Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Concert à la mairie du 10e arrondissement

    Comme chaque début d'année, l'Orchestre d'harmonie du Chemin de fer du Nord propose un concert à la mairie du 10e arrondissement. L'entrée à ce concert est libre et ouvert à tous, pour autant, il n'est pas interdit de participer aux frais...

    Rendez-vous samedi 26 janvier pour écouter l'Orchestre d'harmonie du Chemin de fer du Nord à la Mairie du 10e. Un autre concert sera proposé quelques jours plus tard à l'église Saint Vincent de Paul le dimanche 3 février à 16h.

    Paris, paris 10e, orchestre, chemin de fer du nprd,

     

    C'est où?

    Mairie du 10e, 72 rue du Faubourg Saint Martin

     C'est quand?

    Samedi 26 janvier 2019 à 16h30

     

  • Nuit de la lecture avec Valérie Zenatti à la médiathèque Françoise Sagan

    "Dans le cadre de la Nuit de la lecture, la médiathèque vous propose une rencontre avec l’auteure Valérie Zenatti pour son livre Dans le faisceau des vivants (janvier 2019 éditions de l’Olivier) en compagnie des Filles du Loir.

    Un récit qui témoigne de la complicité qu’entretenaient Valérie Zenatti et le grand écrivain Aharon Appelfed, un portrait intime de leur relation qui n’était pas seulement celle d’un écrivain et de sa traductrice, mais celle d’un vieil homme et d’une jeune femme, de deux amis qui se parlaient sans cesse. Elle évoque l’influence d’Aharon Appelfeld sur son propre travail romanesque, ainsi que les livres et textes qui l’ont nourrie.

    Valérie Zenatti, est auteure, scénariste et traductrice. Elle a publié plusieurs livres pour la jeunesse dont Quand j’étais soldate et Une bouteille dans la mer de Gaza. Elle est l’auteure d’En retard pour la guerre (2006), Les Âmes sœurs (2010), Mensonges (2011) et Jacob, Jacob, qui a reçu le prix du Livre Inter 2015."

    médiathèque-française-sagan,10e

    Entrée libre sur réservation par téléphone au 01.44.78.80.50 ou en ligne.

    Vente et dédicace, en partenariat avec la librairie L'Ouvre-boîte.

     

    C'est où ?

    Médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg, Paris 10e

    C'est quand ?

    Samedi 19 janvier 2019 à 19h

  • Edmond Baudoin à La Régulière

    edmond baudoinDimanche 20 janvier, à 15h, la librairie La Régulière accueille l'auteur de bandes dessinées Edmond Baudoin pour une rencontre, une performance et une séance de dédicace. Edmond Baudoin, un des maîtres de la BD contemporaine française, vient de publier son dernier livre, Le corps collectif, chez Gallimard Bande dessinée, co-organisateur de cette rencontre.

    L'accès à cette rencontre est libre, mais dans la limite des places disponibles. La Régulière est une sympathique mais néanmoins petite librairie, et vu la renommée de l'auteur, il convient donc d'être à l'heure pour y trouver une place. 

    DxDgJlHWkAEcW9R.jpg

     

    C'est où ?

    Librairie La Régulière, 43 rue Myrha, Paris 18e

    C'est quand ?

    Dimanche 20 janvier 2019, de 15h à 19h

     

  • Rétrospective intégrale d'Éric Rohmer au Louxor

    Le Louxor propose une rétrospective intégrale de l'oeuvre d'Éric Rohmer du 16 janvier au 5 février 2019. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir la filmographie du cinéaste emblématique de la Nouvelle Vague.

    unnamed.jpg

    De nombreuses rencontres sont organisées dans le cadre de cette rétrospective :

    MERCREDI 16 JANVIER À 20H30 / LE GENOU DE CLAIRE
    En présence de Béatrice Romand et Laurence de Monaghan

    JEUDI 17 JANVIER À 20H30 / LA FEMME DE L'AVIATEUR
    En présence de Marie Rivière

    VENDREDI 18 JANVIER À 20H15 / LE BEAU MARIAGE
    En présence d'Antoine de Baecque
    (dédicace au Bar du Louxor après la projection de son ouvrage Éric Rohmer, biographie)

    SAMEDI 19 JANVIER À 18H / MA NUIT CHEZ MAUD
    En présence de Noël Herpe
    (dédicace au Bar du Louxor après la projection de son ouvrage Éric Rohmer, biographie)

    DIMANCHE 20 JANVIER À 15H15 / L'ARBRE, LE MAIRE ET LA MÉDIATHÉQUE
    En présence de Pascal Gréggory

    LUNDI 21 JANVIER À 19H30 / PERCEVAL LE GALLOIS
    En présence de Margaret Menegoz, productrice du film

    VENDREDI 25 JANVIER À 20H / QUATRE AVENTURES DE REINETTE ET MIRABELLE
    En présence de Régine Vial, distributrice aux Films du Losange

    DIMANCHE 27 JANVIER À 15H30 / PAULINE À LA PLAGE
    En présence d'Arielle Dombasle

    JEUDI 31 JANVIER À 20H15 / CONTE D'HIVER
    En présence de Rosette

    DIMANCHE 3 FÉVRIER À 14H / LES AMOURS D'ASTRÉE ET DE CÉLADON
    En présence de Françoise Etchegaray et Andy Gillet

    DIMANCHE 3 FÉVRIER À 17H / CONTE D'ÉTÉ
    En présence de Françoise Etchegaray et Amanda Langlet

    MARDI 5 FÉVRIER À 20H / LE RAYON VERT
    En présence de Rosette

     

    Télécharger le programme complet

     

    C'est où ?

    Cinéma le Louxor, 170 boulevard de Magenta, Paris 10e 

    C'est quand ?

    Du16 janvier au 5 février 2019

     

     

     

  • Pour une révision du plan de circulation de la Goutte d'Or

    Lundi 10 décembre dernier, à l'école élémentaire du 11 rue Cavé, nous avons assisté à la présentation du projet d'aménagement des rues Myrha et Léon. Un projet très attendu par les habitants du quartier, tant l'état de ces rues est déplorable et la circulation piétonne y est difficile : trottoirs étroits et souvent encombrés, accès aux commerces difficile, stationnement sauvage, circulation automobile anarchique...

    Disons-le sans ambages, nous avons été fortement déçus par le projet qui a été présenté à la bonne cinquantaine de personnes venue assister à cette réunion. En effet, le projet présenté, même s'il montre de - bien petits - élargissements de trottoirs et des passages piétons mieux sécurisés, est pensé d'abord pour les automobilistes et non pour les piétons. Certes, le projet est encore en discussion, mais il manque cruellement d'ambition par rapport aux attentes des habitants et commerçants. Seul point positif, la piétonisation sur quelques mètres de la petite portion de la rue Léon sise entre les rues Cavé et Myrha.

    La rue Léon et plus encore la rue Myrha sont des artères centrales dans la vie du cœur de la Goutte d'Or. Dans le quartier, la rue Myrha est sans conteste la rue qui compte le plus de commerces de proximité, véritablement destinés aux habitants. Cette rue mériterait d'être un rue commerçante conviviale, consacrée essentiellement aux circulations douces et aux livraisons des commerces, et de cesser d'être un chemin de traverse pour des automobilistes indélicats. Et si l'on ajoute que cette année la nouvelle salle de concert du 360 va ouvrir précisément à l'angle des rues Léon et Myrha, cette requête semble plaider pour un avenir plus calme pour cette rue étroite. Et pourquoi pas sans voiture, le potentiel commercial est grand dans cette rue, elle pourrait devenir la rue Montorgueil des quartiers populaires.

    Mais cela obligerait à revoir le plan de circulation du quartier. Eh bien justement, beaucoup d'autres facteurs plaident pour une révision en profondeur du plan de circulation dans le quartier de la Goutte d'Or, et nous l'appelons de nos vœux.

     

    Penser les aménagements de manière globale

    La Goutte d'Or va connaître de nombreux travaux de voiries dans les mois/années à venir, et pas seulement dans les rues Léon et Myrha. Au Sud, les travaux de la Promenade urbaine ont commencé sur le boulevard de la Chapelle ; le secteur des arcades de la rue de la Goutte d'Or/place Polonceau/rue Boris Vian doit être restructuré bientôt ; le budget participatif a permis à trois projets de voir le jour prochainement dans ce secteur : réaménagement de la rue Cavé, du pourtour de l'église Saint-Bernard et la rue-jardin Richomme. Ajoutons le secteur "Paris respire" récemment implanté et dont il est question de redéfinir les contours. Malheureusement, tous ces projets sont abordés de manière autonome, il n'y a pas d'approche globale ni de réflexion d'ensemble.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Les projets en cours ou à venir touchant la voirie et la circulation

    C'est pourtant la meilleure occasion de revoir le plan de circulation du secteur et de mieux l'adapter, notamment aux contraintes urbaines et aux attentes des habitants très mécontents de la situation actuelle. 

     

    Un vœu pieux ?

    En 2015, les problèmes de stationnement et de circulation dans la Goutte d'Or avaient fait l'objet d'un vœu au Conseil du 18e arrondissement ainsi qu'au Conseil de Paris.  Un vœu dont nous ne sommes pas totalement étrangers. Ce vœu avait été alors voté unanimement par l'ensemble des élus parisiens.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Les préconisations de ce vœu n'ont malheureusement pas été suivies d'effet. Pourtant, il y a là les bonnes bases pour une réflexion sur la circulation et le stationnement dans la Goutte d'Or, à savoir : 

    • de mener une campagne de sensibilisation dans le 18ème arrondissement et plus particulièrement dans le secteur de la Goutte d’Or / Château Rouge sur les dangers du stationnement illicite et sur le nécessaire partage du domaine public entre les automobilistes et les piétons,
    • de mener une étude en concertation avec les riverains, commerçants et associatifs pour mutualiser la recherche de solutions les mieux adaptées et les plus efficaces pour empêcher le stationnement illicite des véhicules en particulier sur les trottoirs, (par exemple : la possibilité de favoriser la piétonisation de certaines rues),
    • de remplacer les potelets du parvis Saint-Bernard, par des structures plus pérennes (ex : jardinières ou croix de Saint-André),
    • d’accroître les contrôles pour verbaliser les infractions au Code de la route.

    Mais depuis, force est de constater que l'ambition n'a pas été au rendez-vous sur la question de la circulation et que la lutte contre le stationnement illicite n'est pas au niveau des problèmes rencontrés sur le secteur, et ils sont nombreux. 

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Stationnement illicite sur la zone piétonne devant le parvis de l'église Saint-Bernard

     

    Une circulation de traverse problématique

    Une bonne partie de la circulation automobile dans la Goutte d'Or  n'a pas de rapport avec le quartier, ces véhicules se contentant de traverser le quartier, trouvant ici des "itinéraires malins" pour éviter les boulevards. Mais des rues aussi étroites et sinueuses que celles de la Goutte d'Or n'ont pas vocation à servir de voies de délestage des grands axes routiers voisins. D'autant que les automobilistes qui prennent ces raccourcis, camions de livraison et taxis pour beaucoup, roulent à vive allure, au risque de renverser un enfant sorti d'une des nombreuses écoles ou crèches du secteur.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Les lieux de fréquentation des enfants dans le quartier de la Goutte d'Or

    Dans un article de juin 2015, Les raccourcis de la Goutte d'Or, nous pointions déjà le problème des "chemins de traverse" dans le quartier, à savoir les automobilistes qui prennent les petites rues du quartier pour des itinéraires de délestage des grands axes environnants. De plus, depuis la restriction à une seule voie de circulation sur le boulevard de La Chapelle dans le cadre de la Promenade urbaine, comme nous le craignions et en avions averti les autorités, les rues de Jessaint et de la Goutte d'Or servent dorénavant de deuxième voie du boulevard de La Chapelle aux heures de pointe.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Les chemins de traverse de la Goutte d'Or, 2015

    Changer intelligemment le plan de circulation sur ce secteur permettrait de garantir que les rues du quartier soient toujours accessibles pour ceux qui y ont à faire quelque chose (habitants, commerçants, visiteurs), mais impossibles à emprunter pour les indélicats qui veulent juste traverser le quartier et n'ont que faire de la tranquillité et de la sécurité des habitants. 

      

    Trop de stationnements illicites 

    Laisser trop de véhicules pénétrer dans le secteur, c'est aussi entraîner un grand nombre de stationnements illicites, sur la chaussée, les trottoirs et surtout sur les passages piétons, bien trop souvent occupés par des automobilistes délinquants.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Les points récurrents de stationnement illicite dans la Goutte d'Or

    Les week-ends, la situation est encore pire, les automobilistes, clients des magasins de gros de Château Rouge pour l'essentiel, cherchent à se garer coûte que coûte. Et toutes les options pour se garer sont envisagées, sur les passages piétons évidemment, mais aussi sur les trottoirs, devant les sorties de garages et sur les pistes cyclables, même sur les places de stationnement réservées aux services de police ! Pour les piétons, la situation est invivable, et ne parlons pas des plus fragiles, personnes âgées, personnes à mobilité réduite, parents avec poussette...

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    La piste cyclable rue d'Oran disparue sous le stationnement illégal

      

    Une desserte du commissariat mal pensée

    La rue de la Goutte d'Or accueille un commissariat de la police judiciaire, il ne s'agit donc pas d'un commissariat de quartier. De nombreux prévenus sont amenés ici, de jour comme de nuit, pour y être entendus et éventuellement placés en garde à vue. Le temps de ces procédures étant compté, pour les services de police il convient d'acheminer les prévenus le plus rapidement possible au commissariat.

    Mais les trajets à emprunter pour les véhicules de police pour rejoindre ce commissariat depuis les grands axes, notamment depuis le boulevard Barbès, ne sont pas simples. De fait, de nombreux véhicules de police traversent les petites rues de la Goutte d'Or à vive allure. Rue Polonceau, où à certains endroits les trottoirs font moins d'un mètre de largeur, la circulation des piétons y est d'autant plus difficile.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Trajet des véhicules de police du boulevard Barbès jusqu'au commissariat rue de la Goutte d'Or

    Il est évident que ce commissariat doit être accessible aux véhicules de police, mais les trajectoires actuelles ne sont satisfaisantes, ni pour les riverains, ni pour les policiers obligés à des contournements inutiles.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Stationnement d'un véhicule de police sur le passage piéton, pour une urgence viennoiseries, au croisement des rues de Chartes et de la Charbonnière

    Repenser le plan de circulation dans le secteur serait une bonne occasion de prévoir des accès plus directs pour les véhicules de police, certaines petites rues proches du commissariat, comme la rue des Islettes ou la rue Caplat pourraient même leur être réservées. Ainsi, non seulement les policiers verraient leurs trajets simplifiés, mais le quartier y trouverait, en plus, une remarquable tranquillité.

     

    Paris respire... pas vraiment

    La mise en place d'une zone "Paris respire" sur le secteur Château Rouge est une bonne nouvelle pour le quartier... sur le papier. Dans la réalité, le secteur choisi est  trop restreint, et il a des répercussions très négatives en terme de circulation et de stationnement sur les rues qui l'entourent, en premier lieu sur les rues Doudeauville, Léon et Myrha, mais également sur les rues Affre, Ernestine, d'Oran, Stephenson, Cavé, Richomme et Marcadet.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    La rue Léon ne respire plus les jours de "Paris respire"

    Sans compter que l'interdiction de circuler est très peu respectée, beaucoup de véhicules - encouragés par certains commerçants - y pénètrent en marche arrière, et depuis peu des commerçants se font livrer le samedi après-midi en pleine zone "Paris respire". En effet, les agents de sécurité chargés de faire respecter l'interdiction laissent passer les camions de livraison. Lorsque nous les avons interrogé sur ces agissements, il nous a été répondu qu'ils avaient pour consigne de laisser passer les véhicules de livraison ! Rappelons que l'opération "Paris respire" a été précisément mise en place pour empêcher ces livraisons anarchiques.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Livraisons rue des Poissonniers en pleine opération "Paris respire", samedi 22 décembre 2018

    À notre sens, il conviendrait d'élargir ce secteur, d'y inclure les rues Myrha, Léon et Laghouat notamment. Il va sans dire qu'il est impératif de mieux faire respecter l'interdiction d'y circuler, avec une présence visible de la DPSP. Il faudrait aussi mieux communiquer sur l'existence de cette opération, en particulier avec, en amont, des panneaux à destination des automobilistes, pour éviter qu'ils ne viennent s'engouffrer dans le secteur et errer dans les ruelles de la Goutte d'Or. Et pourquoi pas songer à prolonger l'opération au dimanche ?

     

    Une rue-jardin-bagnoles ?

    En 2017, nous avons proposé le projet de la rue-jardin Richomme au Budget participatif. L'idée d'une piétonisation de la rue et de sa végétalisation avait alors été très bien accueillie par les habitants et a emporté leurs suffrages. Nous nous réjouissions d'un projet qui allait offrir un peu d'espace piéton pour les enfants en particulier. En effet, des centaines d'enfants et de parents empruntent quotidiennement cette rue qui dessert essentiellement des crèches et des écoles.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Mais voilà, nous avons appris récemment, de manière informelle, que ce projet était remis en cause : la circulation y serait maintenue, annihilant l'essence même du projet. Là encore, c'est un problème de plan de circulation qui est mis en avant. 

    Il serait scandaleux que ce projet soit ainsi remanié sans qu'aucune alternative digne de ce nom ne soit proposée aux habitants. Ça serait là une véritable trahison du vote des Parisiens. Devrons-nous renoncer à un peu d'espace public apaisé pour permettre à quelques voitures de se faufiler ici ? Mille fois non !

    À Paris, on peut piétoniser les quais de Seine, et c'est très bien, mais pas un petit bout de rue de la Goutte d'Or ? De qui se moque-t-on ?

     

    Les habitants de la Goutte d'Or sont des piétons 

    On pourrait se dire que la réduction de la circulation automobile et du stationnement va pénaliser les habitants du quartier. Or, il n'en est rien, bien au contraire. Les dernières données disponibles de l'INSEE (2010), sur le taux de ménages possédant au moins un véhicule, nous apprennent que, à la Goutte d'Or, seulement entre 19,1% et 24,94% des ménages possèdent leur propre véhicule, selon le secteur. Pour comparer, la moyenne nationale est de 80,55%, et le record parisien se situe dans le quartier des Invalides dans le 6e arrondissement avec un taux de 87,66% ! 

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Extrait de la carte interactive de l'INSEE

    La suppression de places de stationnement ne pose pas vraiment de problème aux riverains. En effet, outre le fait que peu d'entre eux possèdent un véhicule, les solutions de stationnement ne manquent pas dans le quartier pour les habitants. Les constructions récentes, de moins de quarante ans, ont pratiquement toutes des parkings, notamment les grandes résidences privées. Et ces dernières proposent souvent des places à louer en dehors de la copropriété. Il existe aussi de grands parkings publics où il est simple de s'abonner, des parkings qui sont loin d'être saturés.

    goutte d'or,circulation,projets,18e

    Il suffit de se promener nuitamment dans le quartier, quand seules demeurent les voitures des habitants, pour voir qu'un très grand nombre de places de stationnement, pour ne pas dire la majorité, est inoccupé. Ce qui contraste fortement avec la saturation observée en pleine journée, lorsque ce sont des véhicules extérieurs au quartier qui envahissent les rues. Les seuls besoins en matière de parking pour les habitants dans ce secteur concernent les vélos et les deux-roues motorisés.

      

    Pour une révision du plan de circulation de la Goutte d'Or

    La Goutte d'Or est un quartier qui a connu de nombreuses transformations urbaines ces dernières décennies, avec notamment la fin de l'habitat insalubre. Ce renouvellement de l'habitat l'a un peu transformé, passant de petits logements, le plus souvent occupés par des célibataires, à des appartements familiaux et adaptés aux personnes à mobilité réduite. Très logiquement, la population s'est élargie aux familles et aux enfants. Une vie plus familiale s'est développée, mais malheureusement l'espace public et la voirie ne sont guère adaptés pour les familles avec enfants. De même, les personnes à mobilité réduite, celles se déplaçant en fauteuil roulant en particulier, qui ont pu trouver dans le quartier des logements adaptés à leur handicap, ont énormément de mal à se déplacer dans l'espace public : les trottoirs sont étroits et encombrés, et le stationnement sauvage est un véritable fléau.

    Si la Goutte d'Or est très bien desservie par les transports en commun, avec de nombreux arrêts de bus, stations de métro et la Gare du Nord tout à côté, cependant, bon nombre de visiteurs viennent dans le quartier avec leur véhicule automobile, créant de nombreux désagréments pour les habitants. La circulation automobile est difficile dans les rues étroites et sinueuses du quartier, et elle ne rend guère service aux habitants, elle y est plutôt subie. 

    Il nous semble qu'il est donc temps de revoir en profondeur les questions de circulation dans le quartier de la Goutte d'Or, et la mise en oeuvre de nombreux chantiers de voirie est l'occasion idéale pour repenser le plan de circulation et de déplacement dans ce quartier. Il faudrait certainement un moratoire sur tous les projets évoqués, et réaliser au préalable une réflexion globale avant d'engager des travaux qui vont dessiner la vie locale pour les décennies à venir. Nous espérons que la Ville et la Préfecture engageront rapidement cette révision du plan de circulation dans la Goutte d'Or et contribueront à une amélioration significative du cadre de vie, très attendue par ses habitants, ce qui structurera durablement ce quartier.

     

    Télécharger le dossier au format pdf

     

     

  • Déchets : le Paris du tri

    Cela fait quelques années que nous avons pris l'habitude de trier nos déchets, et en particulier d'utiliser les bacs jaunes. Mais il n'est pas toujours clair quant à savoir ce qui ce recycle et qui va dans les déchets ultimes.

    Dorénavant, le tri est simplifié à Paris, et bon nombre de déchets vont maintenant rejoindre la poubelle jaune. Vous pouvez retrouver dans l'illustration ci-dessous l'ensemble des déchets acceptés à présent dans les containers à couvercle jaune.

    dechets,tri-sélectif,10e,9e,18e,Paris

    Et si vous avez la moindre hésitation sur un objet à jeter, une nouvelle application, consignesdetri.fr, va vous aider simplement à trouver le bon container et ainsi prendre les bonnes habitudes en matière de tri sélectif. Grâce à cette application, également disponible en ligne, il suffit de rentrer le nom de l'objet à jeter pour savoir instantanément que faire de cet objet. Et pour toute question relative aux déchets ou autres encombrants, rendez-vous sur le site de la Ville de Paris qui consacre une page très complète sur le sujet.

    2018_11_Pages de MemoTri-2018-3Flux-Pictos-A6.png

  • Exposition : Le Neuf en piste

     Du 7 janvier au 1er février, la Mairie du 9e arrondissement propose une exposition de dessins de l'artiste  Toly Castors. C'est un véritable enfant de la balle, issu d'une longue tradition familiale, qui nous livre depuis quelques années des dessins colorés empreints d'humour, bien évidemment dans le monde du cirque. Une belle occasion de découvrir l'univers circassien de Toly Castors.

    2019_0107_expotoly_A4_def.jpg

     

    C'est où ?

    Salons Aguado, Mairie du 9e, 6 rue Drouot 

    C'est quand ?

    Du 7 janvier au 1er février 2019

  • Recyclez votre sapin de Noël

    Les fêtes passées, vient le temps de défaire le sapin. Plutôt que de le jeter aux ordures, pensez à déposer votre sapin dans l’un des points de recyclage mis en place par la ville de Paris.

    sapin,recyclage,square

    Photo Ville de Paris

    Les points de collecte sont ouverts du 26 décembre 2018 au 27 janvier 2019. Attention, votre sapin doit être sans sac, sans décoration et sans flocage ni peinture. Les sapins avec ou sans racines sont acceptés indifféremment.

    Concernant nos quartiers, vous pouvez aller déposer vos conifères au square d'Anvers côté 9e, à la place Franz-Liszt devant le square Aristide Cavaillé-Coll côté 10e (point ouvert 24h/24h), et square Alain Bashung, square Saïd Bouziri - Saint-Bernard ou aux jardins Rosa-Luxemburg côté 18e.

    À l'issue de la collecte, les sapins sont broyés sur place. Le broyat obtenu sera utilisé par les jardiniers de la Ville comme paillage pour les plantations.

     

  • Première édition du Festival d’Hiver au LMP


    Les 11, 12 et 13 janvier prochain, s'annonce la première édition du Festival d’Hiver au Lavoir Moderne Parisien, une salle qui a retrouvé un dynamisme remarquable.

    Durant trois jours, le LMP ouvre sa scène à de nombreux artistes, qui nous inviteront à nous interroger sur : "Comment surmonter une épreuve ? Comment traverser les tumultes de nos vies ? Comment résister, transformer le monde qui nous entoure ? Ne pas sombrer dans l’apathie, mais bien fêter notre humanité !". Les thèmes de société aussi variés que le cyber-harcèlement, l’homoparentalité, l’homophobie, la fin de vie… seront ainsi abordés.

    Mais la programmation ne se limite pas à ces thématiques, avec au programme du théâtre, de la musique ou encore des projections de court-métrages et de documentaires.

    Festival-d-hiver-basse-def.jpg


    AU programme du Festival d'Hiver

     

    Vendredi 11 janvier

    19H | Présentation du festival
    Venez partager un verre en découvrant plus en détail la programmation de cette première édition !

    19H30 | Végétal THÉÂTRE | Compagnie Watermelon-Sugar | durée 55 min
    Mise en scène : Judith Gars et Guillaume Parra / Interprète : Judith Gars

    21H | Deep South Revue CONCERT | Concert gratuit | durée 1 h


    Samedi 12 janvier

    15H | Léonie est en avance ou le mal joli d’à peu près Georges Feydeau mais pas vraiment THÉÂTRE | Compagnie Les Poursuivants | durée 50 min
    Mise en scène : Simon Rembado / Interprètes : Sarah Brannens, Antoine Prud’homme de La Boussinière, Geoffrey Rouge Carrassat, Théodora Breux, Emmanuel Besnault

    16H30 | Aujourd’hui COURT-MÉTRAGE | Réalisé par Florent Sabatier | durée 3 min

    16H35 | Condamné #03-64 THÉÂTRE | Compagnie Théâtre-Machine | durée 45 min
    D’après “Le Dernier jour d’un condamné” de Victor Hugo / Mise en scène : Baptiste Dezerces /
    Interprète : Jason Barrio

    17H15 | BORD-PLATEAU #1

    18H | En route vers la gloire DOCUMENTAIRE | Réalisé par Étienne Gaume | durée 30 min

    19H30 | L’homme qui court THÉÂTRE | Compagnie À Titre Réciproquee | durée 1h15
    D’après Woyzeck de Büchner / Réécriture et mise en scène : Angèle Peyrade / Création vidéo : Clément Salzedo /
    Interprètes : Léonard Kahn, Camille Neymarc, Angéline Pélandakis, Laure Prioul et Loïc Yavorsky

    21H30 | Myotone CONCERT | durée 1h | Hip-Hop-Électro-Rap |
    Rap-Batterie : Amosev / Beatmaker : Paul Cirrus


    Dimanche 13 janvier

    15H | Malacarne MISE EN VOIX | Compagnie La Liseuse | durée 55 min
    D’après le roman de Giosuè Calaciura / Mise en voix : Caroline Girard / Avec : Pierre-Stefan Montagnier

    16H30 | Ces filles-là THÉÂTRE | La collective Ces Filles-là | durée 1h15
    Texte : Evan Placey / Traduction : Adelaïde Pralon / Par la collective Ces Filles-là : Cécile Box, Elsa Canovas, Lola Haurillon, Ariane Heuzé, Juliette Gellée, Suzanne Gellée, Audrey Montpied, ZoéPoutrel, Claire Rolain

    17H45 | BORD-PLATEAU #2

    19H | Purple Gang CABARET / CONCERT | durée 50 min
    Cabaret Poétique Électro-Jazz / Poèmes & chants : Valentine Krasnochok / Flûte traversière : Mélanie Buso / Violoncelle : Simon Lannoy

    20H30 | Albertine Disparue THÉÂTRE | Juste Avant la compagnie | durée 1h35
    D’après l’œuvre de Marcel Proust / Mise en scène : Baptiste Dezerces / Interprètes : Valentine Bellone, Baptiste Dezerces, Antoine Prud’homme de la Boussinière et Simon Rembado


    Tarifs

    Festival illimité : 40 €
    Tarif plein : 16 €
    Tarif réduit (justificatif demandé) : 10 €
    (Bénéficiaire d’allocations chômage, habitant·e du 18ème, plus de 65 ans, donateur·rice, moins de 26 ans, intermittent·e, minimas sociaux)

     

    C'est où ?

    Lavoir Moderne Parisien, 35 rue Léon, Paris 18e

    C'est quand ?

    Du 11 au 13 janvier 2019

  • “Le Neuf a une idée”

    La mairie du 9e lance l'opération “Le Neuf a une idée”, une opération accessible uniquement via son application numérique Paris Neuf.

    Les habitants du 9e sont invités à proposer une idée pour améliorer la vie quotidienne dans la ville. L'idée qui aura obtenu le plus de votes sur l'application sera discutée au Conseil du 9e arrondissement, puis au Conseil de Paris. La proposition devra concerner l'intérêt général de l'arrondissement, voire de tout Paris (pas de projet trop localisé ou ne concernant qu'une rue). Mais il ne s'agit pas ici d'un autre Budget participatif, il n'est pas question de proposer de nouveaux investissements, au contraire,  l'idée ne doit pas impliquer de dépenses nouvelles pour la collectivité. Les mesures d'économie, en revanche, sont éligibles ainsi que celles visant à faire évoluer la réglementation.

    On regrettera l'obligation de posséder un smartphone pour participer. Car même si les téléphones "intelligents" sont très répandus aujourd'hui, tout le monde n'en possède pas forcément un, et pour certains possesseurs l'usage n'en est pas très aisé. Pour les autres, c'est le moment de se remuer les méninges.

    Pour proposer une idée, téléchargez ou rendez-vous sur l’application Paris Neuf sur votre smartphone (vous pouvez télécharger l'application gratuitement sur apple store ou sur google play)Jusqu'au 31 janvier 2019, vous pouvez poster votre idée avec la formulation “Pour ma ville, je propose”. Puis du 1er février au 1er mars, il sera possible de voter pour votre idée préférée.

     

    démocratie,9e,idee

    démocratie,9e,idee

  • Budget participatif, lancement de l'édition 2019

    C'est reparti pour une nouvelle édition du Budget participatif.

    Au fil des années, le Budget participatif est entré dans les habitudes des Parisiens. Il n'est donc guère utile de le présenter à nouveau, si ce n'est pour signaler qu'il entre dans sa première phase à partir d'aujourd'hui, jusqu'au au 3 février 2019, avec le dépôt des projets par les habitants et les associations.

    Agenda BP 2019.PNG

    Si vous avez une idée concernant le budget d'investissement, n'hésitez pas à la proposer  sur la plateforme dédiée

     

     

  • "Songs" aux Bouffes du Nord

    Du 5 au 20 janvier, le Théâtre des Bouffes du Nord met à l'affiche la pièce Songs, une pièce créée à partir de musiques anglaises du XVIIe siècle.
    La mise en scène est assurée par Samuel Achache et la direction musicale (et orgue) par Sébastien Daucé, avec Lucile Richardot (alto), Margot Alexandre et Sarah Le Picard (comédiennes), René Ramos-Premier (baryton - basse), Lucile Perret (flûte), Angélique Mauillon (harpe), Mathilde Vialle, Louise Bouedo et Etienne Floutier (violes), Thibault Roussel (théorbe) et Arnaud de Pasquale (clavecin).

    théâtre,musique,bouffes-du-nord,10e

    "Il faut imaginer un lieu qui ne serait pas de notre réalité. Comme une faille de notre monde, où de la musique devrait être jouée et chantée par une femme sans discontinuer. Dans cet endroit, par la musique, s'écoulent les mouvements de l'âme. Ce lieu pourrait être les archives de la mémoire, des chagrins. Un jour, arrive une autre femme. Dans la vraie vie, c'est le jour de son mariage."

    Samuel Achache

     

     

    C'est où ?

    Théâtre des Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de la Chapelle, Paris 10e

    C'est quand ?

    Du 5 au 20 janvier 2019