Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

travaux - Page 3

  • Bibliothèque Goutte d'Or : la mairie du 18e nous répond

    Nous avions écrit par deux fois à Didier Vallet, directeur de cabinet du maire du 18e à ce sujet. Voir nos articles du 26 mai et du 31 mai ici même dans le blog pour l'historique du dossier. Nous avions proposé de publier les réponses que la mairie voudrait bien nous fournir. Les voici donc.

    Nous remercions Didier Vallet de sa réponse.

    Daniel Vaillant est tout aussi mécontent que vous de la fermeture prolongée de cette bibliothèque, très fréquentée, d’un quartier politique de la ville du 18ème.

    Après plusieurs rebondissements et dysfonctionnements anormaux, les travaux doivent désormais commencer en aout (préparation du chantier en aout et démarrage des travaux en septembre) pour s’achever en février 2013.

    Les travaux concernent la construction d’un nouvel escalier, la mise aux normes handicapées, la réfection des menuiseries, de l’électricité, des faux plafonds, des luminaires et de la ventilation, le changement des portes coupe feux, ainsi qu’une nouvelle signalétique.

    Pour palier ces lenteurs, la Direction des Affaires culturelles vient de s’engager à proposer des activités « hors les murs » au bénéfice des habitants du quartier, dès cet été. Nous attendons de connaitre le détail de ces propositions d’activités.

    Enfin, Daniel Vaillant vient de demander au Maire de Paris que la direction des Affaires culturelles s’engage sur une date ferme de réouverture de la bibliothèque, date la plus proche possible de la fin des travaux.

    Nous ne pouvons cependant qu'être étonnés par la nécessité de mettre aux normes handicapées. Que n'y avait-on penser plus tôt au moment du projet ? Quel est cet architecte qui a oublié ce "détail" ? La bibliothèque a-t-elle subi de telles dégradations qu'il faille refaire les menuiseries, l'électricité (on ne la refait pas tous les dix ans chez soi, même si, on le comprend bien, la fréquentation d'un lieu public est largement plus importante), les luminaires, etc? Que doit penser le citoyen? Responsabilité accablante des usagers pour des dégradations ou mise en cause de matériaux de mauvaise qualité ?

    En ces périodes où les économies sont de rigueur, c'est quelque peu regrettable.

    Lire aussi sur le site de Social Nec Mergitur les derniers rebondissments sur le dossier.

    banniere-vague-orange.jpg

  • Rue des Gardes : on aménage

    La rue des Gardes prend naissance là où confluent les rues de Chartres, Caplat et de la Goutte d 'Or. On vous recommande en passant un coin de terrasse sur cet emplacement pavé qui comprend aussi une fontaine Wallace. Les travaux qui s'annoncent ne concernent pas cette partie de la rue mais le tronçon compris entre la rue Cavé et la rue Myrha. C'est un peu plus au nord, dans un secteur qui a vu la destruction de plusieurs immeubles et leur remplacement par d'autres qui ne sont pas toujours du goût des blogistes locaux (liens...). Nous ne connaissons pas suffisamment le dossier pour prendre parti.

    La voirie aménage le secteur, et c'est un signe que le calme doucement va revenir chez les riverains qui pendant plusieurs années auront du cheminer sur des trottoirs - quand ils étaient encore en place - bien encombrés. Mais on n'a rien sans rien, comme dit le dicton.

    Comme dans Paris en général, il s'agit ici aussi de faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite, en abaissant les trottoirs au droit des passages piétons, de réduire la vitesse des véhicules automobiles chaque fois que cela est possible ou nécessaire, comme près de l'école de la rue Richomme.

    Si vous devez circuler en voiture dans la Goutte d'or - ce qui n'est franchement pas recommandé - prenez vos précautions car des rues seront fermées à la circulation et détournées entre le 11 juin et le 3 août. Gare aux enlèvements !

     Cliquez sur l'affiche ci-dessous pour voir les dates précises des fermetures de rues.

    paris,travaux,barbès,rue-des-gardes,aménagment,chaussée,trottoir

  • Vous n'avez encore rien vu !

    paris,faubourg-poissonnière,chantier,travaux

    Ci-dessus, c'est la rue du faubourg Poissonnière, côté 9e, depuis un mois environ. Le chantier tourne à droite dans la rue du Delta qui a également un cheminement piétons protégé, quand aucun automobiliste, indélicat ou désespéré, ne le réduit à rien pour garer son véhicule.

    paris,delta,grue,Dimanche matin une grue téléscopique portée occupait toute la rue du Delta. Les stabilisateurs latéraux manquaient d'espace pour prendre appui au sol, car des voitures stationnaient malgré les panneaux indiquant la présence de la grue le 27 au matin. Tout est rendu difficile par le manque de respect des consignes, des interdictions, etc. Les indications n'étaient pas très claires, nous a dit paris,chantier,concessionnaire,poissonnièreun passant. Oui, c'est assez vrai. Mais quand bien même elles auraient été plus visibles... Les mauvaises habitudes sont là. On assiste de plus en plus à du "chacun pour soi".

    Revenons à nos chantiers : sur le trottoir opposé du faubourg, côté 10e, il y a une emprise en haut du faubourg qui permet de stocker les matériaux. Avec force palissades vert et blanc balisant l'espace. Plus bas, vous aurez peut-être noté des signes cabalistiques en rouge et vert fluorescents, dessinés sur le trottoir au droit des regards en fonte marqués "gaz".... On sentait bien qu'un nouveau chantier était dans les starting blocks. Le coup de feu de départ sera donné le 2 juin. Qu'on se le dise ! On aimerait aussi que les véhicules qui empruntent le faubourg sur ce tronçon roulent moins vite et prennent en compte les difficultés des piétons à circuler.

    paris,chantier,concessionnaire,poissonnière

  • Bibliothèque de la Goutte d'Or : un chantier bien silencieux

    Nous nous posions des questions le 28 janvier 2012 (voir notre article) sur la réouverture, puis sur les travaux de la Bibliothèque de la Goutte d'Or; nous demandions aussi des réponses aux élus …. Silence radio. Nous en avons trouvées sur le site de Social Nec Mergitur, un site d'actualité politique, syndicale et culturelle animé par des agents de la Ville de Paris. Nous vous en proposons la lecture :  

    paris,goutte-d-or,barbès,bibliothèque,travaux,mise-aux-normes

    Pourtant neuve, la bibliothèque Goutte d’Or est fermée pour au moins deux ans !

    Fermée depuis près d’un an, la bibliothèque Goutte d’or, située dans le 18e arrondissement de Paris, ne rouvrira pas ses portes au mois de juin, soit dans quelques jours, comme l’avait pourtant annoncé le « Journal Du Dimanche (lire ici). La réouverture est en effet repoussée à l'année prochaine, au mieux !  La raison ? Les travaux n’ont tout simplement….pas encore commencé !

    Pourtant l’annonce d’une réouverture prochaine était encore confirmée récemment par une affichette officielle de la Mairie de Paris.

    Du côté des usagers, c’est l’incompréhension. « C'est un temps bien long. Quels genres de travaux, quel genre de transformation va-t-on y faire qui justifie une mise à l'écart si longue ? » Se demande le site Action Barbes. « Si les élus du 18e lisent notre blog, nous aimerions qu'ils répondent à ces interrogations. Merci d'avance. » Concluent ils dépités.

    Que les habitants du quartier se  rassurent. Désormais la réouverture est programmée pour le 15 mars …2013, selon les dernières informations publiées par la Mairie de Paris.  «  Lors de sa réouverture, vous découvrirez un lieu plus confortable, plus convivial, avec des postes multimédias à votre disposition et un espace d’animation. » claironne la Ville de Paris dans un enthousiasme visiblement non feint. Elle oublie (volontairement ?) au passage que la bibliothèque était déjà (et largement) pourvue en postes multimédias !

    De plus, il est plutôt gênant de rendre une bibliothèque plus « conviviale » , plus « confortable » alors qu’elle a été inaugurée en… octobre 1999 et qu’elle a été, mais oui, rénovée en … 2003, comme le révèle le site officiel de la bibliothèque.

    Bref, cette bibliothèque vieille d’à peine douze ans et  rénovée il y a seulement huit ans doit être refaite pour être « conviviale ». C’est avec effarement qu’on apprend qu’à l’aube du 21ème siècle, la convivialité ne faisait pas partie du cahier des charges dans la construction d’un équipement culturel, il n’est jamais trop tard !

                                            goutte d'or 1

     Une chose est sûre, dès son origine ce bâtiment a été victime d’une mauvaise conception, puisque ces (longs) travaux ont pour but de permettre l’accessibilité aux personnes handicapées, de créer un local poubelle (mais oui), de traiter les façades et d’installer un système de ventilation. Le précédent système ayant la particularité de sauter quand il faisait chaud, mais aussi quand il faisait froid !! Les températures, mal récurent des bibliothèques parisiennes. (Pour le chaud lire ici, pour le froid, lire là)

    A noter également que ce bâtiment ne répondait pas non plus aux normes de sécurité (c’est pourquoi les pompiers du secteur donnaient régulièrement un avis défavorable) d’où l’installation d’un nouveau système d’alarme incendie et d’un accès conforme en cas d’évacuation.

    Ceci dit, la partie est loin d’être finie puisque, d’après nos informations, l’architecte et la Mairie de Paris sont en conflit sur une partie des réaménagements, et la situation parait suffisamment tendue pour que la Mairie de Paris envisage la création d’un comptoir de prêt pour cet été. Vue les délais, cela risque toutefois de rester à l’état de vœu pieux.

    En tout cas, cet épisode illustre le malaise qui touche les bibliothèques municipales parisiennes ces dernières années avec entre autres, les baisses massives de budgets d'acquisition ou les pannes à répétition  des systèmes informatiques

                                           Un comptoir de prêt à la Goutte d'Or, un voeu pieux  ?

                                 girard-copie-1

                                         " Mes frères, prions pour la bibliothèque Goutte d'Or ! "

    La mairie du 18e a-t-elle quelque chose à ajouter ? L'Hôtel de Ville peut-être ? Nous ne demandons pas mieux que de pouvoir publier toutes les explications que l'on voudra bien nous fournir.

  • Bibliothèque de la Goutte d'Or

    paris,18e,bibliothèque-goutte-d-or

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien que fermée depuis plusieurs mois déjà, la bibliothèque de la Goutte d'Or, 2 rue Fleury, dispose encore d'un répondeur. Ce qui n'est pas mal en soi. Sauf que celui-ci n'a pas fait l'effort de se mettre à jour et qu'il promet des choses....

    qu'il ne peut pas tenir, à savoir :

    • pour connaître les horaires, taper 1
    • pour connaître les conditions d'inscription taper 2
    • pour joindre un bibliothécaire taper 3
    • et pour réécouter.... non, merci !

    Bien sûr, sur le site internet de la ville, il est clairement écrit que la bibliothèque est fermée depuis le 30 juillet 2011 et que cet état durera jusqu'au 30 décembre 2012. C'est d'ailleurs bien long ! L'affiche collée sur les vitres annonce la construction d'une médiathèque...pardon un espace multimédia, ce qui n'est peut-être pas la même chose.

    paris,18e,bibliothèque,goutte-d-or,fleury

    Souvenons-nous : à quelle date à été inaugurée cette belle bibliothèque ?

    Début des années 2000 ? un peu avant ?

    Nous nous souvenons que le projet initial était de construire deux édifices qui se feraient face, l'un consacré aux livres et l'autre à la musique. Ce qui existe maintenant. Le premier a attendu longtemps avant que le second ne lui fasse de l'ombre - sans jeu de mots, ni mauvaise intention - c'était l'idée du constructeur que le centre Barbara modère le rayonnement du soleil par sa présence comme le ferait un écran. C'est dire qu'il a fait chaud longtemps dans les salles de lecture de la bibliothèque !

    Tout ceci pour faire observer que cette bibliothèque est récente. On nous dit qu'elle va être hors service pendant 18 mois. C'est un temps bien long. Quel genre de travaux, quel genre de transformation va-t-on y faire qui justifie une mise à l'écart si longue ?

    Si les élus du 18e lisent notre blog, nous aimerions qu'ils répondent à cette interrogation. Merci d'avance.

  • Rue Pierre budin, fin du combat

    Jeudi dernier, 18h30, école élémentaire de la rue Pierre Budin, là où trois semaines plus tôt s’était tenue la réunion publique du conseil de quartier Goutte d’Or Château rouge dans une ambiance houleuse. Nous avions titré le lendemain « Goutte d'Or-Château rouge, au bord de l'explosion »… 

    La rue Budin faisait partie des revendications des habitants venus dire haut et fort leur insatisfaction, leur mal de vivre, en un mot définitif, leur ras-le-bol de la situation.

    Changement de décor jeudi soir : la foule avait disparu du préau. Une douzaine de personnes étaient réunies autour de Dominique Lamy, élu chargé de la voirie, et Valère Griot, chef de la subdivision du 18e arrondissement (Direction de la voirie) dans la salle de classe du Cours moyen 2. Distribution du plan provisoire des aménagements prévus, objet de cette dernière réunion publique (des affichettes étaient collées aux murs de l’école et dans la rue).

    En introduction, Dominique Lamy a rappelé que le projet avait été porté avant tout par les parents d’élèves de l’école et que ce soir nous participions à une réunion conclusive, élargie aux acteurs locaux, habitants et associations, après une série de réunions en mairie pour affiner le projet.

    Nous brosserons rapidement le tableau de la nature des aménagements :

    • suppression totale des stationnements automobiles grâce à la réduction de la largeur de l’unique voie circulable,
    • balisage de la chaussée par des plots de chaque côté et mise à même niveau (ou presque, 2 à 3 cm de bordure seulement) avec les trottoirs élargis,
    • revêtement asphalte pour les cheminements piétons et pavés en écailles de poisson pour la chaussée roulable,
    • ralentisseur de vitesse en plateau à l’entrée et à la sortie de la rue,
    • maintien de l’éclairage actuel,
    • élargissement du trottoir au droit de la nouvelle crèche, en conformité avec les normes Vigipirate.

    Travaux de début janvier à fin mars 2012.

    Inauguration prévue début avril 2012, en l’absence de tout retard dû aux intempéries car nous serons en période hivernale. L’accès pour les piétons sera assuré et sécurisé tout au long des travaux.

    En dehors d’un débat sur le revêtement de la chaussée – pavés ou pas – et la possibilité de neutraliser les renfoncements de porches qui favorisent la multiplication des urinoirs sauvages, la réunion a débouché sur un consensus total pour le projet. On s’en félicite, car honnêtement la mairie a fait un bon travail en assurant le financement des travaux en amont. Bien sûr il faut savoir que les parents d’élèves avaient entamé leur « combat » il y a maintenant quatre ans, déjà, comme l’a précisé l’un d’eux.

    Tout est bien qui finit bien… Pourtant nous nous sommes demandé où étaient tous les habitants venus protester au conseil de quartier du 20 octobre. L’enjeu était d’importance. Une fois rénovée la rue Budin, le quartier n’est pas pacifié pour autant, au regard de tous les écueils qui avaient été énumérés en conseil de quartier. Une vision plus globale de tout le quartier a été réclamée par une habitante. Elle pensait notamment à l’implantation de sanisettes, à des réductions d’espace où se concentrent les attroupements, à des mesures contre les ventes illicites, etc. Dominique Lamy a répondu avec beaucoup de bon sens que tout aménagement de voirie, même provisoire, est soumis à de nombreuses contraintes : il doit respecter la loi, celle sur les accès pompiers, celle sur les normes d’accès PMR (personnes à mobilité réduite), respecter les décrets européens, le code de la route et le PLU. On ne fait pas ce que l’on veut, même pour poser une balise pendant trois mois. Aussi la mairie du 18e poursuit-elle sa politique de rénovation urbaine dans le quartier et gère-t-elle de façon rationnelle ses crédits. On acceptera en effet qu’il serait dommage de refaire une chaussée ou un trottoir, de les aménager en surface ou en profondeur, pour les détruire à nouveau à la veille de la rénovation d’un immeuble, voire sa destruction. Les présents ont soupiré…

     

  • Un premier chantier AUTOLIB' dans le quartier

    Dès ce matin, au 26 avenue Trudaine commence un nouveau chantier, celui d'une station AUTOLIB'...

    Il se déroulera tout au long du mois de septembre. Pour toute question, vous pouvez contacter la Société Autolib' , 31/32 quai de Dio Bouton, 92800 Puteaux.

    Quant à la liste des futures stations, peut-être une au pied de votre immeuble, Le Parisien en donnait la liste, arrondissement par arrondissement, en juin dernier. A revoir ici.

    1486117_blue-car.jpg

    AUTOLIB' ? C'est quoi déjà ? Le site de la Ville le rappelle ici. Et Energie.2007, le blog des autorités organisatrices de la distribution d'électricité et de gaz et leur fédération, évoquait le sujet hier dans un article où il donnait la parole à Denis Baupin, adjoint au maire de Paris, du groupe Les Verts, qui ne partage pas l'enthousiasme ambiant, et particulièrement celui exprimé sur le site de la Ville. L'expérience et l'usage nous diront qui a raison. Le projet est maintenant sur les rails, avec de nombreuses municipalités de la proche couronne, 45 pour l'heure.

    Le moteur électrique des futures voitures du réseau Autolib' dégagera moins de gaz à effet de serre que les moteurs à essence ou à gasoil, mais le plus écologique et le plus sain pour se déplacer en ville reste bien le vélo et la marche à pied. La Mairie de Paris a fait un gros effort en 4 ans pour améliorer le réseau cyclable : les aménagements sont toujours plus nombreux et les itinéraires balisés, y compris à contre sens - les automobilistes vont bien finir par s'y faire - , constituent un maillage relativement fin de notre ville. Visualisez le plan.Carte-des-amenagements-cyclables.pdf

  • LOUXOR : La bâche est arrivée !

    Non, vous n'avez pas pu ne pas la remarquer !

    La bâche est arrivée ! Montée dans la semaine sur l'échafaudage qui cache la belle façade du Louxor, à l'angle des boulevards de Magenta et de La Chapelle.

    Michel Gomez, Délégué général de la Mision cinéma de la Ville de Paris l'avait annoncé le 25 janvier dernier, lors du Conseil de quartier Lariboisière-Saint-Vincent-de-Paul, entièrement consacré au projet de la Ville pour le Louxor.

     

    paris,10e,louxor,mission cinéma,michel gomez,bâche

     

    La Mairie avait promis de ne pas laisser la publicité envahir cet espace. Parole tenue. Saluons l'effort.

    Toujours dans le cadre des engagements de la Mairie, ACTION BARBES sera reçue ce soir même par Michel Gomez, à la Mission cinéma, pour échanger propositions et informations. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés ici même de l'essentiel de cette rencontre.

  • L’avancée des travaux boulevard de La Chapelle

    bd de La Chapelle panneau de la DVD.JPGLe 1er février, nous vous transmettions ici même les grandes lignes des aménagements de voirie en cours boulevard de La Chapelle, entre la petite place Charbonnière (en réalité cette placette n’a pas de nom, puisqu’elle résulte d’un aménagement, déjà, de l’arrivée de la rue de la Charbonnière sur le boulevard) et le carrefour Barbès.

    Voici des nouvelles du chantier en photos.

    paris, 18e, bd de La Chapelle, travaux, Barbès, piste cyclable

     

     

     

     

     

    paris, 18e, bd de La Chapelle, travaux, Barbès, piste cyclableparis, 18e, bd de La Chapelle, travaux, Barbès, piste cyclable

     

     

     

     

     

     

    Les séparateurs entre piste cyclable et voie réservée à la circulation automobile ont été élargis conformément à des normes de sécurité plus grandes. En effet, il faut éviter que l’ouverture d’une porte de voiture, porte passager à droite, ne vienne stopper la trajectoire d’un cycliste en pleine course. Le retour des petits pavés est tout à fait esthétique…

     

    bd de La Chapelle toute emprise de voirie attire les ordures.JPGEn revanche, on constate l’arrêt du chantier depuis quelques jours, ce qui se traduit par un entassement de canettes ou de bouteilles de bières et d’emballages de cigarettes impressionnant. S’il fallait des preuves de la vente illicite de cartouches de cigarettes ici, les voilà !

    Les épingles pour les vélos vont disparaître. Elles n’étaient pas utilisées.

  • Place Turgot : Voici la colonne enterrée de récupération de verre

    On aura finalement obtenu gain de cause place Turgot. Malgré les fortes réticences de la DVD au moment des réunions organisées par la commission d’urbanisme du conseil de quartier Trudaine Rochechouart, la colonne enterrée est là.

    Nous imputons les difficultés à convaincre la Voirie à la probable présence de réseaux de concessionnaires dans le sous sol de la place. L’existence d’une « plage » au niveau des égouts est bien connue également : elle avait fait l’objet d’une révision il y a quelques années seulement.

    L’ennui est que la DVD ne dispose pas de plans mis à jour régulièrement, et notamment au fur et à mesure des travaux engagés par les différents concessionnaires de la Ville que sont ErDF, GrDF, le chauffage urbain, France Télécom, Numéricable, etc…  et donc il est quasiment impossible de connaître rapidement l’état des lieux. Il faut user de requête auprès de chacun des concessionnaires. Un certain temps, il nous avait été répondu que la Préfecture de police ne souhaitait pas ces colonnes à verres en sous-sol, pour des raisons de sécurité. Cette opposition n’a pas été confirmée après enquête.

     

    PHOTOS - Turgot - colonne enterrée.JPG

     

    Quant à la cabine téléphonique que l’on aperçoit derrière la colonne à verre, elle ne ressemble pas au « champignon » promis. Mais, là en revanche, la Ville n’en est pas responsable, il s’agit du choix de l’opérateur. Pour des raisons de propreté, la commission d’urbanisme avait accueilli plutôt favorablement le « champignon » qui interdit tout collage d’affiche sur les vitres contrairement à ce modèle-ci. Le modèle initialement préconisé peut être vu place d’Anvers, tout près du boulevard de Rochechouart côté Dunkerque. Il s’agit d’une colonne avec l’équipement téléphonique surmontée d’un disque qui protège de la pluie.

    PHOTOS - Turgot - colonne aérienne.JPGPour mémoire, voici à quoi ressemblait la précédente bonbonne à verre, dont l’emplacement variait au gré des saisons. On ne vous garantit pas que le vidage sera plus silencieux, mais le dépôt, oui !

     

     

  • Interruption du trafic sur la Ligne 4 du métro

    La RAPT annonce des travaux de modernisation sur la ligne de métro 4, notamment à la station Chateau rouge, dans le 18e arrondissement..

    Le trafic sera interrompu entre les stations Porte de Clignancourt et Barbès-Rochechouart du 11 au 14 novembre inclus.

    Un service de bus de remplacement est mis à la disposition des usagers entre les stations Porte de Clignancourt et Barbès-Rochechouart.

    Voir l'affichage en stations et l'information sur www.ratp.fr

  • Et les motos s'entassent

    Voulez-vous une photo impressionnante des véhicules à deux-roues motorisés (2RM) momentanément expulsés de la place Turgot pour cause de travaux ?

    En voici une toute récente :

    des motos partout-web.JPG
    Vue sur la place à partir de la rue Turgot le vendredi 22 octobre 2010

    Les services de la voirie ont ménagé un espace devant l'immeuble d'angle (2 rue Turgot) pour que les habituels usagers de la place trouvent un emplacement pour y stationner leurs scooters et motos. Cette invraisemblable accumulation de deux-roues, en un même endroit et relativement ordonnée, montre bien qu'il est temps de repenser la voirie et le stationnement des deux-roues. Il ne suffira pas de dire qu'il est interdit, ni même de placarder des interdictions de stationner sur la place, pour que celle-ci reste libérée de cette occupation disgracieuse.

    Un groupe d'habitants a arpenté les rues aux abords de la place la semaine dernière pour observer les lieux de concentration de cycles, répertorier les aires de livraison peu utiles (absence de commerçants à proximité par exemple), imaginer des stationnements pour vélos et d'autres pour motos. En effet, le plan vélos prévoit qu'il sera de plus en plus rare de mélanger les deux catégories de cycles sur un même espace, car les besoins ne sont pas les mêmes : les cycles doivent trouver un support d'accroche, alors qu'un marquage peint au sol est suffisant pour les motos. Les propositions faites par les habitants ont été recueillies par Stéphane Gonzalez de la mairie du 9e et les services de la section de voirie en étudient maintenant la pertinence et la faisabilité.

    Il nous semble qu'une répartition entre les voies alentour plus équitable est indispensable. La rue Turgot ne doit pas à elle seule héberger tous les cycles rejetés de la place. De même, l'aire de stationnement qui est prévu le long de la place sur la rue de Rochechouart sera vite débordée, s'il reste la seule alternative. Les rues Lentonnet et Thimonnier pourraient accueillir des stationnements deux-roues. Pour l'instant elles en sont dépourvues.

    PHOTOS - 2009 01 31 motos place Turgot le long de Roch'.JPG
    Vue de l'aire de stationnement pour cycles le 31 janvier 2009....