Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La rue des Martyrs va changer...

Le dernier bulletin de la mairie du 9e faisait un point sur les aménagements de la rue des Martyrs.

Une rue très emblématique des bouleversements apparus dans le 9e arrondissement depuis ces dernières années. Une rue très commerçante, encore populaire simplement à la fin du siècle dernier, devenue petit à petit une concentration de boutiques très chic, chères et spécialisées dans des produits haut de gamme, émaillée de restaurants et de bars très tendance. C'est en partie l'évolution du commerce parisien et du choix des populations qui résident dans le quartier.

paris,paris 9e,ratp

La maire du 9e, Delphine Bürkli, avait promis de végétaliser son arrondissement; cette tâche, difficile dans un périmètre très minéral, se poursuit. Les rues Manuel et de Montyon, toutes proches, en sont la preuve. Nous avons aimé les plates-bandes ou jardinières enterrées et nous vous les avions présentées ici même en janvier de l'année dernière, alors en construction (voir notre article du 12 janvier) et puis en juin tout en fleurs (voir notre article du 14 juin). Une vraie réussite, que nous aimerions voir se propager dans d'autres rues et même sur la promenade urbaine du boulevard de la Chapelle, dont le dossier est encore en souffrance.

Des rencontres avec les habitants et les associations ont permis de définir les préférences des uns et des autres pour les mois à venir : ainsi la création de jardinières en pleine terre rue des Martyrs, entre la rue Lamartine et la rue de Navarin, se fera cet été ; une nouvelle navette électrique desservira le quartier pour compenser la fermeture prochaine de la ligne de bus 67 dans le secteur, prévue au printemps 2019 ; enfin, au niveau de la circulation, l'entrée de la rue des Martyrs au chevet de Notre.-Dame de Lorette bénéficiera d'un aménagement approprié pour dissuader les automobilistes de s'y engager, limitant si possible le trafic aux riverains et aux livraisons indispensables à la vie économique. Et at last but not least, le sens de la rue ne sera pas changé. Cette proposition ne faisait vraiment pas consensus. 

paris,paris 9e,ratp

Carrefour des rues Fléchier, du faubourg Montmartre, Lamartine, des Martyrs, N.-D. de Lorette et Saint-Lazare ! 

paris,paris 9e,ratp

Commentaires

  • Dans les exemples de jardinières enterrées, vous auriez pu citer également les récents travaux atour du square Berlioz et les jardinières suspendues très réussies rue de Bruxelles. Cette façon de procéder par la reconquête presque mètre carré par mètre carré du végétal sur le bitume est la bonne dans un arrondissement aussi minéral que le 9e

  • Cher @Didier, certainement, nous aurions pu.... sauf que ces voies que tu prends en exemple sont un peu éloignées de notre regard (vu de Barbès)... il y a plein de végétalisations diverses qui peuvent être prises en exemple, dans Paris ou ailleurs.
    A côté de beaux modèles, il faut des budgets et des volontés politiques locales pour les mettre en oeuvre. Nous reconnaissons que la reconquête pas à pas de l'espace public en l'embellissant est un progrès, que nous saluons. Mais prenons la Goutte d'Or, comme terrain de jeux, il faut d'abord convaincre les habitants, les commerçants et les usagers de la rue que la végétalisation passe aussi par le respect de l'espace public. Et là ce n'est pas encore tout à fait gagné.

  • Vous avez raison de souligner que l’exercice de vegetalisation de cet arrondissement (celui comptant le moins d’espaces verts par habitant juste après le 2ème) n’est pas facile. Et il y a un vrai travail qui est fait, il faut le dire aussi, par l’équipe municipale et les associations. J’ai pour ma part un petit regret, c’est que Les investissement importants votés dans le cadre du budget participatif 2017 ne touche quasiment que l’ouest de la zone limitée par la rue des Martyrs. La règle du jeu participatif a été respectée mais elle a principalement favorisé cette année là les gros projets couvrant de larges zones d’habitat (et donc disposant de plus gros potentiels de votes), créant un déséquilibre d’investissement entre l’est et l’ouest de l’arrondissement.

  • Merci beaucoup pour cet article.
    Vous avez totalement raison de dire cela
    "Une vraie réussite, que nous aimerions voir se propager dans d'autres rues et même sur la promenade urbaine du boulevard de la Chapelle, dont le dossier est encore en souffrance"
    Qu'en pensent Monsieur Eric Lejoindre et son équipe ? Ne peut-on pas accélérer la promenade urbaine ou en tout cas prendre le dossier à bras le corps.
    Par ailleurs, serait-il possible d'installer quelques arbres au 38 rue Marx Dormoy alors que la municipalité va remplacer un immeuble hausmanien par une immense construction neuve? Pourquoi ne pas installer quelques arbres devant ? La rue Marx Dormoy ressemble à une autoroute, nous aimerions des arbres, ou bien des arbustes au moins devant le collège de la rue Marx Dormoy également. Nous voudrions aussi plus d'accession sociale à la propriété pour permettre aux classes moyennes de rester dans Paris. Merci beaucoup.

Écrire un commentaire

Optionnel