Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

métro - Page 2

  • Chat alors !

    Peut-être vous souvenez-vous de nos articles au cours desquels nous vous faisions part de notre découverte imprévue de M. Chat sur un pignon ou un pan de mur, au hasard, au détour d'une promenade? Ce fut épisodiquement, plusieurs années... en 2010, 2011 puis 2013. Souvenez-vous !

    L'édition du quotidien Le Parisien en date du 27 août dernier nous apprend que la RATP a décidé de poursuivre le graffeur franco-suisse qui se cache derrière notre "M. Chat", Thomas Vuille (37 ans), et ce, pour dégradations dans les couloirs de la station de métro Châtelet.

    Dans notre article du 5 janvier 2013, nous l'avions précisément aperçu, ce désormais fameux chat jaune à la grimace énigmatique mais sympathique, dans le métro, à la station Barbès-Rochechouart, sur un emplacement publicitaire inutilisé ou mis à nu. Ce fut une belle surprise! La photo prise alors, semble corroborer les propos de cet artiste dans Le Parisien: "Je ne suis pas quelqu'un de malveillant, je respecte les gens et les lieux où je peins".

    Le graffeur Thomas Vuille, devenu un artiste urbain incontournable de la scène Street Art, est désormais installé à Saint-Ouen, où il avait accepté d'être filmé dans son atelier (Vidéo via Le Parisien du 16.06.2014). Son personnage, M. Chat, a sa page Facebook "officielle", sur laquelle ses apparitions urbaines sont mentionnées: il revient par ailleurs sur ses ennuis judiciaires avec la RATP. Si le cœur vous en dit, vous pouvez le soutenir dans cette épreuve, soit sur cette page Facebook ou via cette page demandant le retrait de la plainte.       

     

    Nous avons même retrouvé notre M. Chat sur les deux souches de l'immeuble situé au 138 rue La Fayette, dans le 10e, à l'angle avec le boulevard Magenta. Pour l'anecdote, cet immeuble a été récemment totalement ravalé, mais les têtes de cheminée ont été conservées en l'état, arborant fièrement les grimaces de M. Chat.

    thoma-vuille,m.-chat,street-art,ratp,métro,graffeur

     

    Pour satisfaire votre curiosité, d'autres articles sur ce litige entre M. Chat et la RATP:

    Metronews (29.08.2014): "M. Chat sort les griffes pour défendre son matou"

    Le Parisien (29.08.2014): "Le Maire du 13e défendra M. Chat"

    Metronews (04.09.2014): "Le matou revient avec sa meute"

     

  • Travaux station Barbès: encore un peu de patience

    Préoccupés par les travaux dans la station de métro Barbès-Rochechouart, nous avions contacté fin février Didier Perret de l'agence de développement RATP pour Paris. Il nous avait assurés du maintien d'un guichet vente à l'entrée face à Tati (voir notre dernier article). Or, les travaux se poursuivent et il n'y a plus aucun guichet de vente actuellement. Celui en haut de l'escalier monumental est depuis longtemps un simple point d'information. Et encore n'est-il pas ouvert en permanence. Testée mercredi vers 17h, la borne d'appel en haut de l'escalier monumental est restée muette... Plusieurs personnes  à la recherche d'une information n'ont pu obtenir satisfaction. 

    Notre interlocuteur Didier Perret répond volontiers à nos questions. Ainsi, nous avons reçu ce nouveau message mercredi dernier : 

     

    "Au terme des travaux d'aménagement et d'embellissement réalisés par la RATP, je vous confirme le maintien d'un guichet de ventes à la station Barbès.
    Je viens de faire un point avec l'équipe projet concernant notre planning d'intervention, effectivement nous sommes actuellement dans une phase pénalisante, mais transitoire, qui correspond à la dépose des équipements anciens en attendant la construction du nouvel espace de ventes en lieu et place.
    Au regard des éléments de planning en ma possession, la phase de construction devrait débuter dans les prochains jours, pour une remise d'ouvrage fin mai.
    Par ailleurs, je me suis permis de transmettre votre message à la responsable de la ligne 4, en charge de l'accueil et de la vente à la station Barbès, afin qu'elle puisse intégrer votre remarque dans l'organisation du service pendant cette phase travaux.
    Je reste bien évidemment disposé à vous apporter toutes les précisions utiles si besoin."

    métro, barbès, travaux,

    Nous avons insisté pour que le guichet d'information soit ouvert davantage en terme d'amplitude horaire. En souhaitant que nous soyons entendus et que le guichet flambant neuf ouvre bien fin mai.
  • Station Barbès: une histoire de peignes

    Certains se rappelleront les longues années de rénovation de la station Barbès-Rochechouart. Dès 2001, année de création d'Action Barbès, ce fut avec le Louxor les deux grands dossiers de l'association.

    Nous avions participé à de nombreuses réunions pour obtenir des améliorations. Les mécontentements d'alors étaient nombreux: politique de diminution du nombre d'agents, flaques d'eau dues à l'état des verrières par exemple (problème enfin réglé l'été dernier), tourniquets souvent en panne (côté Patin, c'est toujours fréquent), filets anti pigeons (on continue à en demander), recoin urinoir, refus de supprimer les sorties à peigne. (voir journal n°17 de 2008)

    Nous apprenons de Didier Perret de l'agence de développement RATP que la sortie équipée de peignes située côté pair du boulevard de la Chapelle devrait être supprimée définitivement. (voir Annexe 1 - Dépose Peignes Barbès -.pdf )

    "Effectivement, dans un fonctionnement nominal, ces dispositifs permettent uniquement de sortir de l'espace RATP. Hors, ils sont très fréquemment mis hors d'usage et par conséquent ne permettent plus d'empêcher l'entrée dans l'espace réservé aux voyageurs disposant d'un titre de transport.

    Pour remédier de manière définitive à ces difficultés récurrentes, nous envisageons de modifier la signalétique de jalonnement de la station et de condamner définitivement cette sortie."

    Suppression des peignes "hachoirs", excellente initiative. Par contre supprimer totalement cette sortie quand on connait la fréquentation de la station est incompréhensible... L'usager actuel qui arrive par la ligne 4 sort de la station face aux magasins Tati (pour les habitants du 9e et du haut 10e ) ou rue Guy-Patin (pour les habitants de cette même rue, les personnes qui se rendent à Lariboisière ou vers le boulevard de la Chapelle). Mais quid de ceux qui habitent boulevard Barbès côté pair ? Ils devront remonter pour ensuite redescendre par l'escalier monumental. Pas très pratique. 

    Et pour la ligne 2 : pas de problème pour la rue Guy-Patin, le boulevard de la Chapelle, pour la sortie face à Tati (mais il faudra descendre dans les longs couloir, puis remonter). Enfin pour rallier le boulevard Barbès et pour les cinéphiles amateur de Louxor, il faudra remonter des escaliers pour redescendre par l'escalier monumental. Le traitement réservé aux usagers, devenus des clients il y a une dizaine d'années, n'apparait pas sous les meilleurs auspices.

    On oublie une fois de plus les personnes qui se déplacent difficilement. De même, on peut légitimement s'inquiéter de la foule les jours de marché quand on sait qu'entrer ou sortir rue Patin est déjà mission impossible ces jours-là!

    La station Barbès est très fréquentée. La RATP est bien placée pour le savoir. Elle sait aussi que les travaux de rénovation de la station Château-Rouge devraient commencer fin 2014 avec comme conséquence sa fermeture pendant au moins un an et demi. L'affluence à Barbès sera de fait en grande augmentation.

    Nous n'osons croire que les responsables de cette décision n'y aient pas réfléchi.

    Les maires des 10e et 18e ont été informés. Nous les avons sollicités pour une demande de réunion à ce sujet. La suite dès leurs réponses.

  • Station Barbès : on repart pour 4 semaines de travaux

    Le calme est revenu depuis septembre après le démontage des échafaudages pour la rénovation des verrières. Ah, les verrières.... elles ont agité le quartier pendant l'été.  Devenues transparentes, l'inquiétude était grande qu'elles ne le restent et que l'intimité bien légitime des riverains n'en souffre. Tout s'est bien terminé, une feuille collée sur les vitres les rend opaques tout en laissant passer la lumière.

    paris,métro,barbès,rochechouart,travaux

    Toutefois, depuis, des problèmes de signalisation sont apparus. Des câbles d'alimentation en partie non protégés ont, semble-t-il, été endommagés lors des travaux de l'été. Ce qui entraine depuis lors quelques soucis de signalisation. D'où l'urgence de l'intervention.

    Quelle incidence sur la vie des riverains ?

    Des échafaudages vont être installés des deux côtés de la station (moins importants que les précédents) dès le lundi 28 octobre au matin avec prolongation la nuit. Pour travailler en toute sécurité sur les câbles, on comprend vite qu'il faudra procéder à des coupures de courant de traction et si on ne veut pas suspendre la circulation des rames de la ligne 2, les agents travailleront la nuit. Nous n'avons pas encore connaissance du calendrier exact et de l'intensité des nuisances mais le chef de travaux qui nous a contactés s'est engagé à nous le faire parvenir dès que possible. Nous vous tiendrons informés sur le blog au fur et à mesure que tomberont les informations. 

  • Rénovation des verrières à Barbès : délais respectés

    Les travaux de rénovation de la station Barbès sur la ligne 2 continuent et nous avons souhaité faire un point d'étape avec le responsable RATP Richard Hermann.

    Comme prévu, les usagers pourront de nouveau reprendre le métro dès le 31 août au matin à la reprise du service. Pour autant, tout ne sera pas terminé.  La pose de vitrages à l'horizontal est achevée; reste la pose en vertical puis la pose du fameux film translucide demandé par plusieurs riverains — peut-être même les riverains en général , si l'on en juge par le nombre de commentaires que cet article a généré dans notre blog —afin d'éviter la vue plongeante dans les appartements. Pour la partie vitrée le long des escaliers, là, on reste à l'identique.

    paris,barbès,métro,ratp,ligne-2,verrières,travaux
    Vue de la terrasse du Louxor
     

    Et du côté des nuisances sonores?

    Pour le mois de septembre, finitions de peinture, pose de luminaires et travaux de métallerie. Pas vraiment bruyant. Il faudra encore passer quelques nuits fenêtres fermées pour la partie échafaudages (la RATP informera la population). Ceux-ci seront démontés en journée, mais il faudra bien les évacuer et là, l'entreprise est obligée de bloquer la circulation pour charger les racks sur des camions. On imagine bien ne pas pouvoir interdire la circulation le jour dans le secteur Barbès.

  • Du 24 juin au 30 août pas d'arrêt à Barbès

    images?q=tbn:ANd9GcTkhygwvcufjv7k_QQo8M5cprWJI8jubkim5kX-aSYuUbhAaeB2Nous vous rappelons que les travaux de rénovation de la verrière de la station de métro Barbès Rochechouart entraineront la suspension de la desserte de ladite station.

     

    Fermeture des quais sur la ligne 2 du 24 juin au 30 août 

    Motif : Rénovation des verrières


    Mais Action Barbès continue...

    Vous voulez voir les échafaudages ? ils sont impressionnants, on a l'impression que toute la station va bénéficier d'un toilettage complet. Pour les photos, il va falloir attendre une éclaircie, le photographe n'aime pas la pluie... 

  • Le retour des algécos ? une réfection de voirie ?

    Il y a à peine deux mois que les structures du chantier du Louxor ont été démontées et de nouveau en voici d'autres, certes plus petites, mais aussi plus nombreuses. Elles ont élu domicile sur le trottoir élargi le long de la station de métro. De quoi s'agit-il donc ? 

    paris,barbès,chantier,travaux,métro,verrière,bd-chapelle

    Nous avons appris lors du comité de pilotage Barbès d'avril dernier que la RATP allait procéder à une réfection totale des verrières de la station Barbès-Rochechouart. Ce ne sera pas du luxe ! pourrait-on s'écrier, tant nous étions habitués à voir des flaques d'eau se former sur les quais de la station du métro aérien, dès qu'un nuage lâche ses gouttes au-dessus de Paris. Les travaux auront lieu cet été et se termineront le 3 septembre.

    La réunion de concertation qui s'est tenue à l'hôtel de ville avec la RATP et les différents acteurs locaux a laissé voir une attitude d'inconséquence du côté de la régie. En effet, aucun contact n'avait été pris avec la mairie du 10e, alors que les algécos allaient être déposés sur le trottoir le long de l'hôpital rue Guy Patin. Une étrange décision quand on connaît les difficultés de circulation et l'occupation intense de l'espace public dans cette rue les jours de marché. Les algécos en prime, il aurait été difficile aux forces de police de mener à bien leur tâche.

    Rénovation du Boulevard de la Chapelle (côté 10e)
    Entre le boulevard de Magenta et la rue Guy Patin

    Par ailleurs, une fermeture à la circulation du boulevard de La Chapelle est prévue à deux reprises pour permettre la réfection de la chaussée le long du Louxor. La circulation automobile sera détournée par les rues Saint-Vincent-de-Paul, Ambroise-Paré, et Guy-Patin. Prévoyez un peu plus de bruit que d'habitude ces deux nuits-là... 

    Quels travaux ?

    Réfection de la chaussée, nuit du 6 au 7 juin 2013, entre 20 h et 6h30;
    Pose de boucles de détection dans la chaussée pour le fonctionnement de la signalisation tricolore, nuit du 17 au 18 juin 2013.

    Quels impacts ?

    Fermeture provisoire à la circulation du boulevard de la Chapelle, entre le boulevard de Magenta et la rue Guy Patin.

    Maintien et protection en permanence de la circulation des piétons. 

  • Voirie : un nouveau trottoir élargi

    On est parti de ce petit trottoir étroit, sale le plus souvent et malodorant...

     

    paris,barbès,métro,voirie,louxor

    Et il s'en est fallu de peu que l'hiver vraiment trop long cette année ne perturbe les travaux entamés par la section de voirie pour élargir et aménager le trottoir le long de la station Barbès. Il était prévu depuis longtemps de redonner un peu de lustre aux abords du Louxor quand il rouvrirait. La date approche à grands pas : l'inauguration aura lieu le 17 avril et l'ouverture au public des trois salles dès le lendemain. 

    paris,Barbès,métro,voirie

     Le trottoir en cours de travaux, et ci-dessous une fois proche de son achèvement.

    Image.jpg

    Nous avions été consultés longtemps à l'avance par la mairie du 10e pour savoir si le stationnement automobile devait être conservé dans les mêmes proportions, pour connaître notre position sur le bien fondé d'aires de livraison, de barrières de saint-andré, etc. De l'époque, nous disposons d'un plan établi par la section de voirie pour être plus à l'aise pour y réfléchir. 

    Connaissant la tendance franchement anarchique des stationnements automobiles dans le quartier, particulièrement les jours de marché, nous avions préconisé de protéger très sérieusement la piste cyclable. Si au terme de la réflexion, on voulait conserver du stationnement voitures (on ne le préconisait pas vu le nombre important de places en sous-sol dans le quartier), il nous paraissait opportun de le placer côté immeubles le long de la piste en la protégeant d'un séparateur de bonne largeur, qui prévient le risque d'ouverture de portes (comme c'est le cas juste de l'autre côté du viaduc dans le 18e). Ainsi la file de stationnement évite que des automobilistes chevauchent allégrement le séparateur et coupent la piste comme on le voit couramment les jours de marché.

    Nous avons ressorti ces jours-ci le plan transmis par la mairie (voir un extrait ci-dessous). Il a été élaboré le 13 octobre 2008, et imprimé à notre attention le 3 février 2010, et oh, miracle de persévérance, déjà à l'époque la section de voirie avait prévu un trottoir de 3,85 m entre les grilles de la station et la bordure; qu'une file de stationnement de 1,80m serait maintenue, que la piste cyclable bénéficierait d'un séparateur de 0,40m de large... La seule modification est l'insertion d'une aire de livraison, plus loin vers la rue Guy Patin. Ouf ! La concertation est sauvée !

    paris,barbès,métro,voirie

  • Chateau rouge : on consulte, on "concerte"

    Les usagers de la station de métro Château rouge réclamaient depuis longtemps une modernisation de leur station de métro, une sécurisation de l'accès, et même une étude de faisabiilté d'un second accès. La ligne 4 est très fréquentée, le quartier est très peuplé, et bien que les stations sur cette même ligne ne soient guère éloignées (au sud, Barbès-Rochechouart, et connexion avec la L2, au nord, Marcadet-Poissonniers et connexion avec la L12), la foule est intense aux heures de pointe (6 800 000 passagers par an, d'après les statistiques fournies par la RATP). Parmi les 301 stations parisiennes, elle occupe le rang 45. Il est donc souvent difficile de se frayer un chemin. On n'ose pas imaginer les conséquences si un mouvement de foule un peu brutal créait une panique. 

    Des études avaient déjà été menées par la RATP. Puis, plus tard, les stations de la ligne 4 ont été rénovées une à une sur une dizaine d'années. Mais Château rouge n'a jamais obtenu sa seconde sortie. 

    Ne ratez pas l'occasion d'exprimer votre avis ce soir à 19 heures, dans la salle des fêtes de la mairie du 18e. 

    DU 22 février au 30 mars, un dossier de présentation du projet ainsi qu'un registre pour consigner vos observations seront à disposition à la mairie. Pour les adeptes de l'internet : vous pourrez également faire part de votre opinion et de vos remarques à l'adresse suivante :

     projet.chateaurouge@ratp.fr

     

    paris,RATP,métro,chateau-rouge

  • Le Chat : une apparition à la station Barbès

    On dit que le chat a sept vies, celui de Thoma Vuille en a beaucoup plus. Il apparaît sur des murs voués à la démolition, ou sur des supports éphémères, palissades, panneaux à repeindre, etc. Nous avions déjà fait un article sur ce graffeur amoureux du félin domestique en mars 2011. Son chat a l'air plutôt sympathique. Pas de ceux qui griffent. Dans la Goutte d'Or, il s'étendait au soleil sur fond de ciel bleu, sur le pignon d'un petit immeuble aujourd'hui démoli et remplacé.

    Récemment le greffier mignon a fait son apparition sur le quai de la station Barbès-Rochechouart. Etait-il sous les affiches qu'on venait de décoller, ou bien l'artiste est-il passé par là profitant de cette absence de publicité temporaire ? 

    paris,le-chat,thomas-Vuille,métro,barbès-rochechouart
    Photo Amélie Muller le 11 décembre 2012

  • On n'a pas pu résister...

    C'est une carte postale particulière mais tellement adaptée à nos années de lutte contre le recoin urinoir qui se trouvait au pied d'un pillier de la station de métro Barbès Rochechouart, qu'en effet, nous n'avons pas pu résister au plaisir de vous la montrer. 

    Elle se passe de commentaire... 

    paris,barbès,métro,urine,recoin,propreté

    Vous aussi lecteur du blog, en vacances, peut-être, adressez nous vos cartes postales.
    Nous en ferons de petits articles... 

    _/_/_/

    Cet avertissement est à rapprocher de l'initiative prise par un groupe d'habitants du quartier Château rouge, en colère contre la dégradation de leur environnement, causée notamment par la présence de buveurs et "pisseurs" qui n'ont aucune considération pour l'espace public et urinent sans vergogne entre deux voitures, au pied d'un arbre ou le long d'un rideau de fer baissé. Ils ont créé un forum pour compiler tous les témoignages des habitants et manifester leur impuissance autant que celles des pouvoirs publics, Mairie de Paris et Préfecture de police.

    La révolte est proche. Mais comment l'exprimer de façon constructive ? Dans les réunions de conseil de quartier qui traitent des problèmes de propreté, d"incivilités, de toxicomanie, ou encore de prostitution, on sent très présent le sentiment de désespoir et d'abandon des riverains. Vers qui se tourner ? Qui appeler ? Comment se regrouper ? Et que faire qui ait du sens ? 

    Nous avons reçu une demande de ce collectif pour un relai dans notre blog. Nous vous incitons à visiter le forum de Chateau rouge pour prendre la mesure des difficultés que rencontrent les habitants des petites rues du quartier Château rouge. 

  • La station de métro Chapelle fermée du 13 juin au 2 septembre

    Sur la Ligne 2 de la RATP, des travaux vont être entrepris pendant l'été pour la rénovation de la verrière de la station Chapelle. Ils vont nécessiter la fermeture de la station et du couloir de correspondance vers la gare de l'Est.

    Dans une note d'information que nous a fait suivre la mairie du 18e, la RATP fait savoir que :

    - elle est garante de la sécurité des voyageurs
    - elle est soucieuse de la pérénité de son patrimoine
    - elle poursuit donc sa campagne de rénovation des verrières
    - elle finance entièrement l'opération.

    paris,chapelle,métro,Ligne2,travaux,verrière,fermeture Plus technique, elle précise que :

    - les anciennes verrières seront déposées
    - les structures seront complètement reprises
    - de nouvelles verrières seront enfin installées
    - les escaliers de la station seront rénovés également pour profiter de la période de travaux.

    Elle conclut que la fermeture de la station est, pour ces raisons, incontournable. Les rames ne s'arrêteront donc pas entre Barbès et Stalingrad, pendant la période des travaux.

    Comme nous sommes toujours exigeants avec la RATP (qui aime bien châtie bien !), nous nous posons deux questions (au moins) :

    - Lors de la rénovation de la station Barbès, qui a duré dix ans environ, pourquoi la station n'a-t-elle pas été fermée pour permettre au chantier de se dérouler dans de meilleures conditions et plus rapidement ?

    Si les verrières de la station Barbès laissent passer l'eau, à la moindre averse, inondant plus ou moins les quais et les escaliers, ne serait-ce pas parce qu'elles n'ont pas été rénovées (voire rempacées)dans des conditions de sécurité pour les voyageurs, et parce qu'on n'a pas voulu fermer la station ? En clair, nous avons toujours les vieilles verrières qui fuient !

    La RATP a la bonté de nous préciser que le chemin à parcourir entre les stations Barbès et Chapelle d'un côté (750 m) et Chapelle et Stalingrad de l'autre (650 m), n'est pas infranchissable. C'est vrai. Elle suggère par là que la fermeture ne va pas révolutionner les habitudes des usagers du quartier. Pourquoi donc était-ce impossible à Barbès au temps des travaux de rénovation? Les stations ne se sont pas rapprochées depuis lors !

    On peut s'attendre à un regain d'affluence pendant ces mois d'été, qui ne sont pas vides dans notre zone. D'autant que le ramadan commencera vers le 20 juillet et que traditionnellement il attire beaucoup de monde à Barbès et aux alentours.

    INFO CHANTIER  01 58 77 17 66