Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eau

  • Le plus grand miroir d'eau du monde?

    Dernière carte postale de l'été 2013... car il faut bien que les derniers retardataires se décident à rentrer : les prochaines vacances n'en seront que meilleures!

    Mais de quel miroir d'eau parle-t-on? Nous ne faisons pas allusion à celui de la nouvelle Place de la République inaugurée à la mi juin (cf. nos deux articles spécifiques du lundi 17 juin et du jeudi 20 juin) mais évoquons aujourd'hui le miroir d'eau de Bordeaux  inauguré 7 ans avant son petit frère parisien, à la mi 2006

    Le site web de la ville de Bordeaux nous le présente en effet comme le plus grand miroir d'eau du monde par sa surface (3450 m²), équivalente à environ 1/3 d'un terrain de foot ou encore 13 terrains de tennis. En comparaison, le miroir d'eau parisien avec ses 270 m² ne représente même pas 1/10 de sa superficie.    

    Faisant face à la Place de la Bourse (autrefois dite "Royale", construite par Jacques Gabriel entre 1729 et 1733), ce miroir d'eau se situe sur les quais de la Garonne dans le périmètre du Port de la Lune désignant l'ensemble urbain et architectural exceptionnel  inscrit depuis 2007 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

    Son concepteur est le fontainier Jean-Max Llorca, également l'auteur des colonnes d'eau du parc André Citroën à Paris 15e, qui s'est inspiré de la Place Saint Marc de Venise lorsqu'elle est légèrement submergée par l'Aqua Alta en hiver. Le scénographe de l'aménagement des quais, dans lequel s'inscrit le miroir d'eau, est le paysagiste-urbaniste français Michel Corajoud qui a d'ailleurs posté sur son site plusieurs vidéos de ce miroir d'eau.

    Les deux miroirs d'eau, à Bordeaux et Paris, fonctionnent de manière intermittente. Sur les quais de Bordeaux, le miroir d'eau alterne effet-miroir (durant 15 minutes, après le remplissage) et effet-brouillard (avec les brumisateurs en action durant 3 minutes après la vidange du bassin). A Paris, le fonctionnement intermittent alterne jets d'eau et brumisateurs. 

    Lorsque l'eau n'est pas troublée, comme en ce matin de début septembre, le bâti exceptionnel de la Place de la Bourse se reflète alors en prolongement des façades des quais, dont les ordonnancements classiques sont ainsi mis en valeur par l'effet-miroir. 

    place-de-la-république,bordeaux,vacances,carte-postale,urbanisme,miroir-d-eau,eau
    Crédit Photos F.Rémongin

    Lire la suite

  • Une fontaine d'eau douce

    staticmap?center=48.893028%2C2.361367&language=fr&zoom=15&markers=shadow%3Atrue%7Cicon%3Ahttp%3A%2F%2Fd1lf0h1wlh3cdl.cloudfront.net%2Fimg%2Fbiz_details_map_marker.png%7C48.893028%2C2.361367&client=gme-yelp&sensor=false&size=238x245&signature=FxmWzVx4YKV06cefVocdJshmCZw=Le Square de la Madone (18e) à vingt minutes de Barbès, à pied, offre une fontaine d'eau douce alimentée par une nappe située à plus de 500 mètres sous le bassin parisien. C'est la nappe fossile de l'Albien, où coule une eau ferrugineuse vieille de plus de 25 000 ans !

    C'est une nappe souterraine profonde qui s’étend sous l’ensemble du bassin parisien à plus de 500 mètres de profondeur ; son volume est estimé à plus de 700 milliards de mètres cubes.

    L’exploitation de cette nappe est sévèrement contrôlée. Elle s’inscrit dans le schéma directeur d’aménagement et de gestion de l’eau. En effet, sa profondeur et l’âge de l’eau qu’elle contient en font un aquifère non polluable à l’échelle humaine, qui doit être protégé.

    paris,square de la madone, fontaine,eau,source, Albien

    Ouvert en 1937, ce square de 2 127 m2 est divisé en plusieurs espaces : aire de jeux, jardin agrémenté de la fameuse fontaine d’eau ferrugineuse et aire de repos permettent aux promeneurs de flâner, de se divertir ou de se prélasser. Un détour original dans ce quartier peu fréquenté par les touristes...

    Un peu d'histoire sur le site d'Eau de Paris

    Ca commence ainsi...

    Au Moyen Âge, Paris se dote d'une première fontaine, la fontaine Maubuée. Au fil du temps, la Ville s'équipe de nouvelles fontaines auxquelles les porteurs d'eau viennent s'approvisionner en même temps que les habitants qui n'ont pas les moyens de s'offrir leur service. Parfois, des bagarres éclatent, les porteurs d'eau monopolisant les points d'eau.
    Pourtant, il faut attendre Sir Richard Wallace pour que la ville de Paris soit dotée de cinquante nouvelles fontaines à boire.
    En cette fin de XIXe siècle, Paris devient ville d'eau. Aux fontaines à boire s'ajoutent les fontaines décoratives et les lacs.

    Une colle : Savez-vous expliquer précisément ce qu'est un puits artésien ? Un croquis peut-être pour mieux visualiser ?

    paris,18e, square-de-la-madone, fontaine,eau,source

     

    (Je suis allée la goûter avant d'écrire cet article, elle est bonne... toutefois j'ai lu qu'elle doit être conservée au réfrigérateur et ne se conserve pas au-delà de 48 heures. A vous de faire attention, mais il est tout à fait autorisé d'y remplir son bidon ou sa bouteille. Il n'y a pas de files d'attente devant cette distribution gratuite d'eau de source. La qualité de cette eau est-elle bien connue des habitants du quartier ?)