Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire - Page 3

  • Gainsbourg rue Chaptal

    On célèbre cette année le 25e anniversaire de la mort de Serge Gainbourg. Tout a été dit sur sa maison de la rue de Verneuil dans le 6e mais sa jeunesse dans le 9e est, elle, plus ou moins passée sous silence.

    La mairie de cet arrondissement a souhaité combler cette lacune et, avec l'accord de sa fille Charlotte, a voulu déposer une plaque au 11bis rue Chaptal, là-même où Gainsbourg a passé 15 ans de sa vie soit entre 1932 et 1947, son enfance.

    Paris,Gainsbourg,musique,histoire

    Devant une foule assez nombreuse mais pas très jeune, en présence de Jacqueline, soeur de l'artiste, de Jane Birkin et de Charlotte Gainsbourg, la maire du 9e a rendu hommage à l'auteur, compositeur, interprète et souligné l'attachement que Serge Gainsbourg a toujours gardé pour cet arrondissement malgré les terribles souvenirs de l'occupation qui a forcé la famille à quitter Paris. Voici l'immeuble où sera apposée la plaque.

    paris,gainsbourg,musique,histoire

    Ici plus d'informations sur la famille Gainsbourg : les origines familiales de Gainsbourg.

    Associée à cette plaque, la mairie du 9e organise jusqu'au 10 avril une exposition "De Gainsbourg à Gainsbarre", photos réalisées par Serge Gainsbourg. Voici l'affiche.

    paris,paris-9e,gainsbourg,musique,histoire,exposition,de-gainsbourg-à-gainsbarre,mairie-du-9e

     

    Et un peu de musique - Une belle chanson de Gainsbourg jeune.

    Notes historiques :

    La rue Chaptal est un endroit très riche en histoire. Nos amis de l'association 9e Histoire nous ont fait passer quelques informations qui ne manquent pas d'intérêt. Les voici.

    1  !!! 2 rue Chaptal
    Lieu : Café Gavarni - Personnages : Louis De Funès - Événements : De Funès pianiste dans un café fréquenté par la pègre - Date : 1942 - Guerre de 39-45

    6 rue Chaptal
    Lieu : Nouvelle Athènes (lotissement typique)/Bâtement remarquable - Événements : Exemple typique de lotissement de la Nouvelle Athènes - Date : 1825 - Restauration

    9 rue Chaptal
    Lieu : Galerie Goupil (second siège, après le boulevard Montmartre) - Personnages : Adolphe Goupil/Vincent Van Gogh - Événements : Vincent van Gogh travaille comme vendeur à la galerie Goupil, lors de son arrivée à Paris - Date : 15 mai 1875 – 1876 - Troisième République

    10 rue Chaptal
    Lieu : Société des Auteurs compositeurs et éditeurs (fondée en 1850)/Siège de la SACEM (inscription ACE) - Événements : Société des Auteurs Compositeurs et Éditeurs, ancêtre de la SACEM - Date :  !!! 1937 - Front Populaire

    14 rue Chaptal
    Lieu : Demeure de Maurice Barrès - Personnages : Maurice Barrès - Événements : Demeure de Maurice Barrès, chantre du nationalisme français - Date : 1886 - Troisième République

    14 rue Chaptal
    Lieu : Troisième siège du Hot Club de France (quintette à cordes)/Club de Jazz - Personnages : Django Reinhardt/Stéphane Grappelli/Louis Vola/Joseph Reinhardt/Roger Chaput - Événements : Haut lieu de l’introduction du Jazz en France - Date : - Quatrième République

    16 rue Chaptal
    Lieu : Demeure d’Ary Scheffer/Musée de la Vie romantique - Personnages : Ary Scheffer/Arthur de Gobineau/Pierre-Jean de Béranger/Jean-Auguste Ingres/Eugène Delacroix/Franz Liszt/Ernest Renan/Charles Dickens/Ivan Tourgueniev/Félicité Lamennais/Frédéric Chopin/Alphonse de Lamartine/George Sand/Auguste Bartholdi - Événements : Le peintre Ary Scheffer reçoit dans son salon le Tout-Paris artistique de l’époque - Date : 1830 – 1856 - Restauration

    16 rue Chaptal
    Lieu : Demeure d’Ernest Renan/Musée de la Vie romantique - Personnages : Ernest Renan (gendre d’Ary Scheffer)/Cornélia Scheffer - Événements : Demeure d’Ernest Renan léguée par son beau-père - Date : 1856 – 1871 - Second Empire
     
    17 rue Chaptal
    Lieu : Premier salon de Nina de Callias - Personnages : Paul Verlaine/Mathilde Mauté de Fleurville (14 ans)/Charles de Sivry (demi-frère de Mathilde Mauté) - Événements : Mathilde Mauté croise Verlaine une première fois chez Nina de Callias - Date : 1867 - Second Empire
    17 rue Chaptal
     Personnages : Nina de Callias (Nina de Villard)/Charles Cros/Émile Goudeau/Paul Verlaine/Édouard Manet - Événements : Salon fréquenté par de nombreux artistes ; prise comme modèle par Manet pour la "Dame aux éventails" - Date : 1868 – 1870 - Second Empire
    17 rue Chaptal
     Personnages : Nina de Callias/Raoul Rigault/Gustave Flourens/Ernest Lavigne/Edmond Bazire (rédacteur à "la Marseillaise")/Ferdinand Révillon (directeur des douanes sous la Commune) - Événements : Nina de Callias se réfugie quelques temps à Genève après la Semaine sanglante, de crainte qu’on lui reproche d’avoir reçu certains Communards - Date : 1871 - Troisième République
     
    32 rue Chaptal
    Lieu : Pension Landry - Personnages : Paul Verlaine - Événements : Le jeune Paul Verlaine est placé en pension par ses parents - Date : 1853 – 1862 - Second Empire

  • Hommage à André Citroën mercredi 1er juillet

    N'oubliez pas, mercredi 1er juillet, hommage à André Citroën à la mairie du 9e (voir notre article du 17 juin dernier).

    paris,andré-citroën,histoire,traction-avant,alain-rustenholz,autopolis

    Rendre hommage à André Citroën, c'est aussi avoir un regard lucide sur l'homme. Il y a bien sûr l'industriel de génie que chacun connait aujourd'hui, mais il y a aussi le "patron", le chef d'entreprise, une facette moins sympathique de ce que notre époque appelle désormais un entrepreneur. La conférence d'Alain Rustenholz viendra nous éclairer sur les difficiles conditions de travail des ouvriers et ouvrières dans son usine de Javel

    Pour profiter pleinement de l'évènement, vous pouvez aussi écouter l'émission une vie, une oeuvre que France Culture a consacré à André Citroën avec sa page de présentation. 

     

  • Conférence Histoire & Vie du 10e

    Histoire & Vie du 10e nous invite à une conférence :

    " Être un artiste du spectacle au 19e siècle: l'exemple de Jules Pacra (1832-1917) "

    paris,conférence,histoire,histoire-et-vie-du-10e

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

  • Hommage à André Citroën mercredi 1er juillet

    paris,histoire,andré-citroën,traction-avant,autopolis,alain-rustenholz

    Nous vous avons déjà parlé d'André Citroën - voir notre article du 10 septembre 2014. Né dans le 9e, ayant eu ses premières usines dans le 10e, il est à l'évidence une des figures de nos quartiers pour le XXème siècle.

    A l'occasion du 80ème anniversaire de sa mort (3 juillet 1935), nous avons pensé qu'un hommage devait lui être rendu. Notre association avec 9e Histoire, la mairie du 9e mais surtout La Traction Universelle, association qui regroupe les amateurs et passionnés de Tractions Avant, ont rendu la chose possible.

    L'hommage sera rendu le mercredi 1er Juillet à la mairie du 9e avec le programme suivant :

    - de 10h à 20h : exposition de Tractions Avant dans la cour de la mairie

    - 19h: projection du film (inédit) "Autopolis" organisée par La Traction Universelle Section Ile de France, un film mythique du cinéaste Léon Poirier, nous permettant de faire in situ la visite des usines Citroën en 1934, année emblématique, à la veille du grand Salon de l'Automobile dont la Traction Avant fut la vedette (salle du conseil).

    - 19h45 : conférence "André Citroën dans le 9e et vie ouvrière dans les usines de Javel" par Alain Rustenholz (salle du conseil).

    Alain Rustenholz est un spécialiste de la vie ouvrière à Paris. Il a publié l'excellent "Paris Ouvrier" chez Parigramme et voici une présentation de ce livre :


    Alain Rustenholz : Paris ouvrier des sublimes... par ina

    En prime, voici une courte vidéo qui explique la révolution technologique que fut la création de la Traction avant.

     

    Alors, venez nombreux !

     

  • Habitants du 9e et d'ailleurs, une conférence en vue !

    L'association 9e Histoire nous propose d'assister à une conférence qui ne manque pas d'intérêt :

    Le cénacle artistique de la rue des Martyrs dans les années 1820

    par Marie-Claude Chaudonneret, chercheur honoraire au CNRS

    Dans le Paris romantique,  la rue des Martyrs a souvent été perçue comme un foyer d'opposition politique, un foyer de subversion esthétique. C'est aussi, et surtout, un quartier qui donna naissance, en particulier autour de l'atelier d'Horace Vernet, à une autre sociabilité, à de nouvelles fraternités artistiques. C’est cet exemple de la liberté d’exposer, thème d’actualité, que Marie-Claude Chaudonneret illustrera lors de cette conférence.
                                               

    Date : lundi 9 mars à 18h30

    Lieu : Salle du conseil de la mairie du 9e, 6 rue Drouot.

     

  • 9e Histoire

    paris,histoire,nouvelle athène,pigalleTout comme le 10e arrondissement avec l'association Histoire & Vies du 10e, le 9e a son association qui se préoccupe de son passé et celle-ci s'appelle simplement 9e Histoire.

    Dire que les quartiers de cet arrondissement sont riches en monuments classés, hôtels particuliers et événements historiques est une évidence. Il suffit de se promener entre les Grands Boulevards et la place Pigalle pour en avoir un aperçu significatif. A cet égard, on peut même dire que le 9e, souvent mal connu, est un des arrondissements les plus intéressants de Paris (Nouvelle Athènes, Grands Boulevards, Saint-Georges et ses Lorettes, Pigalle et ses impressionnistes, ... la liste est très longue !).

    L'Association a été créée en 2001. ....

    Lire la suite

  • Rue de Châteaudun

    La rue de Châteaudun doit son nom à la résistance que cette ville opposa aux Prussiens en octobre 1870. Stéphane, un de nos fidèles lecteurs ayant séjourné récemment dans cette charmante ville, nous a adressé le texte suivant avec une belle photo.

    paris,châteaudun,histoire

     

    Paris participa à cette résistance en y envoyant un bataillon de francs-tireurs commandé par le comte Ernest de Lipowski, d'oú le Franc-Tireur de Paris sur lequel s'appuie la ville blessée, sur la photo ; et le texte qu'écrira Victor Hugo - qui finança de ses propres deniers un canon nommé Châteaudun - à la fin de ce même mois d'octobre 1870, au ton martial et un brin emphatique :

    "Une ville ouverte a été assassinée, une cité sans défense a été mise à sac par une armée devenue, en plein XIXème siècle, une horde ; un groupe de maisons paisibles a été changé en un monceau de ruines ; des familles ont été massacrées dans leurs foyers ; l'extermination sauvage n'a épargné ni le sexe ni l'âge ; des populations désarmées, n'ayant d'autre ressource que le suprême du désespoir, ont subi le bombardement, la mitraille, le pillage et l'incendie ; que ce canon les venge ! (...) que ce canon soit implacable, fulgurant et terrible ; et quand les Prussiens l'entendront gronder, s'ils lui demandent : qui es-tu ? Qu'il leur réponde : Je suis le coup de foudre, et je m'appelle Châteaudun !"

    Lors de l'assaut, les Prussiens reconnaîtront une centaine de soldats morts dans leurs rangs. Ils se vengeront les jours suivants en pillant et brutalisant la population et un tiers de la ville haute (le centre-ville) partira en fumée, soit 20% de la commune. Il y aura 33 tués du côté français, principalement des combattants.

     

  • Visite de Notre Dame de Lorette : bis

    Amis de l'Art, de l'Histoire, de Paris, sachez que la visite de l'église Notre Dame de Lorette fin décembre dernier a été un grand succès ! Aussi l'association 9e Histoire renouvelle t-elle son forfait en organisant une nouvelle visite le Dimanche 8 Février à 16h. Pour les petits et les grands.

    Capture d’écran 2015-02-01 à 15.54.15.png

     Un avant goût ici

  • Trudaine Rochechouart devient Anvers Montholon

    La nouvelle majorité du conseil d'arrondissement du 9e issue des urnes en mars dernier a entièrement révisé l'appellation des conseils de quartier de cet arrondissement.

    - Provence Opéra devient Opéra Chaussée d'Antin

    - Lorette Martyrs devient Pigalle Martyrs

    - La Fayette Richer devient Faubourg Montmartre

    - Clichy Trinité devient Blanche Trinité

    - Trudaine Rochechouart devient Anvers Montholon

     

    On pourrait discuter à perte de vue du bien fondé de ces changements. Il nous faut quand même faire une remarque à propos de la nouvelle appellation du quartier le plus proche du carrefour Barbès, Anvers Montholon.

    Bien sûr, ce nom parait logique puisque les deux squares Anvers et Montholon encadrent le quartier. Mais revenons sur l'origine de ces noms. Le square et la rue d'Anvers qui le longe ont été appelés ainsi en 1877 suite à la victoire des armées françaises à Anvers en 1832. Le square et la rue de Montholon font explicitement référence au général Charles Tristan de Montholon dont l'hôtel particulier s'élevait non loin de là, un militaire donc.

    Anvers et Montholon remplacent donc Trudaine et Rochechouart. Concernant Rochechouart, nous vous en avons déjà parlé et c'est ici. Trudaine est le nom d'une famille prestigieuse tout au long du XVIIIe siècle, Prévôt des Marchands pour le père, Intendant des finances et grand ingénieur pour le fils.

    Alors il n'est pas interdit de penser que passer de noms prestigieux liés à l'Histoire de France à des noms liés aux activités militaires, en clair à la guerre, n'est pas très judicieux.

  • Elysée Montmartre : les travaux ont commencé

    paris,élysée-montmartre,frecnh cancan,histoire,patrimoine22 mars 2011  -   Il y a plus de 3 ans déjà, sous un soleil matinal,  un incendie ravageait l'Elysée Montmartre. Depuis 1988, Garance production animait cette salle,  une des plus belles de Paris, inscrite à l’inventaire des monuments historiques. Garance production expulsé par le propriétaire quelques mois après l'incendie, il y eut bataille juridique, puis dépôt de bilan récemment.


    Une renaissance, on n'osait l'espérer… Mais depuis quelques semaines, un échafaudage cache la façade familière, les panneaux nous informent :


    RÉHABILITATION D'UN BÂTIMENT À USAGE DE SALLE DE SPECTACLES AVEC RECONSTRUCTION DE PLANCHERS,
    RÉFECTION DE L'ENSEMBLE DES STRUCTURES ET DES TOITURES SUITE À UN INCENDIE 
    AVEC MISE AUX NORMES DE SÉCURITÉ ET D'ACCESSIBILITÉ   
    RÉFECTION DES FAÇADES ET DEVANTURES  -  COMMERCES

    paris,élysée-montmartre,frecnh cancan,histoire,patrimoine


    C'est le même duo qu'au Trianon voisin, Julien Labrousse et Abel Nahmias, qui a racheté le site de 3 500 m² et se lance une nouvelle fois dans la reconstruction d'un lieu emblématique.


    Projet ambitieux, ils sont conscients que "la barre est haute" pour recréer une salle digne de son passé tumultueux… L'édifice a vu se produire tout ce que le XIXe siècle a accueilli d'artistes et de fêtes populaires : d'abord salle de bal dédiée au French cancan, au théâtre, puis aux concerts, l'Elysée Montmartre a accueilli entre autres la célèbre danseuse La Goulue, la 100e représentation de « l'Assommoir » d’Émile Zola, en 1879, puis encore des combats de catch entre le Bourreau de Béthune et l'Ange blanc.

    Alors, deux années de travaux, un architecte "jeune et précis", une étroite collaboration avec les Architectes des Bâtiments de France (ABF), un conseiller artistique, sont les principaux garants d'une recréation fidèle de la salle telle qu'elle était au début du XXe siècle.
    Malheureusement, la charpente métallique récupérée du Pavillon de France édifié par Gustave Eiffel pour l’Exposition universelle de 1889, n'a pas résisté aux flammes.

    Un livre existe déjà sur l'histoire du lieu, il sera enrichi grâce aux apports d'un documentaliste-iconographe et devrait bientôt trouver éditeur.

    La programmation des événements et concerts sera assez proche de ce qu'elle était, peut-être là aussi plus ambitieuse, mais il n'y aura plus les "nuits", trop dommageables au site.

    Rendez-vous dans quelques temps, quand le projet sera finalisé, les maquettes permettront d'imaginer la prochaine vie de l'ancien temple du French cancan.

    paris,élysée-montmartre,frecnh cancan,histoire,patrimoine

    Photo site dixhuitinfo.fr

     

  • De Charles-Rollin à Jacques-Decour

     

    Jacques Decour.png

     

    L'Association pour la préservation et la valorisation des richesses patrimoniales du lycée collège Jacques-Decour organise le mardi 27 mai prochain une journée de commémoration afin de célébrer le changement de nom du lycée Charles Rollin en lycée Jacques-Decour, pseudonyme de Daniel Decourdemanche.

    C'est exactement le 23 août 1944, il y a 70 ans, le jour même de l’arrivée de la 2ème DB du Maréchal Leclerc à Paris, que l'établissement a changé de nom pour prendre celui de l'écrivain et Résistant Jacques Decour en remplacement de celui de Charles Rollin qu’il portait depuis 1867. Ce changement de nom s’est fait à l’initiative spontanée d’un certain nombre d’enseignants afin de célébrer le professeur agrégé d’allemand, passionné par l’Allemagne, sa culture et l’enseignement de cette langue, Résistant, co-créateur de revues clandestines, mais aussi l'homme de lettres qu’était Jacques Decour, fusillé à l’âge de 32 ans le 30 mai 1942 au Mont Valérien.

    Cette manifestation est ouverte au public et se déroulera en présence de la fille de Jacques Decour.

    En voici le programme simplifié. Télécharger le programme détaillé

    09.30-10.00 Accueil par le proviseur
    10.00-12.00 Table ronde autour des thèmes "Qui est Jacques Decour ? » - «  La Résistance au lycée » - « La Résistance des écrivains »
    12.00-13.00 Pause apéritive avec présentation des oeuvres de Jacques Decour
    13.00-15.00 Pause déjeuner libre
    15.00-16.00 Hommage à Jacques Decour au cimetière de Montmartre

  • PARIMAGINE : une page se tourne...

    La maison d'édition Parimagine, connue aussi sous le nom de "La Photothèque des Jeunes Parisiens", cesse prochainement son activité.

    Fondée et dirigée par Jean-Louis Célati, cette maison éditait des livres sur Paris, grâce à la passion de son responsable et des quelques salariés et bénévoles. Cet éditeur est aussi connu pour son fonds photographique remarquable sur Paris, riche de 20 000 documents, cartes postales et photos de presse sur les rues du vieux Paris et celles de certaines communes de la région Ile-de-France.

    editions,livres,vieux-paris,cartes-postales,photos,patrimoine,histoire,ruesCette page se tourne. Aussi cette maison vous invite-t-elle donc à pousser sa porte, au fond d'une petite cour dans le 2e arrondissement, dans le quartier du Sentier.

    En effet, l'éditeur solde l'ensemble de ses publications à près de 60 %. Les ouvrages disponibles à la vente sont répertoriés sur cette page de leur site.

    Vous pourrez aussi feuilleter les très nombreux classeurs comprenant les 8 000 photos de rues, classées par arrondissement, et les quelques centaines de photos de presse, et vous offrir des tirages de ces photos, dans le format de votre choix, à partir de 5 € par tirage (prix en fonction de la taille du tirage).

    Les photos disponibles pour les tirages sont également consultables en ligne.

     

    La Ville devrait, en principe, acquérir ce très important patrimoine photographique, après la cessation d'activité de cet éditeur. 

    editions,livres,vieux-paris,cartes-postales,photos,patrimoine,histoire,rues

     

    Alors n'hésitez pas, rendez-leur visite et offrez-vous quelques unes de leurs publications ou photos.

    editions,livres,vieux-paris,cartes-postales,photos,patrimoine,histoire,rues

    Cette maison est située au:

    9 rue de Mulhouse dans le 2e

    Code d'accès de l'immeuble: A1248, puis au fond de la cour

    Métro: Sentier (ligne 3) ou Bonne Nouvelle (lignes 9 et 8)

    Horaires: 10h à 13h - 14h à 18h

     

    Le mieux est de téléphoner pour confirmer, au 01.45.08.11.97.