Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

budget-participatif - Page 3

  • Un projet pour le parvis du centre Valeyre (Paris 9e)

    Le petit parvis devant le centre d'animation Paul Valeyre situé presque au croisement des rues de Maubeuge et de Rochechouart est triste et assez moche en réalité. Pourtant c'est un lieu très fréquenté puisque se trouvent là une école et un centre sportif. Tout cela attire pas mal de monde. Le Conseil de Quartier Anvers Montholon (CQ), ou plus exactement le bureau de ce CQ dont Action Barbès fait partie, s'est penché sur la question de savoir comment on pourrait améliorer les choses.

    Cela s'est fait dans l'ordre, c'est à dire commencer par un état des lieux. Pour ce faire, le CQ a fait appel au Conseil Architecture Urbanisme Environnement de Paris (CAUE). Une consultation des habitants à été faite sur place via un questionnaire adapté. Le CAUE a également fait travailler les enfants de l'école sur le sujet, démarche très intéressante. Voici les présentations issues des ces deux investigations.

    Mobilisation des habitants

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    L'avis des enfants

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    De tout ce travail est sortie une première synthèse dont voici un premier résumé :

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    A partir de ce constat, le bureau du conseil de quartier qui a la très grande chance d'avoir parmi ses membres un architecte urbaniste, a préparé une proposition soumise au vote des habitants du 9e via la plateforme du budget participatif 2015. Voici un lien avec cette proposition : aménagement des abords de l'immeuble Valeyre.

    Voici une illustration des deux pistes envisagées :

    paris,conseil de quartier,budget-participatif,végétalisation,propreté

    Cliquez sur la photo pour ouvrir la présentation

     

    Maintenant, c'est aux habitants du 9e de jouer ! Si ils aiment le projet, ils voteront pour.

     

  • Lancement du budget participatif 2016

    En ce début d'année 2016, les mairies lancent la réflexion sur le budget participatif deuxième édition.

    Dans le 9e, ce sera le mercredi 3 février à 19h avec une réunion plénière des 5 conseils de quartier de l'arrondissement. Cette réunion sera essentiellement consacrée aux projets qui pourraient être déposés par les CQs. L’enveloppe du budget participatif du 9e s’élève cette année à 1 822 809 euros !

    Dans le 10e, ce sera jeudi 14 janvier à 19h salle des fêtes. Il sera possible de poster un projet à partir du 18 janvier et ce jusqu'au 19 février sur le site dédié : https://budgetparticipatif.paris.fr

    Pour les habitants qui n'utilisent pas internet, permanences et ateliers seront proposés en mairie le jeudi 28 janvier, les 4 et 11 février à 17h30 et encore le samedi 30 janvier à 10h. Pour tout savoir, cliquez ici.

    paris,paris 10e,paris 18e,budget-participatif,démocratie locale

    Dans le 18e, rendez-vous à la même date, le 14 janvier à 19h. Nous espérons avoir le calendrier des réunions du comité de pilotage pour la mise en oeuvre des projets retenus lors de l'édition 2015, notamment notre proposition d'éclairage du viaduc pour un budget annoncé de 200 000 €. 

    Pour mémoire, notre analyse de l'édition 2015 : budget participatif, entre autosatisfaction et réalité

     

  • Budget participatif : c'est l'heure du vote

     

    paris,démocratie locale,budget-participatifparis,démocratie locale,budget-participatif

    Que ce soit dans le cadre général de Paris ou pour les arrondissements, les projets ont été sélectionnés et présentés, ils attendent désormais le vote des Parisiens. Nous parlons ici du budget participatif !

    Le vote sera ouvert du 10 au 20 septembre. Les explications, assez claires, sont téléchargeables sur le site Budget participatif.

    Pour permettre à chaque porteur de projet de faire la promotion de celui-ci, la mairie de Paris a mis en ligne un "kit de mobilisation" téléchargeable toujours sur le même site et qui donne la possibilité de créer des affiches, des flyers .... et même des vidéos, enfin tout l'arsenal pour une bonne communication. C'est astucieux et bien fait.

    Regardons maintenant de plus près les projets qui nous concernent plus directement dans les 9e, 10e et 18e.

    Et tout d'abord les projets parisiens.

    Sur les 77 projets retenus pour Paris, deux nous concernent par leur proximité et sont liés au cadre de vie.

    Le premier intitulé "Beaux boulevards dans le Nord-Est parisien" est en fait celui que notre association a lancé en 2014 sous le nom de Promenade Urbaine de Barbès à Stalingrad. Son montant est de 12 millions d'€, le plus important des 77. Il est d'ailleurs curieux de le trouver là, soumis au vote, alors qu'il est d'ores et déjà inscrit dans la Plan d'Investiture de la Mandature 2014-2020.

    Le second intitulé "Promenade le long du canal Saint-Martin" se monte à 7 millions d'€.

    Un peu plus éloigné de Barbès mais dans le 9e, signalons "Repenser la place de l'opéra Garnier" (5,1 millions d'€).

    Ensuite, les projets par arrondissements.

    Voici un tableau qui résume la situation en chiffres

    paris,démocratie locale,budget-participatif

    Rappelons que la règle pour les budgets par arrondissement est que le montant total alloué aux projets soumis dans le cadre du budget participatif ne dépasse pas 30% du budget total d'investissement de l'arrondissement pour l'année considérée. Les 10e et 18e ont budgété le maximum alors que le 9e n'y a alloué que 11% de son budget d'investissement.

    Voici les liens :

    Projets dans le 9e

    Projets dans le 10e

    Projets dans le 18e

     

  • Budget participatif : entre autosatisfaction et réalité

    paris,démocratie locale,conseil de quartier,budget-participatifUn curieux vent d'autosatisfaction semble courir dans les couloirs de l'Hôtel de Ville de Paris à propos du budget participatif. Les tweets, courriels et autres notifications Facebook n'ont pas manqué pour vanter le succès de cette première opération 2015. On ne dira jamais assez que la mairie de Paris est un as en matière de communication.

    Nous vous avons à plusieurs reprises présenté ce Budget Participatif. Pour plus d'informations, il vous suffit de taper "budget participatif" dans la boite de recherche de ce blog (colonne de droite) pour prendre connaissance de tous les articles publiés ici sur le sujet.

    Du 10 au 20 septembre prochain, les Parisiens seront invités à se prononcer sur les projets qu'ils ont soumis et qui ont été acceptés par la mairie après un long processus de vérification de leur faisabilité, tant juridique que financière.

    Nous avons trouvé sur Internet un intéressant texte publié par Denis Lagarde adhérent de l'association Déclic17-18 (17ème et 18ème), association avec laquelle nous sommes en contact assez régulièrement. Ce texte résume très bien la situation et montre du doigt les limites de l'exercice. Le voici :

     

    Budget participatif 2015, le coté obscur des "Commissions ad hoc" d'arrondissement...

    Du 14 janvier au 15 mars 2015 les Parisiennes et les Parisiens ...

    Lire la suite

  • Budget participatif : dernière ligne droite

    paris,budget-participatif,projetsLe 15 mars à minuit, il sera trop tard ! C'est en effet à cette date que la plate forme recevant les projets soumis aux votes des Parisiens dans le cadre du budget participatif version 2015 sera fermée.

    Action Barbès a beaucoup travaillé et a donc soumis plusieurs projets dans ce cadre. Nous vous proposons ici un petit récapitulatif pour vous éviter de chercher sur le site Mme la maire, j'ai une idée les projets présentés par notre association. 

    Restructurer le carrefour Maubeuge Rochechouart (9e)

    Le projet concerne la voirie avec une réorganisation du carrefour permettant d'améliorer la sécurité des piétons. Ce projet est désormais à l'étude et donc les commentaires sont fermés.

    Fresque boulevard de La Chapelle (10e)

    Il s'agit ici de palier la laideur du mur actuel et de donner un peu de couleurs à cette partie du boulevard.  Ce projet est désormais à l'étude et donc les commentaires sont fermés.

    Boulevard de Denain plus sûr pour les piétons (10e)

    Malgré la création de la zone de rencontre lors du réaménagement du parvis de la gare du Nord, le boulevard de Denain reste très encombré de véhicules en tous genres ne respectant pas les interdictions. Limiter son accès pas une végétalisation intelligente de l'espace qui permettrait une meilleure sécurité des piétons, voilà l'objet du projet.
    Ce projet est désormais à l'étude et donc les commentaires sont fermés.

    paris,budget-participatif,projetsRepenser et aménager les abords inter-quartiers de la gare de l'Est (10e)

    Il s'agit là d'un projet très ambitieux puisqu'il concerne beaucoup d'acteurs : les habitants des quartiers alentour, les usagers des transports en commun, que ce soit bus ou train et il doit s'inscrire dans le cadre des projets d'aménagement Paris Nord-Est sans oublier la CDG express remis récemment sur les rails. Commentaires encore ouverts.

    Réaménagement du carrefour Chapelle-Tombouctou (18e)

    L'extension du marché et l'interdiction de tourner à gauche boulevard de La Chapelle pour un retour vers Barbès instaurés en 2012 ne sont pas un franc succès. Le réaménagement de ce carrefour apparait tout à fait nécessaire, comprenant une réappropriation de l'espace pour les piétons et une continuité du terre-plein pour en faire une zone de glisse urbaine. Commentaires encore ouverts.

    Je veux du vert sous le viaduc (18e)paris,budget-participatif,projets

    Tout est dans le titre ! Les exemples de réussite de ce type de projets ne manquent pas.  Ce projet est désormais à l'étude et donc les commentaires sont fermés. 

    Réaménagement des rue de Clignancourt et Ramey (18e)

    Cela concerne essentiellement la voirie pour faire de cet espace une zone paisible végétalisée et sécurisée pour les piétons. Commentaires encore ouverts.

    paris,budget-participatif,projetsLibérer le sous-viaduc du stationnement automobile (18e)

    Le problème se pose principalement le dimanche. Là encore il s'agit de faire en sorte que les piétons se réapproprient l'espace sous le métro. Commentaires encore ouverts.

     

  • Ce soir, le Budget Participatif dans le 10e : pour le comprendre et apporter sa contribution !

    Un rappel de notre brève du 24 février dernier...  

    Venez participer à la réunion publique du Conseil de Quartier Lariboisière / Saint-Vincent-de-Paul (sa page facebook). Vous pourrez comprendre concrètement le dispositif du Budget Participatif pour mieux y contribuer :

    ce soir, mardi 3 mars de 19h à 21h

    à

    l'école élémentaire située au

    3 rue de Belzunce, Paris 10e

     

    paris,10e,conseil-de-quartier,lariboisière-saint-vincent-de-paul,budget-participatif

     

    Par ailleurs, dans le cadre de ce Budget Participatif, voici un bref récapitulatif des liens vers les propositions, à ce jour, d'Action Barbès pour nos quartiers (propositions que nous vous détaillerons prochainement !) :

     

    9e :

    Réduire la chaussée au carrefour Maubeuge-rue de Rochechouart et le rendre plus sûr

     

    10e :

    La fresque du mur de Lariboisière

    Boulevard de Denain sécurisé

    Repenser et aménager les abords inter-quartiers de la Gare de l'Est

     

    10e & 18e :

    Le viaduc du métro plus vert

    Libérer le sous-viaduc du stationnement automobile le dimanche

     

    18e :

    Le réaménagement du carrefour Chapelle Tombouctou

    Réaménagement des Rues Clignancourt et Ramey  

     
  • Le Conseil de Quartier Lariboisière / Saint-Vincent-de-Paul vous donne les clefs du Budget Participatif

    Fin janvier, nous vous présentions en détail le dispositif du Budget Participatif, notamment par un entretien avec l'Adjointe à la Maire de Paris, Pauline Véron. Outre cet article de fond du 28 janvier dernier, nous avions également évoqué le lancement de cette initiative dans le 10e et dans le 9e.  

    Le prochain Conseil de Quartier Lariboisière / Saint-Vincent-de-Paul vous propose donc une nouvelle occasion de comprendre très concrètement ce dispositif, et vous aidera à mettre en oeuvre vos idées et construire vos projets pour les proposer dans le cadre du Budget Participatif.

    Cette réunion publique se tiendra :

    le mardi 3 mars de 19h à 21h

    à

    l'école élémentaire située au

    3 rue de Belzunce, Paris 10e

     

    Par ailleurs, vous pouvez vous abonner aux actualités de ce Conseil de Quartier sur sa page Facebook en cliquant ici

     

    paris,10e,conseil-de-quartier,lariboisière-saint-vincent-de-paul,budget-participatif

    Cliquez sur l'affiche pour télécharger le tract correspondant

     

  • Lancement du budget participatif dans le 9e

    Logo 2015.pngLe budget participatif cuvée 2015 va son train puisqu'après son lancement dans le 10e il y a une quinzaine de jours, ce fut le tour dans le 9e en milieu de semaine dernière. Si le 10e avait choisi une réunion générale pour l'arrondissement se tenant en mairie, le 9e avait opté pour une présentation du dispositif via les conseils de quartier (CQs). Il y a donc eu une première réunion avec les CQs Blanche-Trinité et Opéra-Chaussée d'Antin puis une seconde le lendemain pour les CQs Anvers-Montholon, Pigalle-Martyrs et Faubourg Montmartre

    Les deux réunions se sont tenues dans des écoles de l'arrondissement et n'ont pas, il faut le reconnaitre, mobilisé les foules. Une petite centaine de personnes seulement par exemple pour la seconde réunion qui regroupait les trois quartiers les plus peuplés du 9e, ce n'est guère. Notons néanmoins que les bureaux des CQs, nouveau dispositif dans le 9e, s'étaient eux plutôt mobilisés et qu'ils constituaient une bonne partie de l'auditoire, ce qui est quand même un point positif. Le peu d'intérêt des citoyens vient peut-être à la fois de la nouveauté et de la complexité du dispositif lié au budget participatif.

    20150128_193134.jpg

    Citoyens peu nombreux mais attentifs à l'école 5 rue Milton

     

    Le 9e arrondissement a réservé 30% de son budget Investissement d'Intérêt Local ligne "espaces publics" au budget participatif soit la somme de 200 000€. La mairie a décidé de ne pas allouer de somme au budget participatif dans la section "Investissement" du budget Investissement d'Intérêt Local, estimant que le programme 2015 de ces mêmes investissements nécessitait la mobilisation totale du budget alloué par l'Hôtel de Ville (le programme 2015 comprend quelques opérations très lourdes comme la restructuration de certaines rues et une première phase de rénovation du square d'Anvers par exemple). L'Hôtel de Ville mettant automatiquement un euro supplémentaire pour chaque euro investi dans les arrondissements, le montant total du budget participatif pour le 9e se monte donc à 400 000€. Ce qui fait que le 9e n'allouera que 11% de son budget d'investissement local au budget participatif, assez loin du plafond des 30% autorisés.

    Comme partout ailleurs à Paris, chacun peut participer, soit en individuel, soit en collectif. A cet égard, il semble qu'il soit attendu beaucoup des conseils de quartier. Dans le 9e, des marches exploratoires par quartier seront organisées en février pour un repérage de terrain. Pour le quartier Anvers-Montholon, celui qui jouxte Barbès, la marche aura lieu le 21 février de 14h à 16h. Notre association étant membre du bureau de ce CQ, elle participera à cette marche.

     

    20150128_191557.jpg

    Isabelle Vugt, élue chargée de la Démocratie locale, explique le budget participatif

     

    Le budget participatif souffre cette année d'un problème difficile à résoudre, celui du planning. En effet, toutes les propositions devront être remises au plus tard le 15 mars à minuit. Cela laisse fort peu de temps aux Parisiens et notamment aux CQs pour travailler. On nous dit que cela ira mieux l'année prochaine puisque les propositions pourront être préparées et déposées dès octobre 2015 pour le budget 2017.

    Les projets liés à un arrondissement feront l'objet d'un tri par l'Hôtel de Ville et la mairie d'arrondissement concernée. Il s'agit bien sûr non pas de censure mais de proposer aux votes des Parisiens des projets cohérents, réalisables tant du point de vue technique que financier.

    Même si quelques réunions thématiques sont organisées (voir le programme des réunions thématiques) et quelques aides peuvent être apportées dans la rédaction des propositions lors de permanences en mairie (tous les mercredis, du 4 février au 11 mars, de 17h à 19h à la Mairie du 9e, Pôle de Permanence, rez-de-chaussée), l'essentiel du processus se passe sur internet avec le site idees.paris.fr où l'on peut aisément déposer, consulter  et commenter les propositions soit par thèmes, soit par arrondissement. A noter que les projets liés au 9e comme tous ceux liés à un arrondissement ne feront pas l'objet d'un vote particulier, autrement dit un habitant du 13e pourra très bien voter pour un projet dans le 9e et réciproquement d'ailleurs.

    20150128_185126.jpg

    Traitement VIP pour les membres des bureaux des CQs du 9e pour la réunion du 28 janvier

     

    paris,démocratie-locale,conseil-de-quartier,budget-participatif

    Téléchargez la présentation en cliquant sur l'image

  • Lancement du budget participatif dans le 10e

    Une salle des fêtes bien remplie par une soixantaine de personnes issues pour la plupart des équipes d'animation des conseils de quartier et du milieu associatif. Rémi Féraud, maire du 10e, tenait à lancer rapidement cette initiative annoncée dans le programme de campagne de la maire de Paris. "Cette démarche n'a qu'un seul défaut", a-t-il précisé, "le temps passe vite et elle est complexe". En effet, la date butoir de fin de remise des propositions est le 15 mars, soit à peine deux mois. Si chaque habitant peut participer par l'intermédiaire du site "Madame la maire, j'ai une idée", conseils de quartier et associations auront bien peu de temps pour organiser des réunions et monter des projets d'investissement pour l'arrondissement.

    En septembre, nous avions publié un article sur le budget participatif avec nos questionnements d'alors. Par ailleurs, sur le site de la ville de Paris (ici),on peut avoir une idée du dispositif. Nous ne reviendrons donc pas sur l'ensemble de l'information (voir ici).

    Ce que nous savons du calendrier : après la date limite de dépôt des propositions, mi mars, les services de la ville procéderont aux expertises techniques pour une pré-sélection des projets qui seront présentés en juin. En septembre, on passera au vote, ou plus exactement aux votes puisqu'il y aura les projets à l'échelle parisienne et ceux des arrondissements. Les choix seront confirmés en décembre.

    Dans le 10e, l'enveloppe se monte à un peu moins de deux millions d'€ pour 2015. Ce qui représente le maximum autorisé, soit 30% de la dotation d'investissement d'intérêt local de l'arrondissement.

    Des permanences sont prévues pour l'accompagnement du dispositif (du lundi au vendredi 9h-12h; 14h-16h30). Elles seront tenues par la nouvelle coordinatrice des conseils de quartier, par une "ambassadrice du budget" et par la Direction Générale des Services. La Maison des associations et de jeunes entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire pourront également apporter une aide.

    Sylvain Raifaud, conseiller d'arrondissement du 10e chargé de la Démocratie locale, avait choisi d'innover dans la forme en proposant, après une présentation générale, une réflexion par petits groupes pour faciliter les échanges.

    paris,budget-participatif,démocratie locale 

    Nous ne citerons pas l'ensemble des idées émises ce soir-là mais quelques suggestions susceptibles de correspondre aux contraintes du budget participatif.

    Une forte préoccupation, le verdissement et l'écologie :

    Végétaliser la rue d'Alsace avec idée d'une contre terrasse partie basse de la rue, bacs à compost sur l'espace public, créer un jardin partagé vers le Canal Saint-Martin, verdir la place du Colonel Fabien, végétaliser les pieds d'arbres...

    Mais aussi la solidarité et le lien social :

    Renforcer l'hébergement des demandeurs d'asile, création d'une bagagerie et de bains-douches, un lieu de type recyclerie, café associatif pour les enfants, investir dans les associations pour le "vivre ensemble", créer une école de cuisine pour les chômeurs,  aménagements pour les personnes à mobilité réduite, installer davantage de bancs, des urinoirs pour les femmes...

    Ou encore des aménagements :

    Eclairage d'impasse, aménager les kiosques et d'autres espaces pour faire de la musique, créer des parcours sportifs, revoir la signalétique des rues, repeindre les pistes cyclables, équiper les écoles pour le théâtre et la musique, restructurer le boulevard de Denain, investir dans l'étude d'aménagements pour la Gare de l'Est...

    Sylvain Raifaud a précisé en fin de réunion que certains projets non retenus pourraient être réinvestis par les conseils de quartier qui ont, rappelons-le, leur propre budget d'investissement.

    Pour quelques précisions, nous avions posé des questions à Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris chargée de la démocratie locale. C'est ici.

     

  • Budget participatif cuvée 2015

    Nous vous avons déjà parlé du budget participatif, cette possibilité offerte aux Parisiens de proposer des investissements concernant la capitale. Vous pouvez vous référer à notre article du 20 septembre dernier "Budget participatif, kézako ?"

    Logo 2015.pngLa cuvée 2015 du budget participatif est arrivée. Elle a été présentée mardi 13 janvier dernier à l'Hôtel de Ville par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et son adjointe à la Démocratie locale, Pauline Véron.

    Quelques modifications ont été apportées au projet initial de 2014 mais l'essentiel demeure.

    A noter qu'une charte du budget participatif a été votée en Conseil de Paris, sorte de règlement qui doit être accepté par les participants bien évidemment.

    Lire la suite

  • Budget participatif : on en parle demain à la mairie du 10e

    La mairie du 10e organise mardi 20 janvier à 19h une réunion publique sur le budget participatif 2015  (salle des mariages).

    Habitants, conseils de quartier, associatifs sont conviés à cette réunion pour tenter de faire émerger des projets. Les élus présenteront la démarche et le calendrier. Action Barbès sera à ce premier rendez-vous.

    Nous avons posé quelques questions précises à Pauline Véron, adjointe à la maire de Paris chargée de la démocratie locale. Davantage d'informations donc dans un prochain article.

    Capture d’écran 2015-01-14 à 23.06.00.jpg 

    A savoir: si vous souhaitez lancer une idée, une plateforme est en ligne sur le site de la ville de Paris pendant deux mois.

     

  • Le budget participatif : kezako ?

    paris,budget-participatif,promenade-urbaineA très grand renfort de communication allant du numérique aux rencontres de quartier à la papa, la mairie de Paris lance le budget participatif. "Je souhaite donner les clés du budget aux citoyens" nous dit Anne Hidalgo dans une déclaration quand même à la limite de la démagogie.

    De quoi s'agit-il ?

    Le budget annuel de la Ville de Paris (environ 9,1 milliards d'€) est en gros constitué de deux parties : les investissements (environ 1,6 milliards d'€ soit 17,5% du total) et le fonctionnement (environ 7,5 milliards d'€ soit 82,5% du total). Source mairie de Paris budget primitif 2014.

    Sur la durée de la mandature (2014-2020), le budget participatif consiste à mettre 5% du budget d'investissement, soit 426 millions d'€ nous dit la publicité, à la disposition des Parisiens pour mettre en place les projets proposés et décidés par eux. A se demander si la mairie sait compter : 1,6 milliard € (budget d'investissement) par an sur 6 ans font 9,6 milliards et 5% de 9,6 milliards font 480 millions ! Mettons la différence sur les arrondis. Il n'empêche que 5% du budget d'investissement ne représentent en fait que 0,9% du budget total, on ne peut pas dire que "les clés du budget" nous sont rendues !

    Le fonctionnement de ce dispositif est assez bien expliqué sur le site de la Ville de Paris. Voir ici. Et en prime une vidéo, la mairie ne recule jamais devant la communication.

     


    Parisiens, prenez les clés du budget ! par mairiedeparis

     

    Avantages et inconvénients.

    Donner aux Parisiens les moyens financiers de réaliser leurs projets est en soi une bonne idée. On peut sans doute regretter la modicité de la somme allouée, on aurait pu par exemple monter jusqu'au 1% symbolique du budget total de la ville de Paris. mais enfin, c'est mieux que rien et c'est surtout mieux qu'avant puisque les sommes réservées aux projets des conseils de quartier n'étaient pas, et de loin, aussi importantes.

    Tel qu'on le voit aujourd'hui, le dispositif comporte quand même trois écueils majeurs.

    Le premier est celui de l'implication des Parisiens dans celui-ci. Quand on sait que même les modestes sommes allouées aux conseils de quartier pour les investissements et le fonctionnement n'étaient pas employées la plupart du temps, il y a de quoi se poser des questions.

    L'autre écueil est le choix des projets par vote des Parisiens. Prenons un exemple concret pour illustrer nos craintes. Imaginons que le projet de promenade urbaine entre Barbès et Stalingrad si cher à notre association soit financé par ce dispositif. Imaginons seulement car nous sommes très opposés à ce cas de figure. Mais prenons cette hypothèse. Pour que le projet se fasse, il est nécessaire de financer des études d'abord, puis la réalisation de la promenade urbaine elle-même ensuite. Comment faire ? Les Parisiens qui ne vivent pas à Barbès ne s'en préoccupent pas, on ne saurait le leur reprocher, mais comment obtenir une majorité de votes sur tout Paris afin d'inclure le projet dans le cadre du budget participatif ?

    Les informations diffusées par la mairie de Paris à propos des 15 premiers projets soumis au vote des Parisiens sont à cet égard inquiétantes. Rappelons que nous sommes dans le cadre d'un budget d'investissement. En toute logique, ce type de budget est fait pour financer des projets pérennes, une piscine par exemple ou bien un aménagement de voirie. Et on touche là la limite du processus. Les investissements de projets pérennes sont souvent lourds et il est clair que les modestes 70 millions prévus par la mairie de Paris chaque année n'y suffiront pas. Alors on labellise "investissement" des projets qui n'en sont pas vraiment : des tipis à Paris pour organiser des anniversaires, des grands écrans pour des événements, etc. ... Si certains projets ne sont pas sans intérêt, n'amuse t-on pas le tapis avec les miettes d'un budget.

    Dernier écueil, le processus considéré comme démocratique puisque tous les Parisiens votent est quand même étrange si ce n'est démagogique. Que met-on dans le terme "Parisiens" ? Il eut sans doute été plus judicieux de faire appel aux Conseils de Quartier par exemple ou au moins se limiter au niveau de l'arrondissement.