Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

restaurant

  • Tous au restaurant du 21 septembre au 4 octobre ...

    Avez-vous eu vent de cette quinzaine sympathique de promotion des restaurants ? 

    logo.png

     

    Votre invité est notre invité, dit le slogan, en d'autres mots, un menu acheté donne droit à un menu offert, dans le cadre de cette opération de promotion qui dure jusqu'au 4 octobre. 

     

     

     

    DEUX SEMAINES POUR DÉCOUVRIR LES BELLES TABLES DE FRANCE !

    Du 21 septembre au 04 octobre 2015, Votre invité est notre invité, "l’événement incontournable de la rentrée. Une occasion unique de découvrir ou redécouvrir les belles tables de France et la diversité, la vitalité et la créativité de ses cuisines !" Paris ne fait pas exception à la règle, et l'opportunité est trop belle pour ne pas s'offrir un dîner dans le petit restaurant qui vous faisait bien envie et pourquoi pas d'y inviter votre amoureux... un tête-à-tête presque indolore pour votre porte-monnaie.

    Tous au Restaurant invite chaque amateur de gastronomie à vivre une expérience inoubliable à travers la formule Votre invité est notre invité :

    La formule est la suivante

    1 menu Votre invité est notre invité acheté = 1 menu Votre invité est notre invité offert

    Menu entrée, plat, dessert - 1 verre de vin de Bordeaux*

    Cette année pour la 1ère fois, une sélection de restaurants vous propose des accords inédits mets et vins, et partage avec vous leurs choix de vins de Bordeaux dans toutes les couleurs

    *Retrouvez les restaurants intégrant un verre de vin de Bordeaux dans leur menu ou qui en proposent à la carte, identifiés par le pictogramme orange. Cliquez dessus.

     

    Nous avons identifié un restaurant dans notre quartier qui propose cette formule, affiche reconnaissable sur la vitre, c'est le Zaganin, 81 rue de Rochechouart... voyez vous-même ! 

     

  • Les restau s'adaptent

    Dans la presse locale de certaines régions de France, on croise des unes qui clament "Mais où sont passés les touristes ? " L'inquiétude vient sans doute des gestionnaires d'hôtels ou de campings. Les Français sont-ils partis plus nombreux que d'habitude dans la famille ? Probable. Puis récemment, les restaurateurs et hôteliers ont revu leur jugement, et les cabinets d'études spécialisés déclarent que la saison serait plutôt bonne (Les Echos : Une bonne saison estivale pour la destination France) même si les séjours sont plus courts. Bon, tant mieux pour ceux qui tirent leur épingle du jeu. 

    En attendant, voici une enseigne qui montre que certains restaurateurs préfèrent s'adapter à la crise et aux difficultés d'un grand nombre de Français, qui n'ont plus forcément les moyens de passer au restaurant quand ils en ont envie.

    C'est en Bretagne, au sud-est de Rennes, dans une jolie ville : Châteaugiron !

     

    " Apportez votre repas, on réchauffe" 

    P1080706.jpg

     

     

  • Déjeuner au bord de... la "Promenade Urbaine"

    En attendant l'ouverture de la brasserie Barbès, nous avons testé le Terroirs des gourmets situé 1 rue Caillié à l'angle du boulevard de la Chapelle près du métro Stalingrad mais encore sur le territoire du 18e. Sa page Facebook en complément !

    restaurant, 18ème, épicerie fine

    Ouvert depuis octobre 2013, le lieu bien accueillant propose quelques tables côté restauration ...

    restaurant, 18ème, épicerie fine,

    ... et une épicerie fine avec des produits du terroir de qualité (pas forcément bio) et des vins de producteur.

    restaurant, 18ème, épicerie fine

    La mairie du 18e qui cherche à ouvrir des lieux différents en pieds d'immeubles notamment gérés par la Siemp (société d'économie mixte de Paris) a ouvert le local à candidatures : un jeune ingénieur en chimie a décidé de tenter un autre métier et a  investi l'endroit. Une installation facilitée par un loyer modéré et une belle opportunité pour se lancer même s'il lui a fallu suivre une formation en œnologie entre autres. D'après le gérant du lieu, ce commerce a reçu un très bon accueil et était attendu dans le quartier. Il y avait certes des questionnements en terme de sécurité mais finalement rien à signaler depuis l'ouverture. On y croise, le midi, une clientèle qui travaille dans le secteur et qui, le soir, se diversifie. La maison pratique aussi des soirées dégustation. L'équipe est plutôt optimiste. D'autant que cette ouverture arrive après celle du 38 Gourmet situé rue de Torcy ouvert il y a trois ans, déjà. Dans la foulée elle a été suivie, il y un mois par celle de Au Temps  gourmet au 22bis rue de l'Ourcq dans le 19e. Vous l'aurez compris, il s'agit d'une collaboration puisque que le concept est le même : restauration et épicerie fine avec des fournisseurs communs. Toutefois, les cartes sont  différentes.

    Nous avons fait quelques photos pour vous tenter. Malheureusement, le temps nous a manqué pour nous attabler !

    restaurant, 18ème, épicerie fine,

    Le 38 Gourmet rue de Torcy

    restaurant, 18ème, épicerie fine,

    Le lieu est plus petit et ne dispose que de quelques tables . Il est prudent de réserver.

    restaurant, 18ème, épicerie fine

    Au Temps Gourmet dans le 19e, juste de l'autre côté du canal de l'Ourcq

    restaurant, 19ème, épicerie fine

    Une quarantaine de couverts dans le coin restaurant

    restaurant, 19ème, épicerie fine

    Une partie de la grande épicerie

  • Le Tout-Monde hier au soir

    Nous avions bien noté la brève parue dans le 18e du mois — voir ci-dessous — mais sans avoir testé, nous ne voulions donc pas en parler. Maintenant c'est fait !

    1512094_478928225560518_873035295_o.jpg

    "MOF" vous parle de la genèse, nous vous parlons des lieux une fois visités.  

    Lors de l'inauguration (il y a un peu plus d'une semaine) il y avait tellement de monde que la chronique aurait été difficile et faite de clichés largement trop éculés, du style « immense succès » « clientèle débordant du petit local récemment réaménagé avec goût » «le patron bien connu dans le quartier était félicité par tous » etc, etc. Il n'empêche que tout cela est vrai. Mais une deuxième visite s'imposait pour vérifier primo le succès, secundo la présence du « patron », tertio la qualité du service, entre autres.

    Hier soir, malgré une petite pluie fine, le pavé luisant, les habitants pressés, tout ce qui donne à la Goutte d'Or un vague aspect des arrière-cours londoniennes, nous y voilà. 4, rue Affre : petite rue en deux parties coupées par l'esplanade de l'église Saint-Bernard. Le bistrot est situé dans la partie sud, la plus proche de la rue de la Goutte d'Or. Le Tout-Monde s'est installé il y a une semaine dans un ancien café restaurant, le Xango, malheureusement fermé depuis le 31 mars 2013, comme on l'apprend sur leur page Facebook, pour des raisons que nous ne connaissons pas en détail. Nous nous souvenons en revanche que, certains soirs, une grande marmite occupait l'une des tables et qu' on y distribuait des bolées de couscous gratuitement... le quartier était déjà au rendez-vous. La musique aussi. 

    Pour ceux qui connaissaient le Xango, disons que le local n'a pas beaucoup changé. Certes, il n'a pas été possible de pousser les murs, mais les tables étant assez serrées, comme dans tout troquet parisien, on doit bien pouvoir y loger une trentaine de convives assis et une vingtaine entre le zinc et deux tables rondes avec tabourets hauts. Le serveur s'agite et ne sait plus où donner de la tête. Il traduit le menu en anglais à un client accoudé au bar, il plie en quatre un carton pour caler un pied de notre table, et pose à côté de nous deux assiettes des excellentes rillettes que lui confectionne son boucher du marché d'Aligre ! "Ah, ces rillettes ! je les adore, moi, qui suis pourtant de la Sarthe !" On a adoré aussi. De même que les filets de harengs avec ses pommes de terre tièdes.

    La carte est sommaire, en dehors des entrées et des grignotages, le choix est limité au confit de canard et au bourguignon, mais les produits sont de qualité. Chacun peut y trouver son bonheur. Et puis, "on débute" dira plusieurs fois le serveur, "il y a encore mille choses auxquelles nous devons penser !" 

    Hier soir, mardi donc, pas un jour de sortie traditionnelle.... la salle du Tout-Monde était bien pleine : à notre droite une table d'anglophones, à notre gauche des habitantes du quartier, avec lesquelles nous n'avons pas tardé à discuter avec animation. Michel, alias Don Doudine, est venu voir comment tournait son affaire. Souriant derrière ses lunettes rondes, il serre des mains, embrasse les uns et les unes... On imagine qu'il se réjouit du succès de l'aventure.

    Une bonne soirée à deux pas de chez soi. 

  • Puisque le temps fraÎchit....

    Pourquoi ne pas dîner d'un bon pot-au-feu ce vendredi soir ?

    Nous n'avons pas l'habitude ici d'intervenir dans votre régime alimentaire, mais l'endroit est sympathique, très proche, décoration soignée.... alors profitez vous aussi de cette invite alléchante. C'est au Zaganin, 81 rue de Rochechouart, que les adhérents d'Action Barbès s'étaient réunis pour y boire un verre avant les vacances d'été.

    Pour réserver 01 48 78 12 70.

    paris,9e,zaganin,restaurant,rochechouart

  • Le Beaujolais nouveau est arrivé au Zaganin

    Au Zaganin  

    81, rue de Rochechouart

    75009  Paris

    Le ZAGANIN n'a pas perdu de vue que le Beaujolais nouveau arrive le 18 novembre.... Comme chaque année depuis 1985, c'est le troisième jeudi de novembre qu'on s'adonne avec modération à ce rituel.

    PHOTOS -- Grappe de raisin.jpgJeudi 18 Novembre  2010
    A partir de 19h
    Tel 0148781072

    Avec une animation musicale par le groupe OUMAN DEE & Lounes, chansons d'hier et d'aujourd'hui.

     Au menu, coq au vin et pommes au four Grand'mère ! Menu à 19,50 euros.

     

    Une petite visite avant de se décider ? clic