Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conseil-de-quartier - Page 2

  • Végétalisons notre 18e...

    Capture d’écran 2016-04-03 à 22.38.52.jpg

    Nous avons déjà évoqué le lancement de la 2e édition de l'opération "Végétalisons notre 18e" (voir notre article du 1er mars 2016). Nous recevons une annonce ces jours-ci de la mairie du 18e, par mail — voir ci-dessus­ —, qui nous convie à une réunion publique d'information le 7 avril sur la végétalisation de nos quartiers du 18e, une invitation à mettre « du vert près de chez nous » (ancienne accroche sur le même thème !). Malgré les efforts de la mairie de Paris, en général, et de Philippe Durant, adjoint au maire du 18e, chargé de la nature dans notre arrondissement, en particulier, ce n'est pas une mince affaire.

    Les petites tentatives comme les plus conséquentes ne débouchent pas toujours sur des succès. Vous avez sans doute des coins de verdure ratatinée, des bacs où s'entassent les canettes et les papiers sales, des pots de plantes desséchées, et j'en passe... en tête. Non ? Vous voulez des exemples, peut-être ? En voici.

    Ce sont ceux que nous connaissons personnellement, qui ont mal tourné ou qui sont revenus à nos oreilles par tweets interposés ou dans les commentaires de ce blog. Un des plus anciens, deux ans au moins : les jardinières de couleur installées à cheval sur les barrières en croix de Saint-André du boulevard de La Chapelle à l'angle de la rue de Tombouctou n'ont pas fait long feu. Très pimpantes dans les premiers temps, elles ont manqué d'eau, puis de terre, et enfin elles ont en partie disparu. Un de nos lecteurs nous avait donné le montant de la somme investie... Bien sûr, argent jeté par la fenêtre, pourrait-on dire. Pourtant, pourquoi ces coquetteries florales seraient-elles réservées aux quartiers où rien ne se dégrade avec une telle rapidité ? Pourquoi en priver la majorité des habitants à cause d'une minorité peu soigneuse ou prompte à dégrader ?

    Second exemple, les pots de fleurs du refuge central du carrefour des rues Clignancourt-Muller-Ramey (lien: notre article du 18 décembre 2015 avec photos!). Une longue histoire... D'abord, l'envie des habitants d'éloigner les motos et scooters de cet espace qui reste avant tout un passage pour les piétons et non un parc de stationnement pour deux-roues. Ensuite, le besoin pressant d'un peu de vert. Certains avaient en tête les plates bandes carrées de la place Clichy avec herbes de la Pampa...  Sans aller jusque-là, on peut rêver un peu ! Un groupe d'habitants proches de ce carrefour s'est penché plusieurs mois sur la question, avec projet élaboré, croquis, choix des végétaux en fonction du climat, de l'arrosage toujours un peu problématique dès lors qu'il est laissé au soin des riverains, etc.. puis vint l'heure du « Vert près de chez vous » et la proposition d'intégrer le projet local dans le cadre de cette initiative municipale. Résultat, une grande déception car le « vert » s'est soldé par deux pots de couleur avec des plantes de taille moyenne à l'intérieur. Rien à voir avec le projet initial. Mais un souci d'égayer le lieu néanmoins.

    Un troisième cas nous a interpellés pas plus tard que lors de la dernière plénière du dernier conseil de quartier (CQ) Goutte d'Or - Château rouge, le 30 mars. En fin de réunion, deux projets étaient présentés au public, et soumis au vote des présents afin de bénéficier d'un financement dans le cadre de l'utilisation des crédits dont jouissent les conseils de quartier (investissement : 8264 € et fonctionnement : 3306 € par an). L'un d'eux porté par une habitante de la Goutte d'Or avait déjà obtenu un permis de végétaliser par la Ville et ne demandait plus qu'à être concrétisé. Le lieu : l'espace en pointe situé entre les rues Polonceau et de la Goutte d'or, au débouché de la rue Pierre l'Ermite. 

    Capture d’écran 2016-04-03 à 22.50.56.jpg
    Une vue "googolisée" de la placette avec ses platanes 

    Il s'agit d'implanter des jardinières d'assez grande taille au nombre de cinq, qui viendraient s'intercaler entre les bancs déjà existants, les platanes, le lampadaire et la sanisette. Pourquoi pas ? La jeune femme porteuse du projet a expliqué son souhait de voir cet espace devenir plus accueillant, alors que, souvent occupé par des groupes d'hommes seuls, très nombreux, il est ressenti, et notamment par les femmes, comme un terrain hostile, difficile à traverser sans gêne. On peut le comprendre. Même phénomène et même sentiment souvent entendu sur la placette Caplat-Charbonnière qui longe le boulevard de La Chapelle. Elle n'a pas manifesté le désir de voir ces personnes s'éloigner, mais simplement de diviser l'espace, de l'embellir aussi, pour que sa traversée en devienne plus facile.

    Tout le monde ne l'a pas entendu de cette oreille, et des voix se sont élevées pour dire que le but était de supprimer cette place à palabres, fréquentée deux fois pas semaine par les anciens... , que les jardinières seraient de nouveau un fiasco et se rempliraient de détritus. Et pour enfoncer le clou, pour dénoncer un projet raté, on a entendu parler des arcades de la rue de la Goutte d'Or, dont personne ne nie qu'elles sont une catastrophe. Les bacs à plantes vertes ont été mis là pour en éloigner des personnes sans domicile qui justement avaient élu domicile sous les arcades et qui ont continué entre les bacs en les disposant à leur goût. Pas simple, encore une fois. Les abords sont sales, la Propreté de Paris ne peut nettoyer sans que se déplacent les SDF, qui en général ne bougent pas ; ajoutez à cela les palettes du Leader Price qui envahissent les trottoirs... de façon totalement illicite. Une situation très critique, insupportable pour les habitants, qui fait toutefois l'objet d'un projet confié à une agence d'urbanisme mais qui ne saurait attendre sans que des mesures de bon sens soient prises rapidement. Soit. Mais rien à voir avec la placette à verdir !

    IMG_0052.jpg   IMG_0053.jpg

    La polémique a pourtant continué une bonne dizaine de minutes. Nous avons été surpris de l'hostilité que ce projet provoquait. Il a pourtant été voté à main levée et a été approuvé.

    Tout cela pour vous dire que faire du vert à Paris, y compris quand on a l'emplacement, un petit financement et de l'enthousiasme à revendre n'est pas une mince affaire.

     

  • Diversité commerciale au conseil de quartier Goutte d'Or - Château Rouge

    Le prochain Conseil de quartier Goutte d’Or - Château Rouge se tiendra :

    Le Mercredi 30 Mars 2016

    à 19h

    à l’Ecole Pierre Budin

    5 Rue Pierre Budin, 75018 Paris

    Le thème qui sera abordé : « Pour la diversification des commerces dans le quartier : Agir individuellement et collectivement  »

    paris,conseil-de-quartier,goutte-d-or,commerce,école-budin,paris-18e,château-rouge

    Un sujet qui mobilisera très certainement les habitants, et plus particulièrement ceux du quartier du marché Dejean. Même si ce n'est pas le thème central du conseil de quartier, il faudra bien aborder les problèmes de réglementation et de propreté. Nous pensons notamment aux arcades de la Goutte d'or et à l'envahissement de l'espace public par le Leader Price (voir notre article).

    Lors de ce conseil de quartier seront également portés au vote deux projets d’investissement soutenus par l’équipe d’animation du conseil de quartier :
    - La végétalisation de la place entre les rues Goutte d’Or et Polonceau, projet proposé par une habitante
    - la continuité de la végétalisation de la rue Maxime Lisbonne entreprise par la collectif du même nom.

    Par ailleurs, au niveau de la composition de l'équipe d'animation du conseil de quartier ; 

    Un tirage au sort permettra d’accueillir 1 femme, 1 homme et 2 associations au sein de l’équipe. Ils remplaceront des personnes démissionnaires. Si vous souhaitez vous engager au sein de votre conseil de quartier, n’hésitez pas à postuler en contactant le service Démocratie Locale par téléphone 01 53 41 17 88 ou par mail veronique.lecomte1@paris.fr !

     

  • Un projet pour le parvis du centre Valeyre (Paris 9e)

    Le petit parvis devant le centre d'animation Paul Valeyre situé presque au croisement des rues de Maubeuge et de Rochechouart est triste et assez moche en réalité. Pourtant c'est un lieu très fréquenté puisque se trouvent là une école et un centre sportif. Tout cela attire pas mal de monde. Le Conseil de Quartier Anvers Montholon (CQ), ou plus exactement le bureau de ce CQ dont Action Barbès fait partie, s'est penché sur la question de savoir comment on pourrait améliorer les choses.

    Cela s'est fait dans l'ordre, c'est à dire commencer par un état des lieux. Pour ce faire, le CQ a fait appel au Conseil Architecture Urbanisme Environnement de Paris (CAUE). Une consultation des habitants à été faite sur place via un questionnaire adapté. Le CAUE a également fait travailler les enfants de l'école sur le sujet, démarche très intéressante. Voici les présentations issues des ces deux investigations.

    Mobilisation des habitants

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    L'avis des enfants

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    De tout ce travail est sortie une première synthèse dont voici un premier résumé :

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    A partir de ce constat, le bureau du conseil de quartier qui a la très grande chance d'avoir parmi ses membres un architecte urbaniste, a préparé une proposition soumise au vote des habitants du 9e via la plateforme du budget participatif 2015. Voici un lien avec cette proposition : aménagement des abords de l'immeuble Valeyre.

    Voici une illustration des deux pistes envisagées :

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    Maintenant, c'est aux habitants du 9e de jouer ! Si ils aiment le projet, ils voteront pour.

     

  • Conseils de quartier dans le 9e

    Notre association fait partie du bureau du conseil de quartier (CQ) Anvers Montholon, nommée après candidature par la mairie du 9e au titre des "personnalités qualifiées". Voir notre article du 14 novembre 2014 sur le sujet. A ce titre, nous suivons avec attention la manière dont l'équipe municipale élue en mars 2014 traite la question de la Démocratie locale et des conseils de quartier en particulier. Et il nous faut hélas, deux ans après cette élection, constater que quelque chose ne tourne pas rond.

    Action Barbès est également très active dans les conseils de quartier des 10e et 18e arrondissements, ce qui constitue un bon point de comparaison. Pour 4 ou 5 CQs organisés en session plénière (réunion des habitants du quartier) qui se sont tenus en deux ans dans chacun des arrondissements voisins, le CQ Anvers Montholon ne s'est réuni dans la même configuration (session plénière) qu'une seule fois à l'initiative de son bureau pour traiter des nouveaux aménagements du square d'Anvers. Certes d'autres réunions ont été organisées regroupant plusieurs CQs mais sur des sujets préalablement choisis par la mairie, pas par les bureaux des conseils eux-mêmes.
    paris,conseil de quartier

    La mairie du 9e récidive le 3 février prochain avec une session plénière des 5 CQs de cet arrondissement afin de préparer les projets d'investissement soumis par les conseils de quartier dans le cadre du budget participatif édition 2016. Là encore, à notre connaissance, la mairie du 9e n'a pas consulté les bureaux pour obtenir leur accord. Elle organise et invite sur le sujet de son choix.

    La réunion du 3 février se tiendra à la mairie du 9e en salle du conseil à 19h pour discuter des projets suivants :

    - Pour le Conseil de Quartier Opéra-Chaussée d’Antin : le réaménagement de la place de l’Opéra et du quartier Chaussée d’Antin.
     
    - Pour le Conseil de Quartier Blanche-Trinité : le réaménagement de la place située au carrefour des rues de la Rochefoucauld, Jean-Baptiste Pigalle et Notre-Dame-de-Lorette.
     
    - Pour le Conseil de Quartier Pigalle-Martyrs : le réaménagement du parvis de l’église Notre-Dame-de-Lorette.
     
    - Pour le Conseil de Quartier Anvers-Montholon : le réaménagement de l’espace situé devant le centre Valeyre.
     
    - Pour le Conseil de Quartier Faubourg Montmartre : l’élargissement des trottoirs aux abords des salles de spectacle des Folies Bergère et des Feux de la Rampe.

     

  • Conseils de Quartier dans le 18e

    Deux Conseils de Quartier (CQs) se tiendront le même jour dans le 18e, à savoir mercredi 27 janvier.

    Tout d'abord, les CQs La Chapelle / Marx-Dormoy et Charles-Hermite Evangile qui s'associent pour proposer la présentation d'un projet de parc à proximité de la toute nouvelle gare Rosa Parks.

    La réunion d'animation prendra la forme d'ateliers participatifs pour recueillir les envies des habitants.

    Capture d’écran 2016-01-17 à 17.05.42.jpg

     

     Du côté du CQ Montmartre, on traitera de plusieurs sujets :

    - Présentation de la Zone Touristique Internationale (ZTI) créée dans le secteur de Montmartre

    - Discussions autour des problèmes provoqués par les cars de tourisme (un thème qui nous est cher !)

    - Budget participatif : bilan 2015 et perspectives

    - Appel à projets d’investissement 2016 pour financement du Conseil de Quartier.

    En outre, un tirage au sort aura lieu pour accueillir 3 femmes, 1 homme et 1 association dans l'équipe d'animation. Pour plus d'informations, c'est ici.

    paris,paris-18e,conseil-de-quartier,montmartre,la-chapelle-marx-dormoy,rosa-parks,charles-hermite-évangile

     
    Notre association Action Barbès sera présente dans les deux lieux. Des informations à venir donc.


  • Devenir de Lariboisière-Widal au menu des CQs du 10e

    Un Conseil de Quartier qui attirera très probablement les foules puisqu'il regroupe les secteurs Lariboisière / Saint-Vincent de Paul et Louis Blanc / Aqueduc. La restructuration du pôle hospitalier Saint-Louis, Fernand Widal, Lariboisière est un dossier chaud. Nous l'avions déjà évoqué dans un article en 2014.

    Nul doute qu'on parlera aussi de l'implantation de la salle de consommation à moindre risque (SCMR) même si ce n'est pas l'objet du Conseil de Quartier.

    Après une réunion du conseil de quartier sur les deux gares, voici encore un sujet d'avenir pour le quartier.

    paris,paris 10e,conseils de quartier,lariboisière,louis-blanc-aqueduc,scmr,santé,hphp

     

  • Lancement du budget participatif 2016

    En ce début d'année 2016, les mairies lancent la réflexion sur le budget participatif deuxième édition.

    Dans le 9e, ce sera le mercredi 3 février à 19h avec une réunion plénière des 5 conseils de quartier de l'arrondissement. Cette réunion sera essentiellement consacrée aux projets qui pourraient être déposés par les CQs. L’enveloppe du budget participatif du 9e s’élève cette année à 1 822 809 euros !

    Dans le 10e, ce sera jeudi 14 janvier à 19h salle des fêtes. Il sera possible de poster un projet à partir du 18 janvier et ce jusqu'au 19 février sur le site dédié : https://budgetparticipatif.paris.fr

    Pour les habitants qui n'utilisent pas internet, permanences et ateliers seront proposés en mairie le jeudi 28 janvier, les 4 et 11 février à 17h30 et encore le samedi 30 janvier à 10h. Pour tout savoir, cliquez ici.

    paris,paris 10e,paris 18e,budget-participatif,démocratie locale

    Dans le 18e, rendez-vous à la même date, le 14 janvier à 19h. Nous espérons avoir le calendrier des réunions du comité de pilotage pour la mise en oeuvre des projets retenus lors de l'édition 2015, notamment notre proposition d'éclairage du viaduc pour un budget annoncé de 200 000 €. 

    Pour mémoire, notre analyse de l'édition 2015 : budget participatif, entre autosatisfaction et réalité

     

  • Mercredi : Fête de Noël de la mairie du 9e, place Lino Ventura !

    La Mairie du 9e et le Conseil de quartier Pigalle-Martyrs vous invitent à la Fête de Noël :

    mercredi 16 décembre

    de 17h à 19h

    Place Lino Ventura

    Cette fête est ouverte à tous !

    Une animation musicale vous sera proposée par une Chorale d’enfants : «Les petits chanteurs de Notre-Dame-De-Lorette». En outre, Manège, Barbe à papa, Pop-corn et vin chaud vous serons offerts !

    Paris,paris-9e,noël,fête-de-noël,anvers-montholon,pigalle-martyrs,conseil-de-quartier

  • Retour sur le conseil d'arrondissement du 10e : marchés illégaux

    Nous évoquons ici le vœu présenté en pré-conseil par le Conseil de Quartier Louis Blanc - Aqueduc sur les marchés illégaux sous la ligne 2 du métro (voir ci-dessous l'intégralité du vœu) au dernier conseil d'arrondissement du 10e.

    Sujet qui touche également d'autres quartiers du nord-est parisien comme Barbès. On sait que ces marchés de la misère se déplacent au gré des actions de police. C'est ainsi de Belleville à Barbès pour ce qui est de la ligne 2.

    oOo

     

    Marché illégal sous la ligne de métro n°2

    Avec l’aggravation de la crise, les marchés illégaux proposant des objets, généralement issus de la récupération, se sont développés, en particulier dans l’Est parisien. Ces marchés se traduisent par un envahissement de l’espace public (trottoirs, pistes cyclables…) par des vendeurs et un grand nombre d’acheteurs, hors de tout dispositif légal.

    Le quartier de la Chapelle est confronté à l’un de ces marchés sauvages depuis maintenant plus d’un an qui s’implante, suite aux actions menées, chaque mercredi et samedi, le long de la ligne de métro 2, entre les stations La Chapelle et Stalingrad.

    Si nous ne pouvons nier le dénuement des populations très précarisées qu’attirent ce marché, nous ne pouvons pas non plus, sous prétexte d’humanisme, fermer les yeux sur les problèmes de plus en plus importants que ce phénomène  génère pour le quartier:

    - monceaux de déchets, plastiques, vêtements, qui affectent, par leur quantité, la salubrité de l’espace public, face à des services de propreté dépassés et dans l’incapacité de nettoyer les lieux efficacement et dans les temps ;

    - heurts voire agressions par les « services d’ordre » mafieux qui profitent des démunis pour écouler des marchandises arrivant par véhicules utilitaires entiers, de manière organisée et aux antipodes d’un commerce « de survie » par des individus dans la détresse ;

    - occupation des terre-pleins, des trottoirs, des pistes cyclables et débordement sur la chaussée de l’un des grands boulevards parisiens, au risque d’accidents.

     

    De telles situations ne peuvent perdurer.

    Dans un quartier où se cumulent un ensemble de difficultés, les habitants demandent que, sans attendre davantage, des mesures soient prises pour :

    - empêcher l’installation régulière de ces marchés illégaux ;

    - développer de véritables filières de recyclage, via les associations, afin de subvenir aux besoins des populations les plus démunies ;

    - combattre et éliminer les réseaux qui imposent leur loi sur ces marchés et profitent de la misère des plus vulnérables.

     

    oOo

     

    Les interventions des élus de la majorité furent à l'unisson :  

    "Le territoire du sous viaduc est géré par le 18e. Tant en matière de propreté que de sécurité. Je connais bien la situation. Il y a des gens très pauvres mais aussi des organisateurs de ce marché. Je réinterpellerai le Procureur de la République et le Préfet à ce sujet" a précisé le maire du 10e.

    Didier Le Reste (élu Front de Gauche) a souligné les difficultés rencontrées également par les agents du bureau de poste situé côté 18e et approuvé, au nom de son groupe, la démarche du maire.

    La problématique sociale a aussi fait partie du débat. On a parlé d'une ressourcerie notamment. Mais Rémi Féraud ne croit  pas à la pertinence d'un "Carré de biffins".

    -o-

    A Barbès, nous connaissons bien le problème. Il n'est pas toujours facile de jongler d'un arrondissement à l'autre. Donc, le nettoyage doit être fait par des équipes du 18e et, côté police, il faut une coordination entre les deux arrondissements. Quant à un marché de biffins, nous l'avions proposé voici plusieurs années à Daniel Vaillant alors maire du 18e. Il faisait à cette époque la même réponse que Rémi Féraud. Nous savons que c'est un problème complexe. Il suffit de connaitre la situation autour du Carré des biffins de la Porte Montmartre pour le comprendre.

    Voir la réponse du Médiateur de la Ville de Paris aux riverains des Puces de Saint-Ouen au sujet des ventes à la sauvette. Elle est éloquente.

    Pour terminer sur une note plus positive, la conférence de programmation des équipements — réunion cadre de la Mairie de Paris avec les maires d'arrondissement, la maire de Paris et l'adjoint aux finances — a confirmé l'inscription budgétaire pour la promenade urbaine entre Barbès et Stalingrad (et on l'espère au-delà) pour un montant de 8 millions d'Euros.

     

  • Retour sur le "Quartier Gastronome" à la Goutte d'Or

    Ce samedi 10 octobre lors de l'évènement "Goutte d'Or Château Rouge quartier gastronome", du soleil, une équipe d'animation investie, des commerçants partie prenante, un public d'habitants mais aussi de visiteurs au rendez-vous, une belle journée évoquée ici en photos.

    paris,paris 18e,goutte d'or,conseil de quartier,gastronomie

    paris,paris 18e,goutte d'or,conseil de quartier,gastronomie

    On ne peut qu’espérer une nouvelle édition l'an prochain !

    paris,paris 18e,goutte d'or,conseil de quartier,gastronomie

     

  • Conseil de quartier sur les gares et leurs abords : jeudi 15 octobre !

    Au programme de ce conseil de quartier Lariboisière - Saint-Vincent de Paul : les aménagements aux abords des Gares du Nord et de l'Est. On y parlera du fameux Balcon Vert qui semble cette fois sur les rails, du projet ambitieux de la SNCF pour la Gare du Nord, de la liaison ferroviaire express "CDG Express" véritable serpent de mer. Ce sera pour les habitants l'occasion de s'exprimer notamment sur les nouveaux sens de circulation mis en place autour de la gare du Nord depuis la fin du mois d'août. Nul doute que les nuisance du quartier Alsace / Deux Gares seront évoquées.

    Rendez-vous jeudi 15 octobre à partir de 19h à l'école élémentaire 3 rue de Belzunce.

    paris,paris 10e,conseil de quartier,gare du nord,gare de l'est,sncf,balcon vert

    Dans le cadre de ce conseil de quartier, nous consacrerons plusieurs articles cette semaine sur le thème des gares et de leurs abords.

     

  • Gastronomie locale à la Goutte d'Or et Château Rouge

    La dynamique équipe d'animation du conseil de quartier Goutte d'Or / Château Rouge propose un évènement original le samedi 10 octobre.

    Tout commencera par un Apéritif gourmand dans le square Léon entre 11h et 13h avec les commerçants partenaires de la manifestation, puis continuera entre 12h et 16h par un parcours libre gourmand dans le quartier. Une belle initiative!

    Cliquez ici pour télécharger le programme complet de cet évènement gastronomique local. 

    paris,paris-18e,conseil-de-quartier,goutte-d-or,château-rouge,gastronomie

    paris,paris-18e,conseil-de-quartier,goutte-d-or,château-rouge,gastronomie