Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Retour sur la 2e réunion publique pour la Promenade urbaine

Pour la seconde réunion publique, la ville avait choisi, après le Louxor en juillet, les Bouffes du Nord ce jeudi 5 octobre. Une marche exploratoire avait eu lieu la semaine précédente, marche à laquelle nous avions participé, pour affiner les propositions de la ville.

paris,paris 10e,paris 18e,civic-line,promenade urbaine,bouffes du nord,ratp,circualtion,marché barbès

Sur la scène du théâtre siégeaient les maires des 10e et 18e Rémi Féraud et Eric Lejoindre, Christophe Nadjovski adjoint à la maire de Paris, Cécile Lagache de la Direction de la voirie et des déplacements (DVD) et François Tchékémian de la Direction de l'Attractivité et de l'Emploi (DAE).

On peut déjà dire que le constat est unanime sur le boulevard de la Chapelle: encombrements, pollution, bruit, malpropreté, accès à la station La Chapelle dangereux. Les riverains le vivent au quotidien. Alors quelles solutions possibles?

Le point sur les modifications de voirie envisagées: Barbès-Tombouctou

Sur ce tronçon, on passera à une voie de circulation. Du Louxor à la rue Guy Patin, le stationnement sera déplacé le long de la piste cyclable, ce que nous avions suggéré il y a bien longtemps lors du précédent réaménagement de ce tronçon. Comme quoi, la persévérance peut porter ses fruits ! Un plateau traversant (sorte de plateforme réhaussée) est envisagé pour assurer la continuité du cheminement piéton entre la station de métro et l’espace sous-viaduc. Ensuite, le long de l'hôpital Lariboisière, le trottoir sera élargi et passera de 2,90m à 4,50m pour anticiper l’ouverture de l’entrée du nouvel hôpital sur ce côté nord,  et la piste cyclable passera d'1,50m à 2m.
Côté 18e, des stationnements seront créés le long de la piste cyclable, une solution proposée pour les camions les jours de marché mais aussi pour protéger la piste cyclable, qui souvent est occupée par des véhicules stationnés à cheval sur le séparateur. La chaussée du carrefour Tombouctou-Maubeuge sera réduite de façon à assurer la continuité du terre plein central avec possibilité de végétalisation à l'est.

Pour l'espace convivial que nous demandons depuis longtemps au niveau du centre Barbara, rien n'est encore décidé. Il pourrait être d'environ 100m2 et serait une première dans la capitale. Mais nous devrons rester vigilants sur ce point tant les commerçants du marché sont opposés à toute modification. La question est : la ville aura-t-elle le courage politique de faire évoluer le marché, de le pacifier pour reprendre les termes de F. Tchékémian?

Nous avons demandé que l'espace face à Tati sous le viaduc soit repensé. Idée retenue.

Du carrefour Tombouctou à la place de La Chapelle

On restera à une voie de circulation dans chaque sens, sauf sur l'arrivée de la place juste avant le feu pour des raisons de fluidité dans le carrefour. La suppression de la déchetterie (ou même sa transformation en recyclerie) n'est toujours pas à l'ordre du jour malgré les demandes répétées des riverains. Le terre plein le long de cet espace sera élargi de chaque côté  de façon à faciliter la déambulation piétonne et son accès.

paris,paris 10e,paris 18e,civic-line,promenade urbaine,bouffes du nord,ratp,circualtion,marché barbès

La rue de Jessaint deviendrait une aire piétonne sauf pour le bus et les urgences et cette modification entraînerait alors des changements de circulation: rue Stéphenson  une inversion de sens entre la rue de Jessaint et la rue J.-F. Lépine et un sens unique S-N entre les rues Doudeauville et Ordener pour éviter les itinéraires malins; la rue J.-F. Lépine serait mise à double sens.

paris,paris 10e,paris 18e,civic-line,promenade urbaine,bouffes du nord,ratp,circualtion,marché barbès

Deux types d'éclairage seront installés sous le viaduc après la fin des travaux de la RATP.

Place de la Chapelle : un lieu très bruyant

Le parvis des Bouffes du Nord sera élargi. Au carrefour, le nombre de voies de circulation sera réduit fortement sous le viaduc et deux passages piétons seront mis en place. Mais il n'y aura pas de réduction en amont, à savoir entre la porte et la place de La Chapelle, ce que nous regrettons vivement. On nous a parlé d'une réflexion pour les JO de 2024. Mais d'ici là, la pollution sur cet axe aura encore de beaux jours!

Le projet d' "Oasis urbaine" voté en budget participatif en 2016 est toujours d'actualité avec plusieurs propositions comme un renforcement de la végétalisation, un agrandissement du square Louise de Marillac et la suppression possible des grilles.

Mais le point le plus critique à cet endroit reste la station de métro. De nombreux riverains ont protesté quand la responsable RATP a expliqué pourquoi il n'était pas possible de modifier la station et d'ajouter une sortie à l'est (présence incontournable du local technique et des piliers). De toute évidence, ce n'est pas à l'ordre du jour et la ville le regrette. La station est  extrêmement fréquentée et l'élargissement proposé du terre plein n'a pas suffi à contenter les habitants.
 

De La Chapelle à Stalingrad

Lors de la 1ère réunion publique début juillet, la couleur avait été annoncée: pas de réduction de circulation sur ce tronçon, on resterait donc à deux voies (bien étroites d'ailleurs). Ce manque d'ambition en matière de réduction de circulation, que la Ville par ailleurs  (voir les quais Rive droite ou la rue de Rivoli) ne cesse de mettre en avant, n'avait donc pas reçu un écho favorable auprès d'Action Barbès et des associations SOS La Chapelle et Demain La Chapelle. Aussi, les 3 associations ont-elles été reçues par Christophe Nadjovski le 20 septembre pour demander que la ville revoie sa copie. Il semblerait que cette démarche n'ait pas été vaine puisqu'une expérimentation à une voie sur quasiment l'ensemble du tronçon sera réalisée pendant les travaux du viaduc et pour une durée de 10 à 12 mois.

D'autres modifications sont prévues comme un élargissement de la piste cyclable à 2 m, des passages piétons surélévés. La présentation de la ville devrait être en ligne prochainement. Nous la relaierons, ce sera plus aisé pour connaitre la totalité des propositions. Le parcours depuis Barbès sera mis en zone 30.

Les échanges ont malheureusement été bâclés ou tronqués sur ce dernier tronçon faute de temps. Il faut dire que le président des commerçants du marché Barbès, venu avec une bonne vingtaine de marchands s'est accaparé très vite le micro et est intervenu plusieurs fois sans attendre qu'on lui donne la parole, dans une attitude plus que limite pour protester contre ce projet. Pour lui, pas question de toucher à un centimètre du tronçon Barbès-Tombouctou. Vous  l'aurez compris, le marché doit rester tel quel, ne pas être réduit, ne pas être réaménagé. Et pour y parvenir, on pense que celui qui crie le plus fort gagne. Eric Lejoindre a fini par lever le malentendu sur la suppression du marché (une rumeur qui court) qui doit par contre s'adapter tout en ajoutant que personne n'aurait 100% satisfaction. L'organisation de cette réunion avait été confiée à une agence, celle-là même qui avait proposé les marches exploratoires fin septembre. Davantage de rigueur dans la tenue de cette réunion aurait sans doute éviter ces débordements.

Les travaux

Pour le viaduc, la RATP a prévu 4 phases et des travaux à plusieurs endroits simultanément, ce qui va permettre d'en réduire la durée. On pourra ainsi gagner quasiment une année sur les deux prévues au départ. Les aménagements de voirie entre Barbès et le carrefour Tombouctou commenceront au printemps 2018.

La prochaine réunion publique devrait avoir lieu en décembre. On en saura peut-être un peu plus sur les usages et notamment l'utilisation de l'emplacement du marché quand il n'a pas lieu. Une question que nous avons posée et qui est restée sans réponse. 

Commentaires

  • Bonjour, merci pour ce compte rendu détaillé. Je voulais revenir sur le passage de 2 voies ´à une seule voie pour les voitures Boulevard De La Chapelle est une hérésie totale..( ou une méconnaissance du lieu). En effet, le nombre de voitures ne diminuera pas mais les bouchons et files d'attente augmenteront: avec claxons en continue, sirène des balances qui ne peuvent plus passer ( ´à proximité de Lariboisière) et vol ´à la tire des passagers de 20h ´à 22h à cause de la stagnation. Exactement ce qu'il se passe entre la brasserie et guy patin coté 18. Par ailleurs dans un autre de vos sujet, il était prévu d'enlever les places parking le long du trottoir de cette portion pour endiguer la stagnation des trafiquant sur ces voitures ( servants de planques également ss les roues) et donc de doubler la voie de circulation...je ne comprends plus. Pouvez vous m'eclairer svp'? Merci.

  • Voici le paragraphe paru le 1er juin 2017:
    "Le passage piétons du boulevard de la Chapelle face à la brasserie sera élargi pour améliorer la traversée et un retour à deux files de circulation (du barreau Patin au carrefour Barbès) pourrait être décidé avec la suppression des places de stationnement, évitant ainsi la stagnation de groupes d'hommes, souvent des vendeurs de cigarettes."
    Ceci était une très bonne idée.

  • C'est gentil de lire avec attention notre blog. Et de retrouver des extraits d'article :

    "A la suite de la marche exploratoire que nous avons effectuée avec J. Rigon le 3 mai, une réunion s'est tenue avec les services de la ville du 18e. Nous n'y étions pas conviés mais nous avons pu avoir connaissance de quelques changements prévus.

    Tout d'abord, le kiosque à journaux du métro va être déplacé de quelques mètres côté 10e afin de libérer l'espace en bas des marches de la station. En principe, c'est prévu pour le mois prochain. Le passage piétons du boulevard de la Chapelle face à la brasserie sera élargi pour améliorer la traversée et un retour à deux files de circulation (du barreau Patin au carrefour Barbès) pourrait être décidé avec la suppression des places de stationnement, évitant ainsi la stagnation de groupes d'hommes, souvent des vendeurs de cigarettes. La Direction de la voirie et des déplacements (DVD) étudie actuellement cette hypothèse. Les croix de Saint-André derrière le kiosque ne pourront pas être supprimées pour des raisons de sécurité."

    Comme vous l'aurez lu, il s'agissait de "changements prévus" et fortement souhaités par la Préfecture de Police, mais voilà, tous les souhaits ne sont pas exhaussés, pas même ceux de la PP car les contraintes sont nombreuses dans cet espace public très densément occupé. On ne saurait dire mieux.

    Nous ne sommes en mesure de vous expliquer le pourquoi et le comment de toutes les décisions, et de tous les projets en cours. Certains vont voir le jour, d'autres vont être expérimentés... Il serait peut-être intéressant que vous veniez à la prochaine réunion publique, que nous ne manquerons pas d'annoncer.

  • Ah, oui, autre chose, le kiosque finalement ne sera pas déplacé, il y a de fortes chances qu'il disparaisse... Pour renaître ailleurs... ? faut voir. On n'a pas de boule de cristal non plus.

  • @frogner
    Vous nous donnez trop de pouvoirs! Nous suggérons, comme d'autres habitants lors des réunions publiques et des marches exploratoires. Ensuite, la ville décide. Alors oui, il y a des évolutions d'une réunion à l'autre puisque les services de la DVD tiennent parfois compte des remarques et modifient en conséquence. C'est le but de ces réunions. Aussi, je vous invite vivement à y participer afin d'avoir les réponses à vos questions. La prochaine réunion devrait avoir lieu en décembre mais ce sera sans doute la version quasi définitive alors votre marge de manoeuvre sera très limitée. Le projet est en gestation depuis 2014...et de nombreuses rencontres ont déjà été organisées.

  • Je ne peux malheureusement pas être présent à ces réunions compte tenu de ma situation familiale et professionnelle et des horaires de ces concertations...en tout cas cette proposition de passer à une voie est une abération totale qui n'engendra que bruits et désagrément pendant longtemps... Le contraire de ce qu'il nous faut ici..quel gâchis.

  • Merci beaucoup pour ce compte-rendu. A part l'Oasis urbaine, y a t-il à votre connaissance d'autres projets de végétalisation à votre connaissance? Pourrait-on en imaginer à l'intérieur même de la promenade urbaine ? Ou à travers de mini murs végétaux ou la plantation d'arbres dès que cela est possible ? Merci beaucoup

  • J'ai vécu pendant 27 ans bd de La Chapelle, devant le métro Barbès. J'ai quitté mon appartement en 2000. J'y reviens ...quel choc! J'adorais mon quartier. Je me souviens de la petite Rue des Islettes où le boucher Halal donnait tous les soirs une rondelle de saucisson rouge à mon fils dans sa poussette quand je revenais de chez la nourrice rue de la Goutte d'Or. Aujourd'hui, cette Rue est une poubelle à ciel ouvert. Et qui sont tous ces gens qui stationnent à longueur de journée, tiennent les murs, les portes cochères, les voitures? Ils viennent d'où? Sur le Boulevard, c'est l'enfer. Et le mercredi, jour de marché, c'est le summum! Je n'en reviens pas. Comment a t on pu laisser ce quartier se dégrader ainsi? Avec la démolition des immeubles insalubres et la reconstruction, on s'attendait à vivre encore plus agréablement. J'adorais me promener dans le quartier, mais maintenant je fonce tête baissée. Quel gâchis..bravo à Action Barbès, asso que je découvre, pour le mal qu'elle se donne: MERCI !

  • Merci de votre compte rendus fidele au deroulement de la séance.
    En effet la RATP/ STIF se dedouane totalement du Projet.
    Il serait interessant de connaitre l'audit complet sur le trafic de ce Hub urbain.
    En Effet une Sortie/Entrée d'accès au RER et Gare du nord avait été prevus selon les plans de la courbe du souterain lors de sa construction. Qui pourrait prendre place à la place de la decheterrie.
    Deplus dans sa forme initiale la station avait la meme ergonomie que la station Stalingrad avec un escalier d'entrée sous le pont ( qui à été muré par des briques). Il serait judicicieux de profiter de l'élargissement des trottoirs pour reouvrir cet accés et flanguer egalement de part et d'autre ( comme pour la stations Barbes) des tourniquets pour usagers munis de billets.
    La responsable de La RATP nous a juste montré un plan de la station, aucune etude de faisabilité n'a été faite ni cout eventuel.

    Bien dommage élas

Écrire un commentaire

Optionnel