l'état de saleté dans lequel ces marchés laissent l'espace public.

    Comme nous avons une fâcheuse tendance à Action Barbès à tout archiver depuis 2001, nous avons retrouvé le texte que vous venez de lire dans une newsletter de décembre...2013 !

    Incroyable, non ? Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on est en pleine actualité.

    Alors qu'est-ce qui a vraiment changé depuis tout ce temps ? Soyons honnêtes, on a eu de bonnes choses: après la mise en place de la ZSP en 2012 (mais plus de réunion depuis presque deux ans), l'ouverture du cinéma Le Louxor (avril 2013), puis celle de la brasserie Barbès (avril 2015) et encore celle de la salle de consommation à moindre risque (octobre 2016).

    Le problème, c'est que la situation globale du quartier s'est plutôt dégradée. Nous avons d'ailleurs écrit de nombreux articles sur le sujet récemment (le 24 novembre, le 28 novembre,). Puis, nous avons décidé de nous adresser directement au préfet de police après notre rencontre du 2 décembre avec les maires des 10e et 18e. (voir notre article du 17 décembre).

    Ce courrier est toujours à la disposition de nos lecteurs, que nous engageons vivement à suivre la même voie : envoyez-le à Monsieur le Préfet. (Télécharger cette lettre)

    Nous avons eu de nombreux retours de riverains qui annonçaient avoir envoyé ce courrier et l'avoir diffusé auprès de leurs voisins. De très nombreux commerçants de la Goutte d'or ont eux aussi signé cette lettre qui a été envoyée par un de nos adhérents avant les fêtes. Et nous savons que d'autres commerçants suivront (trêve de fin d'année oblige).

    **** Nous venons de recevoir une réponse du préfet de police. A lire demain sur notre blog ! 

     

  • Action Barbès répond aux habitants du quartier

    Notre article du 24 novembre sur la situation dégradée à Barbès a suscité de nombreuses réactions et témoignages tant sur notre blog que sur notre page Facebook (plus de 1 600 visites). Nous avons la certitude que ces commentaires sont lus tant par les élus que par les institutionnels concernés. Cependant, nous tenons à préciser ici que ces diverses occupations illicites de l'espace public sont du ressort de la préfecture de police. La preuve en est, la lettre envoyée par les maires des 10e et 18e, Rémi Féraud et Eric Lejoindre, au Préfet de police de Paris.

    Lire la suite

  • Retour sur l'AG d'Action Barbès

    Comme pour notre dernière AG (janvier 2016), Emmanuel Papillon avait ouvert pour nous les portes du Louxor dès 9h afin de nous permettre de préparer l'accueil de nos adhérents et des habitants intéressés par nos actions.

    Nous avions invité José Matos de l'association Gaia pour faire un retour sur la salle de consommation après son ouverture récente. Des informations intéressantes, des questions pertinentes et une écoute attentive de la salle.

    paris,paris 10e,paris 18e,paris 9e,louxor,assemblée-générale

    Evidemment, nous avons parlé de la promenade urbaine (PU) avec l'installation du Civic Lab place de la Chapelle et les réunions de notre commission PU (prochaine réunion le 28 novembre salle Saint Bruno).

    Sans oublier un retour sur le Comité de pilotage Barbès (Copil), ce qui a permis d'échanger sur les problématiques des ventes sauvette de toute sorte qui génèrent de nombreuses nuisances. Les adhérents du boulevard Barbès très mobilisés sont venus nombreux.

     

    paris,paris 10e,paris 18e,paris 9e,louxor,assemblée-générale

    La réunion s'est terminée par un moment de convivialité autour d'un café, pour permettre de poursuivre les échanges.

    Le conseil d'administration élira prochainement son bureau. Prochain rendez-vous le 28 novembre avec la réunion de notre commission Promenade urbaine.

    Nous rappelons par ailleurs qu'Action Barbès ne reçoit aucune subvention de la Ville depuis sa création, certains adhérents nous ont posé la question. 

  • Brigade de lutte contre les incivilités : quels changements pour nos arrondissements?

    La Brigade de lutte contre les incivilités, vous en avez forcément entendu parler tant la Ville a communiqué sur le sujet depuis la rentrée. Dire qu'elle est attendue comme le messie serait un peu excessif mais nous savons que les habitants du quartier espèrent qu'elle va inverser la tendance.

    Alors, nous avons voulu en savoir plus et le mieux était de s'adresser directement au responsable de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP - nouvelle entité qui regroupe cette brigade), Matthieu Clouzeau.

    Lire la suite

  • Action Barbès : un nom connu au-delà du quartier...

    En toute modestie, nous devons reconnaitre qu'Action Barbès est très souvent sollicitée. Il ne se passe guère de semaine (mis à part pendant l'été et encore) sans que des journalistes ou des étudiants (ENA, Sciences PO, écoles de commerce, étudiants en sociologie...) ne nous sollicitent pour un entretien ou une interview.

    Ah, j'en entends déjà certains dire qu'on cherche à mettre en avant une notoriété flatteuse. Et bien pour une fois, nous nous sommes dits qu'on pouvait l'écrire. Bien sûr, tout cela est aussi fonction de l'actualité. Avec l'ouverture de la salle de consommation à moindre risque, avant et après, un intérêt et une curiosité pour notre position jusqu'en Belgique,  avec le projet de Promenade Urbaine qui a aussi traversé l'Atlantique et qui nous a permis de rencontrer des architectes de New-York et de Chicago (voir article d'octobre 2014), sur la "gentrification" du quartier notamment au moment de l'ouverture de la brasserie Barbès...

    Nous essayons autant que faire se peut de répondre favorablement à tous et notamment de rencontrer les étudiants qui ont souvent besoin d'informations pour leur travail et croyez-nous, tout cela est chronophage.

    Alors, voilà c'était la minute d'autosatisfaction de l'équipe d'Action Barbès. Allez, promis, il n'y en aura pas d'autre!

  • Retour sur l'inauguration du square d'Anvers

    Le square d'Anvers a réouvert ses portes depuis plusieurs mois après des travaux de réorganisation des espaces. Pour rappel, notre article du 11 mai. Le square est très fréquenté, preuve de la nécessité des espaces verts pour les petits et les grands. Nous étions à l'inauguration samedi dernier en présence de la maire du 9e Delphine Bürkli, Pénélope Komitès élue chargée des espaces verts à l'Hôtel de Ville et Allain Bougrain-Dubourg président de la Ligue de protection des oiseaux. Retour en photos sous le soleil.

    paris,paris 9e,inauguration,square d'anvers

    Lire la suite

  • Septembre: le mois des forums des associations

    Comme à chaque rentrée de septembre on assiste au retour des forums associatifs. C'est ainsi à Paris et dans bien d'autres villes.

    Dans le 9e, ce sera samedi 10 septembre dans la cour de la mairie, 6 rue Drouot.

    Paris, paris 9e, paris 10e, paris 18e, associations, démocratie locale

    Dans le 10e, ce sera la semaine suivante, dimanche 18 septembre dans le jardin Villemin, Cité des Récollets et quai de Valmy.

     

    paris,paris 9e,paris 10e,paris 18e,associations,démocratie locale

    Dans le 18e, ce sera le même jour que dans le 9e, le 10 septembre.

    paris,paris 9e,paris 10e,paris 18e,associations,démocratie locale

    En toute logique, Action Barbès devrait y participer. Alors pourquoi ne peut-on pas nous rencontrer sur un stand ? Rappelons que nous sommes sur 3 arrondissements, donc 3 lieux, donc 3 dates souvent. Difficile de mobiliser les troupes !

    Pourtant, nous avons été présents chaque année dans le 9e aussi longtemps que le forum s'est tenu autour du square d'Anvers. C'était un moment très convivial, une occasion de retrouver des adhérents proches de Barbès, d'échanger avec eux le temps d'un après midi. Nouvelle équipe municipale en 2014, nouveau lieu. Trop loin pour nous. Nous l'avons regretté, mais pas de changement cette année encore.

    Côté 10e, nous avions participé au 1er forum du jardin Villemin (à l'époque sur deux jours !). Là aussi, nous avons demandé à ce que cette manifestation ne se tienne pas toujours au même endroit. Sans succès à ce jour.

    Pouvons-nous faire une petite suggestion à nos élus des 10e et 18e ? Pourquoi ne pas utiliser l'espace sous le viaduc du métro aérien et grouper les deux forums le même jour ? Un partenariat, en quelque sorte... qui donnerait l'occasion à de nombreuses associations et à leurs visiteurs de découvrir d'autres lieux. Cela aurait de la gueule, comme on dit. Alors, on gomme bientôt les frontières ?

  • Retour sur le dernier comité de pilotage Barbès

    La dernière réunion du Comité de pilotage Barbès (Copil pour les intimes) datait d'octobre 2015 et avait été décevante. Nous nous en étions fait l'écho dans un article du 21 octobre.

    Cette fois, les représentants d'Action Barbès en sont sortis plutôt satisfaits. Les intervenants étaient un peu moins nombreux autour de la table, ce qui a permis des échanges suffisants. Une grande partie de la réunion a porté sur les problématiques du marché, sur les actions menées, sur les travaux à engager rapidement et sur les futurs travaux de la RATP entre les stations Colonel Fabien et Anvers. 

    Le marché alimentaire de Barbès

    Les actions de l'association menées auprès des élus du 18e et de l'Hôtel de Ville, appuyées par une large communication sur notre blog et les réseaux sociaux (voir notre article du 22 février) ont permis de faire bouger les lignes.

    En effet, après une période de rappels à la réglementation et des avertissements, les responsables de la Direction de l'Attractivité et de l'Emploi (DAE) en coordination renforcée avec la Direction de la Prévention et de la Protection (DPP) n'ont pas chômé ces dernières semaines. Des suspensions et des radiations ont été prononcées à l'encontre des commerçants qui ne respectaient pas la règlementation des marchés parisiens et d'autres sont en cours.

    Côté Préfecture de police, la commissaire du 18e Valérie Goetz, a précisé l'effort du Préfet en terme d'effectifs pour lutter contre les sauvettes dans l'arrondissement depuis mars dernier. Les jours de marché, mercredi et samedi, des effectifs des 10e et 19e arrondissements participent aux actions, et permettent une amélioration de la situation. Ce soutien supplémentaire risque d'être de courte durée avec le début de l'Euro de football, un événement qui réclame une présence policière importante. Ajoutons le début du ramadan — qui a commencé le 6 juin — dont on sait dans le quartier qu'il génère quelques tensions chaque année. On n'ignore pas les effets reports de ce dispositif (les sauvettes sont également à la station Chapelle et plus loin, vers Stalingrad). « Mais aucun des effets pervers de la police ne peut être un motif suffisant pour suspendre les dispositifs en cours » a martelé Rémi Féraud, maire du 10e.

    Sur les livraisons de nuit, totalement interdites, une action de prévention a été menée auprès des commerçants et de leur président. Puis, on est passé à la répression. Une douzaine de verbalisations, et déjà 3 camions enlevés la nuit. Naturellement pas les plus imposants, car il faut dans ce cas prévoir une grue de grande capacité de levage, a précisé la Commissaire.

    A ce stade, pas de solution quant au stationnement des camions sur le trottoir côté 10e.

    Par contre un élément de taille a été transmis par la RATP au sujet des travaux à effectuer sur le viaduc entre Colonel Fabien et Anvers. Il s'agira de revoir la protection anti corrosion qui se fait tous les 18 ans environ, un chantier long qui s'étalera en deux phases : de Colonel Fabien à Stalingrad mi 2017 à mi 2018 et d'Anvers à Chapelle mi 2018 à mi 2019. Les deux phases peuvent être inversées si nécessaire. Une réfection qui va nécessiter le déplacement du marché pendant une année, puisque le sous-viaduc sera occupé par le chantier. Les élus du 10e et du 18e seraient favorables à un démarrage des travaux sur le tronçon Anvers-Chapelle pour avancer sur la promenade urbaine et sur la remise à plat du fonctionnement du marché. Une concertation avec Olivia Polski, adjointe à la maire de Paris chargée du commerce, devrait se mettre en place rapidement pour trouver un nouvel emplacement au marché, provisoire bien sûr.

    Voirie

    Philippe Chotard, Secrétaire Général de l'Hôtel de Ville, a estimé nécessaire de reprendre d'ici là les pieds d'arbres sous le viaduc ainsi que le comblement des trous des anciennes douilles de structure des stands. Pas du superflu!  « et par la même occasion traitons aussi les pieds d'arbres sur le boulevard Barbès et le haut du Magenta » ont ajouté les élus.

    Ont été évoquées également les sempiternelles questions de malpropreté, les stations Vélib' sans vélo face à Tati sous le viaduc et au carrefour Tombouctou, la rue de la Goutte d'Or et le célèbre Leader Price (nous avons appris que l'espace sous les arcades n'appartient pas à la Ville mais à Paris Habitat, le bailleur social de la Ville qui gère l'ensemble immobilier au-dessus). Nous avons également demandé une prochaine réunion de bilan de la Zone de sécurité prioritaire (ZSP).