Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vano

  • Un fronton oublié

    Nous recevons une brève avec une magnifique photo de la part de Nicole Jacques-Lefèvre qui contribue depuis le début au site des Amis du Louxor. Nous avions ici même déjà recommandé la lecture d'un bel article sur les cafés autour du carrefour Barbès.

    Nous aurons très bientôt, au carrefour Barbès, une nouvelle brasserie, à la place du Vano dévasté par l’incendie du 21 juin 2011, là où naguère la brasserie CHARLES puis le café ROUSSEAU avaient proposé leurs salles confortables. Mais Vano incluait aussi le bâtiment de l’ancienne Académie Vachette, sur laquelle je m’étais interrogée dans un petit article sur les anciens cafés de Barbès. Or cette Académie présentait un joli fronton orné, qu’avait préservé Vano, et qu’on peut voir sur cette photo prise le jour de l’incendie.

    Image 2.jpg

    La brasserie attendue est l’heureux résultat d’une « restauration à l’identique » des bâtiments, dans leur originalité. On peut seulement regretter que, si le fronton est reconstitué, il ait perdu cette jolie décoration, alors que l’Élysée Montmartre conservera heureusement toutes les siennes. Mais ne boudons pas néanmoins notre plaisir…

    L'ouverture approche, et les médias se saisissent de l'événement, par exemple l'Obs dans son article du 22 février sous la plume de Katia Pecnik. (voir ici)

     

  • Brasserie de Barbès, ça va le faire !

    La semaine dernière, grâce à l'amabilité des gérants Pierre Moussié et Jean Vedreine et le concours de la mairie du 18e,  nous avons eu la possibilité de visiter le chantier de la future brasserie en cours de réalisation au carrefour Barbès. Outre les gérants, architectes et entreprises travaillant sur le projet avaient été mobilisés pour nous présenter le projet et répondre à nos questions.

    paris,brasserie,brasserie-moussié

    Salle du premier étage - Au milieu viendra le bar ouvert sur deux faces

    (Cliquer sur la photo pour l'agrandir)

    C'est un vrai grand projet que nous avons découvert ! La brasserie dont le nom n'est pas encore tout à fait décidé sera sur quatre niveaux. Au rez-de-chaussée, une grande salle à manger, au premier étage une salle légèrement plus petite mais avec au milieu un grand bar très ouvert avec vue sur le carrefour, au deuxième un grand coin salon pour boire un verre ou éventuellement prendre un petit déjeuner, agrémenté d'une cheminée, le tout installé dans la rotonde que l'on voit de l'extérieur et enfin au troisième une petite terrasse donnant sur le boulevard de La Chapelle. L'entrée se fera juste au coin des boulevards Barbès et de La Chapelle, les cloisons coulissantes permettront une large ouverture l'été et il y aura une petite terrasse extérieure sur plancher.

    paris,brasserie,brasserie-moussié

    Le grand escalier menant à la salle du premier étage

    (Cliquer sur la photo pour l'agrandir)

     

    paris,brasserie,brasserie-moussié

    La rotonde au 2ème étage, coin salon, surplombant le carrefour Barbès

    (Cliquer sur la photo pour l'agrandir)

    La carte sera celle d'une brasserie classique avec des prix qui devraient être raisonnables. Au rez-de-chaussée, l'établissement fera cuire son pain.

    Tout est prévu pour la satisfaction du client. Confort bien sûr mais aussi petits services comme une multitude de prises électriques pour la recharge des téléphones et le désormais indispensable WiFi. Un ascenseur desservira le sous-sol (vestiaire et toilettes), le RdC et les deux étages supérieurs. On accèdera à la petite terrasse du  troisième par un escalier. Une surprise attendant les clients dans la salle du premier étage !

    Le projet est vraiment d'envergure puisque pas moins de 40 emplois seront créés afin d'assurer un service continu de 8h à 2h du matin tous les jours de la semaine. Les gérants qui sont déjà à la tête de plusieurs établissements à Paris, dont un tout proche à Pigalle, sont particulièrement motivés, non seulement à cause de la taille de la brasserie mais également par son implantation, le carrefour Barbès. "Nous ne sommes pas allés avenue Montaigne, nous dit Pierre Moussié, d'abord parce que nous n'en avons pas les moyens mais surtout parce ce que c'est ce quartier de Barbès qui nous intéresse."

     

    paris,brasserie,brasserie-moussié

    La salle à manger du premier étage avec une surprise. Patience !

    (Cliquer sur la photo pour l'agrandir)

    L'ouverture de la brasserie est prévue pour Noël 2014.

  • Des nouvelles fraîches de la brasserie de Barbès

    Ce mardi matin, dès l'aube, quand le soleil blanchit la campagne, ou le carrefour..., nous recevions un appel téléphonique de l'entreprise Bati-Coppey, de Deuil la Barre, qui oeuvre sur la chantier de la brasserie : il nous proposait des photos de la verrière de notre future brasserie, celle qui va ensoleiller les sorties des cinéphiles devenus les fidèles clients du Louxor. 

    Il ne se passe pas une journée sans qu'un voisin ne nous pose la question : "Et la brasserie ? Elle ouvre quand ?" Nous faisons en sorte de vous transmettre les informations au fur et à mesure et de continuer à y croire dur comme fer. C'est lent mais elle est sur les rails. On ne peut mieux dire ! Regardez cette vidéo transmise par le constructeur la Sarl Lajouanie à Salon de Provence, montrant la verrière en mouvement sur des rails. Nous ne connaissons pas les détails, mais il semble que ce dispositif permettra d'ouvrir le toit les jours de beau temps. Chic ! (Cliquer sur l'image pour voir la verrière se déplacer latéralement.)



    Le mois de septembre, exceptionnellement beau cette année, permet au chantier de bien avancer et nous permet, à nous, d'espérer une ouverture prochaine. Oui, bien sûr, nous avons écrit ces mêmes mots tellement de fois qu'il vous est légitime de hausser les épaules, mais les façades blanches, les huisseries toutes neuves, ne sont-elles pas autant de démonstrations que la situation avance favorablement ?

    paris,barbès,brasserie,verrière,vano

     Cliquer sur les photos pour les agrandir

    Merci aux entreprises Bati-Coppey et Sarl Lajouanie pour la fourniture des photos.

  • Brasserie à Barbès en images

    Vous avez sans doute comme nous scruté l'avancée des travaux de la future brasserie face au Louxor pendant l'été ou à votre retour de vacances. Et pensé comme nous que la façade avait peu changé. Pour vous rassurer voici quelques photos récentes de l'avancement des travaux de cette future et tant attendue brasserie.

    photo brasserie charpente.jpg
    Montage de la charpente qui soutiendra la fameuse verrière (Photo J.Caussé)

    photo brasserie côté bd Barbès.jpg
    La verrière devrait arriver fin septembre début octobre... (Photo J.Caussé)

    La fin des travaux de gros-oeuvre, toujours d'après notre enquêteuse, est pour la fin du mois d'octobre. Cuisinistes et installateurs des bars interviendront ensuite.

    photo brasserie 1er étage.jpg
    En attendant, les ouvriers s'installent au 1er étage pour le déjeuner (Photo J.Caussé)

    Action Barbès espère y organiser son prochain conseil d'administration avant Noël !

     

  • La brasserie de Barbès ? Armons-nous de patience...

    Nous avons la chance d'avoir dans nos rangs une personne qui suit de près l'évolution du chantier et qui n'hésite pas depuis quelques mois à aller chercher les nouvelles directement auprès du chef de chantier. Comment pourrait-on mieux faire ? Il se trouve que ledit chef de chantier est un homme affable et patient, disponible pour répondre aux questions de notre envoyée très spéciale !

    P1070458.jpg

    Avant de voir cette belle façade toute blanche, il s'en est passé des choses.... à savoir :

    Lire la suite

  • La brasserie qui monte, qui monte, qui monte...

    En attendant la nomination des élus et de connaître les délégations qui leur sont attribuées, nous nous sommes perdus en conjectures, tout comme les riverains du boulevard de la Chapelle...

    Vano est parti en fumée en juin 2011. L'enquête de police a conclu à un incendie accidentel. Le coût de la reconstruction est donc pris en charge par la compagnie d'assurance. Nous avions compris que le permis de construire précisait "reconstruction à l'identique". Nous avons cherché à consulter ce permis de construire au bureau dédié à ces documents à la Préfecture de Paris, boulevard Morland. Par deux fois, on a pris nos coordonnées pour nous avertir de la mise à disposition dudit permis, et rien... Les outils en ligne sur paris.fr ne donnent pas plus de renseignements que ceux dont nous disposons depuis le début.

    paris,barbès,vano,brasserie,moussiéLors de l'arrêt du chantier à la fin de l'été dernier, nous avons cherché à nous informer pour répondre aux interrogations des riverains, à la fois sur le blog, mais aussi en direct parce qu'ils sont nos adhérents. Explication de la mairie du 18e : Pierre Moussié et Jean Vedreine, repreneurs de la brasserie, ont du procéder à des modifications du permis de construire. Délai supplémentaire : six mois... D'où la mise en sommeil du chantier, des deux chantiers, pour être précis, celui de la brasserie et celui du futur Foot Locker, parce que la reconstruction est assurée par une même entreprise. Le chantier s'est donc arrêté et a parallèlement pris l'eau. Ils ont du refaire le plancher entre le 1er et le 2ème étage. Concomitamment, ils ont découvert de l'amiante et du plomb. Conséquence : campagne de désamiantage et enlèvement du plomb. Délai supplémentaire.

    Depuis quelques semaines, les riverains s'interrogent à nouveau, ou devrait-on dire : nous interrogent ? Il parait que la vue se bouche... Le nouveau bâtiment serait plus haut que le précédent. Affaire à suivre. (Entre temps, nous avons appris que Afaf Gabelotaud qui nous tient régulièrement au courant de ce dossier a été reconduite dans ses fonctions d'élue chargée du commerce, de l'artisanat et du développement économique dans le 18e.)

    Quant à boire un pot entre amis, on pourrait l'envisager à partir de l'automne si rien ne vient plus interrompre le travail. A l'origine, nous comptions sur une belle surface : 220 m2 au rez-de-chaussée et 190 m2 à l'étage avec la tourelle de 60m2 en plus. En bas, le café-restaurant avec les plats ultra simples, vite-pris sur le pouce, et au premier les viandes et les grillades. 

    Nous ne savons plus maintenant ce qu'il faut annoncer pour certain. Dès que nous en apprendrons davantage, nous ne le garderons pas pour nous, n'ayez crainte.  

  • Il pleut sur le chantier de la brasserie de Barbès

    Beaucoup de nos lecteurs s'inquiètent sur ce qui ressemble à un arrêt du chantier. Ils nous le font savoir par des mails, par les commentaires en bas des articles du blog, ou de vive voix. Nous avons même reçu une photo d'un des voisins du chantier, la voici :  

    photo.jpg

    Pour l'instant, on dira que c'est peu représentatif de ce nous imaginions devenir un café sympathique où boire un verre après un film de l'autre côté du boulevard...

    Les échafaudages ont été déposés. Une autre information transmise par les adhérents. Puis, plusieurs messages d'inquiétude : si on dépose les échafaudages et que le chantier n'est pas terminé, cela signifie-t-il qu'il est abandonné ?

    Bonne question ! Que nous nous sommes empressés de poser à qui de droit, la mairie du 18e, qui dans ce dossier a toujours réservé le meilleur accueil à nos questions et n'a pas ménagé sa peine pour y répondre. Nous pensons à Daniel Vaillant, lui-même, pour l'impulsion de départ, puis à son directeur de cabinet Didier Vallet et son adjointe Afaf Gabelotaud. Nous avons posé beaucoup de questions depuis l'incendie de juin 2011 ! 

    Dans l'heure, — et ce n'est pas une expression toute faite, la réponse est tombée en moins d'une heure — nous avons eu la réponse, et la voici : 

    Bonjour,

     

    Suite à votre requête, et après avoir contacté le groupe Moussier, je vous informe que les retards ont d’abord été dus à la nécessité de procéder à des modifications du permis de construire. Le chantier s’est arrêté et a parallèlement pris l’eau. Ils ont dû refaire le plancher entre le 1er et le 2e étage. Parallèlement, ils ont découvert de l’amiante et du plomb. La campagne de désamiantage et enlèvement du plomb est quasi terminée. Le chantier paraît arrêté mais ne l’est pas. Les travaux plus importants reprendront rapidement pour une ouverture prévue en juin. Ils font en tout cas le maximum pour, au regard des conditions actuelles.

     

    A votre disposition pour tous compléments.

     

    Très cordialement,

     

    Nous avons donc encore de l'espoir.... de boire une bière fraîche sur le zinc de la brasserie de Barbès. En juin.

    Autre question : comment pensez-vous qu'elle s'appellera ?  

  • Des nouvelles de la brasserie!

    Savoir si la brasserie au coin des boulevards de La Chapelle et Barbès va se faire préoccupe pas mal de monde dans notre quartier. Des questions de vive voix ou des commentaires sur notre blog en sont la trace la plus tangible.

    Une de nos adhérentes, grand reporter pour la rédaction de ce blog depuis des années, est allée voir le chantier et questionner ceux qui y travaillent. De cette enquête très poussée, il ressort les informations suivantes :

    • Les travaux ont repris et à un rythme normal,
    • Rien ne peut désormais en entraver la bonne marche, toutes les autorisations officielles ayant été reçues,
    • La fin des travaux, si tout va bien, devrait intervenir au printemps 2014, vers juin.

    Beaucoup s'interrogent aussi sur les conditions dans lesquelles cette brasserie va opérer car il est vrai qu'aujourd'hui les trafics en tout genre sont plutôt les rois sur ce bout de trottoir très encombré.

    Reconnaissons d'abord le courage des gérants qui ont décidé de se lancer dans ce projet. Ils sont certes des hommes d'expérience et savent ce qu'ils font mais ils n'arrivent pas dans un endroit facile. A notre connaissance, ces gérants ont eu des contacts avec le commissaire du 18e et ils travaillent ensemble au bon déroulement des choses. Enfin disons que l'implantation d'une structure de qualité peut radicalement changer l'environnement. Quand on voit ce qui se passe côté Louxor où les tags et autres graffitis fleurissaient avant les travaux et l'état actuel, on peut être raisonnablement optimiste.

  • A tous ceux qui s'inquiètent du chantier de la brasserie de Barbès

    Oui, vous avez raison ! Le chantier des ex-magasins Vano ne bouge pas beaucoup depuis cet été. 

    Inquiets que le projet de brasserie ne voie pas le jour, vous êtes nombreux à nous interpeller sur les réseaux sociaux, sur le blog et dans la rue pour savoir ce qui se passe. Nous sommes allés chercher l'information à la source, à plusieurs sources même. 

    En juin 2011, l'incendie de Vano a ravagé une construction sise sur deux parcelles : celle située à l'angle des boulevards Barbès et de la Chapelle appartient à un propriétaire qui a fait affaire avec le futur restaurateur ou cafetier, Monsieur Moussié; l'autre parcelle qui enserre la première, car elle a une ouverture sur chacun des boulevards, est la propriété d'un investisseur bailleur, qui a conclu un bail de location avec Foot Locker pour l'ouverture d'un magasin de chaussures de sports.

    La reconstruction des bâtiments devait avoir lieu à l'identique, puisque son coût était pris en charge par les compagnies d'assurance. (nous le disions déjà le 8 septembre ici même) Toutefois une demande modificatrice du permis de construire a été faite au cours de l'été, pour la parcelle d'angle, celle de la brasserie donc, et le délai court depuis lors jusqu'à la réponse de l'administration. 6 mois est le délai minimum. Cela nous amène à la mi-janvier. 

    Pourquoi dans ce cas, ne pas poursuivre le reste du chantier ?

    La réponse nous vient de l'élue du 18e qui a toujours été notre interlocutrice attentive : les deux propriétaires se sont entendus pour confier la reconstruction à la même entreprise, qui pour des raisons de simplification et de cohérence économique préfère mener les deux chantiers concomitamment. 

    Ne nous inquiétons pas. Tout devrait reprendre bientôt. Sauf intempéries... bien sûr.

    Pour patienter et rêver de beaux établissements servant cafés et rafraichissements, nous vous proposons l'article très documenté du site des Amis du Louxor mis en ligne en mars 2012.

  • Le chantier Vano continue

    Vous avez été plusieurs, pendant l'été, à vous inquiéter de l'arrêt du chantier "Vano" ou plutôt de la future brasserie. A en juger par les commentaires que nous recevons, l'attente est grande. Nous sommes donc allés aux nouvelles auprès d'Afaf Gabelotaud, chargée du commerce dans le 18e : elle a répondu illico à nos questions.

    paris,vano,barbès,commerce,brasserie,propreté

    L'inactivité était-elle due aux vacances simplement ? Peut-être un ajustement entre les différentes entreprises qui interviennent... L'ouverture est-elle toujours prévue pour le début de l'année prochaine?
    Par ailleurs, nos photos en témoignent, le nettoyage derrière les palissades de chantier a de toute évidence été négligé!  Cartons, emballages de cartouches de cigarettes, canettes...Ne peut-on pas rappeler de façon énergique au responsable du chantier ses obligations en matière d'environnement?
     
    Voici la réponse de l'élue :
     
    "Le site doit être livré en octobre, comme prévu, aux futurs preneurs pour leurs travaux d'aménagement (brasserie et Foot Locker), pour une ouverture en février pour la brasserie et plus tôt fin d'année pour le magasin. Les entreprises actuelles sont missionnées par les assurances pour refaire à l'identique.
    J'ai signalé, en début de semaine, avec insistance le manque honteux d'entretien sur le chantier. J'espère que le message est passé."

    L'élue nous a incitée à la solliciter de nouveau si aucune amélioration n'est visible. Vous pouvez également vous exprimer sur le blog à ce sujet. Et même nous envoyer vos photos si le coeur vous en dit. Nous collationnons...   

    paris,vano,barbès,commerce,brasserie,propreté paris,vano,barbès,commerce,brasserie,propreté 

    Pour compléter nos informations, nous avons également contacté le cabinet de Mao Peninou, adjoint de Bertrand Delanoe, chargé de la propreté. Quelques chiffres nous ont été donnés.
     
    "Au premier semestre 2013, grâce notamment à l'action de 2 agents du CAPP affectés tout spécialement à la ZSP : 635 PV ont été dressés dont 497 sur les épanchements urinaires.
     
    A peu près 30 agents sont mobilisés chaque jour pour l'entretien de la ZSP : le carrefour Barbès est à cet égard balayé jusqu'à 4 fois par jour.

    La benne pour la saisie des marchandises vendues à la sauvette est en service dès 8 heures du matin désormais en semaine."

    Des efforts soutenus, donc, même si l'aspect du quartier ne le laisse pas supposer. Dommage. 

    paris,vano,barbès,commerce,brasserie,propreté